Nos sites locaux


CFDT Retraités Essonne

Bienvenue sur le site de l’Union territoriale CFDT des retraités de l’Essonne (UTR-CFDT)

Nous rejoindre

- 12 place Terrasses de l’Agora
- 91000 Évry
- 01 60 79 15 69
- essonne [chez] retraites.cfdt.fr
( remplacer [chez] par @ sans point ni espaces)

ACTUALITÉS

DÉCÈS D’EDMOND MAIRE La CFDT rend hommage à un immense syndicaliste

3 OCTOBRE 3 OCTOBRE 2017

C’est l’événement où il faudra être ! Le 3 octobre prochain, la CFDT invite 10 000 militantes et militants d’entreprise et d’administration à un grand rassemblement pour les remercier de la place de première organisation syndicale du privé, porter les revendications CFDT dans un contexte politique inédit et se projeter vers les défis à venir.

Une rentrée sous haute tension

L’Union Confédérale des Retraités a tenu son bureau national de rentrée et a longuement débattu de l’actualité revendicative. Si l’augmentation de la CSG est à la une des préoccupations de l’UCR, les membres du bureau réaffirment leur soutien à la Confédération sur les sujets brûlants d’actualité : les ordonnances du code du travail, la diminution des APL et la suppression des emplois aidés.
lire la suite

CSG

Augmentation de la CSG Dans ces conditions, c’est non

Lire

Dominique Fabre, secrétaire générale de la CFDT-Retraités, a adressé une lettre ouverte au Premier ministre pour dénoncer une décision incohérente, fondée sur des a priori et une méconnaissance de la contribution des aînés

La CFDT : écoutée mais pas entendue

Ordonnances sur le code du travail présentées jeudi 31 aout
Intervention Laurent Berger - Rencontre multilatérale avec le premier ministre 31 août 2017

lire

Une occasion manquée pour la modernisation des relations du travail

Le service de presse CFDT

Le gouvernement a fait le choix de mener sa première réforme sociale sur le code du travail plutôt que de faire le bilan des réformes précédentes comme le demandait la CFDT.
Les multiples consultations de ces derniers mois ont permis aux organisations de présenter leur vision et leurs propositions. La CFDT y a joué pleinement son rôle d’organisation syndicale.
La CFDT a contribué à limiter au maximum les éléments de dérégulation et de remise en cause des droits des salariés, notamment :
• La remise en cause des régimes de prévoyance de branche,
• La libéralisation du contrat de chantier,
• Le relèvement du seuil de déclenchement des plans sociaux,
• Le référendum à la libre initiative de l’employeur.

La CFDT a aussi obtenu quelques avancées, comme l’augmentation des indemnités légales de licenciement de 25% ou la négociation de branche sur la qualité de l’emploi pour encadrer le recours aux contrats courts.
La CFDT a toujours défendu l’idée que le dialogue social de qualité améliorait la compétitivité des entreprises en sécurisant les salariés.
Pour la CFDT, cette réforme aurait pu faire évoluer la culture du dialogue social et être une étape nouvelle de la sécurisation des parcours. Elle aurait dû faire le pari de la confiance entre ses acteurs, employeurs et salariés, quitte à bousculer les stéréotypes patronaux.
Le gouvernement n’a pas fait ce choix.
La CFDT demandait les moyens d’un dialogue social constructif, efficace, à armes égales. Le gouvernement n’a pas entendu sa demande et a privilégié la flexibilité au détriment de la justice sociale.
A l’inverse, il a légitimé les attentes les plus conservatrices d’une partie du patronat qui ne comprend pas que le dialogue social est un atout pour l’entreprise :
• Le pouvoir unilatéral des employeurs est renforcé dans les plus petites entreprises. 6 millions de salariés des petites entreprises ne pourront pas obtenir de contreparties lorsqu’un employeur voudra déroger au code du travail.
• La présence de représentants des salariés dans les Conseils d’administration ne sera pas généralisée à toutes les grandes entreprises.
L’accompagnement des représentants du personnel par des experts sera limité et contraint.
Cette réforme aurait pu être l’occasion de moderniser le fonctionnement des entreprises par un meilleur partage de l’information et de la connaissance économique avec les salariés et leurs représentants. C’est une occasion manquée d’amener le patronat à modifier son approche et ses méthodes.

C’est dans les entreprises, quelle que soit leur taille, que la CFDT continuera d’être aux côtés des salariés pour agir avec eux et construire les protections et les droits dont ils ont besoin.

Coordonnées des unions locales de retraités

Dans le fichier en téléchargement, vous trouverez les coordonnées des responsables des unions locales et des sections fédérales des retraités en Essonne

L’Union territoriale CFDT des retraités de l’Essonne se compose de 7 unions locales de retraités (ULR)

- ULR d’ETAMPES
- ULR d’EVRY
- ULR de JUVISY
- ULR de MASSY
- ULR d’ORSAY
- ULR du VAL d’YERRES
- ULR du VAL d’ORGE

Vous trouverez les communes concernées par chaque union locale dans le document ci-dessus :
Tous les adhérents retraités de l’Essonne qui communiquent leur adresse mél reçoivent les informations en provenance de l’UTR CFDT en direct. Aussi si vous changez d’adresse postale ou mél, ayez la gentillesse de le communiquer à l’adresse ci-dessus, merci.


ESSONNE RETRAITES juin, numéro 59 est paru


MGEN filia

La CFDT peut vous proposer une complémentaire santé

Pour vous informer : n’oubliez pas le site CFDT des Retraités *www.cfdt-retraités.fr

Fiches pratiques CFDT : Préparer sa retraite

LOISIRS

Voyage organisé par les retraités CFDT de l’Ile de France à PORNICHET du 11 au 14 octobre 2017,

consultez la brochure ci-jointe

**Manifestations remarquées par nos adhérents


Faites connaître les manifestations de vos associations

A se procurer au conseil général

Portfolio

Le CA

Le CA

3 OCTOBRE 2017

3 OCTOBRE 2017