Nos sites locaux


CFDT Retraités Ain

Bienvenue sur le site de l’Union Territoriale CFDT des Retraités de l’Ain
- 3 impasse Alfred Chanut - 01000 Bourg-en-Bresse
- 04 74 22 73 39
- courriel : utrcfdt01@orange.fr

Accueil

Bonjour, nous sommes heureux de vous accueillir en tant que retraités ou futurs retraités de l’Ain.
Ce site est destiné à mieux nous faire connaître et vous inviter à nous rencontrer...

Non, les retraités ne sont pas des nantis ! ! !

Avec la fin de l’été et l’arrivée de l’automne, c’est aussi la reprise des activités syndicales qui vont concernées la situation des retraités.
Le gouvernement actuel a annoncé une hausse de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) de 1,7%.
Au 1er janvier 2018 pour compenser la suppression des cotisations maladie et
chômage pour les salariés et l’abattement prévu pour les travailleurs indépendants.

Edito du dernier liaison

Avec l’arrivée de l’automne, c’est la reprise des activités syndicales qui vont être abordées dans ce nouveau « Liaison ».
Le gouvernement actuel a annoncé une hausse de la CSG (Contribution Sociale Généralisée) de 1,7% au 1er janvier 2018 pour compenser la suppression des cotisations maladie et chômage pour les salariés et l’abattement prévu pour les travailleurs indépendants.
Aucune compensation pour les retraités !
Le transfert des cotisations salariales vers la CSG augmentera quelque peu le pouvoir d’achat de ces derniers. Mais aucune compensation pour les retraités !
Pourtant, depuis plusieurs années, les retraités participent aux solidarités intergénérationnelles pour le redressement des comptes sociaux. De ce fait leur pouvoir d’achat a été impacté par la stagnation des pensions depuis 2013, la fiscalisation de la majoration de pensions pour enfants et la suppressions de la demi- part fiscale pour les personnes seules.
Le précédent gouvernement a permis aux salariés du privé de bénéficier de la généralisation de la couverture maladie complémentaire, les retraités, quant à eux, sont toujours en attente d’une aide qui diminuerait le coût des assurances complémentaires.
Dans ce contexte, la CFDT Retraités s’oppose à la hausse prévue de la CSG.
Elle est en phase avec la confédération sur le financement de la protection sociale : les revenus de remplacement (prestations de retraites, chômage, accidents du travail, maladies professionnelles) doivent être financés par les cotisations car elles sont en rapport direct avec les salaires ou l’ancien salaire. En revanche, les prestations universelles et de solidarité (maladie, famille, logement, exclusion, dépendance...) relèvent d’un financement par la fiscalité.
Une Semaine Bleue 2017 revendicative !
Ces informations, extraites de l’éditorial de Daniel Rabardel dans le Retraité Militant d’août-septembre 2017, ont été la base de nos actions locales menées pendant la "Semaine Bleue" : distribution de tracts sur les marchés de Bourg, cartes postales signées avec rappel de nos revendications à l’attention du président de la république, rencontre avec des élus et lettre aux médias.
Dans le même temps, le 3 octobre nous avons organisé une rencontre des « aidants » pour leur permettre d’échanger sur la prise en charge des personnes âgées à domicile ou en établissements.
Rencontre avec le syndicat Santé CFDT
Nos liens avec le syndicat santé des actifs continuent, devant la situation des EHPAD, des structures en souffrance sous les feux de l’actualité, nous avons programmé une réunion avec le personnel de ces établissements et les familles de résidents.
Nous avons aussi montré notre solidarité avec les agents des fonctions publiques en participant aux manifestations du 10 octobre.
Je vous souhaite bonne lecture.
Marie-Jo Rivat

Toucher une pension fait-il de nous des « nantis »

Si un grand nombre de retraités disposent aujourd’hui d’un niveau de vie équivalent à celui du reste la population, c’est au prix d’une vie entière au travail ! À la CFDT Retraités, nous avons toujours défendu la solidarité entre sala-riés et retraités. Nous avons toujours été force de proposition quand il s’agissait de participer aux relèvements des comptes sociaux. Nous prenons nos responsabilités face aux évènements sociétaux, et notre part familiale et citoyenne au sein de la société. Les retraités du papy-boom sont qualifiés de « génération sandwich », écartelés entre leurs ascendants et leurs descendants auxquels ils apportent une aide régulière qu’elle soit financière ou humaine.

La contribution sociale généralisée (CSG) ne finance aujourd’hui que les prestations universelles (maladie, famille) ou des prestations de solidarité. Elle est une contribution à laquelle nous sommes très attachés pour son caractère universel et solidaire.

Et que découvrons-nous ? Qu’à partir de 1 200 € par mois, nous sommes les cibles privilégiées du nouveau président et de son gouvernement par le biais d’une augmentation de la CSG de 1,7 % pour financer l’assurance chô-mage. Une hausse de la CSG compensée pour toutes les catégories de salariés par une baisse de cotisations mala-die… Pas les retraités !

Avec cette réforme, la solidarité est en marche… arrière. Certes un salarié payé au Smic verrait sa situation s’améliorer de 260 euros par an. Une personne rémunérée à 3 000 € brut par mois gagnerait 530 €. Et celle rému-nérée à 5 000 € brut, 880 € ! Mais avec 1 300 € de retraite mensuelle, un retraité perdrait 260 € par an !

