Nos sites locaux


CFDT Retraités Bas-Rhin

Union territoriale CFDT des retraités du Bas Rhin
- 305 Avenue de Colmar BP 70955 67029 STRASBOURG Cedex
- Tel :03.88.79.87.79 (standard).
- Courriel : basrhin at retraites.cfdt.fr ( remplacer at par @)

CFDT Retraités Bas-Rhin

Permanences et contacts sur appel téléphonique le mercredi matin (03.88.79.87.69 ) ou par mèl

Le bulletin "Spécial retraité d’Alsace de juin 2017

Au sommaire du Spécial retraités Alsace, notamment : la Ville amie des aînés - La CFDT Retraités dénonce la ponction de 230 millions sur les sommes non utilisées de la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa) pour la construction de l’Ondam (Objectif National des Dépenses d’Assurance Maladie - La formation, outil pour le développement - fin de vie, anticiper les directives, etc.
Pour le lire et le consulter,CLIQUER ICI

Le bulletin "Spécial retraité d’Alsace" de janvier 2017

[Pour le lire CLIQUER ICI-

UN LIVRET « Bien vieillir chez soi dans le Bas-Rhin »

A la disposition des adhérents au siège de l’UTR

Au sommaire de ce livret publié lors de la Semaine Bleue, les informations utiles pour "Bien vieillir chez soi". Parmi les renseignements : Où trouver les informations ? L’aide à Domicile - Les aides financières - Le portage des repas - La Téléassistance - La vie sociale - Rencontrer la CFDT Retraités - Soutenir le réseau des Villes amies des aînés - Aménager son domicile - Du bon usage du médicament - Une complémentaire Santé pour tous - Bilan de santé gratuit - Bien vieillir après le domicile - « Résidences autonomie » du Bas-Rhin - Les services de soins à domicile - Le décès, etc.

A LIRE ET A DIFFUSER LARGEMENT, CLIQUER ICI

Législatives / Lettre aux candidats

Madame,Monsieur,
Les retraites sont des acteurs essentiels pour un mieux vivre ensemble.Ils sont citoyens à part entière et une richesse pour notre pays.
Beaucoup font preuve de solidarité et d’engagement dans la société. Ils participent à la vie des associations, s’engagent dans la vie publique et la gestion des collectivités et dans la vie familiale au quotidien.
Cet investissement mérite que les retraites soient reconnus comme un atout, une chance pour la sociéte tout entière.
A l’issu du scrutin du 11 juin 2017 vous avez été qualifié.e pour le second tour des élections législatives dans la circonscription du Bas -Rhin
La CFDT Retraités du Bas-Rhin dans la note ci-jointe porte à votre connaissance les propositions que nous souhaitons voir se réaliser durant la mandature qui s’ouvre ( pouvoir d’achat, protection sociale, perte d’autonomie ….)
C’est pourquoi nous souhaitons vous rencontrer le plus rapidement possible à l’issu du scrutin du second tour pour échanger avec vous sur les constats qui soutendent nos revendications.
Nous interrogeons l’ensemble des candidats de la République et publierons l’ensemble des réponses.
Dans cette attente,croyez, Madame,Monsieur, en nos sincères salutations
Contact pour ce courrier : Madame Fratto Suzanne Présidente de l’UTR
ou Monsieur Blanche Bernard Secrétaire Général de l’UTR

Législatives / Nos revendications

LES REVENDICATIONS PORTÉES PAR LA CFDT RETRAITÉS
POUR L’AMÉLIORATION DU POUVOIR D’ACHAT :
· une indexation des pensions sur les salaires ;
· le versement des pensions du régime général de sécurité sociale au 1er du mois au lieu du 9 actuellement ;
· une augmentation substantielle du minimum contributif ;
· une pension minimale totale pour une carrière complète, égale au Smic net ;
· la création d’un panier de services minimum et la revalorisation de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Agées (ASPA), avec des revalorisations nécessaires sur le salaire moyen plutôt que sur les prix ;
· l’amélioration des pensions de réversion des conjoints survivants ayant de faibles revenus ;
· un système fiscal plus juste et plus progressif, qui mette à contribution les citoyens à hauteur de leurs capacités contributives et qui réhabilite un impôt citoyen. Le revenu global reste le critère le plus équitable.
POUR LA RÉDUCTION DES INÉGALITÉS HOMMES FEMMES À LA RETRAITE :
La CFDT Retraités demande qu’une prestation forfaitaire soit versée dès le premier enfant.
Il faut améliorer le dispositif de l’assurance vieillesse des parents au foyer par l’élargissement de l’assiette actuelle et par l’acquisition des droits à retraite obligatoire complémentaire.
Pour égaliser les droits de pension entre hommes et femmes, les politiques publiques de promotion de l’activité et des salaires des femmes doivent être renforcées.
POUR L’ACCÈS AUX SOINS :
Pour permettre à chacun d’accéder à des soins de qualité pour tous et partout, la CFDT Retraités soutient les initiatives visant à une meilleure répartition des médecins sur le territoire ainsi qu’à une plus grande coopération entre les professionnels de santé, médicaux et paramédicaux en particulier par l’implantation et le développement des maisons de santé.

