C. Retraites Sécu


20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote


La pension de base est un pourcentage appelé « taux ». On applique ce taux au salaire annuel moyen. Le taux normal de 50 % peut être réduit si l'une ou l'autre condition n'est pas remplie, la décote, et une majoration s'applique en cas de prolongement de l'activité au-delà de l'âge requis, la surcote.

Mise à jour : - du point 4 sur la surcote suite à la circulaire Cnav 2017-4.

Rappelons qu’il y a deux types d’âge à mémoriser pour comprendre les explications ci-dessous.
« L’âge légal » permet d’obtenir une retraite (vers 62 ans). Le taux plein (50 % sur le salaire annuel moyen) est acquis si l’assuré a le nombre de trimestres requis. Sinon, il subit une décote sur le taux.
« L’âge du taux plein » permet d’obtenir une retraite sans décote sur le taux de 50 %, quel que soit le nombre de trimestres obtenu.
Quand on a obtenu l’ouverture du droit à une retraite au taux plein, on calcule ensuite le montant de la retraite proratisée en fonction de la durée de la carrière (fiche suivante).

1. Taux plein, quel que soit le nombre de trimestres

Le taux plein de 50 % est accordé sans autre condition à partir de l’âge de 65 à 67 ans (voir tableau 1).
Par dérogation, le taux plein s’applique à partir de 62 ans aux assurés :

  • reconnus inaptes au travail
  • travailleurs handicapés justifiant d’une incapacité permanente au moins égale à 50 %.

Il s’agit aussi des :

  •  titulaires d’une pension d’invalidité ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  •  anciens combattants ou prisonniers de guerre ;
  •  anciens déportés ou internés, titulaires de la carte de déporté ou interné de la Résistance, de la carte de déporté ou interné politique ;
  •  mères de famille ouvrières ayant élevé au moins trois enfants pendant neuf ans avant leur 16e anniversaire, totalisant 120 trimestres, tous régimes confondus (y compris les huit trimestres par enfant), et ayant exercé un travail manuel ouvrier pendant au moins cinq ans dans les 15 dernières années.

L’âge du taux plein est maintenu à 65 ans pour certains assurés :

  • interruption de l’activité professionnelle si aidant familial ;
  • bénéficiaire d’un trimestre de majoration d’assurance pour enfant handicapé ;
  • aide effective, en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois, à l’enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap ;
  • né entre juillet 1951 et fin 1955 et remplissant 3 conditions : avoir eu ou élevé au moins 3 enfants ; avoir réduit ou cessé son activité professionnelle pour se consacrer à leur éducation ; justifier d’un nombre de trimestres minimum avant cette interruption ou réduction.

Tableau 1. Âge du taux plein sans décote

Période de naissance Âge du taux plein sans décote
Avant juillet 1951 65 ans
Entre juillet et décembre 1951 65 ans et 4 mois
1952 65 ans et 9 mois
1953 66 ans et 2 mois
1954 66 ans et 7 mois
1955 et après 67 ans
Attention !

Inaptes au travail

Pour le salarié reconnu inapte au travail, la retraite au taux plein est à l’âge légal (depuis 2010).
Lorsque l’assuré invalide justifie d’une activité professionnelle, la pension de retraite allouée au titre de l’inaptitude au travail n’est accordée que si l’assuré en fait expressément la demande.

Bon à savoir

Taux plein à 62 ans pour personnes handicapées

Depuis février 2014, il est possible à une personne en situation de handicap dont le taux d’incapacité est d’au moins 50 % de liquider ses droits à la retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans (contre 65 ans auparavant).

2. Taux plein si trimestres requis, tous régimes confondus

Les règles applicables pour le calcul de la retraite sont celles en vigueur au moment où le salarié atteint l’âge où il peut partir en retraite. Ainsi, les règles de calcul sont fixées en fonction de sa génération et non selon l’année de liquidation, que celle-ci ait lieu avant (retraite anticipée) ou après l’âge légal.
Les durées d’assurance validées dans tous les régimes de base sont cumulées pour déterminer le droit à la retraite au taux plein à l’âge légal : régimes sécu, régimes spéciaux de salariés, régimes de non-salariés, régimes étrangers de sécurité sociale.
Le tableau 2 fixe le nombre de trimestres requis pour chaque génération, jusqu’à celle de 1973.
Les préretraités et chômeurs cessent d’être indemnisés dès qu’ils ont l’âge légal et totalisent le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein à 50 %. Si le taux plein n’est pas atteint en cours d’indemnisation à un certain âge, les chômeurs peuvent, sous certaines conditions, continuer à percevoir leur allocation de Pôle emploi, jusqu’à l’âge où ils auront droit à une retraite à taux plein.

Tableau 2. Nombre de trimestres pour le taux plein à l’âge légal

C’est l’année de naissance qui détermine le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein avant 67 ans (âge du taux plein sans décote tableau 1).

Année de naissance Trimestres requis pour l’âge légal Âge légal (départ possible)
Nés en 1948 et avant 160 trimestres 60 ans
Nés en 1949 161 trimestres 60 ans
Nés en 1950 162 trimestres 60 ans
Nés de janvier à juin 1951 163 trimestres 60 ans
Nés de juillet à décembre 1951 163 trimestres 60 ans et 4 mois
Nés en 1952 164 trimestres 60 ans et 9 mois
Nés en 1953 165 trimestres 61 ans et 2 mois
Nés en 1954 165 trimestres 61 ans et 7 mois
Nés en 1955, 1956, 1957 166 trimestres 62 ans
Nés en 1958, 1959, 1960 167 trimestres 62 ans
Nés en 1961, 1962, 1963 168 trimestres 62 ans
Nés en 1964, 1965, 1966 169 trimestres 62 ans
Nés en 1967, 1968, 1969 170 trimestres 62 ans
Nés en 1970, 1971, 1972 171 trimestres 62 ans
Nés en 1973 et après 172 trimestres 62 ans

3. Taux minoré ou décote avant l’âge du taux plein sans décote

Si on demande la liquidation de sa pension avant l’âge du taux plein sans décote (point 1), mais à partir de l’âge légal (point 2), sans avoir le nombre de trimestres nécessaires, le taux est minoré.
Cette décote était de 10 % par année manquante, elle est réduite par la réforme de 2003. La décote descend à 5 % par année manquante (au lieu de 10 %) et sans dépasser 12,5 % (au lieu de 25 %).

La prise en compte de la décote s’effectue de deux façons :

  •  soit par rapport à son âge d’obtention du taux plein ;
  •  soit par rapport à la durée requise pour le taux plein.
    C’est la minoration la plus faible (donc la plus favorable à l’assuré) qui est appliquée.

Le coefficient de minoration réduit le taux et s’applique sur le salaire annuel moyen.
Pour l’assuré dont le taux plein à 65 ans est maintenu, le nombre de trimestres retenu sera celui séparant l’âge auquel la pension est liquidée et le 65e anniversaire de l’intéressé, pour le calcul de la décote.
Exemple. Un salarié né en 1954 demande sa liquidation à 61 ans et 7 mois en septembre 2015, avec 155 trimestres validés.

En application de la règle, on calcule le nombre de trimestres manquants :

  •  par rapport à l’âge du taux plein, soit 66 ans et 7 mois : 5 ans x 4 trimestres = 20 trimestres ;
  •  par rapport à la durée de 165 trimestres : 165 - 155 trimestres = 10 trimestres.
    C’est la pénalité la plus faible qui est appliquée, soit 10 trimestres manquants. La décote par trimestre manquant est de 1,25 % sur le Sam, soit 0,625 sur le taux, soit 0,625 x 10 = 6,25 %. Taux de liquidation : 50 % - 6,25 % = 43,75 % (au lieu des 50 %).

Tableau 3. Coefficients de la décote

La décote est divisée par deux entre les générations 1944 et 1953. Les coefficients de minoration par trimestre manquant sont les suivants.

