C. Retraites Sécu


25 La retraite progressive


La retraite progressive permet de faire liquider une partie de sa pension de retraite du régime général ou d'un régime aligné, tout en continuant une activité à temps partiel.

Mise à jour :
- du point 6 suite à la publication de la circulaire Agirc-Arrco 2015-02 DRJ, puis la 2015-14 DRJ
- arrêté fixant le formulaire officiel à remplir par l’employeur (JO 25 mars 2016) en téléchargement ci-dessous
- du point 6 car l’Ircantec applique un taux différent du régime général
- modifications de l’encadré, des points 2 et 3 suite au décret 2017-1645 autorisant la retraite progressive tout en ayant plusieurs employeurs et autorisant la retraite progressive aux assistantes maternelles (et circulaire Cnav 2017-43) ;
- vérification suite circulaire Cnav 2018-31.

Pour les pouvoirs publics, la retraite progressive encourage la prolongation d’activité rémunérée, en facilitant la transition entre emploi et retraite. Le nombre de bénéficiaires potentiels est augmenté avec la loi de réforme des retraites du 20 janvier 2014 et son décret d’application du 16 décembre 2014.

D’autre part, la retraite progressive est une alternative au cumul emploi retraite à partir de l’ouverture du du droit à la retraite.

Bon à savoir

Élargissement du droit à la retraite progressive si plusieurs employeurs

Le décret annoncé dans l’article 44 du PLFSS pour 2017 est enfin paru. Il donne le droit à la retraite progressive aux salariés ayant plusieurs employeurs. Le décret précise les conditions d’accès et les modalités de calcul de la retraite progressive des salariés, du régime général et/ou du régime des salariés agricoles, relevant concomitamment de plusieurs employeurs, ainsi que les modalités spécifiques d’application du dispositif aux salariés des particuliers employeurs, notamment les assistants maternels.
Cette fiche a été modifiée en conséquence.

1. Une liquidation provisoire

Le montant de la retraite progressive est provisoire. La pension sera recalculée lors du départ définitif en retraite. L’assuré social continue à acquérir des droits.
Les cotisations versées après le point de départ de la retraite progressive sont retenues pour le calcul de la pension complète. Celle-ci ne peut pas être inférieure à la pension qui a servi de base au calcul de la retraite progressive. Avec l’accord de l’employeur, on peut cotiser comme sur un temps plein pour la retraite.

Bon à savoir

Fonctionnaires non titulaires concernés

Les agents non titulaires de l’État et les agents non titulaires des collectivités territoriales et des établissements publics de l’État peuvent bénéficier de la retraite progressive (lettre ministérielle du 26 octobre 1989 et décret 2017-1945). Rappelons qu’ils cotisent au régime général.

2. Conditions à remplir

Le droit à la retraite progressive est ouvert à condition :

  • d’avoir 60 ans, soit d’avoir « atteint l’âge légal de départ à la retraite moins deux ans, sans pouvoir être inférieur à 60 ans » (l’âge légal passe de 60 à 62 ans) ;
  • de réunir une durée d’assurance et de périodes équivalentes « à 150 trimestres au régime général et, le cas échéant, dans un ou plusieurs autres régimes obligatoires », donc y compris les régimes spéciaux de retraite ;
  • d’avoir une contrat de travail à temps partiel dont la durée de travail doit être comprise entre 40 et 80%.

Par exemple, pour une durée légale du travail applicable à l’entreprise de 35 heures hebdomadaires, la durée de travail à temps partiel ouvrant droit à la retraite progressive doit être au moins de 14 heures (40 %) et au plus de 28 heures (80 %).

Une activité bénévole, non rémunérée et sans affiliation à un régime obligatoire de sécurité sociale, peut être poursuivie parallèlement à l’activité à temps partiel ouvrant droit à la retraite progressive.

3. Montant de la retraite progressive

Les éléments de calcul de la pension (salaire annuel moyen, le taux et la durée d’assurance) sont déterminés selon les règles habituelles (voir fiches 20 sur le taux de liquidation et 21 sur le calcul de la pension).

Si un seul employeur. La fraction de pension servie est égale à la différence entre 100 % et la quotité de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet dans l’entreprise. Toutefois, la quotité de travail à temps partiel ne peut être inférieure à 40 % et supérieure à 80 %. Autrement dit, si le temps partiel est de 50 %, la pension sera de 50 %.

Par exemple, pour 25 heures hebdomadaires et une durée dans l’entreprise de 35 heures hebdomadaires :

  •  la quotité de travail est de : 25/35 x 100 = 71,4285 arrondi à l’entier le plus proche, soit 71 % ;
  •  et le pourcentage de fractionnement à appliquer au montant entier de la retraite progressive est de : 100 - 71 = 29 %.

Par dérogation aux dispositions sur la décote, le coefficient de minoration du taux plein ne peut excéder 25 %. La fiche 21 explique le mode de calcul de la décote, suite au manque de trimestres pour obtenir le taux plein. La décote n’est révisée qu’à la liquidation définitive.
En cas de modification de son temps de travail, l’assuré peut obtenir la modification de cette fraction de pension une seule fois par an.

Si plusieurs employeurs. Pour les assurés salariés de plusieurs employeurs, entreprises ou collectivités publiques, l’appréciation de l’exercice des activités à temps partiel est déterminée par l’addition des rapports entre le nombre d’heures de travail et la durée de travail à temps complet applicable à chacun des emplois. (voir exemple ci-dessus).

La quotité de travail à temps partiel globale est définie comme la somme des quotités de travail à temps partiel par rapport à la durée du travail à temps complet applicable de chacun des emplois. Cette quotité de travail, exprimée en pourcentage, est arrondie à l’unité la plus proche. La quotité de travail ne peut être inférieure à 40% et supérieure à 80%. La fraction de pension servie est égale à la différence entre 100 % et cette quotité de travail.

Pour les salariés de particuliers employeurs, la durée de travail à temps complet prise en compte est celle prévue par la convention ou l’accord collectif de travail qui leur est applicable, soit 40 h par semaine.

Pour les assistants maternels salariés auprès de particuliers employeurs, l’exercice d’une activité à temps partiel est apprécié à partir du nombre moyen d’heures d’accueil par contrat de travail. Il est rapporté à la durée hebdomadaire de 45 heures par semaine prévu par la CCN.

La quotité de travail à temps partiel est déterminée à partir du nombre moyen d’heures d’accueil par contrat de travail rapporté au nombre d’heures hebdomadaires, au-delà duquel les heures travaillées donnent lieu à une majoration de rémunération, fixé par la convention ou l’accord collectif de travail qui leur est applicable ou, à défaut, celui fixé par décret. Cette dernière durée est multipliée par quarante- sept douzièmes lorsque la durée de travail est mensuelle, et par quarante-sept lorsque la durée de travail est annuelle.

