Actu revendicative


Le Plan Alzheimer 2004 - 2007


Le gouvernement a présenté il y a quelques mois un plan censé prendre en charge cette maladie. Voici un résumé des dix objectifs annoncés (voir aussi La détresse méconnue des familles touchées par la maladie d'Alzheimer et Qu'est-ce que la maladie d'Alzheimer ?).

1. La maladie d’Alzheimer va désormais figurer nommément dans la liste des affections de longue durée (ALD), ce qui confortera sa prise en charge à 100% (décret 2004-1049).

2. L’instance prospective Alzheimer1 travaille à une meilleure connaissance des besoins et des attentes des personnes et de leurs familles. L’évaluation des besoins des personnes malades va également permettre d’adapter aux spécificités de cette maladie la grille de handicap permettant l’attribution de l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA).

3. Pour permettre de repérer la maladie au stade le plus précoce, une évaluation à partir de l’âge de 70 ans va être intégrée aux consultations de prévention prévues dans la loi de santé publique.

4. Dans le cadre d’une meilleure information et éducation sur la maladie, un outil d’éducation à la santé pour les professionnels et les malades a été réalisé. Une plate-forme téléphonique d’aide et de conseil aux familles va être créée en lien avec l’association France Alzheimer.

5. Les hébergements temporaires et les accueils de jour vont être développés avec pour objectif de faire passer les seconds à 15 500 places en 2007 en petites unités de vie.

6. Les effectifs de personnels dans les établissements vont être renforcés en permettant d’accroître l’encadrement médical dans les établissements qui accueillent des malades d’Alzheimer.

7. Développer la formation des professionnels et aider les bénévoles grâce à la diffusion d’un CD Rom.

8. Faciliter la prise en charge des malades en situation de crise par le développement des courts séjours gériatriques pour chaque établissement de santé disposant d’un SAU, en lien avec le plan urgences, d’élargir par la possibilité d’admission directe en service de soins de suite et de réadaptation en supprimant l’entente préalable jusqu’alors nécessaire.

9. Prendre en compte la spécificité des patients jeunes pour lesquels la maladie survient avant 65 ans.

10. Favoriser les études et la recherche clinique.