Année de naissance Coefficient de minoration du taux plein Soit une décote du taux Taux minimum
1944 2,50 % -1,25 25 %
1949 1,75 % -0,875 32,5 %
1950 1,625 % -0,8125 33,75 %
1951 1,5 % -0,75 35 %
1952 1,375 % 0,6875 36,25 %
1953 et après 1,25 % -0,625 37,5 %
Bon à savoir

La décote pour toujours

L’assuré doit donner son accord pour l’attribution de la pension de vieillesse à taux minoré. Il faut avoir conscience qu’une décote sur la pension s’applique pour le reste de sa vie, soit plus de 20 ans en moyenne. Aussi, on a souvent intérêt à attendre d’avoir le taux plein.

4. Majoration de pension ou surcote à partir de l’âge légal

L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an).
Seules les périodes cotisées, donc travaillées, des personnes ayant les trimestres requis pour bénéficier du taux plein, mais ne demandant pas la liquidation de leur retraite sont prises en compte.
La poursuite de l’activité dans un régime de sécurité sociale quelconque ouvre droit simultanément à la surcote dans chacun des régimes où cette mesure est applicable.
Le montant de la surcote s’ajoute au montant de la pension porté au minimum contributif. Elle est prise en compte pour la majoration de pension pour enfants de 10 %. Elle est prise en compte lors du calcul de la pension de réversion.

Attention, on retient un nombre de trimestres égal au nombre de trimestres civils entiers suivant celui au cours duquel est survenu l’anniversaire de l’âge légal. Par exemple, pour un salarié né en février, le premier trimestre de surcote commence au 1er avril, premier jour du trimestre civil suivant.
Toutefois, si le nombre de trimestres requis est atteint après l’âge légal, le décompte des trimestres de surcote commence dès le premier jour jour du mois suivant.

La surcote est appliquée au montant annuel brut de la pension de vieillesse. La surcote peut donc conduire à verser une pension supérieure au maximum.

Poser une question

1308 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 mai à 14:24, par Franck

    Bonjour,
    J’ai 57 ans (né en avril 1962), je devrais pouvoir toucher ma retraite à compter de mai 2024 (62 ans pour 168 trimestres)
    Au 01/01/2019 j’ai 149 trimestres retenus dont 145 cotisés
    Je suis actuellement au chômage indemnisé jusqu’en d’avril 2021, je devrais donc continuer à valider mes 4 trimestres par année et si je n’ai toujours pas retrouvé de travail à cette date, je devrai bénéficier de l’allocation de solidarité spécifique qui me permettrait également de valider mes 4 trimestres par an jusqu’en mai 2024 ou je pourrai toucher ma retraite.
    Si j’ai bien compris les différentes explications sur votre site, je devrais donc totaliser au 01/05/2024 :
    170 trimestres validés : 149 + 21 (4 par année, pour les années 2019 à 2023 et 1 trimestre pour 2024)
    145 trimestres cotisés (A priori aucun trimestre au chômage ou autre ne peut être comptabilisé comme cotisé ?)
    Le montant de ma retraite serait donc calculé de la façon suivante :
    Sam fois taux plein (50%) divisé par 168 multiplié par 145
    Pouvez-vous me confirmer si mon raisonnement est correcte ?
    Le trimestre pour l’année 2024 est il comptabilisé comme validé et cotisé ou uniquement validé dans mon cas ?
    En vous remerciant par avance,
    Cordialement,
    Franck

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 23:07, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, votre calcul n’est pas correct. A 62 ans tous les trimestres comptent, comme expliqué fiche 21.

      Répondre à ce message

      • Le 20 mai à 01:00, par Franck Gutapfel

        Merci Claude pour votre réponse.
        J’ai relu la fiche 21, mais je ne suis pas sur d’avoir trouvé mon erreur de calcul, faut il que je prenne 170 trimestres à la place des 168 donc la formule serait la suivante :
        Sam fois taux plein (50%) divisé par 170 multiplié par 145 ?
        Merci de m’éclaircir un peu plus.
        En vous remerciant par avance,
        Franck

        Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 10:19, par P-O

      @Franck

      Bonjour,

      Sam fois taux plein (50%) divisé par 168 multiplié par 145
      Pouvez-vous me confirmer si mon raisonnement est correcte ?

      NON votre retraite sera calculée :

      SAM ( 25 meilleures années) / 2 (taux plein 50%) * durée validée / durée requise.(1).

      Répondre à ce message

      • Le 21 mai à 16:11, par Franck

        Merci beaucoup Claude et P.O. pour vos explications,
        J’ai bien compris la formule à utiliser pour trouver le montant de ma retraite :
        SAM (25 meilleures années) / 2 (taux plein 50%) * durée validée (168) / durée requise (168)
        Donc pas de décote.
        Par contre il reste un élément que j’ai du mal à interpréter, c’est lorsqu’on parle de proratisation et trimestres cotisés (je ne sais pas si cela s’applique dans mon cas de figure, tous mes trimestres ont été validé dans le privé) : comme je n’aurai que 145 trimestres cotisés, ne doit-on pas également déduire une décote au montant de la retraite précédemment trouvé ce qui donnerai : montant retraite x 145/168
        En vous remerciant pour vos réponses,
        Cordialement,
        Franck

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 20 mai à 03:14, par Manu

    Bonjour,

    Enseignant détaché à l’étranger je souhaiterais comprendre et connaître les avantages de la bonification dite de dépaysement. Après 15 ans à l’étranger j’ai reçu 5 annuités supplémentaires (1 tous les 3 ans) qui me permettraient de partir 5 ans plus tôt (âge légal 63 ans pour le taux plein) ? Merci !

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 mai à 15:18, par Régine L.

    Bonjour,
    Née en octobre 1964, je bénéficie depuis mars 2007 de la RQTH, avec un taux de 60 % à l’époque.
    Pourrai-je prendre ma retraite à taux plein à 62 ans ? A quelle(s) condition(s) éventuelles.
    Je vous remercie pour le temps passé à traiter ma question.
    Cordialement.
    Régine L.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 mai à 10:34, par Chrétien patricia

    Bonjour,
    Je désirerais savoir si j’ai droit à avoir droit à quelque chose sur ma retraite. J’ai 61 ans et eu 2 enfants. J’ai travaillé de 1976 à 1981 avec des coupures de chomages, habitant à l’époque une région balnéaire... je me suis mariée en juin 1981 mais bénéficié du chômage jusqu’ en septembre 1982 environ.
    Je me suis retrouvée rattachée à la sécurité sociale ratp de mon mari directement suite à notre union.
    J’ai fait une demande par curiosité sur le site de retraite (ayant encore mon numéro de sec u).
    En vous remerciant de reponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 16 mai à 12:01, par Régine B

    Bonjour,
    Je suis âgée de 60 ans et née en 1959 j’ai 168 trimestres retenues par la CNAV et souhaite demander ma retraite pour pénibilité ayant une rente de maladie professionnelle
    de 15 % à vie et suis en invalidité depuis 3 ans, je souhaiterais savoir si il faut fournir les certificats de travail car pour les années 1976 à 1980 je ne les aient pas gardés !
    d’après une étude faite par la CNAV je devrais toucher de celle-ci un montant brut mensuel de 611 € et 652 € brut par la complémentaire, soit 1263 € brut.
    Je souhaiterais savoir si il y aura une décote faite par la caisse complémentaire AGIRC ARCOO puisque je n’ai pas encore 62 ans, je vous informe également que je suis non imposable depuis 3 ans. étant en invalidité on ne peux pas calculer exactement le montant pour la retraite complémentaire.

