Nos sites locaux


CFDT Retraités Sarthe

CFDT Retraités Sarthe (UTR)
- 4 rue d’Arcole
- 72000 Le Mans
- Tél. 02 43 28 12 46
- Courriel : sarthe chez retraites.cfdt.fr (remplacer chez par @)

Bienvenue sur le site de l’UTR CFDT Sarthe}

Nous contacter

UTR CFDT de la Sarthe
4, rue d’Arcole
72000 Le Mans
Tél. 02 43 28 12 46
Courriel : sarthe chez retraites.cfdt.fr (remplacer chez par @)

Nos permanences

Le jeudi de 14h30 à 16h30 (sauf juillet et août)
3ème étage, porte 6

Permanence sur rendez-vous avec Daniel Ferré sur la complémentaire santé, la MGEN Filia proposée exclusivement aux adhérents retraités CFDT. Appeler le n° de téléphone de l’UTR ou laisser un message sur notre messagerie.

Les actions de l’UTR

« Pour garantir et améliorer le niveau de vie des retraités, la CFDT Retraités revendique l’indexation des retraites sur les salaires ». La CFDT Retraités continue l’action

Dans le prolongement de l’action du 20 septembre, le Bureau national des 13 et 14 décembre a décidé de mettre en ligne la pétition « Garantir le niveau de vie des retraités » à partir du 15 décembre.

Un tract – « Pour garantir et améliorer le niveau de vie des retraités, la CFDT Retraités revendique l’indexation des retraites sur les salaires » – invite à signer la pétition en ligne.

Les équipes CFDT Retraités sont invitées à faire part de leurs initiatives en la matière pour le 28 février afin de faire le point sur cette action au conseil de l’UCR du mois de mars.
D’ores et déjà, chaque adhérent de la CFDT Retraités recevra le tract avec Fil Bleu de janvier-février.

Le lien de la pétition en ligne : www.cfdt-retraités.fr/petition

CONGRÈS UTR CFDT Sarthe

Le congrès de l’UTR de la Sarthe s’est tenu le 19 avril dernier

Au cours de ce moment d’écoute et de travail nous avons abordé plusieurs sujets.
Pour commencer un congrès extraordinaire : une modification de nos statuts s’avérait nécessaire. En effet nous devions nous mettre en conformité avec l’Article 3 qui rappelait notre affiliation à la confédération.
Nous avons également revu notre règlement intérieur.
Une question concernant la remise de la carte CFDT : A quel moment donner la carte CFDT avant ou après paiement des cotisations ? Après un temps d’échange, nous avons décidé de continuer ce qui était déjà organisé, c’est-à-dire une distribution des cartes en début d’année.
A la demande des congressistes quelques interrogations demandaient quelques éclaircissements.
Vote sur les Statuts : Pour à la majorité et une abstention
Vote sur le règlement intérieur : oui à l’unanimité
En seconde partie nous avons travaillé sur le Congrès ordinaire. Tout d’abord le rapport sur le fonctionnement et les activités revendicatives :
Le développement et les différents outils à notre disposition.
Nos relations avec les syndicats que ce soit pour la fidélisation ou pour partager nos compétences, ou tout simplement pour travailler ensemble sur un sujet particulier.
Nos relations avec les futurs retraités qui se renseignent sur leur dossier de préparation à la retraite ou bien la mutuelle santé retraités CFDT.
Nos relations avec les élus, notre participation au dispositif « ville amie des Aînés » dans lequel la ville du Mans s’est inscrite
Vote sur le fonctionnement : oui à la majorité et 2 abstentions
Dans un congrès le rapport financier étant incontournable, nos trésoriers ont reçu l’approbation des comptes à l’unanimité.
Puis la présentation de la résolution : des débats bien sûr, des remarques, des questions : sur les retraites, le pouvoir d’achat, la santé, la Loi sur l’adaptation de la société au vieillissement. Des échanges sur l’actualité.
Vote sur la résolution : oui à l’unanimité
Après nous sommes passés aux différentes élections des candidats au Conseil, du bureau et de la Commission de contrôle des comptes.
Jean Marie Lamoureux a été reconduit au poste de secrétaire général, et nous avons deux Secrétaires adjoints Didier Besnard et Josselyne Wiart-Audouard.
Nous avions invité les syndicats de salariés à notre congrès.
Les services se sont excusés au dernier moment mais nous avons apprécié la présence des métaux, des assurances et du syndicat 3C.
Chacun s’est exprimé sur leurs difficultés de syndicalisation, de fidélisation, de leur méconnaissance de notre syndicalisme de retraités, de leur intérêt pour notre mutuelle MGEN Filia.
La journée s’est terminée par une intervention du secrétaire général de l’Union régionale des retraités CFDT Pays de la Loire et par l’intervention de Céline Fortier secrétaire générale de l’UD.
Pour conclure Jean Marie a rappelé que l’UTR a besoin de l’engagement de plus d’adhérents notamment dans les commissions pour mieux fonctionner.
Et même si parfois nous nous sentons seuls pour faire marcher notre UTR, c’est toujours aussi enrichissant.
Au final, nous nous sommes partagés les dernières tâches : pot de l’amitié et nettoyage de la salle… !!!
CR par JWA

