C. Retraites Sécu


24 Majorations complémentaires du montant de la pension


Dans le régime général, la pension peut être majorée pour raisons sociales ou familiales. Les majorations, aussi appelées « avantages complémentaires » par le régime général, sont la majoration pour enfants et la majoration pour tierce personne. La majoration pour conjoint à charge a été supprimée en 2010.

Mise à jour : complément au point 1 par l’ajout du conjoint.

1. Majoration de 10 % pour enfants

Les pères et mères de famille qui ont eu ou élevé au moins trois enfants bénéficient d’une majoration de la pension de base de 10 %. Nous avons bien écrit « eu » pour les enfants : cela signifie que les enfants mort-nés sont pris en compte, contrairement aux régimes des fonctions publiques.

La personne qui adopte un enfant est censée l’avoir eu (adoption plénière uniquement). Les enfants recueillis, donc sans filiation directe, élevés au moins pendant 9 ans avant leurs 16 ans par l’assuré et à sa charge (ou à celle du conjoint si mariage), sont pris en compte pour l’attribution de cette majoration.

La déchéance de l’autorité parentale intervenant avant la réunion de ces conditions supprime cette majoration.

La majoration est attribuée à la même date que la pension de base. Si les conditions ne sont pas remplies à cette date, la majoration est attribuée le premier jour du mois qui suit la date à laquelle les conditions sont remplies. C’est le cas si la condition d’avoir élevé un enfant n’est pas remplie au moment de la liquidation de la pension.

La majoration est égale à 10 % de la retraite de base finale, déjà portée au minimum ou déjà ramenée au maximum. La personne percevant plusieurs pensions de base a droit à une majoration pour chaque retraite. Si elle bénéficie d’une surcote, la majoration pour enfant est calculée sur la base du montant de la pension, majoré par la surcote.

Bon à savoir

Majoration pour enfants financée par la branche famille

La majoration pour enfants n’ayant aucun rapport avec les cotisations versées, c’est un avantage non contributif. La branche famille assure le financement des majorations de pension pour les parents de trois enfants.

2. Majoration pour tierce personne

L’invalide dont la pension d’invalidité est remplacée par la pension de retraite pour inaptitude peut avoir droit à une majoration pour l’aide d’une tierce personne (MTP).
Deux conditions sont à remplir pour avoir droit à la majoration pour tierce personne.

D’une part, la pension doit être liquidée au titre :

  • de l’inaptitude au travail ;
  • de l’inaptitude au travail substituée à une pension d’invalidité ;
  • d’ancien déporté ou interné ;
  • d’ancien combattant et prisonnier de guerre ;
  • de mère de famille ouvrière.

D’autre part, avant l’âge du taux plein sans décote, il faut avoir besoin de l’assistance d’une tierce personne pour accomplir les actes élémentaires de la vie (se lever, se laver, s’habiller...).

La demande doit être accompagnée d’un certificat médical. Si l’assuré dépose sa demande après l’âge du taux plein sans décote, le certificat médical doit préciser que son état de santé nécessitait l’assistance d’une tierce personne avant cet âge.

La majoration pour tierce personne ne se cumule pas intégralement avec une prestation de même nature d’un autre régime de retraite. Elle est attribuée en priorité sur l’allocation compensatrice (prestation d’aide sociale attribuée par la préfecture). Elle ne se cumule pas avec l’Apa (allocation personnalisée d’autonomie).

Bon à savoir

Montant de la MTP

Le montant de la majoration pour tierce personne (MTP) s’élève à 40 % de la pension de base. Un montant minimum est fixé chaque année par décret. La MTP ne peut être inférieure à 1 103,08 € par mois depuis avril 2014.

3. Majoration pour conjoint à charge

La majoration pour conjoint à charge est supprimée depuis janvier 2011 (art. 5 loi 2010-1330 du 9 novembre 2010).

Elle est néanmoins maintenue pour les retraités qui en bénéficiaient au 31 décembre 2010, sous réserve que le conjoint à charge remplisse les conditions d’âge et de ressources :

  • âgé d’au moins 65 ans ou de 60 ans si reconnu inapte au travail ;
  •  dont les ressources (salaire ou revenus tirés de ses biens propres, pensions des régimes complémentaires) ne dépassent pas un plafond.

Le RMI et les pensions d’invalidité ne sont pas pris en compte.
Le plafond de ressources revalorisé chaque année s’élevait à 726,34 € par mois en avril 2012. La majoration elle-même voit son montant « gelé » depuis 1977 à 50,81 € par mois.

Poser une question

237 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 8 octobre à 19:42, par anonyme

    Madame, Monsieur, j’ai un fils de 26 ans qui est étudiant (en master 2). A partir de septembre 2020, il sera en doctorat (3 années d’études). Il n’a pas de bourses de l’enseignement supérieur. Est-ce que je peux avoir droit à une majoration pour fils pour la durée de ses études (2020 à 2023 au vue d’une attestation délivrée par l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences sociales).

    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 9 septembre à 16:32, par Jacques C

    Bonjour,
    Après avoir envoyé un dossier complet qui démontre que j’ai élevé avec ma conjointe deux de ses enfants au moins neuf ans avant l’âge de 16 ans, la Carsat m’oppose que je n’étais pas marié durant toute cette période et que je ne prétendre au bonus correspondant sur ma retraite. Il me semble que le législateur n’a pas souhaité tenir compte du fait d’être marié ou pas mais de l’effort qui a dû être consenti par une personne qui n’est pas le père biologique dans l’éducation des enfants de la personne avec laquelle on partage sa vie. Qu’en est-il, svp ?

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 5 septembre à 06:30, par AURELIE

    Bonjour Claude.

    Je suis pacsée et suis la maman de 2 petits garçons nés en 08/2015 (il vient juste d’avoir 4 ans en août) et 01/2017 (bientôt 3 ans).

    Actuellement, les parents peuvent "se partager" 4 trimestres d’éducation par enfant dès lors que la demande (à ma connaissance ) est faite avant les 6 mois qui suivent le 4ème anniversaire de l’enfant.

    La réforme des retraites prévoit un bonus de 5% dès le 1er enfant.

    Alors que nous nous partageons à part égale l’éducation de nos 2 bambins, mon compagnon souhaite bénéficier intégralement des 4 trimestres acquis pour notre premier afin de "compléter partiellement" les 5 trimestres d’assurance qui lui manqueraient pour bénéficier d’une pension à taux plein dès 62 ans.

    Dans cette hypothèse, bénéficiera t’il également de la majoration de 5 % susceptible d’être mise en place dans le cadre de la reforme en cours ?

    Dans l’hypothèse ou je ne donne pas mon accord, comment seraient attribués les trimestres pour éducation ?

    A titre d’information, si pour l’instant et dans le cadre actuel de la législation, ma simulation de carrière (je n’ai que 34 ans) me permettrait de bénéficier de ma retraite à taux plein dès 62 ans, ma pension estimée (sans accident de parcours professionnel) est de l’ordre de 1 500 €, celle de mon compagnon (38 ans) se chiffrerait, elle, à environ 2 700 € , sans le bonus susceptible d’être attribué pour l’éducation des 2 enfants que nous avons eu en commun.

