C. Retraites Sécu


20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote


La pension de base est un pourcentage appelé « taux ». On applique ce taux au salaire annuel moyen. Le taux normal de 50 % peut être réduit si l'une ou l'autre condition n'est pas remplie, la décote, et une majoration s'applique en cas de prolongement de l'activité au-delà de l'âge requis, la surcote.

Mise à jour : - du point 4 sur la surcote suite à la circulaire Cnav 2017-4.

Rappelons qu’il y a deux types d’âge à mémoriser pour comprendre les explications ci-dessous.
« L’âge légal » permet d’obtenir une retraite (vers 62 ans). Le taux plein (50 % sur le salaire annuel moyen) est acquis si l’assuré a le nombre de trimestres requis. Sinon, il subit une décote sur le taux.
« L’âge du taux plein » permet d’obtenir une retraite sans décote sur le taux de 50 %, quel que soit le nombre de trimestres obtenu.
Quand on a obtenu l’ouverture du droit à une retraite au taux plein, on calcule ensuite le montant de la retraite proratisée en fonction de la durée de la carrière (fiche suivante).

1. Taux plein, quel que soit le nombre de trimestres

Le taux plein de 50 % est accordé sans autre condition à partir de l’âge de 65 à 67 ans (voir tableau 1).
Par dérogation, le taux plein s’applique à partir de 62 ans aux assurés :

  • reconnus inaptes au travail
  • travailleurs handicapés justifiant d’une incapacité permanente au moins égale à 50 %.

Il s’agit aussi des :

  •  titulaires d’une pension d’invalidité ou de l’allocation aux adultes handicapés (AAH) ;
  •  anciens combattants ou prisonniers de guerre ;
  •  anciens déportés ou internés, titulaires de la carte de déporté ou interné de la Résistance, de la carte de déporté ou interné politique ;
  •  mères de famille ouvrières ayant élevé au moins trois enfants pendant neuf ans avant leur 16e anniversaire, totalisant 120 trimestres, tous régimes confondus (y compris les huit trimestres par enfant), et ayant exercé un travail manuel ouvrier pendant au moins cinq ans dans les 15 dernières années.

L’âge du taux plein est maintenu à 65 ans pour certains assurés :

  • interruption de l’activité professionnelle si aidant familial ;
  • bénéficiaire d’un trimestre de majoration d’assurance pour enfant handicapé ;
  • aide effective, en tant que salarié ou aidant familial pendant au moins 30 mois, à l’enfant bénéficiaire de la prestation de compensation du handicap ;
  • né entre juillet 1951 et fin 1955 et remplissant 3 conditions : avoir eu ou élevé au moins 3 enfants ; avoir réduit ou cessé son activité professionnelle pour se consacrer à leur éducation ; justifier d’un nombre de trimestres minimum avant cette interruption ou réduction.

Tableau 1. Âge du taux plein sans décote

Période de naissance Âge du taux plein sans décote
Avant juillet 1951 65 ans
Entre juillet et décembre 1951 65 ans et 4 mois
1952 65 ans et 9 mois
1953 66 ans et 2 mois
1954 66 ans et 7 mois
1955 et après 67 ans
Attention !

Inaptes au travail

Pour le salarié reconnu inapte au travail, la retraite au taux plein est à l’âge légal (depuis 2010).
Lorsque l’assuré invalide justifie d’une activité professionnelle, la pension de retraite allouée au titre de l’inaptitude au travail n’est accordée que si l’assuré en fait expressément la demande.

Bon à savoir

Taux plein à 62 ans pour personnes handicapées

Depuis février 2014, il est possible à une personne en situation de handicap dont le taux d’incapacité est d’au moins 50 % de liquider ses droits à la retraite à taux plein dès l’âge de 62 ans (contre 65 ans auparavant).

2. Taux plein si trimestres requis, tous régimes confondus

Les règles applicables pour le calcul de la retraite sont celles en vigueur au moment où le salarié atteint l’âge où il peut partir en retraite. Ainsi, les règles de calcul sont fixées en fonction de sa génération et non selon l’année de liquidation, que celle-ci ait lieu avant (retraite anticipée) ou après l’âge légal.
Les durées d’assurance validées dans tous les régimes de base sont cumulées pour déterminer le droit à la retraite au taux plein à l’âge légal : régimes sécu, régimes spéciaux de salariés, régimes de non-salariés, régimes étrangers de sécurité sociale.
Le tableau 2 fixe le nombre de trimestres requis pour chaque génération, jusqu’à celle de 1973.
Les préretraités et chômeurs cessent d’être indemnisés dès qu’ils ont l’âge légal et totalisent le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein à 50 %. Si le taux plein n’est pas atteint en cours d’indemnisation à un certain âge, les chômeurs peuvent, sous certaines conditions, continuer à percevoir leur allocation de Pôle emploi, jusqu’à l’âge où ils auront droit à une retraite à taux plein.

Tableau 2. Nombre de trimestres pour le taux plein à l’âge légal

C’est l’année de naissance qui détermine le nombre de trimestres exigé pour bénéficier du taux plein avant 67 ans (âge du taux plein sans décote tableau 1).

Année de naissance Trimestres requis pour l’âge légal Âge légal (départ possible)
Nés en 1948 et avant 160 trimestres 60 ans
Nés en 1949 161 trimestres 60 ans
Nés en 1950 162 trimestres 60 ans
Nés de janvier à juin 1951 163 trimestres 60 ans
Nés de juillet à décembre 1951 163 trimestres 60 ans et 4 mois
Nés en 1952 164 trimestres 60 ans et 9 mois
Nés en 1953 165 trimestres 61 ans et 2 mois
Nés en 1954 165 trimestres 61 ans et 7 mois
Nés en 1955, 1956, 1957 166 trimestres 62 ans
Nés en 1958, 1959, 1960 167 trimestres 62 ans
Nés en 1961, 1962, 1963 168 trimestres 62 ans
Nés en 1964, 1965, 1966 169 trimestres 62 ans
Nés en 1967, 1968, 1969 170 trimestres 62 ans
Nés en 1970, 1971, 1972 171 trimestres 62 ans
Nés en 1973 et après 172 trimestres 62 ans

3. Taux minoré ou décote avant l’âge du taux plein sans décote

Si on demande la liquidation de sa pension avant l’âge du taux plein sans décote (point 1), mais à partir de l’âge légal (point 2), sans avoir le nombre de trimestres nécessaires, le taux est minoré.
Cette décote était de 10 % par année manquante, elle est réduite par la réforme de 2003. La décote descend à 5 % par année manquante (au lieu de 10 %) et sans dépasser 12,5 % (au lieu de 25 %).

La prise en compte de la décote s’effectue de deux façons :

  •  soit par rapport à son âge d’obtention du taux plein ;
  •  soit par rapport à la durée requise pour le taux plein.
    C’est la minoration la plus faible (donc la plus favorable à l’assuré) qui est appliquée.

Le coefficient de minoration réduit le taux et s’applique sur le salaire annuel moyen.
Pour l’assuré dont le taux plein à 65 ans est maintenu, le nombre de trimestres retenu sera celui séparant l’âge auquel la pension est liquidée et le 65e anniversaire de l’intéressé, pour le calcul de la décote.
Exemple. Un salarié né en 1954 demande sa liquidation à 61 ans et 7 mois en septembre 2015, avec 155 trimestres validés.

En application de la règle, on calcule le nombre de trimestres manquants :

  •  par rapport à l’âge du taux plein, soit 66 ans et 7 mois : 5 ans x 4 trimestres = 20 trimestres ;
  •  par rapport à la durée de 165 trimestres : 165 - 155 trimestres = 10 trimestres.
    C’est la pénalité la plus faible qui est appliquée, soit 10 trimestres manquants. La décote par trimestre manquant est de 1,25 % sur le Sam, soit 0,625 sur le taux, soit 0,625 x 10 = 6,25 %. Taux de liquidation : 50 % - 6,25 % = 43,75 % (au lieu des 50 %).

Tableau 3. Coefficients de la décote

La décote est divisée par deux entre les générations 1944 et 1953. Les coefficients de minoration par trimestre manquant sont les suivants.

Année de naissance Coefficient de minoration du taux plein Soit une décote du taux Taux minimum
1944 2,50 % -1,25 25 %
1949 1,75 % -0,875 32,5 %
1950 1,625 % -0,8125 33,75 %
1951 1,5 % -0,75 35 %
1952 1,375 % 0,6875 36,25 %
1953 et après 1,25 % -0,625 37,5 %
Bon à savoir

La décote pour toujours

L’assuré doit donner son accord pour l’attribution de la pension de vieillesse à taux minoré. Il faut avoir conscience qu’une décote sur la pension s’applique pour le reste de sa vie, soit plus de 20 ans en moyenne. Aussi, on a souvent intérêt à attendre d’avoir le taux plein.

