Notre dossier Europe


Agenda européen 2018, jour par jour


Vous vous intéressez à l’Europe ? Suivez chaque mois l’actualité européenne mise à jour par son auteur, Jean-Pierre Moussy. Les évènements sont présentés en ordre chronologique inverse. Ce document reste une référence permanente aux faits passés que l’on recherche.

Septembre 2018

Date Évènement
30 septembre Macédoine  : après un accord passé le 17 juin entre le gouvernement Grec et la Macédoine un référendum se déroule sur le changement de nom de celle-ci en « République Macédoine du Nord » : le résultat est positif à plus de 91% mais, la participation est faible (36%) et n’atteint pas les 50% nécessaires pour valider le scrutin.

Italie  : l’accord sur le projet de budget au sein du gouvernement italien prévoit un déficit public de 2,4% pour 2019 (contre 0,8% envisagé précédemment) ; la dette publique est (hormis la Grèce) la plus élevée de la zone euro et représente 131% du PIB soit 2.300 milliards.
Le nouveau gouvernement italien met en œuvre son programme expansionniste : baisse des impôts en direction des petites entreprises – « revenu citoyen » de 780€par mois pour les retraités sous le seuil de pauvreté dans un premier temps ; révision de la réforme des retraites…
Le débat avec la Commission Européenne et les Etats membres sur ce projet de budget promet d’être rugueux.

Royaume-Uni  : ouverture du congrès conservateur : T. MAY en difficulté.

Histoire  : le 30 septembre 1938 : le français Daladier, le britannique Chamberlain et l’italien Mussolini signent avec Hitler les accords de Munich. Les occidentaux confirment ainsi le dictateur allemand dans sa conviction que tout lui est permis. Après l’annexion de l’Autriche, le Führer va ajouter au Reich le territoire des Sudètes de la Tchécoslovaquie.
Depuis les accords de Munich sont devenus le symbole de la lâcheté politique (source : le site Hérodote)
28 septembre Inflation (source : Eurostat) : 2,1% dans la zone euro en septembre

Conseil « Compétitivité » de l’UE : les Ministres adoptent un règlement créant une entreprise commune européenne : EuroHPC : elle supervisera la mise en commun des ressources dans le cadre du projet de construction d’un supercalculateur qui traitera les données de masse.
23 États membres participent à ce projet.
26 septembre Selon une étude publiée par la Commission les pays de l’UE ont perdu près de 150 milliards de recettes de TVA en 2016 : cette perte est appelée « écart de TVA » - elle correspond à la différence entre les recettes de TVA attendues et le montant effectivement perçu.
25 septembre Longue tribune dans « Le Monde » d’universitaires de différents pays appelant à relancer l’Europe par la démocratie et la solidarité : « Nous avons plus que jamais besoin de solidarités européennes » … « Il est encore possible de ranimer l’UE en assurant la primauté des idéaux sur
la dogmatique économique et monétaire » : c’est long mais à lire car ce papier porte sur l’essentiel les valeurs.

Manuel VALLS – ancien 1er Ministre- annonce sa candidature à la mairie de Barcelone : l’élection municipale a lieu le 26 mai 2019.

Royaume-Uni : au congrès du parti travailliste l’ambiguïté demeure sur le Brexit ; il semble cependant que ce parti ouvre la voie pour un nouveau référendum : à suivre.

Suède  : la droite et l’extrême-droite ont voté ensemble la défiance à l’encontre du 1er Ministre « Social-démocrate » : Stefan LÖFVEN.

La fusée européenne Ariane 5 a réussi son 100ème lancement.
23/24 septembre Balkans  : le Journal « Le Monde » consacre trois pages à la question éventuelle de l’échange de territoires entre le Kosovo et la Serbie.

Ce sujet est « explosif » car cet échange éventuel se ferait sur des bases ethniques alors que la guerre de 1998-1999 a fait 13.000 morts et que les plaies de cette période ne sont pas refermées.

Royaume-Uni : le pays devra rembourser 2,7 milliards au budget européen pour des fraudes relatives aux importations chinoises

L’UE (24/9) va créer une entité visant à commercer avec l’Iran.
19 septembre Au sommet européen : les désaccords sont persistants sur l’immigration et avec le Royaume-Uni sur le Brexit.
18 septembre La Commission Européenne présente une approche globale de la modernisation de l’OMC.

Apple verse les 14,3 milliards € correspondants à l’arriéré d’impôts dus à l’État conformément à une décision de la Commission de 2016.
15/16 septembre 35ème journées européennes du patrimoine : en France près de 17.000 monuments ouvrent à cette occasion leurs portes.
14 septembre Visite d’A.MERKEL dans les Pays Baltes
13 septembre Discours du Président de la Commission J-Claude JUNCKER devant le Parlement Européen sur « l’état de l’Union » : extraits : « faire de l’Union Européenne imparfaite une union chaque jour plus parfaite » « Disons Non au nationalisme qui rejette et déteste les autres » « 10 ans après Lehman Brothers l’Europe a largement tourné la page de la crise économique et financière » « L’UE a aujourd’hui des accords commerciaux avec 70 pays ». JUNCKER a aussi mis l’accent sur les questions géopolitiques : « l’union de la sécurité » la migration, les relations avec l’Afrique mais également le « Brexit » - le rôle international de l’euro – le budget de l’UE.

Hongrie  : le Parlement Européen obtient la majorité des 2/3 requise pour déclencher contre la Hongrie la procédure de sanction pour violation des valeurs européennes fondamentales ; il incombe maintenant aux États membres de se saisir de la question concernant la suite à donner.
11 septembre Alexis TSIPRAS – 1er Ministre de Grèce- présente devant le Parlement Européen sa vision du futur de l’Europe.
9 septembre Suède  : élections législatives : il y a une poussée de l’extrême-droite (« les démocrates de Suède) mais ceux-ci malgré leurs espoirs arrivent uniquement en troisième position.
7 septembre Élections européennes mai 2019 : « Le Monde » publication de deux pages sur le clivage MACRON – ORBAN (« progressistes-populistes ») : pas sûr que la démocratie européenne gagne à l’exacerbation d’un clivage aussi simpliste.
5 septembre Future Commission Européenne (2019) : Manfred WEBER (Allemagne- CSU-PPE) présente sa candidature pour être (après les élections européennes) Président de la Commission Européenne : à suivre.

Août 2018

Date Évènement
29 août Suède (voir article du journal « Le Monde ») : les élections législatives sont programmées pour le 9 septembre où la percée du mouvement d’extrême-droite (« Démocrates de Suède ») semble attendue.
28 août Allemagne  : après le meurtre d’un allemand tué au couteau dans la nuit de samedi à dimanche : l’extrême-droite organise des manifestations à CHEMNITZ (Saxe) orchestrées par l’AfD, prompte à exploiter tous les évènements attribués à la politique migratoire d’ouverture de MERKEL.

Rencontre SALVINI (Italie – Ministre de l’intérieur d’extrême droite – et Victor ORBAN (1er Ministre de Hongrie – droite extrême) : ils affichent ostensiblement un front anti-MACRON sur la politique migratoire.
25 août Migrants : le gouvernement italien menace de suspendre sa contribution au budget européen en 2019 en l’absence d’accord sur les migrants.

Espagne : le gouvernement espagnol (Pedro SANCHEZ – PS) envisage de lancer le processus d’exhumation du dictateur Francisco FRANCO (1892-1975) de son mausolée du Valle de los CAIDOS.