    Merci chaleureusement de votre réponse.

    Bien cordialement.

    MAUD

    Répondre à ce message

    • Le 5 septembre à 09:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre question porte en réalité sur ce qui est écrit fiche 19.
      Le rapport Delevoye propose effectivement un nouveau système mais il ne concernera que les enfants nés après la mise oeuvre de la réforme dans cinq ans.
      La majoration de trimestres pour enfants est destinée à l’origine aux femmes pour compenser les interruptions de carrière. La règle a changé suite aux recours en justice menés par des hommes mais ce sont toujours les femmes qui arrêtent ou réduisent leur activité ou sont pénalisées dans leur carrière par les congés maternité.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 22 août à 16:00, par spigarelli mario

    Bonjour,
    Je suis en retraite depuis le 01 mars 2018 à l’âge de 60ans et demi, je fais parti des longues carrières. Mon épouse ayant 60 ans au mois de septembre 2019 j’ai constitué pour elle un dossier de retraite progressive sachant qu’il faut avoir 60ans et avoir au minimum 150 trimestres. Nous avons 2 enfants nés en 1988 et 1990. En consultant pls articles concernant les droits des femmes pour la retraite pour enfants élevés et enfants mort nés, je me suis rendu compte que nous pourrions déclarés 2 enfants malheureusement mort nés en 1985 et 1987. Nos 2 enfants morts nés ne sont pas inscrits sur notre livret de famille, je n’en connais pas les raisons. À cette époque nous nous ne sommes pas posé cette question. Aujourd’hui ce malheur pour la perte de 2 enfants peut bénéficier à notre couple et ce serait dommageable de ne pas le mentionner.
    Pouvez-vous nous informer sur les droits de trimestres supplémentaires pour mon épouse et des majorations éventuelles de nos retraites.
    Nous avons en notre possession une lettre de la maternité et du docteur qui a réalisé l’interruption de grossesse en 1985 suite à une malformation de notre 1 er enfant qui avait 5 mois 3/4 de grossesse et un bulletin de décès de la mairie lieu de l’hôpital ou a été constaté le décès de notre second enfant. Nos 2 enfants ne sont pas inscrits sur notre livret de famille, je n’en connais pas les raisons. Aujourd’hui nous sommes prêts à le faire même s’il s’avérait que cela n’interviendrait pas dans nos retraites. Pouvez –vous nous renseigner, merci.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août à 22:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous pouvez fournir un certificat médical d’accouchement établi par le praticien (médecin ou sage femme), qui mentionne l’heure, le jour et le lieu de l’accouchement alors c’est une enfant mort-né.
      Des précisions ont été apportées en 2008 : seul l’accouchement attesté médicalement donne lieu à l’établissement de l’acte d’enfant sans vie, et, par conséquent, sont exclues les fausses couches précoces et les interruptions volontaires de grossesses.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 18 juillet à 23:21, par GALLO Claire

    Bonsoir Madame, Monsieur,
    J’ai 58 ans. Je suis mariée. J’ai adopté par adoption plénière (jugement de mars 2019) les 2 enfants biologiques de mon .mari nés par GPA le 24 octobre 2017.

    Je souhaite prendre ma retraite à 62 ans.

    Puis-je prétendre à une majoration pour mes 2 enfants et si oui quel est le nombre de trimestres accordé pour chaque enfant .

    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.

    Mme GALLO Claire

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 7 juillet à 17:05, par parry

    bonjour,
    je suis marié depuis 1994, 1enfant(1991)+2 enfants de ma femme(1983,1985).
    Marié depuis 1994 ,je vivais avec ma femme depuis 1989 qui avait la charge de ses 2 filles nées en 1983 et 1985.
    Comment faire valoir mes droit a la majoration de 10% pour avoir élevé 3 enfants 9 ans avant les 16 ans.
    je suis en retraite civile depuis décembre 2018
    Je suis titulaire d’une retraite militaire depuis 1990 avec majoration de 10% pour avoir élevé 3 enfants

    j’ai eu un refus de la carsat

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 22:26, par Claude (CFDT Retraités)

      J’eai déjà répondu. Selon la réglementation, la notion de charge d’enfant comprend l’éducation, les soins matériels, et le soutien financier apportés à l’enfant. A vous de constituer un dossier apportant ces preuves à la caisse de retraite. Les allocations familiales, les avis d’impôt, sont des preuves...

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 1er juillet à 14:44, par Jacques

    Bonjour,
    Je suis marié depuis 13 ans - 2 enfants [2007,2011] + 1 enfant de ma femme [2001].
    Marié depuis 2006 et en couple depuis 2003, nous avons la garde de la fille de ma femme en garde alterné.
    Comment puis-je justifier que nous avons la garde à mi-temps (arrangement amiable) et à qui ? Sachant que la grande fille vient d’avoir 18 ans.
    En produisant un relevé des allocations, un justificatif des impôts ? Et puis-je obtenir les 10% supplémentaire de la retraite pour 3 enfants ?
    Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 1er juillet à 15:15, par Claude (CFDT Retraités)

      Selon la réglementation, la notion de charge d’enfant comprend l’éducation, les soins matériels, et le soutien financier apportés à l’enfant. A vous de constituer un dossier apportant ces preuves à la caisse de retraite. Les allocations familiales, les avis d’impôt, sont des preuves...

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 27 juin à 10:21, par Bioret Claude

    Bonjour,

    4 ans après ma notification de retraite, le RSI maintenant SSI m’envoie une notification rectificative car ils ont fait une erreur en m’attribuant à tort les 10% majoration enfant et 1 trimestre de surcote en moins, ce qui me fait 71€ en moins sur ma retraite. Ont ils le droit de faire cela 4 ans après ? je pensais que la notification de retraite était définitive dès réception . Peuvent ils me réclamer les 4 ans versés ? Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 27 juin à 11:29, par Claude (CFDT Retraités)

      Une erreur peut toujours être rectifiée suite à un contrôle interne ou à la demande du retraité. La prescription est de deux ans sauf en cas de fraude où elle est de cinq ans.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 20 juin à 18:41, par Lorenzi

    Bonjour
    mariee en 1981 j’ai eu 3 enfanrs en 85,88 et 89 divorcé en 1995 mon ex mari n’a jamais versé de pension alimentaire
    remarié en 2001 mon mari actuel a élevé et subvenu au besoin de mes enfants. Pourra t il prétendre à la majoration de 10 %
    sur sa retraite qui doit prendre dans 3 ans sachant que mon ex marie qui doit prend sa retraite cette année va demandé à bénéficier de cette majoration
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 20 juin à 22:37, par Claude (CFDT Retraités)

      Les conditions pour bénéficier de la majoration sont strictement encadrées, comme expliqué dans cette fiche. Il faut apporté la preuve qu’il a élevé les enfants : déclarations fiscales, allocations familiales...

