UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

H. Retraites de Réversion


61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA


Les règles qui suivent s'appliquent au régime général des travailleurs salariés (Cnav, Carsat), à celui des salariés agricoles (MSA) et, plus généralement, aux régimes de sécurité sociale des non-salariés. L'attribution se fait sous trois conditions : une condition d'âge, une condition de ressources et une demande officielle auprès de la caisse d'assurance retraite de la personne décédée.

Mises à jour :
- ajout encadré fin point 6 sur la cristallisation (17/12/2016) ;
- précision sur le calcul des revenus des biens mobiliers et immobiliers point 2 (1/2018) ;
- modification point 1 du paragraphe sur la condition d’âge avant 2009 (3/2018) ;
- ajout encadré sur la garantie de versement point 3 (23/09/18) ;
- actualisation des exemples (16/3/19) ;
- ajout fin encadré point 3 titré Majoration de 10% (13/4/21) ;
- montants 2022 (12/1/21) (20/8/22).
Bon à savoir

Condition de non-remariage

La condition de durée de mariage ainsi que l’obligation faite au conjoint survivant de ne pas se remarier pour bénéficier de la réversion ont été supprimées dans les régimes sécu en 2003. Mais elles restent en vigueur dans les régimes spéciaux, les fonctions publiques et les régimes complémentaires.

1. La réversion sous conditions d’âge

Toute personne, homme ou femme, qui est mariée ou a été mariée avec l’assuré décédé peut bénéficier d’une pension de réversion, quels que soient son lieu de résidence et son statut matrimonial du moment (séparé, divorcé, remarié, en concubinage).

La condition d’âge depuis janvier 2009 est d’avoir au moins 55 ans. Toutefois, l’âge reste fixé à 51 ans si l’assuré est décédé avant 2009 (ou a disparu avant 2008). La réforme de 2003 prévoyait de remplacer l’allocation veuvage par la pension de réversion, et donc de supprimer la condition d’âge.

Les conjoints survivants ne remplissant pas la condition d’âge peuvent toujours prétendre à l’allocation veuvage dont le montant et les conditions d’attribution ne changent pas (voir fiche 65).

Bon à savoir

Montants à connaître

Plafonds de ressources pour une demande en 2021 :
- conjoint survivant vivant seul : 5 330 € trimestriel, soit 1 776,66 € mensuels ;
- conjoint survivant en ménage : 8 528 € trimestriel, soit 2 842,66 € mensuels.
Plafonds de ressources pour une demande en 2022 :
- conjoint survivant vivant seul : 5 496 € trimestriel, soit 1 832 € mensuels ;
- conjoint survivant en ménage : 8 794 € trimestriel, soit 2 931 € mensuels.

Montants pour une demande en 2022 :
- maximum : 3 428 euros (plafond) x 50 % x 54 % = 925,56 euros ;
- minimum : 306,00 euros.

Plafond de ressources pour une majoration 11,1 % de la réversion (point 5 ci-dessous) :
- montant : 2759,24 € par trimestre, soit 919,74 € par mois.

2. La réversion sous conditions de ressources

Pour bénéficier d’une pension de réversion de la sécurité sociale, les ressources du survivant doivent être inférieures à un plafond. Attention, les ressources doivent être inférieures au plafond en permanence, jusqu’à la retraite définitive du survivant. Tout changement doit être immédiatement déclaré, pour éviter d’être considéré comme de la fraude (voir point 6).

Au moment de la première demande, les ressources s’apprécient sur la période des trois derniers mois ou, à défaut, sur les 12 mois précédents. Ce plafond de ressources sert d’abord à déterminer si le survivant a droit à une réversion, mais il sert aussi de plafond de cumul des ressources, pension de réversion comprise (voir point 4). Son montant diffère pour une personne seule ou pour un couple.

Conjoint survivant seul. Le conjoint survivant seul ne doit pas disposer de ressources personnelles annuelles supérieures à 2 080 fois le Smic horaire brut en vigueur au 1er janvier de l’année.

Conjoint survivant en ménage. Le conjoint survivant en ménage ne doit pas disposer de ressources totales (personnelles et nouveau conjoint) supérieures à 1,6 fois le plafond de ressources d’une personne seule. Le terme « ménage » vise le couple marié ou vivant en concubinage ou Pacsé.

Ressources prises en compte si le conjoint survivant n’est pas retraité. Toutes les ressources sont décomptées, sauf celles expressément exclues.

Sont prises en compte les ressources brutes, donc avant prélèvement des cotisations sociales :

  • les ressources provenant des salaires avec un abattement de 30 % à partir de 55 ans, quelle que soit la date de perception ;
  • les allocations chômage ou de préretraite ;
  • les pensions de réversion des régimes spéciaux de salariés (SNCF, IEG, RATP, fonctions publiques, etc.) ;
  • les revenus mobiliers et fonciers personnels du survivant acquis par héritage ou réservés par contrat de mariage.

Les biens mobiliers et immobiliers pris en compte dans les ressources sont censés procurer un revenu fictif annuel égal à 3 % de leur valeur vénale à la date de sa demande.

Ressources prises en compte si le conjoint survivant est retraité. Il s’agit des ressources brutes, donc avant prélèvement des cotisations sociales, de la CSG et CRDS.

Sont donc concernés :

  • les pensions de retraite personnelles du survivant, payées par les régimes de base (régime de sécurité sociale ou régimes spéciaux de salariés) et les régimes complémentaires de salariés (Arrco, Agirc, Ircantec) ;
  • les pensions de réversion des régimes spéciaux de salariés (SNCF, IEG, RATP, fonctions publiques, etc.) ;
  • les revenus mobiliers et fonciers personnels du survivant acquis par héritage ou réservés par contrat de mariage.

Les biens mobiliers et immobiliers pris en compte dans les ressources sont censés procurer un revenu fictif annuel égal à 3 % de leur valeur vénale à la date de sa demande.

Ressources non prises en compte. Trois grandes catégories de ressources ne sont pas prises en compte :

  • les pensions de réversion des régimes légalement obligatoires de retraite complémentaire (Arrco, Agirc, Ircantec) ;
  • les revenus du patrimoine (valeurs mobilières ou revenus immobiliers) acquis du chef du conjoint décédé ou par le ménage, y compris ceux obtenus en héritage par le conjoint décédé ou réservés par contrat de mariage ;
  • les revenus d’activité et de remplacement de l’assuré décédé.

Les textes précisent d’autres ressources à exclure, notamment :

  • les avantages résultant d’une assurance-décès ;
  • la retraite du combattant et les pensions de veuves de guerre ;
  • la majoration tierce personne et l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) ;
  • la majoration pour enfant de 10 % ;
  • l’aide personnalisée au logement et l’allocation logement ;
  • l’allocation des travailleurs de l’amiante.

La circulaire Cnav 2006/37 donne la totalité des ressources à exclure (sur demande à la CFDT Retraités).

Bon à savoir

Revenus conjoint en ménage

Pour le conjoint survivant en ménage, les ressources prises en compte sont les mêmes que pour le conjoint vivant seul, sachant que s’ajoutent tous les revenus du nouveau conjoint, ou concubin, ou Pacsé.

3. La date de début de la pension de réversion

C’est au bénéficiaire et à lui seul d’indiquer la date à laquelle il souhaite percevoir sa pension de réversion. Ce système permet de déposer sa demande lorsqu’on remplit les meilleures conditions, en particulier en matière de ressources.
Ainsi, le conjoint survivant indique la date à compter de laquelle il désire entrer en jouissance de la pension de réversion, sous réserve des conditions suivantes :

  • la date est le premier jour d’un mois ;
  • la date ne peut pas se situer avant le premier jour du mois suivant, jour auquel on remplit la condition d’âge ;
  • la date ne peut pas se situer avant le dépôt de la demande.

Toutefois, si la demande est déposée dans le délai d’un an après le décès, la date peut être fixée au premier jour du mois qui suit le décès. Idem pour une disparition.
La caisse chargée de la liquidation de la pension de réversion informe le demandeur de son droit à fixer une date de début de sa pension. À défaut, la date d’entrée en jouissance est fixée au premier jour du mois suivant la date de réception de la demande.

Bon à savoir

Garantie de versement

Le versement d’une pension de réversion est garanti dans les quatre mois après le dépôt d’une demande complète (décret 2016-1175 et circulaire Cnav 2016-40).
Pour en savoir plus, lire : Droit opposable à la retraite dans les 4 mois aussi pour les pensions de réversion

Bon à savoir

Majoration de 10 %

Les pensions de réversion bénéficient de la majoration familiale de 10 % pour trois enfants élevés. Cette majoration n’est pas prise en compte dans le calcul des ressources pour ouvrir le droit à la réversion et dans le calcul des ressources pour limiter le cumul avec les droits propres.
La majoration de 10% est due à la liquidation de la pension si les conditions d’attribution sont remplies. Elle peut être appliquée au cours de la retraite dès que les conditions sont remplies.

4. Le calcul du montant de la réversion

Le montant servant de base au calcul de la pension de réversion ne prend pas en compte la majoration au titre du minimum contributif (c’est regrettable). Il n’est pas non plus ramené au maximum des pensions.

Taux. La pension de réversion est égale à 54 % du montant :

  • soit de la pension du conjoint décédé, surcote comprise (sans prise en considération du supplément accordé au titre du minimum contributif) ;
  • soit des droits acquis par le conjoint à la date de son décès ; dans tous les cas, cette pension fictive est calculée en appliquant le taux de 50 % au salaire annuel moyen.

Maximum. Le montant de la pension de réversion ne peut être supérieur à 54 % de la pension maximum du défunt, elle-même ne pouvant être supérieure à 50 % du plafond de la sécurité sociale de l’année de liquidation.

Minimum. Si le conjoint décédé compte au moins 60 trimestres validés (15 ans), le montant de la pension de réversion ne peut être inférieur à un montant fixé chaque année par décret et revalorisé comme les pensions. Lorsque la durée d’assurance est inférieure à 60 trimestres, ce minimum est proratisé sur la base de 1/60e par trimestre validé.

Si cumul des ressources. Les ressources du survivant ne peuvent dépasser le plafond, réversion comprise. Ainsi, si le total des ressources personnelles et le montant de la pension de réversion sont supérieurs aux plafonds, le montant de la pension de réversion est écrêté pour atteindre le plafond. Vous trouverez dans les tableaux un certain nombre d’exemples de calcul de pension de réversion.