4. Majoration de pension ou surcote à partir de l’âge légal

L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an).
Seules les périodes cotisées, donc travaillées, des personnes ayant les trimestres requis pour bénéficier du taux plein, mais ne demandant pas la liquidation de leur retraite sont prises en compte.
La poursuite de l’activité dans un régime de sécurité sociale quelconque ouvre droit simultanément à la surcote dans chacun des régimes où cette mesure est applicable.
Le montant de la surcote s’ajoute au montant de la pension porté au minimum contributif. Elle est prise en compte pour la majoration de pension pour enfants de 10 %. Elle est prise en compte lors du calcul de la pension de réversion.

Attention, on retient un nombre de trimestres égal au nombre de trimestres civils entiers suivant celui au cours duquel est survenu l’anniversaire de l’âge légal. Par exemple, pour un salarié né en février, le premier trimestre de surcote commence au 1er avril, premier jour du trimestre civil suivant.
Toutefois, si le nombre de trimestres requis est atteint après l’âge légal, le décompte des trimestres de surcote commence dès le premier jour jour du mois suivant.

La surcote est appliquée au montant annuel brut de la pension de vieillesse. La surcote peut donc conduire à verser une pension supérieure au maximum.

Poser une question

1578 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 27 janvier à 10:40, par Polo

    Bonjour

    En cas de mise à la retraite pour inaptitude au travail, l’ employeur est ténu à payer les indemnités légales de départ à la retraite ou pas et exiger les 6 mois de préavis ?
    Merci pour vos conseils et bonne année à Tous

    Polo

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 23 janvier à 15:30, par Martine THOMAS

    Née en 1962, j’ai aujourd’hui 151 trimestres retenues y compris majoration enfant et une durée de cotisations de plus de 20 ans.
    Licenciée en 2015 à 53 ans j’ai bénéficié d’une indemnisation chômage jusqu’en 2018.
    N’étant plus indemnisée, j’ai annulé mon inscription à Pole Emploi.
    Je ne sais pas si, dans ces conditions, je peux bénéficier encore de la validation gratuite des 20 trimestres complémentaires.
    Si c’est le cas, pourrais-je prétendre à partir à la retraite en 2024 à mes 62 ans avec 151 T+ 20 T avec ou sans décotes ?
    Si non, me faudra-t-il attendre mes 67 ans en 2029, âge du taux plein mais là aussi peut être avec une décote, vu que je n’ai pas tous mes trimestres (151/168).
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 24 janvier à 16:56, par Claude (CFDT Retraités)

      Je crois que vous avez eu tord : lisez la fiche 19.
      Le retraite se calcule en deux temps : taux (avec ou sans décote) puis montant proportionnel à la durée (fiche 21).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 janvier à 17:27, par Nathalie

    Bonjour,
    j’ai une double carrière, une partie dans le privé comme secrétaire puis une autre partie dans l’éducation nationale et je suis mère de quatre enfants (trois avant mon entrée dans la fonction publique et un ensuite).
    Née en 1957, j’ai été priée de liquider mes droits pour la fonction publique au 01/07/201 suite à la réforme des retraites de cette époque.
    J’ai validé 103 trimestres. Durée d’assurance ; 132 trimestres et 71 jours comme indiqué sur le document "titre de pension".
    Pourcentage de pension : 51,5 % (103/150 x 75%).

    A 62 ans j’ai fait mon dossier pour la partie privée.
    Je cumule 50 trimestres sur 166 (pourquoi 166 cette fois dans le calcul ?).
    Revenu de base : 6546 € montant annuel de retraite = 985,89€ soit 82,15 € par mois....

    Je ne comprends pas.
    J’ai l’impression d’être pénalisée du fait du nombre insuffisant de trimestres sans que soit pris en compte l’ensemble de la carrière publique et privée.
    Pouvez vous m’aider à comprendre ?
    C’est pour moi, incompréhensible.
    MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 10 janvier à 18:27, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Vous êtes sans doute victime d’une situation fréquente et injuste qui concerne les fonctionnaires qui ont commencé leur carrière dans le privé mais elle est l’application de la règlementation.
      Votre revenu de base correspond à la moyenne des salaires des années qui ont produit au moins un trimestre cotisé (soit 200X le SMIC horaire). Si vous avez des années avec de faibles rémunérations, le salaire de référence s’en trouvera réduit et par voie de conséquence la pension de retraite.
      Des actions en justice ont été entreprises sur ce sujet sans succès.
      S’agissant du dénominateur de 166, il correspond au nombre de trimestres requis applicable à votre génération et à tous les régimes.
      Je n’ai d’ailleurs pas compris le calcul appliquée à votre retraite fonction publique. Pour en savoir plus voir 49 Taux de liquidation, calcul de la pension, décote, surcote, minimum garanti...

      Répondre à ce message

      • Le 12 janvier à 20:43, par Nathalie

        Bonsoir
        merci ,pour avoir pris le temps de me répondre.
        Je souhaite poursuivre cet échange en espérant que vous aurez la gentillesse de me répondre.

        => vous vous interrogez sur le calcul de ma retraite de la fonction publique (retraite prise en 2011), avec une information donnée : ou vous partez maintenant ou vous partez dans 7 ans avec sûrement la même retraite...
        Que souhaitez vous comme information qui permettrait de mieux comprendre ma situation.
        => Vous dites que des personnes ont engagé des procédures pour obtenir une réparation à cette injustice. Comment puis-je faire ? A qui m’adresser ?
        => Je n’arrive pas à comprendre même si la moyenne de mon salaire est faible pour le privé puisque de l’ordre de 6500 € annuel, calcul retenu, comment je peux avoir une pension publique de 1500 € pour 103 trimestres et de 80 € pour 50 trimestres.
        => Il y a quelques semaines j’ai été destinataire d’un courrier me disant que je bénéficierai en prenant ma retraite à 67 ans, d’une "majoration du minimum contributif" mais avec un renvoi sur un paragraphe "le montant de majoration de votre retraite au titre du minimum contributif vous est communiqué à titre indicatif. Son attribution et son montant dépendent, notamment, du total mensuel de vos retraites personnelles. Lorsque nous en connaîtrons les montants, nous pourrons déterminer avec exactitude si votre retraite peut être majorée". J’ai été incitée à décider de différer mais je m’aperçois que ce recul de paiement est peut-être une erreur.
        Encore merci pour le temps que consacrerez à mon dossier.

        Répondre à ce message

        • Le 13 janvier à 20:52, par Gilbert (CFDT Retraités)

          Pour répondre à la question du niveau de la pension en comparant les 2 modes de calcul :
          Dans la FP : Votre dernier salaire X 75% X 103/166 = pension FP mensuelle
          Au RG : Salaire annuel moyen X 50% X 50/166 = Pension annuelle à diviser par 12.
          Vous voyez que la pension du RG est nettement inférieure car le salaire de référence est très faible.
          Vous n’avez pas droit au minimum contributif car vous dépassez le plafond autorisé 1191 € en 2020 voir fiche 23 L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).
          S’agissant d’un recours en justice, j’ai moi même défendu un assuré jusque devant la cour d’appel en pure perte. La question a déjà été soumise au conseil constitutionnel sur le principe de l’égalité entre les assurés, le conseil a considéré que la loi était conforme . .

          Répondre à ce message

          • Le 14 janvier à 09:49, par Nathalie

            Vous n’avez pas droit au minimum contributif car vous dépassez le plafond autorisé 1191 € en 2020 voir fiche 23 L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).
            ==> Vous m’inquiétez car ils m"ont interrogé en me demandant de choisir 80 € de suite ou 2XX à 67 ans à condition de pouvoir bénéficier du minimum contributif, sans savoir j’ai choisi de différer et je m’aperçois 3 mois plus tard que de toute façon je ne bénéficierai pas de ce minimum puisque il est calculé en cumulant mes deux retraites qui dépasseront 1191...
            que puis-je, que dois-je faire ?
            Je suis un peu perdue.

            Merci

            Répondre à ce message

            • Le 14 janvier à 21:36, par Claude (CFDT Retraités)

              Le minimum de retraite de base est traité fiche 22 (et non fiche 23).
              En retardant votre retraite vous ne subissez pas la décote ce qui l’augmente beaucoup.

              Répondre à ce message

              • Le 15 janvier à 12:41, par Nathalie

                "Le minimum de retraite de base est traité fiche 22 (et non fiche 23).
                En retardant votre retraite vous ne subissez pas la décote ce qui l’augmente beaucoup."

                Minimum de base.
                Mais j’ai bien compris que je n’y aurai pas droit puisque dans ce cas, "ils" prendront les deux retraites et je sera au dessus du plafond qui ouvre le droit. Donc de ce côté c’est perdu d’avance.
                Par contre votre réponse laisse un peu d’espoir. Mais avec une retraite pour plus de 50 trimestres et de faibles revenus (annuel autour de 6546€ pour le privé) de 80 € que puis-je espérer si on retire la décote en faisant mon dossier à 67 ans (n’ayant plus l’espoir de retrouver un travail) ?
                Je me demande vraiment si je n’aurais pas du accepter de boucler avec mes 80 €...

