C. Retraites Sécu


14 Principes généraux des retraites de base


Pour bien comprendre les mécanismes de la retraite du régime général, il est important de connaître quelques notions générales.

1. Régimes de base

Le régime de base est un régime légal et obligatoire de sécurité sociale (ordonnance de 1945), dont les cotisations et les droits sont fixés par les pouvoirs publics au moyen de lois et de décrets.
La pension du régime général d’assurance-retraite, encore appelée pension de base, relève du principe de la répartition. Les cotisations salariales et patronales servent à verser les pensions.
Ce régime couvre le plus grand nombre de cotisants. Le régime général de sécurité sociale n’a pas intégré, comme prévu en 1945, les autres régimes de retraite. Commerçants et industriels, artisans, salariés et non-salariés agricoles, professions libérales, fonctionnaires, autres régimes spéciaux forment les 31 autres régimes de retraite de base. S’ajoutent les six régimes obligatoires de retraite complémentaire créés par la suite. Ces retraites complémentaires obligatoires se liquident lorsque le droit à la pension de base est ouvert.

Attention

Régime général et régimes alignés

Ce chapitre décrit les règles du régime général de sécurité sociale et des régimes dits « alignés ». En effet, les régimes de retraite des salariés agricoles (MSA) et des non-salariés du commerce et de l’artisanat (RSI) voient leurs règles alignées de façon systématique sur celles du régime général. C’est pourquoi nous l’appelons « retraites sécurité sociale ».

2. Compte individuel de retraite

Chaque assuré est identifié par un numéro d’immatriculation à la sécurité sociale unique (voir encadré). L’assuré conserve ce numéro toute sa vie, quels que soient les changements intervenus. Sous ce numéro, un compte individuel retraite est ouvert à son nom. Sur ce compte sont reportés le montant du salaire qui a servi au calcul des cotisations et les périodes d’assurance.
Depuis 1967, la Caisse nationale d’assurance-vieillesse (Cnav) gère ce « fichier national des comptes individuels » du régime général.
Certaines entreprises ont un régime spécial, comme les industries électriques et gazières (IEG), la SNCF, la RATP, les fonctions publiques, les employés des notaires. Certains régimes spéciaux se sont adossés au régime de base et aux complémentaires. Le régime spécial prend en charge les droits à la retraite supérieurs aux régimes adossés.

3. La retraite de base se demande

La retraite doit toujours être demandée, elle n’est jamais attribuée de fait (sauf dans les régimes spéciaux). À la réception de la demande, la caisse procède à la liquidation. La liquidation de pension est l’ensemble des opérations administratives consistant à déterminer le montant de la pension pour la mise en versement. L’attribution de la pension est définitive, même si son montant peut évoluer (sauf pour la retraite progressive). On ne peut donc pas utiliser les nouveaux droits acquis après la liquidation ou modifier le calcul après l’âge du taux plein.

Bon à savoir

Le numéro individuel de sécurité sociale

Le numéro d’identification (NIR : numéro inscription au répertoire), attribué par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), se compose de 13 chiffres : le sexe (1 = homme ; 2 = femme), l’année de naissance, le mois de naissance, le département de naissance, le numéro Insee de la commune de naissance, le numéro d’ordre (rang d’inscription sur la liste des naissances de la commune), le code clé.
Exemple de numéro possible pour une femme née en 1955, au mois avril, en Moselle (57) dans la commune de Prévocourt.

Sexe Année Mois Département Commune N° d’ordre Code clé
2 55 04 57 555 035 97

Poser une question

206 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 13 septembre à 13:05

    Bonjour,

    J’ai envoyé une demande de retraite définitive(je suis en retraite progressive) en mai 2021 pour un départ le 1er octobre et je n’ai toujours pas reçu ma notification de départ de la part de la CARSAT des Hauts de France.
    Est ce selon vous un délai "normal" pour le traitement d’un dossier ?
    Je crains d’autre part de ne pouvoir signaler mon départ à Agirc-Arrco dans les temps.
    Puis-je espérer une régularisation sur les versements dans ce cas ?

    merci pour votre temps et vos compétences.

    jean-marie

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 2 septembre à 16:01

    Je suis née le 01 avril 1960, Je totaliserai 199 trimestres au 01 avril 2022, date de mon départ en retraite et suis en invalidité depuis le 01 mai 2019. Ma retraite de base (assurance retraite) s’élèvera à 496.61 € net par mois à laquelle s’ajoutera l’ircantec (12.88 € net/mois) et l’agirc- arrco (192 € brut/mois).Sur le site de l’assurance retraite il est précisé qu’ayant cotisé sur la base de faibles revenus ma retraite sera portée au minimum contributif. Pouvez vous m’indiquer de quel ordre sera le montant de ce minimum contributif. De plus, dois je liquider mes droits auprès de chacun des intervenants (Assurance maladie/Ircanter/Agir-Arrco) ainsi qu’auprès de l’Ircem pour lequel je perçois un complément de pension d’invalidité ?
    Dans l’attente de votre réponse.
    Bien cordialement
    Mme NAUD Andrée

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 5 août à 15:51

    Bonjour,
    Je suis cadre et lorsque je lis mon relevé de carrière, tous les revenus sont "au plafond".
    Si je veux faire la moyenne des 25 meilleures années, d’après ce que j’ai compris, je peux faire :
    1/ Après 2005, je peux utiliser les revenus indiqué dans mon relevé de carrière.
    2/ Avant 2005, je dois utiliser mes feuilles de paye car les salaires sont pris intégralement dans le calcul, même au delà du plafond.
    Est-ce Correct ?
    (votre simulateur prend sûrement tout en compte mais c’est pour comprendre comment ca marche...)

    Répondre à ce message

    • Le 5 août à 19:36

      Pourquoi ne pas poser votre question sous la bonne fiche, la 21 !
      Votre employeur a forcément cotisé jusqu’au plafond même avant 2005. Il arrivait que des personnes cotisent au-dessus du plafond en ayant deux employeurs. Le caculateur de la fiche 21 est correct : si vos salaires étaient au-dessus du plafond vous n’avez rien à modifier. Lisez le point 3 de la fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 9 juillet à 14:51

    Bonjour,
    Née en 1953, je suis encore en activité salariée et liquiderai ma retraite au 01/01/2022 (soit à 68 ans et 4 mois) afin de compléter ma carrière qui comportait hélas des "trous".
    En avril et mai 2022, mon entreprise me versera un intéressement et une part variable, calculées sur l’année 2021, soit sur ma dernière année d’activité.
    Ma pension sera donc déjà liquidée, mais puis-je solliciter quand même l’intégration du montant de la part variable au calcul réalisé (puisque les charges sociales habituelles seront prélevées de ce montant) ?
    En vous remerciant par avance de votre réponse,
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 21:45

      Selon la réglementation de l’assurance retraite, si des cotisations sont payées après l’attribution de la retraite, la retraite est recalculée au point de départ selon la législation applicable à cette date.
      Lisez la fiche 19 car les cotisations sont plafonnées.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 23 juin à 14:40

    Bonjour

    J’ai reçu mon relevé de carrière pour 81 trimestre et 37 points en tant gérante ainsi que 1553.70 points pour la retraite complémentaire

    Je voudrais savoir s’il était intéressant de prendre ma retraite en juin 2022

    Ais je le droit de le demander avant l’âge légal car je voudrais faire ma vie à l’étranger à compter de l’an prochain ?

