Foire aux questions


Halte au gâchis de médicaments : pas si simple


{{}}

Question de Élie. Si je suis soigné au Canada on me compte les 6 comprimés nécessaires par jour. Si je suis soigné en Italie on me compte les seuls comprimés prescrits. En France, 30% des comprimés part à la poubelle...

Réponse  : On ne peut pas se limiter à apprécier la question par le nombre de comprimés non utilisés. Il faut aussi tenir compte du coût unitaire du comprimé conditionné. Les grands conditionnements baissent le prix unitaire des comprimés.

C’est pour cela que l’assurance maladie a cherché à favoriser l’usage de « grandes boîtes » pour les traitements de longue durée.

L’automédication est source de dépenses supplémentaires pour l’assurance maladie. Ce risque est rarement évoqué mais il est réel et cause des dépenses inutiles.

Nous sommes parmi les plus gros consommateurs au monde. Quatre fois plus que les Hollandais. Et nous battons des records d’accidents iatrogènes dus à notre mauvaise consommation de médicaments (9% des hospitalisations).

Les incohérences du système de soins français sont une autre cause de dépenses inutiles et peuvent jouer sur la qualité des soins donnés. C’est sur ce champ que la CFDT tient à jouer prioritairement.