                Merci

                Répondre à ce message

                • Le 19 janvier à 20:49, par Nathalie

                  Merci
                  Pouvez vous me confirmer votre raisonnement, à savoir, j’aurais du accepter les 80 € ?
                  Si oui, je vais reprendre contact avec les services en charge de mon dossier en espérant que ma première réponse ne soit pas considérée comme définitive.
                  Merci
                  J’attends votre retour

                  Répondre à ce message

                  • Le 19 janvier à 23:13, par Claude (CFDT Retraités)

                    On vous renseigne pour que vous puissiez prendre votre décision, car c’est vous seule que cela concerne.

                    Répondre à ce message

                    • Le 21 janvier à 09:15, par Nathalie

                      Oui bien sur, Merci.

                      Mais c’est cette phrase qui m’interroge :
                      "En retardant votre retraite vous ne subissez pas la décote ce qui l’augmente beaucoup."
                      Elle est en contradiction avec le raisonnement qui me fait regretter ma réponse négative.
                      En résumé, ai-je intérêt ou non à confirmer ma demande de retraite ? quelle incidence positive si je reporte ?
                      MERCI

                      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 16 janvier à 12:16, par Gérard

    Bonjour,
    Je suis à la retraite depuis le 01/01/20, j’ai reçu une notification de la CNAV en décembre 2019. Etant en invalidité et en activité jusqu’au 31/12/2019, ma demande a été faite en 2019. Sur ma notification les salaires de 2019 n’ont pas été enregistrés, mais par contre l’invalidité est enregistrée pour toute l’année.
    Ayant 204 trimestres, en continuant de travailler, j’ai pu bénéficier de la surcote. La surcote ne m’a pas été appliquée sur 2019. Pourtant j’ai renvoyé tous les bulletins de salaire en courrier recommandé pour une mise à jour. Ils m’ont dit qu’ils n’avaient pas enregistré mes documents.
    - Ma question :
    Faut-il que je fasse un courrier au Président de la commission de recours amiable pour cette mise à jour ? Puisque ma notification de retraite avec le montant attribué n’est pas bonne ?. Et sur cette notification il n’est pas mentionné l’application du la majoration du minimum contributif.( En juillet 2019 j’ai eu une évaluation où il était indiqué ce montant) !

    Ma retraite a été calculé sur la base des 25 meilleurs en appliquant les coefficients des salaires et cotisations des retraites attribuées au 01/01/2019.
    Les nouveaux barèmes de coefficient de revalorisation des salaires et cotisations pour un départ au 01/01/2020 sont sur le site de la CNAV et je m’aperçois qu’en prenant en compte les nouveaux coefficients, ils ont évolués ce qui fait changer mon salaire de base des 25 meilleures années J’ai fait le calcul avec ces nouveaux coefficients cela modifie ma retraite de 41 euros mensuel avec la surcote. Puisque sur cette retraite de base s’applique la surcote.
    - Ma question :
    Es ce que dans le courrier adressé au Président de la commission de recours amiable, je peux demander la mise en application de ces coefficients de 2020 en apportant la preuve sur l’ensemble des 25 meilleures années et l’application de la surcote jusqu’en 2019.
    Je trouve que le montant est important mensuellement et concernant les coefficients sur des années antérieurs cela modifie annuellement les montants sur 25 ans et cela totalisent une base différente.
    Je vous remercie par avance pour votre réponse,

    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 17 janvier à 22:17, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre retraite doit être recalculée avec les nouveaux paramètres : salaires de 2019 et revolorisation des salaires portés au compte (voir fiche 21). En principe cela va se faite automatiquement. Attendez d’avoir perçu votre première pension le 9 février avant de faire un recours amiable.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 janvier à 07:07, par chantal chasseloup

    Bonjour,
    j’aurai 62 ans en mars 2021 ET 171 TRIMESTRES.

    J’ai en 2020 162 trimestres "arreté fin decembre 2018" (l’année 2019 n’est pas encore répertoriée) mais je n’ai que 154 trimestres de cotisés.
    Si je cumule l’année 2019 et 2020 j’aurai 8 trimestres en plus soit 171 trimestres comme il est indiqué sur mon estimation mais ce qui m’inquiète c’est que je suis au chomage et je n’ai pour l’linstant que 154 trimestres de cotisés.
    Vais je subir une décote et dans l’affirmative comment la calculer ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 janvier à 08:42, par Herve_L

    Bonjour,
    Je suis né en 1957 (je dois donc avoir 166 trimestres) et j’ai fait ma demande de retraite le 01/12/2019 pour un départ en retraite le 01/04/2020.
    Au 01/04/2020, j’aurai 171 trimestres qui se décomposent comme suit :
    - 7 trimestres pour enfant handicapé,
    - 4 trimestres service national,
    - 160 trimestres en tant que salarié.
    J’ai reçu la notification de l’assurance retraite avec les caractéristiques suivantes :
    - prise en compte des 25 meilleures années jusqu’en 2018 et donc ne prend pas en compte l’année 2019,
    - n’évoque pas de surcote.

    Voici mes questions :
    - Pourquoi la notification de l’assurance retraite ne prend pas en compte l’année 2019 ?
    - Pourquoi ne prend-t-elle pas en compte les 5 trimestres de surcote ?

    Actuellement, je prévois de contester par lettre recommandée le calcul présenté dans ma notification.
    Je vous remercie d’avance pour vos réponses.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 10 janvier à 15:39, par Claude (CFDT Retraités)

      Un mois après votre demande vous avez déjà la notification ?
      Si votre retraite prend effet en 2020, elle sera recalculée avec les salaires de l’année 2019.
      La surcote commence à partir du trimestre qui suit vos 62 ans jusqu’à la date d’effet de votre retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 10 janvier à 15:53, par Herve_L

        Bonjour,
        Je vous confirme que j’ai bien reçu ma notification fin décembre.
        Ayant 63 ans en janvier 2020, vous me confirmez donc que la surcote sera bien de 6,25% (1,25% par trimestre).
        Je vous remercie pour votre réponse.
        Cordialement.

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 9 janvier à 13:26, par haddadi

    JE VAIS AVOIR 62 ANS LE 15 AVRIL 2020 ET JE VAIS FAIRE MA DEMANDE RETRAITE EN SACHANT QUE J’AI COMMENCE A 19 ANS ET DEMi
    POURAIGE AVOIR UNE SURCOTE
    MERCI

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 8 janvier à 12:29, par BERTAUX

    Bonjour,

    Je suis née le 1er janvier 1957 aurai 185 trimestres fin décembre 2020 et je souhaite prendre ma retraite début janvier 2021aurai je le droit à une surcoite.

    Bien cordialement,

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 6 janvier à 17:10, par marchese

    bonsoir,

    bénéficiaire du minimum contributif , non imposable , en retraite dans 1 mois , sans activité à ce jour , info retraite m’a estimé ma retraite à 670 euros ce calcul va-t-il changer le moment venu ou peut-on etre sure de cette somme ? la carsat m’a estimé la retraite bien en dessous de cette somme ! a qui se fier ?

    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 22 décembre 2019 à 08:06, par DROUET Andrée

    Bonjour,
    Je désire prendre ma retraite le 01/10/2020 soit 62 ans et 1 mois ( je suis née le 14/08/1958). Je totaliserais 166 trimestres. J’aurais donc une décote de un trimestre
    J’ai élevé trois enfants aurais je droit au 10 % de majoration pour enfants même si il me manque un trimestre ?
    Merci de votre réponse
    .