La Commission Européenne se penche sur « les dérives du business des visas en or  » : l’achat –sous certaines conditions financières » - de la citoyenneté à Malte, Chypre ; Bulgarie mais aussi en Autriche, Grèce, Hongrie, Lituanie ; Lettonie, Portugal : ce qui aboutit à faciliter le blanchiment.
23 août Élections européennes : « Le Monde » consacre deux pages à ce sujet avec le titre « les partis politiques cherchent toujours leur tête de liste » avec une interview de N. LOISEAU – ministre des Affaires Européennes » dans laquelle elle indique que se dessine en Europe deux tendances : les progressistes et les nationalistes. Cette simplification est délibérément partisane : il n’est pas sûr que le débat européen –par ailleurs souhaité- y trouve vraiment son compte !
21 août Histoire  : le 21 août 1968 des troupes blindées d’un total de 300.000 hommes sur décision de L. BREJNEV mettent fin au « printemps de PRAGUE » et à l’expérience d’un « socialisme à visage humain » in carnée par le communiste libéral Alexandre DUBCEK.
20 août Migrants  : SALVINI –ministre de l’intérieur d’Italie / extrême droite- : 177 migrants du « DICIOTTI » ont pu accoster dans le port de CATANE (Sicile) mais le Ministre refuse de les voir débarquer !!

La Grèce retrouve enfin sa souveraineté budgétaire après trois prêts d’un montant total de 386 milliards. La reprise économique devrait être de 1,9% en 2018 et de 2,3% en 2019 mais en 8 ans le pays aura perdu un quart de son PIB. Avec la Grèce il s’agit d’une expérience douloureuse pour le peuple grec mais le traitement infligé dans le cadre de la gouvernance de la zone euro ne laissera pas de bons souvenirs du fait notamment des exigences de l’Allemagne.
18 août POUTINE est en Autriche : il est venu assister au mariage de la ministre des Affaires étrangères K.KNEISSL (nommée par le parti FPÖ – extrême-droite). Sa valse avec la mariée a fait jaser dans les Chancelleries et éclaire –s’il en était encore besoin- sur les liens de POUTINE avec l’extrême droite européenne.
17 août Inflation (Eurostat) en juillet en rythme annuel dans la zone euro elle est de 2,1% (2,3% en France)
15 août Les Balkans (« Le Monde ») : les Européens s’inquiètent des discussions sur les frontières entre la Serbie et le Kosovo (les autorités de Belgrade n’ont jamais reconnu l’indépendance du Kosovo : cette question est dans la région inflammable.
14 août Italie  : Gênes : effondrement du pont MORANDI : 43 morts

Londres  : attentat par un terroriste qui lance sa voiture vers des piétons et des cyclistes devant le Parlement faisant plusieurs blessés.

Migrants : « Aquarius 2 » : le navire va finalement aboutir à Malte après un accord de répartition des 114+60 migrants entre l’Allemagne, la France, le Luxembourg, le Portugal et Malte.

COHN-BENDIT dans « Le Monde » appelle à la création d’une agence européenne des réfugiés avec un budget conséquent qui pourrait organiser l’aiguillage des nouveaux arrivants.

Portugal  : son économie est maintenant en bonne santé : la croissance attendue pour 2018 est autour de 2,3% ; le déficit public est tombé à 0,9% du PIB ; le taux de chômage (en juin) est de 6,7%.
12/13 août Malte  : intéressant dossier dans « Le Monde » sur Malte qui joue avec « les interstices de la légalité » c’est ainsi que la vente des passeports représenteraient jusqu’à 3,7% de son PIB en 2017 : Ce pays –adhérent de l’UE- pratique la marchandisation de la nationalité !
11 août Accord sur les questions migratoires entre l’Allemagne et l’Espagne.

Histoire  : le « Supplément Idées du Journal Le Monde » consacre un dossier à l’utilisation politique de l’histoire à partir d’exemples : en Europe de l’Est, en Turquie, en Ukraine, en Russie : controverse intéressante.
10 août Manifestations en Roumanie contre la corruption

Juillet 2018

Date Évènement
31 juillet La croissance européenne (Eurostat) fléchit au cours du 2ème trimestre et se situe à 0,3% selon une estimation préliminaire.
28 juillet Brexit  : interview dans le journal « Le Monde » de David LIDINGTON –bras droit de T.MAY- qui souhaite une « super-association » avec l’UE : un « modèle qui permettrait la libre circulation des biens à 27 et le Royaume-Uni » …
27 juillet MACRON à Lisbonne présente sa vision de l’Europe à dix ou 15 ans à partir de trois cercles : une Union large moins intégrée qui pourrait d’ailleurs comprendre la Turquie et la Russie ; une autre constituée autour du marché unique ; la troisième serait constituée de la zone euro.
Cette présentation en trois cercles ressemble fort à la présentation que faisait Edouard BALLADUR dans le courant des années 90.
25 juillet TRUMP et JUNCKER ont –semble-t-il- acté une trêve dans la guerre commerciale lancée par les États-Unis : les deux parties vont travailler ensemble pour mettre fin à « la guerre » portant sur l’acier et l’aluminium ; les Européens s’engageraient à acheter plus de gaz naturel et de soja américain : à suivre.

Grèce  : les incendies (dans la nuit des 24 et 25) à l’Est d’Athènes ont fait plus de 90 morts. Ils se sont déroulés dans une région où les constructions illégales sont nombreuses dans des zones boisées.
23 juillet Afrique  : le Président du Parlement Européen – Antonio TAJANI- (interview dans « Le Figaro ») de retour d’une mission de trois jours au Niger souhaite que soit mis en œuvre « un plan Marshall » pour l’Afrique et que soit inscrit dans le budget 2021-2027 : 40 milliards pour l’Afrique.
20 juillet Pologne  : le Parlement à majorité ultra-conservatrice continue à voter des lois qui visent à politiser les nominations à la Cour Suprême.
18 juillet La Commission Européenne inflige une amende de 4,3 milliards d’euros à Google et Android –son système d’exploitation- pour abus de position dominante.

Visite de V. ORBAN en Israël où il est accueilli chaleureusement par NETANYHOU.
17 juillet Commerce  : signature d’un accord de partenariat économique de libre – échange UE-Japon.
Par ailleurs les européens et les japonais ont décidé de reconnaître comme équivalentes leurs règles de protection des données.
19 juillet Espagne  : la justice espagnole décide de lever les mandats d’arrêt européen et internationaux contre l’ancien président régional catalan Carles PUIGDEMONT.

Hongrie  : la Commission Européenne introduit un recours devant la Cour de Justice à l’encontre de la Hongrie concernant sa politique anti-migratoire.
16 juillet Histoire  : triste anniversaire (16 et 17 juillet 1942) de la rafle du Vélodrome d’Hiver qui avec l’accord des autorités françaises de l’époque : PÉTAIN et LAVAL- aboutit à l’arrestation par la police française de 13.152 juifs déportés à AUSCHWITZ.

20ème sommet UE-Chine à Pékin avec D.TUSK et J.C JUNCKER : les deux parties s’entendent sur la création d’un groupe de travail pour moderniser l’Organisation mondiale du commerce..
13 juillet Économie  : le Conseil Européen publie ses recommandations par pays et ses avis aux Etats membres concernant leurs politiques économiques et budgétaires ainsi que leurs politiques de l’emploi clôturant l’exercice 2018 du semestre européen.
12 juillet Premier Conseil Européen des ministres de l’Intérieur présidé par l’Autriche : ce pays réaffirme ses positions anti-immigration ( =«  »plus aucun migrant ne devrait pouvoir demander l’asile sur le sol européen » …).