Bon à savoir

Liquidation fictive

Lorsque l’assuré décède avant la liquidation de sa pension, il est procédé au calcul de sa pension fictive comme suit : salaire annuel moyen x 50 % x nombre trimestres validés / durée de référence.
Pour le calcul du salaire annuel moyen, on retient le nombre des meilleures années correspondant à son année de naissance. Si l’assuré a cotisé un nombre d’années inférieur à celles requises, le salaire annuel moyen sera calculé sur les années réellement cotisées, à l’exception de l’année du décès et des années n’ayant pas donné droit à l’attribution de trimestres.

5. Majoration de la réversion des basses pensions

En réponse aux manifestations syndicales des retraités de mars 2008 dénonçant, entre autres, les basses pensions, le législateur a introduit un nouveau dispositif dans la réglementation de la pension de réversion (LFSS pour 2009). Depuis janvier 2010, les veuves et veufs disposant de faibles ressources bénéficient d’une majoration égale à 11,1 % de leur pension de réversion, ce qui équivaut à porter le taux de réversion à 60 %.

Plusieurs conditions sont à remplir :

  • vivre seul ;
  •  avoir l’âge du taux plein sans décote (soit entre 65 et 67 ans en fonction de sa génération) ;
  • avoir des ressources inférieures à un plafond ;
  • avoir liquidé toutes les pensions auxquelles on peut prétendre.

Lorsque le total des ressources dépasse le plafond, la majoration est réduite à due concurrence du dépassement : elle est donc différentielle.
Les retraites personnelles et de réversion sont appréciées selon les modalités et dans les conditions fixées pour l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées), appelée aussi « minimum vieillesse ».

Toutes les prestations de survivant servies à l’assuré au titre des législations des autres États membres de l’Union européenne, quel que soit le régime étranger débiteur, sont exclues lors de l’appréciation des ressources et de la détermination du montant de la majoration de la pension de réversion.

La majoration ne peut plus être révisée trois mois après la date de point de départ de l’ensemble des avantages personnels en retraites de base et complémentaires du conjoint survivant ou à partir de l’âge du taux plein sans décote (65 à 67 ans du conjoint survivant selon année de naissance). La majoration est attribuée dès que les conditions sont réunies.

Attention !

Dernière révision

Si le bénéficiaire de la pension de réversion n’a pas de droits personnels à la retraite, la dernière révision du montant a lieu à l’âge légal de la retraite, soit entre 60 et 62 ans, selon sa date de naissance. Sinon, ce sera au plus tard à l’âge du taux plein sans décote, soit entre 65 et 67 ans.

6. Révision de la pension de réversion

En cas de modification des ressources, la retraite de réversion est révisée à partir du premier jour du mois qui suit la date de modification des ressources. Il faut donc déclarer immédiatement tout changement de ressources, et ce, jusqu’à un âge limite.

La réversion est liquidée, ou cristallisée (langage technique) donc définitive, lorsque le survivant fait valoir ses droits à pension personnels ou, s’il n’a droit à aucune pension personnelle, à l’âge légal (entre 60 et 62 ans selon sa génération). La dernière révision a lieu trois mois après le point de départ de l’ensemble des pensions de retraite de base et complémentaires du demandeur. Ces trois derniers mois de ressources sont donc très importants. S’ils comprennent des revenus d’activité par cumul emploi-retraite, la réversion est durablement modifiée.

En résumé, trois mois après avoir liquidé tous ses droits personnels à pension, on peut demander si besoin la liquidation définitive de la pension de réversion.

Attention, dans le cadre de la lutte contre la fraude, les contrôles sont de plus en plus fréquents.

Attention !

La cristallisation des pensions de réversion

La pension de réversion n’est plus révisable 3 mois après la date de point de départ de l’ensemble des retraites personnelles de base et complémentaires du conjoint survivant, lorsqu’il peut prétendre à de telles retraite.
Pour obtenir cette cristallisation, il faut signaler un changement de revenus dans le quatrième mois qui suit son départ en retraite. La déclaration comprendra toutes les retraites personnelles, dont la complémentaire définitive, souvent pas connue au moment de la retraite.
Si le bénéficiaire de la réversion se voit attribuer une retraite personnelle après la dernière révision, une nouvelle révision de la pension de réversion doit être effectuée à compter du premier jour du mois suivant la date d’effet de ce nouvel avantage, impliquant éventuellement de positionner une nouvelle date de dernière révision.
Attention, la Caisse contrôle automatiquement les ressources du bénéficiaire d’une réversion à l’âge d’obtention du taux plein augmenté de 3 mois, c’est-à-dire entre 65 et 67 ans selon l’année de naissance.

7. Droits des ex-conjoints divorcés

Tous les ex-conjoints divorcés, qu’ils soient remariés ou non, ont droit à une pension de réversion de l’ex-conjoint décédé. Ce droit est ouvert, à condition de remplir les conditions d’âge et de ressources, comme pour toute réversion. Ils doivent en faire la demande.

Le montant de la réversion est réparti entre le conjoint au jour du décès, s’il y en a un, et le ou les ex-conjoints divorcés, au prorata de la durée respective de chaque mariage. Si un seul conjoint est en vie le jour du décès (soit divorcé, soit conjoint au jour du décès), il bénéficie de la totalité des droits à réversion de l’assuré décédé.
Au décès de l’un des bénéficiaires, la part qui lui était versée est répartie sur le ou les autres bénéficiaires.

8. Cumul de plusieurs pensions de réversion

Une coordination des régimes sécu est en place depuis 2006. Le survivant dispose d’un régime interlocuteur unique des pensions de réversion. Si le conjoint survivant peut bénéficier de plusieurs pensions de réversion des régimes de base (général, agricole, artisans, commerçants et libéraux sauf avocats), elles seront versées sous réserve que leur total n’excède pas le plafond, autres ressources comprises. Le dépassement est imputé sur chacune de ces pensions à due concurrence du rapport entre le montant de cette pension et le montant total de ces pensions.

9. Exemples de calcul de la pension de réversion

Ces exemples reposent sur le plafond annuel 2019 de la pension de réversion. Il s’élève à 2 080 fois le Smic horaire brut en vigueur au 1er janvier 2019. Comme le Smic a été fixé à 10,03 € au 1er janvier 2019, nous savons que ce plafond est de 1 738 € par mois en 2019 pour une personne seule et 2 781 € pour un couple (arrondi à l’euro inférieur pour une bonne compréhension).

A. Veuve vivant seule sous le plafond

Montant de la pension mensuelle de réversion sécu 510 €
Ressources mensuelles personnelles du conjoint survivant Pension sécu 507 €
Pension Arrco 156 €
Cumul des ressources propres et réversion 663 + 510 = 1 173 €
Le conjoint survivant conserve la totalité de la pension de réversion, car le cumul des deux est inférieur à 1 738 €.

B. Veuve vivant seule au-dessus du plafond

Montant de la pension mensuelle de réversion sécu 805 €
Ressources mensuelles personnelles du conjoint survivant Pension sécu 990 €
Pension Arrco 379 €
Cumul des ressources propres et réversion 1 369 + 805 = 2 174 €
Le cumul des deux est supérieur à 1 738 €. Le montant de la pension de réversion sera écrêté de 2 174 – 1 738 = 436 €. Le montant de la pension de réversion réellement versé s’élèvera à 805 – 436 = 369 €.

C. Veuve en ménage sous le plafond

Montant de la pension mensuelle de réversion sécu 510 €
Ressources mensuelles personnelles du conjoint survivant Pension sécu 310 €
Pension Arrco 102 €
Ressources du conjoint 1 500 €
Revenus du ménage 1 912 €
Cumul des ressources du ménage et réversion sécu 1 912 + 510 = 2 422 €
L’ex-conjoint survivant conserve la totalité de la pension de réversion sécu, car le cumul des deux est inférieur à 2 781 € par mois.

D. Veuve en ménage au-dessus du plafond

Montant de la pension mensuelle de réversion sécu 630 €
Ressources mensuelles personnelles du conjoint survivant Pension sécu 580 €
Pension Arrco 208 €
Ressources du conjoint 1 790 €
Revenus du ménage 788 + 1 790 = 2 578 €
Cumul des ressources du ménage et réversion sécu 2 578 + 630 = 3 208 €
Le cumul des deux est supérieur à 2 781 €. Le montant de la pension de réversion sera écrêté de 3 208 - 2 781 = 427 €. Le montant de la pension de réversion qui sera réellement versé s’élèvera à 630 – 427 = 203 €.

Poser une question

5686 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 30 novembre à 21:55

    Bonsoir, mes parents étaient tous deux à la retraite. Ils étaient usufruitiers de 3 biens immobiliers, les 3 enfants étant propriétaires ( donation il y a en 2012). Ils habitaient dans l’1 d’eux et percevaient le loyer d’un autre. Mon père est décédé en juin 2022 ; ma mère perçoit avec la retraite de réversion (carsat) une somme très faible. Les locataires vont partir d’ici quelques mois et elles n’aura plus de loyers. Peut-on demander une valorisation de cette pension ?
    en vous remerciant

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre à 10:02

      Elle n’aurait pas du déclarer les loyers puisqu’il sont issus de biens issus du mariage.
      Sa Carsat risque de lui opposer la cristallisation si ses revenus déclarés baissent.
      Elle a intérêt à retrouver des locataires.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 15 octobre à 09:57

    Bonjour Monsieur
    Si une personne Décède en octobre 2022,son conjoint demande la reversion de sa retraite de base en mars 2023
    Le plafond retenue sera celui de 2022 (1832 euros) ou bien celui de 2023 ?
    Merci pour votre réponse Monsieur

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 16:34

      Le demandeur choisit le point de départ de sa retraite de réversion.
      Si la demande est déposée dans le délai d’1 an après le décès (ou la période de 12 mois qui suit la disparition), le point de départ peut être fixé au plus tôt le 1er jour du mois qui suit le décès (ou la disparition). La caisse de retraite doit informer l’intéressé de cette possibilité.
      Le plafond est celui applicable à la date d’effet de la pension.