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 26 mai à 14:21, par callac

    bonjour j ai eu trois enfants mon 1 e enfant a ete reconnu et je suis marque sur son acte de naissance et mes deux autre enfants sont sur mon livret de famille
    je pense beneficier des 10% majoration d office et pas avec des justificatils comme il le fau pour les enfants considere comme eleve qui sont les enfant receuilli renseignez moi car la carsat me cause quelque soucis mervi

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 10:35, par Claude (CFDT Retraités)

      Il est clairement indiqué dans les textes que si vous êtes le père, cela suffit. Je suis surpris que la Carsat vous réclame des justificatifs. Ils doutent mais pourquoi ?

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 26 mai à 14:31, par callac

    bonjour j ai eu un enfant que j ai reconnu sans etre marie ensuite je me suis marie et j ai eu deux enfants puis je beneficier automatiquement de la majoration enfant que j ai eu merci

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 23 mai à 13:48, par Sylviane

    “Bonjour,

    Je suis à la retraite EN (anticipée) depuis janvier 2010
    J’ai eu trois enfants élevés seule jusqu’en 2014 (me suis mariée en janvier)
    Le premier né en 1993 décédé en juin 2014
    Le deuxième né en 1998 (toujours à ma charge)
    Le dernier né en 2007 mais n’a pas encore 16 ans...

    Mes questions :
    La majoration 10% se fait elle automatiquement ou faut-il en faire la demande ?
    Dois-je attendre 2027 (je suis née en 1967) ou 2023 (16 ans de mon dernier enfant)

    Je vous remercie d’avance pour votre éventuelle réponse

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 13 mai à 13:33, par Guillier Marie-Eve

    Bonjour,
    Ayant une fille d’un premier mariage, j’ai élevé les deux garçons de mon 2è époux ( 6ans 3/4 et 8 ans1/2 en 1986) qui en avait la garde complète . Nous nous sommes remariés 2 ans après et eut une fille ensemble. Retraitée depuis mars 2018, j’ai bien obtenu la majoration pour 3 enfants eut ou élevés, via Arcco ,Argic et Ircantec ( j’ai fais plusieurs métiers), mais la caisse principale CNAV me la refuse.
    Pour elle les garçons n’étaient pas" à ma charge ou celle de mon époux". Car pour elle aux 7 ans du plus jeune des garçons, nous n’étions pas encore mariés (mais concubins,malgré fourniture du contrat de concubinage) et donc pas à la charge de mon époux. Quid de l’article 14 de la convention Européenne qui interdit la discrimination ?
    Et d’après le Médiateur que j’avais interpellé selon la procédure, pour valider que l’ enfant était bien à ma charge , il aurait fallu que mon époux n’ai aucun revenu à cette époque et dépende de moi. Alors que dans tout couple les deux doivent participer aux charges du foyer, et que la mère des garçons n’a jamais versé aucune pension alimentaire, ni reçu ses garçons de manière régulière.
    J’ai saisi le TASS en juillet dernier et n’ai pas de nouvelle depuis leur accusé de réception du 24/7/18. J’ai joint les témoignages de nos deux témoins de concubinage et obtenu depuis celui de "notre" fils ( qui vit au Canada). Il atteste de mon implication éducative et financière, certifiant (il est vrai) que sa mère était psychiquement malade et ne s’était jamais intéressé à lui. Est-ce suffisant ?
    Me conseillez vous de prendre un avocat, qui paiera ces charges ?( mon époux est au chômage et sera retraité en 2020, mais étant propriétaire nous n’avons pas droit à l’assistance juridique). Pourriez-vous m’indiquer des arrêtés de jurisprudence récents pouvant s’opposer à cette interprétation toute particulière de durée de mariage de plus de 9 ans avant les 16 ans de l’enfant ? merci de votre aide.Cordialement

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 27 avril à 12:28, par pasquier

    bonjour,en retraite de la fonction publique depuis 1994,je n’ai jamais touché de complément our mon épouse à charge,elle est en retraite pour invalidité depuis 1998 et percoit une retraite de 200 euros par mois car nous avons eu 3 enfants.a qui je dois m’adresser.merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 19:36, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce qui compte, c’est le régime de retraite de votre épouse, pas le votre pour avoir droit à la MTP. Lisez le point 2 et faites une demande au régime de retraite de base de votre épouse.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 28 mars à 15:47, par Gilles PRECOURT

    Bonjour,
    je n’ai pas trouvé de réponse à ma question dans ce que je viens de lire..
    J’ai compris que la pension de retraite est revalorisée de 10% aux 16 ans du 3ème enfant, sous réserve de 9 ans d’éducation.
    Mais pour le 4ème, faut-il attendre également ses 16 ans pour obtenir majoration à 15% ou les 9 années d’éducation suffisent ?
    Merci par avance de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 8 mars à 18:36, par GGB

    bonjour ! je suis divorcé depuis 20 ans et remarié depuis 10 ans . mon ex femme arrivant a l age de la retraite me demande un relevé de pension et un relevé de carriere . pour les 8 trimestres des enfants ..... je trouve cela bizarre car ma femme actuelle divorcée elle aussi lors de sa demande n as eu qu a donner les actes de naissance .... QU EN PENSEZ VOUS , MERCI

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 8 mars à 11:42, par Leon

    Bonjour,

    J’ai prévu de demander ma retraite pour le 1/04/2020, à 62 ans et 12 jours. J’aurais alors 165 trimestres cotisés pour 167 exigés pour le taux plein.
    Ayant élevé 3 enfants, pourrai je bénéficier de la majoration de 10%, bien que n’ayant pas atteint le taux plein ?

    Merci de votre retour
    Cordialement
    Léon

    Répondre à ce message

    • Le 8 mars à 12:08, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, mais la décote (voir fiche 20) va annuler en partie cette majoration pour six mois manquants ! De plus toute reprise d’emploi sera soumise à un plafond (voir fiche 26). Vous savez que vos enfants vous donennt droit à des trimestres en plus (fiche 19).

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 7 mars à 08:29, par Fouisnet

    Bonjour
    Nous avons eu trois enfants dont un décède a l’âge de cinq mois,
    J’ai pris ma retraite en juin 2011 et a l’époque je n’avais pas droit a la majoration .
    Puis-je faire une réclamation ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 6 mars à 16:13, par Fontaine Claire

    Bonjour, Madame, Monsieur
    pourriez vous svp m’aider à compléter ma feuille de demande de retraite progressive, sur ce paragraphe ci-dessous ?

    5.(Vos enfants et ceux que vous avez élevés) :
    Question :
    Qu’elle réponse dois-je mettre dans la ligne ( Nombre d’années de prise en charge jusqu’au 16ème anniversaire) tout ensachant qu’ils ont quittés la maison vers les 25 ans.

