A. En savoir plus


1 Vocabulaire de la retraite à connaître


Les termes expliqués ci-dessous sont utilisés par les régimes de retraite et figurent dans leurs documents. Parfois, nous les avons repris dans nos fiches.

Abattement Réduction appliquée à une pension ou à un compte de points, lorsque la liquidation de la pension intervient avant l’âge normal ou lorsque le participant ne remplit pas les conditions de durée d’assurance lui permettant d’obtenir le taux plein.
Âge légal Âge de départ possible pour partir à la retraite (62 ans si né en 1955 et après).
Âge du taux plein Âge auquel on peut prétendre à une retraite sans abattement (ou décote), quel que soit le nombre de trimestres validé (67 ans si né en 1955 et après).
Âge de retraite anticipée Une retraite anticipée peut être attribuée avant l’âge légal de départ en retraite sous conditions (carrière longue, assuré handicapé, pénibilité…).
Allocation Terme souvent employé pour désigner la pension. Les bénéficiaires sont alors dits allocataires.
Allocataire direct Celui qui perçoit une pension acquise au titre de sa carrière personnelle. Une partie de cette pension est susceptible de bénéficier ensuite à ses ayants droit par le mécanisme de la réversion.
AGFF Association pour la gestion du fonds de financement. Finance la retraite complémentaire Agirc Arrco entre l’âge légal (62 ans) et l’âge du taux plein sans abattement (67 ans).
Article 4 Agirc Article de la convention collective nationale de retraite des cadres qui traite des personnes classées ingénieurs ou cadres dans la convention collective de leur profession. À ce titre, elles sont obligatoirement affiliées à l’Agirc sur la tranche 2 de leur salaire.
Article 4 bis Agirc Article portant sur les collaborateurs non-ingénieurs ou cadres de coefficient hiérarchique au moins égal à 300, affiliés à l’Agirc pour la tranche 2.
Article 36 Agirc Extension par accord de l’affiliation à l’Agirc tranche 2 des agents de maîtrise, techniciens et collaborateurs de coefficient au moins égal à 200, inférieur à 300.
Aspa Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa). C’est l’ancien minimum vieillesse. C’est une allocation différentielle portant les revenus à un niveau défini.
Cades Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades) créée en 1996 pour rembourser les emprunts effectués pour financer les déficits de la sécurité sociale.
Cadre supérieur Ingénieur ou cadre ayant une fraction de salaire en tranche 3 (entre 4 et 8 fois le plafond de la sécu) prise en compte par l’Agirc depuis janvier 1989.
Cnav ou CNAVTS Caisse nationale d’assurance vieillesse des travailleurs salariés. Organisme gestionnaire de la branche vieillesse du régime général de sécurité sociale. Reçoit directement les demandes de liquidation de la pension en Île-de-France. Tutelle des Carsat pour la retraite.
Carsat Caisse d’assurance-retraite et de santé au travail, nouveau nom des Cram depuis le transfert aux ARS de l’aspect maladie.
Capitalisation Technique reposant sur l’individualisation des droits à partir des cotisations accumulées en un capital augmenté des intérêts. Le moment venu, ce capital est reversé en rente viagère.
Compensation Mécanisme financier instituant la solidarité financière entre toutes les caisses de retraite de base (sécurité sociale comme régimes spéciaux). A pour effet de replacer chaque régime dans la situation qui serait la sienne, si sa situation démographique était la même que celle de l’ensemble.
Compte individuel Totalise, année par année, des périodes cotisées qui serviront à déterminer le salaire annuel moyen, base de calcul de la retraite du régime général.
CNRACL Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales. Elle gère et assure le paiement des pensions pour deux fonctions publiques : territoriale (communes, départements, régions) et hospitalière.
Contrat d’adhésion Contrat par lequel l’entreprise adhère à un régime de retraite complémentaire (ou une caisse) bien déterminé. Mentionne en particulier les catégories de personnel visées par l’adhésion ainsi que les taux de cotisation.
Cor Conseil d’orientation des retraites créé en 2000. Lieu permanent d’étude et de concertation entre acteurs des retraites : parlementaires, partenaires sociaux, experts, représentants de l’État.
Corem Complément retraite mutualiste facultatif (fonction publique)
CRDS Contribution au remboursement de la dette sociale. Prélèvement sur tous les revenus pour rembourser les emprunts ayant servi à financer le déficit de la sécurité sociale (surtout assurance-maladie).
