C. Retraites Sécu


22 Pension de base minimum et maximum


La pension de base au taux plein ne peut pas être inférieure à un montant minimum, dit « minimum contributif ». Il peut être majoré au titre des périodes cotisées. Il ne faut pas confondre ce minimum contributif avec le minimum vieillesse (Aspa). Ce dernier est une aide sociale sous condition de ressources constituant un revenu minimum des personnes âgées (voir fiche 23).

Mises à jour :
- ajout de l’exemple 1 ;
- montants 2019 (10/1/19) ;
- ajout sur le droit au taux plein au point 2 (26/6/19).

1. Histoire et actualité syndicale du minimum contributif

Le minimum contributif ne concerne qu’une partie de la retraite obligatoire, le régime de base. Retraite forcément complétée par la retraite complémentaire, soit en moyenne un tiers des pensions pour ceux ayant été sous le plafond sécu. On ne peut pas comparer le minimum contributif avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées).

Le minimum contributif, institué en 1983, est à mettre à l’actif de la CFDT. Nous revendiquions, pour ceux qui ont cotisé mais ont perçu de faibles salaires, un minimum de toutes les pensions égal au Smic. En janvier 1984, le minimum contributif représente environ 73 % du Smic net. Avec la retraite complémentaire Arrco, il garantit ainsi un revenu mensuel légèrement inférieur au Smic net (95 %).

Il est revalorisé chaque année comme les pensions. Mais depuis 1986, ces revalorisations sont indexées sur les prix et non sur le Smic. Ainsi, le montant du minimum contributif brut est tombé à 55,5 % du Smic net en 2003.

Une première étape a été obtenue lors de la réforme de 2003 : « En 2008, le minimum de pension s’élèvera à 85 % du Smic net pour une carrière pleine. » Trois revalorisations ont permis ces 85 % du Smic en 2008 (pour une carrière complète et pour un retraité non imposable).

Pourquoi le Smic net ? Si le bénéficiaire du minimum contributif n’est pas imposable, cas le plus fréquent, sa pension n’est pas soumise aux cotisations sociales, contrairement au salarié au Smic soumis, lui, à des cotisations estimées à 21 %. On ne revendique pas une retraite supérieure au Smic.

Depuis 2011, le financement du minimum contributif n’est plus entièrement assuré par les cotisations mais par la Fonds de solidarité vieillesse. Ce fonds finance ce qui relève de la solidarité nationale.

Selon la loi de réforme des retraites de novembre 2010, le minimum contributif n’est plus versé si avec les autres retraites, le nouveau retraité a déjà plus qu’un montant proche du Smic net (voir encadré Attention).

C’est toujours une priorité revendicative de la CFDT : obtenir un minimum de pension pour une carrière complète égal au Smic net (pension de base + retraite complémentaire).

Le minimum contributif ne doit pas être confondu avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées) appelée auparavant « minimum vieillesse ». Cette dernière est une aide sociale qui ne peut pas être comparée avec le minimum contributif, car elle n’a pas le même objet, comme expliqué dans la fiche suivante.

Bon à savoir

Minima contributifs

Si liquidation à partir de janvier 2019 et pour une carrière complète :
-  minimum contributif normal mensuel : 636,56 € ;
- minimum contributif majoré mensuel : 695,59 €.
Si la carrière n’est pas complète, ce minimum contributif sera calculé au prorata des trimestres validés.
Les montants sont revalorisés en même temps que les retraites.

2. Les principes du minimum contributif

Le régime de retraite calcule la pension de base à partir des droits acquis par les cotisations personnelles. Si cette pension de base au taux plein (hors avantages complémentaires) est inférieure à un montant dit « minimum contributif », la pension est portée au minimum.

Le droit au taux plein est expliqué fiche 18 (carrière complète, invalide, âge du taux plein).

Ce minimum se compose de deux étages :

  •  le minimum calculé compte tenu de la durée d’assurance ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées si au moins 120 trimestres sont cotisés (tous régimes confondus).

Le minimum et la majoration sont calculés à la liquidation, à la date d’effet de la pension. La comparaison avec le montant calculé de la retraite est faite une seule fois à cette date. La pension étant liquidée, les augmentations éventuelles du minimum contributif ne s’appliquent qu’aux nouveaux retraités.
Les avantages complémentaires ajoutés après avoir porté la pension au minimum sont les suivants :

  •  majoration de 10 % pour trois enfants ;
  •  majoration pour conjoint à charge (supprimée pour les nouveaux retraités par la réforme de 2010) ;
  •  majoration pour tierce personne ;
  •  majoration de la réversion pour charge d’enfant.

Le minimum contributif normal s’applique à tous les trimestres validés, donc y compris ceux non cotisés par l’intéressé (chômage, maladie, accident de travail, service militaire, majorations de trimestres, etc.).
Le minimum contributif normal peut bénéficier d’une majoration. Il se fait au titre des périodes ayant donné lieu à cotisations à la charge de l’assuré.
Le calcul de la pension de réversion du conjoint survivant d’un bénéficiaire du minimum contributif se fait sur le montant de base, avant alignement sur ce minimum. Ce qui est regrettable.

Attention !

Le minimum contributif réservé aux basses retraites

Depuis janvier 2012, les pensionnés ne bénéficient plus automatiquement du minimum contributif. Si l’ensemble de leurs pensions de retraite personnelles légalement obligatoires (y compris les majorations) est inférieur à un montant (plafond), ils voient leur pension de base augmentée à hauteur du minimum comme expliqué au point 3 ci-dessous. En cas de dépassement du plafond, le minimum contributif est écrêté.

Fixé à 1 005 € en janvier 2012, ce plafond s’avère trop faible pour de nombreux retraités. Un décret en porte le montant à 1 120 € par mois à partir de février 2014. Il est revalorisé aux mêmes dates et dans les mêmes proportions que le Smic (1135 € en 2016, 1 145 € en 2017, 1160 € en 2018, 1 177 € en 2019).

Pour appliquer cette réforme, un système d’information partagé entre les 37 régimes de retraite s’est mis en place, trop lentement. C’est pourquoi une avance peut être accordée au pensionné, en attendant l’achèvement des opérations d’échanges d’information. Si le montant éventuel du minimum est égal ou supérieur à un seuil de 10 % du minimum, l’avance est effectuée. La régularisation éventuelle se fera ultérieurement.
Source : Loi du 9 novembre 2010 (article 110). Décret 2011-772 du 28 juin 2011. Arrêté du 5 octobre 2011. Décret 2014-129 du 14 février 2014.

3. Le calcul du minimum contributif global

Pour obtenir le montant du minimum contributif global, on calcule :

  •  le minimum en fonction de la durée d’assurance totale validée ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées supérieures à 120 trimestres.

La majoration pour périodes cotisées entières est égale à la différence entre le minimum majoré et le minimum non majoré.

Pour un assuré affilié au régime général seulement, le minimum est entier si l’assuré réunit la durée d’assurance maximum prévue pour le calcul de la pension. S’il ne réunit pas cette durée d’assurance, le minimum est réduit proportionnellement.
La majoration pour périodes cotisées est réduite compte tenu des trimestres cotisés par rapport à la durée d’assurance maximum. Elle est égale à la différence entre les montants entiers du minimum contributif majoré et du minimum contributif non majoré.

Le montant de la majoration est entier si la durée d’assurance cotisée au régime général est égale ou supérieure à la durée de proratisation. Dans le cas contraire, le montant de la majoration est réduit au prorata de la durée d’assurance cotisée au régime général sur la durée de proratisation.

Exemple 1. Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 162 trimestres dont 110 cotisés. Il n’ouvre pas droit à la majoration (minimum 120 trimestres cotisés). Il bénéficie de la majoration de base.
La durée requise est de 164 trimestres car il est né en 1952, il ne peut prétendre qu’au minimum contributif proratisé : 629,62 x 162/164 = 621,94€. Et à condition que l’ensemble de ses pensions de retraite soient inférieures au plafond (1120 €).

