E Vivre hors du domicile


45 L’hébergement temporaire en Ehpad


La réponse à un besoin temporaire passe parfois par l’hébergement temporaire. C’est une solution adaptée mais parfois difficile à mettre en œuvre.

1. Pour quels besoins ?

Face à une situation provisoire, l’hébergement temporaire apporte parfois une solution satisfaisante.

Que ce soit le besoin de répit des aidants familiaux ou celui de la famille d’accueil, que ce soit pour répondre à une aggravation temporaire de l’état de santé de la personne âgée ou pour familiariser une personne à la vie dans un établissement qu’elle devra rejoindre plus tard, l’hébergement temporaire peut apporter une réponse. La durée de l’accueil est limitée à 90 jours par an.

2. Dans quels établissements ?

Tous les Ehpad ne disposent pas de places permettant l’accueil temporaire de personnes âgées. Ce n’est le cas que dans un établissement sur 3 en moyenne. Le nombre de places réservés pour ce type d’accueil est également limité. Il y a environ 4 places dans chacun de ces établissements.

Trouver un établissement ayant une place libre pour un accueil temporaire peut donc être difficile. En effet il y a des disparités régionales dans le taux d’équipement en places temporaires. De plus leur nombre étant limité, il est possible que la demande ne reçoive pas de réponse favorable car ces places sont parfois occupées par des personnes âgées entrées d’urgence dans l’établissement pour répondre à une situation difficile et occupant une place d’hébergement temporaire en attendant d’être prise en charge définitive. Les périodes d’été où les aidants familiaux souhaitent prendre des congés sont également des périodes difficiles.

Il faut donc d’abord se renseigner auprès du conseil départemental pour connaître l’emplacement de ces possibilités d’accueil temporaire et ensuite, dans la mesure où cela est possible, prévoir la période désirée et réserver une place dans un établissement équipé.

3. À quel prix ?

Le prix de journée de ces places d’hébergement temporaire est plus cher que celui pratiqué pour des hébergements définitifs. Ce coût supplémentaire est d’environ 5%.

Poser une question

modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici