Nos sites locaux


CFDT Retraités Aveyron

Nos coordonnées

Union Territoriale des Retraités Aveyron
UTR Adresse Téléphone Courriel
Aveyron 23 Avenue de la Gineste, 12000 Rodez 05 65 78 59 98 am.enjalbal-cfdt@laposte.net
Union Locale des Retraités Aveyron
ULR Adresse Téléphone Courriel
Millau 43 Boulevard Richard, 12100 Millau 05 65 60 12 42 am.bout@orange.fr
Rodez 23 Avenue de la Gineste, 12000 Rodez 05 65 78 59 98 cfdtretraitesul@gmail.com
Decazeville 78 Esplanade Jean Jaurés, 12300 Decazeville 06 09 51 47 02 cfdt.decazeville@orange.fr
Villefranche 9 Rue Pomairols, 12200 Villefranche 05 65 81 16 03
Une seule adresse pour nous contacter : « espace.pageweb@laposte.net »

Laissez nous, votre adresse mail pour être alerter en cas de modification de cette page WEB.
Laissez nous, vos remarques, vos suggestions......

Nos permanences et dates à retenir

Réunion ULR Rodez : Le premier Mardi du mois et exceptionnellement pour le mois de Mai, le Jeudi 10.
Réunion ULR Millau : Le premier Lundi du mois.
Réunion ULR Decazeville : de 14h à 16h les 8/03, 12/04, 14/06, 12/07, 13/09.
Evénements
UTR Aveyron 28/05/2018 Commission préparation Congrès UTR à 9h à Rodez.
UTR Aveyron 18/06/2018 Conseil à 14h au FJT de Onet le Chateau.
UTR Aveyron 10/09/2018 Bureau à 14h au FJT de Onet le Chateau.
UTR Aveyron 8/10/2018 Conseil à 14h au FJT de Onet le Chateau.
UTR Aveyron 29/11/2018 Congrès départemental Aveyron à Olemps.
URR Occitanie 25 & 26/09/2018 Conseil à Argeles sur mer (66).
Informations & Formations
« Écrire, pour être lu » Reporté au FJT de Onet le Chateau.

Infos Ponctuelles

  • Laurent Berger est l’invité de « la matinale » en direct sur France Inter à partir de 8h20, le lundi 11 juin .

Nos Services

-> Une question, besoin d’un conseil ?

Un militant CFDT vous donnera l’appui dont vous avez besoin, car derrière ce numéro de téléphone, des hommes et des femmes se mobilisent pour vous répondre. Réponses à la carte - 09 69 39 19 39

Vous pouvez aussi consulter cette page : Réponses à la carte, le service d’accueil téléphonique

-> Une complémentaire santé à destination de tous les adhérents retraités de la CFDT.

Beaucoup de salariés ne savent pas qu’en quittant leur vie professionnelle ils perdent souvent l’accès à la complémentaire-santé souscrite par leur entreprise.
Pour parer à ce vrai problème humain, la CFDT a contracté un partenariat avec une des plus importantes mutuelles française, la MGEN.
Ce partenariat permet à tout-e adhérent-e d’un syndicat de retraités CFDT d’avoir accès à MGEN-Filia qui offre une couverture de haut niveau.

Contrat complémentaire santé
MGEN Filia prestations et services complémentaires

Pour toute information complémentaire, contactez l’UTR 12 dont les coordonnées sont en tête du site.

Vous pouvez aussi consulter cette page : LA complémentaire santé pour les adhérents de la CFDT Retraités

Notre journal "Le Lien"

Cliquez pour ouvrir le document ou pouvoir le télécharger.

Lien N°1 04/2017

Lien N°2 06/2017

Lien N°3 10/2017

Lien N°4 01/2018

Nos actions et nos activités

NEW Action du 14 juin 2018

Le bureau national a décidé d’appeler à une mobilisation dont le point fort se situera en octobre au moment où le Parlement entame les débats sur les lois de finances et de financement de la Sécurité sociale. Dans cette optique, nous avons proposé une rencontre aux autres organisations pour travailler à ce projet. D’ores et déjà, nous vous informons que nous appelons à une action le 14 juin sur nos revendications.