Exemple 2.Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 172 trimestres, dont 156 cotisés donnant lieu à majoration. La durée d’assurance requise est de 164 trimestres, car il est né en 1952.
Le calcul sera le suivant :

  •  minimum : 629,62 x 164/164 = 629,62 € ;
  •  majoré : (688 – 629,62) x 156/164 = 55,53 €.
    Montant du minimum contributif majoré : 629,62 + 55,53 = 685,15 €. Il sera ensuite comparé au montant de la retraite calculée.Ce double dispositif de calcul expliqué dans l’exemple s’applique à toutes les liquidations de pension. Ainsi, tout assuré qui a cotisé au régime général ou à la MSA (salariés agricoles) et qui remplit les conditions peut en bénéficier, qu’il soit unipensionné ou pluripensionné.
Attention !

Une pension liquidée suit les autres pensions

Le minimum est accordé au moment de la liquidation de la pension sur la base du montant connu à cette date. Son montant évolue ensuite comme toutes les pensions par une indexation sur les prix. Toute revalorisation qui porte directement sur le montant qui fait référence pour l’année ne concerne pas les pensions antérieurement liquidées au niveau du minimum. Cela a été le cas, avec la réforme de 2003, en 2006 et 2008. Ainsi, le bénéficiaire de 2003 n’est pas concerné par les revalorisations de 9 % obtenues pour 2006 et 2008.

4. Le calcul du minimum contributif global pour un pluripensionné

Sous réserve qu’il ne dépasse pas le plafond (voir encadré « minimum réservé aux basses retraites »), pour l’assuré ayant été affilié à plusieurs régimes, le calcul du minimum dépend de la durée d’assurance totale. Tous les régimes de base obligatoires sont retenus, même s’ils ne prévoient pas de montant minimum.
La durée d’assurance est celle indiquée par les autres régimes. Les trimestres sont totalisés même s’ils se superposent, et ils ne sont pas limités à quatre par an.

Si la durée totale d’assurance ne dépasse pas le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance par rapport à la durée d’assurance maximum.

Si la durée totale d’assurance dépasse ce nombre, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance au régime par rapport à la durée d’assurance à tous les régimes.

La majoration est aussi répartie entre les régimes, puis réduite compte tenu des trimestres cotisés à l’ensemble des régimes par rapport à la durée d’assurance maximum pour la pension du régime général. La majoration n’est pas réduite, dès que le total des trimestres cotisés tous régimes confondus est au moins égal à cette durée maximum.

Comme c’est assez compliqué à comprendre, voici les formules de calcul :

  •  minimum non majoré x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) ;
  •  majoration entière x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) x (trimestres cotisés tous régimes / durée d’assurance maximum).

5. Les trimestres considérés comme cotisés

Les périodes retenues au titre des trimestres cotisés sont les périodes de cotisation à un régime de base français, sauf les périodes d’affiliation à l’assurance-vieillesse des parents au foyer (voir tableau).

Il s’agit des périodes suivantes :

  •  cotisation à l’assurance-vieillesse obligatoire, par rachat de cotisations, par cotisations arriérées ;
  • assurance volontaire-vieillesse, congé de formation et de stage de formation professionnelle ;
  • versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux et de la durée d’assurance ;
  •  validations sur présomption ainsi que validations de carrière au titre de la loi du 26 octobre 1964.

Les périodes qui ne sont pas retenues :

  •  les périodes assimilées : chômage, maladie, maternité, invalidité, AT, service national ;
  •  les périodes reconnues équivalentes et celles de l’AVPF ;
  • la majoration de durée d’assurance pour enfant, congé parental, pour enfant handicapé, pour les assurés de plus de 65 ans ;
  •  les versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux uniquement.

Sont également prises en compte les périodes validées par les régimes étrangers dans le cadre des règlements communautaires et des accords internationaux de sécurité sociale. Si la distinction entre les périodes d’assurance, d’emploi, de résidence et les périodes assimilées n’apparaît pas, c’est l’ensemble des périodes qui doit être retenu en tant que périodes cotisées.

Tableau 1. Durées d’assurance considérées comme cotisées et autres

Périodes Durée pour le taux Durée cotisée Durée d’assurance au régime général
Périodes de cotisation à l’assurance obligatoire Oui Oui Oui
Cotisations arriérées Oui Oui Oui
Périodes reconnues équivalentes Oui NON NON
Périodes assimilées Oui NON Oui
Majoration d’assurance enfant Oui NON Oui
Majoration de durée d’assurance + 65 ans NON NON Oui
Assurance volontaire vieillesse (ex. : ATA, routiers) Oui Oui Oui
Rachats de cotisations Oui Oui Oui
Validation gratuite (loi du 26 décembre 1964) Oui Oui Oui
Versement pour la retraite effectué au titre du taux de liquidation et de la proratisation Oui Oui Oui
Versement effectué au titre du taux uniquement Oui NON NON
Assurance-vieillesse des parents au foyer (AVPF) Oui NON Oui
Congé formation Oui Oui Oui
Périodes validées par présomption Oui Oui Oui
Stagiaires FP et cotisations prises en charge par l’État Oui Oui Oui
Périodes cotisées autres régimes obligatoires Oui Oui NON

6. Maximum de la pension

Le montant de la pension ne peut pas être supérieur à 50 % du montant du plafond de la sécurité sociale en vigueur dans l’année de la liquidation (avantages complémentaires non compris). Ainsi, si le calcul de la pension (Sam x taux) fait apparaître un résultat supérieur à 50 % du plafond en cours, la pension est alors « écrêtée », pour être ramenée à ce maximum possible.
Du fait de l’indexation sur les prix des salaires portés au compte individuel, cet écrêtement ne se rencontre presque jamais. Le plafond augmente plus vite que les salaires portés au compte. Seuls quelques salariés, à employeurs multiples, dont le cumul des salaires cotisés a dépassé le plafond pendant plusieurs années, peuvent être concernés par ce plafonnement.
Toutefois, si l’assuré bénéficie d’une surcote, la pension servie peut être supérieure au maximum.

Poser une question

1889 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 décembre à 21:27, par Denis

    Bonjour Exit la promesse augmentation à 1000 euros du minimum contributif déjà insuffisante , report peut-être à 2022 déjà dévaloriser par l’inflation
    J’ai écouté les débats des infos personne ne semble se préoccuper des plus pauvres ?
    Quelle est la position de la CFDT par rapport au sort de tout ces personnes abandonnées par tout le monde, ?

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre à 21:47, par Claude (CFDT Retraités)

      Le relèvement du minimum contributif à 100% du Smic net est LE combat de la CFDT depuis longtemps. Dès l’annonce de la hausse de l’Aspa (minimum vieillesse) en 2017, la CFDT Retraités a demandé de suite que le minimum de retraite (complémentaire comprise) soit immédiatement relevé.
      L’annonce de la hausse à 1000 euros en 2020 était une réponse à notre revendication et à nos demandes répétées dont celles de Laurent Berger.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 décembre à 15:46, par plancque fabienne

    bonjour je viens a nouveau vers vous pour savoir combien sera mon montant du minimum contributif j’ai reçu enfin ma notification 654,27 de retraite de base,269e de agir arcco et 46e ircantec j’ai trois enfants et 134 trimestres cotisés et 211 trimestres en tout je voulais savoir quand et comment la carsat fait régule sur cette retraite du minimum contributif .merci

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre à 22:17, par Claude (CFDT Retraités)

      Je vous ai déjà répondu plusieurs fois et je vous répète ce qui est écrit dans cette fiche. Vous aurez droit au minimum contributif majoré proportionnel puisque le total de toutes vos retraites est inférieur à 1177 €. Soit 136/XXXe de 695 € selon le nombre de trimestres exigés pour votre année de naissance.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 décembre à 10:44, par plancque fabienne

    Bonjour je viens avoir payement provisoire complémentaire sur mon relevé de carrière j’ai cotisé pendant 3 ans cadre mes points seront compter comment et valeur du point cadre ?y a t’il une différence par aux points normaux.merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 décembre à 21:19, par plancque fabienne

    bonsoir je viens de recevoir ma notification carsat il m’accorde une retraite 621.50 retraite pleine 211 trimestres 166 cotises a cela s’ajoute 62.15 majoration pour mes 3 enfants - csg 25.97 et contribution sociale 3.41 ce qui me fait une retraite de 654.27 je n’ai meme pas le minimum contributif la complémentaire avec majoration comme je suis de 1957 269e et une complémentaire de 46 e par mois ircantec pouvez vous me dire quel sera le montant du minimum contributif et a quel moment il le verse j’aurais mon premier payement carsat le 9/01/2020 merci pour votre réponse car la carsat des personnes pas toujours agréable au télephone !