      Répondre à ce message

      • Le 29 novembre à 16:40

        mon mari décédé le 1 février je sais pas si j ai la réversion de la sécurité sociale
        merci

        Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 29 novembre à 20:02

    Bonjour,
    Je percevais une pension de réversion de 398 £. J’ignorais la clause de conditions de revenus. En revanche j’envoyais les questionnaires demandés par la CARSAT en toute transparence, persuadée qu’il y avait des recoupements entre administrations (impôts etc). Je ne comprenais même pas pourquoi je recevais ces questionnaires alors que tous les ans la CARSAT m’indiquait la somme à déclarer aux impôts et que ma déclaration de revenus était préremplie (justement) ???
    Je reçus un questionnaire en mars 2017 auquel je répondais en toute bonne foi (comme à chaque fois que j’en recevais un). Je précisais que ma situation restait inchangée depuis 2011 (départ retraite) en indiquant mes ressources au centime près..
    En mars 2019, soit 2 ans après, je reçus une notification de la CARSAT. Je n’étais plus éligible au versement de la réversion depuis plusieurs années mais comme ils ne pouvaient me réclamer un indu au delà de 2 ans, j’étais redevable des montants perçus de 2017 à 2019 ..... alors que j’avais répondu aussitôt en 2017 ! Cela représentait plus de 9000 Euros diminués de 2000 Euros après appel auprès de la Commission de Recours Gracieux et l’intervention d’un avocat.
    Au regard du temps écoulé entre l’envoi du questionnaire en mars 2017 et la notification de l’indu en mars 2019, je reste à ce jour très choquée !! 150 Euros me sont prélevés tous les mois (pour le remboursement de l’indu) s’ajoutant aux 398 Euros de la pension de réversion à laquelle je n’avais plus droit. Soit un total de 548 Euros par mois, supprimés du jour au lendemain avec des répercussions forcément désastreuses pour une personne seule !
    Pour ce qui est de l’application du principe "silence vaut accord", soit la CARSAT en fait fi ou alors cette règle ne s’applique pas à cette administration ....
    Que pensez-vous de tout cela ??
    Cordialement,
    Eliane

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre à 21:29

      Il faut toujours lire attentivement tout ce qui est écrit sur la demande de retraite de réversion.
      Je comprend que cette situation vous pose problème et je le regrette. Mais ma compassion ne change pas le droit écrit qui me semble appliqué. La seul chose que vous pouviez obtenir, c’est une remise d’indu de la commission de recours amiable.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 23 novembre à 12:02

    j’ai entendu dire qu’une personne touchant la réversion de son conjoint décédé, en cas de remariage ou d’union libre avec une autre personne, conserve la réversion sécurité sociale mais perd la réversion AGIRC ARRCO. Est ce vrai ? Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre à 12:05

      Oui, c’est exact. Pour la retraite de base, comme indiqué dans cette fiche, les ressources du nouvel époux seront prises en compte.
      Pour la complémentaire, il n’a a pas de conditions sauf de ne pas se remarier (fiche 62).

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 20 novembre à 19:23

    Bonjour ,
    Percevant une pension de réversion sécu depuis plusieurs années , je vais faire une nouvelle déclaration de ressources à la retraite car mes revenus vont changer. Doit on déclarer des ressources nouvelles comme un héritage perçu depuis la déclaration originale ou remettre seulement les sommes de la déclaration originale pour les valeurs mobilières et immobilières.
    Merci pour votre retour.

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre à 22:28

      Si vous êtes en retraite depuis plusieurs années, la caisse vous répondra que vos sont cristallisés si ils doivent être augmentés mais ils ils seront réduits si vous avez de nouveaux revenus au moment de la révision. Lisez attentivement le point 6 et son encadré.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 20 novembre à 16:32

    J’ai fait une demande de pension de réversion pour mon ex mari décédé je suis moi même retraitée j ai 82 ans voilà 7mois que j’ai fait cette demande quand j envoie un message on me répond qu’il faut avoir de la patience est-ce normal ?merci

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre à 22:26

      Non, c’est un délai anormal, même si vous n’êtes pas la seule.
      Faites une recours amiable par écrit (le téléphone ne sert à rien) pour demander l’application de la garantie de versement expliquée à dans l’encadré du point 3 de cette fiche. « »
      Comme expliqué fiche 5, votre courrier recommandé AR sera aussi enregistré dans votre personnel de retraite.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 18 novembre à 10:39

    Bonjour,
    Ma mère perçoit depuis une trentaine d’années, la réversion de la pension de retraite de son second époux servie par la SNCF.

    Elle n’a jamais effectué de demande auprès de la MSA pour obtenir la réversion de la pension de retraite de son premier époux, décédé dans les années 90, père de ses trois enfants, jamais remarié.

    Je souhaiterais savoir s’il lui est encore possible, d’effectuer auprès de la MSA une demande de reversion, afin obtenir le cumul des deux prestations.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 13:13

      Oui, elle peut faire un demande de réversion maintenant. Il n’y a pas de date limite pour faire la demande, mais il n’y aura pas de rappel. Je vous invite à vérifier dans cette fiche si elle remplit toutes les conditions car la réversion du régime CPR SNCF sera prise en compte dans ses ressources.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 18 novembre à 00:31

    Bonjour pour quoi je mon compte retraite sa fait 3 fois que le datte change 28 avril on traite votre dossier puis juillet et la sa a encore changé prise en charge de votre dossier au 7 novembre et quand je demande on me répond on vous envoie la notification paiement sa va pas tardé sa fait 9 mois qui a pas une personne qui me dit pareil

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 09:03

      Oui, le délai de traitement de votre dossier est trop long. Vous pouvez faire un courrier de recours amiable pour demander l’application de la garantie de versement expliquée dans le point 3 de cette fiche. Lisez aussi la fiche 5.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 15 octobre à 20:09

    Bonjour,

    j’ai pris ma retraite à taux plein, à l’age de 62,5 ans, au 01/01/2018. J’ai demandé la reversion (mon ex mari étant décédé) au 01/04/2018, qui a été accordée et calculée par la Carsat.
    Je viens de recevoir un questionnaire pour la révision, on me demande les revenus d’aout, de septembre et octobre 2022, j’ai aujourd’hui 67 ANS (depuis le 20/07/1955).Je suis donc à la retraite depuis plus de 4 ans, mes revenus n’ ont pas changés depuis l’attribution de la reversion jusqu’à ce jour.
    Je viens de voir que si je fais le cumul, reversion CARSAT, plus retraite carsat de base et complementaire, je dépasse le revenu mensuel pour une personne ( je suis seule). Est ce que LA CARSAT va effectuer une régularisation ou est ce que la reversion est considérée comme cristalisée, étant à la retraite à taux plein depuis 2018 ? Je vous remercie de votre réponse. Il me demande de retourner le document avant le 01/01/2023. J’ai besoin d’être éclairée afin de savoir à quoi m’attendre.
    Bien cordialement
    Nadia

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 21:06

      Si vous dépassez à présent le plafond c’est que vous n’avez déclarer le montant de votre retraite complémentaire personnelle en 2018 lors de votre départ en retraite.
      Comme indiqué dans la fiche, la cristallisation intervient si un nouveau calcul est effectué dans le quatrième mois qui suit votre retraite.

      Répondre à ce message

    • Le 11 novembre à 13:29

      Bonjour Je suis dans le même cas mais retraitée depuis 1mai 2009
      Pourquoi 13 ans plus tard on me demande mes revenus alors que je suis veuve depuis février 1992 et que je suis seule et vit de ma retraite dans notre maison depuis 1980 rien n a changé depuis
      Merci de votre réponse

      Répondre à ce message

      • Le 11 novembre à 19:39

        Pour nous cette attitude inadmissible. La CFDT revendique une cristallisation automatique dans le 4e mois qui suit le départ en retraite pour un décès survenus avant. Certes la cristallisation n’est as été faite formellement, mais si vous déclarez à présent des revenus plus faibles que lors de votre départ en retraite, la caisse n’augmentera pas votre réversion en disant qu’elle est cristallisée.
        Je ne peux vous dire de ne pas renvoyer le questionnaire car on vous arrêtera le versement de la réversion.
        Mais je vous invite à être très attentive en remplissant le questionnaire de ressources. D’abord ne déclarez pas tous les biens acquis avec votre mari ou obtenus grâce à son décès. Regardez ce que vous avez déclaré en 2009 et surtout vérifier si vous n’avez pas oublier de déclarer le montant de votre retraite complémentaire personnelle.

        Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 8 novembre à 10:46

    Bonjour,
    Mon époux est décédé en janvier 2022. Il avait une ,carrière complète de, non -salarié agricole et j’ai travaillé sur l’exploitation pendant 27 années. Je percevais de la MSA une retraite personnelle + réversion de 1008 euros jusqu’en septembre 2022. Pour octobre le montant ne sera plus que de 779 euros. Suppression de la majoration article L753-54-3 (je dépasse le plafond) car je perçois une autre retraite personnelle de la CARSAT : 406euros + 62 euros IRCEM. Ai-je un recours ,possible ? Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 17:32

      Je ne connais pas du tout les règles du régime particulier des exploitants-agricoles. Mais à vous lire la réversion est aussi sous condition de ressources comme pour les salariés. Un recours n’a d"intérêt que le droit n’est pas respecté. Adressez-vous à un syndicat d’exploitants agricoles pour être renseignée.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 25 octobre à 16:27

    bonjour je suis a la retraite depuis 2016 dans un calcul de pension de reversion carsat compte t il l arcco ? POUR LA CRISTALISATION DU DOSSIER
    MERCI

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 24 octobre à 14:19

    Assistante maternelle pour une demande de pension de reversion de mon ex mari artisan commerçant
    quelles ressources déclarer sachant que les salaires sont différents d’un mois un autre et que les assistantes maternelles ont un régime spécifique.