Prévisions économiques intermédiaires de l’été 2018 de la Commission Européenne : 2,1% en 2018 et 2% en 2019 dans l’UE comme dans la zone euro.
10 juillet Population  : au 1 janvier 2018 (Eurostat) la population de l’UE (à 28) est estimée à 512,6 millions de résidents (511,5 M au 1er janvier 2017).
L’Allemagne est le pays le plus peuplé avec 82,9 M (16,2% de la population totale de l’UE) ; ensuite la France : 67,2 M (13,1% de l’UE) ; le Royaume-Uni : 66,2 M (12,9%) ; l’Italie : 60,5 M (11,8%) ; l’Espagne : 46,7 M (9,9%) ; la Pologne : : 38 M (7,4%). S’agissant des autres Etats membres 9 d’entre eux ont une part dans la population totale de l’UE comprise entre 1,5% et 4% et 13 autres Etats membres une part inférieure à 1,5%.
9 juillet Roumanie  : le Président roumain Klaus IOHANNIS donne finalement son accord pour la révocation de la Cheffe du parquet anti-corruption : Laura Codruta KOVESI : ce qui n’est manifestement pas une bonne nouvelle s’agissant de la lutte anti-corruption.

« Brexit  » : démission du Ministre britannique en charge du « Brexit » : David DAVIS en désaccord profond avec le plan de T. MAY concernant la relation post-Brexit avec l’UE. Cette démission est suivie de celle de Boris JOHNSON (Ministre des Affaires Etrangères) : Jeremy HUNT (jusqu’alors Ministre de la Santé) remplace JOHNSON / D. RAAB remplace David DAVIS.

Turquie  : ERDOGAN –au pouvoir depuis 2003- prête serment après son élection comme président le 24 juin non sans avoir encore procédé à une nouvelle purge dans la fonction publique.

Espagne  : le Chef du Gouvernement Pedro SANCHEZ rencontre le Président de la Catalogne Quim TORRA.
6 juillet « Brexit  » : T.MAY abandonne –semble-t-il- la position d’un « Brexit dur ».
5 juillet Commerce international : A. MERKEL fait (une fois de plus !) cavalier seul et se dit prête (en contradiction avec les règles de l’OMC et les prérogatives de la Commission en matière commerciales) à négocier –suite aux décisions de TRUMP- une baisse des droits de douane sur l’automobile.

Le Conseil Européen proroge les sanctions économiques visant des secteurs spécifiques de l’économie russe jusqu’au 31 janvier 2019.

La Lituanie devient le 36ème membre de l’OCDE.
2 juillet UE/ Pologne : la Commission Européenne –dans le cadre de sa mission de gardienne des Traités- lance une procédure d’infraction à l’encontre de la Pologne considérant que ce pays enfreint le principe de l’indépendance judiciaire dont celui de l’inamovibilité des juges.

Allemagne  : Horst SEEHOFER (CSU- Ministre de l’Intérieur) et Angela MERKEL (CDU) trouvent un accord sur la politique migratoire sur des bases restrictives : « Les demandeurs d’asile arrivant en Allemagne mais déjà enregistrés dans d’autres pays (soit les migrations dites secondaires) seraient placés dans des zones de transit situés près de la frontière avec l’Autriche avant d’être expulsés ».
Cette reculade de MERKEL ne fait que donner du « grain à moudre » à la droite dure et à déplacer les problèmes.

La Commission Européenne accorde une aide d’urgence supplémentaire de 45,6 millions à la Grèce et l’Espagne pour les aider à relever les défis migratoires.

Chômage (Source Eurostat) : le taux de chômage s’établit à 7% en mai 2018 dans l’UE et à 8,4% dans la zone euro.
1er Juillet L’Autriche prend la présidence semestrielle tournante de l’UE. Rappelons que l’Autriche est dirigée par Sébastien KURZ (parti conservateur- ÖVP) allié au FPÖ (parti d’extrême droite) lequel détient plusieurs portefeuilles régaliens : affaires étrangères, défense, intérieur. Ce pays propose –rien de moins- que l’externalisation du droit d’asile hors des frontières de l’UE.
On touche là au plus près les limites des valeurs habituellement défendues jusqu’alors par l’UE.

Juin 2018

Date Évènement
29 juin Euro : Mario CENTENO –nouveau président de l’Euro-groupe- publie une tribune dans « Le Monde » -« El Païs » sur le thème : « L’euro est sorti plus fort de la crise ».

Espagne : interview du Président du gouvernement espagnol (dans « Le Monde ») Pedro SANCHEZ sur la question migratoire il faut agir dans trois directions : la dimension extérieure ; le renforcement des contrôles aux frontières ; et la question des migrants qui circulent dans l’UE.

UE : L’accord à 28 sur les migrants laisse perplexe beaucoup d’observateurs compte-tenu des divergences profondes au sein de l’Union et des ambiguïtés du texte : à suivre.
25 juin Défense : 9 pays : Allemagne – Belgique – Danemark – Pays-Bas – Estonie – France – Portugal – Espagne – Royaume-Uni signent un nouveau mécanisme de coopération européenne renforcée en matière de défense baptisée : « Initiative européenne d’intervention » (IEI).
24 juin Turquie : élection présidentielle et élections législatives : ERDOGAN remporte l’élection présidentielle dès le 1er tour avec 52,5% des suffrages.

Questions migratoires : 16 pays européens (sans les pays du groupe de « Visegrad ») se réunissent à Bruxelles pour préparer le Conseil Européen de fin juin sur les questions migratoires : les avancées de cette réunion semblent « mesurées ».
23 juin « Brexit » : le 23 juin 2016, il y a donc deux ans les britanniques choisissent par référendum (51,9% pour, 48,1% contre de quitter l’UE).
Depuis les négociations de sortie de l’UE s’enlisent, patinent car les britanniques ont toujours beaucoup de mal à dire exactement ce qu’ils veulent.
22 juin Italie : texte de deux pages dans le Journal « Le Monde » de Roberto SAVIANO –journaliste et écrivain italien- : outré, indigné, révolté contre la politique anti-immigration de SALVINI (ministre de « la Ligue ») et pointant les insuffisances de l’Europe et de la France en la matière.
21 juin La directive européenne sur le congé parental est mal partie tant les États membres – dont la France- s’évertuent à en vider la substance.
Les ministres du Travail de l’UE veulent modifier par ailleurs les règles d’indemnisation des travailleurs frontaliers qui ont perdu leur poste.

Politique migratoire européenne  : Tchéquie, Slovaquie, Pologne, Hongrie se réunissent à Budapest et expriment ensemble une nouvelle fois leur défiance à l’égard des tentatives européennes concernant la politique migratoire.

Grèce  : l’euro-groupe se décide enfin à refermer le dossier grec après huit ans de tutelle financière. Le pays aura reçu 274 milliards de prêts, en échange la Grèce a dû consentir à mettre en œuvre 450 réformes (!!) qui ont souvent été très mal perçues par la population en ce qui concerne notamment les mesures restrictives sur les salaires et les retraites.
Ce 21 juin il a été décidé que :
- la Grèce commencerait à rembourser à partir de 2032 au lieu de 2022
- la maturité des tranches de dettes sera allongée de 10 ans
- la Grèce aura jusqu’en 2069 pour rembourser l’intégralité des dettes du MES
- un filet de sécurité de 15 milliards sera activable si l’accès aux marchés devenait trop couteux dans les 22 mois suivant le 20 août.
Tout n’est pas réglé par ces différences, le poids de la dette demeure toujours élevé (178% du PIB) mais ces décisions bien que tardives du fait de l’obstruction principale jusqu’alors de l’Allemagne sont les bienvenues.

La Commission Européenne lance les négociations pour des accords commerciaux bilatéraux avec l’Australie et la Nouvelle Zélande.
20 juin Hongrie  : la politique de ce pays est de plus en plus insupportable : V. ORBAN fait adopter une loi qui interdit aux associations de porter assistance aux migrants sous peine d’un an de prison.

