Actu revendicative


Les prélèvements obligatoires ailleurs


Les prélèvements obligatoires varient beaucoup d'un pays à l'autre. Mais une cotisation sociale négociée avec le patronat mais non obligatoire par la loi ne sera pas décomptée.

Dossier prélèvements obligatoires

Cet article fait partie d’un dossier composé de quatre articles :
- Inventaire des prélèvements obligatoires en France
- Les prélèvements obligatoires ailleurs (ci-dessous)
- Ne pas confondre TVA et CVA !
- Financement de la protection sociale

Mesuré par l’OCDE, le taux de prélèvements obligatoires s’élève 44% du PIB en France, 35,8% au Royaume-Uni ou 26,4% aux Etats-Unis (voir graphique). Mais chaque pays a ses systèmes propres. Mais toutes les protections sociales, au titre d’accords de branche ou d’entreprise, ne sont pas comptabilisées dans les prélèvements obligatoires. Prenons deux exemples.

Il y a quelques années, le Royaume-Uni décide que les cotisations pour la retraite pourront passer d’organismes publics à des fonds privés. Il n’y a pas de changement de taux ni de montant. Conséquence, les prélèvements obligatoires chutent alors que les cotisations versées restent au même niveau.
Aux Etats-Unis, les cotisations d’assurance maladie se décident dans chaque branche professionnelle. Bien que leur montant soit plus élevé qu’en Europe, leurs cotisations ne font pas partie des prélèvements obligatoires.

Ces exemples et d’autres diminuent la pertinence de ces comparaisons du niveau des prélèvements obligatoires. Même au sein de l’Union européenne, malgré des avancées dans l’harmonisation des statistiques, il reste encore du chemin à parcourir.

Prenons donc les comparaisons internationales pour ce qu’elles sont capables de nous éclairer, aujourd’hui, mais pas davantage. Ne nous laissons pas assommer par certains chiffres très idéologiques de « libéraux purs et durs ».

Prélèvements obligatoires

Part du PIB prélevée sous forme d’impôts ou de cotisations sociales obligatoires dans quelques pays.