    Pour finir je voudrais savoir si il est mieux "financièrement" dans mon cas de rester en invalidité à 857 € par mois ou bien de demander cette année la retraite pour pénibilité ?
    si on envoie sa demande de retraite es-ce que avant de valider les caisses CNAV et complémentaires vous annoncent le montant pour savoir si on est d’accord pour valider.
    Merci de votre patience

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 21:06, par P-O

      @ Régine B

      Bonsoir,

      ma retraite pour pénibilité ayant une rente de maladie professionnellede 15 %

      Elle n’est pas automatique pour les taux d’incapacité compris entre 10 et 20%.(voir fiche 12).

      suis en invalidité depuis 3 ans suis non imposable depuis 3 ans.
      Je souhaiterais savoir si il y aura une décote faite par la caisse complémentaire AGIRC ARCOO puisque je n’ai pas encore 62 ans,

      Il n’y a pas de décote pour les assurés percevant une retraite à taux plein.Par contre si vous demandez uniquement votre retraite complémentaire,vous subirez une décote viagère.

      Pour la minoration temporaire de 3 ans pour les assurés bénéficiant d’une retraite à taux plein,cela dépend :

      Vous êtes en invalidité de 2 éme ou 3 éme catégorie et ou vous êtes exonérée du paiement de la CSG de par le montant de votre RFR.(revenu fiscal de référence)
      Pas de minoration de votre retraite complémentaire.

      Vous êtes en invalidité de 1ére catégorie et êtes assujettie au paiement de la CSG sur votre pension d’invalidité.
      Application d’une décote pendant 3 ans sur votre retraite complémentaire.Cette décote interviendra de vos 62 ans à 65 ans si vous prenez votre retraite à 62 ans.

      je voudrais savoir si il est mieux "financièrement" dans mon cas de rester en invalidité à 857 € par mois ou bien de demander cette année la retraite pour pénibilité ?

      Si vous restez en invalidité,vous obtiendrez des points de retraite complémentaire jusqu’à 62 ans mais par contre vous perdrez le différentiel entre le montant de vos retraites et celui de la pension d’invalidité.
      Si vous bénéficiez d’une pension d’invalidité de 2éme catégorie,le plus avantageux pour vous est de demander à la commission médicale de vous accorder une retraite pour incapacité. (voir fiche 12).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 mai à 11:39, par Brigitte

    Bonjour,
    En invalidité catégorie 2 avec RSI et MSA (donc 2 invalidités cumulées pour pathologie différente,. j’aimerai savoir quel sera le montant de ma future retraite.
    Il est dit que la retraite se substitue automatiquement à l’invalidité, cela je le comprends bien mais le montant en est-il le même ; puisque l’invalidité est calculée sur les 10 meilleures années et la et la retraite sur les 25 meilleures années.
    Je n’ai pas les trimestres 106 trimestres alors qu’il est demandé 166. La retraite sera calculée à 50% sans décote car en invalidité et mise à la retraite pour inaptitude au travail.
    Par contre, certains conseillers me disent le montant de la retraite ne peut être inférieur au montant de l’invalidité donc si c’est réel = exemple : si je perçois 1200€ d’invalidité ma retraite sera de 1200€.
    Pouvez-vous m’en dire plus ou affirmer cela ?
    En vous remerciant
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 13:35, par P-O

      @ Brigitte

      Bonjour,

      Par contre, certains conseillers me disent le montant de la retraite ne peut être inférieur au montant de l’invalidité donc si c’est réel = exemple : si je perçois 1200€ d’invalidité ma retraite sera de 1200€.
      Pouvez-vous m’en dire plus ou affirmer cela ?

      C’est inexact.Votre retraite sera calculée sur vos 25 meilleures années au taux plein et proratisée.(106/166).
      Vous bénéficierez de la LURA ( liquidation unique des régimes alignés). Cela veut dire qu’en cas de cotisations simultanées au RSI et à la MSA,vos revenus seront cumulés chaque année dans la limite du plafond de SS de l’année considérée et que seul 4 trimestres seront pris en compte pour la durée d’assurance.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 8 mai à 09:07, par Ghislaine Guerin

    Bonjour, je suis née en Mai/1960. J ai 59 ans . Je travaillais en chèque emploi service. Suite à une maladie en 2015 je touche une pension d invalidité de catégorie 2 jusqu à mes 62 ans. Par la suite la caisse de retraite m informe que je toucherais ma retraite sans decôte et à taux plein. Cependant en regardant l estimation des calculs à 62 ans pour 128 trimestres cotisés je ne toucherais que 691 € brut le 01/06/2022. Donc je ne comprends pas comment est calculé ce montant.
    A la base pour une retraite
    à taux plein j aurai du travailler jusqu’à mes 67 ans pour une retraite estimée environ à 1000€ brut.
    Pourquoi ne tiennent t ils pas compte de cette carence qui est un manque à gagner pour moi . Ce n est pas clair, je ne comprends pas, on est plus dans une retraite à taux plein et sans decôte comme il est dit suite à une invalidité.
    Enfin on me dit que je peux demander au moment de ma retraite une pension d inaptitude en complément de ma retraite. De quel montant est cette pension. ? Merci pour vos réponses .

    Répondre à ce message

    • Le 8 mai à 11:16, par Claude (CFDT Retraités)

      La caisse de retraite applique ce qui est écrit fiche 17. En pension d’invalidité vous basculez en retraite sauf si vous travaillez.
      La retraite pour inaptitude se fait au taux plein (ce qui signifie sans décote) à 62 ans même si la carrière est incomplète. Mais la retraite est toujours calculée en fonction de la durée validée (fiche 21).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 mai à 15:27, par Janin

    Bonjour.
    née en novembre 1958. j’ai commencé mon activité professionnelle à l’âge de 18 ans. aujourd’hui sur mon récapitulatif de droit à la retraite j’ai cotisé 56 trimestre dans le privé et 112 dans la fonction publique hospitalière, ce qui donne un résultat de 168 trimestres. cependant n’est retenu QUE 151 trimestres car j’ai travaillé
    en même temps sur plusieurs jobs. est-ce normal ? comment puis je perdre autant de trimestres (4 ans) en ayant toujours travaillé sans interruption.
    cela signifie que si je prenais ma retraite à l’âge légal de 62 ans je perdrais plus de 1000 euros de ressources par mois.
    que me conseillez vous. je n’ai rien contre le fait de travailler au delà de 62 ans si toutefois cet effort en vaut la peine.
    je vous remercie pour votre réponse à venir.

    Répondre à ce message

    • Le 4 mai à 17:21, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme expliqué fiche 19, seuls 4 trimestres par an sont pris en compte pour la durée d’assurance. Mais chaque régime calculera votre retraite en fonction des périodes validées dans son régime.

      Répondre à ce message

    • Le 7 mai à 16:35, par zouin

      bonjour
      je suis née en 1957 avec 3 enfants je suis à 176 trimestre en fin 2018 je partirai à la retraite l’année prochaine soit à 63 ans aurais-je droit au taux plein.
      car en visualisant mon estimation je vois 1400 et à 67 ans 2020 donc quel montant aurais je droit

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 29 avril à 12:22, par lafont

    Je dois cesser mon activité le 30/ 09/19
    Pour un départ à la retraite le 01/10/19
    J’aurai alors 60 ans .
    Départ carrière longue.
    Mais si je ne termine pas l’année,celle ci ne sera pas prise en compte dans le calcul de ma pension.
    J’aimerais savoir quelle sera ma perte
    Ayant un salaire actuel d’environ 1800€.
    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 20 mars à 11:04, par insa

    née en 1961 j’ ai actuellement 110 trimestres
    combien d’années il me resteraient à faire svp ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 mars à 15:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Lisez la fiche 18.

      Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 16:57, par raffaele

      bonjours j aie 98 trimestre est ce que je toucheraie une retraite et de combien mais je coNte retravaillez jusqu a 65 CAR JE N AIE QUE 60 ANS JE VAIS M OUVRIR 1 MAGASIN AMBULANT EST CE QUE CE SERA PRIX EN CONTE POUR MA RETRAITE POUR VENDRE DES FRITES SAUCCISSE

      Répondre à ce message

      • Le 27 avril à 19:22, par Claude (CFDT Retraités)

        Tant que vous cotisez pour la retraite sans demander votre retraite, votre future retraite augmente. Avec si peu de trimestres, vous avez intérêt à attendre l’âge du taux plein sans décote.
        Si vous reprenez un emploi de travailleur indépendant, vos cotisations pour la retraite seront prises en compte. Prévoyez dans vos comptes que vous aurez à payer des importantes cotisations pour la protection sociale.

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 avril à 19:14, par GASCARD PATRICK

    Bonjour

    J’aurai mes 168 trimestres en avril 2020 et 176 trimestres en avril 2022, j’ai actuellement 55 ans et 5 mois je suis en carrière longue, j’ai commencé tôt à 15 ans. sur le site caisse de retraite on me parle d’un taux plein à 58 ans et 3 mois. Est-ce possible ? j’ai demandé depuis déjà 6 mois à la caisse de retraite toujours pas de réponse, je suis cadre commercial et limite BURN OUT ....... Aussi si je pars avant l’âge de 58 ans et 3 mois , ce que j’envisage éventuellement ou alors je fais une rupture conventionnelle d’ici 1 an car je suis épuisé psychologiquement. mais je ne veux pas non plus me mettre en difficulté. Que me conseillez vous ?? Je suis un peu perdu à vrai dire.
    merci pour votre réponse. Bien à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 18 avril à 23:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Le droit à la retraite anticipée est expliqué fiche 13.

      Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 14:54, par P-O

      @ GASCARD PATRICK

      Bonjour,

      j’ai actuellement 55 ans et 5 mois

      Vous êtes donc né en novembre 1963.

      sur le site caisse de retraite on me parle d’un taux plein à 58 ans et 3 mois. Est-ce possible ?

      OUI puisque la validation de 4 trimestres avant le 01/01/1980 permet de partir en retraite à partir de 58 ans pour la génération née au dernier trimestre 1963 sous réserve d’avoir cotisé 176 trimestres.

      Aussi si je pars avant l’âge de 58 ans et 3 mois ,

      Il vous faudra partir avec 172 trimestres cotisés auquel s’ajouteront 4 trimestres chômage sous réserve d’en avoir aucun à ce jour pour pouvoir partir à 58 ans 3 mois.Autrement dit cesser votre activité en 2021 au plus tôt le 01/03 avec une rémunération 2021 supérieure à environ 6.100,00€.
      Si vous partez entre aujourd’hui et mars 2021,vous pourrez partir à 60 ans au 01/12/2023. puisque sous réserve d’une rémunération 2019 de 6.018€ vous avez acquis 4 trimestres cotisés ce qui porte votre total à 164 trimestres et que le chômage vous apportera 4 trimestres en 2020 sous réserve de n’avoir aucun trimestre chômage comptabilisé à ce jour.

      Que me conseillez vous ??

      Cela dépend de votre choix de partir plus ou moins tôt à la retraite. Vous devez aussi prendre en compte la durée de l’indemnisation chômage qui est de 3 ans ce qui induit une fin d’indemnisation avant votre prise de retraite si vous quittez votre emploi avant le 1/12/2020.( hors délais de carence d’indemnisation).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 19 avril à 06:56, par TAFFOREAU Bernard

    Bonjour,

    Agent territorial depuis mai 1988 auprès de maries de la région parisienne, j’ai demandé ma retraite pour carrière longue départ le 31.3.2019.

    De 1977 à 1988 j’ai travaillé dans le privé et lors de la délivrance de l’estimation globale mes salaires y figuraient cela date de janvier 2019.

    La CARSAT de RENNES a modifié mes salaires cotisés de 1977 à 1979 les faisant passer de

    10947 à 9554 pour 1977
    11935 à 1410 pour 1978
    31527 à 3506 pour 1979

    Je travaillais à l’époque dans la réparation navale et au gré des marchés passant d’une entreprise à une autre, je changeais d’employeurs et beaucoup étaient domiciliés hors Finistère.

    Malgré l’incohérence des chiffres modifiés par la CARSAT et c’est anormal, j’ai cotisé mes employeurs aussi, la CARSAT valident 4 trimestres alors pour 1978 et 1979 ils sont en dessous des plafonds de validation

    De quel droit font ils cela ?

    Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 19 avril à 09:51, par Claude (CFDT Retraités)

      Je ne connais pas la raison de ce changement, à part la transformation en euros des francs de l’époque. Vérifiez sur vos fiches de paie. Vérifiez la revalorisation avec le tableur en bas de la fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 avril à 13:33, par LE VISAGE Christine

    Bonjour
    Je vous sollicite pour cette question
    J aurai 166 trimestres ai 1 er juillet 2020 ,ma date anniversaire est en septembre ,est ce que je dois attendre le 1er octobre pour faire valoir mes droits a la retraite
    Je vous remercie de la réponse je vous m apporterai
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 19:26, par Gilbert (CFDT Retraités)

      S’il s’agit de vos 62 ans il faudra attendre le 1er octobre.

      Répondre à ce message

      • Le 15 avril à 09:00, par LE VISAGE Christine

        Je vous remercie pour votre réponse, j’ aurai 64 ans
        Et 9 mois , donc je peux prendre ma retraite au 1 er juillet

        Répondre à ce message

    • Le 16 avril à 22:06, par LE VISAGE Christine

      Bonsoir
      J ai omis de vous dire que je suis de septembre 1955 avec 166 trimestres en juillet est ce que je dois attendre ,e 1 er octobre pour prendre ma retraite

      Merci de votre réponse

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 avril à 20:53, par alain b

    Bonjour , je suis ne en le 24 03 1957 , le 1 04 je suis retraite avec 172 trimestres ,le taux plein ,166 trimestres retenus ,vais je avoir un malus sur ma complementaire ? je vous remercie d avance car la reponse de la caisse complementaire est floue . merci .

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 10:42, par Claude (CFDT Retraités)

      La minoration temporaire est expliquée fiche 36.

      Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 12:47, par P-O

      @alain b

      Bonjour,

      je suis ne en le 24 03 1957 , le 1 04 je suis retraite avec 172 trimestres ,le taux plein ,166 trimestres retenus
      vais je avoir un malus sur ma complementaire ?

      Cela dépend de votre éligibilité ou non au dispositif carrière longue au 31/12/2018 ou avant.

      Si vous étiez éligible au dispositif vous n’aurez pas de minoration si non vous aurez une minoration de votre retraite complémentaire sauf à rentrer dans les cas d’exonération.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 avril à 20:44, par Fred

    Bonjour,
    Je suis né en 1960, possède 172 trimestres acquis et 148 cotisé.
    je souhaiterais prendre ma retraite à 60 ans est-ce-que c’est possible sachant que j’ai eu une période de chômage de 3 ans.
    Actuellement je suis en contrat jusque juillet 2019.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 avril à 10:37, par py

    Bonjour,
    je suis né le 01 12 1957, j’ai travaillé avant 20 ans, j’ai 166 trimestres cotisés. A quelle date je peux prendre ma retraite ? Le 1er décembre 2019, le 2 décembre 2019 ou le 1er janvier 2020.
    Merci
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 avril à 06:23, par BRIGAND

    Bonjour,

    j’étais militaire et depuis 2009 j’ai ma retraite à taux plein, depuis 2009 je travaille dans une société privée, e, octobre 2019 je vais demander ma retraite privée, j’aurai cotiser 22 trimestres en plus car je suis né en janvier 1953 et j’aurai cotisé 187 trimestres au lieu de 165 pour une retraite entière. Je voudrai savoir si ces 22 trimestres cotisés en plus me donnerons une surcote, et si c’est le cas si cette surcote sera appliquée sur sur ma retraite civile et militaire, merci pour votre réponse.

