UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

Notre activité


Pour un accès aux soins partout et pour tous !


La résolution générale du 50e congrès confédéral de la CFDT réaffirme que l’accès aux soins est un droit fondamental et qu’il est un élément de justice sociale et de prévention.

Sommaire du dossier
- Les déserts médicaux, une inégalité de santé
- Les déserts médicaux gagnent du terrain
- S’opposer à la déprise médicale est possible
- Pour un accès aux soins partout et pour tous !
- Permettre une prise en charge de tous les patients

Ce droit se confronte à de fortes inégalités, selon le lieu d’habitation, l’âge, le genre, la catégorie socio-professionnelle, le travail, etc. Aussi, la CFDT affirme-t-elle la nécessité d’une réorganisation de notre système de soins. Si elle admet que l’accessibilité aux différents professionnels de santé est facilitée par des moyens nouveaux (plateformes numériques, téléconsultations, etc.), il n’en demeure pas moins que les déserts médicaux persistent, voire se développent.

Une récente interview du ministre de la Santé et de la Prévention ne dit pas autre chose : « L’accès aux professionnels de santé doit être amélioré pour tous les Français. Près de 4 millions de Français vivent en effet aujourd’hui dans un désert médical et 6 millions de Français n’ont pas de médecin traitant… La difficulté d’accès à un rendez-vous médical apparaît dès lors comme une préoccupation majeure dans de nombreux territoires, en milieu rural, en zones périurbaines, mais aussi en zones urbaines, pour l’accès à des médecins exerçant sans dépassement d’honoraires. »

La CFDT, en demandant que « des mesures efficaces soient prises pour rendre effectif un service territorial de la santé qui réponde aux besoins de la population dans des délais raisonnables », vise plus précisément l’action des agences régionales de santé (ARS),en matière de régulation de l’offre de santé. Actuellement, des communes, des départements et des régions co-financent des médecins salariés dans les zones de déserts médicaux. La CFDT revendique que les ARS bénéficient de marges de manœuvre dans leur fonctionnement, notamment au niveau de la Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA), instance majeure de la démocratie en santé.

Le rôle fondamental des mandatés CFDT

Moins « visibles » que les déserts médicaux, mais subis depuis des années, les conventionnements des médecins (secteur 1 et secteur 2) et le dépassement d’honoraires, le retard dans la généralisation du tiers payant sont des injustices que les patients se résignent à accepter.

Dans ce contexte, les mandatés de la CFDT, non seulement au niveau national, mais aussi aux niveaux régional et départemental, ont un rôle fondamental à jouer. Dans les conseils territoriaux de santé (CTS), ils doivent poursuivre le travail engagé depuis plusieurs années pour l’accès aux soins de tous et la lutte contre les déserts médicaux. La résorption mathématique des déserts médicaux et l’accès égal des soins pour tous sont des objectifs qui ne pourront être atteints qu’à l’horizon 2030. Les initiatives prises dans les territoires, communes, communautés de communes, départements et régions doivent être encouragées, voire pérennisées dans la mesure où elles font l’objet de convention avec l’assurance maladie, les ARS, et s’inscrivent dans les plans régionaux de santé.