La CFDT Retraités refuse les dépassements d’honoraires, source d’inégalité et d’exclusion. Elle s’oppose également au transfert de charges du régime de base vers Je système complémentaire santé. Elle revendique une meilleure prise en charge des frais d’optique, dentaires et d’audition.
Consciente du service que représente pour les malades la mise en place du tiers payant, elle s’attache à dénoncer tous les refus abusifs jusqu’à ce que le tiers payant devienne obligatoire pour l’ensemble du système médical.
La CFDT Retraités revendique la mise en place d’un dispositif pour faciliter l’accès à une
complémentaire santé à un meilleur prix et sur des critères de qualité pour l’ensemble des retraités.
POUR UNE VRAIE PRISE EN CHARGE DE LA PERTE D’AUTONOMIE  :
La CFDT Retraités qui a largement participé à la consultation sur la loi d’adaptation de la société au vieillissement (Décembre 2015) et reste en attente de plusieurs avancées. Les politiques de la vieillesse doivent considérer la question sous l’angle humain et solidaire.
D’une façon générale il est nécessaire de :
· revoir la grille AGGIR qui détermine le niveau de dépendance ;
· Permettre au CDCA du Bas-Rhin d’avoir les moyens financiers lui permettant d’assurer ses missions de façon satisfaisantes ;
· améliorer l’accès dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) avec des restes à charge moins importants. De nombreuses maisons de retraite du secteur privé ne sont pas habilitées pour l’aide sociale à l’hébergement ;
· la CFDT Retraités porte également un regard attentif aux personnels qui interviennent près des personnes âgées en perte d’autonomie, tant à domicile qu’en établissement pour éviter le risque de maltraitance passive faute de personnels suffisants ;
· le financement de la perte d’autonomie reste une question non résolue. Les retraités y participent par la Casa (Contribution additionnelle de solidarité pour l’Autonomie). Les personnes en perte d’autonomie vont augmenter en même temps que l’âge. La CFDT Retraités continue de revendiquer une contribution solidaire et universelle ;
· la CFDT Retraités exige que les sommes collectées au titre de la CASA soient exclusivement affectées à la perte d’autonomie et non à d’autres dépenses sociales ;
· le droit européen doit également progresser. La CFDT Retraités est membre de la Fédération européenne des retraités et personnes âgées (Ferpa). Celle-ci a réaffirmé sa volonté de soumettre à la commission de l’Union européenne une proposition de texte d’initiative citoyenne européenne (ICE) sur le sujet de la perte d’autonomie (droit aux soins tout au long de la vie).
POUR UN VIVRE ENSEMBLE EN SOCIÉTÉ :
Dans le cadre de son partenariat avec le Réseau francophone des villes amies des ainés, (RFVAA) la CFDT Retraités fixe des priorités pour que dans les territoires, on intègre les questions du vieillissement, pour progresser dans les villes et... dans les têtes en luttant contre la discrimination par l’âge. C’est aussi le sens de sa participation au comité national de la Semaine Bleue.
La CFDT Retraités amplifie ses efforts pour sensibiliser les retraités à des actions sur la réduction des gaz à effet de serre et la transition énergétique, en particulier sur l’isolation des lieux d’habitation qui ne peut être efficace sans aide adaptée pour les retraités aux faibles ressources.

A L’AGENDA DE L’ARRONDISSEMENT DE SAVERNE

Lieu de la Permanence et réunion : 133 Grand Rue 67700 Saverne (cour du cinéma Cubic)
Toutes personnes pour des aides, des renseignements ou tous autres problèmes (Santé, logement, dossiers retraites etc.) seront les bienvenues, adhérentes ou non, lors de ces permanences. Elles peuvent aussi contacter le syndicat par Mail : gege.67@sfr.fr ou basrhin@retraites.cfdt.fr


Union Local des Retraités de l’Eurométropole

Prochaine rencontre le lundi 15 mai 2017 à 14 heures 30 à la
Maison des Sociétés au 1 Rue de la Patrie à SCHILTIGHEIM (près du Square
du château)
A l’ordre du jour de cette rencontre : dénonciation du contrat de location avec la commune de Schiltigheim. Dernière
rencontre dans les locaux le 12/06/2017, la rentrée se fera dans les locaux de la CFDT
Route de Colmar à Strasbourg. Faut-il conserver le 1er lundi du moi ?
Sollicitation de la Sécurité Sociale pour la mise en place de votre Dossier Médical Partagé. Qui d’entre nous a été sollicité pour cela, comment faire pour accompagner les adhérents.
Information par Gérard GROSCOLAS sur la situation des débats de la Ville Amies des
Ainés.
Divers : Consultez vous parfois le site de l’UTR 67 ?