Bon à savoir

Cotiser sur la base d’un temps plein

Il est possible de cotiser sur la base d’une activité à temps plein sur le salaire à temps partiel. Cela améliore la retraite future. Le paiement de cotisations (régime de base et complémentaires Agirc-Arrco uniquement) sur une assiette correspondant à un emploi à temps plein doit faire l’objet d’un accord écrit entre le salarié concerné et l’employeur dans le contrat de travail initial ou dans un avenant. La possibilité de cotiser sur un temps plein s’applique aussi à la retraite complémentaire.

4. Retraite progressive dans plusieurs régimes de retraite

L’attribution d’une retraite progressive au régime général entraîne la liquidation provisoire et le service de la même fraction de retraite auprès des régimes agricoles (salariés et non-salariés de la MSA), du régime social des indépendants (RSI) et du régime des professions libérales (CNAVPL).

5. Demande de retraite progressive

Avec la demande de retraite progressive, il faut joindre :

  • le ou les contrats de travail à temps partiel appliqués à la date d’effet de la retraite progressive et/ou une attestation de la collectivité publique ;
  • une déclaration sur l’honneur attestant qu’on n’exerce aucune autre activité professionnelle que celles faisant l’objet du contrat de travail à temps partiel ;
  • une attestation de chaque employeur concerné indiquant la durée du travail à temps complet applicable à l’entreprise, l’établissement ou la profession et faisant apparaître la durée du travail applicable ;
  • les bulletins de paie des 12 derniers mois précédents la demande.

L’assuré est tenu de justifier de la durée de son activité à temps partiel tous les ans à compter de la date d’effet de la retraite progressive.

L’assuré doit demander la substitution de la fraction de pension en pension complète, lorsqu’il cesse totalement son activité. La pension complète est alors liquidée dans les conditions de droit commun. Elle prend en compte la totalité des trimestres validés, y compris pendant la période de la retraite progressive. En tout état de cause, elle ne peut être inférieure au montant entier ayant servi de base au calcul de la fraction de pension versée au titre de la retraite progressive, le cas échéant revalorisé.

Attention !

Liquidation provisoire

Il est important de bien préciser dans la demande de liquidation qu’il s’agit de la retraite progressive, donc d’une liquidation provisoire. Dans le cas contraire, la caisse applique une liquidation normale avec versement de pension, mais celle-ci est définitive. L’imprimé Cerfa spécial « retraite progressive » permet d’éviter ce problème.

Formulaire d’attestation employeur

Un modèle du formulaire « retraite progressive – attestation employeur » est fixé par un arrêté du 10 mars 2016, sous le numéro Cerfa 13362*02.

Cerfa 13362*02

6. Retraite progressive dans les régimes complémentaires

La retraite versée par les régimes complémentaires est fonction de la durée du temps partiel. Elle est réduite dans les mêmes proportions que le régime général : voir fiche 36 Agirc-Arrco Calcul du montant de la retraite complémentaire, minorations, majorations), ou différemment du régime général, voir 39 Ircantec - Calcul du montant de la pension.

Nous vous invitons à la prudence en vous renseignant avant la demande. Les coefficients d’abattement dus à l’insuffisance de trimestres et à l’âge sont plus importants que la décote du régime sécu (voir circulaire Arrco-Agirc en téléchargement ci-dessous).

Agirc-Arrco Retraite progressive 2019

Poser une question

1769 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 25 La retraite progressive Le 22 mai à 17:19, par weber

    bonjour ,

    je travaille actuellement en cdi à temps partiel 52h par mois pour un seul employeur.(33% du temps de travail mensuel)
    j’aurais 60 ans le 27/11/2019 et 153 trimestres validés.
    je voudrais demander ma retraite progressive à partir de décembre 2019 et modifier mon contrat de travail à 40% (mon employeur est ok) .
    est ce possible pour bénéficier d’une retraite progressive de 60% ?
    merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 mai à 18:46, par Philou

    Bonjour,
    Je suis actuellement en retraite progressive avec un travail temps partiel 21h/semaine.Souhaitant démissionner de ce poste pour reprendre un autre contrat de travail à temps partiel mais dans 4 mois ,je risque d’avoir une période de chômage non indemnisé , qu’advient-il de ma retraite progressive ?

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 mai à 14:40, par JONDI

    Bonjour, je suis salariée à 20h/semaine depuis 5 ans. J’ai eu 60 ans en avril-2019 et possède déjà 155 trimestres à fin 2018.
    Ma question : est-il possible dans mon cas de demander une retraite progressive sans demander un quelconque avenant ou autre à mon employeur ?
    En effet, je ne peux pas liquider ma retraite avant avril 2021, ( 62 ans, age légal), toutefois, je n’ai pas envie de demander quoique ce soit à mon patron.

    Mais dans la mesure où tous les critères sont respectés, pourriez-vous me confirmer la possibilité de faire une retraite progressive ?
    Vous remerciant par avance,
    Bien cordialement,
    Madame JONDI

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 mai à 18:35, par Morel

    Bonjour je suis ouvrier nettoyeur suis en retraite progresive multi employeurs depuis le 1Fevrier 2018 le 1 Février 2020 j’aurai tout mes trimestes 166 née en 1957 don 35 trimestes periode équivalentes je suis à 38 pour cent de pension retraite progresive si je passe à 50 pour cent de retraite progresive au 1 Fevrier 2020 aure je droit par la CARSAT a moite du minimun contributif du moment il doit augmente eu 1 Janvier 2020 actuellement il est presque de 640 ou aure droit a moitee du minimun contributif majore environ 700 euro Car plus de 120 trimeste cotisee je veux surcote pour ameliore ma petite retraite il me restera 4 employeurs merci de vos conseil Bien Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai à 10:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Nous n’avons aucune information concrète sur l’application dans le droit de la hausse du minimum contributif. Vous lirez fiche 22 ce que nous comprenons. Et nous écrirons le droit dès qu’il sera public, vers septembre-octobre prochain.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 10 mai à 18:02, par ZIMMER

    Bonjour, J’envisage de demander un départ en retraite progressive à mon employeur. Je suis salariée du privé, convention collective des entreprises prestataires de service. Je remplis tous les critères pour y avoir droit. Ma question concerne l’indemnité de départ à la retraite lorsque je la prendrai totalement. Comment sera-t-elle calculée ? Sur mon salaire à temps plein ou sur celui à temps partiel. Je suis cadre dans mon entreprise. Je vous remercie d’avance pour votre réponse, Cordialement, Michèle.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 9 mai à 11:41, par Pavie

    Bonjour,
    J’ai fait une demande de retraite progressive pour début sept 2019 mes dossiers carsat et Arrco sont en cours mais je n’arrive pas à avoir de réponses satisfaisantes sur ce que sera le montant de ma retraite définitive après ma période de retraite progressive(à 60%)
    Dernière estimation 2018 retraite à 62 ans autour de 1700 euros brut
    Je pense être au bout de mes 25 meilleures années
    Est ce que j’aurais au moins cette estimation actuelle à mon départ dans deux ans après retraite progressive ?
    Jai 60 ans

    Merci pour votre réponse que j’attends avec grand intérêt
    Madame pavie

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 8 mai à 11:51, par Dominique.r

    Bonjour,

    Je suis professeur des ecoles depuis 26ans, donc fonctionnaire éducation nationale. Je n’ai jamais été institutrice. Je suis née le 14/02/60.
    La retraite progressive est-elle possible ?