    Ainsi comment peut on connaître le montant ?

    Merci pour votre aide précieuse

    Cordialement

    Mme BARRAZI

    Répondre à ce message

    • Le 23 juin à 23:47

      Comme indiqué fiche 18, l’ouverture du droit à la retraite est à 62 ans. Comme indiqué fiche 20, pour ne pas subir une décote importante quand on a une petite carrière, il vaut mieux attendre d’avoir 67 ans, l’âge du taux plein.
      vous devriez consulter votre compte retraite et demander une estimation indicative globale, sur le site officiel info–retraite.fr : Préparez votre retraite maintenant

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 16 mars à 14:52

    Bonjour,
    J’ai bien galéré pour calculer ma retraite sécu alors je veux en faire profiter les "débutants"
    Dans un fichier Libre-Office ou Excel :
    Indiquer en B1 la somme des salaires bruts des meilleures années travaillées (25 maxi)
    Indiquer en B2 le nb années travaillées (25 maxi)
    Indiquer en B3 le nb trimestres requis suivant année de naissance
    Indiquer en B4 le nb trimestres acquis (retraite sécu seule)
    Indiquer en B5 le nb trimestres acquis (toutes retraites)
    Copier/coller en B6 l’opération ci-dessous qui donne le montant de la retraite mensuelle sécu
    =((B1/B2)*(SOMME(((B4/B3)/2) ;((SOMME(-B3 ;B5)*0,0125)*((B4/B3)/2)))))/12

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 18:04

      Nous mettons à votre disposition un tableur qui permet de calculer le salaire annuel moyen, rendez-vous fiche 21.

      Répondre à ce message

      • Le 7 mai à 11:30

        bjr,

        j a utilisée votre tablx XLS de la fiche 21 mais aprés avoir rentré mes montants années par année , sur le 2ème onglet il m,apparait une ERR559 et dc je n,ai pas reussi a avoir le calcul global.... j,ai bien le montant de mes 25 meilleures années.

        Avez vous une explication.?
        merci

        Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 27 février à 10:05

    Je pars pars à la retraite en avril, j’ai fais une carrière dans le privé et et dans le public , pendant que je travaillais dans le public à plein temps j’ai exercé une activité complémentaire (donc simultanée) dans le privé pour arrondir mes fins de mois. Pour le Public je totalise 121 trimestres. J’ai compris que ce ne sont pas des régimes alignés . Pour le privé La Cnav a totalisé 87 trimestre mais elle a calculé le salaire moyen sur "les meilleurs 25 années". Les années où j’avais travaillé dans le privé qu’un trimestre elle a compté comme une année pour le calcul de salaire moyen. Or il se trouve que parmi ces 25 années il y avait des années où l’activité complémentaire n’est qu’un trimestre et donc le salaire était très bas (2000 euros) mais elle l’a compté comme un salaire annuelle, la conséquence est désastreuse car ça a baissé énormément ce salaire moyen. Je voudrais savoir si c’est le bon calcul ? ET COMMENT ON COMPTE LE SALAIRE D’UN TRIMESTRE COMME LE SALAIRE ANNUEL ? Avec ce calcul non seulement j’ai travaillé beaucoup avec un résultat très négatif sur ma retraite.
    2. l’année où moitié de l’année était dans le privé et l’autre moitié était dans le public le salaire annuel pour le calcul était celui du privé comme un salaire annuel et non sur 2 trimestres ?
    3. une année J’ai travaillé la moitié de l’année dans le privé et l’autre moitié cotisation une caisse de cadre (publicité), pareil la Cnav a pris seulement le salaire de la moitié de l’année privé comme salaire annuel et non la totalité gagné ?
    Enfin pourrais-je contacter quelqu’un svp car la caisse ne répond jamais.

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 24 février à 10:03

    Bonjour
    Tout d abord un grand merci pour l aide que vous nous apportez et à vos eclairciessemnts , vous faites un travail formidable.Merci
    ma question : j ai 62 ans (nov 1958 ) , mon entreprise a etabli un PDV retraite suite à la crise. j ai 167 trimestres et taux plein au 01/07/2021 . Je viens de decouvrir que j etais éligible à la carriere longue (4 trimestres (puisque fin d année) avant mes 20ans . Je ne suis pas partie à 60ans Est ce que à la liquidation de ma retraite le delta des 2 ans sera pris en compte ? merci

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 2 février à 15:16

    bonjour, afin d’instruire ma demande Assurance Retraite o n me demande de fournir le justificatif suivant : une photocopie du (des) décompte (s) d’indemnités journalières ou une attestation de paiement d’indemnités délivrées par la CAPM précisant la période exacte d’indemnisation au titre de la maladie, de la maternité, de l’adoption ou des accidents du travail pour la ou les périodes suivantes : du 01/01/1979 au 31/12/1979.
    en 1978 j’ai travaillé sur contrat du 26/06/1978 au 14/09/1978 . ensuite je n’ai plus travaillée, j’ai eu un enfant le 25/01/1979 et j’ai recommencée un petit boulot du 15/09/1981 au 15/12/1981.
    je ne dispose pas de ces papiers, la capm me répond que la date est trop ancienne. que dois je faire ? Je pense que ces papiers sont pour l’attribution des 8 trimestres gratuits accordés pour enfants nés avant 2004 . dois-je faire une attestation sur l’honneur comme quoi je ne travaillais pas en 1979.
    impossible d’obtenir une personne au tel 3960 pouvez vous me conseiller Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 25 janvier à 02:11

    bonjour,
    j’ai demandé une retraite personnelle le 28 juillet 2019, la carsat m’a répondu 1 an apres, soit le 28 juillet 2020.
    Je vis au Québec depuis 2004, c’est le bureau de Montreal qui a fait la demande ( accords entre la France et le Québec) .
    Cependant, comme mes documents (paies et justificatifs de salaires) ont brulé, je n’ai plus aucune preuve..
    J’ai donc pris du temps a regrouper mes documents et entretemps,, donc en le 21 octobre 2020, je reçois une lettre de la carsat qu’il annule ma demande, n’ayant pas reçu de réponse a leur courrier de juillet 2020, mais que j’ai 2 mois pour répondre et reprendre ma demande.
    A Montreal, on me dit que j’ai, en fait, 4 mois, alors j’aimerais reprendre leur décision, mais demander que le point de départ choisi soit le 1er janvier 2021.
    Qu’en pensez vous ? est-ce une bonne façon de procéder ? merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 11:10

      Ce sujet relève de la fiche 59.
      Le point de départ de la retraite ne peut pas avoir lieu avant la demande officielle (fiche 27). C’est donc trop tard pour le 1er janvier.
      Votre première demande ayant été annulée, faute de réponse de votre part, il faut tout recommencer.
      Le point de départ de votre retraite dépend aussi des conditions que vous remplissez. Par exemple avez-vous droit à la retraite au taux plein (voir fiche 20) ?