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre à 21:25, par Claude (CFDT Retraités)

      On en demande trop au téléopératrices car leur formation est limitée.
      Quand l’assurance retraite (Cnav ou Carsat) aura l’assurance que toutes vos retraites sont liquidées, et donc que vous avez droit au minimum contributif, votre retraite de base sera majorée pour atteindre ce minimum. Si besoin il y aura un rappel.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 8 décembre à 17:37, par Syllvie

    Bonjour Claude,

    Je ne trouve pas réponse à deux questions :

    1/ La liquidation prend effet à la date du dépôt du dossier (environ 6 mois avant), où à la date du premier jour où l’on demande sa retraite ? Dans l’éventualité où la loi changerai d’ici mars 2020, et que dans ce cas y aurait une petite augmentation (ce qui m’étonnerai, mais bon).

    2/ Le minimum contributif de 636 euros inclus t-il la majoration 3 enfants, où cette majoration vient t-elle s’y ajouter ? Et si ajoutée 10% de la retraite de base où des 636 euros ?

    Un grand merci d’avance pour votre réponse et votre travail, à vous et votre équipe.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 décembre à 16:19, par Le friant

    Bonjour, je n’ai jamais compris pourquoi en étant à la retraite pour inaptitude, donc considérée comme ayant tous les trimestres validés je n’ai pas le montant du minimum contributif de base, mais calculé au prorata des trimestres cotisés, comme s’il n’avait pas été tenu compte de l’inaptitude, merci pour la réponse, même s’il est trop tard pour le calcul

    Répondre à ce message

    • Le 8 décembre à 08:29, par Claude (CFDT Retraités)

      Le calcul de la retraite de base passe par deux étapes : le taux puis le montant.
      Le taux de 50% est acquis pour une carrière complète, à 67 ans et en cas d’inaptitude.
      Le montant est toujours proportionnel à la durée validée, comme indiqué dans cette fiche. Vous ne pouvez pas avoir le même montant de minimum si vous avez cotisé 10 ans au lieu de 42 !

      Répondre à ce message

      • Le 8 décembre à 09:40, par Le friant

        Bonjour et merci pour la réponse, mais il était précisé qu’en cas de retraite pour inaptitude suite à invalidité, le montant ne "pouvait être inférieur au minimum contributif ", d’où mon questionnement, merci

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 décembre à 21:00, par Calandruccio

    Bonjour
    Le nouveau minimum contributif à 1000 euros sera t’il appliqué aux anciens bénéficiaires de celui-ci et quand rentrera t’il en application
    Merci !

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 23 septembre à 18:18, par jacques MENAY

    Bonjour
    Je vais avoir 72 ans en octobre prochain.
    J’ai commencé à travailler en septembre 1964 et j’ai pris ma retraite en novembre 2006 (carrière longue)
    J’ai eu pendant plus de 25 ans, un salaire supérieur au plafond de la sécurité sociale, or la retraite que la CNAV me verse est inférieure au maximum auquel je pourrais prétendre.
    1.156 € alors que ce devrait être de l’ordre de 1.280 € avant le Prélèvement à la Source.Le plafond sécu était de 2.589 € au 1er janvier 2006
    Il faut préciser que j’ai été salarié à employeurs multiples de 1983 à 1989 avec beaucoup d’employeurs, et avec un peu moins d’employeurs jusqu’en 1997 et un seul employeur jusqu’en 2006. Je pense qu’il en est de même pour les retraitEs AGIRC et ARCO.
    J’ai entendu la semaine sur RTL que les retraites pourraient être révisées pour les des cas comme le mien et il donnait l’exemple des saisonniers qui seraient lésés.
    Où dois-je m’adresser et que puis-je espérer !!!
    Merci d’avance
    Cordialement
    Jacques

    Répondre à ce message

    • Le 23 septembre à 21:40, par Claude (CFDT Retraités)

      Une retraite n’est révisée que si vous apportez des preuves qu’il y a eu des erreurs.
      Le plafond augmente plus vite que les salaires portés au compte. Lisez la fiche 21 pour comprendre l’écart entre les deux qui perdure.

      Répondre à ce message

    • Le 6 décembre à 12:11, par Gransagnes Margarete

      Bonjour,
      Je suis partie à la retraite en Avril 2000 après une carrière complète (37 ans + 2 enfants)
      J’ai pendant toute ma carrière cotisé au plafond de la SS. Après mon calcul sur les meilleures
      10 années de cotisation du plafond de la SS, j’aurais dü touché 31.623 Euros (1581 EUROS brut).
      en 2000.
      Or aujourd’hui je ne touche que 1196 EUROS net par mois (je n’ai pas déduit les impôts).

      Ce montant ne correspond pas du tout à la réalité tout en prenant en compte les 10 années de cotisation
      au planfond de la SS.
      Je vous remercie à l’avance de votre explication.
      Cordialement
      Margarete Gransagnes (mgransagnes@sfr.fr

      Répondre à ce message

      • Le 6 décembre à 22:10, par Claude (CFDT Retraités)

        La dernière génération ayant vu son salaire annuel moyen sur 10 ans est née en 1934. Depuis la durée est passée progressivement à 25 ans.
        D’autre part, le plafond de l’époque converti en euros donne 2250 €. Depuis, votre retraite est indexée sur l’indice des prix (sauf 2019) alors que le plafond sécu suit l’indice des salaires.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 décembre à 23:46, par Alves Duarte

    Je part a la retira cette année.
    J’aurais 62 ans.
    Je n ai pas assez de trimestres.
    Je suis en invalidité depuis 6ans( 2 tumeurs)
    Ont m anonce,avec Arrco,un total de750euros.
    Je n aurait pas droit aux 1000 € ??et même malade je suis obligé de retourner travailler
    Nous sommes les oubliées de ses réformes.
    Merci.
    CORDIALEMENT.

    Répondre à ce message

    • Le 6 décembre à 11:01, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Pour l’instant, l’engagement d’un e retraite à 1 000€ n’est pas encore inscrit dans la règlementation.
      La CFDT revendique une meilleure protection des invalides.
      Les filets de protections actuels ne sont pas suffisants (minimum contributif et calcul de la pension au taux plein de 50%) ne sont pas suffisants.
      Nous vous conseillons de vérifier si les 2 mesures indiquées ci-dessus sont comprises dans votre décompte.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 novembre à 10:59, par philippe martin

    bonjour
    Je suis retraité depuis le 01/09/2019 et j’ai plusieurs questions à vous poser.
    1/
    Est ce que j’ai droit au minimum contributif ?
    sachant que je suis au RSI sécu des indépendants.
    Trimestres total 130, retenus 119 trimestres sur 166 année 1957, je touche en net environ 360€.
    Si je calcule le montant du minimum 636.56:166x119=456.32€ est ce exact ?
    2/
    Est ce que la complémentaire est comprise ou est ce un versement a part ? (je croit que pour le RSI, la retraite de base et complémentaire sont groupées mais je n’en suis pas sur)
    3/
    Combien de temps avant d’avoir une réponse de leurs part sur le calcul du minimum.
    Merci pour vos réponses
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 décembre à 13:30, par PHILIPPE

    Bonjour,

    je suis en retraite à compter du 01/12/2019
    je suis née le 28/11/2019, j’ai opté pour un départ au titre des carrières longues
    Le total de ma durée d’assurance est de 188 trimestres, 167 trimestres retenus,je bénéficie d’un taux de 50 %
    Le montant brut de ma retraite est 652.54 €
    Puis je avoir droit au minimum contributif majoré

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 3 décembre à 11:12, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, votre retraite peut être majorée pour atteindre le minimum majoré, si toutes vos retraites ne dépassent 1177 €.