Relations commerciales UE/USA : la Commission européenne adopte le règlement mettant en place les mesures de rééquilibrage de l’UE en réponse aux droits imposés par les Etats Unis sur l’acier et l’aluminium : ces mesures visent immédiatement une liste de produits d’une valeur de 2,8 milliards d’euros.
19 juin Conseil franco-allemand  : un accord semble possible concernant un rapprochement de l’impôt sur les sociétés ; une démarche commune pour concevoir et fabriquer à deux l’avion et le char du futur ; concernant un budget de la zone euro – comme le souhaite MACRON - il faudra regarder dans le détail le texte final adopté mais, il y a fort à parier que l’accord de principe cache une réalité fort limitée. Maintenant il reste à savoir comment les autres pays de l’UE vont réagir (?) peut-être voudront-ils dire leur mot sur ces propositions en vue du Conseil Européen de fin juin.
18 juin UE / Russie : l’UE reconduit pour un an – jusqu’au 23 juin 2019 - les sanctions décidées contre la Crimée et Sébastopol après leur annexion illégale par la Russie en mars 2014 qui, interdisent les investissements dans la péninsule et les importations vers l’Union de ses produits.

Allemagne  : le Ministre de l’Intérieur (de la CSU) Horst SEEHOFER veut –en contradiction avec MERKEL- une politique beaucoup plus ferme vis-à-vis des migrants.

Italie  : le Ministre de l’Intérieur italien Matteo SALVINI (leader de la « Ligue ») veut recenser les Roms afin d’expulser ceux qui ne sont pas italiens.

Ces deux exemples empruntent des pentes dangereuses sur l’immigration comme sur l’Europe.

Allemagne  : « Dieselgate » : le PDG d’Audi est arrêté et placé en détention provisoire dans le cadre de l’affaire des moteurs Diesel truqués.

Rapport du « bureau européen d’appui pour l’asile » : les demandes d’asiles à travers l’Europe ont chuté de 44% en 2017.
15 juin Relations France- Italie : après des échanges de noms d’oiseau entre les deux pays au sujet de l’accueil (ou plutôt le non-accueil) de « l’Aquarius » MACRON et CONTE se rencontrent à Paris : à suivre.
14 juin Politique monétaire : Réunion du Comité des Gouverneurs à Riga (Lettonie) : le « programme d’assouplissement quantitatif » va passer par une diminution des rachats de titres de 30 milliards d’euros à 15 milliards à partir d’octobre avant son arrêt définitif à fin décembre.

Accord européen sur la révision de la directive sur les énergies renouvelables : il est proposé de porter la part des énergies renouvelables dans la consommation d’énergie à 32%.
13 juin Études  : intéressante étude de l’Institut Bruegel qui a épluché la liste des réformes que la Commission recommande une fois l’an aux capitales de l’Union : entre 2013 et 2017 ce sont la Finlande et le Royaume-Uni qui ont suivi le plus précisément les préconisations de la Commission ; la France se situe dans la moyenne des recommandations suivies avec les Pays-Bas et le Danemark ; l’Allemagne est –avec la Hongrie et la Bulgarie- le pays qui suit le plus mal les recommandations européennes.

La Commission Européenne, dans un document, s’emploie à « développer la résilience et à mieux lutter contre les menaces hybrides » (menaces chimiques, biologiques, radiologiques et nucléaires).
12 juin Brexit  : la bataille interne continue : le Parlement pourrait finalement avoir son mot à dire dans l’accord à venir sur le Brexit.

Macédoine  : un accord existe désormais entre la Grèce et la Macédoine (pays issu de l’éclatement de la Yougoslavie) sur la dénomination du pays qui s’appellerait « Macédoine du Nord ».
Cet accord doit maintenant être validé par chacun des deux pays.
11 juin Migrants  : la situation européenne (les divergences entre pays de l’UE) est alarmante, inextricable… : l’Italie (et son ministre de l’Intérieur Matteo SALVINI de la « Ligue » parti d’extrême droite) refuse d’accueillir dans ses ports l’Acquarius : bateau humanitaire ayant recueilli 629 brigands à son bord. La France est muette sur le sujet : heureusement devant l’instrumentalisation politicienne de la souffrance des migrants l’Espagne a décidé de recueillir le bateau et les migrants. Tout cela n’est décidément pas très glorieux.
10/11 juin Tribune intéressante de l’économiste Paul-Adrien HYPPOLITE (dans « Le Monde ») qui propose de créer une capacité d’investissement spécifique à la zone euro à partir d’un « livret d’intérêt général » (qui viendrait à l’instar du livret A en France) alimenter un fonds d’épargne de la zone euro et dont la gestion serait confiée à la BEI.
9 juin Le Journal « Le Monde » consacre un dossier intéressant aux « démocraties illibérales » (Hongrie-Pologne) qui se caractérisent par la légitimité issue des élections mais aussi par des restrictions de l’Etat de droit (encadrement du pouvoir des juges ; limitation de la Cour Constitutionnelle), contrôle des médias et négation du rôle de la société civile.
7 juin Brexit  : le gouvernement britannique publie une note pour un « arrangement douanier » qui consisterait en un maintien du Royaume-Uni dans l’Union douanière afin de régler la question de la frontière irlandaise après le Brexit.
Cette proposition floue est rejetée par le négociateur européen Michel BARNIER.
6 juin Espagne  : le nouveau Chef du gouvernement –Pedro SANCHEZ- constitue un gouvernement qui semble séduire l’opinion composé de 11 femmes et de 6 hommes.
Joseph BORREL –ancien Président du Parlement Européen- est le nouveau Ministre des Affaires Etrangères.

La Commission Européenne adopte une législation qui doit permettre de contrecarrer les effets extraterritoriaux des sanctions américaines sur les entreprises européennes voulant investir en Iran.

Italie  : le premier ministre G. CONTE obtient la confiance des députés par 350 voix contre 236.

La Commission Européenne publie son rapport annuel qui rend compte de l’application de la Charte des droits fondamentaux en 2017.
4 juin Parlement Européen : les élus des pays de l’Est de l’Europe parviennent dans le cadre de la Commission Transports du Parlement Européen –dans le cadre du « volet social du pacte mobilité »- à faire prévaloir leurs vues « libérales » s’agissant des transports routiers.

Avoir scindé en deux la directive détachement a permis une victoire momentanée mais risque fort s’agissant des conditions de travail des transporteurs routiers de fragiliser leur situation.
3 juin Slovénie  : le « parti démocrate » (SDS) dirigé par l’ancien chef du gouvernement Yanez JANS arrive en tête des élections législatives anticipées avec 24,96% des suffrages.
2 juin Espagne  : le nouveau 1er Ministre de Pedro SANCHEZ (PSOE) prête serment : constituer son gouvernement ne sera pas simple.
1er juin Espagne  : à la suite du vote d’une motion de défiance déposée par les socialistes (Pedro SANCHEZ) le gouvernement de Mariano RAJOY (conservateur) au pouvoir depuis 2011 est renversé.
Il est vrai qu’avec la condamnation du parti populaire le 24 mai pour corruption la situation politique du gouvernement RAJOY n’était plus tenable.

La BCE fête ses 20 ans.

Mai 2018

Date Événement
31 mai Chômage (Eurostat) : en avril le taux de chômage est de 8,5% dans la zone euro et de 7,1% dans l’UE à 28.

Italie : nouveau revirement : Giuseppe CONTE est de retour comme Chef du gouvernement après l’acceptation de remplacer Paolo SAVONA –anti-européen- par Giovanni TRIA comme ministre des Finances (le journal Le Monde précise que ce dernier est plus « eurocritique » « qu’eurosceptique ») : il s’agit d’un gouvernement très critique à l’égard de l’UE et particulièrement offensif sur la question des migrants : de nouvelles élections ont été évitées mais des secousses sont sans doute à prévoir !
29 mai Brexit : T. MAY envisage maintenant le report à 2023 du divorce avec l’UE : c’est de plus en plus difficile de suivre les positions à géométrie variable du gouvernement britannique sur la sortie de ce pays de l’UE.