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 janvier à 10:58, par Didier ASTRE

    Bonjour. Mon estimation carrière longue a été faite et mon départ possible à taux plein (168 trimestres, né en 1962) a été fixé au 1/03/2023. Dans mon cas, qu’en est-il des 4 mois/an à travailler en plus pour ceux nés après 1960 ? Merci et bonne journée à vous.
    Didier

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 30 décembre 2019 à 17:53, par Martine

    Bonjour, Je suis née en octobre 1958 et j’ai 5 trimestres validés en début de carrière (pour mes 18 ans). D’après mon relevé, ma retraite à taux plein est fixée à 67 ans. Je totaliserai 166 trimestres à 63 ans. Est-ce que les avantages "carrière longue" peuvent s’appliquer à mon cas ? Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 26 décembre 2019 à 21:24, par MATERNOVA

    Bonjour,
    Je suis né le 23/6/1959
    J’ai une carrière longue avec 170 trimestres cotisés au 31/12/2018 ; Pour le calcul de ma retraite la CNAV m’indique que le maximum autorisé est 167 trimestres qui me permettent de partir en retraite le 30/9/2019.
    Pour des raisons personnelles j’ai décidé de partir à la retraite le 31/12/2019
    La CNAV m’indique :
    taux applicable au calcul de votre retraite 50%
    Montant de votre retraite brut 1490.25 euros
    Or le montant maximum mensuel de la retraite correspondant au taux de 50 % est de 1688,50 si je ne me trompe pas. (site de la CNAV - barème)
    Pouvez vous s’il vous plait m’expliquer pourquoi je ne perçois que 1490,25 euros.
    Dans l’attente de votre réponse,
    Michel Maternova

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 23 décembre 2019 à 16:02, par jean-marc chamaillé

    Bonjour Je suis né en 1958 J’ai un taux d’handicap de 82% suite à un accident du travail je pouvais donc partir en retraite à taux plein en 2013 y a t’il surcote si retraite à taux plein à 55 ans et départ en retraite à 62 ans

    Répondre à ce message

    • Le 23 décembre 2019 à 16:51, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Un départ anticipé au titre du handicap voir fiche 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés aurait pu être envisagé à condition de remplir les conditions de durée d’assurance concomitantes au handicap, voir tableau 2 de cette fiche.
      Les assurés obtenant, à compter de l’âge légal une retraite à titre normal , mais qui sont atteints d’un handicap qui leur aurait permis de bénéficier de la retraite anticipée pour assurés handicapés s’ils l’avaient demandée, peuvent obtenir, sous certaines conditions,la majoration applicable à cette prestation. Leur retraite est alors portée au montant qu’elle aurait atteint s’ils avaient obtenu une retraite anticipée augmentée de la majoration.
      Calcul de la majoration
      La formule de calcul du coefficient de majoration est celle-ci :
      durée d’assurance cotisée au régime considéré en étant handicapé / durée totale d’assurance en étant ou non handicapé × 1/3.
      Mais attention, la retraite majorée ne peut pas dépasser le montant que l’assuré aurait perçu s’il avait réuni la durée d’assurance maximum.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 18 décembre 2019 à 12:09, par Pinta

    Bonjour,
    J’ai fait deux formations professionnelles pour adulte AFPA en 1986 (7 mois) et 1996 (8 mois)
    Dans le relevé de carrière de la carsat il n’y a pas de trimestre de valider pour ces deux années de formation professionnelles.
    Est-ce que c’est normal ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 octobre 2019 à 16:18, par Michèle

    Bonjour,

    J’ai 14 trimestres à la fin de ma 20e année, donc carrière longue.

    J’aurai mes 168 trimestres (12-2021) à 59 ans. Que ce passe t-il si je pars à 59 ans ?
    Je ne comprends pas pourquoi le tableau du montant estimatif de ma retraite commence à 62 ans ?
    Devrais-je travailler 3 ans de plus pour rien de plus ?

    Si je pars à 62 ans (soit 180 trimestres), que deviennent les 12 trimestres travaillées en trop ?

    Par avance, merci !

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2019 à 12:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Les retraites anticipées ne figurent jamais sur les estimations de retraite.
      Comme indiqué fiche 13, il faut remplir trois conditions, donc celle d’avoir 60 ans.
      Dans un régime par annuités, les trimestres en trop sont perdus.

      Répondre à ce message

      • Le 16 décembre 2019 à 05:24, par Lumetta Vincente

        Bonjour
        née le 21 novembre 1957, je suis en retraite depuis le 1er décembre 2019.
        j’ai 179 trimestres travaillés et la carsat n’en retient que 166 (j’ai un taux plein de 50% ayant une invalidité de catégorie 2)
        que deviennent mes 13 trimestres travaillés en plus ? sont ils perdus ?
        merci pour votre réponse

        Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2019 à 23:08, par P-O

      @Michèle

      Bonsoir,

      Que ce passe t-il si je pars à 59 ans ?

      Ce n’est pas possible,vous pouvez juste arrêter votre activité professionnelle dés l’atteinte des 168 trimestres
      mais votre prise de retraite ne pourra intervenir que le 01 du mois suivant votre soixantième anniversaire.

      Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2019 à 16:11, par ROBILLARD

      bonjour j’ais 58 ans et 168 trimestres je voudrais savoir si je peux partir en retraite

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 16 décembre 2019 à 10:35, par bernard

    Bonjour,

    A 60 ans et 5 mois, je suis éligible pour un départ retraite "carrière longue" au 01/11/2019.
    je souhaite savoir si le dernier trimestre 2019 me donne de la surcote ?
    et également le 1er trimestre 2020 si je prends ma retraite au 01/04/20 ?
    j’ai lu que les périodes cotisées des personnes ayant les trimestres requis pour bénéficier du taux plein, mais ne demandant pas la liquidation de leur retraite, sont prises en compte.
    pouvez vous m’éclaircir sur le sujet, svp.

    Vous me confirmer que je serai pénalisée de 10% sur ma complémentaire pendant 3 ans, malgré mon taux plein.
    merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 décembre 2019 à 11:40, par emilie

    née en dec 1950, donc 69 ans révolus, je prend ma retraite le 1er janvier 2020 j ’ai acquis 175 trimestres
    c est a 65 ans que j ai eu mes 162 trimestres obligatoires , mais je continue à travailler jusqu’à cette fin decembre
    ma question : puis-je prétendre à une surcote et si possible de combien de trimestres.
    avec mes remerciements anticipés , un grand merci . Emilie. Fiche 20

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2019 à 22:49, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous avez droit à une surcote comme expliqué dans cette fiche !

      Répondre à ce message

      • Le 13 décembre 2019 à 10:35, par emilie

        Bonjour Claude. c’ est à nouveau Emilie . Merci pour votre réponse qui me rassure ;
        Par contre pouvez vous me préciser à combien de trimestres de surcote je peux prétendre ?
        Merci pour votre réponse et votre dévouement. FICHE 20

        Répondre à ce message

        • Le 13 décembre 2019 à 10:43, par Claude (CFDT Retraités)

          Comme indiqué au point 4, votre nombre de trimestres requis étant atteint après l’âge légal, le décompte des trimestres de surcote commence dès le premier jour jour du mois suivant.

          Répondre à ce message

          • Le 13 décembre 2019 à 18:16, par emilie

            toujours émilie, merci claude pour votre seconde réponse

            Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 13 décembre 2019 à 16:12, par Carole

    Bonjour
    je suis née en octobre 1957. je prends ma retraite au 1er janvier 2020. j’ai un total de 176 trimestres qui me donnent droit à un taux de 50%.
    Pour le calcul de ma retraite il n’y a que 166 trimestres qui sont retenus. Bien sûr sur les 176 trimestres j’ai des trimestres pour les enfants, une période de chômage et aussi quelques années allocation vieillesse des parents au foyer. Est-ce pour ça qu’on ne tient pas compte de tous mes trimestres ?

    Répondre à ce message

    • Le 13 décembre 2019 à 16:56, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, c’est le principe d’un régime par annuités depuis sa création, quand on atteint les trimestres exigés, la retraite maximum est atteinte. Contrairement à une régime par points où toute cotisation, même minime, compte. C’est une des raisons qui ont amené à créer les régimes qui ont suivi par points (Agirc, Arrco, Ircantec, professions libérales...).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 décembre 2019 à 13:18, par Véronique

    A l’âge du taux plein, (67 ans, en ce qui me concerne), il me manquera 5 trimestres sur les 167 exigés pour ma génération.
    J’ai bien compris que les trimestres manquants ne seront pas pénalisés mais j’aimerais savoir si un prorata ne sera pas quand même appliqué ?
    C’est à dire : 162 trimes sur 167 ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 12 décembre 2019 à 13:21, par GUERINEAU Lisette

    bonjour, je suis née en avril 1956, je travaille toujours en mi-temps en tant que AVS, j’ai cotisé aujourd’hui 170 trimestres (3 enfants), carrière hachée, élevé les enfants, carrière hachurée avec maladie (cancer, coeur), donc de petits salaires qui me donnent aujourd’hui 760e net de retraite ! je travaille actuellement pour 730e net + 320 e de pension 1ème catégorie, je pensais avoir fini ma carrière en 2020 (comme prévu) avec 1000 e minimum, avec les dernières nouvelles, faut attendre 2022 !!! perso, je ne pourrai pas physiquement ! est ce normal ? je ne comprends plus rien !! merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2019 à 22:43, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, leur discours changent et leurs promesses aussi. La droite de la majorité a gagné en retardant l’âge de la retraite. Lisez la fiche 22 sur le droit en vigueur.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 décembre 2019 à 23:47, par émilie

    née en décembre 1950, donc 69 ans révolus j’ai acquis 175 trimestres, je prends ma retraite le 1er janvier 2020 ;
    puis-je prétendre à une surcote ; si oui , de combien de trimestres ;
    avec mes remerciements