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre à 15:06

      Ce sont les trois mois précédent la demande qui sont pis en compte. Ensuite, la loi vous oblige à signaler tout changement de revenus chaque mois. C’est effectivement très contraignant. Mais si vos revenus sont bien inférieurs au plafond indiqué dans cette fiche, votre réversion ne bougera pas.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 20 octobre à 12:06

    bonjour,
    mon mari decede touchait une pension d un montant
    retraite personnel 252 euros 35ctms
    minimum contributif 306 euros 91ctms
    majorations pour enfant 55 euros 92ctms
    sot un total de 615euros 18ctms
    je ne sais pas quel montant je vais percevoir lors de ma demande de pension de reversion ,en sachant que j ai moi aussi une petite retraite
    merci a l avance pour unr reponse
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre à 17:40

      La majoration au titre du minimum contributif n’est pas prise en compte pour la retraite de réversion. La majoration pour 3 enfants sera appliquée à votre retraite de réversion.
      Toutefois, vous bénéficierez peut-être du minimum de réversion si vous remplissez les conditions.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 18 octobre à 13:30

    Bonjour, je souhaiterais avoir confirmation de ce calcul de pension de reversion. Merci d’avance.Mon ex mari n’était pas encore retraité : retraite fictive.
    Pour ma part, j’ai 72 ans ( retraitee avec 900e par mois tout confondu).Je suis loin de d’atteindre le plafond.
    La MSA me totalise des ressources de 5462e47 trimestrielles. Et me fait un abattement de 30%sur mes "salaires" vu mon age.
    Pourriez vous calculer ma pension de reversion mensuelle a partir des montant donne ?s. Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 13 octobre à 09:05

    Madame, Monsieur,
    J’ai oublié de faire réviser la pension de reversion de mon mari décédé en 2004 (à cette époque j’étais encore en activité), lorsque j’ai pris ma retraite.
    Pouvez vous m’informer si aujourd’hui je peux faire les démarches pour qu’elle soit révisée ( sans rétroactivité) et où je peux m’adresser pour avoir une aide.
    Je vous remercie par avance pour votre aide et votre réponse.
    Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes sincères salutations. C.Ribaud

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 7 octobre à 14:38

    Bonjour,

    Ma mère a perçu une pension de reversion dans un premier temps.
    Un controle de ses ressources a entrainé une suspension de la reversion et une créance à rembourser.
    En mai 2022, la CNAV a contrôlé, de nouveau, ses ressources par le biais d’un document transmis et renvoyé (Les ressources déclarées mettent en évidence un droit de nouveau à la pension de réversion). Ce document a permis de revoir à la baisse le montant de la créance. Toutefois, sa pension de réversion n’a pas été réactivée.

    La CNAV nous précise, pat telephone, qu’il faut redéposer une demande de réversion par l’imprimé de base.
    L’ayant déjà constitué au décès de mon père, justifiée de tous les documents nécessaires + les multiples contrôles ressources réalisés les deux dernières années, pouvez-vous me confirmer que c’est la bonne démarche à entreprendre pour redébloquer sa pension ?

    Merci d’avance pour le temps engagé à ma demande.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre à 09:43

      Si le contrôle des ressources a modifié son droit, c’est soit parce qu’elle a oublié de déclarer une retraite soit parce qu’elle à déclarer la deuxième fois des biens à tort.
      Il faut être très attentif à ce paragraphe de la fiche ci-dessus :
      Ressources non prises en compte. Trois grandes catégories de ressources ne sont pas prises en compte :
      - les pensions de réversion des régimes légalement obligatoires de retraite complémentaire (Arrco, Agirc, Ircantec) ;
      - les revenus du patrimoine (valeurs mobilières ou revenus immobiliers) acquis du chef du conjoint décédé ou par le ménage, y compris ceux obtenus en héritage par le conjoint décédé ou réservés par contrat de mariage ;
      - les revenus d’activité et de remplacement de l’assuré décédé.
      Le deuxième alinéa fait souvent l’objet d’erreurs.
      Si elle refait une demande, la caisse répondra probablement que ses droits sont cristallisés. Il faut donc refaire une demande resituée avant la suppression de la réversion.

      Répondre à ce message

    • Le 12 octobre à 10:31

      J’ai perdu mon épouse le 22 avril 2022. J’ai été victime pendant 3 mois de problèmes d’opérations ophtalmologiques graves. Je m’en sors. Je tente de me mettre à jour administrativement malgré mes problèmes. J’ai fait une demande de réversion à Agirc Arcco . Faut-il que je le fasse à la CARSAT ?
      Merci infiniment pour votre aide
      Respectueusement
      Jean Claude LE GALL

      Répondre à ce message

      • Le 12 octobre à 10:40

        Oui, la emande doit être faite dans chacune des caisses où elle a été affiliée.La pension de réversion prendra effet le 1er du mois suivant le décès de votre conjoint si cette demande intervient dans l’année qui suit.

        Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 7 octobre à 09:36

    j’ai un collègue qui va partir en retraite 1/2/2023 qui pourrait touché la pension de réversion de son épouse décédée, car il est actuellement en dessous du plafond des ressources. Mais lors de son départ en retraite il va toucher une prime de départ qui cumulée avec sa pension de retraite va le faire dépasser le plafond des ressources.
    1ere question est ce que les salaires de début 2023 + sa prime son cumulables avec sa pension de retraite pour calculer le plafond ?
    2 me question : si oui est ce qu’il pourra toucher la pension de réversion les années suivantes ?
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 09:59

      Pour la réversion, on prend en compte les trois mois précédents, et ainsi chaque mois. Le salaire subit un abattement de 30%, pas les retraites. Il y aura un trou mais il devra signaler chaque mois un changement de revenus jusque 4 mois après son départ en retraite pour obtenir une révision de ses droits.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 5 octobre à 22:10

    Bonjour,
    Je touche une pension de réversion de mon ex mari et envisage de prendre ma retraite en 11/2023 (régime général et CNRACL -FPT )
    Cette pension est-elle cumulable(sous conditions de ressources bien sûr avec une retraite Fonction publique ?
    Si oui, j’ai cru comprendre que cette pension sera recalculer 3 mois après mon point de départ en retraite mais je ne comprends pas ce qu’il faut comprendre du terme "cristallisation " ?
    Merci pour votre aide.
    Cdt

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 12:18

      Oui, comme indiqué, vos retraites seront prises en compte pour le montant de votre réversion. Il y a un abattement de 30% sur votre revenu d’activité et il n’y en aura pas sur vos retraites.
      La cristallisation intervient si vous signalez un changement de vos ressources dans le quatrième mois après la liquidation de toutes vos retraites.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 4 octobre à 18:46

    Bonjour,

    Suite à ma demande de retraite effectuée en ligne le 1er juillet 2022 pour un départ en retraite au 1er janvier 2023 à 62 ans, l’instruction de mon dossier est en cours. J’ai reçu ce jour un appel téléphonique de la CARSAT pour précisions sur ma situation.

    Salariée dans le privé, je suis veuve depuis déc. 2010. Je perçois une pension de réversion depuis le 1er janvier 2015 (à mes 55 ans).

    En nov. 2018, j’ai dû arrêter mon activité en raison d’une ALD. J’ai perçu des indemnités journalières de la sécurité sociale et d’une prévoyance de nov. 2018 à oct. 2020, je n’ai subi aucune perte de salaire.

    Depuis nov. 2020, je suis en invalidité catégorie 2, je perçois une rente invalidité de la sécurité sociale et le complément par une prévoyance, à nouveau pas de perte de salaire.

    N’ayant eu aucune "modification dans mes ressources", en toute bonne foi, je n’ai pas signalé de changement à la CARSAT ce qui manifestement était une erreur. J’ai en effet appris ce jour que les salaires bénéficient d’un abattement de 30 % mais pas les indemnités journalières, ni les pensions d’invalidité... J’ai immédiatement fourni des justificatifs concernant mes indemnités mais je suis très inquiète... Je crains fort de devoir rendre un trop-perçu qui sur une année, voire deux, risque de me mettre dans une situation très difficile. Quel recours aurais-je alors ? Âvez-vous déjà rencontrés ce genre de situation ?

    Merci pour votre réponse, bien cordialement,

    ANNE

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre à 20:20

      Comme la votre non, mais des augmentations de salaire non signalées oui.
      Si le recalcul aboutit à un indu, vous pourrez faire une demande de remise d’indu à la commisson de recours amiable. C’est la meilleure solution.

      Répondre à ce message

      • Le 5 octobre à 18:09

        Je vous remercie pour la rapidité de votre réponse. En attendant celle de la CARSAT, grande inquiétude.
        Bonne soirée, cordialement,
        Anne

        Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 1er octobre à 17:37

    Bonjour,

    J’ai reçu une prestation de compensation de handicap (PCH) au titre de l’aide humaine en mon nom propre pour accompagner mon mari très malade ; cette ressource est t elle à prendre en compte pour la déclaration ?

    J’ai également vendu un bien personnel ; cette ressource est elle à déclarer en sachant que l’on peut estimer que cette somme aurait pu servir à régler le foyer d’accueil médicalisé (FAM) ou mon mari était hébergé ?

    En vous remerciant,

    Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 1er octobre à 22:27

      Seuls les revenus des trois précédent la demande sont à déclarer.
      Si ce bien a été acheté pendant le mariage, il est issu mariage.

      Répondre à ce message

      • Le 2 octobre à 09:53

        Bonjour,
        je ne comprends pas votre première réponse (Seuls les revenus des trois précédent
        la demande sont a déclarer) ; pouvez vous préciser ?
        Concernant ma deuxième question, le bien a été acheté hors mariage, je vous remercie de compléter votre réponse.
        Cordialement,

        Répondre à ce message

        • Le 2 octobre à 10:29

          Excusez-moi d’avoir oublier un mot. Mais je n’ai fait que redire ce qui est déjà écrit dans cette fiche.
          La PCH fait partie des ressources exclues, vous le saviez. Mais si elle n’est pas versée depuis le décès, comme seuls les les trois derniers mois de revenus sont à déclarer, vous n’avez pas à vous en soucier.
          Si c’est bien propre hors mariage, vous devez le déclarer et sa valeur sera pris en compte à hauteur de 3% annuels comme expliqué dans la fiche.

          Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 1er octobre à 16:51

    Bonjour,
    Concernant la majoration forfaitaire pour enfant à charge ; cette majoration est elle octroyée de manière automatique ou faut il en faire la demande ?
    Mon fils est apprenti ; quelle est l’âge maximum pris en compte ?
    En vous remerciant,
    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 30 septembre à 17:41

    Bonjour
    veuf en 2003
    remarié en 2005
    divorcé en 2020

    puis je prétendre retoucher la pension de réversion de ma première épouse ?
    sachant que je l ai perçu de 2003 à 2005
    je vous remercie pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 30 septembre à 18:42

      Ce régime permet de toucher la réversion même remarié depuis 2004. Mais il y’a une conditions d’emploi ressources. Si vous la dépassiez alors que vous étiez en retraite, vous n’y avez pas droit. Vous avez fait une demande ?