    Cordialement
    Jean

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 avril à 13:18, par ALLUIS

    Bonjour,

    Je pense demander la retraite progressive en 2020. J’aurai 61 ans et 154 trimestres cotisés.
    Au taux de 80%, donc payé a 80% par mon entreprise.
    Ma question porte sur les 20% restants. Pouvez vous m’aider a calculer la somme mensuelle qu’est censé représenter ces 20%.
    Il doit y avoir une formule mathématique pour ce faire. J’ai demandé a la CNAV, ils m’ont dit que leur informatique ne permettait pas de faire ce calcul ?
    Je me tiens a votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous remercie pour votre bienveillance.

    Cordialement,
    Jean-François Alluis

    Répondre à ce message

    • Le 4 avril à 21:38, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre retraite provisoire sera calculée comme si vous aviez droit à la retraite maintenant. La décote éventuelle est expliquée dans cette fiche et le reste du calcul fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 avril à 17:30, par grizaud Chantal

    Bonjour,
    je viens de recevoir mon décompte définitif de la cnracl j’ai 162 trimestres de durée d’assurance et une décote de 2.5 % mais je ne comprends pas car j’ai 28 trimestres de la carsat qui ne sont pas pris en compte ce qui me fais 162+28 =190 trimestres au total. Etant née en 1954 il me faut 165 trimestres pour le taux plein donc je rentre dans la fourchette légale des trimestres pourquoi j’ai une décote de la cnracl ?

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 21:17, par Claude (CFDT Retraités)

      Effectivement, vos trimestres de l’assurance retraite doivent être pris en compte pour vous éviter la décote (voir fiche 49). Vérifiez sur votre compte de l’assurance retraite votre relevé de carrière.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er avril à 15:33, par Mat

    Bonjour Claude,

    La circulaire du 1er février 2018relative à la surcote précise que la période de référence pour le calcul de la surcote d"marre le 1er jour du trimestre civil suivant la date de départ.
    Quant-est-il si l’assuré est né un 1er de mois comme un 1er janvier par exemple ? La surcote démarre t-elle le 1er janvier ou le 1er avril ( s’il a bien entendu le nombre de trimestres nécessaire)

    Merci de votre retour.

    Bien à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 21:29, par Claude (CFDT Retraités)

      Après relecture des textes sur la surcote, il n’y a jamais d’exemple ou de texte indiquant que la personne née le 1er jour du mois voyait sa surcote commercer ce premier jour.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 21 mars à 07:54, par BRE

    Bonjour, j’aurai 62 ans en mai 2019 et serai au taux plein avec 179 trimestres dont 155 cotisés. Faibles revenus donc minimum contributif. D’après mes recherches je devrais avoir un minimum contributif majoré mais sur l’estimation d’info retraite, il n’apparaît pas. Pouvez vous me dire s’il devrait apparaître sur la simulation ? Je compte travailler jusqu’à l’âge de 67 ans pour avoir une pension à peu près correcte. Je voulais savoir s’il est utile de travailler plus pour cotiser plus ou si la base sera toujours le minimum contributif ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 21 mars à 09:21, par Claude (CFDT Retraités)

      Le mode de calcul du minium contributif est expliqué fiche 22. Comme il ne s’applique que sur la retraite de base, votre retraite complémentaire augmentera tant que vous cotisez.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 mars à 08:03, par BERNARD megard

    bjr

    je suis travailleur independant ( 1954) et je possede 188 trimestre de cotisation fin 2018

    je souhaiterai prendre ma retraite au 31.12.19 et continuer mon activite
    ai je droit au cumul emploi retraite
    ai je droit a la surcote

    a vous lire

    cdlt

    Répondre à ce message

    • Le 7 mars à 23:07, par Claude (CFDT Retraités)

      Les règles des indépendants sont différentes de celle des salariés en matière de continuation de l’activité et de cumul emploi retraite (voir fiche 26. Renseignez vous auprès du SSI.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 mars à 10:55, par Céline

    Bonjour,
    Je suis née en novembre 1962.
    Le 01/10/2020 j’aurai mes 168 trimestres de validés (dont 16 pour 2 enfants) et seulement 141 de cotisés.
    Si je décide d’arrêter de travailler à cette date et que je reste sans salaire jusqu’à 62 ans, pourrais-je prétendre prendre ma retraite à 62 ans et comment s’appliquerait la décote ?
    Si dans ma situation une rupture conventionnelle était possible (58 ans donc 3 années de chômage payées) est-ce que ces trimestres de chômage seraient cotisés ?
    Merci pour votre réponse,
    Cdlt,

    Répondre à ce message

    • Le 4 mars à 00:27, par P-O

      @ Céline

      Bonsoir,

      pourrais-je prétendre prendre ma retraite à 62 ans

      OUI.

      comment s’appliquerait la décote ?

      Pas de décote puisque vous avez la durée nécessaire pour une retraite à taux plein.

      est-ce que ces trimestres de chômage seraient cotisés ?

      NON,ils seront juste validés.

      Répondre à ce message

      • Le 4 mars à 16:04, par Céline

        Merci P-O pour la réponse,
        Mais j’aimerais un petit approfondissement sur ce que vous avez répondu SVP :
        Si je comprends bien, le fait d’avoir validé le nombre de trimestres requis - 168 dans mon cas - donne droit à une retraite à taux plein sans décote.
        Mais alors à quoi servent le nombre de trimestres cotisés (que l’on en ait cotisés 100 - 130 - ou 168) et quelles incidences ont-ils sur le calcul de la retraite en sachant que la CNAV se base sur la moyenne des 25 meilleurs années ?
        Merci pour cette nouvelle réponse.

        Répondre à ce message

        • Le 4 mars à 21:40, par Claude (CFDT Retraités)

          Le régime de la sécurité sociale est un régime par annuités : lorsqu’on a atteint le nombre exigé pour le taux de 50%, les trimestres en plus ne servent plus (contrairement à une régime par points comme l’Arrco).
          Lisez la fiche 21 sur le calcul de la retraite.

          Répondre à ce message

        • Le 5 mars à 10:53, par P-O

          @ Céline

          Bonjour,

          le fait d’avoir validé le nombre de trimestres requis - 168 dans mon cas - donne droit à une retraite à taux plein sans décote.

          OUI à l’âge légal de la retraite.(62 ans)

          Mais alors à quoi servent le nombre de trimestres cotisés

          Ils servent pour l’éligibilité à des dispositifs de retraite anticipée ( Carrière longue,Handicap..) et au calcul du minimum contributif pour les faibles retraites.

          quelles incidences ont-ils sur le calcul de la retraite en sachant que la CNAV se base sur la moyenne des 25 meilleurs années ?

          l’incidence est que seul ces trimestres entrent dans le calcul de retraite sachant que le calcul est fait par année civile et non pas par trimestre.Donc si vous avez moins de 25 années ou un trimestre est reporté sur votre relevé de carrière toutes les années seront comptabilisées pour le calcul de votre retraite et si vous avez plus de 25 années de travail seul les 25 meilleures années seront retenues.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 mars à 14:49, par SEGUIN Michel

    bonjour
    je suis né le 10/06/1957 donc j’ai 62 ans le 10/06/2019... ;
    je peux partir en taux plein car j’aurais au mois 166 trimestres de validés. (j’en ai 176 à fin 2018)
    si je pars en retraite à 63 ans c’est à dire le 01/07/2020 de combien sera ma surcote ?
    puis je savoir aussi de combien sera ma surcote si je pars en retraire à 63 ans + 6 mois c’est à dire au 01/01/2021 ?

    de plus j’aurais pu partir au titre de la carrière longue car j’ai 8 trimestres validés avant l’age de mes 20 ans
    je vous remercie
    Michel SEGUIN

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 22:23, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous me demandez de vous confirmer ce que vous avez lu au point 4 ? Soit 1,25% par trimestre civil après vos 62 ans, donc à partir du 1er juillet. Et c’est bien 5% de plus pour un an de surcote. Lisez aussi la fiche 36.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 5 mars à 14:44, par DIDIER

    Bonjour
    je voudrais savoir, après combien de temps est-il possible de demander la révision de la pension de retraite
    merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 27 février à 21:44, par BERTIN

    Bonsoir,

    Je suis travailleur handicapé reconnu MDPH à 50 %, j’aurais 62 ans début août prochain avec 172 trimestres (jusqu’à 2017), je travaille en CDI. Si je demande ma retraite à l’âge légal, subirai-je le malus de 10 % étant né en 1957 ? Ou est-ce que je dois avoir une inaptitude ? Merci pour votre réponse. Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 27 février à 21:47, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est expliqué fiche 36.