    Dans la réforme de la fonction publique discutée en ce moment, avec application au 1 janvier 2020 a annoncé le 1er ministre, serai-je concernée par la rupture conventionnelle ? Si c’est mon choix ?

    Cordialement.
    Dominique

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai à 10:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Les fonctionnaires titulaires ne sont pas concernés par la retraite progressive (ce qui existait avant a été supprimé voir fiche 46).
      Je doute que vous soyez concernée par cette mesure de réduction des effectifs car seuls les non titulaires seraient concernés.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 7 mai à 06:45, par Cloe

    Bonjour
    je suis contractuelle en cdi à temps incomplet dans l éducation nationale et je remplis les conditions pour bénéficier d’une retraite progressive

    le texte indique temps partiel Pensez vous que le temps incomplet ( qui est mentionné dans l’attestation de l employeur) sera accepté par la caisse de retraite ?
    merci de vos conseils
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 21:42, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, vous y avez droit. Les agents non titulaires peuvent légalement bénéficier de la retraite progressive. Les fonctionnaires territoriaux nommés dans un emploi permanent en qualité de titulaire ou de stagiaire peuvent également ouvrir droit à la retraite progressive dès lors qu’ils effectuent une durée hebdomadaire de travail inférieure à 28 heures (affiliation au régime général dans ce cas spécifique).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 27 avril à 09:27, par Isabelle

    Bonjour,
    Je serai en retraite progressive dans les prochaines semaines. Dois je faire les demandes à mes deux complémentaires (Ircem et Ircantec) ou c’est les documents CARSAT qui déclenchent les demandes ? Si je dois faire les demandes, je trouve les formulaires où car sur les sites des complémentaires, ces documents sont bien cachés.
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 11:51, par Claude (CFDT Retraités)

      Je lis sur le formulaire que vous avez rempli ceci :
      « Pour vos retraites complémentaires en tant que salarié(e) (Agirc-Arrco, Ircantec, etc.), vous devez déposer une demande spécifique dans ces régimes.Si vous résidez en France métropolitaine, pour simplifier vos démarches nous transmettons, s’il y a lieu, vos coordonnées à l’Agirc-Arrco ou à l’Ircantec. »
      Rien ne vous empêche de vous rendre dans un Cicas pour vérifier si votre demande est prise en compte.

      Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 11:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Je complète ma réponse après avoir été voir le site Agirc-Arrco.Voici ce qu’on peut lire :
      « Quelles démarches dois-je effectuer pour demander ma retraite progressive ?
      - Vous pouvez faire votre demande de retraite progressive via votre espace personnel Agirc-Arrco dans la rubrique demander ma retraite ;
      - ou téléphoner à un conseiller retraite au 0 820 200 189 (service 0,09 € la minute + prix d’appel) ; » C’est le numéro des Cicas.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 avril à 16:30, par Danièle

    Bonjour,
    Je suis en CDI dans une mairie et je suis en retraite progressive depuis le 1er novembre 2016 à 50%. Par ailleurs, je suis annualisée.
    J’envisage de prendre la retraite définitive au 31/12/2019. Cependant, après calcul de mes heures et prise en compte de mes 60 jours sur le CET, il s’avère que j’ai déjà effectué trop d’heures pour m’arrêter au 31/12/2019. Il aurait fallu que je m’arrête vers le 31 mars 2019...

    Après réflexion, il me semble que 2 solutions sont possibles :
    - soit je prolonge mon activité jusqu’au 31/12/2020 (mais je n’en ai pas envie),
    - soit je m’arrête au 31/12/2019 et je négocie pour que le temps effectué en trop me soit rémunéré avant le 31/12/2019.
    Je précise qu’étant assujettie au régime général, je n’ai aucun intérêt à m’arrêter en cours d’année civile.

    Je vous remercie de me dire si la solution n°2 est envisageable. De plus, auriez-vous d’autres solutions à me suggérer ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 22:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Pourquoi n’avez vous aucun intérêt de vous arrêter en cours d’année civile ? Lisez la fiche 21.
      Les cotisations retraite sont plafonnées, si on vous paie vos CET (ce qui n’est pas possible pour un fonctionnaire titulaire).

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 21 avril à 12:52, par Colné Patrick

    Bonjour

    Je suis salarié comme enseignant en kinésithérapie et travaille dans 2 écoles de kinésithérapie. L’ensemble de mes activités s’étalent sur environ 9 mois, avec presque 2 mois d’arrêt l’été correspondant aux vacances scolaires. En contrepartie, je fais souvent pour ne pas dire chaque semaine plus de 40 heures par semaine de face à face pédagogique. Depuis 3,5 ans maintenant, en plus de mes activités professionnelles, je m’occupe aussi de ma mère qui en a besoin et fais pour ainsi dire du 24h sur 24h.

    Dans le cadre de la mise en place d’une retraite progressive à partir de septembre 2019 suivant la formule : travail 40% retraite 60%, je voudrais vous poser qq questions :
    1) Quelle est la formule de calcul du pourcentage de travail à effectuer pour chaque employeur pour quelqu’un qui a 2 employeurs, l’un à 48% d’un temps plein (base 39h) correspondant à 712h dont 475 heures de face à face pédagogique et 235 heures de préparation, réparties sur 9 mois, et l’autre à 55% d’un temps plein (base 35h) correspondant à 886h dont 805,5 heures de travail effectif, réparties sur 9 mois. Pour les 2 activités, il s’agit d’une activité d’enseignant en kinésithérapie se déroulant sur environ 9 mois.

    Pour passer de la quantité de travail effectuée jusque là à 40%, je suppose qu’il faut faire 40% du temps de travail effectué jusque là pour chaque employeur ? Est-on obligé d’effectuer 40% du travail effectué pour chaque employeur, ou une autre solution est-elle possible ?

    2) Quelle est la formule de calcul de la quotité de pension de retraite qui sera versée pour le régime général (dans la formule 40% de travail, 60% de retraite) pour quelqu’un comme moi, qui a 64 ans (date de naissance janvier 55), aura validé 162 trimestres de cotisation en septembre 2019, sachant que pour les gens nés en 1955, le nombre de trimestres devant être validés pour obtenir une retraite à taux plein est de 166 trimestres, et que l’âge de départ pour obtenir une retraite à taux plein, quel que soit le nombre de trimestres cotisés, est de 67 ans. Il y aura donc une décote qui me sera appliquée, comment cette décote est-elle déterminée (en fonction du nombre de trimestres manquants, en fonction de l’âge par rapport à l’âge du taux plein, ou en fonction d’un barème spécifique appliqué à la formule retraite progressive) ?

    3) la mise en place de la retraite progressive entraîne vraisemblablement une modification du contrat de travail en cours, notamment en terme de nombre d’heures à effectuer, les autres termes du contrat de travail de base en vigueur jusqu’à la mise en place de la retraite progressive, peuvent-ils être modifiés par l’employeur en terme de taux horaire par exemple ou de statut de cadre ...