    Répondre à ce message

    • Le 12 décembre 2019 à 15:08, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Vous pouvez bénéficier d’une surcote à partir du moment où vous cumulez les deux éléments : d’une part, avoir atteint l’âge légal et d’autre part avoir atteint le nombre de trimestres demandés pour votre génération. Ce sont les trimestres en plus qui donnent droit à surcote.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 décembre 2019 à 18:43, par Barbara

    Bonjour
    J’ai travaillé pour une société en Angleterre pendant 7 ans tout en vivant en France et je suis française. J’ai fait le reste de ma carrière en France. J’ai 57 ans et je commence à me préoccuper de mes droits futurs. J’ai demandé un relevé de carrière à la caisse anglaise et elle m’a répondu qu’il fallait avoir cotisé pendant 10 ans minimum pour prétendre à des droits à l’âge de 67 ans. Cela signifie t’ il que je n’aurai rien ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2019 à 21:36, par Claude (CFDT Retraités)

      La réponse n’est pas correcte en droit car il y a les règlements européens qui obligent le Royaume-Uni à vous attribuer une retraite en prenant en compte vos périodes en France (fiche 57).
      Leur retraite de base d’un montant unique est liée à la résidence dans le pays.
      Après le Brexit, c’est l’inconnu. Allez voir sur le site du Cleiss, rubrique actualité. On espère qu’il y aura un accord entre les pays pour conserver les droits.

      Répondre à ce message

      • Le 8 décembre 2019 à 09:41, par Barbara

        Merci beaucoup Claude. Je vais continuer à investiguer.
        Cordialement

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 5 décembre 2019 à 23:50, par MARIANE SAGE

    BONJOUR,

    HABITANT LE MEXIQUE DEPUIS PRESQUE 40 ANS (JE VIENS D’AVOIR 61 ANS), J’AI TROIS QUESTIONS SANS RÉPONSE :

    1) AI-JE DROIT A UNE RETRAITE (TRES PETITE BIEN ÉVIDEMMENT PUISQUE JE N’AI TRAVAILLÉ EN FRANCE QU’ENVIRON DEUX ANS ?
    2) MON NUMÉRO DE SÉCURITÉ SOCIALE N’APPARAIT PLUS SUR LES PLATEFORMES QUI CALCULENT LES RETRAITES. DOIS-JE PENSER QUE JE N’EXISTE PLUS ?
    3) SI LA RÉPONSE À MA PREMIÈRE QUESTION EST POSITIVE, OÙ DOIS-JE M’ADRESSER ?

    MERCI D’AVANCE POUR VOTRE ORIENTATION.

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2019 à 10:41, par Claude (CFDT Retraités)

      1. Oui, le droit ne sera pas réduit à partir de 67 ans car il n’y a pas de convention avec le Mexique (lisez la fiche 59).
      2. Si votre numéro de sécu n’est pas reconnu, ce n’est pas un bon signe. Il va falloir écrire par courrier postal à la caisse où vous avez cotisé à l’époque.
      3. A la caisse de retraite où vous avez cotisé.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 décembre 2019 à 09:56, par bertrand MOULIN

    Bonjour,
    J’ai été déclaré en invalidité (Cat 2) par la CPAM en juin 2018, je suis parti en retraite en juillet 2019, c’est à dire à 63 ans.
    Bien que déclaré en invalidité, la CARSAT ne m’applique pas le taux plein de 50%.
    En effet il m’est appliqué un prorata de 154/166 trimestres.

    J’ai en effet 155 trimestres cotisés au régime général mais largement plus de 166 trimestres validés.

    Mais il me semblait que l’invalidité impliquait un taux plein de toute façon.

    A ce jour je n’ai jamais eu de réponse de la commission de recours amiable et après 7 mois j’ai sollicité le médiateur national,
    qui dans sa réponse ne mentionne pas mon invalidité (malgré mes info jointes à ma requête) et valide donc les
    calculs de la CARSAT Languedoc Roussillon.
    Merci de votre avis et conseils.
    De plus le calcul du montant sur mes 25 meilleurs années me semble largement faux...

    Répondre à ce message

    • Le 7 décembre 2019 à 10:23, par Claude (CFDT Retraités)

      Le taux normal est de 50%, et il est réduit en cas de carrière incomplète. Vous conservez ce taux de 50%, donc votre retraite est claculée sans décote, mais son montant est toujours calculé au prorata de vos trimestres validés dans le régime (fiche 21).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 5 décembre 2019 à 23:20, par Bauthamy

    Bonsoir bonjour j’aurai 62 ans le 2 septembre 2020 j’ai élevé mon mari et moi quatre enfants, avec mon relevé de carrière j ai que 154 trimestre est-ce que les trimestres de mes enfants compléteront si je veux partir à la retraite à 62 ans merci cordialement

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 décembre 2019 à 18:14, par Jacqueline

    Bonsoir et surtout merci pour l’aide que vous nous apportez.
    J’ai reçu aujourd’hui réponse de la Carsat suite à mes demandes de validation de mes trimestres espagnols et si droit à la retraite anticipée (14 trimestres avant mes 20 ans)
    Le récapitulatif des trimestres est le suivant :
    - Trimestres retenus : 107 Enfants : 16 Trimestres Espagne : 50
    Soit un total de 173 trimestres.
    Je suis née le 9/08/1958 et je compte prendre ma retraite le 1/10/2025 à 67 ans.
    Le courrier me dit que je ne peux obtenir ma retraite anticipée et que ma durée d’assurance cotisée est de 149 trimestres (je ne vois pas d’où sortent ces 149 trimestres...)
    Mes questions :
    - Les années travaillées en Espagne ne comptent donc pas pour la retraite anticipée ?
    - Comme je vais travailler jusqu’en 2025, à partir de quand la surcôte s’appliquera t’elle, vu que pour mon année de naissance il me faut 167 trimestres et que j’en suis à ce jour à 173.
    Merci d’avance pour vos réponses
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 3 décembre 2019 à 12:00, par Claude (CFDT Retraités)

      Les trimestres espagnols vous évitent la décote mais chaque pays verse a retraite selon ses règles.
      Les trimestres déclarés cotisés par l’Espagne sont pris en compte pour l’ouverture du droit à la retraite anticipée (fiche 13) mais pas pour le calcul de la retraite (fiche 21).
      La surcote commence à 62 ans, comme expliqué dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 30 novembre 2019 à 21:08, par Elisabeth

    Bonjour,
    Je suis bénéficiaire de l’AAH au 01/01/2019 et à ce titre, bien que n’ayant pas les trimestres requis je peux partir à taux plein (50%) à l’âge légal. J’ai eu 62 ans le 02/01/2019 et ma retraite m’a été atribuée au 01/06/2019.
    Ai-je droit et puis-je demander une majoration pour durée d’assurance ?

    Question TRES URGENTE car je suis en train d’écrire au Président de la Commission de recours amiable, car par ailleurs ne m’ont pas été comptés la majoration de durée d’assurance pour enfant, les périodes de chômage non indemnisées et pas mal de périodes lacunaires dont je sollicite la validation par présomption ... et mon courrier doit partir TRES VITE (je suis en limite du délai de 2 mois pour le saisir - avant le 6 décembre !)

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 26 novembre 2019 à 18:25, par Rose-Hélène CHAPITEAU

    bonjour ! je vous explique mon cas. J’ai 60 ans ; 3 enfants et travaillé de novembre 79 à mai 92. J’ai laissé mon travail pour m’occuper de mes enfants. Je n’ai recu aucune aide. Je vis avec mon compagnon qui est à la retraite . Je voudrais savoir est ce que j’ai assez de trimestres pour avoir une retraite et puis je en faire la demande. Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 novembre 2019 à 12:44, par Pascal DUBREIL

    Bonjour
    Depuis 7 mois je suis en situation d’invalidité Cat 2, sans activité professionnelle.
    Né en 1962 je fais parti des carrières longues, avant mon Invalidité j’avais calculé mon départ possible à la retraite à 58ans et 9 mois capitalisant à cette date 175 trimestres.
    - Qui décide de ma date de départ à la retraite, la CPAM ou moi ?
    - Les trimestres validés en maladie, maladie professionnelle, invalidité, et chômage, sont ils tous comptabilisés pour le calcul de la surcote ?
    - Si je décide d’attendre mes 62 ans, ou plus, les trimestres acquis au delà de mes 168 premiers trimestres compteront ils tous pour le calcul de la surcote ?
    Dans l’attente de vous lire, je vous remercie par avance, bien cordialement.
    Pascal

    Répondre à ce message

    • Le 11 novembre 2019 à 16:35, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est vous qui décidez de votre date de départ en retraite. Dès vos 62 ans, votre pension d’invalidité cessera et on vous proposera de prendre votre retraite, sauf si vous avez une activité (voir fiche 17).
      Comme indiqué dans cette fiche, la surcote ne commence qu’à 62 ans, pas avant.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 8 novembre 2019 à 16:07, par Roubaud

    Bonjour,
    Je souhaite demander ma retraite de fonctionnaire anticipée (mère de 3 enfants+ 15 ans de carriere avant 2012) le 1er mars 2021 alors que je n’aurai pas encore 62ans.
    Comment cela se passe-t-il pour ma pension au régime général (j’ai travaillé 10 ans en tant que salariée non fonctionnaire) étant donné que dans la demande en ligne nous ne pouvons donner qu’une seule date de liquidation ?
    Est-ce que la liquidation des droits du régime général se fera à ma date d’anniversaire de mes 62 ans automatiquement ? ou Est-ce que je vais perdre cette pension du régime général ?
    Par avance merci pour votre réponse
    Marie-CHristine

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2019 à 17:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous n’aurez droit à la retraite du régime général que lorsque vous remplirez les conditions, soit 62 ans. Et vous n’avez pas retravaillé, donc n’avez ps un carrière complète, vous subirez la décote indiqué dans cette fiche. Pour ne pas avoir de décote vous pourrez attendre vos 67 ans. Les retraites se demandent au moment de votre choix, quand vous y avez droit.

      Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2019 à 20:29, par P-O

      @ Roubaud

      Bonsoir,

      Vous ne subirez une décote à 62 ans que si vous n ’avez pas la durée nécessaire pour une retraite à taux plein.( durée d’assurance RG +FP). Par contre votre retraite RG sera proratisée. ( nombre de trimestres rg / nombre de trimestres requis pour votre génération).

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 novembre 2019 à 10:23, par ISABELLE COURONNE

    Bonjour,
    Je suis née en 1963 et actuellement rémunérée par le RETREP (je fais partie de la vague de départ 2011). Si j’ai bien compris mon dossier sera basculé à la sécu le 1 juillet 2030.
    Comment savoir ce que je toucherai ?
    Je touche une majoration enfant de 117,26 pour trois enfants, jusqu’à quand ?
    J’ai travaillé 6 trimestres avant mes 20 ans, suis-concernée par une carrière longue ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 2 novembre 2019 à 15:19, par Alain Marchetti

    Bonjour !
    Je suis né le 22 mai 1956. J ai acquis au 30 septembre 2019 120 trimestres en France régime général et 60 trimestres en Allemagne contrat local allemand régime général.(52 trimestres travaillés et 8 trimestres de chômage). J aimerais demander ma retraite au 01 juillet 2020. Ça me.ferait donc 7 trimestres de plus depuis sept 2019 cad 127 trimestres en France. Total 127 + 60= 187 trimestres. Il me faut 166 trimestres pour mon année de naissance. De combien sera ma surcôté 187 - 166 = 21 trimestres x 1.25 = 26.25 % ou de 127 + 52= 179 trimestres - 166= 13 trimestres x 1.25 = 16.25% ? Cela revient à dire est ce que les 8 trimestres de chômages en Allemagne sont pris en compte ou seulement les trimestres travaillés et cotisés ? Merci de votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2019 à 22:45, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce n’est pas ce qui est écrit. Si votre carrière est complète à 62 ans, soit 166 trimestres, tous trimestres confondus inscrits que votre relevé de carrière, allemands compris, la surcote commence pour chaque trimestre civil travaillé à partir ce cet âge.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er novembre 2019 à 12:46, par Lydia Surier

    Bonjour,
    Je suis née en avril 1954, il me faut donc 165 trimestres. En décembre 2015, date à laquelle j’ ai atteint l’ âge légal de départ à la retraite, je totalisais 176 trimestres plus 8 pour 1 enfant, soit 184 trimestres. Je continue à travailler et envisage de partir à la retraite au 30 juin 2020. Je bénéficierai donc d’ une surcote, mais comment sera-t-elle calculée ? Aurai-je 184 trimestres plus 18 trimestres travaillés entre janvier 2016 et juin 2020 soit 202 trimestres ce qui ferait une surcote de 202 moins 165 soit 37 trimestres ou bien les trimestres supplémentaires déjà acquis au 31 decembre 2015 ne comptent-ils pas auquel cas là la surcote serait calculés à partir des 165 trimestres requis soit seulement 18 trimestres ? Je me permets de vous poser la.question car malgré mes recherches je n’ ai pas trouvé de réponse claire à ce sujet. Merci de votre réponse et cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 1er novembre 2019 à 16:20, par Claude (CFDT Retraités)

      La surcote ne porte que sur les trimestres civils effectués depuis vos 62 ans, puisque votre carrière était complète à cet âge. « Attention, on retient un nombre de trimestres égal au nombre de trimestres civils entiers suivant celui au cours duquel est survenu l’anniversaire de l’âge légal. »

      Répondre à ce message

    • Le 1er novembre 2019 à 20:26, par P-O

      @ Lydia Surier

      Bonsoir,

      Je suis née en avril 1954, il me faut donc 165 trimestres. En décembre 2015, date à laquelle j’ ai atteint l’ âge légal de départ à la retraite, je totalisais 176 trimestres
      Je continue à travailler et envisage de partir à la retraite au 30 juin 2020.

      La surcote portera donc sur 18 trimestres qui correspondent aux trimestres civils travaillés entre l’ âge légal de la retraite pour votre génération (61 ans 7 mois) et votre cessation d’activité.Elle augmentera votre retraite de 22,5% par rapport à une retraite prise à 61 ans 7 mois.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 30 octobre 2019 à 22:54, par TRAN

    Bonjour,

    J’ai 77 ans. je suis parti à la retraite à 65 ans avec 110 trimestres. ma fille m’embauche pour un temps partiel. pouvez vous me dire si le cumul retraite emploi est sans limitation de salaire svp ? j’ai lu des choses qui se contredisaient. je ne souhaite pas que ma pension de retraite soit diminuée.

    Merci de votre réponse,
    Cordialement,
    Minh

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 28 octobre 2019 à 14:56, par fongarnand catherine

    ou trouve ou comment faire pour avoir l imprime proposition à taux minore

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre 2019 à 15:07, par Claude (CFDT Retraités)

      Je ne comprend pas la question ?

      Répondre à ce message

    • Le 29 octobre 2019 à 11:34, par P-O

      @ fongarnand catherine

      Bonjour,

      ou trouve ou comment faire pour avoir l imprime proposition à taux minore

      Il n’y a pas d’ imprimè.

      Vous devez remplir une demande de retraite normale à la suite de quoi l’assurance retraite vous demandera votre accord pour la minoration viagère de votre retraite.la même démarche est à faire pour les retraites complémentaires.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 24 octobre 2019 à 19:16, par christian marel

    Bonjour,

    Né en février 1953 ma retraite de base au 1er juillet 2019 m’ été notifiée avec 167 trim soit deux 2 trimestres de surcote qui existaient au 31/12/2018.
    Il n’a pas été tenu compte des deux trimestres d’activité jusqu’au 30/06/2019 .
    Par téléphone la MSA m’a dit qu’il ne fallait surtout pas réclamer par écrit en joignant les fiches de paie pour la période, que la régularisation s’effectuerai d’elle même dans quelque mois ou un an voire plus.
    Qu’en pensez-vous , en rappelant que le délai de recours est de deux mois.
    En vous remerciant.

    Bien cordialement.

    Christian

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2019 à 22:19, par Claude (CFDT Retraités)

      Le délai de deux mois concerne le recours administratif préalable obligatoire.
      Faites le courrier que vous aviez l’intention de faire pour prendre date. Même si ma MSA préfère attendre d’avoir la déclaration annuelle de l’employeur car c’est automatiquement ajouté à votre compte retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2019 à 08:14, par christian marel

        Encore une fois merci beaucoup pour ces réponse rapides et précises..
        Bien cordialement .

        Christian

        Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2019 à 08:57, par christian marel

        Bonjour,
        le courrier doit il etre fait auprès du service retraite de la MSA ou auprès de la commission de recours amiable ?
        En vous remerciant .
        Christian

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 octobre 2019 à 19:18, par RENAUD samper

    je prends ma retraite en janvier 2020 né 22-12-58

    j’ai commencé en avril 1978 donc plus de 167 trim

    puis je bénéficier de surcote après 2020 et combien de temps rester en activitée pour que ce soit intéressant ?

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2019 à 23:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme indiqué au point 4, la surcote commence à partir de 72 ans.

      Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2019 à 20:55, par P-O

      @RENAUD samper

      Bonsoir,

      puis je bénéficier de surcote après 2020

      OUI

      combien de temps rester en activitée pour que ce soit intéressant ?