La CFDT n’est pas pour l’abrogation de la hausse de la CSG et reste sur la compensation.

Hausse de la CSG, gel des pensions gel des pensions

La CFDT Retraités communique :

HAUSSE DE LA CSG , GEL DES PENSIONS, NON AU PASSAGE EN FORCE

Depuis plusieurs mois, la CFDT Retraités exprime ses profonds désaccords sur les mesures relatives aux retraités : l’année 2018 a commencé par la hausse de la CSG (contribution sociale généralisée) sans contrepartie ; le gel de la revalorisation des retraites en 2018 décidé en même temps est une provocation supplémentaire à laquelle s’ajoute la mise en veilleuse de la généralisation du tiers payant.

Ces atteintes répétées à leur pouvoir d’achat cristallisent un fort mécontentement des retraités. Elles participent d’une attitude de mépris de la part du gouvernement qui n’envisage à ce jour aucune négociation pour compenser .
En matière sociale, le gouvernement présente ses réformes clés en main, écoute les points de vue des organisations syndicales mais ne les entend pas ; au final il décide seul.

C’est à chaque fois , le choix du passage en force !

Pour la CFDT Retraités, c’est une profonde erreur. Une société ne se transforme pas s’il n’y a pas dans le même temps une confrontation de tous les points de vue.

C’est pour cela que la CFDT Retraités appelle les retraités à se mobiliser et à participer aux actions locales proposées.

LA CFDT RETRAITES REVENDIQUE :

1 - Des contreparties à la hausse de la CSG par :

  • - une prise en charge de la complémentaire santé comme promis lorsque les salariés ont obtenu une généralisation de la participation des employeurs au paiement des cotisations.
  • l’amélioration de l’Allocation Personnalisée à l’Autonomie (APA) pour les personnes à domicile.
  • de nouvelles mesures de financement des Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) pour améliorer les conditions de vie des résidents et les conditions de travail des personnels, diminuer les restes à charge pour les familles.
  • la suppression de la cotisation spécifique de 1%sur les pensions de retraites complémentaires, les retraités relevant de ces régimes restant les seuls contributeurs à une cotisation maladie hors CSG.

2 - Un maintien du pouvoir d’achat par :

  • des mesures concrètes pour compenser les pertes de pouvoir d’achat des retraités.
  • la revalorisation des basses pensions.
  • une indexation des pensions sur les salaires.

NEW Congres CFDT à Rennes

Fier d’appartenir à une organisation qui regarde la fin de vie en face et affirme le droit à mourir dans la dignité et d’être acteur de sa fin de vie.

NEW Séminaire de l’URI CFDT Occitanie « L’action publique dans les espaces ruraux » 22 juin 2018 à Rodez

Assemblée Générale de Decazeville 2018

Manifestation du 22 Mai 2018 à Rodez


La CFDT Retraités de l’Aveyron était présente au pres des actifs à la Manifestation sur Rodez.

La marche des fiertés LBGTQI de Toulouse le 9 juin

Comme chaque année, la CFDT a une nouvelle fois l’occasion d’agir concrètement pour l’égalité en participant le 9 juin à la marche des fiertés LBGTQI de Toulouse (en attendant celle du 21 juillet à Montpellier). Vous pouvez donc dès à présent retenir cette date et la réserver, en attendant les informations sur les modalités d’action que la CFDT Occitanie aura retenues pour cette journée revendicative et festive.

Y participer c’est démontrer que quelle que soit la discrimination, celle-ci trouvera en face d’elle une CFDT déterminée !