Notre organisation

Les retraités et préretraités sont organisés au niveau départemental en syndicat : L’Union Territoriale des Retraités.
En Sarthe c’est UTR des Retraités CFDT de la Sarthe.
Proche des adhérents, l’UTR prend en charge les problèmes liés à la santé, retraite, cadre de vie (transport, logement...)
Une Unon Locale des Retraités CFDT (ULR) à Sablé.
UTR, ULR sont des lieux de réflexion, d’action de convivialité ou chaque adhérent à sa place.
L’UTR fonctionne comme un syndicat :
Congrès, Assemblée Générale sont des moments forts de notre Organisation, le Congrès fixe notre feuille de route pour 3 ans.
Le Bureau et le Conseil Syndical qui en découle mettent en œuvre les décisions, actions selon leurs prérogatives respectives.

Le Bureau

- Secrétaire Général : Jean-Marie Lamoureux
- Secrétaire-adjointe : Josselyne Wiart-Audouard
- Secrétaire-adjoint : Didier Besnard
- Trésorier : Gérard Beau
- Trésorière adjointe : Monique Aubier
- Membres : Michel Bertin, Didier Besnard, Nicole Brisset, René Clavier, Robert Collin, Daniel Ferré,Jean-Claude Rousseau, Désiré Sené.

Fonctionnement :
- Le Bureau se réunit tous les mois sauf pendant les vacances scolaires.
- Le Conseil Syndical composés de 22 membres dont le Bureau se réunit au moins 1fois par trimestre et une Assemblée Générale annuelle où les adhérents sont invités.

L’UTR à mis en place 4 commissions ouvertes aux adhérents :
- « Vivre son âge » Responsable : René Clavier
- « Cadre de vie » Responsable : Jean-Claude Rousseau
- « Retraite » Didier Besnard
- « Développement » Responsable : Josselyne Wiart-Audouard

Information des Commissions :

Commission « Cadre de vie-Proximité »  
Son rôle :

La commission « Cadre de vie-Proximité » de l’Union Territoriale des Retraités (U.T.R.) analyse les différents projets de transport, d’urbanisme élaborés par les collectivités territoriales.

Elle informe les adhérents en matière :

- d’habitat. Son but est de faire prendre en compte les handicaps dus aux accidents de la vie et au vieillissement.
- d’amélioration des bilans énergétiques des logements et des différentes sources d’énergie.

Elle est attentive

- au bon fonctionnement des services publics de proximité : la poste, le ramassage des ordures ménagères, la desserte téléphonique et la couverture Internet.

- à la protection de l’environnement sous toutes ses formes.