Le Parlement Européen adopte une résolution sur « le détachement des travailleurs effectué dans le cadre d’une prestation de services ».
28 mai Italie : le Président MATTARELLA appelle l’universitaire –économiste- ancien du FMI Carlo COTTARELLI à prendre la tête du gouvernement.
27 mai Italie : le Président de la République –Sergio MATTARELLA- refuse la nomination de l’eurosceptique Paola SAVONA comme Ministre des Finances : en conséquence Giuseppe CONTE, premier ministre présenté par le Mouvement 5 étoiles et la Ligue, démissionne. L’économiste Carlo COTTARELLI (ancien haut responsable du FMI) pourrait prendre la tête d’un gouvernement « technique » en attendant de nouvelles élections à l’automne : à suivre.
25 mai Entrée en application du règlement européen sur « la protection des données » (RGPD) sur la protection des données personnelles.

Espagne : le PSOE dépose une motion de censure contre le gouvernement RAJOY dont le parti conservateur vient d’être condamné pour corruption.

Euro : les Ministres des finances de l’euro se sont mis d’accord concernant le « paquet bancaire » (« coussin de dette subordonnée constituée par les banques » ou niveau de fonds propres requis pour faire face aux risques bancaires).

Irlande : le référendum concernant la législation de l’IVG recueille plus de 66% des suffrages ; une loi est maintenant attendue sur le sujet.
23 mai Semestre européen : la Commission adresse les recommandations aux États membres et clôt la procédure pour déficit excessif concernant la France.

Italie : le juriste Giuseppe CONTE est désigné comme premier ministre par le président de la République après l’accord entre le Mouvement 5 étoiles et la Ligue : l’application de leur programme économique risque de poser de sérieux problèmes dans le pays et compris au niveau européen (le Journal « Le Monde » publie les principaux points de leur contrat de coalition).

Euro : la Commission publie son rapport sur l’examen des progrès réalisés par les États membres en vue de l’adoption de l’euro : ce rapport concerne donc les États membres n’appartenant pas à l’euro et qui sont tenus juridiquement de l’adopter : Bulgarie – République Tchèque – Croatie – Hongrie – Pologne – Roumanie et Suède. Ces États « présentent une convergence nominale considérable mais aucun d’entre eux ne remplit actuellement toutes les conditions pour rejoindre l’euro ».
22 mai Le Conseil Européen donne son feu vert à l’ouverture de négociations commerciales avec l’Australie et la Nouvelle Zélande.

Le Conseil Européen adopte une nouvelle approche pour la négociation et la conclusion des accords commerciaux de l’UE : il s’agit de scinder les dispositions relatives aux investissements qui doivent être approuvées par l’UE et l’ensemble de ses États membres des autres dispositions commerciales qui relèvent de la compétence exclusive de l’UE.
19 mai Nuit européenne des musées.
18 mai Rencontre MERKEL-POUTINE : ils défendent leur projet de gazoduc sous- marin Nord Stream 2 menacé par les sanctions américaines.
17 mai Communication de la Commission : « L’Europe en mouvement : une mobilité durable pour l’Europe »

Déclaration des dirigeants européens à SOFIA sur « les Balkans occidentaux ».

Décès de Nicole FONTAINE : ancienne présidente (centriste) du Parlement Européen.
15 mai POUTINE inaugure le pont le plus long d’Europe (19 km) construit au-dessus du détroit de Kertch et reliant la Crimée annexée en 2014 au territoire russe.

Hongrie : la fondation de l’ONG –Open Society Fondations- (de G. SOROS) annonce qu’elle va quitter la Hongrie (et s’installer à Berlin) lassée par le harcèlement et les attaques de V. ORBAN.

Brexit » : le Parlement écossais rejette la loi dite de retrait de l’UE présentée par le gouvernement britannique par 93 voix contre 30.
14 mai Catalogne : Quim TORRA –indépendantiste- est élu Président de la Catalogne.

Italie : le « Mouvement 5 étoiles » et « la Ligue » -deux partis « antisystème- annoncent avoir trouvés un accord pour constituer un gouvernement.
12 mai Appel dans Le Monde de 420 personnalités de 30 pays pour : « remettre les salariés au cœur de l’Union Européenne » ; parmi les signataires : Luca VISENTINI (Secrétaire général de la CES) – Dany COHN-BENDIT – Enrico LETTA – Paul RASMUSSEN – Thomas PIKETTY – Olivier FAVEREAU…
10 mai E. MACRON reçoit à Aix la Chapelle le prix Charlemagne : la prestigieuse récompense européenne.
9 mai 1950 : Robert SCHUMAN –Ministre des Affaires Etrangères- propose que la France et l’Allemagne mettent en commun leurs ressources de charbon et d’acier –seulement 5 ans après la fin des conflits en Europe-.
8 mai Royaume-Uni : la Chambre des Lords vote un amendement favorable au maintien du Royaume-Uni dans l’Espace économique européen : ce qui fragilise encore un peu plus la position de T. MAY.
7/10 mai 1948 : 70ème anniversaire du « Congrès de l’Europe » qui réunit 700 participants à la Haye avec comme objectif de poser les bases morales et politiques de la construction européenne.
5 mai Relations franco-allemandes : Le Monde s’interroge (à juste titre) : « L’Allemagne lâche-t-elle la France sur l’Europe ? » qu’il s’agisse des propositions de MACRON : un Ministre des Finances de la zone euro –un budget et un parlement pour la zone euro ou encore de la situation de la Grèce : ce sont toujours en effet des réticences et atermoiements du côté de l’Allemagne : cette réflexion sur le contenu de la relation franco-allemande mérite d’être posée.
3 mai Espagne : l’organisation terroriste de l’ETA annonce officiellement sa dissolution (elle avait été créée en 1959 et a commis depuis cette date de nombreux attentas).
2 mai La Commission Européenne présente son projet de budget pour l’après Brexit couvrant la période 2021-2027.
La Commission propose de conditionner les fonds du budget au respect par les gouvernements de l’état de droit.
À travers ce projet de budget se posent plusieurs questions : l’impact effectif du départ des britanniques (autour de 12 milliards ?) ; l’attribution de moyens nouveaux pour la politique de défense ; le redéploiement de la politique de la PAC …

Taux de chômage : en mars ce taux est de 8,5% pour la zone euro et de 7,1% pour l’UE à 28.

Avril 2018

Date Événement
29 avril Relations franco-allemandes : interview de W. SCHÄUBLE (Président du Bundestag en Allemagne / Ex Ministre des Finances) : « nous voulons rendre l’Union Economique et Monétaire plus forte MAIS… » ; « Je n’ai toujours pas compris si E. MACRON veut modifier les Traités MAIS selon moi les pistes qu’il propose ne peuvent qu’y conduire ».

Royaume-Uni : démission de la Ministre de l’intérieur –Mme RUDD- suite au scandale touchant la régularisation de milliers d’immigrés issus du Commonwealth arrivés sur le territoire britannique entre 1948 et 1973.
28 avril Ministres des Finances de la zone euro : la France ne parvient pas à convaincre ses partenaires sur la nécessité d’une taxation de 3% sur le chiffre d’affaires des géants du Net : l’Allemagne dans un premier temps favorable se montre (une fois de plus !) désormais réticente.
27 avril L’UE décide d’interdire trois insecticides jugés dangereux pour les abeilles sur toutes les cultures de plein air.
25 avril Climat  : 7 pays européens – Allemagne, Suède, France, Pays-Bas, Finlande, Portugal, Luxembourg - appellent conjointement à la mise en place dans tous les pays de l’UE d’une stratégie de long terme conforme aux ambitions de l’accord de Paris.
24 avril Élections législatives au Groenland  : le parti du 1er ministre : Kim KIELSEN – au pouvoir depuis 2014 - a recueilli 27,2% des voix devant la formation gauche-verte : 25,5%
23 avril Italie  : c’est maintenant au tour du président de l’Assemblée nationale – Roberto FICO du « mouvement cinq étoiles » - de consulter les partis politiques en vue de constituer un gouvernement : à suivre.