Dès lors les Retraites CFDT revendiquent :

- La reconnaissance de notre part de la croissance ;
- La suppression de la cotisation maladie à hauteur de 1 % sur les retraites complémentaires ;
- La suppression de la taxe d’habitation pour tous ;
- La prise charge universelle du vieillissement de la population en diminuant le reste à charge qui incombe aux personnes âgées et aux familles, notamment en Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) ;
- Une égalité de traitement de l’assurance maladie complémentaire qui est entièrement à la charge des retraités et oblige beaucoup d’entre eux à renoncer à des soins.

Déclaration du bureau national de la CFDT Retraités

La solidarité au cœur des revendications des retraités CFDT
Les débats sur l’élection présidentielle montrent que les retraités font l’objet de « toutes » les
attentions ; les programmes proposés par les candidats soignent cette catégorie d’électeurs
pour recueillir leurs suffrages.
Au-delà des considérations électorales, les retraités sont des citoyens à part entière et pour
beaucoup, ils font preuve de solidarité et d’engagement dans la société sous des formes
diverses. Cet investissement mérite que cette catégorie de la population soit reconnue comme
un atout pour la société.
Les retraités aspirent à vivre dignement par le juste retour du fruit de leur travail. La CFDT
Retraités considère que leur niveau de vie doit être garanti à parité avec celui des salariés. C’est
l’objectif de notre action initiée en septembre 2016 sur l’indexation des retraites sur les
salaires, qui se poursuit par une pétition en ligne et des distributions de tracts.
Une attention particulière doit être portée sur les basses pensions pour éviter qu’une part des
retraités bascule dans la pauvreté ou la précarité. Les inégalités de revenus entre les femmes et
les hommes perdurent à l’occasion du passage à la retraite, il est nécessaire de les réduire.
Le logement est une des priorités de la CFDT Retraités tant pour le coût qu’il représente dans le
budget des ménages que pour le montant de la facture énergétique. Il est un élément
structurant de la vie des retraités dans la société pour leur permettre une vie sociale, un accès
aux services de proximité et pour anticiper la réduction progressive et prévisible de leur
autonomie.
Usagers de biens et services médicaux, les retraités aspirent à garantir un accès aux soins
partout et pour tous. Les écueils à l’accès à une complémentaire pour tous doivent être levés. Il
en est de même pour la généralisation du tiers payant. La désertification médicale et les
dépassements d’honoraires sont insupportables.
Enfin, la retraite est aussi la période de la vie où l’accompagnement des personnes âgées
devient souvent indispensable. En dépit des améliorations législatives et de la prise de
conscience de l’adaptation de la société au vieillissement, il reste encore beaucoup à faire pour
répondre aux besoins de services et d’équipements pour celles et ceux qui aspirent à vivre à
domicile – c’est la majorité - ou sont contraints ou consentants à la solution de la maison de
retraite.
Fidèle à sa conception de la solidarité intergénérationnelle, la CFDT Retraités reste attachée à
ses revendications sans démagogie ni surenchère.

Nos actions

Pétition pour plus de pouvoir d’achat aux Basses pensions.
Présents sur les marchés de Bourg-en-Bresse et d’Ambérieu-en-Bugey, les militants de l’UTR-CFDT-Ain ont rencontré la population lors de la semaine bleue, semaine instituée à l’intention des personnes âgées. Ils ont proposé la pétition sur les basses pensions(voir documents joints). Cette présence active a été bien accueillie et fort appréciée par certains, les échanges ont été instructifs et ont permis de récolter un nombre significatif de signatures.
L’enquête sur les aidants
Conjointement à cette action, l’enquête sur les aidants (voir documents joints) a été proposée, des retours sont espérés.

Sur le marché de Bourg en Bresse

Journée de bienvenue aux nouveaux adhérents.
Le 14 novembre 2016, huit personnes ont participé à cette rencontre. La journée s’est déroulée dans une ambiance chaleureuse, très studieuse et très conviviale.
Le matin, à l’aide d’un diaporama, la secrétaire générale a présenté l’organisation de la "CFDT Retraités". L’après-midi était axé sur l’UTR 01, (union territoriale de l’Ain structure associative et syndicale de CFDT) son organisation, les actions en cours avec le travail des commissions, ses aspirations et ses revendications.

Nos activités à venir

Nos activités sont proposées et réservée uniquement à nos adhérents.

Nous contacter

Entrez dans la Maison des syndicats 3 impasse Chanut

CFDT Retraités Ain (UTR)
- 3 impasse Alfred Chanut
- 01000 Bourg-en-Bresse
- 04 74 22 73 39
- courriel :utrcfdt01@orange.fr

Nos permanences

UL de Bourg-en-Bresse
3 impasse Alfred Chanut
01000 Bourg-en-Bresse
chaque mercredi de 9h30 à 11h00 (hors vacances scolaires)

UL d’Ambérieu-en-Bugey
73 av Paul Painlevé
1500 Ambérieu en Bugey
tel : 04 74 38 29 08
Permanences : le jeudi de 18h à 19h

Portfolio

Sur le marché de Bourg en Bresse

Sur le marché de Bourg en Bresse

Entrez dans la Maison des syndicats 3 impasse (...)

Entrez dans la Maison des syndicats 3 impasse Chanut

Après-midi récréatif le Loto de l'UTR

Après-midi récréatif le Loto de l’UTR

Très à l'écoute du tirage

Très à l’écoute du tirage