    Merci de vos réponses

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 15:24, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite progressive dépend du ou des contrats de travail qui doivent être à temps partiel, conformément au code du travail. Ne cherchez pas à adapter la retraite progressive à votre situation, regardez comment remplir les conditions imposées pour y avoir droit.
      1. Il n’y a pas de quota par employeur, c’est vous qui décidez avec vos employeurs. Votre temps de travail total doit être compris entre 40 et 80% d’un temps plein. Et ce toute l’année, toute interruption du travail supprime le droit à la retraite progressive. Vous pouvez cesser de travailler pour un employeur et n’en conserver qu’un.
      2. La retraite progressive sera calculée comme une retraite normale, la décote appliquée à la retraite de base est expliquée fiche 20.
      3. Vous aurez à produire le contrat de travail et l’attestation de l’employeur valables à la date d’effet de la retraite progressive, ce que vous travaillez avant n’est pas pris en compte. Dans tous les cas il faut l’accord du ou des employeurs.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 20 avril à 10:07, par Gisèle

    Bonjour,

    Je suis en retraite progressive seulement depuis quelques mois. Je travaille 61h/mois.

    Je souhaite changer d’employeur (car le contenu du travail proposé par cet autre employeur me convient mieux), tout en restant en retraite progressive. Je garderais le même volume horaire que celui que je fais pour mon employeur actuel dans le cadre de ma retraite progressive.
    L’entreprise qui souhaite me recruter est d’accord pour que je garde ce même volume d’heures chez eux et pour m’embaucher dans le cadre d’une retraite progressive.

    Puis-je changer d’employeur avant ma "date anniversaire d’un an", sachant que mon nouveau contrat de travail serait sur un volume d’heures identique, donc que la portion de retraite qui me serait versée serait la même ?
    Si oui, quelles démarches dois-je faire et auprès de qui ?

    Vous remerciant par avance de vos réponses toujours pertinentes
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 19:07, par Claude (CFDT Retraités)

      Le droit à la retraite progressive résulte de l’obtention d’un contrat de travail à temps partiel. Lors d’un changement d’employeur il devrait suffire de produire à l’assurance retraite les mêmes documents que lors de la demande initiale pour justifier la conservation de votre droit à la retraite progressive.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 19 avril à 08:35, par cLAUDE

    Bonjour
    Dans le cadre d’une retraite progressive au 4/5 éme, si le jour non travaillé tombe un jour férié, peut-on le récupérer ?
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 09:41, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce sont les règles du droit du travail pour un emploi à temps partiel qui s’appliquent, votre question n’a pas de rapport avec la retraite. Temps plein ou temps partiel si un jour férié tombe sur un jour non travaillé on ne le récupère pas.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 avril à 19:49, par Pieuchot

    Bonjour,
    salariee a mi temps, 60 ans, 152 trimestres, il me semble que je réponds aux critères de la retraite progressive. PAR CONTRE, j’ai une très minime activité (1heure par semaine) déclarée en tant qu’auto-entrepreneur.
    Cela bloque t il mon accès à la retraite progressive ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 23:08, par Claude (CFDT Retraités)

      Tous les régimes de retraite seront sollicité pour la retraite progressive, y compris celui où vous cotisez comme micro entrepreneur. Il faudra donc cesser cette activité.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 avril à 22:21, par Clebe

    En retraite progressive depuis février ,14 h hebdomadaires, mon employeur a appliqué d office les cotisations sociales sur la base d un temps plein .ce qui bien sur diminue considérablement mon salaire net . J ai du mal à comprendre quel est mon intérêt lors du calcul de ma retraite définitive dans 2 Ans .la carsat m explique que le salaire qui sera pris en compte sera le salaire correspondant à mes 14 h travaillés .l employeur n a de plus pas le droit de me l imposer semble t il ?.
    merci pour votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril à 22:28, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est votre intérêt de cotiser comme sur un temps plein, qui coûte plus cher à l’employeur aussi. En général, c’est l’employeur qui résiste à cette demande des salariés. Vos droits à la retraite seront équivalents à ceux d’un temps plein, tant pour la retraite de base que pour la retraite complémentaire. La réponse de la Carsat est inexacte.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 avril à 19:24, par Bruno Kacperek

    Bonjour,
    j ai un dossier de demande de retraite progressive prévu pour le 1 mai 2019 , et je n ai pas signé le contrat de travail a temps partiel.
    je me rétracte de cette demande de retraite progressive .
    est ce possible ?,
    Quel démarche dois je faire ?
    Merci pour votre réponse,
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 avril à 13:28, par Colin

    Bonjour
    J’ai demandé une retraite progressive avec un taux d’activité de 50 % et cotisation à taux plein.

    La CNAV fait référence à un salaire de 1500 € pour acquérir 1 trimestre (avec un maxi de 2 trimestres) par mois ..
    Mais comme je cotise sur une partie réelle (50%) et une partie "fictive"(50%) , ma question est : faut-il un salaire réel de 1500 pour acquérir un trimestre ou un salaire de 750 (1500 /2) suffit-il ?

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 15 avril à 14:15, par Claude (CFDT Retraités)

      Ne confondez pas l’attribution de trimestres cotisés (150 h/Smic) (fiche 19) et le salaire annuel moyen qui détermine le montant de la pension de retraite (fiche 21). C’est bien votre salaire qui sera pris en compte.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 avril à 17:07, par JEAN

    Bonjour. Je suis en retraite progressive et j’ai la possibilité de faire quelques heures supplémentaires chez un autre employeur, pour un remplacement de 2 semaines.
    Est ce que c’est possible et faut il avertir la Carsat ?
    Merci pour votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril à 22:48, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous pouvez faire des heures complémentaires chez votre employeur. Si vous travaillez pour un autre employeur, vous aurez un autre contrat de travail qui modifie votre retraite progressive.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 22 mars à 18:32, par sylvie

    Bonjour
    Je suis actuellement contractuelle dans l’enseignement, avec un complément chômage
    J’ai tous mes trimestres et je vais avoir 60 ans en février prochain.
    Je vais demander un temps partiel pour la rentrée prochaine. Normalement ,j’ai encore doit à deux ans d’indemnité d’allocation chômage avec la règle du cumul emploi-chômage.
    Mais j’hésite également à ne pas aller jusqu’au bout de mes allocations chômage pour prendre plutôt une retraite progressive.
    J’ai fait les calculs : que je prenne la solution travail+ chômage ou travail + retraite progressive : mes revenus mensuels seront les mêmes
    Mais je ne sais pas, par contre, si le calcul impôt sera le même et surtout l’impact sur la retraite complémentaire entre les deux solutions..
    Je voudrais savoir également si pour le calcul dès la retraite progressive les 10 % supplémentaires pour les enfants sont pris en compte.
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars à 21:43, par Claude (CFDT Retraités)

      La majoration de pension pour 3 enfants s’applique à la retraite progressive.
      Tout se déclare aux impôts, pas de différence.
      Pour la retraite progressive, il faut l’accord de l’employeur.
      Pour la retraite Agirc-Arrco, l’allocation chômage donne droit à des points comme avec le salaire de référence, pas en retraite progressive sauf si l’employeur accepte que vous cotisiez comme pour un temps plein.