POUVOIR D’ACHAT : SIGNEZ LA PETITION

Pour garantir le niveau de vie des retraités Rejoignez l’action de la CFDT Retraités et de l’Unsa Retraités Le 20 septembre 2016
L’indexation des retraites sur l’indice des prix ne garantit pas le niveau de vie des retraités.
L’indexation des retraites sur l’indice des prix conduit à un décrochage du niveau de vie relatif des retraités par rapport à celui des salariés. L’indexation des retraites sur l’indice des prix provoque une dégradation du taux de remplacement qui se prolongera sur les générations futures.
C’est pourquoi :
- Nous revendiquons l’indexation des retraites sur l’indice du SMB (Salaire mensuel de base)
- Nous revendiquons également un montant minimum des pensions, pour une carrière complète, égal à 100 % du Smic net notamment par la revalorisation du minimum contributif. (Pour rappel, actuellement Smic net = 1 200 euros/mois)

Les retraités sont au cœur du tissu social. Ils sont acteurs au sein de leur commune, de l’associatif, du monde politique sans oublier leur rôle familial. Si la longévité progresse, il faut couper court à l’idée qu’elle n’est que génératrice de coûts et de déficits. Les retraités participent aux efforts de solidarité. Les retraités participent à la croissance. Ils ne peuvent pas en rester écartés.
Pour garantir le niveau de vie des retraités : Indexation des pensions sur l’indice du salaire mensuel de base. Pas une retraite inférieure au Smic net pour une carrière complète SIGNEZ LA PÉTITION, cliquer ici


La déclaration du secrétaire général Bernard Blanche, cliquer ici

LA REVUE "SPECIAL RETRAITE D’ALSACE" EST EN LIGNE

[Le bulletin Spécial retraité des retraités CFDT d’Alsace a consacré son dossier aux problèmes liés à l’avenir de la Sécurité sociale. Il est en cours d’impression et disponible à l’adresse : https://drive.google.com/file/d/0B7issOg5MjUjdm1nTUVCcGd1R0k/view?usp=sharing]

SANTÉ

[Comment faire pour interpeller l’hôpital]
Prise en charge des patients, usagers et de leur entourage (proche ou famille) en cas de mécontentement à l’hôpital ou en clinique, la commission des usagers peut être interpellée sous forme de réclamation ou de plainte.
Chaque établissement (hôpital et clinique) a sa commission des usagers. Elle se réunit plusieurs fois par an. Elle veille à faire respecter les droits des patients/usagers. Toutes les "plaintes" sont traitées sont traitées par la direction.
Chaque plaignant peut se faire accompagner d’un représentant des usagers. Marcel JAMES de la CFDT fait partie de ces représentants des usagers.
[EN PRATIQUE]
Avant de saisir la commission des usagers (CDU), le patient, ou l’un de ses proches, a la possibilité d’adresser ses remarques par voie orale au responsable du service dans le quel il est hospitalisé.
Si cette action est impossible à réaliser, ou le patient n’est pas satisfait de la réponse apportée, il peut ensuite :
- soit adresser une plainte ou une réclamation écrite à la direction de l’établissement
- soit consigner sa plainte ou sa réclamation par écrit à remettre à la la commission des usagers.
Chaque hôpital et clinique doit clairement afficher les coordonnées de la commission. De même le livret d’accueil, remis à toute personne hospitalisée, doit indiquer la liste nominative des membres de la commission ainsi que les modalités de recours propres à l’établissement. Enfin la commission (CDU) propose des actions d’amélioration et suit leur mise en œuvre.

PARTICIPEZ AU LIVRE NOIR DES PROBLÈMES RENCONTRÉS

Depuis des années, les retraités CFDT d’Alsace constatent que l’accès aux soins se complique.
Pour pouvoir intervenir plus efficacement auprès des Pouvoirs Publics, il s’agit de recueillir des faits illustrant les problèmes tels que :
• Honoraires exagérés, prohibitifs et inexpliqués.
• Suite à une HOSPITALISATION : lors de la visite de contrôle, des DÉPASSEMENTS d’HONORAIRES m’ont été facturés sans que j’en aie été informé.
• Tarifs excessifs pratiqués en matière d’appareillage dentaire, auditif ou de mobilité.
• Refus de consultation : je suis titulaire de CMU-CMUC, j’ai été confronté au refus de tous soins, même aux urgences.
• Reports de soins car le budget du ménage ne peut le permettre en ce moment.
• Lors d’un séjour hospitalier ou en clinique, j’ai contracté un accident postopératoire, ou une maladie nosocomiale.
• Je suis en maison de retraite (il y a de la maltraitante, etc.…)

Pour mener à bien cette action débouchant sur un litige, il nous faut collecter des faits. Pour être efficace, il est impératif que les témoignages soient écrits de manière CLAIRE, PRÉCISE et COMPLÈTE.
Pour cela, faites écrire les problèmes et constats vécus.
Envoyez les témoignages recueillis, accompagnés des pièces justificatives à : URR CFDT SANTE , 305, avenue de Colmar
BP 70995 - 67029 STRASBOURG Cedex 1

FICHE DE RECUEIL DE TEMOIGNAGE
Date :
Nom et adresse du militant recueillant le témoignage :
Nom et adresse de la personne ou famille qui témoigne :
Nom - prénom :
N° Rue :
Code Postal : Commune :
Téléphone :
Situation : en activité ? sans emploi ? retraité ? Bénéficiaire CMU ? Mutuelle ?
Lieu, établissement ou cabinet où s’est produit le problème : Médecin, Spécialiste, Hôpital, Clinique
TRANSCRIPTION DU TÉMOIGNAGE : (court –précis et lisible svp.) Pour le témoignage rajouter éventuellement des pages supplémentaires.
Joindre copie de facture, décompte Sécurité Sociale et Mutuelle et autres pièces justificatives.
L’anonymat des personnes et des familles sera préservée.