Nous sommes à vos côtés - Nous rejoindre

Vous pouvez télécharger le bulletin d’adhésion et le renvoyer à l’adresse indiquée sur celui-ci.
Votre cotisation sera calculée sur la base de votre pensions.
Crédit d’impôt pour retraités modestes
Désormais, par la mise en place du crédit d’impôt, les adhérents retraités modestes pourront obtenir un remboursement à hauteur de 66 % du montant de leur cotisation syndicale et déductible dans votre déclaration d’impôt de l’année précédente. Il ne vous reste donc qu’un tiers des 0,50 à votre charge.
Par exemple si vos revenus annuels sont de 20 000 €, votre cotisation annuelle sera de 100 euros dont 66 € sont déductibles sur votre déclaration de revenus ou remboursés si vous n’êtes pas imposable.
Dès votre prochaine déclaration de revenus, même si vous ne payez pas d’impôt, vous bénéficierez d’un crédit d’impôt (loi rectificative des Finances pour 2012 du 29 décembre 2012 article 13)
C’est l’aboutissement d’une revendication portée par la CFDT depuis de nombreuses années.
Jusqu’alors, seules les personnes payant l’impôt sur le revenu bénéficiaient d’une réduction au titre de leur cotisation syndicale.

Les documents nécessaires à votre intégration dans nos listings vous seront envoyés dès réception de votre bulletin. Bienvenue.

Nos sommes a vos cotes

Bulletin d’adhésion

Nos Dossiers

« Séniors et saignés ! » de Philippe Bouvard

CSG : Le diable se cache dans les détails

La hausse de la CSG au 1er janvier 2018 …
La loi de financement de la sécurité sociale pour 2018, votée par le Parlement et validée par le Conseil constitutionnel, entérine la hausse de la CSG de 1,7 point. (CSG : Contribution Sociale Généralisée)
Ce prélèvement à partir du 1er janvier 2018 s’ajoute au taux plein de 6,6 % existant sur les retraites.
Seuls les retraités exonérés en partie ou totalement de la CSG ne subiront pas cette hausse.

Ce prélèvement, comme les autres, s’effectue sur les pensions brutes et non pas sur les pensions nettes. C’est donc par erreur qu’un certain nombre de retraités ont constaté un taux de 1,85 % qui correspond à la somme prélevée en plus rapportée à la pension nette. Rapportée à la pension brute cela donne bien une hausse de 1,7 % (voir exemple de calcul ci-après).
Cette hausse de la CSG s’applique aux pensions dues à partir du 1er janvier 2018. Ainsi elle est visible sur le versement de janvier 2018 pour les retraites qui sont versées à terme à échoir comme les retraites complémentaires Arrco-Agirc. Sur les pensions de base qui sont, elles, versées à terme échu, la hausse ne sera perceptible que sur la mensualité de janvier 2018, versée le mois suivant.
Exemple pour une retraite de base de 1 000 euros bruts mensuels :
- cotisations totales 2017 au taux de 7,4 % : 74 euros de cotisations, soit un montant net de pension de 926 euros ;
- cotisations totales 2018 de 9,1 % (7,4 % +1,7 %) : 91 euros, soit un montant net de pensions de 909 euros.
La hausse de la CSG s’élève donc à 17 € (926 € - 909 €), soit 1,7 % de 1 000 euros bruts mais 1,85 % de 916 euros nets.
Les pensions de retraite sont soumises, sauf exonération partielle ou totale, à cotisations pour la protection sociale pour un total de 9,1 % en 2018 contre 7,4 % en 2017, soit : • 8,3 % (soit 6,6 % +1,7 %) au titre de la CSG ; • 0,5 % au titre de la CRDS ; • 0,3 % au titre de la Casa.
À cela s’ajoute 1 % au titre de la cotisation maladie supplémentaire uniquement sur les retraites complémentaires.