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 4 janvier à 13:32

    Bonjour je voudrais un renseignement qui est important pour moi et je n’arrive pas à l’obtenir car la question peut être un peu naïve, mais je veux m’en assurer, si vous pouviez m’aider.
    je perçois l’ASPA ?de 903 € par mois, ma retraire normale de la sécurité sociale est de 800 €, donc l’ASPA me verse un complément de 100 €.
    A mon décès l’assurance retraite se remboursera sur mon patrimoine,
    Mais, ce sera sur ce différencier de 100 € bien sûr multiplié sur le nombre d’année de mon vivant, ou elle se remboursera sur ma pension complète ? c’est à dire 800 € + 100 € = 903 € ? ce qui ne paraît pas normal.
    je pense que la logique serait qu’elle se remboursera que sur le complément de 100 € mensuel qu’elle m’a versée
    Merci, cela me rendre ce service.
    Cordialement.
    Anorig

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 2 janvier à 22:05

    Ai 61 ans mes droits au chômage interrompus depuis le 18 octobre 2020 bénéficie d une ASS de 0,47€ journalière mon mari étant a la retraite.
    Ai 163 trimestres et aurai ma retraite au 1 janvier 2022. Suis bouleversée a l idée de ne plus percevoir de revenu. C est dégradant quand on a élevé 3 enfants et travaillé a partir de 17 ans avec quelques interruptions pour élever les enfants un burn out et une opération de l épaule droite qui m a empêché de poursuivre ma précédente activité la médecine du travail m ayant reconnue inapte a mon poste. Aussi pourriez vous me conseiller. Merci

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 30 décembre 2020 à 19:58

    Bonjour, je viens d’être licencié à 63 ans mais sur mon relevé retraite en ligne, je n’ai pas tous mes trimestres pour avoir une retraite compléte. Il me manque 8 trimestres.
    La CNAV vient de me dire qu’il doivent étudier mon dossier pendant plusieurs mois pour voir si je peux être prise en charge par pôle emploi en attendant ma retraite complète.
    Je me retrouve sans aucune ressource, ni mutuelle puisque la portabilité ne fonctionne que si je suis indemnisée par pôle emploi.
    Je ’e sais pas comment je vais faire ’i quelles sont mes possibilités d’action.
    Je vous remercie beaucoup par avance de votre réponse. Bonne soirée

    Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2020 à 21:46

      Je vous invite à lire la fiche 17 et y poser une éventuelle nouvelle question.
      Vous avez le droit à une allocation chômage puisque vous n’avez pas droit à la retraite à taux plein.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 26 décembre 2020 à 15:35

    en retraite de puis mai 2006 cotise 188 trimestre ma retraite de base ,

    avril 2006 655,14 euros
    decembre 2020 682.80euros

    augmentation depuis 14 ans 270,66 euros comment expliquer cette mini revalorisation
    comment maintenant je fait pour vivre.les personnes qui n’ont pas cotiseé toute une vie ont des aidre et recoive plus que moi
    .

    Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2020 à 17:58

      Vous avez raison si l’on compare l’évolution des pensions de retraite avec l’ASPA. En effet cette dernière allocation (minimum vieillesse) a été revalorisée de manière plus importante que les retraites contributives.
      Rien ne vous empêche de demander cette allocation pour bénéficier d’un montant global de 903 €.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 11 octobre 2020 à 14:24

    Bonjour Claude
    A ce jour ,j’ai liquidé tous mes droits à la retraite. Ma question concerne ma "retraite complementaire indépendant". La CNAV me vire la retraite de base"independant" et la CARSAT TI ILE DE FRANCE me vire la retraite complémentaire"indépendant". Sur mon espace internet de la CNAV, dans la rubrique "paiement", n’apparait pas la complémentaire ; pourtant j’ai recu la notification et les virements. les deux comptabilitées sont -elle séparées et comment contacter la CARSAT TI ILE DE FRANCE sinon.
    Merci pour votre devouement.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2020 à 20:54

      Il n’y a pas de Carstat en île de France, c’est la Cnav qui gère l’ex RSI tant pour la retraite de base que la complémentaire des indépendants. Je n’en sais plus.

      Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2020 à 10:50

      « »Bonjour j’ai une question à vous fais une carrière longue j’ai commence à travailler en 1978 j’ai 42 ans de travail combien de ressource que je vais avoir en partant en 2022 j’ai 62 ans pouvez me faire une simulation de retraite je suis née le 20/08/1958
      merci de me dire combie je vais avoir

      Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2020 à 15:03

        Comme expliqué fiche 21, c’est votre salaire annuel moyen sur vos 25 meilleures années qui sert au calcul de votre retraite de base. Vous le connaissez, pas moi. Et votre nombre de points Agirc-Arrco, vous le connaissez ?
        Le mieux est d’utiliser le simulateur officiel dans le site www.info-retraite.fr

        Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 20 octobre 2020 à 18:16

    Bonjour,

    Futur polypensionné âgé de 62 ans et ayant acquis les 167 trimestres requis pour partir au taux plein de 50%, je cherche à comprendre le mode de répartition des pensions de base en fonction des trimestres cotisés retenus.

    J’ai travaillé avant 1984 et depuis 1989 en tant que salarié du privé. J’y ai acquis 155 trimestres.
    J’ai travaillé de 1984 à 1988 à la SNCF, au cadre permanent. J’y ai acquis 19 trimestres, dont seuls 12 seront retenus par la CPRP SNCF (= 167 - 155)

    Selon mon relevé Carsat, mon SAM est calculé hors années SNCF (trop faibles par ailleurs pour y figurer), puis la pension du régime général est affectée d’un coefficient de 155/167. Je n’ai pas réussi à comprendre comment le complément de retraite de base versé par la SNCF allait se calculer. La CPRP appliquera-t-elle le même calcul au même SAM, mais avec un coefficient de 12/167 ? ou bien le salaire qu’elle prendra en compte se limitera-t-il aux années purement SNCF ?

    Merci beaucoup d’éclairer ma lanterne.

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre 2020 à 00:07

      Selon le règlement de la CPR, sa retraite sera calculée sur la même base que celle du régime général soit12/167e.

      Répondre à ce message

      • Le 24 octobre 2020 à 14:53

        Merci beaucoup pour cette réponse, Claude. Si je comprends bien, dans ce cas précis, la proratisation serait plutôt à l’avantage du polypensionné, mon SAM au régime général étant ici sensiblement supérieur à ma dernière paie SNCF ou ce qu’aurait été la moyenne de mes années SNCF.

        Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 4 octobre 2020 à 16:40

    bonjour,
    je suis un peu perdu avec ma demande de retraite, je suis fonctionnaire depuis 1983 et j’ai 7 trimestres concernant la carsat sur quel site dois je faire ma demande de retraite sur ensap.gouv ou sur info.retraite pour faire une seule demande en ligne qui prendra en charge les deux regimes et les complementaires arco rfap et ircantec merci pour la reponse

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre 2020 à 18:51

      Pour un régime des fonctionnaires la demande passe par l’employeur, en principe.
      Pour tous les autres, dont le régime général et la complémentaire, info-retraite convient très bien.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 29 septembre 2020 à 23:18

    Bonjour,
    J’aurai 60 ans le 12/12/2020, 9 trimestres de cotisations avant 20 ans, soit 167 trimestres dus pour un départ à 60 ans. Sur le relevé Info Retraite il est mentionné 164 trimestres acquis, je devrais donc pouvoir faire une demande de retraite mais la CARSAT me dit que je ne pourrai pas partir avant le 31/12/2022 ! alors je ne comprends pas.
    Merci pour votre réponse.
    Doris LEGRAND

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 27 août 2020 à 08:43

    a 66a et 4 mois j’aurais 133 trimestres je touche le chomage actuellment. jusqua quel age puis je touche ce chomage avant demande ma retraite
    je suis ne le 03 juillet 1954
    cordialement

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 24 juin 2020 à 16:31

    Bonjour,

    1ère question : Puis-je encore faire une demande de rectification sur la retraite de base ? (retraitée depuis le septembre 2019)

    Je suis à la retraite depuis septembre 2019, - petite retraite de base sécurité sociale et une pension en tant que fonctionnaire.
    Pour la fonction publique : tout était clair et c’est fait automatiquement, j’y ai travaillé 25 ans avec rachat de mes années contractuelles -
    Par contre pour ma retraite de base dans le privé, sur 18 années avec chômage partiel car en intérim ( je n’avais pas fait le point malheureusement ! j’ai fait confiance et je pense que le montant de cette retraite n’est pas exact) - J’ai des jours de chômage qui ont été bien pris en compte pour l’assurance mais le calcul s’est fait sur 20 ans !. (cela voudrait dire que j’ai travaillé durant 45 ans ! alors que je n’ai travaillé que 43 ans privé et public. Début de carrière fin 1976 avec une année en + d’assurance pour un enfant) je n’ai eu un salaire effectif seulement sur 18 années dans le privée incluant quelques mois de chômage !

    2ème question : Si j’ai travaillé 3 mois seulement sur une année - l’année entière est-elle comptée comme une année complète travaillée ?

    Merci de votre réponse,
    Cordialement
    I. N.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin 2020 à 22:07

      Les règles du régime général ont été conçues à une époque on on ne changeait de sa vie de régime de retraite. Les régimes spéciaux ne sont pas reconnus et ne sont pas pris en compte.
      Comme expliqué fiche 21, les règles en vigueur ont été appliquées.
      Oui, il suffit d’avoir droit à un trimestre pour voir ce salaire pris en compte.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 1er mai 2020 à 15:11

    Bonjour.
    Je suis professeur dans l’enseignement privé sous contrat depuis 33 ans. On me dit que je suis désormais considéré comme "agent public de l’Etat".
    Pouvez-vous m’expliquer quelle est la différence entre ce statut et celui de "fonctionnaire", notamment pour le calcul de la retraite ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Cordialement,
    J.F.

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 17 avril 2020 à 19:28

    Bonjour,

    Pouvez-vous me dire si lorsque l’on a été affilié à différentes caisses complémentaires, si on doit demander sa retraite à chaque caisse ou est-ce que tout est
    regroupé, et on effectue une seule demande ? ( rsi, ircantec, msa agirc-arrco ).

    Merci.
    Jeanne

    Répondre à ce message

    • Le 17 avril 2020 à 22:13

      Pour la retraite de base (RSI, MSA, Cnav, Carsat) une seule demande en ligne suffit. Pour les complémentaires Agirc-Arrco et Ircantec, les Cicas transmettent les demandes. Sur chaque demande de retraite il est indiqué qui cela concerne. Commence par la retraite de base où vous cotisez actuellement.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 21 février 2020 à 15:41

    Bonjour,

    j’ai eu 62 ans à la fin de l’année 2019.
    J’aurai une toute petite retraite, lorsqu’elle sera régularisée, j’aurai au moins 65 Trimestres (sauf si j’en rachète en tant que conjoint-collaborateur avant 2005), j’en aurai un peu plus.
    Ce que je ne comprends pas de la part de la CFDT, c’est son attachement viscéral à l’âge pivot. Les gens ayant fait une longue carrière sont de moins en moins nombreux, par contre chaque année, il y a 120.000 personnes (souvent des femmes) qui partent à la retraite à 67 ans, grâce à l’âge pivot elles pourront partir à 64 ans.
    J’ai le sentiment que la CFDT se moque complètement de ces gens là.
    Vous vous rendez compte, gagner 3 ans à cet âge là, c’est énorme, comment pouvez-vous laisser passer cela sous silence.
    Vous faites tout pour qu’ils continuent à travailler 3 ans de plus.
    J’espère de tout coeur que l’âge pivot passe.
    J’aurai 64 ans dans 2 ans, pile poil lorsque ça devrait passer. Je n’aurai pas besoin d’attendre 67 ans pour percevoir ma maigre retraite.
    Penser un peu à nous les plus petits.
    Ne nous mettez pas des batons dans les roues.
    Merci de me lire.²

    Répondre à ce message

    • Le 21 février 2020 à 19:28

      Je comprend votre point de vue, même si vous n’étiez pas concernée, par les deux conséquences de l’âge pivot inventé par la premier ministre car cela ne figurait pas dans le rapport Delevoye. Il voulait repousser l’âge de la retraite sans décote de 62 à 64 ans dès 2022, c’est l’âge pivot. Il annonçait la baisse de l’âge du taux plein de deux ans aussi par tranche de quatre mois à partir de la génération 1960. Un régime par points comme celui figurant dans la loi n’a besoin que d’un âge minimum d’ouverture du droit à la retraite, la notion d’âge du taux plein comme maintenant disparait. Dans le projet de loi figure la notion d’âge d’équilibre. Il serait l’âge à compter duquel un assuré d’une génération donnée pourrait bénéficier d’une retraite correspondant au taux plein dans le système universel.
      L’âge pivot retardait la retraite de plus de 700.000 salariés chaque année et la réforme est repoussée de 15 ans !