    En vous remerciant
    Cordialement
    Madame Fontaine Claire

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 5 octobre 2018 à 08:38, par Philippe Portier

    Bonjour.
    Je vis en concubinage avec mon épouse depuis 1990 et je suis marié depuis 2016.
    Nous avons élevé quatre enfants (deux enfants de mon épouse, un à moi et un ensemble) et la carsat me refuse la majoration pour enfants élevés au motif que nous nous sommes mariées en 2016.
    J’ai pourtant fournis de nombreuses pièces pour prouver que j’ai élevé quatre enfants.
    -  Copie du bail pour l’année 1990 aux deux noms.
    -  Certificats de scolarité dans le même établissement.
    -  Jugement de divorce m’octroyant la garde de mon enfant.
    -  Jugement de divorce de mon épouse lui octroyant la garde de ses deux enfants.
    -  Attestation de la CAF certifiant que j’ai touché des prestations pour trois puis quatre enfants
    Que faire ?
    Avec tous mes remerciements pour votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2018 à 19:49, par Claude (CFDT Retraités)

      Selon les textes, il faut apporter des preuves que les enfants étaient à votre charge : « Les enfants recueillis, donc sans filiation directe, élevés au moins pendant 9 ans avant leurs 16 ans par l’assuré et à sa charge, sont pris en compte pour l’attribution de cette majoration. »
      Vous devez justifier avoir assumé la charge effective et permanente de ces enfants par la production de tout document administratif établissant qu’ils ont été retenus pour l’octroi des prestations familiales ou pour le calcul de l’impôt sur le revenu.
      Si vous avez apporter ces justificatifs, faites un recours auprès de la Commision de recours amiable (voir fiche 5).

      Répondre à ce message

      • Le 3 mars à 18:09, par Philippe

        Bonjour.
        Suite à votre conseil j’ai fait un courrier (en AR) à la commission de recours amiable.
        Une réponse m’a été faite par une personne (sans que mon dossier ne soit passé en commission) me confirmant le rejet de ma demande du faite que nous n’étions pas mariés, précisant que la notion de conjoint s’entend dans le cadre d’un mariage et termine sont courrier par « Si ces explications ne vous donnent pas satisfaction, vous voudrez bien nous le faire savoir rapidement par écrit »

        J’ai donc refait un courrier (en AR) à la commission de recours amiable, qui cette fois m’a répondue le 4 janvier pour m’informer « qu’une décision sera rendue, dans les meilleurs délais. »
        Le 20 février toujours pas de réponse, je m’informe de l’avance de mon recours via mon compte internet. Il m’a été répondu
        « Dans le cadre de votre demande auprès de la commission recours amiable, le délai moyen de traitement est de 6 mois à 1 an.
        Je vous invite donc à patienter le temps de l’instruction de votre demande. Une fois votre demande étudiée nous reviendrons vers vous par courrier postal.
        Restant à votre disposition. »

        Est-ce normal ou pas ?
        cordialement.

        Répondre à ce message

        • Le 4 mars à 12:13, par Claude (CFDT Retraités)

          Je ne conseille pas, je renseigne. C’est vous qui décidez seul de la bonne attitude à avoir.
          Annoncer un tel délai n’est pas normal car la commission de recours amiable se réunit tous les mois en principe.
          Faute de réponse deux mois après votre demande, vous avez le droit d’aller en justice. Vous devez donc étudier votre situation au regard du droit écrit dont vous demanderez l’application.
          Utilisez dans le code de la sécurité sociale les articles L351-12 et R342-2.
          Il me semble que votre caisse fait une interprétation restrictive de ce texte (article L342-4) : « Ouvrent droit également à cette majoration les enfants élevés par le titulaire de la pension et à sa charge ou à celle de son conjoint. »
          Enfin, je vous signale qu’un parent qui n’a pas élevé les enfants mais a versé un pension alimentaire et conservé l’autorité parentale est en droit de demander à bénéficier de cette majoration (cour de cassation arrêt n°176 du 9 février 2017 (16-10.201)).

          Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 13 mars 2018 à 15:43, par Galere

    Bonjour,
    désolé pour le doublon : je m’aperçois que j’ai posé ma question dans la rubrique 19 alors qu’il fallait le faire ici (question 1611)
    dois-je reposer ma question ou pouvez-vous la rapatrier dans cette rubrique ?
    merci
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 13 mars 2018 à 15:45, par Claude (CFDT Retraités)

      Voici la réponse à la question de la fiche 19.
      Je ne peux que vous copier la référence en droit : Article R342-2 : « La majoration, dont le taux est fixé à 10 % de la pension de veuf ou de veuve prévue à l’article L. 342-4, est applicable lorsque le bénéficiaire a eu au moins trois enfants. Ouvrent droit également à cette majoration les enfants ayant été, pendant au moins neuf ans avant leur seizième anniversaire, élevés par le titulaire de la pension et à sa charge ou à celle de son conjoint. »
      Le ministère a donné cette réponse à une parlementaire (JO du 3 février 1992) : « Suivant différents jugements rendus en la matière, la notion de charge d’enfant s’entend de l’éducation et des soins matériels nécessaires à l’enfant mais comprend également le soutien financier apporté à cet enfant.
      Il appartient à l’assuré qui entend bénéficier des avantages de retraite attachés à la charge d’enfant d’apporter la preuve, par tout moyen, sous le contrôle des juridictions, qu’il remplissait, à l’époque des faits, les conditions requises.
      Bien que les majorations de pension de vieillesse au titre des enfants ne soient pas juridiquement subordonnées à la perception des prestations familiales, le bénéfice de ces prestations, possible uniquement en cas de charge effective de l’enfant, constitue un des éléments de preuve qu’il appartient au juge d’apprécier en fonction des circonstances de chaque espèce. »

      Répondre à ce message

      • Le 13 mars 2018 à 16:23, par Galere

        Merci pour votre réactivité.
        Il est dommage que ma question n’apparaisse pas dans cette rubrique, elle pourrait être utile à d’autres
        Vous semblez donc dire qu’un refus de prise en compte par la Carsat dans ce cas précis peut être contesté.
        Sur leur demande j’ai effectivement fourni des documents complémentaires : jugement de divorce de ma femme avec mention du domicile des enfants chez elle, extrait d’acte de naissance de sa fille (le 3eme enfant que j’ai eu à charge avec elle) et un document de la CAF que j’ai retrouvé et qui atteste d’une allocation de rentrée scolaire pour l’année de ses 16 ans, mais je ne sais pas si ça suffira (la complémentaire me demande un justificatif pour chaque année)
        je n’ai pas eu de réponse pour l’instant et un délai de 2 mois court depuis la date de la 1ère notification (02 février), mais on m’a assuré (verbalement) que mon dossier était en cours de réexamen.
        Il me semble qu’en cas de non réponse ou de refus dans ce délai de 2 mois, j’ai intérêt à saisir la commission de recours amiable, en espérant ne pas aller jusqu’au tribunal.
        j’ai également demandé à la CAF (unique moyen : le téléphone) de me fournir une attestation mentionnant les 3 enfants pour cette période, sans le dire à la Carsat, mais au cas ou...Délai de réponse : 5 semaines (archives microfilmées avant 1996)
        que me conseillez-vous ?