      Répondre à ce message

    • Le 28 février à 03:10, par P-O

      @ BERTIN

      Bonsoir,

      Si je demande ma retraite à l’âge légal, subirai-je le malus de 10 %

      NON,il vous suffira de produire à la caisse AGIRC-ARCCO liquidant votre retraite votre notification d’incapacité de la MDPH précisant un taux d’incapacité égal ou supérieur à 50%.

      Ou est-ce que je dois avoir une inaptitude ?

      Celle-ci est acquise de par votre taux d’incapacité mais vous n’êtes pas obligé d’en faire état auprès du régime de base (CARSAT) puisque vous avez le taux plein de par votre durée d’assurance.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 février à 12:14, par OUISSE Bernard

    Bonjour,
    Mon épouse, née en février 1961, a 5 trimestres cotisés reconnus avant l’âge de 20 ans, et n’a jamais cessé de travailler dans le secteur privé (sauf pendant un congé maternité reconnu comme 8 trimestres assimilés).
    Elle pourrait donc bénéficier d’une carrière longue et à ce titre faire valoir ses droits à la retraite avant les 62 ans légaux (selon les calculs, elle atteindra les 168 trimestres exigés -incluant les 8 trimestres de congé maternité- dès le 1er octobre 2020 et ainsi pouvoir prétendre à un départ dès ses 60 ans, soit le 1er mars 2021.
    Or nous avons des informations contradictoires sur la prise en compte des 8 trimestres du congé maternité :
    d’aucuns disent qu’il s’agit de trimestres assimilés et non cotisés et qu’à ce titre ils ne peuvent être pris en compte pour un départ anticipé à 60 ans,
    d’autres disent qu’il est possible, depuis le 1er avril 2014, de comptabiliser dans la durée d’assurance cotisée tous les trimestres de congé maternité.
    Dans ce cas, la différence est sensible..
    Merci de nous éclairer et/ou de nous renvoyer aux textes actuellement en vigueur dans ce cas précis
    Avec nos remerciements

    Répondre à ce message

    • Le 26 février à 00:00, par P-O

      @ OUISSE Bernard

      Bonjour,d’aucuns disent qu’il s’agit de trimestres assimilés et non cotisés et qu’à ce titre ils ne peuvent être pris en compte pour un départ anticipé à 60 ans,
      d’autres disent qu’il est possible, depuis le 1er avril 2014, de comptabiliser dans la durée d’assurance cotisée tous les trimestres de congé maternité.

      J’ai répondu précisément à votre message de la fiche 19 concernant cette question .Ces trimestres de majoration d’assurance pour enfant ne sont pas éligibles à la retraite anticipée dispositif carrière longue et ne sont pas des trimestres de congé maternité qui sont eux éligibles à la retraite anticipée dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 février à 15:59, par bruel

    bonjour
    je suis né le 19 juillet 1960 au 31 décembre 2018 j’ai 160 trimestre d’assurance retenue , a qu’el âge je peux partir a la retraite a taux plein .
    je travaille dans le secteur privet
    cordialement
    Gérard

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 20 février à 19:42, par GUILLON Chantal

    Bonsoir j ai pris ma retraite à 60 ans avec 184 trimestres d assurances or le détail de ma retraite est établi comme suit
    Montant des 25 meilleures années x50%/167
    Ne doit il pas être établi comme suit
    25 meilleures années x50 %×184/167
    À vous lire merci

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 17:27, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, comme expliqué fiche 21 votre retraite maxi est atteinte avec 167 trimestres, ce n’est pas un régime par points comme l’Arrco qui attribue des points tant que vous cotisez.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 15 février à 20:10, par DB

    Bonjour

    Je suis agent de la fonction publique hospatalière, j’ai 62 ans , j’ai 155 trimestres, l’employeur veut que je valide mes droits de retraite !

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 février à 14:32, par Martin kearsley

    Bonjour mon epouse est nee en 1950. Elle a arreté de travailler pr elever nos 2 enfants. Elle n a travaillé que 7 ans. A t elle droit à une retraite ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 3 février à 22:00, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, elle a des droits pour ses périodes cotisées et aux trimestres gratuits pour enfants. D’autre part, selon vos revenus à l’époque, il est possible qu’elle ai droit à l’AVPF (voir fiche 29).

      Répondre à ce message

      • Le 15 février à 18:38, par Cahagne

        Bonjour voilà j’ai 191 trimestre tout régime confondues je suis née en 1958 j’aurais aimé savoir si j’aurais le tôt plein merci à vous

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 février à 16:18, par tranier daniele

    bonjour,

    Je suis fonctionnaire territorial je suis née le 29/11/1962 je souhaiterai partir à 60 ans est ce possible ?et comment se fait le calcul de la décote ?
    cORDIALEMENT

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 9 février à 13:01, par Metal gilles

    bonjour,
    je suis né le 13 septembre 1959 ,j’ai obtenu les 167 trimestres ( dans le privé ) le 31 décembre 2018 et je pourrai partir à 60 ans avec le dispositif carrière longue le 01/10/2019 , mais serais je pénalisé par une minoration de 10 % de ma retraite complémentaire .

    Répondre à ce message

    • Le 9 février à 17:49, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, lisez la fiche 36.

      Répondre à ce message

    • Le 10 février à 01:27, par P-O

      @Metal gilles

      Bonsoir,

      je suis né le 13 septembre 1959
      mais serais je pénalisé par une minoration de 10 % de ma retraite complémentaire .

      OUI car vous ne remplissiez pas la condition d’âge au 31/12/2018.

      Répondre à ce message

      • Le 10 février à 11:47, par METAL gilles

        bonjour, et merci pour vos réponses

        maintenant , sachant cela , j’ai une autre question.
        Si je repousse de 3 mois mon départ, c’est à dire au 1er janvier 2020 , cela fera 1 an depuis l’obtention de mon taux plein, serais je quand même pénalisé par cette minoration sur ma retraite complémentaire

        merci

        Répondre à ce message

        • Le 10 février à 21:43, par Claude (CFDT Retraités)

          C’est expliqué fiche 36 !