Cref Complément retraite de la fonction publique (facultatif).
CSG Contribution sociale généralisée. Prélèvement sur tous les revenus dont la plus grosse partie finance l’assurance-maladie et une autre le FSV. Ce fonds de solidarité vieillesse finance les éléments non contributifs des régimes de retraite de sécurité sociale (chômage, avantages familiaux, l’Aspa ex-minimum vieillesse…).
Cotisation C’est toujours la cotisation globale : part dite patronale + part salariale.
Cotisation contractuelle En retraite complémentaire, c’est celle dont le taux est défini au contrat d’adhésion et en fonction de laquelle sont définis les droits à pension.
Cotisation appelée En retraite complémentaire, c’est celle réellement perçue après application du taux d’appel, le surplus au-delà de 100 % ne produisant aucun droit. Par exemple, la cotisation contractuelle en 2015 de 6,2 % du régime Arrco est appelée à 125 %. La cotisation réellement payée est alors de 7,75 %.
Droits contributifs Droits résultant des cotisations versées.
Droits non contributifs Droits accordés à des titres divers (généralement expression de la solidarité nationale) sans qu’une cotisation spécifique n’ait été versée (par exemple majoration pour enfants).
Droits dérivés Droits acquis par la personne ayant qualité d’ayant droit (par exemple la pension de réversion).
Droits directs Droits acquis par une personne au titre de sa carrière personnelle.
Droits propres Ou droits personnels, autre appellation des droits directs.
Épargne retraite Il existe des dispositifs de retraite supplémentaires, soit collectifs, soit individuels. Le Perco (Plan d’épargne retraite collectif) résulte d’un accord collectif d’entreprise. Le Perp (Plan épargne individuel retraite) est une épargne individualisée à long terme. Pour les fonctionnaires, il existe des régimes facultatifs, Préfon et Corem.
Exportabilité des pensions Situation traduisant le fait que des droits à pension constitués à partir d’une activité en France peuvent être versés à un allocataire résidant à l’étranger.
Figurant Agirc Participant relevant de l’Agirc du fait de son appartenance catégorielle, mais dont le salaire ne comporte pas (ou plus) de partie dépassant le plafond (voir Garantie minimale de points).
Fonds de gestion Partie des ressources du régime affectée à couvrir ses frais de fonctionnement à partir d’une dotation définie par chaque régime.
Fonds de réserve pour les retraites Le FRR a été institué en 1999 par la loi de financement de la sécurité sociale. C’est un fonds d’État dont le but était de constituer une réserve financière dans laquelle il sera possible de puiser, plus tard, pour lisser le surcoût de charge résultant du vieillissement démographique vers 2030. La LFSS 2011 vide le FRR, en lui imposant de verser annuellement 2,1 milliards d’euros à la Cades pour amortir les déficits accumulés de la sécurité sociale.
Fonds de solidarité vieillesse Le FSV a été institué en 1993 dans le cadre de la réforme Balladur. Il finance des mesures non contributives des régimes de base de sécurité sociale, soit en 2011 : Aspa ex-minimum vieillesse, majoration de pension pour enfants, chômage, minimum contributif. Il est alimenté surtout par une partie de la CSG et des taxes sur les boissons.
Fonds social Partie des ressources du régime affectée au service d’aides individuelles (vacances, bourses d’étude, maintien à domicile, amélioration de l’habitat, secours particuliers, etc.) à partir d’une dotation définie par chaque régime (Cnav, MSA, Arrco, Agirc, Ircantec).
Garantie minimale de points Agirc Depuis 1989, la GMP conduit à attribuer (moyennant cotisation correspondante) un nombre minimal de points aux cadres dont le salaire est inférieur au plafond de la sécurité sociale ou très proche de celui-ci (dits « figurants »).
Indexation Mécanisme consistant à faire varier le montant des pensions, dans la même proportion qu’un autre élément déterminé tel que l’indice des prix ou celui des salaires.
Institution Terme légal désignant les caisses ou régimes. L’institution peut être l’une des caisses d’un régime qui en regroupe plusieurs (Agirc, Arrco).
Liquidation de pension Ensemble des opérations administratives consistant à déterminer le montant de la pension, de sorte à en commencer la mise en versement. Irréversible (sauf dans le cas de la retraite progressive).