      Répondre à ce message

      • Le 3 décembre à 12:00, par PHILIPPE

        merci pour votre réponse
        Mes retraites en cumulées ne dépasse pas 1177 €
        A qui dois je m’adresser afin de faire valoir mes droits ? La CARSAT
        existe t il un courrier type ?
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 3 décembre à 12:02, par Claude (CFDT Retraités)

          En principe, l’attribution du minimum contributif est automatique après que chaque régime de retraite ai renseigné la base commune.
          Les voies de recours sont indiquées fiche 5.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 décembre à 16:33, par Saintonge anne

    Bonjour
    D’après une simulation , je devrais avoir 883 euros brut tous régimes confondus
    Est ce que je pourrai avoir droit aux 1000 euros suite au discour de macron

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 octobre à 04:00, par sacha

    Bonjour.

    Je suis a la retraite depuis le 1er sept 2019..notification recue j aurai droit au contributif
    J ai 581 euros de retraite base et de prevu estimation 170 arcoo agir.....en brut je pense ...aurai je une retraite qui s elevera a 80% du smig net ou brut ? Environ 1177 euros..
    Combien vais je avoir...
    Merci pour votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre à 11:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Le montant de 1177 € est le plafond de retraites pour avoir droit au minimum contributif de 536 € ou si 120 trimestres cotisés au moins de 595 €.

      Répondre à ce message

      • Le 28 octobre à 12:47, par Sacha

        Merci pour votre reponse...
        Mais je vais avoir ma retraite a taux plein ...sans decote sauf 10% qui s applique car j ai pris ma retraite a 62 ans...
        D ailleurs les 10% s appliquent sur la totalite de ma retraite ou juste sur la complementaire ?
        En tout definitivement je devrais toucher combien ?
        581 euros retraite de base plus le contributif pour aller au minimum 1177 euros ? En net ? Ou brut ?
        Merci beaucoup et bonne journee

        Répondre à ce message

        • Le 28 octobre à 15:02, par Claude (CFDT Retraités)

          La minoration temporaire de 10% ne concerne que la retraite complémentaire (fiche 36).
          Le montant de 1177 € est une plafond de retraites à ne pas dépasser pour avoir droit à ce minimum (si vous aviez droit à une autre retraite comme fonctionnaire par exemple vous dépasseriez ce plafond).
          Tout est calculé en brut, toujours, et le montant final dépend de votre carrière.

          Répondre à ce message

    • Le 28 octobre à 12:53, par Sacha

      J ai 177 trimestres et il en faut 166
      Dans les 1177 euros sont compris la complementaire 170 euros ?
      Merciiiii
      Sacha

      Répondre à ce message

      • Le 28 octobre à 15:03, par Claude (CFDT Retraités)

        Vous aurez donc au moins 636,56 € de l’assurance retraite.

        Répondre à ce message

        • Le 1er décembre à 15:14, par Sacha

          Je reviens sur mon precedent message...je vais toucher 581 euros augmente de 55 euros contributif sur ma retraite de base..ce qui amene un total de 636 euros brut de base secu..50%.
          J attend l arcoo qui elle devrait etre de 170 euros
          Est ce qu il aura un complement pour arriver a 1177 euros ?
          De plus tout ceci est du brut si on calcule en net ca fait combien en global ?

          Vais je avoir un minimum de retraite a 1177 euros ou alors me retrouver avec 806 euros par mois brut ?.

          Merci pour votre reponse

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 30 novembre à 13:13, par plancque fabienne

    bonjour je vais recevoir ma notification carsat je sais que j’ai 204 trimestres d’ont 134 cotisés j’ai trois enfants j’ai toujours eu des petits salaires et beaucoup de mi temps pensez vous que je vais pouvoir avoir le minimum contributif ,sachant que je vais avoir une complémentaire de la fonction public 1050 points donc très peu et agir et arco 2650 points merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 31 octobre à 09:55, par graziella

    bonjour,
    je viens de recevoir ma notification retraite au 01/01/2020
    il est indiqué ,vous bénéficiez automatiquement d une retraite a taux plein, j ai 67 ans,(1952 ) 164 trimestre
    durée assurance . 143 trimestres
    retraite de base .588,19e net
    je pense avoir 120e de complémentaire arrco
    il n est pas précisé si j aurais droit au minimum contributif ,auriez vous la gentillesse de me dire si j y ai droit
    et de combien sera t il ...636,56e ou 695,95e...ou rien !
    j avoue être un peu perdu
    je vous remercie infiniment de votre aide
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 31 octobre à 12:14, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous avez droit au minimum contributif car vous avez le taux plein. Il sera égal à au moins 636x(143/164e) brut. Si vous avez avez moins 120 trimestres cotisés ce sera le minimum majoré.

      Répondre à ce message

    • Le 2 novembre à 18:23, par Yvon corbé

      Bonsoir ,
      je ne suis pas syndicaliste , mais je peux vous dire qu’à partir du 01/01/2020 vous toucherez 636,56 + 120 +243€ pour obtenir 1000 € du minimum garanti par Macron voté depuis le 30/10/2019 à l’assemblée nationale puis le 12/11/2019 au sénat .
      Voila
      cordialement

      Répondre à ce message

      • Le 2 novembre à 22:01, par Claude (CFDT Retraités)

        Comme je voudrais que vous ayez raison ! Mais le PLFSS pour 2020 ne prévoit aucune hausse du minimum de retraite. D’autre part, la hausse du montant peut être prise par décret (donc sans vote du parlement), car c’est l’article D351-2-1 du code de la sécurité sociale qui fixe le montant.
        Sachant que 37% des nouveaux retraités de l’assurance retraite de 2018 ont bénéficié de ce nouveau dispositif, les dépenses nouvelles seraient conséquentes.
        Je ne sais pas pourquoi vous tentez de répondre une fausse information puisque vous ne citez pas les références du texte officiel où vous l’auriez lu !

        Répondre à ce message

        • Le 3 novembre à 10:36, par Yvon corbé

          Un exemple parmi tant d’autres : lefigaro.fr/social/les-principales-mesures-du-proget-2020

          Répondre à ce message

          • Le 3 novembre à 11:05, par Claude (CFDT Retraités)

            Il n’y a rien dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2020 (PLFSS 2020). Recherchez dans le dossier de presse officiel, il n’y a aucun mention du minimum de retraite mais seulement du minimum vieillesse (Aspa) ou de l’AAH et de l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI).
            Je présume que le Figaro a confondu les différents minimum, car il y a de quoi se perdre.

            Répondre à ce message

            • Le 4 novembre à 11:53, par Yvon corbé

              Autre exemple : ouest-france.fr/economie/budget-de-la-secu-pour-2020

              Répondre à ce message

              • Le 4 novembre à 14:25, par Claude (CFDT Retraités)

                Cet article est sorti avant la publication du PLFSS 2020. Il croit que le minimum de retraite va être augmenté (comme nous l’écrivions aussi), mais non, rien n’a été annoncé dans ce projet de loi. Et nous l’avons dénoncé dans un communiqué de presse.

