Actu revendicative


Intervention des retraités de Sarcelles pour des logements adaptés


Si adapter le logement dont on est propriétaire relève de l'initiative individuelle, adapter les logements sociaux ou locatifs nécessite souvent une action collective. Ce fut le cas à Granville. Cette fois, les militants de Sarcelles interviennent avant la construction avec un descriptif de leurs exigences. Récit.

En septembre 2004, dans notre Union locale CFDT des retraités de Sarcelles (Val d’Oise), Yves nous propose de faire une étude sur le logement. Pourquoi ? Une partie du quartier des Sablons doit être démolie. Il s’agit du premier quartier du grand ensemble construit par Scic Habitat il y a 50 ans. C’est une société anonyme d’HLM fondée en 1954 et dépendant de la Caisse de dépôts.

Conséquence, 77 familles doivent quitter leur logement et relogées à Sarcelles. Des articles de presse relatent leur peine de quitter leurs voisins et leur quartier. Ces bâtiments seront remplacés par des petits immeubles de deux ou trois étages et des logements individuels. Beaucoup de verdure est prévue.

Nous nous posons la question : comment doivent être conçus les logements pour des personnes âgées et plus largement, pour les handicapées ? Lors de deux réunions entre adhérents en septembre et octobre 2004, les avis servent à écrire un descriptif. Complété et enrichi, nous sortons en décembre un descriptif de la conception d’un logement pour personne âgée.

Intervenir avant la construction

En février 2005 nous présentons cette étude au maire-adjoint chargé du logement. Il trouve ce descriptif intéressant et nous promet que nous serons invités aux réunions avec Scic Habitat qui se tiendront sur la reconstruction des logements.

En mai 2005, nous sommes reçus par la gestionnaire de Scic Habitat. Le texte est lu ensemble, commenté, amélioré ou rectifié. Notre interlocutrice exprime sa satisfaction d’avoir nos propositions, que la conception des futurs appartements n’est pas encore commencée et que nous serons conviés aux réunions où cela sera étudié. Nous devons prendre contact avec la personne qui tient la permanence du Pact-Arim. L’organisme chargé de conduire la concertation avec les habitants dans le cadre de la Mous (maîtrise d’œuvre urbaine et sociale). La démolition des bâtiments est bien avancée.

Voici le descriptif élaboré avec des adhérents dans notre union locale CFDT de retraités. Il ne demande qu’à être amélioré et utilisé.

Descriptif de la conception d’un logement pour personne âgée

Parties communes. L’entrée de l’immeuble doit être de plain-pied. Si quelques marches sont nécessaires, elles seront plus larges et moins hautes (6 cm au lieu de 11) et accompagnées d’une barre d’appui au mur. Une rampe en pente douce sera obligatoirement réalisée.
L’ascenseur reste indispensable, quelle que soit la hauteur de l’immeuble. Prévoir une porte large pour un fauteuil d’handicapé, avec accès direct, sans marche et commande des étages à entre 70 et 90 cm du sol.

Exemple d’un aménagement facilitant l’accès à un immeuble.

Pièces de l’appartement. L’entrée et le couloir sont assez larges pour un fauteuil roulant (1m10). La salle de séjour est revêtue d’un sol souple anti-dérapant. La cuisine n’a pas de meuble sous l’évier pour pouvoir s’asseoir pour faire la vaisselle ou l’épluchage des légumes et le sol est anti-dérapant. Dans la salle d’eau, le sol est anti-dérapant et la douche sera de plain-pied, « à l’italienne » (défaut, le receveur est extra plat), barre d’appui et robinetterie à une hauteur comprise entre 90 et 120 cm du sol et comprend un siège rabattable. Le dessous du lavabo est dégagé pour faire la toilette assis ou en fauteuil. La pièce a 4 m2 au minimum de superficie et comporte une porte coulissante. Les toilettes comportent un rehausseur sur la cuvette, un sol antidérapant, une porte coulissante et une barre d’appui. La chambre sera assez grande pour des lits jumeaux et permettre la circulation autour. Le balcon n’a pas de passage surélevé.

Ensemble de l’appartement. Des détails d’aménagement intérieur sont importants :
- poignées de portes : longues et larges pour faciliter leur prise ;
- placards : portes coulissantes et nombreux pour éviter les meubles ;
- fenêtres : ouverture facile et accessibilité de l’extérieur pour nettoyer les vitres ;
- chauffage : minimum 15° et complément par des convecteurs ;
- ouvertures : permettre le passage d’un fauteuil (90 cm) ;
- volets : ouverture et fermeture par motorisation électrique ;
- isolation : phonique et thermique grâce à une dalle flottante ;
- interrupteurs et commandes électriques : les installer entre 70 et 90 cm du sol ;
- superficie : 70 m2 environ pour un F3 ;
- commande éclairage par cellule électrique.