Minimum contributif Majoration des droits appliquée aux pensions liquidées au taux plein depuis avril 1983, dans le régime sécu (application éventuelle de la règle proportionnelle). Prend en compte toutes les périodes validées. À ne pas confondre avec le minimum de pension revendiqué qui comprend les retraites complémentaires obligatoires.
Minimum contributif majoré Majoration supplémentaire si les trimestres cotisés par l’assuré sont supérieurs à 120, uniquement pour les pensions liquidées à compter de janvier 2004.
Mise à la retraite Droit donné à l’employeur de rompre le contrat de travail du salarié âgé d’au moins 70 ans (secteur privé). Cette rupture ne constitue pas un licenciement avec les conditions de forme, mais l’indemnisation est la même que pour un licenciement.
Mutualité sociale agricole La MSA gère le régime des salariés agricoles (régime de sécurité sociale aligné sur le régime général) et le régime des exploitants agricoles. La MSA est à la fois assurance-vieillesse, assurance-maladie, allocations familiales, recouvrement… Tous les salariés des coopératives agricoles sont affiliés à la MSA (Crédit Agricole, Yoplait…).
Participants Ensemble des personnes intéressées par le régime de retraite complémentaire soit à titre de cotisants, soit à titre d’allocataires.
Pension ou allocation Revenu de remplacement versé par les régimes.
Pension différée Pension dont la liquidation n’est pas immédiatement demandée après la cessation d’activité.
Pension écrêtée Pension sécu dont le montant, d’abord calculé sur les bases normales, a été ramené au maximum permis : 50 % du montant du plafond de cotisation.
Pension entière Pension liquidée sans intervention de la règle proportionnelle.
Pension proportionnelle Pension liquidée (au taux plein ou non) au titre d’une durée de carrière inférieure au nombre de trimestres exigés au moment de la liquidation dans les régimes et donnant lieu à l’application de la règle proportionnelle.
Pension de veuf ou de veuve Forme très particulière du mécanisme de la réversion du régime sécu et liée à la situation d’incapacité permanente de travail.
Périodes assimilées Périodes pendant lesquelles l’activité professionnelle a été interrompue, mais qui donnent toutefois lieu à attribution de trimestres validés : chômage indemnisé, maladie, invalidité, service national légal, guerre, captivité, déportation...
Périodes cotisées Périodes d’activité ayant donné lieu à cotisations à la charge de l’assuré.
Périodes équivalentes Périodes d’activité exercée dans des conditions très particulières et prises en compte par dérogation au principe général.
Périodes validées sur présomption Validation d’une période d’activité non directement justifiée, mais où l’assuré apporte des éléments permettant de penser que cette période a été cotisée. Par exemple, une période située entre deux périodes justifiées au titre de la même entreprise.
Plafond de cotisations Montant maximum de la tranche de salaire soumise à cotisations et donc productive de droits. Ce plafond sécurité sociale sert de base à la retraite sécu (maximum un plafond), à l’Arrco (maximum trois plafonds) et à l’Agirc (de un à huit plafonds).
Plancher de cotisation Donnée inverse de la précédente. Montant minimum de salaire à partir duquel sont prélevées les cotisations. À l’Agirc, le plancher de cotisation représente le plafond de cotisation de la sécurité sociale.
Point de retraite Dans les régimes complémentaires, c’est l’unité de mesure des droits à pension.
Population d’un régime C’est l’ensemble de ses participants. On peut, par extension, y inclure aussi les entreprises adhérentes.
Polypensionnés Du fait de l’existence de 38 régimes retraite en France, un nombre important de retraités perçoivent plusieurs pensions en provenance de régimes différents. Un retraité actuel perçoit une pension émanant en moyenne de 2,8 régimes.
Préfon C’est le régime facultatif d’assurance-retraite le plus connu pour les fonctionnaires. Il repose sur une capitalisation collective.
Reconstitution de carrière Action consistant à attribuer des points, sans versement de la cotisation correspondante dans les régimes complémentaires. Notamment : validation des carrières accomplies avant l’adhésion au régime, attribution de droits calculés par référence au dernier taux de cotisation de l’entreprise, comme si toute la carrière avait été accomplie à ce dernier taux (avant que les régimes ne limitent puis ne suppriment cette attribution pour périodes cotisées avant les augmentations de taux).