Déficit public zone euro : 0,9% - UE : 1%. Dette publique : zone euro : 86,7% - UE : 81,6% pour 2017 (Source Eurostat)
20 avril Emploi  : Selon Eurostat le « taux d’emploi des 20-64 ans dans l’UE atteint un nouveau pic de 72,2% en 2017 »
19 avril Rencontre MACRON-MERKEL : il y a encore beaucoup de progrès à faire entre les deux pays sur : l’union bancaire, le budget de la zone euro…
18 avril Commerce  : la Commission Européenne propose la conclusion d’accords sur le « partenariat économique avec le Japon » et sur les « accords de commerce et d’investissement avec Singapour ».

Italie  : la situation politique n’est pas décantée : le Président de la République confie à la présidente du Sénat la mission de faire un tour supplémentaire des différences forces politiques.
17 avril Intervention d’Emmanuel MACRON devant le Parlement Européen.

La Commission Européenne veut renforcer la lutte contre le terrorisme et propose de pouvoir accéder plus facilement aux « preuves numériques » ; d’améliorer la sécurité des documents d’identité ; de renforcer la lutte contre le financement du terrorisme.
15 avril Monténégro  : élection présidentielle : M. DJUKANOVIC est élu au 1er tour avec 54% des voix. Le Monténégro (petit pays de l’ex Yougoslavie) comprend 620.000 habitants. Il a fait une demande d’adhésion à l’UE en 2008. Dans ce pays il y a une forte présence russe et encore beaucoup de corruption.

Catalogne  : 300.000 personnes défilent à Barcelone en faveur des neuf dirigeants indépendantistes en prison préventive et des 7 « exilés » visés par des mandats d’arrêt internationaux.
8 avril Hongrie  : élections législatives : V. ORBAN – candidat ultra-conservateur - est candidat pour un troisième mandat. Au cours de la campagne il a eu principalement deux « boucs émissaires » : le milliardaire, philanthrope américain G. SOROS et les migrants. Il gagne ces élections avec 48,53% des suffrages et 133 des 199 sièges de la Chambre.
5 avril Allemagne/Espagne/Catalogne : la justice allemande autorise la mise en liberté de Carles PUIGDEMONT – s’il se présente une fois par semaine à la police de Neumunster, ville où il a été placé en garde à vue le 25 mars.
4 avril Italie  : le président de la République Sergio MATTARELLA a reçu toutes les formations politiques en vue de constituer un gouvernement : de nouvelles consultations vont être nécessaires pour décanter la situation.

Eurostat  : en février 2018 le taux de chômage est à 8,5% dans la zone euro et à 7,1% dans l’UE à 28.

Mars 2018

DateÉvènement
30 mars Tribune dans Le Monde de Marianne THYSSEN : commissaire européenne pour l’emploi, les affaires sociales, les compétences et la mobilité des travailleurs » présentant les objectifs de l’Autorité européenne du travail proposée par la Commission dans la continuité du « Socle européen des droits sociaux ».
26 mars Sommet tendu UE-Turquie : les sujets de friction sont en effet nombreux : offensive turque dans l’enclave d’Afrin ; incidents territoriaux avec la Grèce et les chypriotes grecs, etc.
25 mars Espagne / Catalogne : arrestation – en vertu d’un mandat d’arrêt de la Cour suprême espagnole – de l’ancien président indépendantiste de Catalogne Carles PUIGDEMONT en Allemagne (au retour d’un déplacement au Danemark). Aussitôt d’importantes manifestations se déroulent à Barcelone : plus le temps passe plus cette situation devient inextricable.
24 mars Italie : les partis politiques ayant gagné les élections du 4 mars se répartissent les postes : le Sénat sera présidé par Maria Elisabetha CASELLATI (Forzia Italia ; une proche de Silvio BERLUSCONI) ; la Chambre des députés sera présidé par Roberto FICO (Mouvement 5 étoiles ; un fidèle de Beppe GRILLO).
La constitution du gouvernement s’avère beaucoup plus délicate à former.
23 mars Pologne : plus de 50.000 personnes manifestent à Varsovie contre un projet de loi qui veut, à nouveau, durcir la loi sur l’IVG.
22 mars Conseil Européen : principales conclusions : des engagements sont pris concernant le marché unique et l’économie numérique ; le souhait de voir aboutir les négociations commerciales de l’UE avec le Mexique, le Mercusor, le Japon, Singapour. La mise en œuvre de l’accord de Paris sera approfondie à partir d’un rapport de la Commission au cours du 1er semestre 2019 ; la question de l’élargissement de l’UE aux Balkans sera examinée lors du Conseil Européen de juin 2018.
1 mars Sommet social tripartite : à l’ordre du jour : « La réalisation des objectifs du socle européen des droits sociaux »

Turquie : tribune assez véhémente du Ministre des Affaires Etrangères de ce pays dans « Le Monde » dans laquelle il justifie la politique intérieure et extérieure de la Turquie sous l’angle unique de la lutte contre « Deach ».

La Commission Européenne présente son projet de taxation des géants du numérique.

Eurostat : publication d’une étude sur les régions (275) et disparités régionales.
20 mars 650.000 primo-demandeurs d’asile en 2017 (source Eurostat) ont introduit une demande de protection internationale dans les Etats membres de l’UE soit quasiment deux fois moins qu’en 2016.
19 mars Visite d’Etat du 1er ministre Luxembourgeois Xavier BETTEL en France (la 1ère depuis 40 ans)

« Brexit » : le gouvernement britannique accepte les conditions de l’UE pour la période de transition : celle-ci ira jusqu’au 31 décembre 2020 ; le Royaume-Uni pourra accéder sans entrave au marché intérieur pendant cette période (en contribuant au budget communautaire) ; le contrôle pour l’Irlande se fera - sans frontières physiques entre les deux Irlande – à partir des ports britanniques : à suivre.
16 mars Rencontre MACRON – MERKEL sur la meilleure façon de renforcer l’UE.
14 mars Allemagne : Angela MERKEL est réélue Chancelière par le Parlement à la tête d’une « grande coalition » (= CDU/CSU et SPD) ce 171 jours après les élections législatives du 24 septembre 2017 : ce fut laborieux !

Slovaquie : le 1er Ministre Robert FICO (« populiste de gauche ») annonce sa démission à la suite de la fronde suscitée par le meurtre du journaliste Jan RUCIAK et de sa compagne [le 9 mars plus de 40.000 personnes ont réclamé son départ dans les rues de BRATISLAVA] : à suivre.
13 mars « Paradis fiscaux » : la liste des « paradis fiscaux » dressée par l’UE en décembre 2017 se rétrécit : sortent de « la liste noire » : Bahreïn, les îles Marshall et de Sainte-Lucie.

La Commission présente ses propositions pour une « Autorité européenne du travail »
12 mars Sanctions économiques à l’encontre de la Russie : le Conseil Européen a prolongé pour une nouvelle période de six mois – jusqu’au 15 septembre 2018 - les mesures restrictives liées aux actions compromettant ou menaçant l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine : ces mesures concernent 150 personnes et 38 entités.

Le Conseil Européen adopte ses conclusions pour « une politique industrielle de l’UE »
7 mars Semestre européen : la Commission publie son analyse sur la situation « des pays en déséquilibres excessifs » : la France sort de cette liste mais pas de celle concernant les déficits excessifs (il faudra éventuellement attendre mai pour cela).

Croissance : le PIB (source Eurostat) est en hausse de 0,6% dans la zone euro comme dans l’UE à 28 pour le 4ème trimestre 2017.

Écart de rémunération entre les hommes et les femmes (source Eurostat) : les femmes ont gagné en moyenne 16% de moins que les hommes dans l’UE en 2016 : l’écart de rémunération est le plus faible en Roumanie et en Italie, le plus élevé en Estonie ; cet écart est de 15,2 pour la France (15,7 en 2011).
6 mars UE : huit pays de l’Europe du Nord : Pays-Bas, Lituanie, Lettonie, Estonie, Suède, Finlande, Danemark, Irlande appellent au « respect des règles communes » plutôt qu’à réformer la zone euro (comprendre les propositions de MACRON sur un budget et un parlement de la zone euro).

Pologne : le parti au pouvoir (PIS) prend le contrôle du système judiciaire polonais en faisant élire ses propres candidats au Conseil National de la magistrature (KRS) : l’organe constitutionnel.
5 mars Grèce : le pays renoue avec la croissance : son PIB a progressé de 1,4% en 2017.
4 mars Italie : les élections ne donnent pas une majorité de gouvernement : il y a deux perdants : le parti démocrate et le parti de BERLUSCONI, et un vainqueur : le « mouvement cinq étoiles »
La participation pour la Chambre des députés a été de 72,91%.
Le « mouvement 5 étoiles » a obtenu 32,52% ; « Forza Italia » : 14,04% ; « La ligue » : 17,5% ; « Frères d’Italie » : 4,35% ; le « parti démocrate » : 18,73% ; « Libres et égaux » : 3,41% (Résultats partiels – Source ; Fondation Schuman)

Allemagne : le SPD entérine l’accord de gouvernement avec la CDU-CSU par 66,02 des suffrages exprimés (avec une participation de 78,4% soit : 363.494 membres votants).
3 mars Gouvernance économique : nouvelle tribune dans « Le Monde » d’économistes intitulée cette fois « Pour un renouveau démocratique de l’euro ».
2 mars Brexit : nouveau discours de T.MAY sur le « Brexit » : il subsiste toujours des zones peu claires en particulier sur l’Irlande.

Slovaquie : inhumation de Martina KUSNIROVA qui a été assassiné le 26 février avec son compagnon Yan KUCTAK qui enquêtait sur des faits de corruption : la situation de corruption dans ce pays est très délicate.
1 mars Taux de chômage : en janvier il est à 8,6% dans la zone euro et 7,3% dans l’UE à 28.

Février 2018

Date Évènement
28 février Brexit : Michel BARNIER rend public un projet d’accord de retrait du Royaume-Uni (119 pages, 168 articles, deux protocoles et des annexes) : le but est enfin d’obtenir des positions claires du Royaume-Uni !
27 février Allemagne : le Tribunal de LEIPZIG (la plus haute juridiction administrative allemande) décide que les villes pourront interdire aux vieux véhicules diesel de circuler afin de lutter contre la pollution de l’air : l’industrie automobile allemande va devoir s’adapter.
26 février Brexit : J CORBYN (le leader des travaillistes) souhaite que son pays reste dans « l’Union douanière ».
24 février 100 ans de la République d’Estonie.

Système bancaire : la BCE déclare la BLV (troisième banque lettone) en état de faillite : l’Union bancaire européenne reste à compléter pour faire face à ce genre d’aventures !
23 février Conseil Européen = les « consultations citoyennes » -voulues par E. MACRON – sont acceptées par le Conseil Européen (à l’exception de la Hongrie) : elles pourront se dérouler dans les différents pays entre avril et décembre prochain ; une synthèse aura lieu en décembre 2018 avant les élections européennes de 2019.

Le taux d’inflation (Eurostat) de l’UE en janvier 2018 est de 1,6% et de 1,3% dans la zone euro.
22 février Roumanie : manifestations dans plusieurs villes pour soutenir le procureur anti-corruption menacée de destitution par le ministre de la Justice.

Banque centrale européenne (BCE) : en 2017, elle a enregistré un bénéfice de 1,28 milliard : en hausse de 8% sur un an.
21 février Brexit : le gouvernement britannique plaide pour un allongement de la période de transition.
19 février BCE  : les ministres des finances de la zone euro choisissent le futur vice-président de la BCE entre deux candidats : Louis de GUINDOS (Espagne) – Philippe LANE (Irlande) Les élus de la Commission économique et monétaire du Parlement Européen ont marqué leur préférence pour le second.
18 février Élargissement de l’UE : important dossier dans « Le Monde » sur les Balkans et l’UE suite à la présentation le 6 février par la Commission Européenne de sa « stratégie pour les Balkans occidentaux » : les situations sont évidemment très différentes selon les pays : Monténégro – Serbie – Macédoine – Albanie – Bosnie –Herzégovine – Kosovo : à suivre.
14 février Portugal : annonce de performances économiques favorables : en 2017 le PIB progresse de 2,7% ; en décembre 2017 le chômage est de 7,8% (il avait atteint jusqu’à 17% en 2013) ; le déficit public et à 1,2% du PIB (niveau le plus bas depuis 40 ans), par contre la dette publique demeure à un niveau élevé : 126,4% du PIB.
13 février Allemagne : le SPD est en crise : Martin SCHULTZ renonce finalement au Ministère des Affaires Etrangères et dans la foulée quitte la présidence du SPD : un congrès de celui-ci est prévu pour le 22 avril.
12 février Le gouvernement français annonce 16 mesures pour lutter contre les abus concernant les travailleurs détachés.
6 février Travailleurs détachés : selon le journal « Le Monde » il y avait en France en 2017 : 516.000 travailleurs détachés hors transport routier.

Allemagne : un accord est signé par IG Metall et le patronat allemand (applicable d’abord aux 900.000 salariés concernés du Bade Wurtemberg). Cet accord prévoit une hausse des salaires de 4,3% et une réduction du temps de travail à partir de 2019 à 28 heures pour les salariés qui le souhaitent.

Allemagne : le SPD et la CDU-CSU trouvent enfin les bases d’un accord pour un « contrat de coalition ». Celui-ci doit maintenant être soumis aux 463.723 membres du SPD. En cas de vote positif l’Allemagne devrait, en principe, avoir un gouvernement avant Pâques.
4 février Chypre : le chef de l’Etat sortant Nicos ANASTASIADES remporte au deuxième tour l’élection présidentielle avec 55,99% des voix. Le taux de participation s’est élevé à 73%.
1er février Pologne : le Sénat approuve une loi mémorielle controversée sur l’Holocauste : celle-ci interdirait de blâmer l’Etat ou la nation polonaise pour les crimes de l’Holocauste commis en Pologne ( ???).

Janvier 2018

Date Évènement
30 janvier Pollution : la Commission convoque 9 États –dont la France- qui ne sont pas mis en conformité –malgré plusieurs rappels- avec la directive européenne de 2008 sur la qualité de l’air.
29 janvier Brexit : les Ministres des Affaires Étrangères des 27 –sans le Royaume-Uni- s’accordent sur les conditions « d’une période de transition » qui devrait démarrer le 30 mars 2019 et s’étaler sur 21 mois jusqu’au 31 décembre 2020.
Au 30 mars 2019 il n’y aura plus de Commissaire britannique, ni d’eurodéputés, ni de participation aux conseils bruxellois.
Pendant la période de transition les 27 proposent que le Royaume-Uni puisse bénéficier d’un « accès prolongé » au marché intérieur de l’UE ainsi qu’aux accords commerciaux avec le « reste du monde » : ce qui n’était déjà pas si mal !
28 janvier Finlande : le Chef de l’Etat finlandais : Sauli NIINISTO est réélu dès le 1e tour avec 62,7% des suffrages.
27 janvier Espagne / Catalogne : la justice espagnole bloque la candidature (à distance) de PUIGDEMONT à la présidence de la Catalogne.
26 janvier République Tchèque : le Président sortant Milos ZEMAN –réputé « pro-russe » et pas très européen- est réélu Président au second tour avec 51,36% des suffrages.
25 janvier Relations franco-allemandes : interviews croisées dans « Le Monde » du président de l’Assemblée Nationale et du président du Bundestag à l’occasion du 55e anniversaire du Traité de l’Élysée.
24 janvier Espagne : interview du Président du Parlement catalan Roger TORRENT dans « Le Monde » dans l’attente –sans plus de précisions- d’un « règlement politique de la crise ». Il est vrai aussi que la politique du gouvernement espagnol dans ce conflit avec la Catalogne est bien peu compréhensible et lisible.