          Répondre à ce message

        • Le 10 février à 22:14, par P-O

          @ METAL gilles

          Bonsoir,

          cela fera 1 an depuis l’obtention de mon taux plein

          NON car vous n’aurez pas 61 ans à cette date. Le taux plein correspond et à la durée d’assurance et à la condition d’âge pour l’éligibilité à la prise de retraite.

          serais je quand même pénalisé par cette minoration sur ma retraite complémentaire

          OUI et ce pour tout départ en retraite avant le 01/10/2020 sauf à entrer dans les cas d’exonération.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 février à 13:02, par PETER

    J’ai pris ma retraite le 01 janvier 2019 à l’âge légale de 62 ans, j’ai 186 trimestres, la caisse de retraite ne retient que 166 trimestres pourquoi ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 février à 14:29, par Marie Jolly

    Mon mari né en1955 n aura que 110 trimestres à 67 ans ..j ai vu sur son estimation qu il aurait 690€ carsat+arco. J ai entendu parler de " minimum contributif" qui s ajouterai ? Il faut le demander ? Ou est automatique ? Et comment peut on calculer le montant ? Merci de votre aide

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 3 février à 16:18, par ARLETTE GENIN

    Bonjour, Je suis née en 55 , je dois totaliser 166 T , pour la carsat je suis en surcote, pour la fonction public, je totalise 165 T + 1 mois , et suis en décote, si je prend ma retraite le 1er /01/2020.. Dois-je continuer 2 mois de plus pour totaliser 166T. ? Merci de votre réponse. Ma DRH ne sait pas me répondre

    Répondre à ce message

    • Le 3 février à 21:40, par Claude (CFDT Retraités)

      La décote comme la surcote dépendent de tous les trimestres obtenus dans tous les régimes.
      Pour la retraite de base, c’est expliqué dans cette fiche et fiche 49 pour la retraite de fonctionnaire.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er février à 19:20, par Jean-paul MOUVEAU

    j ai 74 trimestres dans le privé j en comptabiliseraient 116 dans le public soit un total de 198 et un départ a l age de 65 ans suis en surcote cordialement

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er février à 15:12, par CLAUDINE BARANGER -DEHEDIN

    bonjour , quand j’ai eu 60 ans , la Carsat m’a dit d’attendre mes 65 ans pour avoir plus de retraire du privé qu’à 60 ans , c’est ce que j’ai fais , et arrivé à mes 65 ans ils m’ont donné exactement la même somme d’argent qu’à 60 ans , pourquoi !!!!!!pour 17 années de privé je touche 174 euros par mois de retraite §§§§ c’est un peu écœurant, je voudrais liquider cette mini retraite , combien d’années je peux prétendre à toucher !!!!!!merci de m’informer

    Répondre à ce message

    • Le 1er février à 23:27, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous avez droit à la retraite sans décote à 65 ans, vous avez obtenu forcément plus qu’à 60 ans.
      Lisez cette fiche attentivement puis la 21, puis la 22 pour vérifier vos droits.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 janvier à 15:37, par Duvauchelle francoise

    Bonjour,
    J’ai 162 trimestres cotisés (dont 37 ans dans la fonction publique cnracl) et 179 retenus pour le taux (2enfants) J’aurai 62 ans au mois de septembre. Pourrais je partir en retraite en octobre et aurais je une décote si oui de combien)
    Merci d,’avance.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 20 janvier à 00:59, par Amaryline

    Bonjour,

    Née en juin 1959 je réponds aux conditions du régime carrière longue dont je pourrais bénéficier à partir du 1er juillet 2019
    Mon relevé présente fin 2018 167 trimestres cotisés dont 7 trimestres avant la fin de l’année de mes 20 ans
    J’envisage toutefois une activité jusqu’à l’âge légal de 62 ans pour un départ en retraite, ou un peu au delà

    Hypothèse 1 : Si je reste en activité jusqu’à 62 ans je comptabiliserai au 1er Juillet 2021 177 trimestres soit 10 trimestres de plus que le minimum requis pour le taux plein.
    Question : Ces 10 trimestres cotisés supplémentaires permettent-ils de majorer le montant de la retraite de base de 177/167= +5,9 % ?

    Hypothèse 2 : Si je demande une retraite fin 2021 je dépasserai de 2 trimestres l’age légal
    J’aurai 179 trimestres cotisés dont 12 trimestres de plus que le minimum requis pour le taux plein.
    Ces 12 trimestres seront-ils considérés dans le calcul de la surcote et quelle sera cette surcote en % ?

    Tous mes remerciements par avance pour votre aide et votre aimable réponse

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 09:26, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous posez votre question sous la réponse. La surcote commence à l’âge de 62 ans pour les trimestres civils cotisés à partir de ce âge dans le régime de base. Par contre, la retraite complémentaire vous attribue des points pour toutes les cotisations versées.

      Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 14:47, par P-O

      @Amaryline

      Bonjour,

      Ces 10 trimestres cotisés supplémentaires permettent-ils de majorer le montant de la retraite de base de 177/167= +5,9 % ?

      NON.

      je dépasserai de 2 trimestres l’age légal

      Donc vous aurez une surcote de votre retraite de base de 2,50%.( 1,25% par trimestre travaillé au delà de l’âge légal de la retraite).

      Née en juin 1959

      Par contre une prise de retraite à compter du 01/07/2020 vous évitera le malus de 10% pendant 3 ans sur vos retraites complémentaires AGIRC-ARCCO.Vous devriez demander à la CARSAT une attestation d’éligibilité à la retraite anticipée dispositif carrière longue qui n’est pas une demande de retraite afin de pouvoir la produire aux caisses de retraites complémentaires si vous optez pour un départ entre le 01/07/2020 et le 01/07/2021.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 janvier à 17:48, par Balverde Marie jose

    Je suis née en décembre 1956 et je viens d’être retraitée au O1 01 2019
    A la réception de la notification retraite je dépasse les 166 trimestres ...soir 171
    Visiblement pour les 15 mois supplémentaires ils me précisent qu’ils ne sont pas pris en compte.....je ne m’attendais pas à une surcote puisque je termine à l’âge légal requis à taux plein ; cependant, je suis étonnée que la totalité des trimestres ne sont pas considérés ? D’autant plus qu’ils me précisent qu’ils attendent la déclaration annuelle ,,2018 via mon employeur donc quid ?! En outre juste avant de terminer ma carrière suite à ....une ALD je travaillais pendant 20 mois à mi-temps thérapeutique...soit 1/2 salaire employeur auquel se rajoutaient les indemnités journalières s.sociale durant ces dits 20 mois.....

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 19:14, par Claude (CFDT Retraités)

      Dès que vous avez les trimestres requis, vous avez droit à la retraite au taux plein de 50% calculée sur les 25 meilleures années. Seuls les régimes par points attribuent des points tant qu’on cotise (Agirc-Arrco...).

      Répondre à ce message

      • Le 19 janvier à 10:02, par Balverde Marie jose

        Merci pour la précision de votre réponse ! Et en effet j’ai bien compris que pour imaginer/envisager une surcote c’eût été soumis à une année supplémentaire que mon départ à l’âge légal. Bien cordialement

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 25 décembre 2018 à 11:21, par PMSN

    Bonjour,
    Je suis né en juin 1956, j’envisage de demander ma retraite à partir de juillet 2019.
    J’ai cotisé 110 trimestres. Pour l’âge de départ à taux plein sans décote je devrais attendre mes 67 ans.
    Il me resteraient 16 trimestres pour avoir mes droits à taux plein sans aucune décote.
    Ai-je droit à une majoration et/ou surcote ?
    Est-ce que j’aurais une décote et dans ce cas de combien ?
    Est-ce que la formule applicable est = Sam x 37,5% (décote) x 166/166. ?

    Merci pour votre réponse.
    PN

    Répondre à ce message

    • Le 25 décembre 2018 à 18:42, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous partez à l’âge légal avec une petite carrière incomplète, 110 trimestres par exemple, votre retraite sera calculée sur la base du Sam x 37,5% X 110/166e (fiche 21).
      Si vous la demandez à 67 ans, sans trimestres supplémentaires, ce sera calculé sur la base de 50% du Sam.
      Si vous attendez après 67 ans, votre nombre de trimestres actuel de 110 sera augmenté de 2,5% par trimestres écoulé. soit pour vous 11 trimestres par an (point 9 fiche 19).

      Répondre à ce message

      • Le 4 janvier à 10:26, par PMSN

        Bonjour Monsieur,
        J’ai bien lu votre réponse, mais je me demande pourquoi la règle ci-dessous n’est-elle pas appliquée ??
        Si je décide partir à l’age de 63 ans (01/07/2019) la formule de calcul doit être => Sam x 37,5%(taux de liquidation - 12,5%) x 166/166. C’est ce qui est bien prévu au texte de loi, indiqué ci-dessous.
        "Si on demande la liquidation de sa pension avant l’âge du taux plein sans décote (point 1), mais à partir de l’âge légal (point 2), sans avoir le nombre de trimestres nécessaires, le taux est minoré.
        Cette décote était de 10 % par année manquante, elle est réduite par la réforme de 2003. La décote descend à 5 % par année manquante (au lieu de 10 %) et sans dépasser 12,5 % (au lieu de 25 %).