      Cela dépend à partir de quel montant supplémentaire de votre retraite,vous jugerez cela intéressant.
      La surcote c’est 1,25% de majoration par trimestre donc 5% par année travaillée au delà de 62 ans.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 17 octobre 2019 à 09:38, par terrisse dominique

    bonjour
    j’aurais 63 ans au 18/12/2019 j’ai actuellement 185 trimestre
    je vais prendre ma retraite au 31/08/2020 serais je à taux plein ??
    n’arrivant pas à obtenir une réponse claire dans le service de gestion du personnel
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 15 octobre 2019 à 17:05, par jacques

    Bonsoir j’ai une question à vous demander : ma femme à 66 ans elle n’a pas beaucoup de trimestre cotiser donc elle aurait du partir à 66 ans et 2 mois à taux plein le 1 Juillet 2019 ,nous avons commencer à remplir son dossier retraite, mais ma question pourra t’elle avoir un rappel à partir du 1 er Juillet 2019, en vous remerciant d’avance merci

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2019 à 18:39, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Non, la pension prend effet impérativement au plus tôt le 1er du mois qui suit la demande.

      Répondre à ce message

      • Le 15 octobre 2019 à 19:39, par jacques

        donc ci j’ai bien compris je dépose mon dossier la semaine prochaine car j’ai un rendez vous , ma pension de retraite pourrais démarrer à partir du 1er Novembre

        Répondre à ce message

        • Le 16 octobre 2019 à 14:31, par Claude (CFDT Retraités)

          Oui, mais la liquidation prendra quelques mois et vous aurez un rappel. Pareil pour la retraite complémentaire.

          Répondre à ce message

          • Le 16 octobre 2019 à 15:35, par jacques

            exactement comme il faut au minimum 4 mois pour que le dossier retraite de base et complémentaire soit étudier , je vous remercie pour ces renseignements

            Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 15 octobre 2019 à 20:27, par NEZOT BRUNO

    Bonjour,
    j’ ai eu 70 ans en juillet 2018. Je n’avais pas le nombre de trimestres necessaire pour prendre ma retraite a 65 ans et j’ai donc continué à travailler jusqu’à 70 ans.
    Aurais-je droit à la surcote de 5% par année de travail supplémentaire ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 octobre 2019 à 19:40, par Florence

    bonjour,
    j’ai 59 ans et je n’ai plus la force de travailler,
    j’ai aujourd’hui cotisé 120 trimestres, je ne souhaite pas m’inscrire au chômage.
    une petite rente temporaire me permet de subvenir à mes besoins jusqu’à l’age de 67 ans
    est ce que j’aurai le droit à quelque chose lorsque mes 67 ans arriveront.
    merci de votre réponse
    Florence

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 10 octobre 2019 à 19:00, par brigitte

    bonjour,
    je suis née le 25/03/1958 (62 ans en mars)
    je suis infirmière libérale, je totalise 173 trimestres au 01/04/2020 (date envisagée pour ma retraite),j’ai deux enfants qui ne sont pas comptés dans ces trimestres.
    soit un total de 189 trimestres
    ma retraite comprendra t-elle une surcôte ?

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2019 à 17:39, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous êtes libérale non salariée, consultez votre régime de retraite. Mais ici la surcote comme à partir de de 62 ans si la carrière est complète.

      Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2019 à 03:22, par P-O

      @ brigitte

      Bonsoir,

      Je suis née le 25/03/1958 je totalise 173 trimestres au 01/04/2020

      vous aurez uniquement une surcote du régime complémentaire de la CARPIMKO pour un départ au 01/04/2020.. Celle-ci sera de 5% puisque vous aurez travaillé 1 an après vos 61 ans avec une durée d’assurance au 01/042019 supérieure à 167 trimestres.

      Vos trimestres pour enfants ne vous apporteront aucun droit puisque vous atteint la durée d’assurance nécessaire pour une retraite au taux plein par vos cotisations .

      Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2019 à 12:02, par bladier

      J’ai effectivement 62 ans (née en mai 1957)
      J’ai cotisé à ce jour 150 trimestre ’en travaillant) ;
      J’ai eu 4 enfants et donc, j’ai droit à 32 trimestres pour cela.
      Si je prends ma retraite au 1 er Janvier 2020 est-ce que j’aurai droit à une surcote pour avoir 16 trimestres de plus que les 166 pour ma tranche d’âge ?

      Et si j’attends encore 4 ans, cela changera-t-il la donne ?
      Merci beaucoup
      MP B
      0664664434

      Répondre à ce message

      • Le 14 octobre 2019 à 23:14, par P-O

        @ bladier

        Bonsoir,

        Si je prends ma retraite au 1 er Janvier 2020 est-ce que j’aurai droit à une surcote pour avoir 16 trimestres de plus que les 166 pour ma tranche d’âge ?

        NON. La surcote ne portera que sur les trimestres travaillés après l’atteinte de vos 62 ans.

        Et si j’attends encore 4 ans, cela changera-t-il la donne ?

        OUI si vous travaillez 4 ans de plus la surcote sera plus importante.

        Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 14 octobre 2019 à 08:27, par leroux

    Dans ma jeunesse j’ai acquis 4 trimestres avant de rentrer dans l’armée pour y faire carrière. Aussi j’aimerai savoir si je pourrais percevoir quelque chose.
    peut être un versement unique
    Si oui ou m’adresser et à quel âge ?

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 octobre 2019 à 21:36, par JM

    Bonjour ne retrouvant plus ma question posée le 4.10 dans toutes ces conversations je me permet de la reposer , sinon m’indiquer dans quel forum ou se trouve t elle .

    Bonjour j’aurais 168 trimestres au 1er juillet 2021 à 59 ans et 3 mois. Suis je obligé de partir à 60 ans au 05 mai 2022 si je suis au chômage après rupture conventionnelle le 1er juillet 2020 ( 1 année de chômage soit 4 trimestres après mes 164 trimestres cotisés normalement ) . Est ce que pole emploi va m’obligé à prendre ma retraite avec 1490€ nets/mois moins minoration sur la complémentaire pendant 3 ans !!!!

    Ou attendre 61 ans et dans ce cas je n’aurais plus de décote ?? Si je suis au chômage mes allocations seront de 1700€ environ minimum en fonction de mon salaire actuel. Je pensais que les séniors avait droit à 36 mois de chômage ? Ce sont mes 25 dernières années qui pénalisent mon montant retraite. Merci dans l’attente de vos conseils.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre 2019 à 04:26, par P-O

      @ JM

      Bonjour,

      Suis je obligé de partir à 60 ans au 05 mai 2022 si je suis au chômage

      NON sauf à demander votre retraite anticipée. Sans demande de votre part ,votre indemnisation chômage cessera à vos 62 ans.

      après rupture conventionnelle le 1er juillet 2020 ( 1 année de chômage soit 4 trimestres après mes 164 trimestres cotisés normalement )

      Votre rupture conventionnelle doit être effective avant vos 60 ans pour bénéficier d’une fiscalité favorable.
      Les 4 trimestres chômage de 2021 seront acquis au 20/07 mais validés qu’au 31/12/2021.

      Est ce que pole emploi va m’obligé à prendre ma retraite avec 1490€ nets/mois moins minoration sur la complémentaire pendant 3 ans !!!!

      OUI à 62 ans. Autrement dit si comme je l’ai compris vous êtes né en mai 1962,vous devrez pour ne pas subir la minoration de la retraite complémentaire :

      1) Demander à la CNAV une attestation d’éligibilité à la retraite anticipée dispositif carrière longue qui n’est pas une demande de retraite début 2022. Cette attestation indiquera une retraite à taux plein acquise à compter du 01/06/2022.( mois suivant l’atteinte de vos 60 ans)
      2) Demander votre retraite à compter du 01/06/2023 ce qui vous évitera la minoration en produisant l’attestation CARSAT d’éligibilité au dispositif carrière longue.

      Je pensais que les séniors avait droit à 36 mois de chômage ?

      OUI,sous 2 conditions avoir travaillé les derniers 36 mois avant rupture du contrat de travail et ne pas pouvoir prétendre à une retraite à taux plein à l’âge légal de la retraite.(62 ans)

      Vous concernant si une rupture conventionnelle intervient en 07/2020,votre indemnisation cessera au plus tard le 30/06/2023 et ne pourra être prolongée puisque vous n’aurez pas 62 ans à cette date.

      Mon conseil est de différer à compter du 01/05/2021 votre rupture conventionnelle ce qui vous permettra de bénéficier de 3 ans d’indemnisation chômage et de partir à 62 ans sans minoration de votre retraite complémentaire et avec des points de retraite complémentaire gratuits durant votre période d’indemnisation chômage.