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 21 février 2020 à 16:51

    Bonjour, dans le projet Macron de retraite mini à 1000 euros (s’il voit le jour !) cela concernera t il les pensions de ceux déjà à la retraite ? Et prendra t on le montant de la retraite personnelle ou, dans le cas d’un couple de retraité, le revenu du foyer fiscal ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 21 février 2020 à 19:04

      Non, c’est une modifdication du calcul des retraites donc cela s’appliquera aux nouveaux retraités. Il s’agit d’augmenter la retraite obtenue par ses cotisations et non d’une mesure sociale. Lisez la fiche 22 sur le minimum contributif et la fiche 23 sur le minimum social ou Aspa.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 8 février 2020 à 18:34

    Bonjour j’étais salarié agricole j’ai travailler qu’il que année 1987/1988/1989 a Avignon maintenant je suis a l’age de 69 ans j’habite au maroc j’ai demander ma retraite a la MSA il ont m’envoyer une lettre renseigner que le nombre de trimestres activé totale :19 revenu annuel moyen est de : 3954.53 le montant mensuel globalde de ma pension de vieillesse est de 20.64 Euro net la date de mon départ a la retaraite qu’i aura le 1/03/2020 j’aimerais savoir est ce que ce faible montant va augmenté pendant que je suis on vie est j’aimerais savoir est ce que j’ai le droit a une retraite complémentaire selon ce faible montant si oui pouvez vous me donner une adresse que je le doit écrire est merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 9 février 2020 à 10:37

      Votre question relève de la fiche 59 que je vous invite à lire.
      Le mode de calcul de la retraite de base est expliqué fiche 21.
      Adressez-vous à l’Agirc-Arrco pour la retraite complémentaire.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 31 janvier 2020 à 09:05

    Bonjour,
    Mon employeur vient de m’informer oralement qu’il souhaite me mettre à la retraite d’office. Je suis né le 30 novembre 1951. La convention collective de mon entreprise prévoit un préavis d’une durée de six mois. Cette mise à la retraite équivaudra à un licenciement. J’ai lu sur le site service public.fr que l’employeur devait m’interroger trois mois avant la date anniversaire. Peut-il donc me poser cette question plus de trois mois avant la date de mon anniversaire ? Je répondrai positivement à la question de mon départ à la retraite. Mais selon la date à laquelle je dois répondre (moins de un mois après la date de la question), je peux donc perdre ou gagner un trimestre pour le calcul de la pension. Seconde question : la demande de la retraite doit-elle suivre exactement la date de fin de mon contrat de travail ou puis-je attendre quelques mois afin d’ajouter quelques trimestres pour le calcul de ma future pension ? Je vous remercie. Bien cordialement, Wamadeus.

    Répondre à ce message

    • Le 31 janvier 2020 à 09:27

      Votre question est traitée dans la fiche 18 de ce guide.
      Même si votre employeur vous « met à la retraite » vous n’êtes pas obligé de la demander. Si votre carrière n’est ps complète en particulier. Lisez les fiches suivant la fiche 18, soit 19, 20 et 21.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 2 décembre 2019 à 20:45

    Bonjour
    mon épouse née en 1960 n’aura pas assez de trimestre cotisés pour prendre sa retraite a 62 ans , donc pour avoir un taux plein , elle devrait attendre 67 ans . Cependant
    j’ai trouvé sur internet une circulaire de la CNAV ( circulaire 2017-1 du 13 janvier 2017 ) qui pourrait lui permettre de partir a taux plain a 65 ans car elle a du élever notre fils
    handicapé a 80% . j’ai réuni toute les pièces nécessaires pour cela et nous avons eu un rendez vous a la caisse locale de retraite mais il refuse d’étudier son cas avant l’age de la retraite et de lui modifier la date de départ a taux plein sur son relevé individuel de carrière . a vrai dire le comble c’est que la personne qui nous a reçu n’était même pas au
    courant de cette circulaire .
    question : que pouvons nous faire pour que son cas particulier soit sérieusement étudier en fonction de la législation actuelle ?

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 24 novembre 2019 à 11:35

    ai je droit a la majoration 8 trimestres pour enfant né avant 2004 si je ne travaillais pas a l’époque de sa naissance je n’ai que 3 trimestres en 1978 et j’ai commencé à travailler en 1984

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 19 novembre 2019 à 22:48

    Bonjour,

    Partant en retraite le 1er janvier 2020, je reçois ce jour 19 novembre le décompte de l’Assurance retraite Carsat me détaillant mon revenu moyen et ce que je toucherai. Par contre l’année 2019 n’apparait pas sur leur décompte, ni en salaire ni en trimestre. Est ce normal, dois je réclamer.
    Merci

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 27 octobre 2019 à 10:18

    Bonjour,
    Né en 1959, je peux prendre ma retaite le 1er janvier 2021(carriere longue).
    J’envisage de partir un peu plus tot le 1er octobre 2020.
    Je subirais une (petite) decote, mais j’ai lu que dans ce cas, je touchais 100% de ma pension Agirc/Arcco sans la minoration de 10%.
    Mon raisonnement est il exact ?
    Merci pour votre travail.

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2019 à 10:22

      Vous ne pouvez pas demander votre retraite de base avant d’y avoir droit (fiches 13 et 18). Mais vous pouvez demander votre retraite complémentaire avant et subir un abbattement pour la vie et non une minoration temporaire (fiche 36).

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 12 septembre 2019 à 14:29

    Bonjour
    ma situation est un peu compliquée... et je ne suis pas certaine d’être dans le bon espace aussi je vous remercie de rediriger ce mail ou de me préciser dans quel répertoire poser ma question.
    Ma situation. Je suis née le 3 juin 1957.
    Ma carrière, j’ai travaillé dans le privé deux ans et demi, puis je suis parti à l’étranger pendant deux ans pour suivre mon mari, puis à mon retour j’ai été au chomage pendant un an et j’ai passé le concours de professeur des écoles, métier que j’ai exercé jusque 2011. J’ai ensuite tenté de retravaillé mais je n’ai validé que quelques trimestres.
    Aujourd’hui je suis retraité de la fonction publique et ayant plus de 62 ans, je réalise mon dossier de retraite pour la part du privé.
    La CARSAT me propose :
    un départ au 1/09/2019 à 44,37%, soit 50 trimestre pour un montant brut mensuel évalué de 80,20 €.
    Ou...
    un taux à 50%, à partir du 1/07/2024, pour un montant brut mensuel de 218,72 €.
    Il est précisé que cette majoration au titre du minimum contributif n’est qu’indicative pourtant il m’est demandé de prendre une décision avant le 1/10/2019.
    Merci pour votre aide, car prendre une décision sur une base "indicative" est pour moi très compliqué.

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre 2019 à 22:29

      Votre carrière étant incomplète, votre retraite subit une décote pour toujours (fiche 20). Vu le montant vous avez intérêt à attendre votre âge du taux plein sans décote, soit 67 ans.

      Répondre à ce message

      • Le 13 septembre 2019 à 09:18

        Merci.
        Mais cela veut dire qu’il faudra que je refasse le dossier intégralement à 67 ans ?
        Les conditions définies sont-elles définitives ?
        Je ne voudrais pas attendre mes 67 ans et apprendre que les conditions ont évolué et que mon taux n’est plus celui qui était annoncé.
        Que tout cela est compliqué...

