UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

Notre activité


S’opposer à la déprise médicale est possible


Pour lutter contre la désertification médicale, deux initiiatives dans les Pyrénées-Atlantiques et les Deux-Sèvres.

Sommaire du dossier
- Les déserts médicaux, une inégalité de santé
- Les déserts médicaux gagnent du terrain
- S’opposer à la déprise médicale est possible
- Pour un accès aux soins partout et pour tous !
- Permettre une prise en charge de tous les patients

Le dispositif « Présence Médicale 64 »

Dans les Pyrénées-Atlantiques, pour pallier le manque de médecins et anticiper les départs en retraite, le conseil départemental et la direction départementale de l’ARS ont créé, en 2017, un dispositif appelé « Présence Médicale 64 » avec la collaboration des collectivités locales, l’ordre des médecins, l’Assurance maladie, la MSA…

Ce dispositif veut aller plus loin que le simple recrutement. Par un accueil personnalisé, la création de liens humains, il cherche à favoriser les stages pour les internes et faciliter l’installation des professionnels de santé, que ce soit en libéral individuel ou dans des maisons de santé pluriprofessionnelles. Au-delà du recrutement, il s’agit de faire découvrir un territoire, de proposer un accompagnement personnalisé et humain.

Accompagner dans le projet de vie, proposer des conseils, des aides administratives pour la recherche d’un logement, inscrire les enfants dans les établissements scolaires, rechercher un emploi pour le conjoint… Cette action, incluse dans certains « contrats locaux de santé », porte ses fruits. Le déclin a été enrayé et le nombre de professionnels de santé s’est même accru.

Ce dispositif instaure une coopération pluriprofessionnelle entre médecins généralistes et infirmiers intégrée au cabinet des praticiens.

Asalée, un levier majeur pour l’accès aux soins dans les territoires

L’association Asalée (Action de santé libérale en équipe) a été créée en 2004 par un groupe de médecins généralistes et d’infirmières de santé publique dans les Deux-Sèvres. Asalée est devenue nationale en 2012. Cette coopération entre professionnels de santé, sur la base d’un protocole validé par les ARS et bénéficiant d’un financement de l’Assurance maladie, facilite l’accès aux soins dans les territoires ruraux et les villes moyennes. Les infirmiers interviennent, dans le cadre du protocole, auprès de patients atteints de maladies chroniques, en proposant un accompagnement individuel, en complément de la pratique médicale, au sein du cabinet d’un médecin généraliste. Les thématiques de parcours sont l’insuffisance cardiaque, l’obésité, le diabète, le suivi en cancérologie…

Le dispositif Asalée se développe désormais en cohérence avec la stratégie de transformation du système de santé « Ma santé 2022 ». Il concerne actuellement environ 7 000 médecins et 1 600 infirmières au niveau national.