      Répondre à ce message

      • Le 10 avril à 11:54, par Carment

        Bonjour Monsieur,
        je suis sur le point de demander une retraite progressive pour passer de 100% à 60% d’activité.
        J’ai 4 enfants.
        La Carsat compte me faire bénéficier de la majoration liée à mes 4 enfants dès le début de ma retraite progressive.
        L’Ircantec également.
        Par contre Klésia (Agirc Arcco) compte m’en faire bénéficier seulement à partir de ma retraite définitive.

        Est-ce normal et y a t’il un décret qui stipule cela ?

        Un grand merci pour votre réponse éclairée.
        Bien cordialement,
        M. Ph Carment.

        Répondre à ce message

        • Le 10 avril à 22:57, par Claude (CFDT Retraités)

          Il n’y a pas de décret pour Agirc-Arrco puisque c’est créé et géré par accords entre les partenaires sociaux. La réglementation est étendue par arrêté.
          Dans la réglementation, je lis que la retraite est attribuée au même taux que le régime de base, sans autre précision. La majoration de pension pour n’a pas toujours existé et n’a pas le même statut que dans le régime de la sécurité sociale.
          Je vous invite à écrire à la médiation Agirc-Arrco comme expliqué fiche 5 afin d’obtenir une réponse en droit.

          Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 8 avril à 18:24, par Sylvie Domecq

    Bonjour,
    Je suis en retraite progressive depuis le 1er avril 2019, je suis contractuelle de droit public employée depuis 19 ans au CROUS.
    J’ai donc un avenant à mon contrat de travail pour travailler à temps partiel soit 80%.
    Pour les fonctionnaires et les agents contractuels le temps partiel à 80% est rémunéré à 85.6%,hors mon DRH viens de m’informer que je serai rémunérée à 80 %car je perçois un complément de salaire de la caisse de retraite.
    Si d’autres personnes sont en retraite progressive à 80% j’aimerais qu’elles me disent à quel taux elles sont payées.
    Merci

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 1er avril à 20:28, par Sophie

    Bonsoir,

    Je bénéficie depuis le 1/02/2019 d’une retraite progressive (temps partiel de 80 %) avec versement par la cnav de la pension de retraite correspondant au 20 % non travaillé..

    J’ai reçu une réponse récente de B2V qui me dit que je n’ai droit à une retraite complémentaire agir-arco qu’avec une minoration définitive et qu’il faut signer une attestation de minoration définitive Je pense qu’il s’agit d’une erreur, ayant lu sur ce forum et le correspondant CICAS m’ayant dit qu’en retraite progressive, la minoration est provisoire jusqu’à la date de retraite définitive. Merci de votre avis.

    Cordialement.

    Bonne soirée.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 21:05, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, ils s’obstinent à faire signer une autorisation d’abattement définitif, alors que ce sera changé au moment de votre retraite définitive. Si cela vous inquiète rayez le mot « définitif ».

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 7 avril à 17:02, par GLENAT jean-Marc

    Bonjour,
    je compte prendre une retraite progressive (60%) à partir du 01/01/2020 je relève de la CC66. Mon employeur peut-il refuser une cotisation à taux plein. la CC6 prévoit-elle quelqe chose ou cela relève-t-il du bon vouloir de l’employeur ? merci

    Répondre à ce message

    • Le 8 avril à 21:17, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, l’employeur peut refuser de surcotiser. Oui, il peut refuser un contrat de travail temps partiel. Il existe des accords d’entreprise qui facilitent la retraite progressive. Il y a plus de 600 CC, je vous laisse étudier la votre.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 5 avril à 10:25, par BERGER MARTINE

    bonjour
    je suis en retraite progressive avec emploi à 64 % depuis le 1e février 2017
    je vais quitter mon emploi et je vais en occuper un autre, toujours à temps partiel, à 40% de temps de travail, courant mai
    une coupure de quelques semaines séparera les 2 emplois
    1/ pourrai-je obtenir pour mon autre emploi la reprise de ma retraite progressive ? Même avec une coupure sans activité au milieu ?
    2/ y a t il des dates à respecter ? la retraite progressive reprendra t elle dès le début du 2e emploi, ou tout au moins le 1e du mois suivant je crois ?
    3/ ou doit on respecter des dates "anniversaires" ?
    merci pour vos réponses - avec mes salutations distinguées

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 10:21, par Claude (CFDT Retraités)

      Selon la documentation, « l’assuré qui cesse toute activité à temps partiel sans avoir droit à sa retraite définitive ou sans la demander, peut à nouveau bénéficier de la retraite progressive au titre de nouveaux contrats de travail à temps partiel. Il doit produire les justificatifs de son activité à temps partiel et une déclaration sur l’honneur relative à son ou ses activités professionnelles.
      Le service de sa retraite progressive est rétabli le 1er jour du mois qui suit la date à laquelle l’assuré remplit les conditions, si les dates de rétablissement et de suspension se situent dans la même période annuelle de référence. Sinon, le service est rétabli le 1er jour du mois qui suit la date de sa demande. »

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 15 mars à 13:13, par SCHMIDAL Michèle

    Bonjour Madame, Monsieur,

    je suis actuellement en retraite progressive : 60/travail 40/retraite depuis le 01.11.17, je suis née le 10.10.1957 ;

    je vais changer d’employeur le 01.04.19 et je vais travailler à 40/cent , je sais que je ne pourrai pas percevoir plus de 40/ cent de ma retraite car je n’ai pas changé à la date anniversaire du 01.11.2018
    cependant, est ce que je prends le risque d’être radiée ?
    je ne pense pas puisque je respecte les 40 / cent minimum de travail ;

    je vais demander la liquidation totale de ma retraite au 01.11.2019 à 62 ans ;

    dans l’attente de votre réponse, recevez mes cordiales salutations ;

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 08:53, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous continuez à remplir les conditions, il ne devrait pas y avoir de problème lors du contrôle annuel.

      Répondre à ce message

      • Le 5 avril à 19:57, par Brigot

        Bonjour ,
        J’ai pris une retraite progressive depuis le 1 juin 2018,l’ entreprise est en difficulté et un plan social est en cours .
        J’ai proposé une rupture de mon contrat de travail à partir de juin 2019 une période de preavi de deux mois est proposé à quel moment faut il partir ?

        Répondre à ce message

        • Le 5 avril à 23:31, par Claude (CFDT Retraités)

          Votre retraite progressive s’arrêtera lorsque votre contrat de travail à temps partiel sera rompu. N’oubliez pas de la signaler à la caisse pour éviter les indus.

          Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 2 avril à 06:52, par helene fernez

    Bonjour,
    Depuis 1 an je suis en retraite progressive avec un temps de travail à 50 %. Une collègue est absente pour maladie, mon employeur souhaite que j’augmente mon temps de travai pendant 4 mois maximum, afin de palier à son absence et/ou dans l’attente d’un recrutement. Il me semble que je peux augmenter mon temps de travail jusqu’à 80% sans avertir la CARSAT et continuer à percevoir la retraite à mi-temps ? Est-ce bien cela ?
    N’aurais-je pas intérêt à demander à être payer en heures supplémentaires et percevoir mon salaire à mi-temps ?
    Merci pour vos conseils
    cordialement
    Hélène

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 12:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous avez un contrat de travail à temps partiel qui autorise des heures complémentaires en quantité limitée (1/10e de votre durée de travail). Au delà le contrat de travail doit être changé.
      La fraction de retraite progressive est recalculée si on modifie la durée de travail à temps partiel, sous réserve que la nouvelle durée respecte les limites maximum (80 %) et minimum (40 %).
      Comme indiqué dans la fiche, la fraction de retraite est servie pendant 12 mois à partir du point de départ de la retraite progressive. Si le pourcentage du temps partiel change pendant la première période, la retraite progressive est révisée à compter du 1er jour du 13e mois. Passé cette première période, toute modification de la fraction de retraite prend effet le 1er jour du mois suivant la période de 12 mois qui comprend le changement.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 29 mars à 09:22, par claire

    Bonjour
    je prévois de prendre une retraite progressive à compter du 01/01/2020 pendant un an .(carsat + retraite complémentaire )
    j’ai un compte épargne temps avec 34 jours épargnés dans le cadre d’un congé de fin de carrière que j’utiliserai avant de partir en retraite totale avec une indemnisation sur du temps plein sur cette période (soit un mois et demi environ )
    cela pose t’il problème et risque t’il de m’empêcher de bénéficier de la retraite progressive ?
    Et sinon , que se passer t’il pendant la période de congé de fin de carrière ? y aura t’il suspension du versement de la retraite progressive ?
    Merci par avance pour votre réponse
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 14:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Tant que vous êtes sous contrat de travail à temps partiel avec votre employeur, il n’y a aucune raison de signaler un changement à l’assurance retraite lors de votre demande de retraite.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 19 mars à 13:15, par guytard

    Actuellement salarié à temps plein et ayant une activité libérale à 20%
    Puis-je prétendre à la retraite progressive tout en conservant mon activité libérale ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 11:40, par Claude (CFDT Retraités)

      L’attribution d’une retraite progressive entraîne le calcul et le service de la même fraction de retraite au régime général et dans les régimes suivants :
      - régime des salariés agricoles ;
      - régimes des non-salariés agricoles ;
      - régime social des indépendants ;
      - régime des professions libérales.
      Vous devez donc respecter les règles pour tous ces régimes.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 19 mars à 08:50, par LIBERAL Joëlle

    Bonjour,

    J’ai été en retraite progressive de septembre 2017 à septembre 2018. Je travaillais à mi-temps.(50%)

    Je suis en retraite définitive depuis octobre 2018

    Ma caisse complémentaire me versait une certaine somme. Je croyais que cette somme correspondait à 50% de mes droits et qu’une fois en retraite complète, je percevrais le double. Or à ce jour, je n’ai aucune nouvelle de ma caisse complémentaire (Humanis) depuis que je leur ai fait parvenir ma notification de retraite définitive de la Carsat.
    et je continue de percevoir la même somme. Est-ce normal ?

    Merci pour votre réponse

    Joëlle Liberal

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 mars à 12:12, par VIRAUD Agnès

    Bonjour
    j’ai fait une demande de retraite progressive à partir de juin 2019.
    quelle est la règle en matière de congés payés ? Pour la période juin 2019 / mai 2020 j’ai le droit à 25 jours de congés
    et ensuite aurais je le droit à ces mêmes 25 jours de congés ?
    Merci pour votre réponse
    Agnès

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 17 mars à 10:09, par fabienne

    Bonjour, j’ai eu 60 ans en juillet 2018, j’ai fait ma demande de retraite progressive en septembre 2018, la Carsat m’a prévenue qu’il fallait attendre 3 mois avant la prise en charge de ma demande ..... en janvier 2019, ils m’ont demandé des pièces que j’ai fournies mais l’attestation employeur étant mal remplie par mon employeur, ils ont décidé de ne pas m’attribuer ma retraite progressive
    j’ai dû faire un courrier au Président de la commission de recours amiable, j’attends de savoir s’il accepte ma demande
    quoiqu’il en soit, en supposant quI’l accepte que mon employeur refasse le document non exploitable, je voulais savoir si la rétroactivité depuis ma demande en septembre fonctionne ou ils ne prendront en compte qu’à partir du moment où ils auront décidé de m’accorder cette retraite
    j’espère avoir été explicite
    merci pour votre attention
    Fabienne

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars à 10:13, par Claude (CFDT Retraités)

      En principe, si la demande a été déposée avant la date d’effet, la retraite progressive comme à la date demandée. Mais si l’attestation de l’employeur n’est pas conforme aux textes officiels, le recours amiable ne donnera pas de résultat car la commission de recours amiable statue en droit.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 16 mars à 07:55, par Claudine Montmagnon

    Bonjour,
    J’ai l’intention de demander la retraite progressive ; j’ai l’âge et le nombre de trimestres requis pour bénéficier de ce dispositif
    Je devrais diminuer mon temps de travail de 40 %
    Est ce que j’ai intérêt à demander à mon employeur à continuer de cotiser sur la base d’un temps plein ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 08:43, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous n’avez pas une carrière complète, si vos salaires actuels les situent dans les 25 meilleures années, vous avez intérêt à cotiser sur un temps plein. Pour le contrat de travail à temps partir et la surcotisation, il faut l’accord de l’employeur.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 mars à 19:27, par Annie TIRILLY

    Bonjour
    Actuellement en retraite progressive depuis un an, il m’avait été dit que le montant perçu était revu chaque année car au vu des trimestres effectués la décote était moindre.
    Mais malheureusement, je constate que le montant reste le même, et que les services contactés me confirme que le calcul n’est refait qu’au moment de la retraite.
    Avez vous des renseignements sur le sujet.?
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement..

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 mars à 10:56, par guy

    Bonjour ;
    j’ai fait une demande une retraite progressive, je remplis les conditions d’age , de trimestres et je travaille en weekend 24h et mes coéquipiers de semaine travaillent 38h.
    Mon employeur estime que mon travail de weekend (samedi 12h + dimanche 12h) est un temps plein de fin de semaine et que je bénéficie d’une majoration pour reconstituer un équivalant temps plein en rémunération. Ces arguments ont été notifie sur l’attestation pour la carsat ( temps partiel = 24 h, temps plein = 24h et 38h) qui demande une clarification.
    Es ce que mon travail en weekend est un temps partiel ?
    Dois je mettre dans la boucle la CFDT de mon entreprise.
    Merci de votre support

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 18:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Si votre travail du week-end est payé comme un temps plein, vous n’êtes pas à temps partiel et vous n’avez pas un contrat de travail à temps partiel et votre employeur en tient compte.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 7 mars à 18:48, par Valls

    J’aurais 60 ans le 16 octobre 2019 , j’ai acquis les 167 trimestres , je suis en droit de demander une retraite progressive à 50% : est il possible de demander de travailler 6 mois de suite sur 12 à temps complet ?
    Si je demande en octobre 2020 mon départ en retraite , aurais je la décote de 10% sur mes retraites complémentaires ?