                Répondre à ce message

                • Le 6 novembre à 15:43, par Yvon corbé

                  Bonjour, celui ci n’est pas sorti avant !
                  lci.fr/sante/urgences-retraites-maternite-cannabis-ce-qu-il-faut-retenir-du-budget-2020-de-la-secu-adopte-par-l-assemblee-nationale

                  Répondre à ce message

                  • Le 6 novembre à 22:41, par Claude (CFDT Retraités)

                    J’ai fini par retrouver ce texte. J’ai à nouveau vérifier dans le PLFSS voté à l’assemblée nationale et il n’y a rien ! Il y a une vidéo de M. Véran qui vante le PLFSS mais ne cite pas cette hausse du minimum.
                    Je n’ai pas réussi à écrire à LCI pour leur demander de vérifier ce qu’ils écrivent sur le minimum de retraite.

                    Répondre à ce message

                    • Le 29 novembre à 20:01, par michele

                      Merci. Vous me rassurez car suite à l’annonce de fin avril de M Macron, j’ai demandé ma retraite à partir du 01/2020, que vous m’aviez conseillé aussi (à juste titre suite aux annonces).
                      Mais M Macron a changé d’avis dans son PLFSS 2020 ce que je déplore. J’ai donc du envoyer un recommandé à la Carsat pour changer ma date de liquidation au 1/12/19 (étant née en nov 1957).
                      J’ai reçu ma notification au 1/12 et ne peux plus changer la date. J’espère avoir bien fait ! Je serai déçue d’apprendre que la hausse passe quand même sans que j’aie pu en profiter, mais je n’ai rien lu non plus, en ce sens, dans le PLFSS. Cordialement,

                      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 novembre à 16:44, par Martine R

    Bonsoir,
    J’ai 62 ans depuis septembre et en retraite depuis le 01.10.2019.
    Je suis affiliée à la msa depuis 1986 et auparavant à la cpam.
    Mon nombre de trimestres calculé par la caisse msa est de 182 trimestres dont 64 trimestres en tant que conjointe d’exploitant agricole.
    Mon nombre de trimestres en tant que salariée s.s. et agricole est de 118 trimestres dont environ 100 trimestres cotisés,
    Je n’ai rien reçu qui m’indique que je pourrais prétendre au minimum contributif.
    Pourriez-vous svp me dire si j’y ai droit et que dois-je faire ?
    Je vous remercie
    Martine R

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre à 22:38, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous y aurez droit si vous remplissez le conditions indiquées pour votre période de salariée.

      Répondre à ce message

      • Le 27 novembre à 19:23, par Martine R

        Bonsoir,
        Quelles conditions vont être exigées ?
        Je touche 391€33 brut pour ma retraite de salariée, et 109€24 pour celle de retraitée NSA.
        Née en 1957, je devais comptabiliser 166 trimestres. J’en ai acquis 182 avec ceux (64) de conjointe exploitant agricole. Est-ce-que je pourrais être pénalisée par cette période et ne pas avoir droit au minimum contributif ?
        Merci pour votre patience et votre dévouement à notre égard, On est tous perdu face à la législation.
        Cordialement
        Martine R

        Répondre à ce message

        • Le 27 novembre à 19:35, par Claude (CFDT Retraités)

          Comme indiqué, le régime de retraite calcule la pension de base à partir des droits acquis par les cotisations personnelles. Si cette pension de base au taux plein (hors avantages complémentaires) est inférieure à un montant dit « minimum contributif », la pension est portée au minimum.
          Comme on prend votre carrière totale, y compris exploitante agricole, vous aurez droit au minimum contributif. Mais il sera en proportion de votre carrière de salariée.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 novembre à 16:54, par Anne

    Bonjour Claude et déja un grand merci pour toutes les informations que vous nous donnez !

    Je vais avoir droit au minimum contributif ( 636.56 ) non majoré car j’ai bien validé tous les trimestres requis mais cotisé moins de 120 trimestres.

    Je voulais juste savoir s’il y a une majoration de 10 % de ce minimum contributif pour enfants ( j’ai élevé 3 enfants ).

    Vous remerciant par avance pour votre réponse.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 novembre à 05:13, par Alain Sturet

    Bonjour
    Agé de 64 ans, je vis en Asie depuis 20 ans et programmé mon retour en France en 2020. Radié en bon et du forme de tous les organismes d’Etat (sécurité sociale, impôts, etc.) dont je dépendais avant mon installation en Asie, voici mes questions :
    1 ) est-il possible de me réinscrire à la sécurité sociale à mon retour et, en outre, de pouvoir prétendre à des droits à une retraite en sachant que j’ai cotisé pendant 99 trimestres lors de mes activités professionnelles en France.
    2) En tant qu’expatriée J’ai également travaillé pendant plusieurs années en contrat local pour l’Ambassade France en place dans le pays : les périodes travaillées sous le statut de contrat le local peuvent-elles êtres prises en compte par le régime des retraites en France.

    Répondre à ce message

    • Le 25 novembre à 10:21, par Claude (CFDT Retraités)

      1. Oui, vous pouvez demander vos droits à la retraite de la sécurité sociale qui vous donneront droit à l’assurance maladie de la sécurité sociale.
      2. Un contrat local signifie droit à la retraite du pays où vous avez cotisé. Lisez la fiche 59.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 novembre à 12:59, par lanfrey-Laperrière Roland

    Bonjour, né le 28/12/1957 et étant en invalidité 2 depuis 2012, retraite d’office à 62ans ,le 01/01/2020 , ai je droit au minimun contributif en ayant un total d’assurance qui est de 180 trimestres en tant que salarié dont 166 ont été retenu et avec une retraite de base de 558€90 net au mois calculée sur les 25 meilleures années ? J’ai aussi cotisé 6 trimestres à la SNCF avec 208 points acquis ,là ça n’ajoutera pas grand chose à ma pension de retraite de base ! D’après ce que j’ai lu la retraite complémentaire ne rentre pas dans le calcul du minimum contributif donc je n’atteindrais pas les 1000 euros meme avec la complémentaire ( 2350 € net retraite complémentaire + 265 € net compl SNCF,
    ) 558€90 net Base : avec ces sommes que puis je espérer de plus en euros du minimum contributif ; globalement, car c’est quand meme compliqué à calculer ! Je vous remercie d’avance pour votre estimation meme si elle est approximative ; ça me donnera une idée déjà . Cordialement . L L R .

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre à 21:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous aurez le minimum contributif lorsque toutes vos retraites seront liquidées, y compris celles de la SNCF (base et complémentaire), la caisse attendra.
      Votre retraite de base sécu devrait atteindre 695 € si vous avez 120 trimestres cotisés puisque votre carrière est complète.

      Répondre à ce message

      • Le 4 novembre à 11:29, par lanfrey-Laperrière Roland

        Bonjour, je vous remercie pour votre connaissance approfondie de tout ce qui touche aux retraites car c’est loin d’etre évident pour le commun des mortels quand on n’est pas de la partie, heureusement qu’il y a des personnes bénévoles comme vous pour nous aider ; chapeau bas vraiment et encore merçi . Bonne semaine à vous. L L Roland.

        Répondre à ce message

      • Le 4 novembre à 11:44, par lanfrey-Laperrière Roland

        Bonjour j’ai oublié de vous demander pour le minimun contributif de environ 695€ c’est brut ou net et faut il rajouter les 10% pour 3 enfants sur le minimum contributif ajouté ? Merçi pour votre dévouement . Cordialement. L L Roland .

        Répondre à ce message

        • Le 4 novembre à 14:26, par Claude (CFDT Retraités)

          Tout est toujours en brut et les majorations viennent en plus.

          Répondre à ce message

          • Le 21 novembre à 12:58, par dufour

            est se que moi je vais avoir droit au minimun sachat que je touche 444 de la fonction public j aie 123 trimestres dans le prive je suis neele 17 10 1957 je touche 462 dans le prive

            Répondre à ce message

            • Le 21 novembre à 15:55, par Claude (CFDT Retraités)

              Oui, pour la partie retraite du régime général vous y avez droit si vous remplissez les conditions indiquées, être parti avec le taux plein.
              Pour votre retraite de fonctionnaire, il y a le minimum garanti expliqué fiche 49.

              Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 novembre à 08:19, par ver

    bonjour

    agent territorial né en 1960
    je souhaiterai cesser de travailler en juin 2020
    n ’ayant pas une carriere complete je totaliserai au 30 juin 2020 : 120 trimestres liquidables , et 130 trimestres d’assurance

    En 2022 , l ’année de mes 62 ans je souhaiterai demander la liquidation de ma retraite, avec une minoration c’est evident
    Mais Pouvez vous m ’indiquez :
    le taux maximun de décote appliqué
    peux t on obtenir une retraite à 62ans avec décote avec 120 trimestres liquidables et 130 trimestres d ’assurance
    merci de votre réponse , bon courage à vous

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre à 15:51, par Claude (CFDT Retraités)

      Tout est expliqué fiche 49 pour vous. Merci d’y poser toute question concernant cette autre fiche.
      Je souhaite que la personne ne trouve ici que des réponses concernant le sujet qui l’intéresse traité dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 novembre à 11:06, par Ghislaine REMY

    fiche 22
    née le 14/08/1950 = 162 trimestres requis.
    J’ai pris ma retraite le 01/04/2018
    58 trimestres validés comme salariée Sté Sale dont 38 cotisés : retraite attribuée = 249.44 €
    ensuite, 96 trimestres validés en tant que conjoint collaborateur d’artisan dont 77 cotisés : retraite attribuée = 303.96 €
    Pourriez vous me dire combien l’ex-RSI est censé m’attribuer au titre du MICO ? Merci par avance

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre à 13:26, par Claude (CFDT Retraités)

      Je ne connais pas les règles du RSI. De plus les trimestres équivalents ont un statut particulier.

      Répondre à ce message

      • Le 18 novembre à 16:30, par Ghislaine REMY

        Merci pour votre rapidité de réponse.
        Mon problème avec le RSI c’est qu’ils n’ont pas tenu compte de mes 58 trimestres de la Sté Sale.Ils mont accordé le MICO sur la base de : 634.66€ x 96/162 = 377.15 € (la totalité de mes trimestres au RSI cotisés ou non)
        C’est normal qu’ils ne prennent que les trimestres de chez eux ? Je lis partout que le MICO doit prendre en compte les trimestres de tous les régimes de base : soit pour moi 96+58 =154 ? Merci d’avance de pouvoir m’éclairer sur ce point.

        Répondre à ce message

        • Le 18 novembre à 22:12, par Claude (CFDT Retraités)

          Les trimestres comme salariée sont pris en compte par le régime général, pas par le RSI. Le Mico décrit dans cette fiche est celui attribué par le régime général. Sauf si votre retraite a été liquidée dans le cadre de la Lura.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 novembre à 18:21, par Garcia

    Bonjour,
    Doit-on compter dans le plafond de ressources (1177€/mois) la retraite de réversion (sécu + complémentaire) ?
    Merci d’avance !

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 octobre à 19:31, par boggiano christiane

    Bonjour,
    Je suis à la retraite depuis le 01 juillet 2019 avec une retraite Carsat de 100,39 €, complémentaire 62,91 €.
    j’ai 83 trimestres au régime général, atteint l’age de la retraite automatique à taux plein 50%, née en 1953, 66 ans 2 mois.
    Liquidé toutes mes retraites de base et complémentaire, cotisée sur des faibles salaires.
    J’ai fait une réclamation auprès de la Carsat car le minimum contributif ne figure pas sur la notification de retraite.
    Réponse de la Carsat ( une réponse vous sera donnée dans les meilleurs délais ).
    A ce jour 06/10/2019, malgré plusieurs appels téléphoniques auprès de la Carsat je n’aie aucune réponse sur l’avancement du dossier.
    Que puis je faire pour etre entendu ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 09:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Je suppose que la caisse vérifie que vous n’avez pas droit à d’autres retraites, à l’étranger par exemple.
      Si vous avez obtenu toutes les retraites auxquelles vous avez droit, écrivez à la commission de recours amiable pour demander pourquoi vous n’obtenez pas la majoration au titre du minimum contributif (fiche 5).

      Répondre à ce message

      • Le 7 octobre à 19:12, par boggiano christiane

        Merci pour votre réponse.

        Répondre à ce message

      • Le 22 octobre à 08:58, par boggiano christiane

        Bonjour,
        j’ai enfin une réponse de la Carsat Midi Pyrénées suite à mon courrier, une révision est enregistrée auprès de nos services techniques.
        Nous sommes en attente d’élément demandées à la CPAM pour l’année 86.
        Dès réception des informations demandées, nous procéderont à la révision de votre dossier.
        Une décision vous sera adressée.
        Si ces explications ne vous donnent pas satisfaction, vous voudrez bien nous le faire savoir rapidement et par écrit, votre réclamation initiale sera transmis à la Commission de Recours Amiable.
        Pourquoi l’année 86 m’empêche d’obtenir le minimum contributif puisque celui ci est censé être calculé a la liquidation à la date d’effet de pension.
        Dois je attendre sagement la décision de la Carsat où demander que mon dossier soit transmit à la Commission de Recours Amiable.
        Merci pour votre bénévolat.

        Répondre à ce message

        • Le 22 octobre à 22:49, par Claude (CFDT Retraités)

          La prise en compte de l’année 1986 peut augmenter vos trimestres et donc votre retraite et aussi le minimum contributif, si vous n’avez pas déjà une carrière complète.

          Répondre à ce message

          • Le 23 octobre à 10:36, par boggiano christiane

            Merci pour votre réponse.

            Répondre à ce message

          • Le 5 novembre à 12:31, par boggiano christiane

            Bonjour Claude,
            Année 1985, 1986, je suis au chômage indemnisé soit 8 trimestres validés par la CARSAT.
            Avril 85, mars 86, 12 mois pension invalidité.
            Je ne comprend pas la demande d’éléments demandés à la CPAM pour l’année 1986 puisque j’ai 8 trimestres validés au total pour l’année 1985, 1986, il n’y a que 4 trimestres par année.
            Je doute que la CPAM est conservé des documents depuis bientôt 33 ans,sachant que je ne figure pas dans leur fichier, j’ai en ma possession tous les documents de ma carrière.
            Serait ce un cafouillage de la CARSAT Midi Pyréneés.
            Merci Claude pour votre bénévolat.

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 novembre à 17:01, par lanfrey-Laperrière Roland

    Bonsoir , vous m’avez expliqué que j’aurais le minimum contributif quand toutes mes retraites seront validées , j’ai sur le relevé de carrière une durée d’assurance totale retenue de 180 trimestres et la CARSAT se base sur 166 parce que je suis né en 1957 , il n’y a rien de stipulé sur mes trimestres cotisés qui doivent etre d’au moins 120 , s’il y en a quelques uns qui ont été validé sur la base du minimum c’est possible ? ( mi-temps par ex ou un peu plus , est ce que c’est pris en compte dans les 120 trimestres qu’il faut pour toucher le minimum contributif qui serait d’après vous d’environ 695€ brut ? Merçi pour votre réponse .Cordialement . L L Roland .

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 10:45, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est ainsi depuis toujours. Dans un régime de retraite par annuités, le calcul de la retraite s’arrête lorsqu’on a atteint la durée exigée pour sa génération (fiche 18). Pour ceux en 1957, la retraite maximum s’obtient avec 166 trimestres. Vous aurez donc 166/166e du minimum contributif.
      Pour inciter à continuer de travailler, le législateur a créé la surcote au-delà de 62 ans (voir fiche 20).