        Répondre à ce message

        • Le 13 mars 2018 à 23:28, par Claude (CFDT Retraités)

          Je ne peux ni déplacer une message, ni le modifier, je ne peux que le publier ou pas.
          Des fonctionnaires mènent des actions similaires la votre et obtiennent satisfaction : la pension alimentaire et l’autorité parentale étant considérés comme suffisants par rapport à l’article L18 du CPCM selon le Conseil d’État.

          Répondre à ce message

          • Le 14 mars 2018 à 20:47, par Galere

            Merci, j’en prends bonne note.
            Heureusement que des gens comme vous existent pour le salut des autres, vous faites un "travail" essentiel.
            Je re-publie ma question initiale au cas ou d’autres personnes seraient intéressées
            en résumé j’ai 2 enfants et ma femme aussi.
            Nous nous sommes mis "en ménage" à partir de 1990 mais ne nous sommes mariés qu’en 1998.
            nous avions 3 de nos 4 enfants à charge dès 1990 et j’ai demandé à la Carsat une majoration de 10% de mon allocation pour la garde de 3 enfants pendant 9 ans au moins avant leur 16ème anniversaire, mais la Carsat semble contester cette demande en arguant que le calcul ne peut se faire qu’à partir de la date effective du mariage, alors que ça n’est pas précisé dans le texte de loi, donc ceci me semble être une interprétation abusive du texte.

            Répondre à ce message

            • Le 4 janvier à 17:17, par Galere

              Bonjour,
              je tenais à vous tenir au courant de l’avancement de mon dossier : suite à l’envoi (de ma propre initiative) de documents complémentaires prouvant ma bonne foi, la majoration m’a été accordée par le RSI, l’Agirc et l’Arrco, mais concernant la CARSAT, ma demande est toujours "en cours de traitement" (depuis plus d’un an maintenant puisque j’avais fourni dès le départ les justificatifs demandés), malgré de multiples appels, 3 courriers recommandés à la commission de recours amiable et plusieurs visites aux permanences d’accueil.
              La personne chargée de mon dossier ne répond tout simplement pas à mes relances, et je ne peux même pas attaquer au tribunal dans la mesure ma requête n’est pas encore traitée.
              je ne sais plus quoi faire !

              Répondre à ce message

              • Le 4 janvier à 17:33, par Gilbert (CFDT Retraités)

                Si vous avez saisi la commission de recours amiable, une non réponse vaut rejet implicite et vous pouvez saisir le tribunal. Il s’agit à partir du 1er janvier 2019 du pôle social du tribunal de grande instance.

                Répondre à ce message

                • Le 23 février à 15:51, par Galere

                  Suite de mon dossier :
                  J’ai enfin reçu une réponse de la Carsat le 19 février , elle est négative !
                  Extraits de la réponse :
                  « en l’espèce, M. B… a vécu maritalement avec Mme M… à partir de 1988 qu’il a épousé le ../../1998.
                  Ce n’est donc qu’à compter de cette date que L.R… s’est trouvée à la charge des époux B.
                  (L.R étant la 3ème enfant objet de ma demande)
                  Alors âgée de 14 ans, elle n’a pu se trouver à la charge du couple pendant au moins 9 ans avant l’âge de 16 ans.
                  L’intéressé n’était pas marié à Mme M. et ne remplit donc pas la condition de conjoint ; il est précisé que la période de concubinage ne crée aucun droit en matière d’assurance vieillesse.
                  Il est observé que les justificatifs produits attestent de la vie commune à partir de 1988. Ils n’apportent toutefois pas la preuve que M B… avait la charge exclusive de L.R…

                  La commission, après avoir pris connaissance des éléments de droit et de fait, décide de rejeter la contestation, comme étant non fondée »

                  En clair, ils reconnaissent, au vu des documents fournis, que nous vivions maritalement mais contestent que j’aie eu la charge exclusive du 3ème enfant.
                  Je n’ai d’ailleurs jamais prétendu en avoir eu la charge « exclusive » puisque nous la partagions avec ma « concubine ». Son jugement de divorce précise que ses enfants ont leur domicile habituel chez elle et j’ai des preuves que nous habitions ensemble. Par ailleurs son ex-mari n’a jamais versé de pension mais je ne peux pas le prouver.
                  Par contre, sans preuve supplémentaire, ils admettent que j’ai eu la charge de ma belle-fille à partir de notre mariage…
                  J’ai pu fournir des attestations de la CAF remontant à 1994 mais pas en deçà.

                  J’ai RDV avec un délégué du défenseur des droits le 18 mars. Je n’en espère pas grand-chose mais sait-on jamais ?
                  Il me restera 1 mois pour contester auprès du tribunal, et on m’a déjà averti que la procédure prendrait 2 ans minimum…

                  Pensez-vous que j’ai une chance de gagner ? dois-je prendre un avocat ?

                  Répondre à ce message

                  • Le 23 février à 16:08, par Claude (CFDT Retraités)

                    Merci pour ces renseignements. Si vous aviez effectuer une déclaration de revenus commune, vous auriez bénéficier d’une demi-part pour cet enfant sur votre avis d’impôt, ce qui constitue une preuve.
                    Le débat ne porte que la charge effective de l’enfant et sa reconnaissance. C’est sur ce point que vous devez rechercher des preuves à produire.
                    Le délégué du défenseur des droits intervient si le droit n’est pas respecter.
                    Les autres caisses vont avoir connaissance via le système commun d’échange du refus de l’assurance retraite et ils risquent de la suivre.

                    Répondre à ce message

                    • Le 23 février à 19:40, par Galere

                      Merci pour la réponse.
                      je n’ai malheureusement pas gardé mes avis d’imposition.
                      ma preuve la plus ancienne est cet avis de la CAF de 1994 mentionnant nos 4 enfants à charge.
                      Je précise que si le RSI m’a accordé « spontanément » la majoration, l’Agirc-Arrco me l’a accordé parce que j’ai aussi interpellé leur commission de recours amiable.
                      Je leur avais adressé les mêmes documents qu’a la Carsat et voici leur courrier :
                      « nous faisons suite à votre courrier du … adressé au conciliateur,
                      après étude des éléments transmis…nous constatons que les enfants T. N. et L. ont été élevés par vos soins pendant 9 ans avant qu’ils aient atteint l’âge de 16 ans, aussi nous vous informons que votre demande d’attribution d’une majoration pour enfants élevés est recevable »

                      Or, Vous semblez dire que le conciliateur de l’Agirc-Arrco pourrait se déjuger et revenir sur sa décision ?
                      Sinon, puis-je me prévaloir de leur décision pour mettre en défaut la Carsat sur le principe « 2 poids 2 mesures » ?

