Nos sites locaux


CFDT Retraités Drôme Ardèche

Bienvenue sur le site de l’Union territoriale CFDT des retraités de Drôme et d’Ardèche

Où et quand nous trouver

CFDT Retraités ULR de Romans
les mardis matin de 10h à 12h
Maison des syndicats 2eme étage
secrétaire Robert Laquet
Trésorière Arlette Sonier

CFDT Retraités ULR d’Annonay
Les lundis de 15h à 17h
CFDT - Maison des associations
Rue Henri Guironnet

AG des vieux métalos

Bien que réduite par le nombre des participants, cette assemblée a remplie sa mission et tout cela dans une bonne ambiance comme le témoigne la photo.

Fin d'une sérieuse réunion

Rassemblement républicain

A quelques jours du second tour de l’élection présidentielle, jeunes et vieux étaient représentés lors de ce rassemblement à Valence pour clairement affirmer et défendre les valeurs auxquelles la CFDT est attachée.

Devant les batiments de Valence

Communiqué retraités Dauphiné Libéré septembre 2017

CSG : les retraités CFDT mobilisés
La CFDT RETRAITES Drôme-Ardèche n’accepte pas la hausse de 1,70 % de la CSG pour les retraités au 01 Janvier 2018. Pour la CFDT, cette augmentation est inéquitable puisqu’il n’y aura aucune compensation par une baisse de charges pour les retraités et par ailleurs la baisse de 5 (cinq) euros de l’allocation logement pénalise les retraités locataires et plus particulièrement ceux en EHPAD. Avec ces dispositions, la solidarité est « EN MARCHE » arrière.
La CFDT Retraités Drôme Ardèche prévoit de nombreuses actions pour s’opposer à cette réforme :
-  Tracts argumentaires distribués sur les marchés et autres lieux publics
-  Carte postale pétition adressée à la Président de la République.
-  Rencontre des parlementaires Drôme et Ardèche
-  Rassemblement important à PARIS le 03 Octobre 2017.
La CFDT RETRAITES DROME ARDECHE appelle les retraités à rester mobilisés pour d’autres actions à venir.

Liaison Retraité de janvier à septembre 2017

En cliquant sur chaque vignette, vous consultez la version numérique des liaisons retraités de cette année 2017.

1er trimestre 17
2eme trimestre 17
3eme trimestre 17

LETTRE OUVERTE AUX PARLEMENTAIRES DROME et ARDÈCHE

Madame la Sénatrice, Messieurs les Sénateurs,Mesdames et Messieurs les Députés(ées),

Réunis ce lundi 02 Octobre 2017 en conseil syndical, les élus de la CFDT-RETRAITES Drôme/Ardèche ont largement étudié et débattu des mesures fiscales et sociales envisagées par le gouvernement.
L’augmentation des retraites de 0,8 % sur les retraites de base annoncée récemment compense simplement la hausse de l’inflation. Si les retraités disposent, aujourd’hui, d’un niveau de vie équivalent à celui du reste de la population, c’est au prix d’une vie entière au travail. A la CFDT, nous avons toujours défendu la solidarité entre salariés et retraités. Nous avons toujours été force de proposition quand il s’agissait de participer au relèvement des comptes sociaux. Ainsi, La CFDT-RETRAITES a accepté l’instauration d’une taxe de 0,30 % pour alimenter la Caisse Nationale de Solidarité pour l’Autonomie (CNSA).Mais Elle a aussi dénoncé avec force l’affectation des fonds à d’autres budgets pénalisant ainsi les personnes en perte d’autonomie. Par ailleurs, La CFDT-RETRAITES a assumé le gel des pensions complémentaires afin de consolider les comptes de l’ARRCO et AGIRC.

Mais les décisions gouvernementales sont iniques et insupportables, pour les retraités : augmentation de la CSG 1,70 % sans compensation, réduction de 5 (cinq) euros de l’Allocation Logement. Il est indécent de faire croire que les retraités sont des riches et nantis – avec une retraite moyenne de 1 376 €/mois ! Pour rappel : 10 % des retraités « vivent » en-dessous du seuil de pauvreté !!!
Depuis 2013, aucune augmentation des pensions de retraite. La CFDT demande l’indexation des pensions sur les salaires et non sur les prix. Comme tous les citoyens, ils ont des charges à honorer : l’assurance complémentaire ne fait l’objet d’aucune prise en charge, loyer, reste à charge élevé dans les EHPAD, dépassements d’honoraires abusifs, etc.