Par contre, le barème 2018 déterminant les taux de CSG s’applique aux retraites versées à partir du 1er janvier, donc sur les retraites de base (versées à terme échu) de décembre 2017. C’est pourquoi certains retraités ont pu voir une baisse du montant net de leur pension, due à une modification du taux de CSG qui leur est appliqué suite à une variation de leurs revenus, indépendamment de la hausse généralisée de 1,7 point.
Rappel : Exonération de la CSG en 2018 pour les retraités.
Le revenu fiscal de référence obtenu en septembre 2017 détermine l’exonération de la CSG, la CRDS et la Casa sur les pensions de retraite versées en 2018.
Le barème ci-dessous tient compte des règles officielles en vigueur. En effet, les retraités dont le revenu fiscal de référence (RFR) pour les revenus de 2016 est inférieur ou égal aux seuils de revenus indiqués dans le tableau ci-dessous seront dispensés du paiement de la CSG et CRDS sur les pensions versées en 2018 quel que soit leur âge.
Le revenu fiscal de référence (RFR) est indiqué sur la feuille d’imposition de septembre 2017 et portant sur les revenus de 2016. Les montants du barème sont revalorisés chaque année en fonction de la hausse moyenne des prix de l’avant dernière année. Le nouveau barème est relevé selon la hausse moyenne de l’indice des prix pour 2016 publié par l’Insee, soit +0,2 %. Montant du revenu fiscal de référence applicable aux retraites versées en 2018.

Secrétaire général adjoint de l’UCR CFDT.

Précisions à apporter pour les couples :
Certains ont eu la surprise de voir s’appliquer la CSG sur des retraites inférieures à 1200€ mensuels.
L’augmentation de la CSG s’applique sur l’ensemble des revenus (les 2 pensions du couple et sur les revenus mobiliers et immobiliers) lorsque le revenu fiscal de référence du couple est supérieur à 22 000 €

Pouvoir d’Achat « Retraité Militant CFDT n° 2018.05 »

Baisse continue du pouvoir d’achat
Les prélèvements fiscaux et sociaux des retraités
Les ainés ne sont pas des privilégiés

Documents extraits de « Retraité Militant CFDT n° 2018.05 »

Commentaires autour des réponses à l’enquête sur le logement de l’UTR Aveyron

1 – VOTRE FOYER
Sur 71 réponses reçues, 52 proviennent d’un couple. Sur les 26 réponses provenant de personne seule, 21 viennent de femmes.
La personne la plus âgée ayant formulé une réponse a 95 ans.
C’était un peu ambigu dans le cas de couple : fallait-il cocher les 2 cases ?
Dans le cas de couple si l’un des conjoints est aidant pour l’autre ? Difficile à renseigner dans les sous-questions 1.4.1 et 1.4.2,
Aidant professionnel ou non ?

2 - VOTRE RESIDENCE PRINCIPALE
Département AVEYRON
L’Aveyron a une superficie de 877 113 ha pour une population de 277 644 habitants soit une densité démographique de 32 hab. /km²
Sur le département de l’Aveyron, on compte 2 communes de plus de 20 000 habitants ce sont RODEZ et MILLAU sans leur agglomération.
25 communes ont entre 2000 et 20 000 habitants. 260 communes ont moins de 2000 habitants
Ce qui veut dire que la moitié de la population du département vit en milieu urbain ou dans les gros bourgs.
Sur les 70 réponses, 20 affirment habiter une ville de plus de 20 000 hab. Cela veut dire que les syndiqués se trouvent plutôt en milieu urbain. 18 réponses concernent des habitants de communes de moins de 2000 habitants.
Comme on peut le remarquer un département comme l’Aveyron, à caractéristique rurale, compte 27 communes de plus de 2 000 habitants sur les 287 communes (le nombre total a diminué depuis certaines fusions de communes).