    Merci de vos réponses

    Répondre à ce message

    • Le 7 mars à 18:56, par Claude (CFDT Retraités)

      Le droit à la retraite progressive suppose d’avoir un contrat de travail à temps partiel conforme au code du travail.
      Pour la minoration retraite complémentaire, lisez la fiche 36.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 3 mars à 21:08, par Le priol

    Bonsoir, je travaille 29 heures par semaine, et je voudrais bénéficier de la retraite progressive qui doit être début septembre. Ma question est de savoir le nombres d’heures que je devrais effectuer par semaine. Merci de votre réponse.
    LE PRIOL

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 1er mars à 06:37, par Ahmed

    Bonjour,
    Je travaille à temps partiel à 80% depuis le 1er janvier 2019 et j’ai fait une demande de retraite progressive à la suite.
    La Caisse de retraite refuse de considérer que je suis à 80% parce que je travaille 30 minutes de plus par semaine de mon temps partiel, compensés par l’octroi de 3 RTT par an.
    Est-ce bien normal ?
    Merci pour votre avis.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 20 février à 21:46, par Odile

    BONJOUR
    Née en octobre 1957 je suis En retraite progressive depuis Decembre 2018 je dois etre en retraite normalement le 1 Novembre 2019
    Puis je continuer à travailler aprés octobre tour en touchant la retraite progressive ? Puis je pouvoir m arréter de travailler par exemple en Mars 2020.?
    Aurai je une décote ?
    MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 22:27, par Claude (CFDT Retraités)

      Il n’y a pas de durée limite à la retraite progressive et votre retraite ne peut commencer que si vous la demandez. Tant que vous être en contrat de travail à temps partiel, vous conservez la retraite progressive.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 16 février à 07:15, par Tubéry

    Bonjour,
    Je suis née en 1958 et en retraite progressive depuis le 1er janvier 2019.
    J’ai demandé à mon employeur l’autorisation de continuer à cotiser sur un temps plein pour les cotisations retraités.
    Il m’a donné son accord par écrit.
    Quand j’ai reçu Le bulletin de salaire, j’ai vu que le plein temps n’a été appliqué que sur la retraite complémentaire et supplémentaire et pas sur la retraite de base.
    Au RH on m’a dit que c’est parce que j’ai les 167 trimestres et que je ne toucherais pas plus lors de la liquidation définitive et donc que le supplément cotisé, le serait à fond perdu.
    Est-ce vrai ?

    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 février à 15:45, par Gisèle

    Bonjour,

    J’ai demandé une retraite progressive à partir du 1er avril 2019 et elle m’a été accordée par mon employeur en CDI à temps partiel qui a rempli le document CERFA et a fait un avenant à mon contrat de travail. Je remplis les conditions et j’ai fait les démarches auprès de mes caisses de retraite. J’ai déjà eu un rdv physique avec la CARSAT et très bientôt avec l’AGIRC ARCCO. Je n’ai pas encore déposé des pièces complémentaires de mon dossier demandées par la CARSAT et vais le faire dans les jours à venir. Je n’ai donc encore rien signé.

    Pour obtenir ma retraite progressive, j’ai décidé de ne plus continuer les missions en CDD que je réalise chez mon autre employeur à temps partiel.
    Je ne l’ai pas encore mis au courant, mon CDD en cours arrivant à échéance fin mars.
    Or cet employeur à temps partiel en CDD (pour lequel j’ai déjà réalisé plusieurs missions) vient de me proposer une journée de formation payée par les fonds de l’entreprise. Cette journée de formation aura lieu dans les premiers jours d’avril. Cette formation me serait très utile et vient à point nommé. Elle ne peut se faire que collectivement.

    Comme il ne s’agit que d’une journée, pensez-vous que mon employeur à temps partiel (celui avec lequel je ne vais pas continuer) peut me faire un CDD d’une journée pour que je puisse suivre cette formation qui ne dure qu’un jour, alors que je serai déjà depuis quelques jours en retraite progressive déclarée avec un seul employeur (celui de mon CDI à temps partiel) ?
    Ou alors y a-t-il une autre solution ?

    Vous remerciant par avance de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 14 février à 21:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Un travailleur à temps partiel peut être contraint par son employeur à effectuer des heures complémentaires et cela ne change rien à son contrat de travail et donc ne remet pas en cause la retraite progressive. Une journée de travail ne remettra pas en cause votre temps partiel !

      Répondre à ce message

      • Le 14 février à 23:34, par Gisèle

        Merci de votre réponse.
        Mais cette journée de travail viendra d’un autre employeur que celui avec lequel je vais contactualiser pour ma retraite progressive.
        Ce sera une journée de travail avec un autre employeur que celui de ma retraite progressive.

        Est-ce que vous me confirmez que ce serait des heures complémentaires ?

        Bien cordialement et vous remerciant par avance

        Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 14 février à 12:55, par yaneth

    Bonjour,

    Je remplis les conditions pour un départ en traite progressive, au 1er septembre 2019, et j’envisage de demander un temps partiel, à ce titre, à mon employeur.

    Par ailleurs, j’ai un compte épargne temps plein rempli.

    Ma question : Une fois que le dispositif travail à temps partiel / retraite partielle est accepté et fonctionne, puis-je demander la transformation de mon compte épargne temps en congé de fin de carrière ?
    L’employeur est-il en droit de le refuser ?
    Le congé de fin de carrière ne concernera bien que les jours effectivement payés ? Par exemple, si je choisis de travailler 3 jours par semaine, j’affecterai 3 jours du Cet pour être absente la semaine complète ?