Régime Organisme institutionnel au niveau duquel sont définis les droits et obligations vis-à-vis des pensions de retraite. Le régime se caractérise par l’existence d’une réglementation qui lui est propre. Parmi les dispositifs, il existe des régimes à cotisations définies et des régimes à prestations définies.
Régime chapeau Institution de retraite créée dans certaines branches ou entreprises pour compléter, sous diverses conditions, les allocations servies par les régimes de sécurité sociale et complémentaire.
Régime complémentaire Sous-entendu, au régime de sécurité sociale.
Règlement communautaire Ensemble de textes qui fixent les principes communs, la coordination des systèmes nationaux sécu qui doivent être respectés et appliqués dans tous les pays de l’Union européenne.
Règlement du régime Ensemble des dispositions fixant les droits et obligations des adhérents et des participants. Pour l’Agirc, c’est la Convention nationale collective de retraite et de prévoyance des cadres du 14 mars 1947, mise à jour en permanence par accords et délibérations de la commission paritaire. Pour l’Arrco, c’est l’accord national interprofessionnel de retraite complémentaire du 8 décembre 1961, mis à jour en permanence par accords et délibérations de la commission paritaire.
Rendement du régime Terme exprimant le montant de pension annuelle que laisse espérer le versement d’une unité de cotisation. Un rendement de 6 % signifie qu’une cotisation de 100 euros laisse espérer une pension annuelle de 6 euros à l’âge normal défini par le régime.
Répartition Technique retenue par les régimes de base et complémentaires, par opposition à la capitalisation ou provisionnement. Consiste à répartir entre les allocataires d’une année « n » les cotisations apportées par les cotisants de cette même année « n ».
Répétition de l’indu Action engagée par une caisse pour obtenir la récupération de sommes indûment versées par elle à un allocataire.
Réserve technique Réserve appartenant en propre à un régime et exprimant l’excédent cumulé de ses recettes sur ses charges.
Retraite Au sens exact, c’est le fait de se retirer de l’activité professionnelle. La pension est le revenu de remplacement.
Retraite additionnelle des fonctions publiques Le RAFP est un régime supplémentaire obligatoire pour l’ensemble des fonctions publiques portant sur la partie des primes non soumises à cotisations pour la retraite.
Régime additionnel de retraite de l’enseignement privé Le régime additionnel de retraite pour les enseignants du privé sous contrat majore toute la pension, pour la porter à un niveau proche de celle d’un enseignant fonctionnaire.
Retrep/Atca "Le régime temporaire de retraite des enseignants du privé (Retrep) est un dispositif concernant les enseignants contractuels de droit public de l’enseignement privé. L’allocation temporaire de cessation d’activité (Atca) concerne les enseignants contractuels de droit public exerçant dans l’enseignement agricole privé.?Les deux dispositifs permettent à ces agents publics de bénéficier de départs à la retraite comme les fonctionnaires."
Réversion (et non pas reversion sans accent) Liquidation d’une pension, au profit du conjoint survivant, d’une partie de la prestation qui bénéficiait (ou aurait bénéficié) au conjoint décédé.
Traitement indiciaire Salaire du fonctionnaire qui correspond au produit du traitement de base du point par l’indice majoré de l’agent (position de l’agent dans la grille de classification).
Trimestres Ce terme traduit la durée d’assurance validée (cotisée ou non).
Salaire de référence Montant de cotisation à verser permettant d’obtenir un point de retraite.
Taux d’appel des cotisations En retraite complémentaire, mécanisme destiné à assurer l’équilibre financier des régimes, sans toucher aux paramètres : cotisation contractuelle et salaire de référence. Un taux d’appel à 125 %, par exemple, signifie qu’une cotisation définie pour 100 euros (salaire x taux de cotisation contractuelle) est payée en réalité 125 euros, tout en ne produisant que les droits d’une cotisation de 100 euros. Les taux d’appel actuels s’élèvent à 125 %.
Taux plein Exprime le taux auquel la pension est liquidée sans application d’un abattement.
Tranches de salaire T1 Arrco = entre le premier euro et le plafond sécu
TA Agirc = entre le premier euro et le plafond sécu.
T2 Arrco = entre le plafond sécu et 3 fois ce plafond
TB Agirc = entre le plafond sécu et 4 fois ce plafond
TC Agirc = entre 4 fois et 8 fois le plafond sécu.