        La prise en compte de la décote s’effectue de deux façons :

        soit par rapport à son âge d’obtention du taux plein ;
        soit par rapport à la durée requise pour le taux plein.
        C’est la minoration la plus faible (donc la plus favorable à l’assuré) qui est appliquée.
        Le coefficient de minoration réduit le taux et s’applique sur le salaire annuel moyen.
        Pour l’assuré dont le taux plein à 65 ans est maintenu, le nombre de trimestres retenu sera celui séparant l’âge auquel la pension est liquidée et le 65e anniversaire de l’intéressé, pour le calcul de la décote.
        Exemple. Un salarié né en 1954 demande sa liquidation à 61 ans et 7 mois en septembre 2015, avec 155 trimestres validés.

        En application de la règle, on calcule le nombre de trimestres manquants :

        par rapport à l’âge du taux plein, soit 66 ans et 7 mois : 5 ans x 4 trimestres = 20 trimestres ;
        par rapport à la durée de 165 trimestres : 165 - 155 trimestres = 10 trimestres.
        C’est la pénalité la plus faible qui est appliquée, soit 10 trimestres manquants. La décote par trimestre manquant est de 1,25 % sur le Sam, soit 0,625 sur le taux, soit 0,625 x 10 = 6,25 %. Taux de liquidation : 50 % - 6,25 % = 43,75 % (au lieu des 50 %)."

        Répondre à ce message

        • Le 5 janvier à 10:14, par Claude (CFDT Retraités)

          C’est la règle indiquée qui compte pas mon explication simplifiée.

          Répondre à ce message

        • Le 7 janvier à 16:04, par P-O

          @ PMSN

          Si je décide partir à l’age de 63 ans (01/07/2019) la formule de calcul doit être => Sam x 37,5%(taux de liquidation - 12,5%) x 166/166. C’est ce qui est bien prévu au texte de loi, indiqué ci-dessous.

          NON,il y aura toujours quelque soit la date de départ une proratisation entre les trimestres validés et la durée de référence calculée en fonction de votre année de naissance. 110/166 dans votre cas.

          Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 décembre 2018 à 16:51, par COTINAUD François

    Bonjour,
    Je suis né en août 1956, et en prenant ma retraite le 1er octobre 2018, à 62 ans, j’ai 172 trimestres travaillés.
    La CNAV m’a envoyé la notification de retraite, et dit ne pas tenir compte des 6 trimestres supplémentaires que j’ai effectué.
    Pourquoi n’y a-t-il pas 6 X 1,25% de revalorisation de la retraite de base ?
    Merci de votre réponse.
    Bien cordialement,
    FC

    Répondre à ce message

    • Le 14 décembre 2018 à 22:11, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme indiqué, la surcote commence à partir de 62 ans, pas avant.
      Seuls les régimes par points prennent tout en compte, comme l’Arrco.

      Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 12:59, par hegglin alain

      bonjour jai actuellement. 175 tris mètre et a ete licencier en 2012. incapacité inaptitude et jaimerai savoir qant merci. bonne. annee 2019

      Répondre à ce message

      • Le 5 janvier à 09:05, par Claude (CFDT Retraités)

        Si vous êtes indemnisé vous aurez droit à des trimestres gratuits (voir fiche 19).
        Lisez aussi la fiche 18 sur l’ouverture du droit à la retraite. Si vous avez un taux d’invalidité reconnue, lisez la fiche 12.

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 décembre 2018 à 00:44, par Joséphine

    J ai 69 ans et je travaille encore,j ai tous mes trimestres,mais cela fait seulement 10 ans que je travaille à temps plein,je travaille dans un laboratoire analyses médicales et j ai travaillé à mi temps.Combien j aurai de retraite

    Répondre à ce message

    • Le 24 décembre 2018 à 10:37, par Claude (CFDT Retraités)

      Le montant de votre retraite dépend de plusieurs facteurs dont la durée de la carrière et le montant du salaire soumis à cotisation. Lisez aussi la fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 17 décembre 2018 à 08:37, par jean carentz

    Bonjourt,

    J’ai été licencié le 01/08/2014. Pourquoi l’année 2014 et les salaires reçus jusqu’à cette date de licenciement ne sont pas pris en compte dans les 25 meilleures années pour le calcul de la retraite ?

    Répondre à ce message

    • Le 17 décembre 2018 à 13:42, par Claude (CFDT Retraités)

      La réponse dépend de leur montant : si le total annuel des salaires de ces huit mois sont inférieurs à ceux des autres années, l’année ne compte pas. Voir fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 décembre 2018 à 11:41, par chenal

    Bonjour
    j ai 186 trimestres validés , alors que n’a caisse de retraite ne me prends en compte que 166 trimestres , les 20 qui me reste j’ en fait quoi ?????
    Cordialement
    C P

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre 2018 à 22:02, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est un régime par trimestres, dès que vous avez obtenu le taux maximum de 50%, les trimestres en plus ne sont pas utilisés. Ce n’est pas le cas d’une régime par points comme l’Arrco.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 décembre 2018 à 18:36, par Borde

    Bonjour
    Si j’ai travaillé peu d’années, disons 70 trimestres avec un salaire moyen de 500 euros, avec un départ à 62 ans, subirai-je à la fois le coefficent de minoration et la decote ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre 2018 à 11:42, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est la bonne fiche pour cette question déjà posée fiche 19.
      Votre salaire annuel moyen subira d’abord une décote sur le taux puis sera proratisé. Comme indiqué fiche à l’âge du taux plein il n’y a plus de décote.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 30 novembre 2018 à 21:18, par Epaud Jean luc

    Bonjour
    je voudrai prendre ma retraite pour carrière longue à 60 ans que je fêterai le 15 janvier j’aurai 168 trimestre,est ce que j’aurai une décote merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 28 novembre 2018 à 15:30, par PAUL SAEZ

    Je pars en carriere longue au 1er décembre 2018, j’ai tous les trimestres validés et cotisés même plus, pourquoi ne prend on pas en compte mes revenus 2018 pour le calcul de ma retraite, puis-je faire appel de ma notification de retraite ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2018 à 00:23, par Claude (CFDT Retraités)

      L’année de départ incomplète n’est pas prise en compte, c’est écrit fiche 21 : Attention, les salaires de l’année de liquidation de la pension ne sont pas pris en compte.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 28 novembre 2018 à 18:21, par Bruno

    Bonjour,
    Je suis né en 1956 et j’ai pris le 01/01/2017 ma retraite à l’age de 61 ans en carrière longue.
    j’ai cotisé 9 trimestres en plus que la caisse de retraite n’a pas pris en compte ( soit 175/166 = 1.054)
    donc logiquement ont aurait dû appliqué un coefficient de 1.054
    malheureusement pour moi le coefficient pour moi est resté à 1.000 ce qui pénalise ma retraite de 800 euros environs annuellement
    un an aprés c’est l’augmentation de la CSG et les augmentations ne sont plus revaloriser par apport au coût de la vie.
    en résumer triple peine en presque deux ans.
    question
    les 9 trimestres sont il perdus définitivement ou remis sur ma retraite arrivé à l age légal de mes 62 ans
    si cela n’est pas le cas, un jour il devront payer d’une façon ou d’une autres et se ne sera pas négociable.

    Répondre à ce message

    • Le 30 novembre 2018 à 00:15, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite de base par annuité a toujours fonctionner ainsi, les trimestres en plus ne comptent pas (voir fiche 21), contrairement à la retraite par points (qui avantage les ouvriers).

      Répondre à ce message