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 29 septembre à 09:32

    Bonjour
    Merci pour la clarté et la précision de vos réponses. J’ai juste une petite question concernant le montant de la pension de réversion qui me sera versée à l’age de 55 ans. Je suis salariée, comme l’était mon défunt mari. Ce dernier décédé en 2011, année de naissance 1968, avait cotisé 100 trimestres.
    Pouvez vous me dire si mon calcul est exact pour estimer la pension de réversion : SAM*0,5*100/170.
    Je vous remercie pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 20 septembre à 17:45

    Bonjour, ma mère est fonctionnaire de l’assistance publique mon père est décédé et était dans le secteur privé, y a t il un plafond de ressources sachant que ma mères est fonctionnaire ? et concernant l’AGIRC et l’ARCO est ce pareil ? merci.

    Répondre à ce message

    • Le 20 septembre à 22:20

      Oui, il y a un plafond de ressources comme indiqué ci-dessous. Attention à ne pas déclarer les bines mobiliers et immobiliers économisés par le couple.
      Il n’y en pas pour Agirc-Arrco comme indiqué fiche 62.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 19 septembre à 09:43

    Bonjour ,
    Dans le cadre d’instruction de mon dossier de réversion, la carsat Midi-Pyrénées a demandé plusieurs fois auprès de la CNAV ile de France des éléments concernant l’activité d’artisan de mon mari pour que mon dossier sera terminé pour une mise en paiement. Malheureusement Ça fait 5 mois et demi et le dossier est bloqué car il non pas encore reçut aucune réponse de la part de la cnav île de France ( partie travailleur indépendant). Je vous jure que ma situation financière est grave et je ne suis pas capable de payer mes frais médicaux nécessaires ( cardiaque, oculaire et thyroïde). Donc s’il vous plaît est ce que vous savez comment je peux contacter le département travailleur indépendant afin de les demander d’accélérer la procédure et répondre à la demande de Carsat ? J’ai aucune solution que d’essayer de ma part de les contacter.
    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Le 19 septembre à 22:50

      Utilisez les voies de recours explique fiche 5. Après avoir écrit un recours amiable, si pas de réponse dans les deux mois, vous pourrez aller au tribunal.
      Comme les travailleurs indépendants ont leur propres syndicats, je ne savait pas que tout était traité à la CNAV.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 14 septembre à 17:25

    Bonjour

    je bénéficie d’une retraite de réversion , suite au décès de mon époux en 2021
    je suis active et ai des revenus de mon emploi c’est pourquoi, je bénéficie d’une réversion réduite ( écrêtée)
    mes emplois sont variables d’un mois sur l’autre
    Depuis le 1er janvier, je ne parviens plus à reconstituer les versements perçus de la Carsat
    pouvez vous me dire si j’effectue le bon calcul ?

    - j’effectue la moyenne des salaires du dernier trimestre (des 3 derniers mois) avec abattement de 30 % puisque revenus du travail
    - j’ajoute à ce chiffre la réversion brut théorique transmise en 2021
    - je fais la différence entre ce dernier chiffre et le plafond de la Carsat ( est il toujours de 1738 € pour 1 personne seule depuis le 01/01/2022 ?)
    - si mon cumul est supérieur au plafond Carsat, je déduis la différence de ma réversion théorique brute
    - je perçois ma réversion théorique moins ce dépassement
    lorsque je fais ce calcul, je ne parviens pas à reconstituer les versements perçus
    les réversions ont elles augmenté au 01/01/2022 , si oui, de combien
    Les conseillers ne sont pas en mesure de me renseigner
    merci par avance pour votre réponse
    amicalement
    corinne

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre à 11:53

      Je reproduis ce qui est écrit dans la circulaire : « Si le total de la retraite de réversion et des ressources de l’intéressé ou du ménage dépasse le plafond autorisé, la retraite de réversion est réduite du dépassement.
      (Retraite de réversion + Ressources) - Plafond de ressources = Dépassement
      Retraite de réversion réduite = Retraite de réversion - Dépassement »
      Votre raisonnement est donc exact.
      Le plafond n’a pas été modifié.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 12 septembre à 18:24

    Bonjour,
    Il y a quelques temps, je vais ai envoyé un message au sujet du delai trop long du traitement du dossier de demande de réversion par la carsat pour ma maman. Vous m’avez dit que je pouvais leur écrire pour faire appliquer le droit opposable du versement dans les 4 mois. Je n’ai pas écris tout de suite. Apres plusieurs appels à la carsat. Rien n’avance. Chaque conseiller se contredit. La demande a ete faites il y a plus de 6 mois maintenant. Ils me disent que le droit opposable ne concerne que les retraites et non les reversions. Que l’étude du dossier peut durer 1 an. La ils disent attendre la notification de la caisse de l’étranger. Mon papa ayant travaillé au Portugal avant 1966. J’ai appelé la sécu portugaise qui a fini l’étude du dossier et va bientôt payer maman. Toutes les caisses paient sauf la carsat. Lors du dernier appel, je leur ai expliqué que le portugal avait fini l’étude du dossier et allait leur envoyer les éléments de paiement. Ils m’ont qu’ils s’en fiche. Que ça va être long pour payer. A chaque fois ils cherchent des excuses pour expliquer pourquoi le traitement du dossier est si long. Ils savent pas quand ils paieront maman. La carsat c’est une vrai catastrophe. Je vais envoyer une réclamation.a la carsat de Marseille. Mais si pas de reponse que dois je faire, écrire au médiateur de la carsat ? En attendant, c’est très difficile financierement pour ma maman depuis 6 mois. Merci pour votre réponse et pour l’existence de ce forum. Cordialement. Mariana.

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre à 08:41

      Les personnes au téléphone ne sont pas les mêmes que celle qui traitent les demandent. Seul un courrier écrit est pris en compte. Pour la garantie de versement nous avons indiqué dans cette fiche les textes officiels que vous pouvez citer dans votre courrier : décret 2016-1175 et circulaire Cnav 2016-40.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 31 août à 10:27

    Madame, Monsieur
    Mon époux est décédé le 31/12/2021. Courant janvier, j’ai transmis à la CARSAT Midi-Pyrénées mon dossier de demande de réversion en mentionnant que je possédais, en mon nom, un livret d’épargne dont le solde s’élevait à 12000 euros. Dés le mois d’avril et donc dans le délai de 3 mois par rapport à la notification initiale, j’ai informé la CARSAT ( attestation bancaire à l’appui ) que j’avais soldé ce compte en raison des nécessités du moment, des frais d’obsèques et surtout de très importants frais médicaux et que, de ce fait, je demandais une révision de ma pension de réversion suite à la suppression, dans le cadre du plafonnement, de la retenue mensuelle de 30 euros opérée sur ma pension & correspondant aux 3% de 12000 soit 360 / 12 )
    Après un certain nombre d’échanges par courriers, mails ou en ligne, la CARSAT a fini par me signifier que la révision était impossible car, je cite, la pension de réversion n’est plus révisable 3 mois après le point de départ des avantages de base et complémentaire du demandeur, date dite de « cristallisation ». Comme l’entrée en jouissance de mes retraites a été fixée au 01/09/2015 ( en réalité, j’ai pris ma retraite en 2002 ! ) ma retraite de réversion n’est plus révisable …
    Sur le fond, je ne comprends rien à cette disposition qui voudrait qu’on demande une révision avant même que la situation se présente et sur la forme pourriez-vous m’expliquer et me conseiller ?
    Je vous en remercie vivement. Salutations.

    Répondre à ce message

    • Le 31 août à 22:18

      La cristallisation a bon dos ! Lisez attentivement cette fiche et en particulier le passage sur la cristallisation.

      Répondre à ce message

    • Le 13 septembre à 07:11

      Bonjour Monsieur,
      Référence ma question du 31/08/2022, vous m’avez répondu que le cristallisation avait bon dos et m’nvitez à consulter une fiche à propos de laquelle le lien m’indique que la page n’existe pas.
      Je vous serais, donc, reconnaissante de bien vouloir répondre à mon interrogation : j’ai pris la totalité de mes retraites sécurité sociale et complémentaire en 2010 et mon époux est décédé le 31/12/2021.
      La CARSAT me refuse une révision de ma pension de réversion au motif que la cristallisation a été faite 3 mois après le départ de l’ensemble de mes reraites personnelles.
      Ma question est simple : comment et pourquoi aurais-je demandé une révision de la réversion en 2010 alors que mon époux est décédé en 2021 ???
      Remerciements.
      Salutations.

      Répondre à ce message

      • Le 13 septembre à 08:23

        Dans cette fiche 61, il y a un encadré à la fin du point 7 sur la cristallisation. Il explique le droit et vous voyez ainsi que la Carsat applique le droit.
        Vous n’aviez pas besoin de déclarer votre Livret A car c’est un bien issu du mariage.

        Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 5 août à 09:55

    Bonjour,
    Déclarée en invalidité 2EME catégorie en 2007, et bien que n’ayant pas tous mes trimestres, ma retraite a été liquidée d’office à taux plein (du fait justement de mon invalidité)
    prenant effet au 1er novembre 2021 puisque j’ai eu 62 ans en octobre de la même année.
    Veuve depuis 2010, je perçois des pensions de réversion de la CNAV et de l’Arrco.
    Mon dossier de retraite complémentaire venant juste d’être achevé par Malakoff avec qui je suis en litige depuis mon premier versement puisque cet organisme n’a pas pris en compte ma situation d’invalidité 2eme catégorie et donc a, d’office, procédé à la minoration de 10 % sur le montant mensuel à verser.
    La situation étant désormais réglée et la rétroactivité pécuniaire effectuée, toutes mes retraites sont donc liquidées. Néanmoins, connaissant l’administration française, pourriez-vous avoir l’obligeance de me renseigner sur les questions suivantes :
    - Quel délai compter pour la cristallisation des pensions de réversions ?
    - la CNAV peut-elle encore m’envoyer des questionnaires de déclarations de ressources et si oui pendant combien de temps, sachant que la liquidation de mes retraites s’est faite à taux plein ?
    - la CNAV peut-elle (encore) effectuer des contrôles (bien que je n’ai rien à cacher !!!) sur mes comptes et autres ?
    Merci beaucoup par avance pour les réponses que vous voudrez bien m’apporter.