Poser une question

35 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 13 avril à 07:58, par Geay Bernard UTR 44 - NPA : 2013000093

    Minimum contributif : Je suis sollicité par une retraitée née en 1955 qui a sa carrière complète, dont 138 trimestres cotisés.
    Elle touche 975 € de retraite (807 € du régime général et 168 € d’ARRCO) et n’a pas d’autres revenus.
    Pourtant, la Carsat lui a dit qu’elle n’a pas droit au minimum contributif.
    Auriez-vous éventuellement des éléments d’explication ou est-ce tout simplement une erreur de la Carsat ?
    D’avance merci.

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 11 janvier à 16:01, par DAVID

    Bonjour
    Une décote de 10% est appliquée pendant 3 ans pour une retraite prise à partir de l’age correspondant au taux plein.
    Est ce que cette décote est aussi appliquée pour un départ en retraite entre l’age légal et l’age atteint pour le taux plein ?

    Mon exemple
    Né en 1959
    Age légal de départ à la retraite 62 ans
    Age pour le taux plein 65 ans
    Si je pars entre 62 ans et 65 ans, la décote de 10% est elle appliquée ?

    En vous remerciant par avance pour votre réponse
    Cordialement
    JP DAVID

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 28 août 2017 à 19:01, par MICHEL MAJAULT

    bonjour né en 58 début d’activité sept 1976
    en 2002 : 4 trimestres au chômage.
    en 2003 : 4 trimestres travaillés couverts par le régime de l’ACRE créateur d’entreprise.
    puis-je compter sur les trimestres créateur d’entreprise pour partir à 60 ans et 167 trimestres cotisés très cordialement merci.

    Répondre à ce message

    • Le 28 août 2017 à 22:18, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour la carrière longue, c’est expliqué fiche 13 de ce guide (sommaire à gauche vers le haut).
      Pour les trimestres, l’Acre ne donne pas droit à des trimestres, il me semble (lisez la fiche 19).

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2018 à 09:56, par Wallart Genevieve

      Bonjour,
      Comment je peux faire valoir des trimestres pour un travail qui n’a pas été déclarer.Je pourrais partir à 60ans car je fais partis des carrières longues malheureusement il me manque 6 trimestres pour en bénéficier et je me suis retrouvée au chomage si je ne retrouve pas de travail je perdrait tout mes avantages.Les 6 trimestres qu’il me manque ce sont les 18 mois de travail non déclaré entre mes 16 et 17 ans et demi.Merci de votre réponse.Cordialement

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2018 à 22:04, par Claude (CFDT Retraités)

        Si ce travail non déclaré est de la faute de l’employeur, vous pouvez vous retourner contre lui aux prud’hommes et le dire à la causse de retraite, lisez la fiche 16 sur la régularisation de périodes travaillées.

        Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 29 septembre 2018 à 11:52, par Fabienne

    Bonjour !