NOTRE REGIME LOCAL EST EN DANGER !

Alors qu’ils prétendent défendre la solidarité, le gouvernement avec la complicité des élus locaux d’Alsace et de Moselle a décidé de tuer à petit feu la solidarité développée par le Régime Local d’Alsace Moselle.
Les familles, les retraités et les demandeurs d’emplois seront les premiers à devoir se trouver une complémentaire avec des augmentations importantes de cotisation.
Les salariés paieront 86 % de leur complémentaire sans participation de l’entreprise alors que pour le reste du pays les entreprises participent à hauteur de 50%.
Pour dire non !
Pour demander au gouvernement de supprimer l’inégalité de traitement.
Pour demander la sécurisation d’un système solidaire auquel nous avons tenu, à Strasbourg place Kléber, à Mulhouse place de la Bourse, des manifs. La CFDT y était, parfois en famille, avec des amis !
Continuons l’action en faisant signer massivement en cliquant : www.regime-local.fr

RÉFORMES DES RETRAITES : Un avenir conforté

EXTRAITS DE LA DÉCLARATION DE Jean-Louis MALYS, SECRÉTAIRE NATIONAL DE LA CFDT

Le Comité de suivi des retraites vient de remettre son 3e avis relatif au respect des objectifs du système de retraite, sur la base du rapport du Conseil d’orientation des retraites (COR) de juin dernier.
La CFDT se félicite des conclusions du Comité, qui confirment l’utilité de la plupart des réformes menées depuis de longues années, dès lors qu’elles assurent la pérennité financière de notre système, tout en garantissant équité entre les générations, justice sociale et harmonisation progressive des paramètres des différents régimes.
Ainsi :
- Le déficit du système sera en nette diminution dès 2020 : 0,2% du PIB au lieu de 0,4% du PIB comme estimé en 2015
- Le système garantit, aujourd’hui et en moyenne, un niveau de vie satisfaisant aux retraités
- L’écart de situation entre les femmes et les hommes se réduit, du fait de l’allongement des carrières des femmes
L’accord sur l’avenir des retraites complémentaires Arrco-Agirc a également contribué à cette amélioration de la situation comme le souligne le rapport.
Il s’agira désormais de rechercher une stabilité des taux de remplacement et d’assurer le maintien du niveau de vie des retraités actuels et futurs, par une indexation des pensions sur les salaires, et non sur les prix.
La CFDT estime que dans ce contexte rien ne justifierait un report des âges à la retraite ou toute réforme punitive. Elle rappelle son attachement au Compte pénibilité ainsi qu’au maintien des bornes d’âge actuelles et aux dispositifs de départ anticipé en carrière longue.

Nouvelles du Comité Territorial des Retraités Chimie Énergie Alsace

Un groupe d’animation a en charge le suivi des cinq sections locales de retraités, de coordonner leurs actions de développement de la CFDT et de soutien à leurs adhérents. Il veille aussi à l’implication de leur Comité Territorial des Retraités (CTR) dans les structures nationales de l’Union Fédérale des Retraités Chimie Énergie ainsi que dans les Unions Territoriales de Retraités du Bas-Rhin et du Haut-Rhin.
Le groupe d’animation  : Michel Klein : responsable du CTR, membre du bureau et du conseil de l’Union Fédérale des Retraités (UFR) Chimie Energie, membre du Bureau de l’Union Régionale Interprofessionnelle (URI) Alsace, membre du conseil du syndicat chimie Énergie Alsace mkinactif@free.fr - 06 58 02 14 20
SLR Strasbourg  : Jean-Charles Knoderer : jean-charles.knoderer@wanadoo.fr Martin Kapfer : membre du conseil de l’Union Territoriale des Retraités (UTR) du Bas-Rhin martkapfer@gmail.com

SLR Sélestat : Patrick Boutet : membre du conseil de l’Union Fédérale des Retraités (UFR) Chimie Energie patrick.boutet@gmail.com

SLR Colmar : Paul André Heitzler : paul-andre@heitzler.com

SLR Mulhouse : Lucien Gressler : lucien.gressler@gmail.com

SLR Privé : Jean-Louis Cotinaut : membre du bureau et du conseil de l’Union Territoriale des Retraités (UTR) du Haut-Rhin, membre du conseil du Syndicat Chimie Energie Alsace cotinaut.jean-louis@neuf.fr

Fonctionnement et rôle du groupe d’animation
Il se réunit quatre fois par an, habituellement en janvier, avril, juin et octobre.
Il traite des points d’actualité revendicative, de l’évolution des sections, de leurs activités, de leur développement (situation des effectifs).
Il prépare le conseil de l’Union Fédérale des Retraités Chimie Energie, les conseils des Unions Territoriales des Retraités du Bas-Rhin et du Haut-Rhin et le conseil du Syndicat Chimie Energie Alsace.