La notion de proximité est difficile à quantifier
Pour les communes moins de 1000 habitants, le maintien des services est aléatoire.
Quant aux services infirmiers et médecins, souvent ils se déplacent à domicile.
Les commerces dans le meilleur des cas, sont des commerces ambulants.
Quant à l’accès aux spécialistes, hôpital ou clinique, souvent c’est la solidarité des voisins qui intervient quand le retraité n’a pas de véhicule ou qu’il ne peut plus conduire.
Les agences postales communales ont tendance à fermer.
Seuls les loisirs et la culture se maintiennent grâce à un réseau d’associations très dense et diversifié.
La vie en milieu rural, pour les retraités, est très menacée. Il est urgent de renverser la tendance à la concentration vers les milieux urbains et autour des grandes métropoles, au profit d’une répartition de la population sur l’ensemble des territoires.
Dans les départements ruraux, le transport « à la demande » est pratiqué mais cela a ses limites.
Les transports collectifs sont souvent inexistants à part les transports scolaires. Et même il faut distinguer le cycle maternelle et élémentaire, des cycles collège et lycée.

3 – VOTRE LOGEMENT
3.1 Les réponses donnent que 52 personnes vivent en maison et 17 en appartement.
Les personnes vivant en maison, en sont propriétaires. Ce sont souvent des couples qui y habitent depuis plus de 20 ans.
Celles habitant en appartement, 9 en sont propriétaires, les autres sont locataires.
Pour la plupart ce sont des femmes seules.

4 – DEPENSES DE LOGEMENT
Sur l’ensemble des réponses, 51 déclarent être propriétaires de leur logement.
Donc les rubriques 4.1.1, 4.1.2 sont peu renseignées.

4.2 Quelques personnes ont été réticentes à répondre sur leur niveau de revenu.

  • 2 ont déclaré avoir des revenus de moins de 1 000 €
  • 3 de 1 001 à 1 250 €
  • 7 de 1 250 € à 1 500 €
  • 12 de 1 501 à 2 000 €
  • 10 de 2 001 à 2 500 €
  • 9 de 2 501 à 3 000 €
  • 18 de 3 001 à 4 499 €
  • 2 de plus de 4 500 €.

Les revenus les plus faibles concernent des femmes seules et les plus forts concernent des couples.

5 – VIEILLIR A DOMICILE
Les réponses à ce volet du questionnaire est pour la plupart : Aisé et satisfaisant.
Ils voudraient faire des aménagements mais n’ont aucun projet d’aménagement.

6 – ENVISAGEZ-VOUS DE CHANGER DE LOGEMENT ?
Peu de personnes envisagent de quitter leur logement.
Très peu dénoncent des difficultés d’accès ou d’aménagement du logement.
Peu de personnes envisagent de changer leur logement pour un « logement intermédiaire » dans l’immédiat.

Sur les 18 réponses qui pourraient envisager un changement de logement, ce serait pour :

  • 10, un appartement.
  • 4, une maison
  • 5, une résidence-autonomie
  • 1, une résidence service
  • 3, une résidence pour personnes âgées
  • 3, une résidence partagée
  • 1, un habitat intergénérationnel
  • 1, un hébergement en famille
  • 4, un EHPA

Société

NEW Stop - Linky, non merci !

VIDÉO Nouveau Compteur ERDF "Linky" : La mort à domicile...

Note explicative aux adhérents
Linky Le refus
Linky Temoignage 2012
Linky effets non thermiques
Linky Note aux communes
Linky Note aux particuliers

Site à consulter : https://www.robindestoits.org/VIDEO...

Si vous êtes intéressés, nous tenons à votre disposition d’autres documents et liens WEB utiles.
Merci de nous contacter par courriel : espace.pageweb@laposte.net

Liens internet utiles

Le site de la CFDT nationale
Le site national de l’Union Confédérale des Retraités Cfdt
La CFDT de la région Occitanie

CFDT WEB TV

Pour trouver ou retrouver un texte législatif...
Le Réseau Education sans frontières, dont la Cfdt est partenaire.

Le site de la mutuelle partenaire de la Cfdt retraités.

Le guide pour l’autonomie édité par la CFDT retraités.
Le guide des pensions édité par la CFDT retraités.

Un peu d’humour

A mes amis retraités....
Gréve Gauloise...

PUB

Portfolio