    Je ne parviens à comprendre l’expression "25 meilleures années" pour le calcul de la retraite.
    Sont-ce celles durant lesquelles on a gagné le plus ?
    Lorsqu’on a eu plusieurs employeurs durant une année, en plus de l’employeur principal, le total des différents salaires est-il compté dans "meilleure année" ?

    Bien à vous,
    F.

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 15 mai 2018 à 22:59, par november

    Bonjour à la personne qui va me lire.Cette demande concerne la retraite des assistantes familiales.Après une formation certaines collègues se posent beaucoup de questions sur le montant qu’elles toucheront quand elles partiront en retraite.Si par exemple une assistante familiale prend sa retraite au bout de 25 ans en ayant accueilli 2 enfants combien serait elle supposer toucher.A priori pas grand chose .Quant pensez vous ?Et que pouvez vous nous dire sur le compteur annuel des congés ? Selon notre formatrice celui ci ne serviraient à rien .Essayez de nous répondre en espérant que cette demande soit claire pour vous.C’est la première fois que je me connecte sur MONESPACE.CFDT.fr. et je ne sais pas comment numéroter la fiche pour la retrouver.Excusez moi.Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2018 à 23:29, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous êtes sous la fiche 1 d’un guide qui en compte 66.
      La retraite en France est contributive : c’est donc le salaire soumis à cotisations qui détermine les droits futurs, comme pour tout salarié. Lisez les fiches 18 à 21.
      Si après avoir lu ces fiches, vous souhaitez un échange oral, indiquez-moi votre téléphone (je ne le publierais pas).

      Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 9 avril 2018 à 16:17, par BARBANCHON

    Bonjour,
    Enseignante dans l’enseignement privé, née en 1952. Puis-je enseigner jusqu’au 31 septembre 2019 et prendre ma retraite le 1er octobre 2019. À cette date j’aurai 66 ans et 9 mois. Quelle institution me paye car je suis agent de l’état et non fonctionnaire ? Quelle institution peut m’obliger à prendre ma retraite le 1er octobre 2018 comme me le conseille l’administration de mon établissement ?
    Mon souhait est donc de travailler dans l’enseignement privé sous contrat et de cotiser jusqu’au 31 septembre 2019. La période de cotisation augmentant, les meilleures années sont retenues et ma pension de retraite sera un peu mieux.
    Avec quel texte de loi puis-je soutenir mon argumentation ?
    Je reste à votre disposition pour tout autre information complémentaire.
    Cordialement.
    C.Barbanchon

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2018 à 18:31, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      La date généralement retenue pour un départ en retraite est le 1er septembre. Ceci signifie une fin d’activité le 31 Aout. A titre exceptionnel, il peut être accordé à un enseignant de poursuivre son activité en septembre s’il lui manque un trimestre pour avoir le nombre de trimestres nécessaires pour le taux plein.
      Pour les personnes nées en 1952, l’âge "plafond" est de 65 ans et 9 mois. En effet, si les enseignants pouvaient partir à une date antérieure au régime général, à contrario, l’académie peut leur demander de mettre fin à leur activité professionnelle à cet âge plafond. cf. le tableau fiche 47 donnant les limites d’âge applicables aux fonctionnaires.
      En tout état de cause, les salaires de la dernière année si elle n’est pas complète ne sont pas pris en compte pour le calcul du salaire moyen qui sert de base au versement de votre pension. Seules les années entières sont prises dans le calcul.
      Pour votre départ en retraite, c’est la CARSAT (régime de base des salariés du régime général) et les caisses Arrco et Agirc qui vous serviront vos pensions. C’est auprès de ces organismes qu’il faut faire la demande. Il faudra aussi faire la demande concernant le régime additionnel.

      Répondre à ce message

    • Le 9 avril 2018 à 19:43, par Claude (CFDT Retraités)

      Cette fiche ne correspond pas à la question : la prochaine fois posez votre question fiche 6. Merci.

      Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 29 mars 2018 à 13:28, par MOSSI DJIBRILLA

    Que signifie un abondement ?