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 14:49

      Le personnel de la sécurité sociale n’est pas fonctionnaire et a une convention collective. Donc ce n’est pas une administration. Mais ils doivent appliquer les textes officiels et en particulier le code de la sécurité sociale. La Cour des comptes qui les contrôle leur met la pression pour des contrôles plus fréquents, voyant la fraude partout.
      Selon les documents que vous avez reçus vous devez signaler toute changement dans vos ressources tant que votre réversion n’est pas cristallisée. C’est donc à vous de leur déclarée que vous avez un changement dans vos revenus avec le calcul définitif de la complémentaire personnelle.
      Lisez l’encadré dans cette fiche sur la cristallisation.

      Répondre à ce message

      • Le 5 août à 15:55

        Si vous m’aviez répondu "je n’en sais rien" le résultat eut été le même à peu de choses près...En effet votre réponse n’a ABSOLUMENT aucun rapport avec les questions que je me suis permise de poser. Je me moque éperdument de savoir si la CNAV est une administration (ou pas) et si la Cour des comptes lui met la pression pour contre les fraudes.
        Donc voyant que j’ai eu affaire à un "pro" du syndicat CFDT (ceci explique cela) j’ai pris renseignement directement à la source à savoir dans le code de la sécurité sociale. N’est pas licenciée en droit qui veut, la preuve...! Je vous conseille "Claude" d’en faire autant si d’aventure, bien entendu, vous êtes en mesure de comprendre les termes juridiques d’un code régissant une branche de nos lois françaises. A bon entendeur !

        Répondre à ce message

        • Le 5 août à 22:10

          Vous êtes une experte en critique des autres. Après vous en être prise à « l’administration », c’est mon tour. Ayant l’habitude de défendre les travailleurs, je n’apprécie pas la critique facile et généraliste.
          La deuxième partie de mon message est votre réponse en droit.
          Oui, je suis un militant bénévole plus habitué des remerciements que des attaques anti syndiales !

          Répondre à ce message

        • Le 23 août à 08:22

          Bonjour.
          Je suis très étonné de ce message agressif à l’encontre de Claude. Si vous n’êtes pas satisfaite de la réponse je vous conseille de lire les pages précédentes : vous y trouverez ce que vous cherchez à savoir.
          Cela va prendre du temps mais c’est justement tout le temps que Claude a passé à répondre, bénévolement, à toutes les questions posées.
          Cordialement.

          Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 21 août à 18:05

    Bonjour Madame, Monsieur,
    Je viens de recevoir concernant ma retraite de reversion CARSAT contrôle à compter de l’âge légal d’obtention du taux plein (à 67 ans 3 mois)
    Il est indiqué "3 mois après le point de départ de l’ensemble de mes retraites personnells (régimes de base et complémentaires). Ma dernière
    retraite complémentaire a été validée le 1e novembre 2021. (si 3 mois, 1er février 2022 ?)
    Ma question : Cependant, il me demande les ressources mois de mai, juin, juillet 2022.
    Là, ou je ne sais pas quoi répondre ce sont les biens mobiliers personnels :LEP, LDD et assurance-vie, mais, à quelle date ?
    Est ce que je suis concernée, par les mois de mai, juin et juillet 2022 ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 21 août à 22:42

      Les biens à déclarer sont ceux au moment du décès, donc rien si vous viviez ensemble.
      Vous deviez déclarer votre retraite complémentaire personnelle obligatoire dès sa liquidation. Vous pouvez déclarer vos retraites personnelles des trois derniers mois sans crainte, en principe. Le plafond de ressources pour la réversion suit le Smic (en janvier) alors que vos retraites suivent l’indice des prix en moyenne annuelle, donc elle augmentent moins vite que le Smic.
      J’évite les commentaires sur ce que nous pensons de cette pratique de contrôle à 67 ans car ce qui vous intéresse ici c’est le droit et comment il est appliqué.

      Répondre à ce message

      • Le 22 août à 09:42

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse.
        Ces biens mobiliers et surtout l’assurance vie ont été créée après le décès de mon mari.
        Qu’est ce que je dois faire ?
        si on tient compte que ma pension de reversion que toutes les retraites personnelles sont à jour
        au 1er novembre 2021.

        Merci beaucoup pour votre aide.
        Mme GONZALEZ

        Répondre à ce message

        • Le 22 août à 10:32

          Est-ce que vous les avez déclarés lors de votre départ en retraite ?
          Si vous avez placé un capital décès obtenu suite au décès de mari, c’est un réemploi d’un bien mobilier à ne pas déclarer.

          Répondre à ce message

          • Le 22 août à 11:36

            J’avais posé la question pour la pension de reversion lors de ma demande de retraite personnelle.
            La réponse a été la suivante : "en ce qui concerne votre pension de reversion, nous devons connaitre
            les montants de vos retraites de base et complémentaire pour savoir si vos ressources ne dépasse pas
            le plafond" ,ce que j’ai fais.
            Puis recalcul des droits sans autre demande.

            Merci -

            Répondre à ce message

            • Le 22 août à 12:20

              D’accord, j’aurais du vous demander ce que vous avez déclarer comme biens lors du décès et de la première demande de réversion.

              Répondre à ce message

              • Le 22 août à 12:56

                Lors de ma demande de reversion je n’ai déclaré aucun bien.
                En effet, création à partir du capital décès de mon mari.

                Ma dernière question, j’ai bénéficié d’une succession assurance vie de ma maman décédée en février
                2022. J’ai placé une partie sur mon assurance vie en mai 2022. Dois-je le déclarer sur mes biens
                mobiliers maintenant.

                Merci pour votre aide et votre réponse.

                Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 21 août à 16:59

    Bonjour,
    En octobre dernier mon ex mari est décédé ; j’ai donc fait demande de pension de réversion, mais étant en concubinage, j’ai vu que nous dépassions les ressources maximum, aussi je n’ai pas poursuivi (entendez, envoyer les fiches de paies et autres documents demandés) ;
    Si dans quelques mois, nos ressources venaient à diminuer, ou bien dans 2 ans quand je serai en retraite progressive, ou dans 4 ans quand je serai en retraite, pourrais-je refaire une demande ? ou celle-ci est définitivement refusée ?
    En vous remerciant pour vos réponses, car je trouve rien sur internet !
    Cordialement
    Jocelyne

    Répondre à ce message

    • Le 21 août à 22:32

      Tant que vous n’êtes pas en retraite, donc qu’il n’y a pas eu de cristallisation, vous pouvez faire une demande.

      Répondre à ce message

      • Le 22 août à 13:47

        Bonjour Claude, merci pour votre réponse.
        Donc, si j’ai bien compris, même si je n’ai pas finalisé mon dossier, je pourrais y revenir dans quelques années ?
        En espérant que la réforme des retraites à venir ne touche pas à cette réversion.

        Bonne journée à vous,
        Cordialement
        Jocelyne

        Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 15 août à 08:44

    Bonjour je touche 262euro de réversion puis-je avoir droit aux rsa

    Répondre à ce message

    • Le 15 août à 10:42

      C’est possible, renseignez vous à la Caf.

      Répondre à ce message

    • Le 19 août à 19:18

      Bonsoir Claude.
      Lors de mon décès nos deux enfants toucherons
      chacun 25% de mon assurance vie.
      Cet argent a été épargné par le ménage, donc bien
      commun
      Cette somme peut-elle être considérée comme une
      donation et donc impactée de 3 % lors de la demande
      de réversion de mon épouse ?
      Serait t’il plus judiciable d’attendre la cristallisation ??
      Merci pour votre aide .
      Bonne fin de soirée.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 9 août à 15:28

    BONJOUR
    Je vérifie mon versement de pension retraite du mois du mois aout et là surprise 200 euros de moins , apres avoir contacter la CARSAT il m ont dit m avoir envoyer un courrier
    me signalant avoir recalcule ma retraite de base et reconversion , que j avais eu un trop percu et qu il me reclamait 226 euros .......n ayant pas d espace client je n ai pas eu dinfos ni de courier ......quels textes de loi ou avenant donne le droit de faire une ponction .....on t il instaurer un planfond de reconversion je suis veuve depuis aout 2011 et pas remarier ni conjoint....a l epoque ma retraite etait de 770 euros et avec la reconversion j ai toucher 1200 et en 2022 je suis à 1360 euros.....je comprends pas il vont me renvoyer un courrier ....j ai demadé par mails ils ont refuse .....merci de me dire ce que je dois faire.....cordialement Mne TARDY

    Répondre à ce message

    • Le 10 août à 17:17

      Tant qu’elle n’est pas cristallisée, votre pension de réversion est révisable en fonction de vos revenus. C’est vous qui vous devez déclarer tout changement. Lisez attentivement cette fiche car c’est complexe pour comprendre vos droits.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 2 août à 15:41

    Bonjour,
    Je suis en retraite de la fonction publique et aussi du privé (carsat) depuis le 1 novembre 2022 et touche deux petites pensions de réversion depuis le décès de mon mari en 2006 (msa et carsat). Depuis le 1 novembre 2022 mes pensions de réversion sont toujours du même montant. Est ce que je dois prendre contact avec eux ? Ils ont accès à toutes mes retraites de base et complémentaires. Je pensais que l.étude du dossier était automatique lorsqu’on arrivait en retraite. Faut il dés lors que l.on arrive en retraite prendre contact avec les caisses de retraite pour fixer le montant de la pension de réversion ?
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 3 août à 09:24

      Ils y ont accès mais ne regardent qu’en cas de contrôle.
      Effectivement, lors du départ en retraite une recalcul est effectué plusieurs mois avant la retraite. Mais ils n’ont en général pas le montant votre complémentaire personnelle. Signalez un changement dans vos ressources, clairement indiqué dans la notification de retraite de réversion.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 1er août à 12:02

    Bonjours

    je voudrais une réponse précise si possible ;
    pourquoi ne pas donner cette pension de reversion à nous les enfants les plus démunis .
    Après tout on n’est du même ADN.
    Merci
    ajh56@orange.fr P.S C’est déjà assez difficile de savoir que la caisse de retraite vous reprends tout à votre décès.