        Répondre à ce message

        • Le 13 septembre 2019 à 09:33

          Les règles de la retraite de base ne changeront pas avant 2025.
          C’est compliqué si vous voulez choisir la formule la plus avantageuse pour vous.
          Depuis 1945, il faut un âge minimum pour avoir droit à la retraite sans décote, donc si on a peu cotisé pour la retraite. C’était 70 ans, c’est descendu à 65 et c’est remonté à 67. Avant la réforme de 2003, la décote était de moins 2,5% par trimestre manquant, depuis c’est moins 1,25% par trimestre manquant. Avant 2003, le taux de 50% du salaire annuel moyen pouvait être réduit à 25%, depuis c’est 37,5%. Après avoir déterminé le taux (fiche 20), on calcule la retraite en fonction du nombre de trimestres validés pendant la carrière (fiche 21). C’est ainsi depuis 1945.

          Répondre à ce message

          • Le 13 septembre 2019 à 14:00

            Merci pour cet historique.
            En fait ma situation que je qualifie de compliquée n’est peut être pas originale.
            Cette alternance entre privé, public, puis privé incluant un départ à l’étranger qui m’a fait perdre un travail et des droits est finalement désavantageuse. Les choix dans une vie...
            Mais là où je ne comprends pas c’est que je totalise pour le privé un certain nombre de trimestres, "insuffisants", j’ai quand même un nombre de trimestres cumulés privés et publics conséquents.
            Je touche ma retraite du public, elle n’est pas importante compte tenu du nombre de trimestres dans le public, 98 trimestres.. c’est à dire moins de 50 % de mon salaire.

            Je vais toucher ma retraite du privé, très faible compte tenu du nombre de trimestres faible, 53 trimestres.
            Ou je me trompe mais j’ai l’impression d’être un peu punie des deux cotés....

            Je totalise quand même finalement 157 trimestres et j’ai 4 enfants. 44,37 %
            Les règles : 166 trimestres à 62 ans.
            Le nombre de trimestres manquant est donc faible.

            Et puis...
            Et dans les calculs de la CARSAT apparaissent des éléments qui s’appuient sur le montant du salaire dans le privé, une moyenne des revenus "revenu de base". Je rappelle que mon travail dans le privé a existé avant 1986 et après 2011. Tous les revenus sont additionnés et divisés par le nombre d’années pour obtenir un revenu de base = à la moyenne de tous les revenus.

            Répondre à ce message

            • Le 13 septembre 2019 à 16:54

              Si les régimes de retraite d’il y a 70 ans étaient conçus en silos, cela ne posait pas de problème. A présent, plus de 50% des nouveaux retraités sont polypensionnés, et donc souvent perdants car les règles n’ont pas été conçues pour eux. Par exemple le calcul du salaire annuel moyen sur les 25 meilleurs années. Comme vous en avez moins de 25, la caisse les prend toutes (voir fiche 21)..
              La fiche 20 vous montre qu’il vous manque des trimestres et vous explique le calcul du montant de votre décote, que je vous laisse faire et comparer avec celle figurant sur le document que vous avez reçu.

              Répondre à ce message

              • Le 16 septembre 2019 à 09:46

                Suite...
                Merci pour vos messages, précis.
                Si je diffère cette mise à la retraite du privé et sachant que je suis parti du public en juin 2011, il me semble que la loi me permet de continuer de cotiser si je travaille... pour améliorer ma retraite.
                Pouvez vous me confirmer ce dernier point ?
                Merci

                Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 14 juin 2019 à 12:23

    Bonjour,
    Je suis née le 15/02/1958.
    J’ai eu une carrière multiple : salariée en Belgique, salariée du privé en France et à présent fonctionnaire territorial.
    De 1989 à 1991, mon époux et moi-même avions une S.A.R.L. (50 % des parts chacun). Seul mon mari était déclaré et nous avons cotisé au RSI pour lui seul (les revenus de l’entreprise ne nous auraient pas permis de le faire pour moi...) ; j’étais bien entendu aidante de mon époux, comment faire autrement dans un commerce (artisan fleuriste) !
    J’ai lu que les périodes d’aide familiale qui n’avaient pas donné lieu à cotisations n’étaient pas productrices de droit à la retraite comme des trimestres cotisés, mais qu’elles étaient cependant comptabilisées pour le calcul de la durée globale, tous régimes confondus - ce qui m’arrangerait car sans ces périodes, je n’atteins pas le nombre de 167 trimestres et je vais donc subir une décote sur mon SAM si je demande ma retraite à 62 ans.
    Qu’en pensez-vous ?
    D’avance, je vous remercie pour votre aide et je vous souhaite une très belle journée

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 10 mai 2019 à 14:15

    Je touche 125e27 de base et aspa de 665e 54 cela est il normal je n’ ai rien autres

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 9 mai 2019 à 19:57

    Bonjour,
    Merci pour votre site et pour les réponses précises qu’il apporte.
    J’ai exercé de 1980 à 1981 la profession de professeur indépendant. J’étais pour cela affilié à l’URSAFF de Paris qui percevait mes cotisations. Mes revenus durant cette période étaient cependant très bas mais non nuls.
    Examinant mon relevé de carrière, je m’aperçois que l’année 1981 apparaît comme "période incomplète" avec un nombre de trimestres validé égal à zéro.
    Mon activité de professeur indépendant immatriculé à INSEE SIRENE et à l’URSAFF comptait-elle pour ma retraite ?
    Si oui, comment argumenter la demande de rectification que je ferai auprès de l’Assurance Retraite ?

    Un grand merci par avance,
    François

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 16 mars 2019 à 12:13

    Bonjour,

    Pourquoi la SS des Indépendants n’applique pas la hausse de 0,3 % au 01.01.2019 ?

    Pourquoi la SS des Indépendants ne répond jamais aux mails qu’on lui envoie : 3 mails en 3 semaines, restés sans réponse ! ! !

    Cordialement,

    FD

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2019 à 20:59

      1. Je ne sais pas, ce ne doit pas être le cas de tous les retraités relevant du nouveau SSI.
      2. Le RSI été démantelé et les retraites transférées au SSI dont la gestion est reprise par l’assurance retraite des salariés.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 16 mars 2019 à 07:04

    bonjour,

    Ma question n’a pas de lien avec les le thème retraite mais avec le lien "réversion".

    Comme suite à ma question d’hier, je cherche un document ou un texte qui indique que j’ai été mariée, (j’ai mon livret de famille bien entendu) qu’à partir des droits de veuvage, j’ai des droits dérivés qui me permettent de justifier ma situation. Je sais que c’est compliqué mais là je passerai toujours après les autres dans le cadre d’une mobilité. Je suis dans une situation où mes enfants ne sont plus à charge fiscalement, j’ai le droit à la case L des impôts, je le précise.

    En vous remerciant,
    bien cordialement.

    Vivi62

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars 2019 à 07:50

      L’acte de naissance mentionne le mariage et le Pacs.

      Répondre à ce message

      • Le 16 mars 2019 à 08:07

        Bonjour,

        je vous remercie beaucoup je viens de transmettre un mail avec mon nom de jeune fille merci de ne pas le publier ;

        je suis contente de votre réponse
        bien cordialement.

        Vivi 62

        Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 15 mars 2019 à 19:02

    bonjour,

    J’ai une question : je ne sais pas où la poser, sous quel thème surtout, j’espère que vous me comprendrez.