    A l’avance, Merci

    Répondre à ce message

    • Le 14 février à 21:12, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite progressive suppose d’avoir un contrat de travail à temps partiel et ce qui est écrit dans le document remis à l’assurance retraite doit être respecté.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 10 février à 16:21, par Monique Taffoiry

    Bonjour, si je demande une retraite progressive, pourrai-je prolonger mon contrat de travail (je suis en Cdi), au delà de l’age légal et du taux plein pour bénéficier d’une surcote. en continuant un an de plus par exemple, jusqu’å 63 ans.
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 3 février à 09:38, par rebours

    Bonjour,
    Je suis né en janvier 1957. Je pars en retraite ce mois-ci.
    Mon employeur m’a accordé une retraite progressive depuis le 1/05/18.
    J’ai pris l’option de cotiser sur la base d’un taux plein. J’ai plus de 170 trimestres validés.
    Comment est calculé le montant de ma prime de départ à la retraite ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 27 janvier à 21:12, par perrin jacquey

    la retraite progressive peut elle s’appliquer si le contrat de travail est à temps partiel mais en CDD d’un an ? par exemple : contrat AESH droit public 50% renouvelable
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 28 janvier à 12:05, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, comme indiqué dans cette fiche, tout contractuel a droit à la retraite progressive. Elle s’arrête lorsque les conditions ne sont plus remplies, donc en cas d’arrêt définitif du CDD.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 26 janvier à 15:42, par FABIENNE LAMANDE

    Bonjour j’ai demandé une retraite progressive à l’âge de 60 ans ayant acquis plus de tous les trimestres requis
    Je suis née en octobre 1957 et normalement l’âge de départ est 62 ans que j’aurai en octobre 2019

    Question : est-ce que la retraite progressive dont je fais l’objet actuellement est le point de départ de ma demande de retraite. Car d’après ce que j’ai vu les départs en retraite à compter de janvier 2019 pour ceux nés à partir de 1957 seraient minorés de 10% jusqu’à l’âge de 67 ANS. Si ma demande de retraite provisoire compte comme point de départ de ma demande de retraite et non pas à compter de 2019 ou je demanderai la liquidation totale et dans ce cas je n’aurai pas cette minoration

    Combien de temps avant faut il déposer la liquidation totale
    merci beaucoup de votre intérêt

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 24 janvier à 09:56, par CLOAREC

    Bonjour,
    Je souhaite prendre ma retraite progressive en avril prochain et mon employeur me l’a accordée.
    Mais peut-on avoir un contrat comportant
    d’avril à juin 2019 un semaine avec 16 heures puis la suivante 19 heures
    puis à partir de juillet 2019 un contrat avec 14 heures par semaine

    en vous remerciant de votre réponse
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 18:24, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, le contrat de travail doit prévoir la même durée de travail pendant 1 an au moins.

      Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 15:15, par BOUCHON

      Bonjour,

      Je travaille actuellement à temps partiel 80% 28 heures semaine soit 121.66 heures par mois, je souhaite prendre ma retraite progressive début octobre, j’aurai 60 ans courant septembre 2019, il me reste encore 2 ans à travailler.

      Si je continue à travailler à 80% et demande ma retraite progressive en complément de mon travail est-ce possible ?

      Si oui, faut il passer par mon employeur pour qu’il accepte ?

      Le formulaire à remplir c’est la CARSAT qui le fournit ?

      Combien de temps avant les 60 ans faut il prendre rendez-vous (6 mois) ?

      Merci pour votre retour,

      Répondre à ce message

      • Le 25 janvier à 22:38, par Claude (CFDT Retraités)

        Vous n’avez pas besoin de réduire votre durée de temps partiel. Mais votre employeur doit donner son accord et remplir un formulaire. Vous pouvez faire la demande quand vous aurez réuni tous les documents demandés 4 mois avant si possible.

        Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 25 janvier à 12:45, par LUCETTE MARTEL

    Bonjour,
    je suis en retraite progresse à mi-temps depuis janvier 2018
    je travaille une semaine et suis en retraite la semaine suivante
    Ma question est peut-on annualiser le temps de travail ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 21:37, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce que vous dites n’est pas conforme au droit de la retraite progressive. Vous devez avoir un contrat de travail à temps partiel conforme au code du travail comme tout emploi à temps partiel dans votre entreprise. Lisez attentivement cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 23 janvier à 21:17, par Marie

    Bonjour

    je souhaite prendre ma retraite progressive en juillet 2019. Pouvez vous m indiquer qu elle sera l incidence sur ma pension de réversion ?( En vous remerciant par avance. Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier à 21:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Jusqu’à sa cristallisation, votre pension de réversion est révisée lors de chaque changement de vos revenus des trois mois précédents. Lisez la fiche 61.

      Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 janvier à 14:27, par Cathy GANIER-VIAL

    Un salarié de mon établissement souhaite partir en retraite progressive en avril et travailler à 40%.
    Il me dit que si il le souhaite il peut revenir à tout moment sur une activité à temps complet lorsqu’il aura commencé sa retraite progessive
    Est ce possible
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 18 janvier à 16:30, par Schmidal Michèle

    Bonjour,
    Je suis en retraite progressive depuis le 01. 11. 2017, 35 pour 100 de retraite. Actuellement en arrêt maladie depuis le 1 septembre et jusqu’au 31 mars pour opérations.
    Je ne souhaite pas reprendre le travail. J ai 185, trimestres validés.
    Je peux prétendre à la retraite complète le 01. 11. 19,
    Si je démissionne au 1 avril pourrais je continuer à percevoir retraite progressive jusqu au 01. 11 ? Cordialement

    Répondre à ce message

  • 25 La retraite progressive Le 11 janvier à 12:53, par Michèle Guillopé

    Bonjour,
    Je suis salariée depuis 13 ans dans la même société et
    je suis à la retraite progressive depuis mai 2016 et je perçois ma retraite progressive de la part de la cnav et aussi de la agirc arco,

    J’ai été profession libérale pendant 20 ans auparavant et donc je perçois une partie de cette retraite par la Cipav, et là c’est plus compliqué, car il me dise qu’il n’ont pas
    signé les accords de l’état concernant cette retraite progressive en totalité, et ne m’ont jamais versé ma retraite progressive complémentaire, j’ai reçu uniquement la retraite progressive de base.
    J’ai 64 ans actuellement et ne percois
    rien de ma retraite complémentaire, je pense que j’ai le droit de toucher ma retraite complémentaire avec un abattement peut être depuis 62 ans.
    Si vous avez des infos à ce sujet.
    Merci d’avance
    Michèle Guillopé

    Répondre à ce message

    • Le 11 janvier à 19:20, par Claude (CFDT Retraités)

      Les professions libérales ont des régimes de retraite par points à part, dont nous ne maitrisons pas les règles

      Répondre à ce message

    • Le 16 janvier à 14:46, par Francis

      Bonjour,
      Je suis également en retraite progressive et je perçoit une partie de ma retraite de base de la CIPAV, j’ai attendu d’avoir 65 ans pour demander ma retraite complémentaire en totalité sans abattement et sans autre justification.
      Effectivement les règles qui régissent l’attribution de la retraite complémentaire sont propres à la CIPAV, bien que publiées au Journal Officiel elles ne font pas partie du Code de la sécurité Sociale (idem pour l’AGIRC-ARRCO). J’ai pu vérifier que le texte qui régit la retraite complémentaire CIPAV ne prévoit pas la possibilité de son attribution dans le cadre de la retraite progressive, ni de majoration pour 3 enfants.
      Pour obtenir la retraite complémentaire de la CIPAV à taux plein, soit vous avez entre 60 et 65 ans et vous bénéficiez de votre retraite de base définitive à taux plein, soit vous avez 65 ans révolus ; sinon entre 60 et 65 vous pouvez demander la retraite complémentaire avec le même taux d’abattement de votre retraite de base ou la percevoir avec un abattement définitif de 5% par année d’anticipation sans avoir à justifier d’avoir l’attribution de la retraite de base.
      Cordialement

      Répondre à ce message