UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

B. Retraites anticipées Sécu


10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés


Le droit à un départ en retraite avant l’âge légal est ouvert depuis la réforme des retraites de 2003. Les assurés ayant un taux d'incapacité permanente de 50 % (depuis janvier 2015) peuvent bénéficier d'un départ anticipé en retraite au taux plein à partir de 55 ans En cas de carrière incomplète, une majoration de la retraite doit être attribuée.

Mise à jour :
 Précisions sur majoration point 5 (13/2/23
 selon loi 2023-270 et décret 2023-436 sur la réforme des retraites (3/9/23

1. Les deux conditions à remplir

Le travailleur handicapé peut dorénavant bénéficier de sa pension de retraite avant l’âge légal, s’il remplit deux conditions :
 une durée cotisée ;
 justifier, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité de 50 %.

Autrement dit, l’ouverture du droit à la retraite anticipée est subordonnée à la justification d’une durée d’assurance cotisée tous régimes confondus, pour lesquelles la justification du taux d’incapacité permanente de 50 % doit avoir été concomitante.
Pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) reste prise en compte.

Bon à savoir

Droit au taux plein

Les assurés justifiant d’une incapacité permanente reconnue au moins égale à un taux de 50 % bénéficient du taux plein. Toutefois, la pension est calculée au prorata temporis du nombre de trimestres validés par rapport aux trimestres requis. Une majoration spécifique est prévue pour pallier les effets de cette proratisation. La retraite complémentaire ne subit pas d’abattement pour anticipation.

2. Durée cotisée exigée

Toutes les périodes ayant donné lieu à cotisations à un régime français sont retenues, dans la limite de quatre trimestres par an. Sont également pris en compte les versements pour la retraite (VLPR) au titre des années d‘apprentissage. Il n’existe pas de périodes réputées cotisées.

Toutes les périodes à l’étranger sont retenues dans le cadre du champ d’application des règlements communautaires, et dans les pays avec lesquels la France a conclu des accords de sécurité sociale. La majoration de trimestres pour enfant et la majoration pour congé parental sont prises en compte.

Les durées cotisées sont déterminées sur la base de la durée exigée pour le taux plein. Elles varient en fonction de l’âge de l’assuré à la date d’effet de la pension.

Les durées cotisées exigées sont minorées sur la base de la durée exigée pour le taux plein. Elles varient en fonction de l’âge de l’assuré à la date d’effet de la pension. Pour les générations 1973 et suivantes, ce sera à nouveau une minoration de 60 trimestres pour partir à 55 ans jusque moins 100 trimestres pour partir à 59 ans.
Pour compenser l’accélération du nombre de trimestres requis, ceux nés du 1er septembre 1961 au 31 décembre 1972, bénéficient d’une augmentation de la minoration des trimestres cotisés à déduire. Le tableau 1 en tient compte.

Tableau 1. Durées exigées par âge de départ et par génération

Naissance Âge (1) Trimestres
Taux (2) Cotisés (3)
1961 (01/09 au 31/12) 61 ans 169 68
1962 60 ans 169 68
1963 59 ans 170 68
1964 58 ans 171 79
59 ans 69
1965 57 ans 172 89
58 ans 79
59 ans 69
1966 56 ans 172 99
57 ans 89
58 ans 79
59 ans 69
1967, 1968, 1969 55 ans 172 110
56 ans 100
57 ans 90
58 ans 80
59 ans 70
1970, 1971, 1972 55 ans 172 111
56 ans 101
57 ans 91
58 ans 81
59 ans 71
1973 et suivantes 55 ans 172 112
56 ans 102
57 ans 92
58 ans 82
59 ans 72

(1) Âge de départ en retraite anticipée possible
(2) Trimestres de droit commun exigés pour le taux plein et servant de base au calcul de la retraite.
(3) Trimestres cotisés exigés en étant travailleur handicapé pour avoir droit à la retraite anticipée. Nombre calculé après minoration d’un nombre de trimestres défini selon l’âge de départ possible.

Attention, l’âge de départ est un âge possible. Quand les conditions sont remplies, on peut partir au moment de son choix.

Attention !

AVPF pas cotisée

Les périodes d’affiliation à l’assurance-vieillesse des parents au foyer sont prises en compte dans les périodes cotisées dans la limite de 4 trimestres.

3. Taux d’incapacité exigé

La durée cotisée doit avoir été accomplie alors que l’intéressé était atteint d’une incapacité permanente égale à 50 %.

Il suffit que l’assuré justifie de son taux d’incapacité de 50 % à un moment quelconque d’une année civile pour que tous les trimestres reportés au titre de cette année soient retenus. Il n’est pas nécessaire que ce taux soit reconnu à la date de la demande ou à la date d’effet de la pension.

Pour les périodes antérieures au 31 décembre 2015, la reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (MDPH ou Cotorep) reste prise en compte.

L’assuré doit produire les pièces justifiant son taux d’incapacité. Un arrêté fixe la liste des pièces justificatives et documents permettant d’attester du taux d’incapacité requis ou de l’existence de situations équivalentes.

Pour vous aider, voici l’arrêté en téléchargement.

Arrêté liste des documents

4. Reconnaissance rétroactive de périodes d’incapacité

Il est possible de faire reconnaitre des périodes d’assurance non justifiées de l’incapacité requise pour l’accès au départ anticipé au titre du handicap sous certaines conditions :
 Cette reconnaissance rétroactive intervient sur demande de l’assuré auprès de l’assurance retraite lors de la liquidation.
 Il faut justifier à la liquidation d’une incapacité permanente d’au moins 50% et produire un dossier médical de la période à valider faisant l’objet de sa demande.
 Les périodes à reconnaître ne peuvent pas dépasser 30% de la durée requise pour le départ à l’âge considéré (voir tableau 1).

La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) n’est pas suffisante pour valider les périodes rétroactives si le taux d’incapacité permanente n’est pas d’au moins 50%.
Si la RQTH a été attribuée avant le 1er janvier 2016, les intéressés peuvent demander une évaluation de leur incapacité permanente par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (MDPH).

Attention !

Retraite pour inaptitude au travail

Le régime général assure les salariés contre le risque d’invalidité jusqu’à l’âge légal de la retraite. À partir de cet âge, les assurés inaptes au travail peuvent bénéficier d’une pension de retraite à taux plein (voir point 1 de la fiche 17).

5. Montant de la retraite

Le point de départ est fixé selon les règles habituelles et ne peut pas se situer avant le 55e anniversaire de l’assuré.
La pension est calculée au taux plein de 50 %. Elle est attribuée à titre normal. L’assuré peut être reconnu inapte à partir de 60 ans, pour préserver ses droits aux avantages liés à la pension d’inaptitude au travail.
La retraite anticipée est comparée au minimum et au maximum des pensions.

La majoration de pension pour enfants s’ajoute à la pension majorée, après comparaison avec :
 la pension entière ;
 le maximum des pensions ;
 le minimum contributif.

6. Majoration de la retraite si durée d’assurance insuffisante

La retraite anticipée de travailleur handicapé est majorée en cas de carrière non complète. La majoration est calculée en appliquant un coefficient de majoration à la pension. Ce coefficient est égal 1/3 de la durée cotisée en étant handicapé, par rapport à sa durée d’assurance dans le régime considéré en étant ou non handicapé.
Calcul du coefficient : 1/3 × (durée cotisée au régime général en étant handicapé ÷ durée d’assurance au régime général limitée au maximum).
Calcul de la majoration : Montant calculé de la retraite anticipée × coefficient de majoration.
L’assuré obtenant une retraite à titre normal à l’âge légal mais atteint d’un handicap qui lui aurait permis de bénéficier de la retraite anticipée s’il l’avait demandée, peut obtenir la majoration.
La retraite majorée ne peut être supérieure au montant de retraite que l’assuré handicapé aurait perçu s’il avait justifié de la durée d’assurance requise.

Simulateur de majoration

Bon à savoir

Droit à l’Aspa

La retraite anticipée des assurés handicapés ouvre droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) à partir de l’âge légal de départ à la retraite (et non plus 65 ans).

7. Demande de retraite anticipée

Avant de demander sa retraite anticipée, l’assurance retraite préconise une demande d’étude préalable sous la forme de ce fichier en téléchargement :

Demande d’attestation

À l’issue de cette étude, la caisse de retraite remet à l’assuré :
 un imprimé de demande de situation vis-à-vis de la retraite avant 60 ans ;
 un calcul estimatif de sa retraite ; attention, cette estimation ne comporte pas la majoration spécifique décrite au point 6 ;
 une « demande de retraite anticipée - assurés handicapés », si les conditions sont remplies.

Poser une question

5750 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 11 juin à 15:52

    Bonjour Gilbert,
    Question peut-être bête mais je me lance : si, née en 1966, il me faut 69 trimestres pour partir à 59 ans, et que je ne peux faire valoir de rétroactivité (à cause du refus de la MDPH à établir des attestations exigées par la CARSAT) puis-je partir au 01/04/2028, sachant que j’ai la rqth depuis 2011 et un taux entre 50 et 75% notifié en 2015 ?
    Merci.