    Je suis fonctionnaire, en situation de veuvage ayant élevé plus de 5 ans mes enfants, j’ai eu une rqth.
    Je perçois une réversion, je suis en cours de demande de mobilité et il y a un problème pour savoir qui est prioritaire, j’essaie de me rapprocher d’une ville. Je suis la plus âgée et j’ai le plus d’ancienneté sur mon poste.

    L’autre personne est en vie maritale, demande un rapprochement de conjoint mais ne vit pas encore continuellement avec la personne,
    (simplement le wk) non pacsée.

    Ma question est la suivante : est que le fait de percevoir une pension de réversion permet de démontrer un droit ou quelque chose par rapport à ma situation de famille ?

    Le mieux est de muter toutes les deux mais il y aurait nécessité de service.

    En vous remerciant,
    bien cordialement

    Vivi62

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 8 février 2019 à 10:17

    Bonjour,

    les revenus retenus pour la retraite ne sont pas les mêmes que ceux déclarés à l’époque aux impôts.
    38 662 FRF au lieu de 43 181 FRF -1984 -
    125 280 FRF au lieu de 265 925 FRF -1990 - pour ne citer que ces deux années.
    Pourquoi une si grande différence ?

    En vous remerciant,
    bien cordialement

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 29 décembre 2018 à 16:20

    Bonjour,

    j’ai une question :

    depuis le 1er janvier 2014, pour la validation d’un trimestre de retraite, il faut avoir gagné au cours de l’année l’équivalent de 150 fois le Smic horaire au 1er janvier de l’année concernée. En 2018, ce montant correspond donc à 1482 €. Lorsqu’une personne cotise sur deux régimes
    CNAV et ensuite MSA mais pour un montant petit montant pour compléter les ressources, est ce que le montant cotisé à la MSA va être comptabilisé ou abandonné car cela ne fait pas 1482 € à la MSA.

    Pour information : La personne a déjà 4 trimestres cotisés à la CNAV (travail de janvier à août 2018) - septembre MSA (15 jours au smic- salarié agricole) dans l’attente de l’ouverture des droits à l’ARE.

    En vous remerciant,
    bien cordialement
    Vivi62

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2018 à 16:31

      Dans le cadre de la dernière réforme de 2014, a été instauré une liquidation unique de la retraite (Lura fiche 21) à partir de juillet 2017. Depuis, pour déterminer le nombre de trimestres par année, tous les revenus et salaires soumis à cotisation de retraite, de tous les régimes concernés, sont totalisés par année civile. Le nombre de trimestres validés pour l’ensemble des régimes ne peut pas dépasser 4 par année civile. Donc, le salaire MSA sera pris en compte tant pour les trimestres de l’année que pour le salaire annuel servant au calcul de retraite.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 17 novembre 2018 à 14:35

    Bonjour,
    Je suis née en 1949. J’ai travaillé à la poste quelques semaines pendant les congés d’été dans les années 65,66. Puis, j’ai travaillé à peu près un trimestre en 1969 dans une entreprise en Eure et Loir avant de me marier et de cesser toute activite pour élever mes 3 enfants.
    Ai je droit à une retraite et quel pourrait en être le montant. Merci de votre réponse. Joelle legrand

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 16 novembre 2018 à 11:52

    Bonjour,

    je suis en retraite pour invalidité depuis le 1er janvier 2018 de l’Education nationale et viens de percevoir cette dernière.

    J’ai effectué quelques services dans le privé et vient de recevoir le montant de la MSA et AGIRC ARCCO plus le capital RAFP puisque je viens d’avoir 60 ans.

    Mais je ne vois pas figurer sur EIG ma retraite de base de la CARSAT est ce normal , ?
    MERCI pour votre réponse
    BRUNO DURAND

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 16 juin 2018 à 14:46

    Bonjour

    Pour un mois donné, j’ai eu une régularisation de cotisation (déduite de mon salaire( cotisation RP-)). Malgré mon recours, la CNAV ne reconnait pas la validité de mon bulletin de salaire et se base sur un montant perçu de mon employeur qui ne tient pas compte, soit disant, de cette régularisation alors qu’elle a bien été déduite de mon salaire.
    Y a t il un article de loi qui dit qu’ un bulletin de salaire constitue une preuve probante ?

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 24 janvier 2018 à 13:37

    Bonjour à vous et merci pour ce site qui contient de si précieux renseignements (mais dans lesquels je me noie) et aux personnes qui prennent la peine de répondre.
    _
    Ma question concerne le plafond annuel brut de la sécu et le plafond mensuel brut pris en considération pour le calcul de cotisations.

    J’ai eu une carrière chaotique avec des années incomplètes et en vérifiant mon RIS je me rends compte que :
    Mes BS comporte 2 lignes de cotisation vieillesse, une sur le brut salarial et une sur le plafond mensuel de la Sécu.
    Sur le RIS, parfois le salaire annuel a été calculé sur le cumul des salaires bruts et d’autres fois sur le cumul des plafonds mensuel de la Sécu soumis à cotisation, sans que dans l’année j’ai dépassé le brut annuel de la Sécu (je ne sais pas si je me fais bien comprendre).

    Quelle est la règle qui doit être appliquée ?

    Je vous remercie de votre aide.

    Chani

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 11 mai 2018 à 08:31

    Bonjour,

    Suite à ma demande de partir à la retraite au 1er juillet 2018, la CNAV m’a envoyé le calcul de ma retraite selon le revenu de base.
    Les montants figurant sur ce document représentent les 25 meilleurs revenus annuels revalorises.

    ces montants ne correspondent pas aux montants figurant sur mon relevé de carrière d’où ma difficulté à vérifier.

    Pouvez vous me dire quels montants sont pris en considération pour le calcul du revenu de base ?

    merci de votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 11 mai 2018 à 14:06

      Les salaires annuels portés au compte sont revalorisés. Lisez la fiche 21 puis utilisez le calculateur de salaire annuel moyen en téléchargement à la fin de cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 2 avril 2018 à 10:07

    Bonjour je suis née en 1966 je souhaiterai arrêter de travailler est il vrai que je pourrai recevoir un capital de ma retraite si je fais la demande tout de suite sans attendre l age légal merci

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 20 février 2018 à 11:47

    L.s.

    Je suis Néerlandais et en je suis (de retour) en France depuis 22/01/2017 ; J’ai travaillé en France en Belgiue et les Payes Bas. On a collecté les données dans tous les payes qui donne la situation suivante :

    trimestres retenus:tous régimes 171, trimestres cotisées tous régimes 152 ;

    Mes droits indicatives à l’age de 65 ans pour la France 94 EUR par mois et pour La Belgique 318 EUR par mois. Pour les Payes Bas l’age de retraite dans mon cas est 66 ans et 8 mois.
    Je pars en retraite pour inaptitude au travail (j’ai maintenant une pension d’invalidité de La Belgique jusqu’à 65 ans).

    Est-ce que possible d’avoir une retraite minimale dans mon cas (ASPA ?).