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 29 août 2017 à 12:15, par BROUARD ANNE

    Bonjour à tous ,

    En retraite de la fonction publique hospitalière depuis le 1 er mai 2017 , je viens de passer une expertise après consolidation d’un accident de travail datant de la fin 2014 (la consolidation a été demandée par mon médecin en avril 2017 ) ;
    L’expert m’a attribué 8%
    Il y a 6 ans , j’ai été victime d’une agression avec séquelles physiques , ipp 7%. Cela s’est passé en fonction publique territoriale.
    Trois maladies m’ont été reconnues également avant ma mise en retraite ;
    Les deux pourcentages AT peuvent-ils s’additionner et que faire de la reconnaissance en maladie professionnelle ?

    Merci beaucoup pour vos précieux conseils
    ANNE BROUARD

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 17 février 2017 à 15:31, par Gilles Adida

    Bonjour,
    Pourquoi d’après vous y a t il plusieurs sites "officiels" traitant de la retraite. Quelles différences entre le site "Info retraite" et celui la sécurité sociale "l’assurance retraite"
    Merci de votre réponse
    Gilles Adida

    Répondre à ce message

    • Le 18 février 2017 à 19:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Il y a plus de 30 régimes de retraite. Info Retraite est un regroupement de tous les régimes. L’assurance retraite de la sécurité sociale ne concerne que ce régime de base, certes le plus important (voir fiche 7).

      Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 7 février 2017 à 00:42, par APIKAOUA

    Bonjour,
    J’habite en Nouvelle Calédonie et mon ex-conjoint habitait à Cayenne, est ce que la pension tiendra compte de mon lieu de résidence ou celui de mon ex-conjoint. Merci

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 22 octobre 2015 à 10:40, par myriam

    Bonjour,
    Enfin un site où l’on peut se documenter sur toutes les questions que l’on se pose à la veille de la retraite. Merci
    Alors voilà je suis de 1959 je viens d’éditer mon relevé de carrière et il est écrit que pour les trimestres retenus c’est 168 alors que sur votre tableau c’est 167, et trimestres de majoration (à justifier )pour les enfants 16, pourquoi à justifier ? et en trimestres cotisés 147 fin 2014. Ah j’ai aussi 9 trimestres de chômage, combien faut-il sur l’année de revenu pour valider les 4 trimestres. Les trimestres des enfants seront-ils rajoutés pour mes 60 ans pour une demande de longue carrière ?
    D’avance merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre 2015 à 13:00, par Claude (CFDT Retraités)

      Merci pour le compliment mais il y a 66 fiches à lire dans ce guide et les réponses à vos questions y figurent !
      Le mode d’attribution des trimestres se trouve fiche 19 et les conditions à remplir pour la retraite anticipée carrière longue fiche 13.
      Merci de poser votre question sous la fiche concernée si le renseignement n’y figure pas.

      Répondre à ce message

      • Le 25 novembre 2016 à 14:43, par Françoise

        Bonjour,
        Au sujet de le définition du mot apprenti....
        En tant que stagiaire en formation professionnelle payée par le fonds national de l’emploi ,j ’étais bien en apprentissage d’un métier mais cela correspond - il au vocabulaire carsat ?
        De cela dépend le coût réduit pour rachat de trimestres.
        Merci pour votre réponse

        Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 14 août 2016 à 08:02, par ramo