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 11 juin à 10:19

    Bonjour Gilbert,

    En synthèse : - Née en 09/1966 - RQTH en 2011, renouvelée en 2016, puis en 2021 et attribuée pour une durée illimitée - Taux notifié le 21/05/2015 : entre 50 et 75%, la MDPH des Deux-Sèvres ne notifiant un taux que si vous faites une demande d’aide financière (ce qui n’était pas mon intention, je voulais juste le taux)
     Dossier médical avec audiogrammes (1988 et suivants) et facture de prothèses (1993 et suivants) - J’ai travaillé toute ma vie et depuis 09/1986, veille de mes 20 ans.
    J’ai rencontré la CARSAT il y a une semaine qui m’indique que pour un départ anticipé au titre du handicap il me faut obtenir au préalable, pour passer devant leur Commission (car besoin de rétroactivité liée à ma démarche tardive / rqth) deux attestations de la MDPH : 1/ une certifiant que mon taux est supérieur à 50% depuis le 01/01/2016 à ce jour 2/ l’autre certifiant que je n’ai pas de dossier rqth avant 2011 (formule consacrée "dossier incomplet, perdu ou égaré"). J’ai contacté la MDPH qui me répond qu’elle n’a aucune obligation légale de faire ces attestations. Toutefois, le coordinateur social touché par cet imbroglio se propose de joindre la carsat.
    Si au final les deux se renvoient la balle, que devrais-je faire ?
    Merci de votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin à 18:56

      Si la MDPH n’est pas tenu de faire une attestation, elle est tenu d’examiner les dossiers qui lui sont soumis.
      Plusieurs internautes nous ont sollicités sur le sujet. Notre réponse :
      « Article D. 351-1-6 du Code de la sécu :
      Le taux d’incapacité permanente prévu à l’article L. 351-1-3 est celui fixé « au deuxième alinéa de l’article D. 821-1 ».
      L’assuré qui demande le bénéfice des dispositions de l’article L. 351-1-3 produit, à l’appui de sa demande, les pièces justifiant de la décision relative à son taux d’incapacité permanente prononcée par « les maisons départementales des personnes handicapées prévues à l’article L. 146-3 du code de l’action sociale et des familles ».
      En toute logique la MDPH devrait fournir le taux. Pas si simple. Un internaute nous donne une explication simple dans ce maquis de complexité administrative : « On obtient la détermination du taux à travers une demande de carte de mobilité inclusion ou d’AAH. Si la situation personnelle ne justifie pas la demande. La notification du refus sera motivé par un taux d’IP compris entre 50% et 79%. »
      Il faut donc faire une demande au titre de l’article L821-2 du code de la sécu :
      « L’allocation aux adultes handicapés est également versée à toute personne qui remplit l’ensemble des conditions suivantes :
      1° Son incapacité permanente, sans atteindre le pourcentage fixé par le décret prévu au premier alinéa de l’article L. 821-1, est supérieure ou égale à un pourcentage fixé par décret (D821-1 - 2° alin »
      Il faut donc demander l’AAH.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 9 février à 08:48

    Bonjour,

    J’ai reçu le 16/11/2023, ma notification de retraite qui ne tenait pas compte de la majoration pour carrière incomplète.

    J’ai demandé le 18/11/2023 via la messagerie du site de la carsat pourquoi cette majoration n’était pas indiquée sur la notification et on m’a répondu qu’elle serait calculée ultérieurement.

    Etant donné que sur cette notification, il était indiqué que j’avais 2 mois pour faire recours en cas de désaccord, et suivant vos conseils vu sur ce forum, j’ai effectué une demande auprès de la CRA le 04/12/2023, mais à ce jour, je n’ai toujours aucun retour, soit plus de 2 mois après ma demande.

    Je suis à la retraite depuis le 01/02/2024. Que puis-je faire maintenant ?
    Attendre le 09/03/2024, ma première pension de la Carsat pour voir si cette majoration a été payée ?

    A noter qu’à ce jour, la Carsat ne m’a toujours pas demandé mes derniers bulletins de paie afin de finaliser le calcul.

    Merci de vos conseils.

    Répondre à ce message

    • Le 9 février à 11:08

      Le calcul de la majoration définitive tient compte des salaires de l’exercice 2023. Ces salaires sont déclarés par l’employeur au cours du mois de janvier et portés à votre compte numériquement. On observe ce décalage tous les ans auprès des assurés qui partent en début d’année. Renouvelez votre demande à la CRA si vous constatez que la majoration et son rappel ne sont pas faites dans les prochains versements.

      Répondre à ce message

      • Le 9 février à 13:35

        Très bien, vous me confortez dans mon idée d’attendre le 09/03/2024 pour voir si ce complément est bien effectué. Et je ne désespère pas de recevoir une nouvelle notification d’ici là.

        On peut faire autant de recours que l’on souhaite auprès de la CRA sur une même cause ?

        Répondre à ce message

        • Le 9 février à 17:02

          Légalement et pour une même décision non. Mais comme c’est une obligation avant de saisir la justice et que les délais 2 mois sont courts, il est préférable de remplir cette condition. S’il fallait respecter tous les délais, les tribunaux seraient encore plus surchargés qu’ils ne le sont déjà.

          Répondre à ce message

          • Le 9 mars à 11:59

            Bonjour,
            J’ai finalement renouvellé une demande à la CRA, car le complément n’a pas été effectué sur le versement de ma pension du 8 mars.
            J’ai également adressé un message à la carsat pour avoir des renseignements sur ce complément.
            On m’a répondu que la demande est actuellement prise en compte par la CRA et que celle-ci se réunit une fois par mois. On m’a également précisé qu’un délai d’au moins 8 mois était nécessaire pour avoir une réponse.
            Est-ce normal ce délai ?
            En attendant, je ne suis pas payé de ce complément !
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 9 mars à 15:21

              Le délai de réponse règlementaire est de 2 mois. A l’issue de ce délai vous disposez de 2 mois pour saisir le pôle social du tribunal judiciaire de votre résidence. Ce délai est anormalement long.

              Répondre à ce message

              • Le 14 mars à 18:18

                Bonjour,

                Je suis dans le même cas que vous (voir les messages du 21/11/2023). J’ai fait une réclamation auprès du médiateur de ma région (Aquitaine) après de multiples réclamations auprès de la CRA restée sans réponse.

                voici le lien vers le formulaire
                J’ai reçu une réponse qui m’indiquait que le service devait faire face à un important volume de dossiers à traiter (comme l’a précisé Gilbert). Cependant, la personne m’a assuré que mon dossier serait traité prochainement, en me précisant que je pourrai toujours faire appel à elle en cas de désaccord avec la CARSAT. En revanche, si je saisis le tribunal, la médiation ne sera plus possible. Je suis donc encore dans l’attente d’une réponse.

                Je vous invite à remplir et à renvoyer ce formulaire.

                Cordialement, Thierry

                Répondre à ce message

                • Le 24 avril à 21:18

                  Bonjour Thierry,

                  Merci pour votre message que je n’avais pas vu plus tôt.
                  Je note le lien.

                  Cordialement

                  Répondre à ce message

              • Le 24 avril à 21:39

                Bonjour Gilbert,

                J’ai recu une nouvelle notification en mars qui inclus désormais la majoration handicapée.

                Par contre, je vais devoir encore contester cette notification car la majoration de 5,3% de l’année 2024 n’est pas appliquée.

                En janvier, j’avais recu une 1ere notification sur le montant de ma pension sans la majoration.
                5 jours après, une nouvelle notification pour appliquer la revalorisation 2024 de 5,3% sur la pension sans majoration.

                En mars, j’ai recu une nouvelle notification qui calcule ma pension avec la majoration. Je suis d’accord avec le calcul de la majoration, mais la carsat oublit d’appliquer la revalorisation de 5,3% !

                Je les ai contacté par messagerie à plusieurs reprises et aujourd’hui une personne m’a appelé par téléphone.
                Pour eux la revalorisation est bien appliquée et que si je voulais contester, il fallait que je fasse un recours auprès de la Cra.

                Le dialogue reste toujours compliqué avec la carsat.

                Puis-je adresser une demande de mediation en même temps que la demande à la cra ?

                Cordialement

                Répondre à ce message

                • Le 26 avril à 16:31

                  Oui, vous pouvez faire appel au médiateur en même temps.

                  Répondre à ce message

                  • Le 2 mai à 16:40

                    Bonjour Gilbert,
                    Pour info, ma demande de médiation auprès de la cnav a été refusée car j’ai une demande de revours à la Cra encours depuis le 26 avril.
                    Ils me demandent éventuellement de la renouveler si je n’ai pas de réponse de la cra dans les 2 mois.

                    Cordialement

                    Répondre à ce message

                    • Le 2 mai à 16:58

                      Merci pour ce retour.

                      Répondre à ce message

                      • Le 6 mai à 19:34

                        Bonjour, j’ai reçu une nouvelle notification incluant la prise en compte des salaires de 2023, mais toujours pas de majoration...

                        Répondre à ce message

                        • Le 7 mai à 14:39

                          Je vous conseille de faire une réclamation à la commission de recours amiable (CRA) dans le délai de 2 mois après la réception de cette dernière notification. Vous relevez de quelle caisse ?

                          Répondre à ce message

                        • Le 10 juin à 15:55

                          Bonjour, j’ai enfin reçu ma majoration. Tout arrive ...
                          Merci de vos conseils Gilbert.

                          Répondre à ce message

                      • Le 5 juin à 18:35

                        Bonjour Gilbert,

                        Dans le cas où je ne reçois pas de réponse de la CRA au 26 juin, je compte faire appel au médiateur.
                        Par contre, à partir de cette date, soit 2 mois après ma demande à la CRA, j’ai combien de temps pour faire une demande au tribunal ? C’est le tribunal judiciaire ?

                        Cordialement
                        Jean

                        Répondre à ce message

                        • Le 6 juin à 18:36

                          Le délai est de 2 mois après la réponse de la CRA ou 4 mois après la date de votre demande restée sans réponse pour saisir le Pôle social du tribunal judiciaire.

                          Répondre à ce message

                          • Le 10 juin à 16:38

                            Bonjour Gilbert,

                            Merci beaucoup pour votre réponse.
                            4 mois dans le cas où je ne reçois pas de réponse de la part de la CRA, çà laisse un peu de temps pour une demande de médiation entre les deux.
                            Jean

                            Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 9 juin à 11:49

    Bonjour,

    Je suis née le 20/02/1973. J’ai débuté ma carrière au MINARM en 1995 mais j’ai validé des trimestres auparavant dans le privé.
    Je suis reconnue RQTH depuis 1998. En 2023, j’ai bénéficié d’une carte d’invalidité supérieure à 80% et d’une RQTH sans limite de durée. Pourrais-je bénéficier d’une retraite anticipée à ce titre ?

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 5 juin à 17:49

    Bonjour je suis né en 1967 , je suis reconnu travailleur handicapé depuis 2006 j ai cotisé 146 trimestre, puis je demandé ma retraite anticipé à taux plein

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 5 juin à 10:02

    Bonjour, j’ai reçu l’attestation accord de départ de retraite anticipée travailleur handicapé définitive, je peux si je le souhaite partir en retraite.
    J’ai également reçu l’estimation de ma retraite.
    Dans dans cette estimation il ne tienne pas compte de la majoration en cas de carrière non complète.

    je suis handicapé depuis l’age de 6 ans, j’ai toujours travaillé avec ce handicap (amputé des 2 jambes) - 144 trimestres

    il calcul comme suit : REVENU DE BASE x 50% x 144/172 = montant annuel de ma retraite / 12 pour avoir le mensuel

    MAIS EN AUCUN CAS IL PARLE DE MAJORATION ????

    Auriez vous une réponse à cela, MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 16:55

      En effet, l’estimation fournie avec l’attestation ne comporte jamais la majoration. Ce qui est préjudiciable pour la décision de départ de l’assuré. Vous devez donc vérifier si cette majoration est appliquée à la notification de retraite.
      Dans votre cas, si vous avez cotisé durant les 144 trimestres, le coefficient de majoration sera de 1,33 mais écrêtée. Le montant de la retraite majorée ne peut être supérieur au montant de retraite que vous auriez perçu si vous aviez justifié de la durée d’assurance requise. Autrement dit la retraite sera REVENU DE BASE x 50%.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 8 mai à 08:12

    Bonjour Gilbert

    Mon dossier passe en commission le 14 mai pour retroactivité de période non justifié et que rqth pouvez vous m expliquer cette phrase pour le calcul j ai 3 ans à récupéré et 70 trimestre validé pour l instant avec un départ fixé à 61 ans

    Les périodes à reconnaître ne peuvent pas dépasser 30% de la durée requise pour le départ à l’âge considéré (voir tableau 1).

    Merci pour vos precieux conseil
    Jean luc

    Répondre à ce message

    • Le 8 mai à 15:50

      Si pour partir à 59 ans ou après, vous devez justifier de 71 trimestres cotisés (années 1970, 1971 ou 1972), la reconnaissance rétroactive maximum sera = 71 x 30% = 21 trimestres donc les 3 années (12 trimestres peuvent être reconnus).

      Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 12:17

      Bonjour Gilbert

      Mon dossier est passer en commission le 14 mai savez combien de temp il faut pour avoir un retour
      ci dessous un retour de la CNAV ou la saisine a eu lieu

      cordialement

      Bonjour Monsieur

      Je ne suis pas en mesure de répondre à cette question, car je ne suis pas membre de la dite commission.
      La commission a eu lieu, les documents doivent être signés par notre directrice, puis les réponses sont envoyées aux organismes demandeurs
      Il faut donc vous rapprocher de l’organisme que vous avez saisi, pour avoir la réponse

      Je vous remercie

      Répondre à ce message

      • Le 27 mai à 17:13

        Nous n’avons pas de retour d’expérience sur cette procédure. tenez-nous informé.

        Répondre à ce message

        • Le 27 mai à 20:27

          Bonjour

          avec grand plaisir je n y manquerais pas
          cordialement

          Répondre à ce message

        • Le 28 mai à 10:59

          Bonjour Gilbert ,
          Bonjour Monsieur

          Je vous confirme que votre dossier a été examiné lors de la séance de la Commission du 14/05 dernier.
          La décision rendue a été communiquée à la CARSAT Languedoc Roussillon le 22/05, à charge pour elle d’établir la notification d’attribution du droit et de vous l’adresser par voie postale ; la réception de votre notification ne devrait donc pas tarder .

          comme convenu je vous tiens au courant

          Répondre à ce message

          • Le 4 juin à 10:56

            Bonjour Gilbert

            pour info ils m ont octroyés 4 trimestres en rétroactifs sur 12 possibles c est déjà ca par contre j ai pas d explication sur les trimestre non valides en rétroactif
            cordialement

            merci de vos conseil et bonne continuation

            Répondre à ce message

            • Le 4 juin à 15:35

              Sauf si votre handicap a évolué au cours de ces années passant d’un taux inférieur à 50% à un taux supérieur, il ne me semble pas logique de vous accorder que 4 trimestres. Est-ce que la caisse de retraite mentionne les voies de recours ?

              Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 31 mai à 13:20

    Bonjour,
    Je suis né le 29/03/1968, suite à un accident du travail le 04/1993, j’ai depuis le 10/1993 la RQTH avec un taux IPP de 60%, de 1993 à 2023 j’ai 124 trimestres d’assuré dont 104 trimestres de cotisés.
    Je peut partir en retraite anticipée à quelle age.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 10:14

      Le droit est ouvert dès à présent.

      Répondre à ce message

      • Le 2 juin à 18:55

        Bonjour Gilbert,
        Merci bien pour ton retour,
        je commençais à désespéré d’avoir gain de cause auprès de la Carsat,
        J’ai entamé mes démarches depuis juillet 2023 et mon dossier n’est toujours pas finaliser bien que je leurs est remis pour 2 fois l’attestation de la MDPH avec ma RQTH et mon taux IPP , la Carsat prend en compte uniquement les 72 trimestres de cotisé pour la période de 1993 à 2015 en RQTH qui me donne droit à un départ à 59 ans le 01/04/2027 et pas les 32 trimestres de cotisé pour la période de 2016 à 2023 avec mon taux IPP de 60% pour lequel j’aurais eu droit à la retraite depuis le 01/04/2024,
        J’ai cesser mon activité depuis le 31/03/2024 et depuis je vie uniquement de ma rente accident du travail,
        Puis-je demander une rétroactivité sur ma pension de retraite et la complémentaire ?
        Merci à vous,
        Cordialement Daniel,

        Répondre à ce message

        • Le 3 juin à 18:34

          Le taux IPP de 60 % au titre de l’accident du travail est valable pour justifier la condition. Voir le 12° de l’arrêté lien au point 3. Je te conseille de faire une réclamation à la commission de recours amiable. En cas de rejet, il faudra aller au pôle social du tribunal judiciaire pour une application à compter 1/4/2024. On en reparle .

          Répondre à ce message

          • Le 4 juin à 11:05

            Bonjour Gilbert,
            J’ai rendez vous à la Carsat d’Évreux le 13/06/24 à 10:30 et sur vos conseille j’effectue ma réclamation au-prêt de la CRA en espérant d’avoir gain de cause,
            Je vous tien au courant de la suite,
            Bonne journée à vous,
            Cordialement Daniel,

            Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 1er juin à 08:03

    Bonjour
    J’ai été reconnu travailleur handicapé catégorie B le 26/01/1994 pour 5 années et ensuite de nouveau du 31/01/2006 catégorie B pour 10 années et aujourd’hui toujours sans limitation de durée , un renouvellement aura été oublié de ma part de 1999 à 2006.
    Est il possible d’obtenir Une reconnaissance pour ces dates sachant que j’ai toujours été dans la même entreprise et dans le même statut ?. Né en 1971 et ayant 53 ans Aujourd’hui pour un début d’activité a 16 ans, ces reconnaissances peuvent t’elle me faire valoir un départ anticipé a la retraite ?
    Secteur d’activité " ouvrier plâtrier, peintre"
    Avec mes remerciements
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 2 juin à 10:48

      Depuis le 1er janvier 2016, les assurés en situation de handicap doivent justifier d’un taux d’incapacité de 50% .
      Toutefois, le critère de la qualité de travailleur handicapé a été maintenu pour les périodes antérieures au 1er janvier 2016. Par conséquent, seules les périodes de reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé limitées au 31 décembre 2015 peuvent être retenues.
      Si vous disposez du taux de 50% depuis 2016, un départ est possible à 56 ans, et à 55 ans par reconnaissance rétroactive de 30% de la période lacunaire de 1999 à 2006. lisez le point 4 ci-dessus.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 28 mai à 09:36

    Bonjour, je suis née en 66 . J’ai mes 5 trismetres avant mes 20 ans. Je suis reconnue travailleur handicapée depuis 2005 catégorie C et le taux à 80%. J’ai une fille et j’ai élevé un enfant de mon mari pendant 17 ans qu’il a eu à son 1er mariage . J’ai cotisée 153 trimestre au 1 er janvier 2024 dont 80 trimestres handicapés 2024. Quel est l’âge de mon départ en retraite anticipée ? Merci . Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 11:04

      Le départ est possible dès à présent. Vous avez droit à une majoration spécifique comme indiquée au point 4

      Répondre à ce message

      • Le 31 mai à 10:46

        Merci beaucoup pour votre réponse très rapidement…. Encore une petite question . Vous me dites que je peux partir dès à présent mais est ce que j’aurais le taux plein ? Je ne sais pas comment est calculé la retraite anticipée avec la reconnaissance de travailleur handicapé. Merci et bonne journée. Cordialement…

        Répondre à ce message

        • Le 31 mai à 18:55

          Oui le départ anticipé est toujours au taux plein. Si vous n’avez pas tous vos trimestres, vous aurez droit à une majoration comme expliqué au point 6 ci-dessus.
          Le calcul : Moyenne des salaires X 50% X 156 / 172 X coefficient de majoration. 1,17 dans la limite de la Moyenne des salaires X 50%

          Répondre à ce message

          • Le 1er juin à 00:22

            Merci beaucoup Gilbert…. Bon week-end à vous . Cordialement

            Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 30 mai à 10:54

    Bonjour

    J’ai été reconnu RQTH de 2000 à 2003 je n’ai pas fait mon renouvellement de 2003 à 2013.
    puis je suis de nouveau RQTH depuis 2013 en continu et depuis le 1er novembre 2023 Je suis au taux entre 50 et 79 %.

    Je ne sais pas quel taux j’avais avant sûrement moins de 50 % mais là ils m’ont indiqué le taux car j’ai demandé AAH.

    Si j’ai cotisé assez de trimestre puisque je suis né après 1973 soit 112 trimestres que j’aurais cotisé à 55 ans, puis-je prétendre à une retraite anticipée à 55 ans ?

    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 31 mai à 12:13

      L’ouverture du droit à la retraite anticipée pour personnes handicapées est subordonnée à la justification d’une durée d’assurance cotisée, pour lesquelles le handicap doit avoir été concomitant.
      Avant 2016, le taux n’était pas exigé. Votre durée cotisée serait de 84 trimestres pour une ouverture de droit à 58 ans. Cependant, vous pouvez demander une reconnaissance rétroactive des périodes manquantes comme indiqué au point 4, ce qui vous permettrait de partir à 56 ans.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 28 mai à 20:44

    Bonjour,

    Né en février 1967, j’ai quasi toujours travaillé depuis l’age de 16 ans, les périodes de chômage mise à profit dans le cadre de la formation professionnelle, je suis donc au taqué pour mes trimestres.
    Suite un accident du travail en 1996 (IPP inférieur à 10% même en bataillant avec la CPAM...), j’ai été reconnu TH Cat B par la COTOREP en 1998, j’avais à l’époque demandé un Carte de station pénible et une carte d’invalidité, la COTOREP m’avait accordé la carte verte et pas la CI, indiquant un taux d’invalidité de 50%, sans indiquer "taux permanent".
    Je renouvelle mes demandes en 2003, idem accord de la carte verte et refus de la CI avec un taux invalidité de 60%. sans indiquer "taux permanent". + RQTH Cat B
    En 2010 je demande le renouvèlement de ma RQTH, accord 5 ans en Cat B. Je ne refais pas la demande de la carte verte qui me pose des problèmes, les gens ne comprennent pas pourquoi je suis prioritaire aux passages en caisse.
    2015, nouvelle demande, toujours accordée pour 5 années, sans catégorie
    _Fin 2021 nouvelle demande, accordée sans limitation de durée.
    J’avais pour objectif de partir à 60 ans, mais avec la réforme je m’interroge, les taux d’invalidité au delà de 50% et cette notion de "permanente"... que je ne retrouve pas sur mes notifications de décision de la COTOREP/MDPH
    J’ai demandé à la MDPH la possibilité d’avoir un document indiquant que mon taux est permanent, réponse, nous ne pouvons accéder à votre demande,
    Au vu le ma situation, puis-je prétendre à un départ anticipé pour Handicap ?
    Merci à vous
    M. AUBERT
    ..
    _

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 22:00

      Je suis étonné de la réponse de la MDPH. La circulaire 2018-24 de la CNAV § 1.1.4.1 indique clairement :
      « L’assuré qui ne dispose pas de la totalité des pièces justificatives nécessaires pour attester :
       soit de son incapacité permanente au taux de 50 % ;
       soit de la qualité de travailleur handicapé,
      s’ adresse au secrétariat de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées -
      CDAPH (en pratique la Maison départementale des personnes handicapées - MDPH) qui, au vu des
      pièces disponibles de son dossier, lui fournit des duplicatas de décisions ou, le cas échéant, une
      attestation signée par le président de cet organisme précisant la ou les périodes de reconnaissance du
      handicap »
      .
      En effet, l’indication du taux n’est plus mentionnée sur les notifications.
      Je vous suggère de renouveler votre demande par écrit et en cas de refus d’exercer un droit de recours auprès du président du conseil départemental.
      Vous pouvez aussi faire une demande d’attestation avec le formulairehttps://www.service-public.fr/parti...

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 28 mai à 15:42

    Madame, Monsieur,
    Je suis né en août 1966. J’ai une rente accident du travail au taux de 17%, suite à un Accident du travail en 1989. J’ai la RQTH attribué par la COTOREP à l’époque depuis le 1er mars 1990 et jusqu’au 31 décembre 2003 en catégorie B. Depuis décembre 2003, je n’ai pas effectué de demande de RQTH dans la mesure ou je bénéficié de part la rente accident du travail supérieure à 10% de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés et je suis rentré dans la fonction publique sur un recrutement spécifique handicapé. J’ai refais une demande de RQTH au 1er mars 2019. Pourriez-vous me dire si je suis susceptible de partir à la retraite anticipée suite à mon handicap ? Je vais avoir 58 ans en août 2024. La dernière notification de la MDPH ne fait pas mention de taux. Je vous remercie par avance pour votre réponse. Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 29 mai à 21:38

      Seule la période de 1990 à 2003, peut être reconnue. Ce qui vous permet d’envisager un départ à 61 ans. Cependant si vous obtenez le taux de 50%, une reconnaissance rétroactive serait possible dans les conditions décrites au point 4. Le départ serait alors possible à 58 ans.
      Comment obtenir le taux ?
      Faire une demande de carte de mobilité inclusion ou d’AAH. Vous essuierez un refus car votre situation personnelle ne le justifie pas. la notification du refus indiquera le taux d’IP compris entre 50% et 79%. Le problème est que seul figure sur la notification la date de refus et le taux.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 26 mai à 18:00

    Bonjour j’ai 54 ans et on vient de me découvrir une maladie génétique invalidante très difficilement diagnosticable.je suis en attente de la décision de la MDPH. Je ne pourrai probablement plus travailler. J’ai le nombre de trimestres pour une retraite travailleur handicapé. Ma maladie étant génétique puis je la faire reconnaître pour la retraite ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 11:42

      Je crains que vous n’ayez pas compris les conditions.
      La reconnaissance comme Travailleur handicapé sera trop récente pour remplir les conditions d’un départ anticipé à ce titre. Une retraite anticipée ne peut s’envisager que si vous justifiez, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité permanente de 50 % ou handicap de niveau équivalent. Autrement dit, il faut justifier des durées requises tout en étant travailleur handicapé.
      Voyez le point 4 pour la reconnaissance rétroactive mais cette clause est restrictive.
      Vous avez la possibilité de demander la mise en invalidité.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 25 mai à 15:26

    Bonjour Gilbert,

    J’ai eu mon attestation définitive de départ possible au titre du handicap au 1er juillet 2024 (à l’age de 59 ans) après une attente de plus de 9 mois. J’ai 72 trimestres cotisés en situation de handicap justifié pour 69 trimestres requis. J’ai également reçu une estimation de ma pension de base qui ne prend pas en comte la majoration pour durée d’assurance insuffisante. J’ai fait une demande par téléphone pour que la majoration soit prise en compte dans une mise à jour de l’estimation. Que faire si je ne reçois pas de réponse ?
    Puis-je compter sur cette majoration ? Finalement, si je sais que je peux compter sur cette majoration, cela me permet de la prendre dans mon estimation globale et définir ma date de départ.
    Mon prochain combat sera de l’obtenir au moment de la liquidation.

    Autre question : Existe il un moyen de simuler les points AGIRC ARCCO à partir du salaire brut pour 2024 et 2005 ? (J’ai aussi des difficultés pour obtenir une réponse de la caisse complémentaire.
    Cordialement
    Alexandre

    Répondre à ce message

    • Le 25 mai à 17:01

      L’Assurance retraite ne donne jamais le montant majoré avec l’attestation. Ce que nous regrettons. Je ne pense pas qu’ils vous donneront une réponse. Vous pouvez avoir un aperçu en utilisant le simulateur de cette fiche. Elle vous sera attribuée avec la notification de retraite.
      Pour Agirc Arrco, consultez votre espace personnel sur le site info-retraite.fr, le nombre de points acquis est indiqué sur le relevé de carrière.

      Répondre à ce message

      • Le 25 mai à 19:41

        Merci beaucoup pour votre réponse.

        Cordialement

        Alexandre B

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 21 mai à 19:18

    Bonjour Pierre,
    Je suis né en 08/1968, et suis travailleur handicapé (RQTH) depuis le 19/03/1998 jusqu’au 29/08/2031 avec une Incapacité Permanente IP<50%.
    Or pour la période allant du 03/02/2006 au 28/08/2006, je n’ai pas de notification de RQTH faute d’avoir anticipé mes rendez-vous médicaux pour compléter mon dossier à envoyer à la MDPH.
    Est-ce que je remplis toutes les conditions (70 trimestres cotisés) pour prétendre à une retraite anticipée à partir de mes 59 ans ?
    Avec tous mes remerciements pour votre prompte réponse.
    Bien cordialement, Auguste

    Répondre à ce message

    • Le 22 mai à 15:57

      Selon mes calculs, il serait possible d’ouvrir le droit dès 58 ans avec 80 trimestres cotisés pour les périodes RQTH inférieures au taux de 50% acquises avant le 31/12/2015. Explications :
      « Dès lors que l’assuré justifie de sa situation de handicap à un moment quelconque au cours d’une
      année civile d’assurance, il y a lieu d’admettre la concomitance entre cette situation et chacun des
      trimestres d’assurance reportés au compte carrière au titre de l’année en cause. La simultanéité entre
      date de justification du handicap et trimestres d’assurance, au cours d’une année civile, ne doit donc pas
      être recherchée »
      .
      Autrement dit, si vous pouvez avoir acquis 4 trimestres en 1998, et 4 autres trimestres en 2006 si ceux-ci sont inscrits sur votre relevé de carrière.
      Je vous suggère de faire une demande d’attestation avec le formulaire

      Répondre à ce message

      • Le 23 mai à 19:07

        Merci Gilbert pour ce rapide retour.
        Si j’ai bien compris, seul la période allant du 01/01/1998 au 31/12/2015 est prise en compte pour la demande de retraite anticipée RQTH, soit un total de 18 années x 4 trimestres/an = 72 trimestres cotisés.
        Au vue du Tableau 1 (Durées exigées par âge de départ et par génération), pour mon année de naissance 1968, seul un départ à 59 ans avec 70 trimestres cotisés est envisageable. Est-ce bien cela ?
        Bien cordialement
        Auguste

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 22 mai à 00:41

    Bonjour,

    J’aurai 61 ans en aout 2024, j’ai été diagnostiquée bipolaire par mon psychiatre en 2001, je suis atteinte du syndrome des jambes sans repos depuis 2012 et en 2022 j’ai été opérée d’un cancer du sein avec des séquelles physiques et psychologiques.
    Je travaille depuis 07/1983 et j’ai 180 trimestres.
    Actuellement je n’ai que des notifications de RQTH pour les périodes 2014-2017, 2017-2020 et 2020-2030. Au regard de tous mes problèmes de santé qui m’épuisent énormément je souhaiterai bénéficier d’un départ à la retraite anticipée pour handicap. Je suis en train de constituer un dossier MDPH, incluant le certificat médical de mon psychiatre, mon projet de vie, des comptes rendus médicaux, des ordonnances de traitements médicaux, des bulletins d’hospitalisation, des analyses. Je dois donc faire une demande d’AAH, carte CMI stationnement + invalidité, et d’un taux IP d’au moins 50% ?

    Je dois demander autre chose ?
    Je pourrai partir à 62 ans ou avant ?

    Je vous remercie pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mai à 16:04

      Votre reconnaissance comme Travailleur handicapé serait trop récente pour remplir les conditions d’un départ anticipé à ce titre. Une retraite anticipée ne peut s’envisager que si vous justifiez, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité permanente de 50 % ou handicap de niveau équivalent. Autrement dit, il faut justifier des durées requises tout en étant travailleur handicapé. Les conditions de durées exigées sont indiquées au tableau 1 ci-dessus.
      Un départ à 62 ans est possible au titre d’une retraite pour inaptitude comme indiqué à la fiche 9 >>> lien. Dans ce cas, le passage par la MDPH n’est pas obligatoire.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 20 mai à 15:56

    Bonjour, étant a la retraite anticipé pour handicape a l’âge de 57ans, depuis le 1 septembre 2023. je perçois une pension de 1030€ par mois. Puis je faire un cumule emploi retraite suite a ce départ anticipé ?. Si oui, a combien d’heure puis je prétendre. Vous remercient de votre réponse . Bien cordialement a vous Pierre

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 21 mai à 09:22

    Bonjour,
    Je suis travailleur handicapé depuis le 1er août 2008 (rqth) . Je suis née en 1972. J’ai un taux d’incapacité de 50%. Je travaille à temps plein. Est ce que je rentre dans les critères pour une retraite anticipée pour handicap ? Puis je partir à 58 ans si j’ai bien mes 81 trimestres cotisés ? Merci. Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 16 mai à 23:21

    Bonjour,

    Née en juin 1969, j’ai une RQTH sans limitation de durée depuis décembre 2022, avec un taux d’incapacité entre 50 et 79 %. Sur le dossier, le médecin a indiqué à la MDPH que ma pathologie est reconnue congénitale avec une date d’apparition à la naissance. Malheureusement, mon errance médicale a fait que le diagnostic date seulement novembre 2017.
    Par ailleurs, j’ai eu une RQTH du 21/06/2006 au 21/02009, non renouvelée car j’étais très isolée et complètement perdue. Le médecin du travail m’avait alors incitée à ne pas en faire état. Cependant, vu mon diagnostic de 2017, on sait maintenant qu’il s’agissait alors de comorbidités à ma pathologie reconnue en 2022. Mon médecin spécialiste pourrait l’attester. Il manquait juste le bon diagnostic de départ.

    J’ai travaillé dans le privé de novembre 1990 à juin 1998, et depuis juillet 1998, dans la fonction publique d’Etat.

    A partir de quel âge pourrai-je partir à la retraite à taux plein vu la nouvelle réforme ? Comment faire pour que mon handicap soit reconnu antérieurement à 2022 svp ?
    Enfin, puis-je entreprendre des démarches dès maintenant avec l’aide de mon médecin ?

    Avec mes remerciements pour votre aide, Bien cordialement, Isabelle B

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 18:21

      La récente réforme n’a pas modifiée les conditions pour accéder au départ anticipé vous concernant. Votre reconnaissance comme Travailleur handicapé est trop récente pour remplir les conditions d’un départ anticipé à ce titre. Une retraite anticipée ne peut s’envisager que si vous justifiez, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité permanente de 50 % ou handicap de niveau équivalent. Toutefois, le critère de la qualité de travailleur handicapé a été maintenu pour les périodes antérieures au 1er janvier 2016. Par ailleurs, il est possible de faire reconnaitre rétroactivement des périodes lacunaires comme indiqué au point 4 ci-dessus. Ce qui vous conduirait, selon mes calculs, à un départ possible à 61 ans.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mai à 22:08

        Bonjour,
        Merci beaucoup pour votre réponse. Je dois donc demander une reconnaissance rétroactive. Ensuite je ne suis pas certaine de bien comprendre.
        En effet, avant de demander la liquidation, il faudra déjà que je sache où j’en suis. Et je ne peux pas le savoir avec certitude tant que la reconnaissance n’a pas été officialisée.
        Puis-je m’adresser dès maintenant à la commission de la MDPH ? Je les ai déjà appelés et personne ne connaissait cette procédure. Du coup, j’ignore s’il y a un formulaire cerfa ou s’il faut juste un courrier libre avec une attestation du médecin spécialiste. Elle fera le lien entre mes 2 RQTH et argumenter ce qui est nécessaire.
        Désolée, mais le déroulé reste compliqué à comprendre pour moi.
        Merci encore, bonne soirée à vous.

        Répondre à ce message

        • Le 19 mai à 20:26

          La MDPH ne peut pas connaitre cette procédure car il s’agit d’une disposition de l’Assurance Retraite. Elle intervient au moment de la liquidation, demande à joindre à la demande de retraite. Le dossier est transféré par la caisse de retraite à une commission nationale placée auprès de la Cnav.

          Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 16 mai à 14:24

    Bonjour,
    Dans le tableau 1 pour une naissance en 1964 et un départ à 59 ans il est exigé 69 trimestres cotisés, or avec le simulateur du site "info-retraite" c’est 89 trimestres. Qui a raison ?
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 16:09

      Il est possible que le simulateur n’ait pas été mis à jour à la suite de la récente réforme. Avant celle-ci, la durée d’assurance exigée était de 89 trimestres (cotisés et assimilés) dont 69 cotisés. La réforme a supprimé la 1ère condition est donc seuls les 69 trimestres cotisés sont désormais exigés. La tableau 1 est juste.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 9 mai à 11:58

    Bonjour, et merci pour votre réponse. Je suis née en novembre 1966, j’ai commencé à travailler à 17 ans , je suis carrière longue, 35 ans d’ ancienneté, je suis actuellement en ALD en maladie professionnelle et aussi un accident de travail, je pourrais partir à 61ans et 1 mois, j’ai 156 trimestre à aujourd’hui . Je suis RQTH depuis 2006 et la CMI priorité de stationnement , d’ ailleurs ils ont mis un pourcentage entre 50% et 79%, pourriez -vous me dire à quoi ça peut me servir ?. Dans l’éventualité de vouloir partir plutôt, dans ma situation en ayant 10% de la maladie professionnelle . Est-ce possible ? Et aussi, je ne comprends pas l’histoire des trimestres cotisés en case 3, ça correspond à quoi ?. Pardonnez mon ignorance à ce sujet et merci de m’éclairer. Bien à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai à 16:00

      Un départ serait possible dès 59 ans si vous avez cotisé au moins 69 trimestres en même temps que votre handicap c’est à dire depuis 2006.
      L’ouverture du droit à la retraite anticipée pour personnes handicapées est subordonnée à la justification d’une durée d’assurance cotisée, pour lesquelles le handicap doit avoir été concomitant. C’est ce qu’indique le tableau 1. Date de naissance : 1966, date de départ : 59 ans nombre de trimestres cotisés concomitant au handicap : 69.
      Je vous conseille de faire une demande d’attestation voir le formulaire.
      Si vous n’avez pas tous vos trimestres vous pouvez bénéficier d’une majoration spécifique comme expliqué au point 6 ci-dessus.

      Répondre à ce message

      • Le 12 mai à 08:20

        Par contre, si je n’ ai pas de taux à 10%, je pourrais quand même partir à 59 ans ?. J’ ai sorti la feuille pour une demande d’ attestation pour la sécurité sociale pour voir ce qu’ils vont me dire. Merci pour ce que vous faites et bonne continuation. Bonne journée à vous.

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 2 mai à 16:18

    Bonjour,

    Travailleur handicapé né en décembre 1967, avec attestation illimitée incapacité à 80%, je totalise à ce jour plus de 28 années complètes dont plus de 25 ans dans la même entreprise. Je pense avoir droit à une retraite anticipée.

    Or, j’ai perdu ma 2ème femme en décembre 2023 (la 1ère est décédée en mai 2017...), et je suis à nouveau veuf.
    ma 1ère pension de réversion (régime complémentaire) a été interrompue à mon 2ème mariage en janvier 2019.

    Ma question est la suivante : Est-ce que j’ai à nouveau droit à une pension de réversion ou pas pour le régime complémentaire ?
    Peut-on réactiver la 1ère pension interrompue ?
    Ou faut-il attendre la retraite anticipée pour y avoir droit ?
    Merci de votre réponse.

    Cordialement,
    Louis de Crozé

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 16:44

      L’attribution de la pension de réversion de retraite complémentaire est indépendante de votre propre départ à la retraite. En cas de remariage, la pension de réversion est supprimée de façon définitive, Pour en savoir plus, consultez la fiche 62. >>>Lien

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 30 avril à 11:30

    Bonjour,

    j’a i fait une demande de départ anticipée à la retraite en juin 2021 , le jour de mes 55 ans , ils m’ont dit que je ne pouvais avoir droit à ma retraite anticipée,

    j’ai fait un recours au Président de la commission de recours amiable.

    Il me manquait deux périodes de rqth que je n’avais pas reconduite.

    j’ai eu un refus pour valider ses périodes manquantes le 27 10 2022.

    j’ai fait appel auprès du médiateur de l’assurance retraite , avec qui nous avons monté un dossier.

    la commission cnav ( handicap ) a reconnu que pendant les periodes manquantes que j’vais un taux d’incapacité supérieur à 50% le 20avril 2024.

    Du coup, j’aurai pu partir à la retraite à 55 ans car j’aurai validé mes trimestres .

    Je souhaite savoir si le fait d’avoir ce taux supérieur à 50% valide aussi les trimestres apres 2015. ( là ou il fallait que la rqth ).

    Je souhaite savoir si c’est retroactif et que je peux avoir mes droits depuis mes 55ans .

    cordialement,

    si mon parcours peut servir ...

    Répondre à ce message

    • Le 30 avril à 18:37

      La condition de validation des trimestres est d’avoir un taux de 50% à partir du 1/1/2016. La condition avant cette date était la RQTH. Si les périodes manquantes ont été validées, la date d’effet pourrait âtre rétroactive. Mais la condition pour ouvrir droit à la retraite est de mettre fin à votre activité professionnelle.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 12 avril à 11:23

    bonjour, reconnue RQTH le 7 11 2006 de 50 à 79 ,suite AT 13 02 2006 ( rente IPP30)
    née 12 1963, travaillant en ayant 68 trimestres cotisés en étant TH,pourrais je partir le 01 01 2025 ?
    MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 15:22

      Oui, le droit est ouvert. Faites une demande d’attestation voir formulaire

      Répondre à ce message

      • Le 17 avril à 11:58

        MERCI POUR LA RAPIDITE DE VOTRE REPONSE
        DEMANDE D ATTESTION DE TH FAITE LE 20 10 2023, TOUJOURS PAS DE REPONSE...
        CARSAT INJOIGNABLE
        SACHANT QUE JE PEUX BENEFICIER PAR L EMPLOYEUR DE 4 MOIS DE CONGES PRE RETRAITES ET LES CA,SOIT UN DEPART VERS JUILLET 2024 POUR UNE RETRAITE LE 01 01 2025 POUR TH
        MERCI

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 26 janvier à 21:35

    Bonjour
    Je suis né le 21 mars 1966.
    Depuis 2004, je suis reconnu travailleur handicapé par la MDPH. Aucun taux n’étant mentionné sur les papiers, ce n’est qu’en 2019 que j’ai découvert qu’il fallait un taux d’au moins 50% depuis 2016 pour pouvoir partir en retraite anticipée en tant que travailleur handicapé. J’ai fait la demande du taux et l’ai obtenu en juillet 2019.
    De 2004 à fin 2015, j’ai cotisé 48 trimestres.
    De 2019 au 1er avril 2024, j’aurais 21 trimestres.
    Ce qui fait un total de 69 trimestres.

    Est-ce que le "trou" des 3 années (2016-2017-2018) est préjudiciable pour la validation des 69 trimestres ?
    Si non, je peux théoriquement prétendre pouvoir partir à 59 ans (où il faut 69 trimestres pour ceux né en 1966). Est-ce exact ?

    Cependant, je pensais pouvoir partir à 58 ans (au 1er avril 2024 où il faudrait 79 trimestres), car j’ai lu que l’on pouvait obtenir jusqu’à 30% des trimestres requis par rapport à la reconnaissance rétroactives des périodes d’incapacité (pour moi de 2016 à juillet 2019 car il m’en manquerait 10 !)
    La Carsat m’a envoyé un papier à envoyer à la MNPH pour que celle-ci reconnaisse ces périodes. Et la MDPH m’a répondu qu’elle ne pouvait rien faire et qu’il fallait que je contacte un conseiller de la Carsat afin qu’il saisisse la commission. De ce fait, à deux mois du 1er avril, je ne sais toujours pas si je pourrais ou non partir à 58 ans ?
    Surtout que l’on ne sait pas à qui s’adresser si chacun se renvoie la balle !
    Dans l’attente aux réponses à mes diverses questions.

    Cordialement
    H.G

    Répondre à ce message

    • Le 27 janvier à 11:24

      Je vous confirme la procédure indiquée par la MDPH. La période lacunaire ne modifie pas le décompte des 69 trimestres. Faites une lettre de réclamation en demandant l’application de la circulaire CNAV n°2018—24 du 23-10-2018 paragraphe 1.1.4.3 >>>>lien

      Répondre à ce message

      • Le 27 janvier à 19:04

        Bonjour
        Merci pour votre réponse.
        Puis-je aussi essayer d’écrire via mon espace personnel sur le site de l’assurance retraite ?
        Si oui, c’est une demande de saisine du service réclamation ou une demande de saisine de la commission du recours amiable ?
        Cordialement
        H.G

        Répondre à ce message

        • Le 28 janvier à 11:11

          Après relecture de la circulaire, la Carsat a appliqué la procédure. D’abord un renvoi vers la MDPH puis saisine de la commission ad hoc de reconnaissance rétroactive. Faites une simple demande par internet d’application de la circulaire et joignez les documents indiquées dans cette circulaire.

          Répondre à ce message

          • Le 4 avril à 12:55

            Bonjour
            Pour partir à 58 ans, il me faut 79 trimestres.
            A cause des 3 années (2016 ; 2017 et 2018) où je ne savais pas qu’être reconnu à la MDPH ne suffisait plus, je n’ai que 69 trimestres de cotisés le 1er avril 2024 (j’ai 58 ans depuis le 21 mars). Depuis 2019, j’ai obtenu mon taux qui est supérieur à 50%. Si ces années là avaient compté, j’en aurais 81. J’ai saisi la commission par rapport au 30% de trimestres rétroactivement récupérables ( sur les 23 possibles, il ne m’en faut que 10). Peuvent-ils refuser de me les octroyer ?
            Cordialement
            H. G.

            Répondre à ce message

            • Le 5 avril à 10:47

              Nous n’avons pas de retour d’expérience sur les décisions de cette commission. Dites nous la suite donnée.

              Répondre à ce message

              • Le 26 avril à 21:27

                Bonjour
                Je viens d’apprendre aujourd’hui que la Carsat me compte seulement 4 trimestres cotisés (avec taux d’incapacité d’au moins 50%) que pour l’année où j’ai fait la demande en 2019. Alors que je croyais qu’une fois l’avis favorable donné, c’était bon pour la suite. Quelle déception !
                J’ai renouvelé ma RQTH en 2022. La précédente allait de 2017 à 2022. A la MDPH, la personne au téléphone a semblé insinuer que le taux aurait dû compter jusqu’à la fin de la période où a été donné l’avis des 50%. Que savez-vous là-dessus ?
                Pourquoi faire simple lorsqu’on peut faire compliqué !!
                De ce fait, il va falloir que je redemande mon taux (ou demander une carte mobilité inclusion mention "invalidité".
                J’ai l’impression qu’il faut sans cesse se battre par avoir les éléments du dossier.
                Cordialement
                H.G.

                Répondre à ce message

                • Le 27 avril à 15:56

                  Le problème que vous soulevez est connu. Il a fait l’objet d’un avis de la défenseure des droits le 26 juillet 2023. voir la décision.
                  J’ai le sentiment que cette règle est appliquée de façon variable pour certaines caisses. A quelle caisse appartenez vous ?
                  Vous pouvez demander un justificatif à la MDPH :
                  La circulaire CNAV indique : "L’assuré qui ne dispose pas de la totalité des pièces justificatives nécessaires pour attester :
                   soit de son incapacité permanente au taux de 50 % ;
                   soit de la qualité de travailleur handicapé,
                  s’ adresse au secrétariat de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées -
                  CDAPH (en pratique la Maison départementale des personnes handicapées - MDPH) qui, au vu des
                  pièces disponibles de son dossier, lui fournit des duplicatas de décisions ou, le cas échéant, une
                  attestation signée par le président de cet organisme précisant la ou les périodes de reconnaissance du
                  handicap."
                  A défaut, faites une réclamation à la commission de recours amiable.

                  Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 26 avril à 19:46

    {}Bonjour’
    je suis né en 1965, j’ai 150 trimestres avec l’année 2023.
    je touche une rente AT/MP cumulé depuis 1998 de 35%
    en 2010 plus 5% en maladie pro
    En 2016 plus 12%
    soit un total de 52%
    Puis je prétendre à la retraite à 60 ans ? Avec majoration de trimestres manquants depuis 2016 (IPP de 52%) ?
    bien cordialement
    jean

    Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 15:20

      La description de votre situation ne vous permet pas de bénéficier de la retraite anticipée au titre du handicap car il faut un taux de 50% pendant la durée du handicap soit 69 trimestres. Vous ne pourrez pas remplir cette condition avant l’âge 60 ans.
      Un départ est possible pour incapacité permanente décrite dans la fiche 12 >>>lien. Mais dans ce cas, vous n’avez pas droit à une majoration pour trimestres manquants.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 26 avril à 10:21

    Bonjour,

    Je suis travailleur handicapé RQTH ( inférieur à 50% ) depuis le 14 Mars 2024 avec une carte CMI "priorité", ai-je le droit de partir plus tôt à la retraite ?

    Merci de votre aide

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 10 avril à 18:22

    Bonjour, je souhaiterais avoir un renseignement svp. Née en Nov 1971, En invalidité 2 eme catégorie, 80 % mobilité inclusion et rqth depuis septembre 2008, je suis exploitante agricole, j’ai adoptée 2 enfants en 2011, puis je prétendre à une retraite anticipée à 58 ans, en sachant qu’au 31 décembre 2023, j’avais 102 trimestres cotisés dont 62 en tant que cheffe d’exploitation en situation de handicap. Quand je fais la simulation sur info-retraite, ça me marque 101 trimestres cotisés ! Je n’arrive pas à avoir quelqu’un du service pour me confirmer. Merci beaucoup pour votre réponse. 😉

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 14:53

      Pour partir à 58 ans, il vous faut 82 trimestres cotisés tout en étant en situation de handicap, ce qui est possible si vous avez cotisé depuis sept 2008

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril à 22:30

        Merci beaucoup pour votre réponse. Il faudra que le simulateur info-retraite pour le handicap soit corrigé car la simulation est incorrecte. Merci beaucoup pour votre investissement et votre rapidité dans les réponses.

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 12 avril à 17:00

    Bonjour,

    Je suis né le 07/05/1969, j’aurai donc 55 ans dans un mois.
    Je suis sourd profond de naissance, je possède une carte d’invalidité 80% et une carte mobilité CMI.
    Je travaille toujours actuellement dans un bureau d’études, en qualité de RQTH.
    La CDAPH a toujours validé mon droit pour une allocation AAH (valable sans limitation).

    Au 01/01/2024, j’ai 116 trimestres validés.
    Est-ce que je pourrais partir en retraite anticipée à taux plein dès le 01/06/2025 à l’âge de 56 ans (116+4+2=122 trimestres ) ?
    Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 15:33

      Le droit est ouvert dès 55 ans si vous avez 116 trimestres, pour 110 requis. Mais attention il faut que ces trimestres soient cotisés.

      Répondre à ce message

      • Le 24 avril à 14:05

        Bonjour quand vous dites cotisé ça veut dire travailler ? Je suis rqth de 79 % depuis 2010, chômage indemnisé depuis 2022 et travailler depuis 2011 a 2022. Est ce que le chômage est pris en compte dans cotisé ?

        Répondre à ce message

        • Le 24 avril à 18:31

          Non, les périodes de chômage ou de formation ne sont pas soumises à cotisations de la part de l’assuré et ne sont pas pris en compte pour la condition pour les trimestres cotisés requis.

          Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 21 avril à 15:03

    Bonjour,
    Merci pour votre réponse, selon mes trimestres cotisés j’ai 89 trimestres cotisés au 31/12/2023 d’après vous je serais éligible à 57 ou à 58 ans actuellement j’ai 56 ans.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 22 avril à 09:17

      Dans les échanges, utilisez l’onglet « répondre à ce message », sinon on s’y perd. Le départ est possible à 58 ans, faute d’une activité, vous ne pouvez pas acquérir le trimestre manquant pour un départ à 57 ans.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 21 avril à 17:33

    Bonjour, j’ai 60 ans fonctionnaire à La Poste et suis en situation de handicap depuis juillet 2022 (reconnu RQTH à vie).
    Je suis actuellement en congé longue durée jusqu’en mai 2026.
    A quelle retraite puis-je prétendre et sous quelle condition ?
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 19:15

      Votre reconnaissance comme Travailleur handicapé est trop récente pour remplir les conditions d’un départ anticipé à ce titre. Une retraite anticipée ne peut s’envisager que si vous justifiez, pendant les durées exigées, d’un taux d’incapacité permanente de 50 % ou handicap de niveau équivalent. Autrement dit, il faut justifier des durées requises tout en étant travailleur handicapé. Consultez la fiche 40>>>lien

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 20 avril à 13:46

    Bonjour,
    Ne en 1968 , travailleur handicapé avec rqth depuis 1998 jusqu’au 31/12/2015 et du 01/01/2016 jusqu’au 31/12/2022 j’ai travaillé avec un taux ipp suite accident du travail de 55% .
    Est-ce que on peut cumuler la période rqth et le taux de 55% ? Sachant à partir 1/01/2023 déclarer inapte définitivement.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 18:09

      Les justificatifs RQTH avant 2016 et taux IPP supérieur à 50% sont admis depuis 2016 et donc cumulables. Il vous faut 100 trimestres cotisés concomitants au handicap pour un départ à 56 ans.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 19 avril à 13:21

    Bonjour
    J’ai cotise 133 trimestres (militaire retraite depuis mai 2019) -

    Puis independant et poke emploi durant covid.

    Activites suivantes
    J’ai effectue 1an Ccd Ircantec du 1.12.2021 au 30.11.2022. Fonction public état FPE
    Depuis 1.12.2022 je suis titulaire fonctionnaire d’état FPE

    A 55 ans Le 1.08.1970 date naissance ,

    Rqth au moins taux de 50% incapacités des membres inférieurs depuis juillet 2016,

    Puis-je prétendre à une pension anticipée et combien s’eleve la pension mensuelle de fonctionnaires ? Méthode de calcul !
    Merci d avance

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril à 11:42

      Un départ serait possible à partir de 59 ans avec une reconnaissance rétroactive comme indiquée au point 4 ci-dessus. Vous trouverez le mode de calcul des fonctionnaires à la fiche 49 et au point 5 de la fiche 41 relative à la majoration spécifique des fonctionnaires handicapés.>>>lien

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 13 avril à 18:21

    Bonjour, je suis reconnus rqth 20% à vie suite à un accident de travail en 2004 avec une rente d’accident de travail Du privé .
    Fonctionaire hospitalier depuis 2006 et née en 1980 ( 43 ans ) et actuellement 103 trimestres validé estimation de départ en carrière longue à 62 ans . ( retraite.gouv)
    Puis-je prétendre à partir avant ces 62 ans pour handicap ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 12 avril à 19:51

    Bjr, né en 1965,reconnu rqth%
    ,par la MPDA depuis 2006.j étais pluri actif sur deux régimes différents reg général et MSA en même temps.subit 4 AT dont deux importants avec ipp 18% et un autre 30%.le cumul des 4 supérieur à 50%.puis depuis 2013.invalidite catégorie 1 sur le régime MSA mais je continue à travailler de sur le régime général.
    Puis je bénéficier d un départ anticipé à 60 ans sachant qu une j ai commencé à travailler en 1983 . comment dois je procéder.svp.merci cdlmt

    Répondre à ce message

    • Le 13 avril à 15:44

      Un taux supérieur à 50% d’incapacité permanente suite à accidents du travail vous permet d’ouvrir des droits en fonction de la durée d’assurance cotisée concomitante à ce taux, voir le tableau 1. Par contre l’invalidité de 1ère catégorie n’est pas reconnue. Je vous conseille de faire une demande d’attestation avec le formulaire >>>lien. Ce dispositif est plus avantageux car majoration spécifique point 6.
      En cas de rejet, vous aurez la possibilité de partir à 60 ans au titre de vos AT si vous remplissez les conditions du point 1 de la fiche 12>>>lien

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 16 mars à 07:02

    Bonjour

    J’ai reçu ma notification de départ en retraite en tant que travailleur handicapé je suis surpris de voir que la majoration pour handicap n’est pas notée
    Je précise que je pars à 55 ans et que tous les critères ont été validés puisque je reçois ma notification avec 121 trimestre cotisés j’ai fait l’ensemble de ma carrière en tant que handicapé
    Savez-vous si cette notification est mentionnée ultérieurement ou si je dois de suite en faire part à la carsat
    Mon départ en retraite est au 1er mai 2024

    Merci de votre retour

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 10:40

      Une notification devrait suivre mais pour garantir vos droits, faites un recours CRA vers et en avant la fin du délai de 2 mois indiqué sur votre notification.

      Répondre à ce message

      • Le 18 mars à 10:37

        bonjour et merci pour votre réponse, je vais faire le recours de façon à me couvrir

        bonne journée

        Répondre à ce message

    • Le 12 avril à 16:11

      Bonjour,
      Je suis dans le meme cas : Je reçois le 29/3 une notification d’admission à la retraite au 1/4/24 avec 134T.
      J’aurais aimé que soit mentionné "notification provisoire" dans l’attente de la majoration.
      D’après ce que m’a dit le conseiller retraite que j’ai rencontré en dec 23, la majoration est calculée par un autre service, dans un 2nd temps.

      Répondre à ce message

      • Le 13 avril à 15:25

        Oui, notre regrettons cette absence alors qu’elle est prévue par la règlementation. C’est pourtant un élément essentiel pour la décision de l’assuré. Cette majoration n’est pas intégrée dans le programme informatique et fait l’objet d’un calcul distinct. Il faut donc vérifier son application lors de la notification définitive. Vous pouvez disposer du simulateur (point 6) pour en faire le calcul.

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 10 avril à 11:22

    Bonjour,
    Je suis née en 1976, et j’ai un handicap de naissance reconnu à 80 %.
    je suis fonctionnaire, depuis octobre 2001, titularisée en octobre 2002.
    Depuis janvier 2004, je travaille à temps partiel 80 % de droit car j’ai besoin de faire une coupure en milieu de semaine pour tenir.
    Malheureusement, ma santé se dégrade, et je ne sais pas si je pourrai travailler vraiment longtemps. J’ai peur que ma pension soit très basse du faite de mon temps partiel de droit. Auprès de qui puis-je m’adresser pour une estimation car j’ai l’impression que mon employeur n’est pas très au fait du handicap…. Je me demande en effet si ce temps partiel de droit sera compensé dans le calcul de ma pension car il ne s’agit pas d’un choix mais d’une obligation pour moi. Merci de votre retour. Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 10 avril à 19:31

      Le temps partiel sera décompté à temps plein pour l’ouverture du droit à départ anticipé.
      Par contre la durée de service devrait être décomptée à temps partiel. Par contre, le manque de trimestres peut être compenser par la majoration spécifique décrite au point 6. Pour le calcul de la retraite des fonctionnaires voyez la fiche 49 et la majoration des fonctionnaires invalides fiche 41>>>lien

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 8 avril à 10:26

    Bonjour,
    Je suis né en 1971, j’ai été victime d’un AT en septembre 2005.
    J’ai été en arrêt jusque 2009 pour être déclaré à 80%.
    Jusqu’à octobre 2010, j’étais au chômage
    Depuis octobre 2010 je travaille à plein temps.
    Je tiens à préciser que j’ai travaillé de 1993 à 2005 en validant tous mes trimestres.
    J’aurais voulu connaître la date à laquelle je pourrai prétendre partir à la retraite et l’influence que jouera ce départ anticipé sur ma retraite complémentaire.
    Merci beaucoup pour votre réponse à l’avance

    Répondre à ce message

    • Le 9 avril à 11:07

      Un départ anticipé au titre du handicap serait possible à 59 ans si vous disposé à cette date de 72 trimestres cotisés concomitants au handicap. Selon mes calculs, vous pourriez disposer de 78 trimestres.
      Pour le montant de votre retraite, vous pouvez bénéficier d’un majoration spécifique décrite au point 6. Utilisez le simulateur pour connaitre le montant majoré.

      Répondre à ce message

      • Le 9 avril à 15:12

        Bonjour,
        Merci pour réponse rapide.
        J’ai été reconnu en RQTH en 2006 et licencié en 2009 pour inaptitude au travail ( suite à l’accident).
        Est-ce que je ces trimestres en arrêt sont considérés, cotisés ?
        Aussi, est-ce que mon année de chômage m’a permis d’obtenir des trimestres cotisés ?

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 1er avril à 19:48

    Bonjour
    Je suis née en 1965. J’ai à ce jour 141 trimestres, jai commence a travaillé fin 1986 et suis en RQTH depuis mars 2008. L’an dernier mon handicap a été déclaré à 50%. Puis-je prétendre à partir à la retraite anticipée ? Et si oui à partir de quand ? ( j’ai 58 ans et demi ). Merci à vous. Isabelle

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 09:36

      La période de 2015 à 2023 n’étant pas validée au titre du handicap, il faudra faire une demande de validation rétroactive de cette période au moment de la liquidation pour un départ estimé à 62 ans. (sous réserve de la publication prochaine de la circulaire CNAV).

      Répondre à ce message

      • Le 8 avril à 16:11

        Merci Gilbert pour votre prompte rapide. En fait je pensais que ma RQTH ayant ete renouvelée sans interruption depuis 2008 et mon handicap declare à 50 % suffisait. Mon handicap étant de naissance puis je demande une application rétroactive à 2008 ? En vous remerciant encore pour tout ce que vous faites ici pour nous. Isabelle

        Répondre à ce message

        • Le 9 avril à 10:56

          Comme indiqué dans ma précédente réponse la rétroactivité n’est possible que lors de la liquidation de la retraite.
          Vous pouvez tenter une démarche à la MDPH indiquée par la règlementation CNAV :
          « L’assuré qui ne dispose pas de la totalité des pièces justificatives nécessaires pour attester :
           soit de son incapacité permanente au taux de 50 % ;
           soit de la qualité de travailleur handicapé,
          s’ adresse au secrétariat de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées -
          CDAPH (en pratique la Maison départementale des personnes handicapées - MDPH) qui, au vu des
          pièces disponibles de son dossier, lui fournit des duplicatas de décisions ou, le cas échéant, une
          attestation signée par le président de cet organisme précisant la ou les périodes de reconnaissance du
          handicap. »

          Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 8 avril à 01:43

    Bonjour je me permets de vous contacter car je suis en invalidité 2 depuis 3 ans j ai cotisé 106 trimestres pour ma retraite et je suis tjrs en cdi hors je ne peux reprendre une activité professionnelle du fait que je souffre de poly maladies , ma question est ; est ce que ma reconnaissance RQTH me permet de demander une retraite anticipée, et est ce que le taux d’incapacité requis de 50% est celui notifié par la MDPH ?
    je vous remercie infiniment pour votre retour
    Cordialement
    Mme Missioui

    Répondre à ce message

    • Le 8 avril à 18:21

      L’ouverture du droit à la retraite anticipée pour personnes handicapées est subordonnée à la justification d’une durée d’assurance cotisée, pour lesquelles le handicap doit avoir été concomitant comme indiqué dans le tableau 1 ci-dessus. Le taux de 50 % de la MDPH et l’invalidité de 2ème catégorie sont tous 2 admis pour justifier la situation de handicap.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 5 avril à 15:13

    Bonjour Gilbert,

    Je suis né en juillet 1966. J’ai bientôt 58 ans.
    J’ai fait une demande d’autorisation de départ anticipé pour handicap en septembre 2023 avec une incapacité de 50% MDPH qui date de janvier 2005.
    En janvier dernier j’ai eu une personne de la Cnav qui m’a demandé de lui envoyer mes fiches de paies de 2023 pour avancer sur mon dossier car selon ses dires au 31 mars 2024 j’aurai 79 trimestres cotisés pour faire ma demande en avril pour un départ le 1er octobre 2024.
    N’ayant pas de nouvelles, j’ai contacté ce jour la Cnav et une personne m’a dit qu’il y’a beaucoup de retard mais que je pouvais faire ma demande en ligne et envoyer mes fiches de paies de janvier à mars 2024.
    Cependant l’icone "Demande de retraite" est grisé et je ne peux pas le faire en ligne.
    Est ce que je peux imprimer la demande de départ à la retraite et l’envoyer par courrier avec les fiches de paies et le certificat de continuité que m’a remis la MDPH ?
    En vous remerciant par avance de votre réponse,
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 4 avril à 10:02

    Bonjour Gilbert

    J’ai compris que dans l’estimation du montant de la retraite que nous fait la cnav on ne retrouve pas la majoration pour handicap....mais la retraite complémentaire est-elle ajoutée ???