    Cordiallement

    Petrus Weterings

    Répondre à ce message

    • Le 20 février 2018 à 11:50

      Oui, si vous résidez en France. Lisez la fiche 23.

      Répondre à ce message

    • Le 21 février 2018 à 08:34

      L.s.
      Pour l’aspa on regarde les 3 mois qui précéderont la date de demande. J’ai maintenant de revenue de 1500 par mois mais ma retraite sera 94 EUR de la France et de la Belgique 318 EUR parce que pour la part de ma retraite au Payes Bas je doit attendre jusqu’à 66 ans et 8 mois.

      Sont mes revenues avant le retraite pas trop élevé pour demandé l’aspa ? Je doit attendre peut-être trois mois apres la retraite ? Je ne comprends pas le raisonnement/mechanism.

      Cordiallement

      Petrus Weterings

      Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 7 février 2018 à 18:14

    J ai 62 ans, j ai mon taux plein pour ma retraite, dossier en cours. Je travaille. 2 heures par jour en CDD jusqu’à au 6 juillet. Ils ne veulent pas me payer ma retraite tant que mon contrat est en cours. Est ce vrai ?

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 1er janvier 2018 à 20:01

    Bonjour,

    Née en 1955, je souhaite partir en retraite au 1er novembre 2018.
    En vérifiant mon relevé de situation individuelle à partir de mes fiches de paye, je m’aperçois qu’il arrive que ne soient pas intégrées à la base des cotisations vieillesse :
    - les indemnités journalières sécurité sociale et leur complément plein traitement (pour les jours de maladie)
    - les heures supplémentaires.
    A votre avis, cela est-il conforme à la législation ?
    Il s’agit de la période 1986 à 2001, où je travaillais, sous contrat de droit privé, dans un EPIC (établissement public à caractère industriel et commercial), dont l’accord d’établissement prévoyait, en cas de maladie, le complément plein traitement pendant 3 mois.

    Je pensais qu’en dehors de certaines primes, tous les éléments du salaire entraient dans la base de cotisations (sécurité sociale, famille, vieillesse).
    Qu’en est-il vraiment ?
    La non prise en compte de ces éléments sur mon relevé de situation individuelle fait bien entendu baisser le salaire annuel moyen...

    Avec tous mes vœux pour 2018,
    Bien cordialement,
    CB65

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 2 décembre 2017 à 17:47

    bonsoir.
    Ma mère a reçu un courrier disant qu’elle allait percevoir sa retraite voila 6 mois, de courrier en papier demander, toujours pas de pension, et a chaque fois son conseille lui demande des questions complètement ubuesque,
    aujourd’hui on lui demande d’attester sur l’honneur n’avoir jamais reçu de pension avant 1980, sachant qu’elle est arrivé en 1982 en france
    Une attestation pour ses enfants etc...
    que peut on faire pour accélérer sa pension retraite ?
    Elle a déja fournis un dossier complet que cette personne a demander de refaire...
    merci a vous pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 14 Principes généraux des retraites de base Le 17 novembre 2017 à 12:48

    Bonjour, ma question se porte sur la surcote de 1,25 % par trimestre cotisés en plus.
    j’ai 61 ans, je suis né en mars 1956, j ai mes 166 trimestres depuis avril 2017,je pourrai liquider ma retraite le 01avril 2018.
    je voudrais savoir si la surcote sera appliquée sur tous les trimestres supplémentaires car j’ai déjà mes 166 trim mais pas l’age
    de 62ans requis.
    Dans le cas ou je déciderai de liquider ma retraite le 01 avril 2018 donc j’aurais 4 trim en plus des 166 déjà acquis.
    Est ce que le calcul sera :
    166 trim avec la cote classique + 5% de surcote ( 4 trim x1,25%)
    ou ??
    ces trimestres ne comptent pas pour avoir une surcote car j’ai pas mes 62 ans, donc ils sont cotisés pour rien,...
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre 2017 à 13:20

      Ce sujet est expliqué fiche 20.

      Répondre à ce message

      • Le 17 novembre 2017 à 17:45

        Bonjour, merci de votre réponse rapide
        j’ai lu la fiche 20,voila ce qui est écrit :
        « L’assuré » ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil depuis 2009 (soit 5 % par an). »

        Donc si je comprends bien, on ne peut bénéficier de la surcote que que si on a l’age légal, donc pour moi 62 ans, ET si à cet age j’ai tous mes trimestres, donc 166.

        Pour être plus clair je vous donne 2 exemples :
        Exemple 1 :
        je prends par exemple ma retraite à partir de décembre 2018
        né en mars 1956, j’aurais mes 62 ans en mars 2018 et vu que j’ai déjà 166 trimestres depuis le 1 avril 2017. .
        Donc selon votre texte vu que j’aurais déjà 166 trim et que je viens d’avoir 62 ans donc je pourrais prétendre d’avoir une surcote de 3,75% qui correspondrait aux 3 trim supplémentaires cotisés jusqu’à fin décembre 2018. cad 3x1,25%=3,75% en plus

        Par contre ma question était plus reliée aux trimestres que j’ai cotisé à partir du 1avril 2017, date à laquelle j’ai aquis mes 166 trimestres et donc avant d’avoir 62 ans.
        exemple 2 :
        je prends ma retraite à partir de décembre 2018
        Dans ce cas,vu qu’ à partir du 1 avril 2017 j’ai eu mes 166 trim, j’aurais donc cotisé à fin décembre 2018 , 7 trimestres en plus qui devraient s’ajouter aux 166.
        Dans le détail, il y a 4 trimestres cotisés avant mes 62 ans et 3 trimestres après mes 62ans.
        - Est ce que dans ce cas , je peux prétendre d’avoir une surcote de ma base de 8,75% ? cad 7x1,25%

        Dans l’exemple 1 qui correspond au texte de la fiche 20, je perds 4 trimestres qui ont été cotisés.

        Selon une autre source d’information et c’est pour cela que je vous écris, afin d’avoir la confirmation ou pas, il semblerait :
        qu’à partir du moment que j’ai eu 166 trimestres, tous les trimestres qui seront cotisés en plus des 166 devraient compter pour obtenir une surcote et ceci même si ils ont été cotisés avant l’age légal, cad 62ans,
        Cas exemple 2

        Merci d’avance de votre réponse

        Répondre à ce message

        • Le 18 novembre 2017 à 14:27

          J’aurais préféré que vous posiez votre question fiche 20.
          Exemple 1 : deux trimestres civils, pas trois entre début avril et fin novembre.
          Exemple 2 : toujours que deux trimestres civils, pas plus.
          La sécurité sociale est un régime par annuités depuis sa création, la retraite maximum s’obtient à une double condition d’âge et de durée d’assurance. Il y a peu de temps la carrière commençait à 14 ans et se terminait à 60 ans (65 avant 1983), calculez les trimestres en plus. C’est pour cal que nous avons revendiqué et obtenu la retraite anticipée carrière longue, que nous sommes favorables à une régime par points (la retraite augmente tant qu’on cotise) et que nous sommes contre le recul de l’âge de la retraite.

          Répondre à ce message