Dernière action de la commission :

Intervention de l’UTR et de l’UD CFDT auprès de Jean-Claude Boulard, Président de Le Mans Métropole
sur des problèmes de transport / stationnement, cliquer sur le lien ci-dessous pour lire notre courrier du 28 juin 2016

http://www.cfdt-retraités.fr/IMG/docx/lettre_a_j-c_boulard_28_juin_2016.docx

Commission "Retraite"

Commission "Vivre son Age"
-
VILLES AMIES DES AÎNÉS
L’UCR a rejoint l’association Villes Amies des Aînés comme membre actif. Dès la rentrée, une information plus complète vous parviendra afin d’envisager des moyens de partenariat pour un « bon et bien vieillir » au sein de vos villes respectives.
Afin d’engager une première collaboration, nous relayons une enquête sur les territoires où il fait bon vivre et vieillir menée conjointement par RFVADA et Notre Temps.

En cliquant sur le lien suivant
http://www.notretemps.com/famille/intergeneration/enquete-bon-vivre-bien-vieillir-france,i118046
vous pourrez répondre à un questionnaire visant à définir les cinq critères qui font d’une commune ou d’un village un territoire où il fait bon vivre et vieillir. Vous pouvez également raconter en quelques lignes une initiative qui vous a particulièrement séduite dans la commune.
Ce questionnaire est très court.

Merci à chacun de bien vouloir répondre et diffuser autant que possible ce lien aux habitants de votre territoire afin de garantir la réussite de cette action et de faire remonter les bonnes expériences !
Dominique Fabre, secrétaire générale

La Santé

L’action sociale des départements en direction des personnes âgées
(Article L113-2 du Code de l’action sociale et des familles)
I. Le département définit et met en œuvre l’action sociale en faveur des personnes âgées et de leurs proches aidants. Il coordonne, dans le cadre du schéma départemental d’organisation sociale et médico-sociale, les actions menées par les différents intervenants, y compris en faveur des proches aidants. Il définit des secteurs géographiques d’intervention. Il détermine les modalités d’information, de conseil et d’orientation du public sur les aides et les services relevant de sa compétence.
Le département coordonne, dans le respect de leurs compétences, l’action des acteurs chargés de l’élaboration et de la mise en œuvre des politiques intéressant les conditions de vie des personnes âgées, en s’appuyant notamment sur la conférence des financeurs de la prévention de la perte d’autonomie des personnes âgées et sur le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie.
Le département veille à la couverture territoriale et à la cohérence des actions respectives des organismes et des professionnels qui assurent des missions d’information, d’orientation, d’évaluation et de coordination des interventions destinées aux personnes âgées, notamment les centres locaux d’information et de coordination et les institutions et les professionnels mettant en œuvre la méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie.
II. Le département peut signer des conventions avec l’agence régionale de santé, les organismes de sécurité sociale ou tout autre intervenant en faveur des personnes âgées pour assurer la coordination de l’action gérontologique.
Ces conventions sont conclues dans le respect du schéma relatif aux personnes en perte d’autonomie et du projet régional de santé du code de la santé publique.
Elles précisent les modalités selon lesquelles sont assurées sur l’ensemble du territoire du département les missions mentionnées au dernier alinéa du I du présent article. Elles peuvent également porter sur la prévention et l’accompagnement de la perte d’autonomie des personnes âgées, ainsi que sur le soutien et la valorisation de leurs proches aidants. Dans ce dernier cas, elles peuvent préciser la programmation des moyens qui y sont consacrés.
Le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie est consulté sur ces conventions avant leur signature et est informé de leur mise en œuvre.