    Bonjour,

    j´ai travaillé en France du 23.01.1989 au 31.01.1991 comme ingénieur et ai donc cotisé à la retraite (j´ai encore 2 relevés "Situation du compte points de retraite", l´un daté du 24.08.90 avec 375 points et l´autre daté du 02.07.1991 avec 396 points et donc un total de 771 points, en plus une lettre de Resurca avec 33 points pour 1991 et un total final de 804 points au 31.12.1991. En plus j´ai encore des courriers de "Union de Prévoyance des cadres - agirc" avec 674 points dans un courrier de 93. Et j´ai aussi toutes mes fiches de paie si nécessaire).Apres cela j´ ai été en Allemagne oú je vis depuis et après des déboires personnels, professionnels et familiaux je viens de recevoir ici en Allemagne une pension "Erwerb minderung rente" je ne sais pas quel est le terme exact en France pour traduire ca mais je pense que c est invalidité enfin bon en Allemagne on m atteste que je ne peux plus travailler comme il faut et le grade est maximum en Allemagne (ca correspond a moins de 3 heures par jour possible). L´organisme de retraite allemand m´a fait remplir un document européen avec certificat de travail en France et carte d´assuré social en France et tout a été transmis en France et j´attends la réponse depuis des mois.
    Merci de bien vouloir répondre à mes questions dans la mesure du possible :
    1. Pensez vous que je recevrai un retraite pour mes 2ans et 8 jours de travail en France ?
    2. Comment ca s´appelle en France ? pension d´invalidité ? ou incapacité ? y a t il différents degrés ?
    3. Pouvez vous me donner une évaluation approximative de la somme mensuelle que je recevrai ?
    4. Quel est l´organisme en France qui calcule ca ? CPAM Seine St Denis ou j etais inscrit ?
    5. Combien de temps ca dure en général pour avoir une réponse ?
    6. Puis je contacter par téléphone ou email ou lettre l´organisme qui s´occupe de ca ?
    7. y a t il un autre forum oú je peux m´informer ?
    merci pour toute information, j´essaie de recevoir des informations au plus vite car selon mon cas ca a des incidences sur certains droits ici

    Répondre à ce message

    • Le 14 août 2016 à 22:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce guide comporte 66 fiches dont certains répondent à vos question.
      1. Oui, les règles européennes obligent la France a vous verser une retraite.
      2. C’est une pension de retraite. lise les fiches 17 et 18.
      3. Lisez la fiche 21 puis la fiche 22. Pour les points de la retraite complémentaire, lisez la fiche 33 et sont pont 5.
      4. L’assurance retraite nationale délègue ce travail à une des ses Carsat.
      5. Je n’ai pas de statistiques, en ce moment 4 mois environ.

      Répondre à ce message

      • Le 15 août 2016 à 18:12, par ramo

        merci encore Claude pour votre réponse et surtout quelle rapidité !
        Je viens d ecrire dans internet "pension d´invalidité" et je suis tombé sur un tableau qui indique un montant minimum de 281,93€ !
        Est ce que je comprends bien ? Étant donné que je ne peux plus travailler et étant donné que j´ai travaillé en France 24 mois et 8 jours en 1989-1990-1991 je vais donc recevoir une pension d´au moins 281,93€ ? ca fait 281,93€/12=23,49€ minimum ? Ou peut être même plus selon des calculs compliqués (points retraites, salaires, durées ? etc).
        Si vous pouvez déjà me confirmer que je risque de recevoir au moins 23,49€ ca m´aide déjà beaucoup car j´ai certains droits en Allemagne qui dépendent de mes revenus et si donc je risque de recevoir au moins 23,49€ ca serait super car ca me permet déjà de pouvoir calculer ce qu´on me devra.
        Donc ma question est : si la réponse est positive, si donc quelqu´un comme moi ayant travaillé 2 ans recoit en France une pension d´invalidité alors il recevra à coup sûr au moins 23,49€ mensuels c est bien ca ?

        Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 12 février 2016 à 13:44, par elise

    Est ce que les trimestres supplémentaires pour enfant sont des trimestres validés, assimilés à des cotisés ? pour la carsat ? Pour l’agirc et l’arrco ?
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 1 Vocabulaire de la retraite à connaître Le 31 janvier 2016 à 12:18, par Christine Amador

    Bonjour
    J’ai cotisé depuis 1994 jusqu’à 2006 à la RAM puis à RSI. A quelle caisse dois-je faire ma demande de liquidation de retraite ?
    Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2016 à 12:21, par Claude (CFDT Retraités)

      La RAM ne concerne que la maladie. Le RSI remplace la Cancava et l’Organic. Votre demande passe par le RSI uniquement sauf si vous avez été aussi profession libérale.

      Répondre à ce message