                      Répondre à ce message

                      • Le 23 février à 21:13, par Claude (CFDT Retraités)

                        Si l’Agirc-Arrco vous l’a accordé après appel au conciliateur, il n’y aura pas de remise en cause. Mais cette situation montrer que la décision a relevé de l’appréciation car vos preuves ne sont pas irréfutables. Je ne crois pas cela suffira à l’assurance retraite pour changer d’avis.

                        Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 16 février à 16:20, par HACHEMI

    Bonjour,

    Mon grand-père retraité vient de décéder, il laisse derrière lui ma grand-mère qui n’a jamais travaillé et ma mère. Il touchait une retraite et avait une majoration pour conjoint à charge vu que ma grand-mère n’a jamais travaille. Ma question est la suivante : la majoration qui de mémoire était de 50/60€ par mois va t’elle maintenue dans la pension de reversion qui va lui être attribué ? En vous remerciant par avance de vos retours.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 7 février à 14:53, par FEVRIER Catherine

    Bonjour,
    Je viens de recevoir ma notification de retraite et je constate que la majoration de 10% n’a pas été calculée. Or, j’ai élevé conjointement avec mon mari, 4 enfants, dont les 2 premiers enfants de mon conjoint qui était veuf quand je l’ai rencontré. L’assurance retraite me dit que Le décompte des neuf années se fait à partir de la date du mariage. Or nous ne nous sommes mariés qu’en 1992 alors que nous étions déjà ensemble depuis le 1er janvier 1989. Nous percevions d’ailleurs les allocations familiales avant notre mariage.
    J’ai cherché sur internet mais n’ai pas trouvé trace confirmant cette notion de date de mariage.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 8 février à 09:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Effectivement, ce n’est pas le mariage qui compte. Que dit l’article R342-2 du code de la sécurité sociale : « La majoration, dont le taux est fixé à 10 % de la pension de veuf ou de veuve prévue à l’article L. 342-4, est applicable lorsque le bénéficiaire a eu au moins trois enfants. Ouvrent droit également à cette majoration les enfants ayant été, pendant au moins neuf ans avant leur seizième anniversaire, élevés par le titulaire de la pension et à sa charge ou à celle de son conjoint. »
      La jurisprudence considère que la notion de charge d’enfant comprend l’éducation, les soins matériels, et le soutien financier apportés à l’enfant.
      Dans une réponse ministérielle sur le sujet de 1992, on peut lire : « Il appartient à l’assuré qui entend bénéficier des avantages de retraite attachés à la charge d’enfant d’apporter la preuve, par tout moyen, sous le contrôle des juridictions, qu’il remplissait, à l’époque des faits, les conditions requises. Bien que les majorations de pension de vieillesse au titre des enfants ne soient pas juridiquement subordonnées à la perception des prestations familiales, le bénéfice de ces prestations, possible uniquement en cas de charge effective de l’enfant, constitue un des éléments de preuve qu’il appartient au juge d’apprécier en fonction des circonstances de chaque espèce. »

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 1er février à 13:51, par christian laurent

    Bonjour,mon epouse decedée il y a 6 ans,j’ai fait une demande de pension de reversion aupres de la carsat.Mon epouse a cotisée au rsi durant 2 ans en tant que conjointe collaboratrice,et avant cela a travaillée en usine.je viens de recevoir un rejet de sa pension aupres du rsi car je depasse le plafond au niveau de mes ressources.Pouvez vous me dire si malgré tout je percevrez la reversion du regime de base,je pense que cela n’a rien avoir avec le rsi et que l’on peu toucher plusieurs pensions de reversions de plusieurs regimes.je vous remercie pour votre reponse.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 21 janvier à 16:17, par PASCAL JUVENCE MAURICE CARPENTIER

    bonjour Mme femme née le 15/02/1952 est à la retraite et percoit 1100E par mois je suis né le 30/03/1959 et je suis en invalidité niveau 2 depuis le 01/09/2018 au RSI commercant indépendant je touche 780 E par mois. quel sont mes droits au niveau de la prime d’activité et puis je toucher l’APL et qu’elles sont les aides que je peux benéficier
    merci d’avance Mr CARPENTIER

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 9 janvier à 16:14, par BURTIN Josiane

    Bonjour,
    Ma femme aura 62 ans en janvier 2019. Elle sera en retraite le 1er février de cette même année.
    Comme nous avons eu 3 enfants, ma femme pensait qu’elle pourrait bénéficier des 10% de majoration de sa pension de retraite.
    Durant ces quinze dernières années, elle a travaillé à mi temps.
    Un conseiller de la caisse de retraite nous a informé récemment, que comme ma femme n’a pas travaillé à temps plein durant au moins les 5 dernières années, elle ne pourra pas bénéficier des 10% alloués lorsque l’on a été mère de 3 enfants.
    J’ai cherché sur internet mais n’ai pas trouvé trace confirmant les propos de ce conseiller de la caisse de retraite.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 9 janvier à 22:44, par Claude (CFDT Retraités)

      Évidemment, elle aura droit à la majoration de sa pension pour enfants. Comme c’est un % de la retraite, le montant sera plus faible que si elle avait travaillé à plein temps et bénéficier d’une meilleure retraite.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 30 décembre 2018 à 00:13, par Bara

    Bonjour Claude , retraité depuis 2017, mon conjointe sans ressources, atteint de deux maladies chroniques, ma question Est ce que a droit à la majoration conjointe. Merci .

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 10 décembre 2018 à 23:21, par Amina

    bonjour,
    Après le décès de mon marie qui était retraité, je reçois une pension de réversion de 380€ puisque je réside à l étranger.et je reçois une majoration pour deux enfant handicapés (aveugles) âgés de plus de 30 ans qui sont à ma charge de 30 euros pour chacun.vu qu’ ils nécessitent une tierce personne pour s occuper d eux,et ce que j ai le droit de demander l augmentation de la majoration pour enfant.mon défunt marie travaillait en France dans le bâtiment.
    merci d avance pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 16 novembre 2018 à 14:01, par BROT

    Bonjour,

    J’ai élevé la fille de mon mari 8 ans et demi avant ses 16 ans jusqu’à ses 22 ans ; Puis prétendre au 10 % de majoration pour enfant élevé ?