Roumanie : La Commission –le président JUNCKER et le vice-président TIMMERMANS- font part de leurs « préoccupations » à la Roumanie s’agissant de la réforme du système judiciaire dans ce pays alors que la corruption y est significative.
23 janvier Portrait dans « Le Monde » de Mario CENTENO – ministre des Finances du Portugal, nouveau président de l’Eurogroupe.

Parlement européen : la Commission des affaires institutionnelles vote le fait –comme le souhaitait D. COHN-BENDIT et E. MACRON- que les 73 sièges attribués jusqu’alors aux britanniques soient en tout ou partie affectées en 2019 à des listes « transnationales ».
22 janvier 55e anniversaire du Traité de l’Élysée entre la France et l’Allemagne : à cette occasion les deux Assemblées de France et d’Allemagne décident d’approfondir leur coopération tandis qu’Angela MERKEL et Emmanuel MACON adoptent une déclaration en vue d’actualiser le Traité de l’Élysée au cours de l’année 2018.

BCE : l’Eurogroupe décide d’ouvrir la procédure de pré-sélection des candidatures à la BCE ; le portugais Victor CONSTANCIO quittera ses fonctions de vice-président le 31 mai. Seront également sur le départ prochainement : Mario DRAGHI (octobre 2019) – Benoit COEURE – Danièle NOUY – Peter PRAET : à suivre.

Grèce : les Ministres de l’euro-zone donnent leur accord au déboursement d’une aide de 6,7 milliards € à la Grèce.
21 janvier Allemagne : après consultation, débats et un accord à une courte majorité (56%) les délégués du SPD décident de poursuivre les discussions avec la CDU/CSU de MERKEL en vue de constituer une coalition gouvernementale.
20 janvier Paradis fiscaux : selon une information parue dans « Le Monde » la liste « noire » des paradis fiscaux (établie par le groupe Code de conduite du Conseil Européen) sera allégée le 23 janvier de huit pays : Panama – Corée du Sud – Émirats arabes unis- Tunisie – Mongolie – Macao – Grenade et Barbade. Ils rejoindront la liste « grise » de 47 autres juridictions. Si cette annonce est confirmée ce n’est pas une bonne nouvelle dans la lutte contre les paradis fiscaux.
19 janvier Dossier intéressant dans « Le Monde » sur le thème : « le fossé se creuse entre l’Est et l’Ouest de l’Europe » alors que la Bulgarie, l’Autriche et la Roumanie se succèdent pour exercer la présidence tournante de l’UE.
18 janvier Débat européen : intéressante tribune –dans « Le Monde » du Ministre grec des finances Euclide TSAKALOTOS dans laquelle il insiste sur la nécessité de prendre en compte la question du « déficit démocratique » dans les réformes envisagées

35e sommet franco-britannique  : à l’ordre du jour l’actualisation des accords du Touquet –signés en 2003 avec Nicolas SARKOZY- qui font peser sur la France la gestion de la frontière britannique.
17 janvier Espagne / Catalogne  : rentrée du parlement de catalogne : le nouveau président élu est M. Roger TORRENT.

Zone euro : 14 économistes français et allemands font une série de propositions pour améliorer la gestion de la zone euro et rapprocher les points de vue entre les deux pays : ils proposent six réformes :
- 1 : Rompre le cercle vicieux entre risque bancaire et risque souverain en pénalisant les banques dont l’actif est trop concentré sur une unique signature souveraine
- 2 : Remplacer les règles budgétaires actuelles centrées sur le déficit dit « structurel » (corrigé du cycle d’activité) par une règle simple de dépenses avec un objectif de long terme de réduction de la dette
- 3 : Prévoir un dispositif de restructuration ordonnée des dettes souveraines pour les pays dont la solvabilité ne pourrait être restaurée par des prêts conditionnels du MES
- 4 : Mettre en place un fonds pour aider les pays de la zone euro à absorber les crises économiques les plus graves
- 5 : Proposer aux investisseurs un actif synthétique « sans risque » en alternative aux dettes souveraines nationales
- 6 : Réformer l’architecture institutionnelle de la zone euro : séparer le rôle de surveillance (le procureur) du rôle politique (le juge).
16 janvier Le Parlement européen vote pour l’interdiction de la pêche électrique.
12/13 janvier Élection présidentielle en République Tchèque.

D.TRUMP renonce à venir au Royaume-Uni : les désaccords se sont accumulés entre les deux pays sur : le climat, l’Iran, le statut de Jérusalem, le respect des droits musulmans : le président américain risquait en effet d’être mal accueilli par le public.
11 janvier Allemagne : l’éternel modèle de référence économique européen étale ses bonnes performances pour l’année 2017 (Institut Destatis) : 2,2% de croissance en 2017 ; un excédent budgétaire de 1,2% soit 38,4 milliards ; un taux de chômage de 5,7%.

Allemagne politique : après les élections du 24/9 une coalition pour gouverner peine à émerger : il semble qu’un accord vienne d’être trouvé entre la CDU et le SPD : ce dernier doit maintenant consulter ses adhérents. En cas d’accord le prochain gouvernement ne pourra pas être mis en place avant mars.

Pologne : le parti « Droit et Justice » au pouvoir continue d’accroître son empreinte sur la société : cette fois cela passe par une réforme du Code électoral qui lui soit favorable.
8 janvier Royaume-Uni : T. MAY opère un remaniement ministériel qui ne règle pas les difficiles équilibres entre les partisans d’un « Brexit dur » et les autres.
7 janvier Allemagne : début des négociations entre les conservateurs de la CDU/CSU et les sociaux-démocrates du SPD en vue de former une éventuelle coalition gouvernementale suite aux élections du 24/9 dont le résultat est plus que mitigé pour A. MERKEL (son score est en baisse de 8,5 point depuis 2013).
5 janvier Turquie : le président ERDOGAN est reçu par E. MACRON ; dans « le même temps » dans ce pays depuis le coup d’Etat raté (juillet 2016) 140.000 fonctionnaires ont été limogés – 50.000 personnes sont détenues pour leurs liens supposés avec la confrérie islamiste F. GÜLEN ; 71 avocats sont condamnés à de longues peines d’emprisonnement.
3 janvier Marchés financiers : la directive européenne sur les marchés d’instruments financiers MIF2 entre en vigueur : elle impose de publier le prix du produit dérivé ou de l’obligation avant et après chaque transaction.
1er janvier Présidence tournante de l’UE : la Bulgarie assume cette présidence pour six mois. Ce pays entré dans l’UE en 2007 est un des pays les plus pauvres de l’UE et aussi hélas un pays où la corruption est très importante. Il comprend une population de 7,045.258 millions d’habitants (soit 1,4% de la population de l’UE) ; la devise retenue par la Bulgarie pour sa présidence semestrielle est : « l’Union fait la force ». Les dossiers suivis par cette présidence sont : la nouvelle phase de négociations entre l’UE et le Royaume-Uni ; la gestion des flux migratoires ; les pourparlers autour du budget pluriannuel de l’UE ; l’élargissement de l’UE à l’ensemble des pays de l’ère Baltique.

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici