Notre activité


La fracture numérique au temps du Covid-19


Pendant la période de confinement, Internet a été essentiel pour effectuer ses démarches administratives, faire ses courses ou rester en contact avec ses proches. Mais tout le monde n’y a pas accès.

Près de 17 % de la population française ne dispose pas des connaissances ou des équipements adéquats pour utiliser les outils numériques. Si cette situation complique la vie quotidienne en temps ordinaire, elle devient problématique durant le temps de confinement. Pour les personnes âgées, nombre d’actes de la vie quotidienne sont entravés, voire impossibles. Les outils numériques permettraient de consulter un médecin à distance, communiquer avec ses proches par Skype, recevoir des photos de la famille, faire ses courses sur Internet, se faire livrer à domicile… L’isolement des personnes âgées se trouve aussi accentué du fait qu’elles sont privées de leur journal quotidien en raison de la distribution restreinte du courrier.

Un site pour lutter contre l’illectronisme

Le gouvernement a mis en place pour les personnes n’ayant pas accès à un ordinateur ou à Internet un numéro d’appel gratuit, le 01 70 772 372, où l’on peut obtenir des conseils auprès d’un des 700 médiateurs numériques bénévoles.

Le centre d’aide « Solidarité numérique » offre une aide aux personnes qui ne savent pas utiliser en ligne les services essentiels. Il propose plus de 230 ressources (des tutoriels, des liens vers des chaînes ressources YouTube, des sites Internet utiles…). 1 200 acteurs de la médiation numérique sont mobilisés.

Les actions de la Confédération et de la CFDT Retraités

La CFDT a mis en place un site, avec une foire aux questions pour les travailleurs, accessible en écrivant à covid-19@cfdt.fr avec les réponses à vos questions. La CFDT Retraités a ouvert la page Covid-19, la CFDT Retraités vous appelle à témoigner afin que les militants et les adhérents puissent faire connaître et partager les actions de solidarité mises en place sur le terrain. La CFDT Retraités conseille, pour sa part, de privilégier les contacts téléphoniques.

Les adhérents de la CFDT Retraités sont loin de tous disposer d’un accès Internet. Pour autant, ils ne manquent pas d’écrire à l’Union confédérale des retraités, à Fil Bleu… Et en temps ordinaire, ils reçoivent par voie postale le Retraité Militant et Fil Bleu ainsi que les revues de leur Union territoriale de retraités et CFDT Magazine. Ils peuvent aussi être destinataires des Infos Retraités Express (Irex). Ces documents, qui constituent pour tous un lien précieux, n’étaient consultés que par voie numérique pendant quelques semaines.

Quelles actions mettre en place à l’avenir ?

Depuis des décennies, la fracture numérique fait l’objet de rapports et de plans accompagnés de financement. En 1995, pour la première fois, un ministre a été en charge des technologies de l’information, puis à partir de 2004, les secrétaires d’État se sont succédé. Les événements présents doivent nous inciter à trouver des solutions sur le terrain, plus concrètes que les injonctions ministérielles. Les raisons de la fracture numérique sont bien connues, zones blanches, coût des matériels, des abonnements, maîtrise des outils, craintes vis-à-vis de l’informatique. Au niveau des communes ou des intercommunalités, il est possible de s’organiser, certains l’ont déjà fait. Les matériels reconditionnés sont plus accessibles financièrement et les formations gratuites existent via des associations, les CCAS. Un nouvel enjeu pour nos militants, nos mandatés !

Nicole Chauveau

Pour en savoir plus :

www.emmaus-connect.org
Site Vie Publique

Qui sont les internautes ?

- 100% de connectés pour les 18-24 ans, 60% pour les plus de 70 ans.
- 98% pour les diplômés de l’enseignement supérieur, 54% pour les non diplômés.
- 94% en agglomération parisienne, 87% dans les communes rurales.
- 98% dans les foyers de plus de 5 personnes, 75% pour les personnes isolées.
Source : Crédoc, enquête annuelle 2018.

Les outils numériques, un plus dans la vie de tous les jours.