    Merci

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 4 avril à 08:51

    bonjour

    j ai la rqth depuis juillet 2013
    a ce jour 154 trimestres, je peu faire la demande de retraite anticipée ou faut il en plus le taux a 50%

    MERCI CORDIALEMENT HERVE

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 2 avril à 16:31

    Bonjour
    j ai un taux de 33% en MDPH depuis 2005 suite à un accident de travaille j ai 59 ans puis je prendre ma retraite à 60ans ?à quel moment je dois faire ma demande
    je suis en activité professionnel
    merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 1er avril à 14:51

    Bonjour Gilbert,
    Je viens vers vous car j’ai une question sur le calcul de la pension de retraite.
    Quand je cherche a savoir comment est calculé le retraite je lis qu’on prend en compte les 25 MEILLEURES ANNEES.
    Et quand je vais sur le site de l’assurance retraite, il est stipulé, que l’estimation est calculée selon la phrase suivante :
    Les revenus affichés sont calculés à partir de la moyenne des CINQ DERNIERES ANNEES. Pour fiabiliser votre estimation, nous vous recommandons de renseigner vos revenus actuels.
    Merci à vous
    Bruno GUENAY.

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 19:22

      Le calcul de la retraite se fait sur les 25 meilleures années. J’ignore la raison qui conduit au calcul sur la moyenne des 5 dernières années pour un calcul qui reste qu’une estimation. Pour avoir un calcul précis, vous pouvez utiliser notre simulateur au bas de la fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 1er avril à 11:41

    Bonjour,
    Je suis né en 1970.
    Suite à un accident, je suis déclaré RQTH à vie depuis 2002 (attestation délivrée par la MDPH).
    Je travaille et n’ai pas eu d’interruption depuis mes 20 ans (excepté une année d’arrêt suite à
    Cet accident). Puis-je prétendre à un départ anticipé en retraite ? Merci pour votre retour.
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 19:17

      L’anticipation du départ à la retraite au titre du handicap ne sera pas possible si vous ne disposez pas du taux de 50% d’incapacité exigé depuis le 1er/1/2016

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 30 mars à 11:42

    Bonjour

    Je suis née en 1971
    Commencé à travailler secteur privé à 25 ans avec des interruptions jusqu’à aujourd’hui contractuel CDI de droit public.
    RQTH en 2007 jusqu’à aujourdhui à vie
    J’ai 98 Trimestres cotisés au 31/12/2023
    A quel âge puis-je beneficier d’un départ anticipé ( avec ou sans décote) ?
    Je n’ai pas de taux d’incapacité permanente de 50 % d’indiqué sur ma RQTH. pouvez-vous m’indiquer comment recevoir mon taux de la CDAPH ou faire valider mes périodes de 2016 à aujourdhui ? Cela me permettrat’il de bénéficer d’un départ anticipé si j’obtient le taux de 50% ?
    Merci beaucoup pour la réponse
    Cordialement. Martin

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 16:51

      Vous remplirez les conditions pour partir à l’âge de 58 ans si vous disposez d’un justificatif de la MDPH.
      Je vous suggère de faire une demande à la Mdph comme le prévoit la circulaire de l’assurance retraite : « L’assuré qui ne dispose pas de la totalité des pièces justificatives nécessaires pour attester :
       soit de son incapacité permanente au taux de 50 % ;
       soit de la qualité de travailleur handicapé,
      s’ adresse au secrétariat de la Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées -
      CDAPH (en pratique la Maison départementale des personnes handicapées - MDPH) qui, au vu des
      pièces disponibles de son dossier, lui fournit des duplicatas de décisions ou, le cas échéant, une
      attestation signée par le président de cet organisme précisant la ou les périodes de reconnaissance du
      handicap »

      Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 28 mars à 13:59

    Bonjour à tous...
    A ce jour j’ai cotisé 120 trimestres, ne en 1972, retraite prévu à 63ans(carriere longue justifiant 5 trimestres avant 21 ans)...j’aurai 172 trimestre à mes 60 ans car j’ai des trimestres supplémentaires pour dépaysement hors Europe qui ne sont pas intégré dans le simulateurs
    J’ai une rqth de -50 % au 1.11.2016, puis le 8.02.2024 rqth + 50%....
    A quel âge puis je partir à la retraite ? Retraite anticipé possible car rqth +50% en 2024 ? Si oui à quel âge ?

    Répondre à ce message

    • Le 29 mars à 11:01

      Vous ne pourrez pas remplir les conditions de durées exigées indiquées au tableau 2 ci-dessus avant l’âge légal de 64 ans et un départ anticipé au titre du handicap ne peut pas être envisagé.
      Si vous relevez du régime général, un départ anticipé à 62 ans peut être envisagé pour inaptitude voir fiche 9

      Répondre à ce message

      • Le 29 mars à 13:09

        Bj Gilbert...merci pour cette info cruciale...temps pis...en faite j’ai 134 trimestres et non 120...ça change rien ? à 59 ans j’aurai 172 trimestres...pour ma part se sera rupture conventionnelle à 59 ans en attendant mes 62 ans pour avoir retraite....

        Répondre à ce message

  • 10 Retraite anticipée pour les travailleurs handicapés Le 26 mars à 17:22

    majoration pour handicap

    j’ao obtenu mon attestation de droit à la retriate anticipée au 01/07/24 par la CNAV et par le service de retraite de l etat.
    Je suis TH depuis 07/2004 et j’ai cotisé 105 trimestres dans le privés et 60 dans le public (dont 4 trimestres pour enfant)

    L’estimation de ma pension par la cnav n’inclut pas de majoration pour handicap (calculée selon la formulre(Durée d’assurance retraite cotisée auprès de l’Assurance retraite de la Sécurité sociale en étant handicapé / durée totale d’assurance retraite validée auprès de l’Assurance retraite de la Sécurité sociale - en étant ou non handicapé) x ?.

    Le plafonnement de cette majoration mentionné dan les textes (La majoration de la pension ne peut pas vous permettre de percevoir une pension plus élevée que le montant que vous auriez perçu si vous aviez la durée d’assurance nécessaire pour percevoir une pension à taux plein), se calcule t elle par régime (auquel cas je devrai avoir droit à 6..55% de majoration de la pension cnav) ou tout regime confondu

    comment calculer ce plafond dans le cas d’une carriere mixte Privé/Public avec 68 trimestres avec handicap sur 165 trimesttres au total
    merci de votre retour
    bien cordlt

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 17:52

      La CNAV n’indique jamais le montant de la majoration sur l’attestation, elle est attribuée lors de la notation.
      La formule de calcul du coefficient de majoration est celle-ci :
      durée d’assurance cotisée au régime considéré en étant handicapé / durée totale d’assurance au régime considéré en étant ou non handicapé × 1/3. (arrondi, le cas échéant, au centième le plus proche)
      Chaque régime applique sa propre majoration
      La règlementation CNAV ne tient pas compte de la majoration de la FP.

      Répondre à ce message

      • Le 27 mars à 17:14

        Merci beaucoup pour votre réponse Monsieur

         Juste une précision :qu’appelez vous notation ?

         Comme la réglementation CNAV ne tient pas compte de la majoration de la FP, je comprends QUE la majoration de la CNAV ne sera pas plafonnée dans mon cas (j’ai cotisé 105 trimestres ds le secteur privé avec seulement 21 trimestres avec handicap soit une majo de 6.5% de la retraite cnav°

        Enfin, ai je le droit de reprendre une activité très partielle après mon d2part en retraite anticipée pour handicap au 01/07/2024 :
        pour le cumul emploi/retraite, est ce que je rentre dans le cadre d’un cumul intégral ou limité ?

        Dans le cas d’un cumul limité, pourrai je travailler comme enseignant dans l’enseignement supérieur privé conventionné, en vacataire ou CDD salarié ?(dernier salaire avant la retraite à prendre en considération pour la limitation à la moyenne des 3 derniers mois: : ceux de 2024 dans le public ou ceux de 2009 dans le privé avant de rejoindre le secteur public)
        Sinon pourrai je facturer des honoraires dans le cadre d’une auto entreprise et si oui, dans quelle limite annuelle ?
        Merci d’avance de votre aide
        cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 27 mars à 19:15

          Excusez l’erreur je voulais dire « notification »
          Pour le cumul emploi/retraite voyez la fiche 26

          Répondre à ce message

          • Le 28 mars à 11:43

            J’ai deja reçu ma notification de retraite de la cnav et celle ci n’inclut de majoration au titre du handicap (reconnaissance mdph )de 2004 à 2009 sachant que j ai cotisé à la carsat de 1983 à 2009.

            Comment procéder pour obtenir cette majoration de 6.55% ?
            réclamation officielle ?dans les 2 mois de la notifcation datée du 05/03/2024 ? (ma demande sur le site cnav a été traitée par le service accueil qui n’a pas compris qu’il s’agissait d’une majoration de la pension et non de la durée d ’assurance )
            merci d’avance de votre retour

            Répondre à ce message