      Répondre à ce message

      • Le 14 novembre à 06:02, par lanfrey-Laperrière Roland

        Bonjour Claude , né en 1957, retraite forcée à 62 ans, 180 tr acquis dont 166 pris en compte , départ taux plein pour invalidité 2, excusez , mais je ne comprends pas ce que veut dire le calcul 166/166e du minimum contributif : au départ validation pension de retraite par la CARSAT : 558€90 brut compris les 10% pour enfants - 10% retenues = 558€90 net par mois . Vous avez évalué ma retraite de base comme je vous l’ai demandé avec le minimum contributif à environ 695 € par mois brut , c’est sur le calcul 166/166e ? Je voulais vous demander : rapport à mon relevé de carrière 2019 que j’ai téléchargé sur le CICAS qui me mets : date de départ 01/01/2020 à 62 ans, la somme annuelle brute du régime de base et le nombre de points ARRCO et sa somme brut ( les points pour invalidité n’ont pas encore été pris en compte + entreprise Matussières et Forest pates et textiloses dont j’ai des points C.I.R.R.I.C. ?? ) , je suis en invalidité depuis 2012 , ça ne correspond pas avec le calcul de ma retraite de base par la CARSAT , il est inférieur de 1200 € brut à l’année par rapport à mon relevé de carrière je n’ai pas compté les points ARRCO , mais ayant eu des conseillers de la CARSAT par téléphone ? Je leurs ai expliqué l’écart de calcul avec mon relevé de carrière , l’un m’a dit que ce sont des experts comptable donc ça laisse à penser qu’ils ne se trompent jamais et une autre personne m’a dit que j’avais bien fait d’écrire une lettre de réclamation au président du recours amiable de la CARSAT à LYON juste pour qu’il sache qu’il y a 2 sommes différentes
        ( j’ai joint les 2 derniers relevés de carrières à 5 ans d’intervalles . Ma pension de base a été validé sur 558€90 au 1/1/2020 ; d’après vous est-ce que ça risque de freiner le processus de versement de retraite ? De toute façon , on m’a expliqué sur ma validation de retraite de base que si je n’étais pas d’accord avec le calcul , je pouvais écrire au président du recours amiable et qui après vérification par leurs soins , on m’expliquerait quel a été le problème . Voilà , c’est un peu long mais pas évident cette retraite ! je vous remercie pour votre patience et votre dévouement . L L Roland.

        Répondre à ce message

        • Le 15 novembre à 11:03, par Claude (CFDT Retraités)

          La retraite par annuités est toujours calculée en fonction du nombre de trimestres exigés pour l’année de naissance (fiche 21). Avec 166/166e vous avez droit au maximum de la retraite de base.
          Vous avez droit à une deuxièmle retraite Agirc-Arrco comme expliqué fiche 36, qui s’ajoute à la retraite de base portée au minimum contributif. Cette deuxième retraite est gérée par une institution de retraite complémentaire et non par la Carsat.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 novembre à 10:52, par isabelle boix

    Bonjour, j’ai 86 trimestres cotisées et malheureusement en invalidité depuis le 1er avril 2011 pour maladie du sang. Est- que ma retraite de base sera t-elle calculée au prorata, je n’aurai sûrement le minimum contributif de 634 euros !!!! Est-ce que je dois demander l’aspa étant veuve et j’ai une pension de réversion de 320 euros. Merci pour votre réponse et passez un excellent 11 Novembre

    Répondre à ce message

    • Le 11 novembre à 17:11, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous percevez une pension d’invalidité, vous aurez droit à des trimestres gratuits (fiche 19). C’est en effet, le nombre de trimestres qui détermine le minium contributif.
      L’Aspa est une allocation de solidarité différentielle entre tous vos revenus et celui de l’Aspa comme expliqué fiche 23.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 novembre à 17:03, par BOURLON

    bonjour,
    concerne le calcul du minimum contributif -
    173 trimestres dont 126 cotisés - régime carsat alsace 79 trimestres et régime fonctionnaire d’état 94 trimestres.
    départ retraite le 1/9/2019 - 62 ans et taux 50%
    retraite de l’etat : 945,20 euros
    arrco : 72,96 euros mais avec 10% abattement pendant 3 ans, soit 65,66 euros
    retraite personnelle de base carsat : 104,17
    majoration minimum contributif : 204,37
    cela donne un total de 1319,40 brut alors que le montant à ne pas dépasser toutes retraites confondues est 1 177,44 euros, plafond mensuel pour 2019.
    il devrait y avoir un écrêtement sur le minimum contributif que ne se fait pas et malgré mon contact à la carsat, on me répond que tout est dans l’ordinateur, que mon versement est définitif...
    si on tient compte des retraites personnelles sans le minimum contributif on arrive à 1 115,03 - dans ce cas le minimum de 204,37 est versé sans tenir compte du plafond ?
    pouvez-vous m’éclairer ?
    vous remerciant d’avance -
    C.B.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre à 18:15, par Claude (CFDT Retraités)

      On est d’accord, la majoration due au titre du minimum est entière si le total des retraites personnelles ne dépasse pas le plafond autorisé. Si le total de ces retraites dépasse le plafond autorisé, la majoration due au titre du minimum est réduite. Si l’assuré a droit au minimum seulement au régime général, le dépassement est déduit de la majoration due au titre du minimum à la charge du régime général.
      Je comprend votre interrogation. Conservez une preuve que vous avez prévu votre Carsat, si vous n’en avez pas, faites un courrier postale recommandé. Si ultérieurement on vous réclame un indu, vous pourrez demander une remise d’indu pour négligence de la Carsat.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 novembre à 10:33, par Vigneron Marie Odile

    Bonjour, je suis en retraite depuis 20 mois, on m’a dit que j’avais droit au minimum contributif, j’ai 200 trimestres validés dont 24 avec 3 enfants et j’ai 130 trimestres cotisés.
    ma retraite est de 620€ mensuelle, plus 160€ ARCCO et 25€ IRCANTEC, on m’a même dit que je n’avais pas le droit au minimum contributif au 3960.
    au mois d’octobre 2019, au congrès des seniors à Angers, je pose la question au stand Carsat Pays de la Loire et là, surprise, on me dit que le dossier est bloqué mais que j’ai bien le droit à environ 60€ mensuel avec un rappel depuis le versement de ma retraite initial, mais il fallait renvoyer les notifications de retraites complémentaires, ce que j’ai fais aussitôt et depuis, plus rien. que faire.
    en contactant la Carsat par mail, la seule réponse que l’on nous donne" nous transmettons votre question au service concerné, ce service est peut-être fermé".
    si vous pouvez me trouver la solution, je vous en remercie.

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre à 11:37, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme vous connaissez vos droits en la matière (cette fiche), faites une recours amiable pour demander l’application de votre droit au minimum contributif (fiche 5).