    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 13 novembre 2018 à 22:07, par AUGUIN

    J’ai été salarié de droit privé, agent non titulaire puis fonctionnaire de la fonction publique territoriale
    J’ai 3 enfants nés en 1973 – 1977 – 1991 né quand j’étais fonctionnaire
    1- pour le régime fonction publique (CNRACL) j’ai bénéficié de 4 trimestres par enfants et une majoration de 10%
    2 - le régime général m’a accordé les 10% mais pas de majoration de trimestres pour mes enfants ? Est-ce normal ?
    3- la retraite complémentaire ARRCO de 1970 à 1982 :
    1- refuse de compter ma fille née en 1973 au prétexte que mon relevé de carrière du régime général ne mentionne pas ma maternité j’ai bien interrompu mon activité mais je n’ai pas de preuve du versement des IJ pour maternité. Pas de points ni de majoration pour enfants nés ou élevés ? est-ce normal ?
    2- refuse de compter mon fils né en 1991 au prétexte que j’étais fonctionnaire pas de majoration pour enfants nés ou élevés ? est-ce normal ?
    3- en 1970 1971 1972 : ils m’ont versé - Nombre de points x valeur du point x majorations pour enfants élevés » (x 0.05000)
    4- au 1er semestre 1973 (naissance de ma fille) ils ne m’ont rien versé ni points ni majoration
    5- du 2ème semestre 1973 à 1977 Nombre de points x valeur du point x majorations pour enfants élevés » (x 0.07500)
    6- en 1981 1982 pas de majoration
    Est-ce normal ce calcul ?
    Je n’y comprends rien dans leur façon de calculer. Merci de votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2018 à 09:48, par Claude (CFDT Retraités)

      Merci de lire chaque fiche concernée de ce guide de 66 fiches car vous y trouverez la réponse à vos questions.
      2. C’est normal : on ne peut cumuler ces avantages et le régime spécial est prioritaire (fiche 48).
      3. Chaque régime de retraite a des règles différentes : lisez les fiches 35 et 36.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 1er novembre 2018 à 18:09, par BOUACEM Mohamed

    J’ai pris ma retraite le 01 Janvier 2018. J’ai 3 enfants à charge dont deux qui font des études supérieures âgés de 24 et 20ans.
    La CICAS me demande des justificatifs scolaires .Dans le cas contraire, la caisse suprimerait la majoration de 10%.
    Est-il vrai que la CICAS annulerait cette majoration de 10% à l’âge de 18 ans de mes enfants ?
    Je pensais que cette majoration est définitive comme celle de l’assurance retraite ?
    Merci infiniment

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2018 à 09:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Le Cicas représente les retraites complémentaires. Vous avez droit dans les régimes Agirc-Arrco à une majoration pour enfants à charge comme expliqué fiche 36 au point 3. Elle est différente de la majoration pour avoir élevé 3 enfants et plus.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 10 septembre 2018 à 13:38, par Mme petit

    Bonjour,
    Peut on lorsque l’on peut prétendre à un minimum contributif majoré car tout ses trimestres, avoir aussi en plus la majoration 3 enfants ? Merci bcp de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 28 juillet 2018 à 17:30, par madur

    bonjour, je suis retraité de la fonction publique, je touche ma retraite et une majoration pour enfants elevés ! me remariant avec une dame veuve qui touche la reversion de son mari, ma question est , dois je declarer la majoration pour enfants pour le calcul du plafond de la reversion ? merci de votre reponse

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 15 juin 2018 à 12:52, par gres danielle

    Bonjour,
    y a t il une jurisprudence concernant les preuves à apporter pour éducation pendant 9 ans avant les 16 ans pour obtenir la majoration de 10 % ?
    Je vis avec mon mari actuel depuis1984, nous avons eu deux enfants, nous sommes mariés seulement en 1994, il a bien évidemment grandement participé à l’éducation de mon fils (né en 80 et dont j’avais officiellement la garde) de 1984 à 1996 année de son 16ème anniversaire et qui a été à charge bien après d’ailleurs :-).
    mise à part les preuves de vie commune nous ne retrouvons pas d’autres preuves, nous déclarions nos impôts séparément
    Grand merci pour votre aide en général.
    D. GRES

    Répondre à ce message

    • Le 17 juin 2018 à 15:10, par Claude (CFDT Retraités)

      Il faut apporter la preuve d’en avoir eu la charge : prestations familiales, impôt sur le revenu...

      Répondre à ce message

    • Le 10 juillet 2018 à 11:02, par Guillier-Sahuqué

      Bonjour, je suis dans le même cas que Madame,
      je suis avec mon époux depuis juillet 1986, ses deux enfants 8 ans et 6 ans et demi à sa charge sans pension alimentaire, mon mari a quitté la bretagne pour vivre avec moi et ma fille en juillet 86 dans le Val d’Oise..
      Nous étions en concubinage officiel depuis nov 1986, mais mariage en mai1988 (naissance de notre fille commune en 1989), le CRA de la CARSAT repousse ma demande de majoration du fait que le mariage n’a eut lieu qu’après les 7 ans du petit (après le12 nov 1986).
      Et que mon compagnon n’était pas mon conjoint à cette date (titre donné si marié)...je founis pourtant les certificats de scolarité de sept 1986, prouvant que ses enfants sont bien scolarisés dans ma commune..
      et pourtant l’Ircantec m’accorde bien 10% de majoration (pour l’unique année où j’y était affiliée)...
      pour prouver ses dires la Carsat fourni 1 cas de jurisprudence (Paris 10/11/2016 MX/:RATP "la notion de conjoint est réservée uniquement aux personnes unies par les liens du mariage".
      Que faire contre ce moyen qu’utilise l’administration pour ne pas dépenser .. alors qu’il y a 2 ans j’aurais obtenu gain de cause (échanges avec eux en 2016).

      Répondre à ce message

      • Le 10 juillet 2018 à 11:14, par Claude (CFDT Retraités)

        Selon les textes, il faut apporter des preuves que les enfants étaient à votre charge : « Les enfants recueillis, donc sans filiation directe, élevés au moins pendant 9 ans avant leurs 16 ans par l’assuré et à sa charge, sont pris en compte pour l’attribution de cette majoration. »
        Vous devez justifier avoir assumé la charge effective et permanente de ces enfants par la production de tout document administratif établissant qu’ils ont été retenus pour l’octroi des prestations familiales ou pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

        Répondre à ce message

        • Le 10 juillet 2018 à 17:35, par Guillir-Sahuqué

          Malheureusement je n’ai pas gardé mes impöts sur le revenu, d’autant plus que nos déclarations ont été conjointes seulement en 1988, année de notre remariage. Et je n’ai retrouvé de documents CAF qu’en debut 1988 et la Caf ne garde pas de documents si anciens.
          le certificat de scolarité des enfants dans ma commune (dès ses 6 ans 1/2) ne leur a pas suffit (ils sont venus vivre chez moi dans le Val d’Oise alors qu’ils étaient domiciliés avant en Bretagne,
          Je peux juste fournir nos fiches de paies à tous deux , sachant que sa propre paie aurai été trop faible pour lui et ses 2 enfants compte tenu des coûts du logement, l ’ex épouse ne contribuant aucunement et ne prenant les petits même pas une fois par mois le week end (droit d’hébergement minimes indiqués dans le jugement divorce)... Je peux aussi prouver que nous avons élevé "notre" fils après ses 16ans et même 20 ans : son diplôme d’ingénieur datant de ses 24 ans.
          où pourrais-je trouver des textes de jurisprudence ?
          Merci de votre aide

          Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 20 avril 2018 à 18:09, par Roza

    Bonjour, voilà j’ai une pension de réversion très faible je réside à Paris je voudrais avoir un renseignements sur les possibilité pour amélioré ma petite pension âge 66ans.merci

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 14 avril 2018 à 19:20, par masi

    Bonjour, faut-il avoir été marié pour bénéficier de la majoration de 10% de la retraite de base et de la retraite complémentaire si on a élevé trois enfants (biologiques ou de sa compagne ou de son compagnon) pendant au moins 9 ans avant leur seizième année ? Je suis dans cette situation et j’ai liquidé mes droits à la retraite depuis le 1er mars 2016. Ma femme est dans une situation analogue et elle est partie à la retraite à taux plein le 1er juillet 2010. L’assurance retraite m’a répondu qu’il faut avoir été mariés (j’attends leur courrier de rejet). Pouvez-vous me fournir un lien vers la législation en vigueur. Cette règle a-t-elle été instituée récemment ? Est-elle rétroactive ? Merci pour votre retour.