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 29 juillet à 16:49

    Bonjour,

    Tout d’abord merci pour ce site, tous les renseignements que nous pouvons y trouver et pour les réponses et explications que vous prenez le temps de donner aux questions et interrogations que nous nous posons. Ca fait une semaine que je lis et relis toutes ces informations.

    Il y a une semaine j’ai reçu, comme d’autres comme j’ai pu le découvrir sur ce site le fameux questionnaire « "RETRAITE DE REVERSION CONTROLE A COMPTER DE L’AGE LEGAL D’OBTENTION DU TAUX PLEIN" » (j’ai 67 ans depuis le mois d’avril) me demandant mes ressources pour les mois de mai, juin, juillet 2022.
    Je suis à la retraite depuis le 01 mai 2017 donc en lisant cette phrase :

    Toutefois, sachez que votre retraite cessera d’être révisable (hormis les revalorisations périodiques) 3 mois après le point de départ de l’ensemble de vos retraites personnelles (régime de base et complémentaires)

    j’ai d’abord pensé à une erreur et ai commencé à faire mes recherches (votre site, les circulaires de la CNAV...) et j’ai appelé le numéro indiqué sur le courrier par la CARSAT Rhone-Alpes pour demander si ma réversion était bien cristallisée. J’ai réussi à joindre un conseiller qui m’a indiqué que je dois leur retourner le questionnaire, qu’on cristallise justement à l’âge légal de l’obtention du taux plein, que ma réversion est toujours révisable. Lorsque je lui ai cité la circulaire sur la cristallisation et cette phrase au début du questionnaire il m’a simplement redit qu’on cristallise à l’âge du taux plein et que je pouvais envoyer le questionnaire via mon espace personnel.

    Veuve depuis septembre 1998, je perçois une retraite de réversion depuis janvier 2008.
    Lorsque je fais ma demande de retraites personnelles en 2017, je reçois « le questionnaire de ressources » sur 12 mois de mars 2016 au février 2017.

    Le 21 juin 2017 je reçois une notification de retraite m’informant de la modification du montant de ma retraite de réversion et de l’attribution d’une retraite personnelle.
    .
    Le 10 août 2017 j’ adresse un courrier à la CARSAT pour informer de la modification de mes ressources suite à l’attribution des retraites complémentaires AGIRC et ARCCO à partir du 01 mai 2017.

    Le 18 septembre 2017 je leur adresse un deuxième courrier informant de la modification des ressources suite à l’attribution des avantages du Régime Additionnel.
    J’ai joint à ces deux courriers les copies des notifications de ces trois retraites complémentaires.

    Le 3 octobre 2017 je reçois le titre de retraite Ircantec avec versement d’un « capital unique représentant l’intégralité de mes droits ».
    Je n’ai pas pensé à transmettre cette information à la CARSAT.

    Je n’ai jamais reçu de questionnaire de ressources suite à ces courriers.

    En novembre 2017 j’ai reçu une nouvelle notification de retraite indiquant les montant de ma retraite personnelle et de ma retraite de réversion à compter du 01 novembre 2017.
    Je peux donc penser que ma réversion est cristallisée ?

    Aujourd’hui, grâce surtout aux informations sur votre site, je pense que j’aurais dû recevoir le questionnaire de ressources lorsque j’ai informé la CARSAT de l’attribution de mes retraites complémentaires. Or le premier questionnaire que je reçois depuis est celui d’aujourd’hui ,du contrôle à l’âgé légal de l’obtention du taux plein.

    Aujourd’hui donc j’ai fait le calcul et je constate qu’ avec les retraites je dépassais le plafond, ma réversion aurait donc dû être écrêtée. Je vais donc avoir à rembourser l’indu, je le comprends et rembourserai.
    Je ne comprends pas pourquoi la CARSAT n’a pas tenu compte des informations que j’ai envoyées.

    Alors voilà, j’arrive enfin à mes questions :

    Faut-il :
    - adresser un courrier à la CARSAT avec l’historique et les explications que je viens de vous exposer ici ?
    - remplir aujourd’hui et envoyer le questionnaire de ressources pour les mois de mai juin juillet 2017 ?
    - remplir et envoyer seulement le questionnaire de contrôle à l’âge légal du taux plein ?
    - envoyer les deux questionnaires avec lettre explicative ?

    Et encore une question :
    que doit-on entendre par « valeur actuelle » des biens mobiliers ? Entre 2008 où j’ai rempli le premier questionnaire, 2017 et 2022 l’épargne a forcément évolué.

    Je vous prie d’excuser la longueur de mon message et vous remercie par avance de votre aide, vos réponses et éclairages.

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet à 10:44

      Comme militant, je suis désolé de cette situation à cause d’un dispositif qui engendre souvent des problèmes. Pourtant, le code de la sécurité sociale me semble clair. Je vous recopie l’article R353-1-1 :
      « La pension de réversion est révisable en cas de variation dans le montant des ressources, calculé en application des dispositions de l’article R. 353-1, dans les conditions et selon les modalités fixées aux articles R.815-20, R.815-38, R.815-39 et R.815-42. La date de la dernière révision ne peut être postérieure :
      a) A un délai de trois mois après la date à laquelle le conjoint survivant est entré en jouissance de l’ensemble des avantages personnels de retraite de base et complémentaire lorsqu’il peut prétendre à de tels avantages ;
      b) A la date à laquelle il atteint l’âge prévu par l’article L. 161-17-2, lorsqu’il ne peut pas prétendre à de tels avantages. »

      Cet article s’explique ainsi :
      a) Les ressources prises en compte pour le calcul de la réversion sont celles des trois derniers mois, donc la cristallisation doit intervenir le quatrième mois après le départ en retraite. A condition d’un nouveau calcul de la réversion.
      b) Si vous n’avez pas pris votre retraite ou n’avez pas doit à une retraite, le contrôle des ressources intervient à l’âge du taux plein, soit 67 ans.
      La Carsat a commis une faute en ne recalculant pas votre réversion après votre courrier d’octobre 2017. Mais un recours amiable n’aboutira pas car le droit est applicable même si la Carsat ne vous a pas répondu.
      La valeur actuelle des biens n’a de sens que si vous n’étiez ps en retraite. Regardez votre déclaration initiale et considérez que tous vos biens sont issus du décès.
      Comme vous savez ne pas avoir droit à la réversion depuis 2017, l’indu doit être le mois important possible, donc sur deux ans (durée de la prescription). Et ensuite vous demandez une remise d’indu à la commission de recours amiable pour faute de la Carsat qui n’a pas pris en compte votre courrier de 2017.

      Répondre à ce message

      • Le 30 juillet à 12:31

        Grand merci pour vos réponses, votre investissement et le temps que vous consacrez pour nous aider. Juste encore cette question : est-ce que j’envoie seulement ce questionnaire de contrôle à l’âge légal d’obtention du taux plein ou je joins aussi celui que j’aurais dû avoir en 2017 en expliquant pourquoi ? Merci d’avance.

        Répondre à ce message

        • Le 30 juillet à 12:42

          Vous pouvez faire directement un recours pour dénoncer la négligence de la caisse et joignant une copie de votre courrier.
          Si vous ne renvoyez pas le questionnaire, votre réversion va être arrêtée, comme de toute façon elle sera supprimée, il ne me semble pas utile de la renvoyer.
          Mais c’est vous qui décidez, je vous renseigne de mon mieux, je ne vous conseille pas.

          Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 22 juillet à 14:24

    Bonjour,
    Mon époux est décédé au début du mois de janvier 2022. J’ai fait mes demandes de pension de réversion à la CARSAT et à sa complémentaire fin janvier, les dossiers sont datés par l’administration du 3 février.
    J’ai 62 ans, travaille encore, mes revenus brut atteignent 21000E par an. Je vis seule.
    Aujourd’hui rien n’est réglé encore, il manque toujours des documents que j’ai renvoyés 3 fois au moins.
    Au mois de mai une personne de la CARSAT (peu agréable) m’a appelée pour me dire que mon dossier allait être clos car je n’avais pas répondu à un courrier, envoyé le mois précédent, me demandant des documents. Je n’avais rien reçu et lui ai demandé les documents manquants. Elle m’a "fait la grâce" de noter sur mon dossier que je n’avais pas reçu le courrier et que j’envoyais ces cerniers rapidement ! Lorsque je lui ai fait remarqué que j’avais normalement déjà adressé tous les documents demandés avec mon dossier de demande, elle m’a répondu que de toute façon je faisais une demande dans le vide, que j’avais mon salaire et allais avoir la réversion de la complémentaire et que je n’aurais droit à rien.
    Aujourd’hui, lorsque j’appelle, mon dossier est toujours en étude... Cela fait 7 mois 1/2 que mon époux est décédé, 6 mois 1/2 que les dossiers ont été enregistrés... Je m’inquiète.
    La pension de réversion de la complémentaire devrait m’être versée sous peu.
    Ai-je droit à la pension de réversion de la Carsat ? Est-ce que le montant de la réversion de la complémentaire entre dans les calculs pour l’attribution de la complémentaire de la Carsat ? D’après l’article que je viens de lire, ce serait non, mais peut-être ai-je mal compris... ou suis-je tombée sur une personne mal lunée ce jour-là ?
    Merci pour vos éclaircissements.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 22:24

      Vous avez bien lu. Il est probable quand cela dure si longtemps que vos revenus du travail et de la réversion dépasse le plafond indiqué dans cette fiche. Si vous pensez avoir droit à la réversion écrivez un courrier de recours amiable demandant l’application de la garantie de versement indiquée dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 21 juillet à 22:46

    bonsoir
    cela fait un mois que je devrais toucher la réversion complète de mon époux car actuellement je ne touche que la moitié. hors la msa a envoyé les documents manquants mon époux est décédé le 3 septembre 2021 je trouve cela long cordialement mme andré

    Répondre à ce message

    • Le 22 juillet à 09:38

      Vous pouvez demander à bénéficier de la garantie de versement décrite en encadré à la fin du point 3 ci-dessus. Cette demande de recours amiable doit se faire par écrit comme expliqué fiche 5.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 7 juillet à 07:25

    J aic54 ans,mon ex conjoint est decede en 2012, il travailler à la régit transport Marseille (RTM(, pendant plusieurs années, malheureusement il a eu un cancer des poumons et a dû arrêter son travail pour être en maladie d abord et par-là suite en invalidité, son salaire du travail était d’environ 1600e, je ne connais pas pas le montant de son invalidité, nous étions marié en 1990 ,avons eu 4 enfant et nous avons divorcé en 2092 par jugement, je percois la aah de 919,56e par mois depuis juin 2021 suite à une encéphalite et une neuropathir, j ai également été hospitalisée en psychiatrie, je ne sais pas ce que je vais percevoir pour la pension de reversion.
    Merci de votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet à 21:50

      Je ne peux pas vous le dire car je n’ai pas accès à son compte retraite. En effet, on reconstitue sa carrière et on calcule sont droit à la retraite acquis à son décès avant de calculer la réversion.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 5 juillet à 23:11

    Bonjour, cela fait 3 mois que j ai droit à la pension de réversion de base mais par contre je n ai toujours pas de nouvelles pour la complémentaire argircc arcco c est toujours en cours. Quel délai pour être traité ?? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 6 juillet à 19:10

      Les délais dans les institutions de retraite complémentaire du régime de retraite Agirc-Arrco (laquelle pour vous) ne sont pas plus longs que dans le régime général, en principe. Quand avez vous déposé votre demande écrite ?