Le Comité Territorial des Retraités Chimie Énergie Alsace réuni le 12 janvier a, entre autres, évoqué le bilan de l’action de l’Union Confédérale des Retraités CFDT en 2016, précisément sur les pensions. L’assemblée constate que les dépenses imposées augmentent et que rien ne bouge malgré l’action CFDT du 20 septembre suivie de la campagne de pétitions.
Le Groupe est unanime sur la nécessité d’avoir l’unité des syndicats au moins sur le pouvoir d’achat, sachant que la période électorale est propice.

Il a été question de la démission de son poste de président de l’Union Régionale des Retraités “Alsace” (URR) du camarade Zénon Malachowski et de l’organisation de la future Union régionale des retraités “Grand Est” prévue d’ici octobre 2017.
Débat aussi sur l’interview du secrétaire général Laurent Berger dans “Témoignage Chrétien” diffusé à tous nos adhérents disposant d’une adresse Internet.

Aussi à l’ordre du jour : l’évolution des sections, l’envoi des attestations fiscales, des cartes d’adhérents 2017 et du courrier annuel adressé par le CTR à tous les adhérents.
Martin Kapfer, membre de la commission santé de l’UTR67, a présenté le rôle important du Département dans ce domaine.
Lors du prochain Conseil de l’UTR68, le délégué dénoncera le non-respect par la SSR des mineurs de la cotisation à 0,5% définie par la charte de la cotisation syndicale CFDT,
Une étude est envisagée pour savoir dans quelle proportion les ex-militants restent syndiqués après leur départ en inactivité. Enfin, l’examen du CR du Congrès du Syndicat Chimie Énergie Alsace du 14 Octobre 2016 n’a pas suscité d’observation.

« Réponses à la carte » : composer le 09 39 69 19 39

Les adhérents de de la CFDT retraités d’Alsace peuvent accéder au nouveau service d’accueil et d’information par téléphone.
« Si je comprends bien, vous êtes en retraite… ? ». La voix est chaleureuse. L’écoute attentive, caractéristique du nouveau service en ligne lancé par la CFDT. Les adhérents peuvent accéder à ce service 6 jours sur 7, de 9 heures à 19 heures (de 9 heures à 13 heures le samedi), et obtenir une information ou un conseil par téléphone. Une première syndicale, dont l’objectif est « d’apporter une réponse personnalisée aux adhérents.
Le numéro de téléphone : 09 39 69 19 39.

Inquiets pour le régime local

Le syndicat ne cache pas ses inquiétudes quant à l’articulation entre le régime local de sécurité sociale et les mutuelles d’entreprise que crée la loi de 2013 appliquée à compter du 1er janvier prochain. L’harmonisation avec le régime local et les modalités de la prochaine généralisation de la complémentaire santé obligatoire n’est toujours pas actée. Le syndicat préconise une « extension » des garanties du régime local à l’intégralité du panier de soins minimum imposé par la loi de 2013.

RETRAITES COMPLEMENTAIRES / LA CFDT VALIDE LE PROJET D’ACCORD

Mardi 20 octobre, le Bureau national de la CFDT a validé à l’unanimité le projet d’accord sur les retraites complémentaires.

Pour la CFDT, cet accord est un signe fort du syndicalisme responsable, qui, par le dialogue, permet d’affronter les difficultés du réel et ainsi proposer des solutions pour les salariés, les retraités. L’équilibre obtenu jette les bases d’un système pérenne. La CFDT estime le devoir, en particulier aux jeunes, en leur donnant à voir la solidité de notre système par répartition.

Il est important de rappeler les acquis de cet accord :

- Maintien de l’âge légal de la retraite et des carrières longues. Tous les salariés pourront toujours partir à la retraite dès 62 ans avec une durée de cotisation inchangée, ou avant 62 ans dans le cadre du dispositif carrières longues, un acquis de la CFDT.

- Les retraités les plus modestes seront protégés. 30% des retraités ne sont pas concernés par la contribution de solidarité.

- Les entreprises participent à l’effort pour rétablir l’équilibre financier. Des ressources supplémentaires seront affectées à hauteur de 1,8 Mds d’euros, dont 800 millions de cotisations nouvelles.

La question de l’emploi des seniors a été clairement posée et le principe d’une contribution des entreprises au régime Arrco-Agirc en cas de licenciement ou de rupture conventionnelle a été acté dans l’accord.

Un nouveau régime unifié sera créé en 2019, pour l’ensemble des salariés du secteur privé.

Fondé sur deux tranches de rémunérations, et non plus sur le statut, ce nouveau régime clarifie, harmonise et sécurise la retraite complémentaire des salariés du secteur privé, non cadres et cadres.

Une négociation interprofessionnelle nationale et dans les branches portant sur la fonction cadre s’engagera avant 2019.