    Répondre à ce message

    • Le 14 avril 2018 à 21:36, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce fiche vous indique le droit en vigueur et il n’a pas changé. Il n’est pas nécessaire d’être mariés.
      Les personnes qui renseignent au téléphone ne sont pas celles qui traitent les dossiers.
      Mais si vous êtes déjà en retraite, vous auriez du l’indiquer sur votre demande de retraite. Si vous remplissez les conditions, faites un courrier écrit en recommandé AR et joignez les preuves.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 12 avril 2018 à 23:51, par EVANGELISTI

    Bonsoir,

    Nous sommes un couple retraité très modeste avec un enfant à charge étudiant. Vous citez dans une de vos réponse qu’il existe une majoration de pension provisoire pour enfant à charge mentionnée sur le guide des retraites de votre site. Pouvez vous m’indiquez où se trouve cet article. Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 30 mars 2018 à 13:10, par brayet liliane

    bonjour je suis meres ouvriere donc je suis a taux plein par la carsat je voudrais s avoir si le taux plein ai compter egalement par l arrco

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 23 mars 2018 à 11:32, par mr rendla michel

    bonjour,
    père de 5 filles en deux divorces , j ai appris qu il pouvais y avoir 10% sur ma retraite pour avoir élever 3 enfants
    j ai eu trois filles d un 1 er divorce élever (12 ans , 11 ans et ,7 ans ) avant de divorcer
    et deux autre filles élever av divorce (7 ans et 3 ans )
    ma question et ?? comme il faut les avoir élevé au moins neuf ans chaque enfants , pour la dernière fille de mon 1 er divorces, je l ai élever que 6 ans ,
    y a t il un cumule, avec les deux autres enfant que j ai élever 7 et 3 ans av de divorcer
    cordialemt

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 5 février 2018 à 22:22, par Legand Claude

    bonjour

    Jesuis a la retraite depuis le 31 juillet 2010 et j’ai eleve 2 enfants (ne en 1978 et 1980 ) j’ai eu un 3 eme enfant en 2011 ai je droit a la majoraton de 10% ( le troisieme est ne apres mon depart en retraite)

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 27 janvier 2018 à 19:04, par Eric Marrou

    Bonjour,

    J’ai élevé 3 enfants avec mon épouse décédée en 2013, elle était à la retraite et bénéficié e de la majoration 10%
    Je suis actif salarié du privé, et à la retraite à taux plein dans 3 ans.

    Mon allocation retraite et complémentaires seront-elle majorée des 10 % ?

    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 20 janvier 2018 à 14:51, par Francine Martinetti

    Après 15 ans de mariage nous avons divorcé mon ex mari a demandé la garde de mes 3 enfants âgés à l époque de 15 ans,11ans et 6 ans me seront t ils comptés pour ma retraite merci

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 11 janvier 2018 à 21:11, par Kader Salhi

    Je voudrais savoir si pour le calcul du minimum contributif on tient compte de la majoration pour enfants merci

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 7 janvier 2018 à 19:44, par hervé

    Bonjour
    j’ai divorcé et eu la garde de mes trois enfants âgée a l’époque de 9 ,11,14 ans j’ai le droit a quoi

    cordialement

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 26 décembre 2017 à 12:09, par Sylvain

    Bonjour
    A propos de la majoration de 10% pour trois enfants. Je me suis marié une première fois et j’ai eu un enfant , nous sommes séparée mon fils avait à peu près 5 ans. Je me suis ensuite remarié et eu 2 autres enfants.
    Puis je revendiqué trois enfants pour obtenir les 10 % de majoration ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2017 à 11:46, par Claude (CFDT Retraités)

      Le point 1 de cette fiche est clair : vous avez eu trois enfants. Il n’y a rien à revendiquer puisqu’il suffit de les indiquer sur votre demande officielle de retraite.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 19 décembre 2017 à 12:02, par DS

    bonjour,
    Le médecin-conseil a accordé l inaptitude au travail pour mon départ la retraite.
    j ai demandé l attribution de la majoration tierce personne en même temps que celle de l inaptitude.
    Est-ce le médecin conseil qui statue également pour cette majoration car j ai un accord pour l inaptitude et la cnav met mon dossier a l etude.
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 20 décembre 2017 à 18:20, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous êtes titulaire de la MTP en complément de votre pension d’invalidité, vous continuez de percevoir cette majoration sans nouvelle demande lors de la substitution de votre pension d’invalidité en retraite d’inaptitude au travail.
      Comme indiqué, vous devez joindre un certificat médical à votre demande. Il n’y a pas d’autre précision.

      Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 11 décembre 2017 à 14:20, par GILLAIZEAU

    Je suis à la retraite et je touche la majoration de 10% pour 4 enfants est ce que mon conjoint touchera aussi cette majoration.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 6 décembre 2017 à 17:34, par Mme Petit

    Fiche 24
    Bonjour,
    J’aimerai savoir car je ne trouve pas de réponse sur le net, si la majoration pour 3 enfants soit 10 %, viens s’ajouter à la retraite contributive,
    Merci d’avance.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 24 octobre 2017 à 12:59, par dalisson sylviane

    Bonjour,

    J’ai fait une demande de retraite progressive à compter du 01/01/2018.J’aimerais savoir si L’ARRCO va prendre en compte les 3 enfants que j’ai élevés sur la base complétée d’une majoration de mes points actuels x 10%.

    Répondre à ce message

  • 24 Majorations complémentaires du montant de la pension Le 5 septembre 2017 à 13:16, par Chris

    Bonjour,
    J’ai appris qu’une de mes filles (mes enfants ont été adoptés par jugement d’adoption plénière) a été adoptée (adoption simple) en tant que personne majeure (30 ans) par la nouvelle épouse de mon ex-mari (puisqu’il avait sur elle l’autorité parentale lors du divorce). L’adoption plénière étant irrévocable, est-ce que je perdrai la majoration pour enfants lors de ma retraite ?

    Répondre à ce message

    • Le 5 septembre 2017 à 16:48, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, seule l’adoption plénière donne droit à cette majoration. L’adoption simple permet aux enfants d’hériter de la nouvelle épouse comme des enfants et non comme des étrangers.

      Répondre à ce message