      Répondre à ce message

      • Le 9 octobre 2019 à 08:27, par JM

        OUI,sous 2 conditions avoir travaillé les derniers 36 mois avant rupture du contrat de travail et ne pas pouvoir prétendre à une retraite à taux plein à l’âge légal de la retraite.(62 ans)

        Est ce que si les 2 années précédents la rupture conventionnelle je suis en arrêt maladie ( donc 4 trimestres validés maxi ) je peux prétendre à une ARE pendant au moins 1 an afin d’arriver à la retraite sans minoration donc 61 ans pour mon cas ?
        Cdt

        Répondre à ce message

        • Le 9 octobre 2019 à 14:16, par P-O

          @ JM

          Bonjour,

          L’important est d’être dans les effectifs de l’entreprise donc c’est la date de cessation d’emploi et la durée de votre emploi dans l’entreprise qui seront pris en compte pour le calcul des 36 derniers mois.Par contre le calcul du montant de l’ARE sera fait sur les 12 derniers mois travaillés sauf si votre employeur vous octroie un maintien de salaire et perçoit pour votre compte les IJSS.

          Si vous percevez un complément de salaire (prévoyance entreprise) vous obtiendrez des trimestres cotisés qui seront prioritaires sur les trimestres maladie.

          Répondre à ce message

          • Le 9 octobre 2019 à 15:23, par JM

            Par contre le calcul du montant de l’ARE sera fait sur les 12 derniers mois travaillés sauf si votre employeur vous octroie un maintien de salaire et perçoit pour votre compte les IJSS.

            Si vous percevez un complément de salaire (prévoyance entreprise) vous obtiendrez des trimestres cotisés qui seront prioritaires sur les trimestres maladie.

            Je pensais que cela revenait au même ? que ce soit le dernier salaire perçu 12 ou 18 mois avant la rupture conventionnelle suite à reprise après arrêt sans reclassement possible ou les revenus perçus en IJSS et récupérés par l’employeur toute la durée des 18 mois d’arrêt c’est à dire environ 1900€/mois que cela servirait de base au calcul des indemnités chômage .

            Répondre à ce message

            • Le 10 octobre 2019 à 22:56, par P-O

              @ JM

              les revenus perçus en IJSS et récupérés par l’employeur toute la durée des 18 mois d’arrêt

              OUI mais certains salariés en arrêt de travail ne touchent que les IJSS et d’autres perçoivent directement les IJSS et un complément de prévoyance qui seul apparait sur la fiche de paie.
              Donc sans subrogation de l’employeur pour régler les IJSS et le complément prévoyance,ce sera les 12 derniers mois travaillés qui seront pris en compte pour le calcul de l’ARE.

              Je pensais que cela revenait au même ?

              Dans votre cas ,cela revient au même car le montant de votre fiche de paie est identique.

              Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 11 octobre 2019 à 01:16, par KASIMR

    Bonjour,
    Merci à la CFDT pour ces précieuses fiches. Une véritable boussole.
    Un doute subsiste. N’ayant pas le nombre de trimestres pour un départ à la retraite à taux plein, j’ai du prolonger mon activité jusqu’à l’âge de 66 ans et 2 mois pour bénéficier du taux plein automatique. Mais là encore, je n’aurai obtenu que 118 trimestres. Est-il exact de dire que je ne pourrai pas améliorer ma pension de base au moyen de la surcote à cause du nombre insuffisant de trimestres malgré le taux plein ? Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2019 à 15:26, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, pas la surcote dans ce cas. Mais en travaillant après votre âge du taux plein, vous obtenez une majoration de trimestres conséquente. Lisez le point 8 de la fiche 19.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 8 octobre 2019 à 23:33, par Didier

    Bonjour,
    je suis né en 1961 j’aurai mes 168 trimestres le 01/04/2024. Parmi ces trimestres j’en aurai 8 assimilés (service militaires et chômage).
    Si je prolonge d’un an pour éviter la décote de 10% pendant 3 ans sur la complémentaire, départ le 01/04/2025, est ce que les 4 trimestres supplémentaires me donneront droit à une surcote de 5% sur la retraite de base bien que dans les 168 trimestres j’ai des trimestres assimilés ?
    Autrement dit est-ce que la surcote commence au delà de 168 trimestres cotisés ? dans mon cas la surcote commencerait au 177ème trimestre ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre 2019 à 15:20, par Claude (CFDT Retraités)

      Si la carrière est complète, tous trimestres confondus, la surcote commence au premier jour du trimestre civil qui suit l’ouverture de votre droit à la retraite.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 1er septembre 2019 à 14:59, par HENRI BEAUVALLET

    bonjour ,je suis né le 11/10/1958,j aurai 62 ans le 01/11/2021,pour prendre ma retraite,j aurai 168 trimestres Validés,mais que 165 trimestres cotisés.Combien aurais de décotes sur mon taux plein,j ai été en ALD depuis le 18/12/2017 et ne reprendrais pas le travail jusqu a mon age de départ a la retraite selon mon medecin traitant et médecin conseil.Je vous remercie beaucoup

    Répondre à ce message

    • Le 1er septembre 2019 à 18:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous avez 167 trimestres validés à 62 ans, vous aurez droit au taux plein, donc sans décote. Les trimestres cotisés sont pris en compte pour la retraite anticipée carrière longue et le calcul du minimum contributif.

      Répondre à ce message

      • Le 6 octobre 2019 à 18:44, par HENRI BEAUVALLET

        Je vous remercie de votre réponse,mais pour les points arrco,comment ca se passe ,si pour aller a 62 ans ,j ai mes 168 trimestres validés,mais que 165 trimestres cotisées ,qui ont déja été obtenus a la fin 2018 ,sachant que j arriverai a mes 62 ans le 11/10/2020,mais en ayant eu un arrét en longue maladie du 18/12/2017 au 01/11/2020 ,aurais je des points arco en plus des 6068 points déja acquis en fin 2018, malgrés mon arrét de 34 mois en fin de carriére . je vous remercie de nous aidez tous ,par vos renseignements trés utiles.Cordialement

        Répondre à ce message

    • Le 7 octobre 2019 à 20:49, par P-O

      @HENRI BEAUVALLET

      Bonsoir,

      je suis né le 11/10/1958,

      Donc 62 ans en 10/2020.

      j ai été en ALD depuis le 18/12/2017 et ne reprendrais pas le travail jusqu a mon age de départ a la retraite selon mon medecin traitant et médecin conseil.Je vous remercie beaucoup

      Donc votre mise en invalidité interviendra au plus tard en 12/2020.

      Votre intérêt serait de :
      1) de demander au médecin du travail de constater votre inaptitude au poste et votre employeur dire qu’il n’a aucun reclassement possible et par conséquent de vous licencier pour cause d’inaptitude ce qui vous permettra de toucher une prime de licenciement non imposable contrairement à l’indemnité de départ en retraite à l’initiative du salarié imposable au 1er euro.

      2) de bénéficier d’une indemnisation chômage jusqu’à l’atteinte d’une retraite à taux plein avec l’attribution de trimestres et de points de retraite complémentaire.

      3) de faire une demande de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) avec un taux minimal de 50% et ce afin d’éviter une minoration pendant 3 ans de votre retraite complémentaire.Vous devez aussi faire une demande AAH qui pourrait vous accorder un droit théorique et qui permettra d’indiquer le taux d’incapacité retenu au titre de la RQTH.

      4) Vous avez aussi l’option de demander une pension d’invalidité de catégorie 2 avant 12/2020 ce qui vous évitera la minoration de la retraite complémentaire mais qui ne sera pas cumulable avec l’indemnisation chômage.

      Le calcul à faire :
      57% ou 40,4% + part fixe du salaire annuel correspondant aux 12 derniers mois travaillés . ( allocation chômage)
      50% du salaire moyen des 10 dernières années pour la pension d’invalidité auquel peut s’ajouter une prévoyance complémentaire si votre employeur a souscrit cette garantie ce qui vous donnerait un maintien de salaire jusqu’à l’âge légal de la retraite.

      Le mieux serait de vous ouvrir des droits chômage puis faire une demande de mise en invalidité. Vos droits chômage seraient alors suspendus et reprendraient à vos 62 ans puisque la pension d’invalidité et l’éventuelle prévoyance collective cesserait à cette date.Bien évidemment si à 62 ans votre durée d’assurance validée est égale ou supérieure à 167 trimestres cette solution n’a pas lieu d’être.

      Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 7 octobre 2019 à 11:52, par LE BIHAN

    BONJOUR,

    JE SUIS NE LE 19/06/1959 ET J’AURAI 162 TRIMESTRES A 62 ANS
    QUEL SERA LE COEFFICIENT DE MINORATION APPLIQUE SI JE PRENDS MA RETRAITE A CETTE DATE
    MERDI

    Répondre à ce message

  • 20 Le taux de liquidation de la pension, décote, surcote Le 4 octobre 2019 à 12:42, par BOUZAHZAH

    Bonjour, je suis né le 20/01/52 j’ai cotisé 150 trimestres. A quel age dois je partir pour avoir le taux plein à la retraite et éventuellement est ce que j’ai droit à une surcote. Merci

    Répondre à ce message