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 4 juillet à 12:28

    Bonjour,

    Mon papa est décédé au mois de février 2022. J’ai rempli un dossier de demande de pension reversion pour ma maman. La complémentaire a traité le dossier et payé au bout de 2 mois. Par contre la Carsat n’a toujours pas touché le dossier depuis le mois de mars 2022. Le dossier est toujours en traitement sur le compte de maman. Quand j’appelle, les conseillers me disent qu’ils vont relancer mais rien ne bouge. La personne en charge du dossier ne fait rien. Certains conseillers me disent que le premier paiement devrait intervenir dans les 4 mois apres dépot du dossier. D’autres me disent qu’ils ont 6 mois pour traiter le dossier. Le retard serait du au fait qu’ils ont trop de dossiers et pas assez de personnel. Il s’agit de la Carsat du sud est. Cela fera 4 mois à la fin du mois de juillet qu’on a envoyé le dossier à la carsat. Le dossier est complet. Ma maman est déja retraité. C’est la seule épouse. Mon papa été également retraite. Ma maman n’a qu’une toute petite retraite. Elle ne s’en sort pas financierement et la carsat ne fait rien. Quelles démarches doit-on effectuer pour que la carsat étudie le dossier de ma maman et respecte le paiement dans le délai des 4 mois ?
    Je vous remercie pour votre réponse. Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 4 juillet à 18:40

      C’est vrai que le gouvernement impose de réductions d’effectifs au nom de la révolution numérique.
      Mais un décret oblige la caisse à verser dans les 4 mois (garantie de versement). Vous pouvez écrire un courrier de recours amiable à sa Carsat comme expliqué fiche 5 en demandant l’application de cette garantie de versement.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 28 juin à 23:59

    Bonjour,
    Mon ex-mari est décédé en 1997 à l’âge de 47 ans. Et suite à une réunion d’information sur la retraite en 2011, j’ai appris que je pouvais demander une pension de réversion même si je m’étais remariée et de nouveau divorcée, j’ai donc fait ma demande et obtenue une pension de réversion. J’ai pris ma retraite personnelle en Juillet 2016 et ma pension a été recalculée en fonction du montant de ma retraite et de placements que j’avais.
    En Mai 2021, un dossier complet m’a été redemandé que j’ai retourné avec des placements augmentés suite à mon divorce et réception d’assurance vie suite au décès de mon père. Je n’ai reçu aucune nouvelle de réception du dossier ou de maintien ou modification de la pension de réversion mais les versements ont continé.
    En Mai 2022, je reçois un courrier me demandant une attestation sur l’honneur de mes biens et placements au 1er Juillet 2016, date de mon départ en retraite (6 ans en arrière)
    Je leur renvoie le courrier en indiquant certains placements sur PEL et Parts sociales de ma banque que je n’avais jugé nécessaires de déclarer à l’époque (car cela faisait partie d’épargne pour mes enfants) et de ce fait, ils m’ont réduit ma pension de 300 Euros et me demandent de rembourser le trop perçu des 2 années précédentes, soit 6700 Euros avant le 1er Août.
    Est-ce normal ???
    Et, de plus, je suis dans l’impossibilité d’effectuer ce remboursement en une seule fois car je n’ai plus les placements qui avaient été déclarés, je les ai utilisés pour acheter une maison pour ma résidence principale en plus d’un crédit pour la financer, qui a été prévu sur les revenus que j’avais précédemment.
    Je me retrouve donc avec des revenus diminués de 300 Euros et un remboursement important à effectuer, sachant que ma retraite personnelle + complémentaire est de 1550 Euros y compris la majoration pour enfants de 10%.
    Ai-je un recours possible ?
    Et dois-je demander un recalcul de ma pension suite à l’achat de ma maison en Septembre 2021 ?
    Merci de bien vouloir me donner vos conseils avisés.

    Répondre à ce message

    • Le 29 juin à 14:37

      Comme indiqué dans cette fiche, c’est le patrimoine au moment du décès qui est demandé,n et tout ce qui est commun ne doit pas être déclaré.
      Je me demande pourquoi vous avez déclaré ultérieurement ces biens qui sont pris en compte dans vos revenus et ceux du couple. Vous avez donc demandé à l’assurance retraite de les prendre en compte, ce qu’ils ont fait.
      Ce n’est pas l’achat de votre maison qui remet en cause ce que vous avez déclaré. La notice jointe à la déclaration mentionne ce qu’il ne faut pas déclarer. C’est donc vous qui décidez.

      Répondre à ce message

      • Le 29 juin à 15:12

        Merci pour votre réponse mais la CARSAT m’a bien demandé de déclarer mes biens actuels et non ceux au moment du décès de mon ex-mari il y a 27 ans.
        Ce que je n’ai pas compris, c’est pourquoi ils ont redemandé les placements de 6 ans en arrière.
        Cordialement.

        Répondre à ce message

        • Le 29 juin à 17:16

          Votre réversion n’ayant pas été cristallisée, elle est révisable et comme de plus votre situation familiale a changé, les règles changent aussi.
          C’est bien vos ressources il y a six ans qui ont été prises en compte.

          Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 28 juin à 18:48

    Bonjour
    J’ai 53 ans je suis veuve depuis 4 ans
    je suis actuellement à pole emploi suite à un licenciement
    j’ai fait des démarche auprès des caisses complémentaires de mon époux décédé et je viens de recevoir une notification provisoire d’attribution de l’agirc arco d’une pension de reversion (125 euros par mois)
    Dois-je la déclarer à pôle emploi lors de mon actualisation ?
    Merci par avance

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 27 juin à 19:48

    Bonjour,
    Je suis retraitée depuis 8 ans, veuve depuis 5 ans et je touche une pension de réversion.
    J’ai un compagnon, retraité et veuf lui aussi, et nous projetons de vivre en couple à son domicile.
    Qu’en sera-t-il de ma reversion ?
    Merci de votre réponse,

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 27 juin à 14:25

    Bonjour,
    Mon pere est décédé le 14 mars 2022 et son épouse, ma mère, est atteinte d’Alzheimer et vit en EHPAD. La charge financière d’un EHPAD est très lourde.
    J’ai fait une demande de pension de reversion auprès de la CNAV et de l’AGIRC / ARRCO ; A ce jour, le traitement de cette demande est toujours en cours.
    Ma question : existe-t-il un montant plafond maximum pour le conjoint survivant atteint d’Alzheimer et vivant en EHPAD ?

    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement,
    Bernadette HENRIEY

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 26 juin à 17:21

    Bonsoir,

    j’avais acquis une maison avant mon mariage, j’ai revendu ce bien pendant mon mariage.

    J’ai placé cette somme provenant de la vente sur une assurance vie à mon nom, dois je la déclarer ?

    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 26 juin à 20:09

    Ma mère a été admise à la rente des héritiers, elle a 54 ans, en vertu de l’acte de décès de mon père avant 2009, mais le salaire est très bas, 40 € seulement, mon père a 11 trimestres et ma mère a élevé 3 enfants.
    Est-il possible que le salaire soit de 40 €
    Et y aura-t-il une augmentation si vous atteignez l’âge de 55 ans ?
    Et si je fais appel, y a-t-il une augmentation ou pas ?
    Pour votre information, ma mère vit en Algérie
    S’il vous plaît répondez, nous sommes confus

    Répondre à ce message

    • Le 26 juin à 21:33

      Vous avez inventé un nouveau nom avec la rente des héritiers ! La retraite de réversion est en rapport avec la retraite de la personne décédée. Soit votre père avait une toute petite retraite de la France, soit il avait d’autres épouses et la réversion a été partagée entre elles.
      Comme indiqué dans cette fiche, la réversion commence à 55 ans, pas avant.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 25 juin à 16:48

    Bonjour
    Pour détermination de mes ressources personnelles pour une demande de pension de reversion ,n’ayant jamais travaillé, ma retraite est constituée du ’minimum contributif et de sa majoration et majoration pour enfants . Est ce retenu ?
    Vous remerciant

    Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 23 juin à 12:24

    Bonjour Madame, Monsieur
    Mon fils était âgé de 32 ans quand il est décédé des suites d’un accident de moto. Il travaillait depuis l’âge de 18 ans, il était pacsé et avait une petite fille issue d’une ancienne liaison. Il n’a donc jamais été marié. Cette petite fille (notre petite fille ) a perçu une certaine somme versée par l’entreprise qui l’employait mais, ma question concerne les cotisations de retraite qu’il a versées durant toutes ces années ? Que deviennent ces cotisations ? Je vous remercie par avance.
    M. Marc GODEFROY

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin à 21:01

      C’est la règle depuis toujours, les cotisations payent les retraites de l’année. Et on ne bénéficie d’une retraite que si on est vivant à l’âge de la retraite.

      Répondre à ce message

  • 61 La réversion des retraites sécurité sociale Cnav-Carsat, MSA Le 19 juin à 16:52

    Bonjour,
    Je viens de recevoir ma notification concernant la pension de réversion de la CNAV.
    Puis je demander leur méthode de calcul car je crois qu’il y a une erreur ?
    Merci d’avance.

    Répondre à ce message