Autant d’éléments qui s’inscrivent dans les orientations de long terme de la CFDT, qui se montrera exigeante dans la rédaction finale de l’accord

REVUE DE PRESSE

La Semaine bleue est une occasion de faire connaître les revendications des retraités CFDT .
Dans le Piémont
Le 15 octobre, les DNA dans son édition de Molsheim rendaient compte de la présence des retraités CFDT du Piémont des Vosges. « C’est la Semaine bleue, donc une occasion pour le président des retraités de la CFDT du Piémont des Vosges, Marcel James, de rappeler que sa section se bat pour améliorer la vie des seniors. Il se réjouit que les intercommunalités du secteur aient mis en place un tarif préférentiel du 18 au 24 octobre sur le transport à la demande, qui permet aux personnes âgées privées de moyens de transport de maintenir, voire de recréer du lien social ».
Marcel James, leur président, a rappelé que « les seniors sont confrontés au gel de leur retraite, à l’augmentation des tarifs des mutuelles, et des impôts en général, dont la forte hausse des impôts locaux). Les retraités craignent « la disparition du régime local de l’assurance-maladie ».
À Obernai
« La Semaine bleue met le doigt là où ça fait mal ». Le 16 octobre, les DNA notent la « présence sur le marché de trois représentantes de la CFDT de l’hôpital d’Obernai. « La CFDT « dénonce ce qui ne va pas autour des « vieux », aussi « la dégradation des conditions de travail de tous ceux qui interviennent auprès des personnes âgées ». « Trois représentantes du syndicat ont fait signer une pétition. L’accueil général était plutôt favorable ».
À Wissembourg
« Des agents hospitaliers ont récolté des signatures pour la pétition « Dignité pour nos aînés - respect des salariés » lancée par la CFDT Santé-Sociaux.
Ils étaient une quinzaine travaillant dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du secteur à interpeller les clients et passants, bien plus nombreux qu’à l’accoutumée ce jour-là Wissembourg. « L’agence régionale de santé (ARS) a réduit la dotation aux maisons de retraite, Ehpad et services de soins de suite et de réadaptation », exposait Anny Heintz, déléguée du personnel. « Ça fait bientôt trente ans que je travaille en Ehpad et l’ambiance n’a jamais été aussi morose, confirme Anny Heintz. Les collègues sont démotivés, les arrêts maladie se multiplient. C’est dans les Ehpad qu’il y a la plus de burn-out ! » « Nous, ce qu’on veut, c’est traiter les personnes âgées avec dignité », conclut Anny Heintz dans le reportage de Florian Haby paru le 13 octobre.
À Bischwiller
La section CFDT annonçait, dans les DNA du 15 octobre, entre 11 h 30 et 15 h, une distribution de tracts et une pétition. Elle donnait rendez-vous devant le centre hospitalier départemental de Bischwiller (CHDB) pour dénoncer « le manque de moyens alloués aux Ehpad (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) et au maintien à domicile des personnes âgées, et les conséquences sur les conditions de travail ».

Membres du bureau élus à l’AG de Strasbourg

- présidente :Suzanne Fratto
- secrétaire général : Bernard Blanche
- secrétaire-adjointe : Marie-Antoinette Hildt
- trésorier : Valentin Reiss
- trésorière adjointe : Marie-Thérèse Noppre
- membres : Georges Eckert, Marcel James, Denis Ritzenthaler.
- invité permanent : Jacky Ballinger

Fonctionnement
- Le bureau se réunit une fois par mois
- Le conseil se réunit au moins 4 fois par an.

L’UTR a transféré ses 3 commissions vers l’URR

- santé : responsable Marcel James
- développement : responsable Georges Eckert
- Info-communication : responsable Denis Ritzenthaler

Permanences et contacts
- sur appel téléphonique le mercredi matin (03.88.79.87.69 ) ou par mèl

Congrès national à Nantes : le message de la délégation bas-rhinoise

Deux délégations (Haut-Rhin et du Bas-Rhin) ont participé aux travaux du Congrès national des retraités CFDT organisé cette année à Nantes.
Marie-Antoinette Hild, a été la porte-parole des retraités Bas-Rhinois. Elle a notamment dit qu’il « n’est que temps d’exiger, avec la CFDT, qu’il n’y ait plus de retraite inférieure au SMIC net pour une carrière complète ». Son message précisait que, « fin 2014, la CARSAT Alsace – Moselle notait que 7 sur 10, bénéficiaires de pension retraite du régime général privé, touchent moins de 950 €/mois, soit une somme inférieure au seuil de pauvreté ».
La délégation a souhaité que la CFDT retraité « songe à une véritable démarche syndicale sur l’ensemble du terrain de notre vie des retraités » et précisée que « nos préoccupations, ce sont aussi les logements inadaptés, l’isolement, l’aide à domicile, les situations de santé fragile, la mise en place d’une mutuelle santé. »

« Capables de faire des choix et de construire une société plus juste et solidaire »

Les Alsaciens ont manifesté leur volonté de renforcer les rangs de la CFDT retraités « parce que, une fois retraité, nous restons des citoyens capables de faire des choix et de construire une société plus juste et solidaire ».
Dans le discours, les Bas-Rhinois ont rappelé que, à la CFDT, « nous partageons des valeurs fondamentales : le respect des droits de chacun et des libertés, la démocratie, l’émancipation » et que « ces valeurs rassemblent actifs et retraités et font la force de la Confédération ».
« Nous bénéficions pour une bonne part de l’énergie emmagasinée par des femmes et des hommes qui ont la CFDT au cœur »,
ont-ils expliqué. À leur avis, « plus la CFDT compte de militants qui ont la CFDT au cœur, plus forts seront demain les syndicats de retraités ».