Parmi les mesures prises par le gouvernement, certaines choquent les retraités et personnes âgées :
-  Baisse de 5 euros/mois de l’allocation logement notamment pour les personnes en EHPAD. Quelle mesquinerie !
-  A partir de 1 200 €/mois, nous sommes considérés comme privilégiés par le Président de la République et son gouvernement, qui nous imposent une augmentation de CSG de 1,70 % pour financer l’assurance chômage. Une hausse de CSG compensée pour toutes les catégories de salariés, par une baisse de la cotisation Sécurité Sociale sauf pour les retraités.
Ainsi, un retraité qui perçoit 1 300 €/mois et une allocation logement enregistrera une perte mensuelle de 20,70 €. Ceci constitue une perte de pouvoir d’achat de 248,40 €/an (voir tableau ci-dessous). Quelle injustice !
Nous vous rappelons que la contribution sociale généralisée (CSG) ne finance aujourd’hui que les prestations universelles à savoir maladie, famille ou des prestations de solidarité. Nous sommes très attachés à son caractère universel et solidaire. Or les fonds recueillis suite à l’augmentation prévue de la CSG des retraités serviront à financer l’assurance chômage qui est dans le champ de la redistribution et non dans le champ de la solidarité.

Ce qui choque encore davantage les retraités c’est la réduction de l’impôt sur la fortune (ISF) : une largesse qu’ils désapprouvent !!! Nous savons aussi que les rentrées fiscales ont augmenté de 6 milliards d’euros au premier semestre 2017. Une bonne nouvelle que les retraités aimeraient aussi partager comme reconnaissance de notre part de la croissance. En effet, les retraités actuels, sont une génération « sandwich » écartelée entre l’aide aux ascendants (parfois dans la dépendance), et leurs descendants à qui ils apportent souvent aussi une aide financière pour compenser la perte de leur pouvoir d’achat.

Nous vous demandons d’intervenir, avec détermination, en tant que parlementaires auprès du Président de la République, du Premier Ministre et de l’ensemble du gouvernement, afin que les mesures énoncées ci-dessus soient retirées du budget 2018 que vous allez examiner et voter très prochainement.

Nous vous rappelons nos revendications principales :
-  Reconnaissance de notre participation à la croissance nationale.
-  Suppression de la taxe d’habitation pour tous.
-  Suppression de la cotisation maladie sur les retraites complémentaires.
-  Prise en charge universelle du vieillissement de la population, par diminution du reste à charge (actuellement insupportable) dans les EHPAD.
-  Aucune retraite inférieure au SMIC pour une carrière complète et revalorisation en prenant comme référence l’augmentation moyenne annuelle de la masse salariale.

Nous souhaitons vivement que vous nous teniez informés des initiatives et démarches que vous envisagez de prendre afin de répondre à l’attente des retraités et personnes âgées que nous ne manquerons pas d’informer, à notre tour. La CFDT-RETRAITES DROME ARDECHE est toujours mobilisée et reste à votre disposition pour tout entretien afin de vous exposer plus largement nos revendications et nos attentes.

Dans cette attente,
Nous vous prions d’agréer, Madame la Sénatrice, Messieurs les Sénateurs, Mesdames et Messieurs les Députés-es, nos respectueuses salutations.

Incidence de l’augmentation de la CSG et de la réduction de l’allocation logement pour un retraité qui perçoit une pension de retraite de 1 300 € /mois :
Revalorisation des pensions de base uniquement : 800 € x 0.8 % = + 6,40 €
Augmentation de la CSG régime de base et complémentaires : 1 300 x 1.70 % = - 22,10 €
Diminution de l’APL = - 5,00 €
Perte mensuelle du pouvoir d’achat = - 20,70 €
Soit = - 248,40 €/an

Lettre approuvée à l’unanimité par les élus réunis en conseil syndical le 02 Octobre 2017

Un entretien avec Edmond MAIRE

L’ancien secrétaire de la CFDT vient de nous quitter. Voici un de ses entretiens.

entretien d’Edmond Maire

Un tract sur la CSG des retraités vient de sortir, à diffuser donc

la CSG des retraités

LA LAÏCITE UN MOYEN POUR MIEUX VIVRE ENSEMBLE ?

Maison des Syndicats – Salle de conférence
Le 27 Novembre 2017 de 14h à 17h

Conférence débat avec Gérard BOUCHET Président de l’observatoire de la laïcité en Drôme Ardèche
Professeur d’Ecole normale retraité.
La laïcité est devenu un sujet polémique. Il est nécessaire de bien en clarifier les notions pour lever les ambigüités, poser son cadre d’application et les difficultés rencontrées aujourd’hui, dans la société, les écoles, les services publics ou au travail pour l’application de cette loi ?


INSCRIPTIONS : avant le 6 Novembre 2017 auprès de votre ULR qui organisera le covoiturage et transmettra à Andrée ARNAUD andree_arnaud&yahoo.fr (remplacer & par @ pour juguler le piratage) ou tel 04 75 34 87 80

Portfolio

Fin d'une sérieuse réunion

Fin d’une sérieuse réunion

Devant les batiments de Valence

Devant les batiments de Valence