70 ANS DE LA SECU

}

La Sécurité sociale doit rester universelle pour rester solidaire

70 ans pour la Sécu ! Jean-Marie Spaeth, « l’intraitable monsieur Sécu », secrétaire national de la CFDT de 1985 à 2002, président de la Cnav puis de la Cnam, nous propose le recul de l’histoire et les enjeux d’aujourd’hui de cet anniversaire.
Quels enseignements tirer de ces 70 ans d’histoire ?
La Sécurité sociale est toujours un formidable outil qui permet à tous nos concitoyens de faire face aux aléas de la maladie, la vieillesse, l’accident, l’invalidité. Elle a été fondée sur un principe d’assurance sociale généralisée et solidaire : « Tout le monde paye selon son revenu et reçoit selon ses besoins ». Elle a permis de construire un système de soins performant, accessible à tous.
L’assurance vieillesse, fondée sur la répartition, a permis, dès son instauration, de verser un revenu aux personnes âgées, à sortir les travailleurs de l’angoisse de la vieillesse sans revenu. Elle permet également aujourd’hui de financer une tranche de vie en bonne santé.
La branche famille soulage les parents de la charge d’enfants. Elle aide à se loger, favorise l’épanouissement des enfants issus des classes populaires. Elle a permis aux femmes d’accéder à la vie professionnelle en finançant le développement de systèmes de garde.
Quelle place de la CFDT dans cette longue histoire ?
La gouvernance de la Sécurité sociale a été réfléchie en 1945 pour promouvoir la démocratie sociale en impliquant les salariés, au travers de leurs organisations syndicales, et les employeurs au développement et à la gestion de la Sécurité sociale. La CFDT a été un acteur très présent de 1945 à 1967.
Les ordonnances 1967, en supprimant les élections, en mettant à égalité le nombre de sièges d’administrateur patronaux et celui des salariés, ont été vécues comme une remise en cause. La CFDT a donc décidé de ne plus assurer de responsabilités. Cette situation a perduré 16 ans, jusqu’au rétablissement des élections de 1983 qui furent d’ailleurs les dernières.
L’alliance FO-CNPF a exclu la CFDT de tout poste de responsabilité. Après les élections, elle s’est réinvestie dans les négociations, la gestion de l’Arrco-Agirc, de l’Unedic et la prévoyance dans les années 1980. Elle a développé des propositions en matière de Sécurité sociale, comme par exemple la CSG en 1990, le fonds de solidarité vieillesse en 1993, etc.
À partir de 1996, les choses s’accélèrent. Tous les ans, une loi de financement de la Sécurité sociale est votée par le Parlement. La CSG qui a le statut de cotisation est étendue à tous les revenus pour financer la maladie. Et l’assurance maladie devient universelle. La CFDT assume des responsabilités dans toutes les caisses et à tous les niveaux.
Quelles sont les conditions pour que se poursuive l’organisation de la solidarité par la Sécurité sociale ?
Il faut combattre cette fausse bonne idée qui serait de fusionner la CSG et l’impôt. L’impôt est progressif et n’est jamais affecté. La CSG est proportionnelle au revenu. Son effet redistributif se fait au moment où l’on verse des prestations.
La retraite est fondée sur des cotisations reposant sur la masse salariale. Il est temps d’universaliser nos régimes de retraite sans remettre en cause les droits acquis.
S’agissant de l’assurance maladie, les pouvoirs des conseils d’administration ont été largement réduits. Les Agences Régionales de Santé (ARS) se sont créées. Il est urgent de donner un contenu médical aux dépenses de santé en privilégiant les soins utiles. La médecine est une science précise. La prescription médicamenteuse doit être opposable à tous les professionnels de santé et aux patients.
Les complémentaires santé généralisées à toute la population doivent jouer un rôle actif pour réguler l’offre de soins. Il faut enfin éviter que la Sécurité sociale ne se recentre que sur l’accès aux soins pour les pathologies lourdes et invalidantes, ainsi que sur la population pauvre. Elle doit rester universelle pour rester solidaire.
Source UCR CFDT 13 novembre 2015 (Propos recueillis par Jean-Pierre Bobichon)

PROTECTION SOCIALE

Prothèses auditives : Vos oreilles valent de l’or

Alors que la France compte environ 6 ?millions de malentendants, à peine plus d’un tiers sont équipés de prothèses auditives. Prix élevé des appareils, opacité des tarifs, confusion entre les services et la vente des équipements, faiblesse de la prise en charge par l’assurance maladie et par les mutuelles constituent autant de freins.
Voir article de QUE CHOISIR sur le sujet

CIDPA

A consulter en colonne de gauche dans les documents joints :
La lettre du CIDPA

Information des personnes agées

Des réponses à vos questions et des adresses sur : www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr
C’est le portail d’information pour les personnes âgées et leurs proches, il vous renseigne sur les aides, les démarches et les interlocuteurs à contacter.

