Stats et études


Évolution du « revenu arbitrable »


L’Insee a pris la décision de mesurer le « revenu arbitrable ».

Il regroupe ce qui reste après paiement des dépenses pré-engagées et qu’on ne peut modifier à court terme.

L’Insee répond ainsi aux critiques visant son classique indice de l’évolution des prix, dans lequel les consommateurs ne se reconnaissent pas toujours en considérant que l’indice ne correspond pas à leur réalité. Et pour cause, car il ne mesure pas l’évolution du niveau de vie mais uniquement les prix à la consommation.

Ces vingt dernières années, l’Insee note une hausse des dépenses incompressibles, ou pré-engagées, dans le revenu des ménages. Le logement représente une part des dépenses de plus en plus élevée pour dépasser 21% en 2008 contre 10% au début des années 60 (voir graphique ci-dessous).

Ces vingt dernières années, l’Insee montre aussi une diminution du revenu arbitrable en 1993, 1997, 2003 et 2007. Cette désagréable constatation que l’on pouvait moins acheter après avoir réglé ses factures et autres frais fixes et incompressibles, n’est pas un leurre.

Dépenses incompressibles