À nous de démontrer que notre engagement est utile, voire nécessaire

Pour Dominique Fabre, nouvelle secrétaire générale de la CFDT Retraités élue lors du congrès, « l’engagement dans les associations, en politique, sans oublier la fonction d’aidant familial ou de grands-parents symbolisent les rôles dévolus aux retraités ». Il a entre autres, ajouté : « Un salarié, au moment du départ à la retraite, a en moyenne plus d’une vingtaine d’années à vivre. À nous de démontrer que notre engagement est utile, voire nécessaire. Sur le maintien du pouvoir d’achat, de nouvelles perspectives doivent être envisagées, avec d’autres modalités d’indexation des pensions. Les basses pensions doivent continuer à nous dans l’objectif d’améliorer concrètement les conditions de vie de ces retraites, des femmes surtout qui vivent dans la précarité. »

Force du réseau

Si le centre d’accueil téléphonique reçoit les appels des adhérents, analyse les demandes et répond aux questions considérées comme relativement simples, les questions les plus complexes sont réorientées vers la structure CFDT régionale dont dépend l’adhérent, qui prend le dossier en main. Charge à elle de trouver le bon interlocuteur dans son réseau pour obtenir la réponse appropriée.

ULR PIEMONT DES VOSGES

L’Union locale CFDT des retraités du Piémont des Vosges

- Obernai, Molsheim, Rosheim, Mutzig
- 9 Rue de l’Église ; 67120 MOLSHEIM

L’Union locale CFDT des Retraités est gérée par un conseil composé d’anciens(nes) syndicalistes CFDT de différentes entreprises du Piémont des Vosges (d’Obernai à Schirmeck).

Permanence
- tous les premiers LUNDIS du mois de 9h à 11h00 (sauf juillet et août)
- Nous tenons 8 réunions du conseil / An.
- Nous avons des rencontres périodiques avec les politiques de tous bords.
- Nous sommes adhérents à l’ I R C O S (cartes Cezam etc.)
- Nous proposons une mutuelle à un prix compétitif.

L'UTR CFDT des retraités du Bas-Rhin regroupe les Unions locales CFDT de retraités et des SSR.

Union locale interprofessionnelle du Piémont des Vosges a tenu son assemblée générale

L’assemblée générale a donné l’occasion de saluer la présence Gilbert Eck, 1er adjoint de Rosheim et, entre autres, de se souvenir, lors d’un temps de recueillement, de tous ceux qui nous ont quittés, également de rendre hommage aux camarades et aux victimes des attentats de 2015.

L’assemblée a notamment évoqué les préoccupations actuelles.
La défense des intérêts des retraités au plan local et national : La loi tant promise sur l’adaptation de la société au vieillissement de la population est enfin sortie en décembre 2015. Maintenant nous attendons les 47 décrets qui porteront, entre autres, sur la réorganisation de la Maison de l’Autonomie du CD 67 et de ses commissions. De gros problème financier en perspective.
La défense du Régime Local : depuis l’évolution de la protection sociale avec la loi du 14 juin 2013 dite "ANI", il risque de disparaître suite à la mise en place de la mutuelle complémentaire obligatoire pour tous les salariés. Mais à ce jour les informations sont tellement contradictoires et savamment entretenues par les politiques, par FO et la mutualité Française que plus personne ne si retrouve ! Le mot d’ordre : se mobiliser pour le défendre. Une pétition est en ligne. Signez-la !
L’évolution de l’instance du C O D E R P A du Conseil Départemental 67 : depuis l’évolution de la protection sociale avec la loi de l’adaptation de la société :
A ce jour, Frédéric Bierry président du conseil général du Bas-Rhin n’a toujours pas donné de suite à la demande de l’UTR 67 de recevoir les retraités CFDT pour débattre avec lui de cette application pour le maintien à domicile et la revalorisation des aides publiques et la problématique financière que pose la loi pour son adaptation aux Vieillissement de la population.
La non revalorisation des retraites : la CFDT n’est pas d’accord. Bloquée depuis maintenant depuis 3 ans ce n’est pas aux retraités de payer la "crise".
« Plus grave encore, dénonçons avec la plus grande fermeté les affirmations du type "les personnes âgées sont plus riches que les jeunes". Comme si chacune de ces populations était homogène et bien définie. Il y a des pauvres chez les jeunes, il y en a aussi chez les personnes âgées et chez les autres ». Le président regrettait aussi la division syndicale et ajouté, « nous ne pouvons pas avoir raison tout le temps, sur tout, et contre tout le monde ».
Élection au conseil.
Les personnes suivantes ont posé ou reposé leur candidature : Bernard Blanche, Charles Fischer, Valentin Reiss sont été élus à l’unanimité.
Élection du bureau : Richard Becker, Marcel James, Alain Maetz, renouvellent leur fonction et sont reconduits à l’unanimité. Les autres membres du Conseil sont reconduits dans leur mandat.
Présentation par Richard du programme 2016 des sorties et animations : sortie le jeudi 19 mai à Lunéville & Baccarat, sortie le jeudi 25 septembre à Colmar & Musé Unterlinden. Réunion d’information : le sujet et la date reste à définir
Christine Chautrand, directrice de l’association "Vivre chez moi", a parlé du « Service de soins infirmiers à domicile » et le fonctionnement de son association.