Nos Mandatés

Le CO.DE.R.P.A 72}

CO.DE.R.P.A. DE LA SARTHE - COMITÉ DÉPARTEMENTAL DES RETRAITÉS ET PERSONNES ÂGÉES
Le Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées est une instance consultative placée auprès du Président du Conseil Départemental.
Nos représentants dans le 1er collège sont Michel Bertin comme titulaire et René Clavier comme suppléant.
Michel Bertin est vice-président du CO.DE.R.P.A.
Cliquer sur le lien ci-dessous pour plus d’informations :
www.cidpaclic.sarthe.org

Le CO.DE.R.P.A va être remplacé par le CDCA
Les compétences du CDCA
Article L149-1 du CASF modifié par LOI n°2015-1776 du 28 décembre 2015 - art. 81
Le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie assure la participation des personnes âgées et des personnes handicapées à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques de l’autonomie dans le département.
Il est compétent en matière de prévention de la perte d’autonomie, d’accompagnement médico-social et d’accès aux soins et aux aides humaines ou techniques.
Il est également compétent en matière d’accessibilité, de logement, d’habitat collectif, d’urbanisme, de transport, de scolarisation, d’intégration sociale et professionnelle et d’accès à l’activité physique, aux loisirs, à la vie associative, à la culture et au tourisme.
Le conseil départemental de la citoyenneté et de l’autonomie est consulté pour avis sur :
1° Le schéma régional de santé mentionné à l’article L. 1434-3 du code de la santé publique et les schémas régional et départemental mentionnés au b du 2° et au 4° de l’article L. 312-5 du présent code ;
2° La programmation annuelle ou pluriannuelle des moyens alloués par l’agence régionale de santé, le département et les régimes de base d’assurance vieillesse à la politique départementale de l’autonomie ;
3° Le programme coordonné mentionné à l’article L. 233-1 ;
4° Les rapports d’activité de la maison départementale des personnes handicapées prévue à l’article L. 146-3, de la conférence des financeurs mentionnée à l’article L. 233-1 et des services du département chargés des personnes âgées, avant leur transmission à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie et aux commissions de coordination des politiques publiques de santé ;
5° Les conventions signées entre le département et ses partenaires en vue de définir leurs objectifs communs en faveur de la politique départementale de l’autonomie et leur mise en œuvre.
Il est informé du contenu et de l’application du plan départemental de l’habitat mentionné à l’article L. 302-10 du code de la construction et de l’habitation, du programme départemental d’insertion professionnelle des travailleurs handicapés et des schémas d’équipement et d’accompagnement des personnes handicapées dans le département.
Il donne un avis sur la constitution d’une maison départementale de l’autonomie mentionnée à l’article L. 149-4 du présent code. Il est informé de l’activité et des moyens de cette maison départementale de l’autonomie par le président du conseil départemental.
Il formule des recommandations visant au respect des droits et à la bientraitance des personnes âgées et des personnes handicapées dans le département, à assurer le soutien et la valorisation de leurs proches aidants ainsi qu’à permettre la bonne prise en compte des questions éthiques.
Il transmet, au plus tard le 30 juin de l’année concernée, au Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge mentionné à l’article L. 142-1, au Conseil national consultatif des personnes handicapées mentionné à l’article L. 146-1 et à la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie un rapport biennal sur la mise en œuvre des politiques de l’autonomie dans le département, dont la synthèse fait l’objet d’une présentation dans chacune de ces instances.
Il peut débattre, de sa propre initiative, de toute question concernant la politique de l’autonomie et formuler des propositions sur les orientations de cette politique. Il peut être saisi par toute institution souhaitant le consulter.
Les conseils départementaux de la citoyenneté et de l’autonomie d’une même région peuvent débattre, de leur propre initiative, de toute question relative à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques de l’autonomie dans la région.