Le transport à la demande dans le Piemont des Vosges

Grâce à l’action de ULR le transport à la demande est devenue une réalité dans tout le Piémont. Voir article dans le portfolio au bas de la page

Nous organisons annuellement :
- L’A .G statutaire de l’Union Locale Retraités
- Deux sorties récréatives.
- Une ou deux réunions d’information à thème.

Nous participons :
- A la commission santé du Piémont des Vosges.
- Aux congrès et aux assemblées générales organisées par la CFDT.
- En fonction de l’actualité, nous participons aux Manifs en concertation avec les actifs, les retraités, en intersyndicale ou pas.

- Nous sommes à l’écoute de vos problèmes et de vos propositions (retraite, santé, sorties, etc.).
- Nous sommes également un relai juridique pour la défense de vos droits (actifs ou retraités).

(Remplacer at par @)

Union locale retraités région de Saverne

4 Rue Poincaré 67700 Saverne

L’Union locale CFDT des retraités est gérée par un conseil qui se compose de retraités adhérents à la CFDT de la région de Saverne.

Composition du conseil

- Président : Burckel Gérard 03 88 91 43 64
- Trésorier : Magnus Hubert
- Secrétaire : LEULEU Jacques ; mèl : jacleleu chez wanadoo.fr
- membres : Kieffer Philippe, Lorentz Eugène, Friedrich Bernard, Dettori pierre, Burckel Gérard, Magnus Hubert, Leleu Jacques

Activité de l’ULR

Permanence tous les deuxièmes LUNDIS du mois de 14 h30 à 16h30 (sauf juillet et août). Pour des conseils : problèmes de retraites, de mutuelle, tous les retraités ou futurs retraités. Adhérents et non adhérents à la CFDT sont les bienvenus.

Nous sommes adhérents à l’ IRCOS (cartes Sezam)
Nous proposons une mutuelle à un prix compétitif ( MCA Mutuelle complémentaire d’Alsace).

Nous participons aux congrès et aux assemblées générales organisées par l’UTR et les autres instances de la CFDT.

Nous participons aux manifestations en concertation avec les salariés CFDT, ou en intersyndicale.

Nous sommes également un relais juridique pour la défense de vos droits pour tous problèmes concernant la retraite, la santé, la couverture sociale, la dépendance. (salariés et retraités).

SSR Agroralimentaire

La Section syndicale CFDT des retraités et préretraités de l’agroalimentaire a été créée en 2003. Elle regroupe les retraités des services de l’agroalimentaire (Crédit Agricole, Chambre d’Agriculture, MSA, Groupama, etc.).
Elle a son siège dans les locaux de l’UTR du Bas Rhin.

Composition du bureau
(AG du 26 juin 2014)

- FRATTO Suzanne : secrétaire générale ; suzanne.fratto at wanadoo.fr ; 03 88 66 00 78 - 06 11 65 33 17
- PFISTER Andrée : adjointe au développement ; pfister.andree at free.fr ; 03 88 65 04 84 - 0679672119 ;
- HAMM Raymond : trésorier ; hammraymond at gmail.com ; 06 82 68 10 30
- ECKERT Georges : président ; eckert.fga at gmail.com ; 0681264256
- FRITSCH Francis : trésorier adjoint ; fritsch.francis at neuf.fr ; 03 88 51 35 07 ; 0672409245 ;
- KLEIN Roland  : assesseur ; 1majocaro at orange.fr ; 03 88 51 72 60
(adresses mèl : remplacer at par @)

Le bureau se réunit en principe mensuellement (sauf août). Un bulletin trimestriel constitue le lien régulier avec les adhérents et les informe sur les activités de la SSR ainsi que de la CFDT Retraités.
Nous n’assurons pas de permanences spécifiques mais sommes joignables directement ou par l’intermédiaire des services de l’UTR. N’hésitez pas à nous contacter en cas de besoin (retraite, santé, couverture sociale, dépendance).

La SSR propose à ses adhérents

- un contrat spécifique de complémentaire santé souscrit auprès de MUTUALIA Grand Est. Ce contrat est également ouvert aux conjoints et enfants à charge.
- la carte CEZAM proposée par l’IRCOS à un tarif réduit.
- toutes les activités et animations proposées par l’UTR du Bas Rhin
- des réunions ponctuelles à thème peuvent êtres organisées en fonction de l’actualité ou des demandes exprimées par les adhérents.

ULR de la communauté urbaine de Strasbourg

Rencontre le 1er lundi du mois.

Sections syndicales de retraités (SSR)

- SSR FGA
- SSR C
- SSR SGEN
- SSR INTERCO 67
- SSR DEFENSE
- SSR FGTE
- SSR INTERCO CUS

Portfolio

Rencontre des sidérurgistes à Florange

Rencontre des sidérurgistes à Florange

Visite de soutien aux Arcelors Mittal

Visite de soutien aux Arcelors Mittal