Le journal de l’UTR 72

L’Echo de Retraités CFDT de la Sarthe N° 16 d’octobre 2016 est en ligne. Pour le découvrir, cliquer simplement sur le lien dans la colonne documents joints à gauche.

Nos actualités

Complémentaire santé

Contrat UCR / Mgen Filia
Pour 2017, voir les documents ci-dessous en colonne de gauche :
- Tarification 2017 avec les barèmes généraux et le régime local

Les Services aux Adhérents

Réponses à la carte : Le service aux adhérents


UN NUMERO DE TELEPHONE : 09 69 39 19 39
C’est un service personnalisé, réservé à tous les adhérents de la CFDT. C’est un numéro de téléphone non surtaxé qui figure sur la carte d’adhérent, accessible du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h. Au bout du fil, une personne compétente est à l’écoute et aide les adhérents à trouver la solution à leur problème, le plus souvent au cœur même de la CFDT.
LA CFDT EST LE SEUL SYNDICAT FRANÇAIS À PROPOSER CE TYPE DE SERVICE : C’EST UN PLUS À L’ADHÉSION.

La Complémentaire Santé : La MGEN Filia

Daniel FERRE est le référent "Complémentaire santé" de l’UTR. Il est à la disposition des adhérents retraités ou futurs retraités pour tous les renseignements nécessaires à une éventuelle adhésion.
Depuis 2006, la CFDT Retraités a signé un accord qui permet aux adhérents retraités de la CFDT de souscrire une assurance maladie complémentaire. Aujourd’hui c’est la mutuelle, la MGEN Filia qui permet aux retraités CFDT de pouvoir accéder à un contrat complémentaire avec un bon rapport qualité / prix.
Voir dans les documents joints les tarifs 2017 (colonne de gauche)

Les Loisirs

La carte cezam 2017 est disponible à l’UTR lors des permanences du jeudi après-midi. Elle est au même tarif que l’année dernière.

Consultez CEZAM : http://www.cezampdl.org/53-72/

La vie de nos sections :

Agenda UTR

PLANNING 1ER SEMESTRE 2017 / UTR CFDT 72

Réunions des Commissions, du Bureau et du Conseil :

Mardi 10 janvier 2017 : Commissions à 9h30 et Bureau à 14h00 (Galette à 11h30)
Mardi 7 février 2017 : Bureau à 9h30
Mardi 7 mars 2017 : Commissions à 9h30 et Bureau à 14h00
Mardi 21 mars 2017 : Conseil à 9h30 et Conseil élargi à 14h00
Mercredi 5 avril 2017 : Bureau à 9h30
Mardi 9 mai 2017 : Commissions à 9h30 et Bureau à 14h00
Mardi 6 juin 2017 : Bureau à 9h30

Les liens utiles

UCR CFDT : www.cfdt-retraités.fr
Confédération CFDT : www.cfdt.fr
CFDT Pays de la Loire.cfdt.fr : www.paysdelaloire.cfdt.fr
CFDT Cadres : www.cadrescfdt.fr
CPAM Sarthe : http://www.ameli.fr/assures/votre-caisse-sarthe/index_sarthe.php
CARSAT Pays de la Loire : www.carsat-pl.fr
Conseil Général Sarthe : www.cg72.fr
CIDPA-CLIC : www.cidpaclic.sarthe.org
Ville Le Mans : www.lemans.fr
Le portail national pour les personnes âgées : www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr
CEZAM : www.cezampdl.org/53-72/
QUE CHOISIR : www.quechoisir.org

Portfolio