      Répondre à ce message

      • Le 8 novembre à 22:53, par Vigneron Marie Odile

        Bonjour Claude et merci, la lettre est partie et j’attends la réponse.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 octobre à 18:14, par eussner

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre site.
    Un assuré qui a 50 trimestres cotisés et ait en invalidité partielle a-t-il droit à l’intégralité du minimum contributif (639€ environ) ? Ou le montant est-il minoré ?
    Bien cordialement,

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 novembre à 17:47, par decut fabienne

    bonjour,
    je viens de recevoir ma notification de retraite au 1er novembre 2019 (correspondant au taux plein. Je suis née en 1953, totalise une durée d"assurance de 124 trimestres .
    je vais percevoir en brut 374 € de l’assurance retraite et 103 € de ma complémentaire.
    suis je éligible à la majoration du minimum contributif ?
    Cordialement
    Mme decut

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 octobre à 20:17, par PLASSE Christiane

    puis je avoir une partie du miniimum contributif j ai cotiser 96 trimestre et titulaire d une pension vieillesse de base a effet du 1er octobre 2017 calculee a un taux minore de 40,67% PAR AVANCE JE VOUS REMERCIE DE VOTRE REPONSE

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 1er novembre à 20:39, par EON

    j’ai commencer a travaille a 16 ans j’ai cotisee 163 tri mestre combien je percevrai de retaite

    Répondre à ce message

    • Le 1er novembre à 21:36, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite de base dépend de vos salaires, de la durée de votre carrière, de votre année de naissance... Consultez votre compte sur le site officiel info-retraite.fr

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 31 octobre à 17:53, par Gilpt

    Bonjour,
    Actuellement au chomage,je pense prendre ma retraite à 67ans, taux plein pour ma génération.
    A cette date j’aurai validé 161 trimestres (166 exigés pour ma génération))
    Je souhaiterai savoir quels éléments je dois retenir pour le calcul du MICO en tant que futur polypensionné.
    voici les éléments de ma carrière :
    profession libérale (cavamac) : trimestres validés : 40 trimestres dont cotisés : 40
    salarié : (cnav) : trimestres validés : 121 trimestres dont cotises 69

    questions :
    1) Est ce que le calcul du MICO non majoré est le suivant :
    636,56 / 166 x 161= 617,38€ (161 trimestres validés tous régimes)
    ou
    636,56/166 x 121 =463,99€ (121 trimestres validés régime général)
    2) pour le calcul de la majoration : est ce que les trimestres se cumulent même si +4/an ?
    Par avance, Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 31 octobre à 22:33, par Claude (CFDT Retraités)

      Le Mico ne s’applique qu’aux trimestres obtenus dans le régime général et les régimes alignés (MSA, SSI), soit 121. Les trimestres ne se cumulent pas, ne sont pris que 4 par an.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 octobre à 11:31, par maurel martine

    bonjour
    je vais percevoir m’as pension de retraite le 9/11/2019
    qui de 665€ plus 240 de complementaire
    ai je droit a 1000€ de retraite par mois le 1/1/2020
    mon mari percois 569€ tous compris avec arrco
    merci de votre reponce
    cdl

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 octobre à 16:24, par ANNE

    Bonjour,

    Je suis actuellement en train de liquider ma retraite ( base et complémentaire ), je percevais jusqu’à présent une pension d’invalidité et l’assurance retraite m’a informé que j’avais atteins l’age légal de départ à la retraite ( 62 ans ) et que dans mon cas, la retraite se calculera à taux plein dès le mois suivant l’age légal soit 01/06/2019. Ma retraite démarre à cette date.

    Je perçois depuis 2 ans une pension de réversion de 507 €. J’ai reçu une notification du montant de ma retraite de base s’élevant à 490 € donc inférieur au minimum contributif. Je n’ai pas encore le montant de la retraite complémentaire mais l’estimation m’indique environ 180 € par mois.

    Ma question : Je sais que pour l’octroi du minimum contributif, on ne doit pas dépasser 1177 €/mois toutes retraites confondues, doit-on inclure le montant de la pension de réversion dans ce calcul ?

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 octobre à 14:39, par Marie

    Bonjour, je suis née en1958, j’ai 84 trimestres cotisés et 190 validés. L’estimation de ma retraite par la CNAV est de 790€ brut par mois (CNAV + complémentaire). Est ce que ce montant tient compte du minimum contributif ? Ou le MICO est à rajouter jusqu’à atteindre 1177€ ? Et si oui je calcule le MICO sur les trimestres cotisés donc 636,56 x 84/167 = 320,18€ à rajouter à mes 790€ ? Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre à 14:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, ce n’est pas ce que nous avons essayer d’expliquer.
      Le montant de 1177 € est une plafond de retraites à ne pas dépasser pour avoir droit à ce minimum (si vous aviez droit à une autre retraite d’une autre régime comme fonctionnaire par exemple).
      Le Mico est calculé selon le nombre de trimestres exigé pour votre génération. Née en 1958, il vous faut 167 trimestres validés pour avoir droit au minimum normal et 120 cotisés pour le minimum majoré.
      Si votre retraite de base n’atteint pas 636,56 € (636,56 x167/167) elle sera majorée. Comme vous n’indiquez pas le montant de votre retraite de base (Cnav), je vous laisse vérifier.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 octobre à 18:04, par Ruffin

    Etre en retraite de securté sociale avec 76 trimestre combien de retraite a ton droit et la retraite avec le nombre de trimestre et l’âge est de combien
    Fiche numéro 4@

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 octobre à 18:20, par Grus

    J’ai 52 trimestre quel retraite aurai-je

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 octobre à 01:35, par delorme y

    bonjour claude

    j’ai pris ma retraite au 01 10 2019 et j’ai reçu la notification de la carsat taux plein car j’ai 66 ans et 2 mois donc 50% durée de cotisation 123tr retenu donc retraite personnelle est de 348.66e la majoration du minimum contributif est de 125.86e il enlève 43.15 pour les cotisations j’attend la complementaire dans les jours prochains 105e environ deduit des cotisations mais quand j’ai demande mon estimation retraite on m’avait donné le chiffre de 570e sans la complementaire y aurait ’il une erreur je trouve 695x123:165=518e merci a vous

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre à 10:01, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous n’avez pas 120 trimestres cotisés, le minimum carrière complète est de 636 €.
      Les cotisations sociales dépendent du revenu fiscal de référence du ménage fiscal comme expliqué fiche 28.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 octobre à 13:03, par @handicapée

    Bonjour,
    Etant actuellement au chômage, je vais être mise à la retraite le 1 octobre 2020 car je perçois une pension d’invalidité.
    D’après mon dernier décompte, je comptabilise 142 trimestres mais j’aurais ma retraite à taux plein pour invalidité.
    J’ai lu que lorsque l’on n’a pas un nombre de trimestre suffisant, le minimum contributif était calculé au prorata, mais je ne vois nulle part si cela s’applique à la retraite pour inaptitude.
    Ma question est donc : dans mon cas, percevrais-je le minimum contributif total ou sera t’il calculé au prorata de mes trimestres ?
    D’avance merci.
    Cordialement
    M.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre à 10:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Le minimum contributif est toujours calculé au prorata des trimestres validés.
      Lisez aussi la fiche 17.

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre à 12:13, par @handicapée

        Oh désolée Claude je n’avais pas vu cette fiche.
        Puis-je me permettre d’abuser un peu en vous demandant une précision.
        Je vais avoir 614 € de retraite de base + 170 de complémentaire (brut). Ce minimum contributif est-il calculé sur la retraite de base et dans ce cas, un différentiel y sera ajouté ou sur les 784 euros total ?
        Après je ne vous embête plus promis ! sourire et un énorme merci pour tout ce que vous faites pour nous.
        M.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 octobre à 17:07, par FRANCK

    Bonjour,
    Mon épouse en invalidité sera mise en retraite à partir du 01/01/2021 étant née en décembre 1958.
    à cette date elle disposera de
    176 trimestres validés
    dont 60 trimestres cotisés
    sachant quelle aura un salaire annuel moyen très bas (environ 150 €) vu les revenus perçus sur une période travaillée inférieure à 25 ans et un retraite complémentaire très faible 70 € environ.
    pourra t-elle bénéficier du minimum contributif 636.56 € ou d’une partie de celui-ci
    Car j’ai appelé l’organisme CARSAT qui m’a répondu que le minimum contributif n’est qu’un complément qui vient s’ajouter éventuellement au montant calculé de la retraite de base (150 €) dans mon cas pas grand chose à espérer en plus...
    Merci de votre réponse
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre à 22:37, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme expliqué, son minimun sera proportionnel à sa durée d’assurance validée. Si elle une carrière complète, donc avec 176 trimestres, elle aura une majoration lui permettant d’attendre la totalité du minimum.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 octobre à 18:50, par PLASSE Christiane

    j ai cotise 96 trimestre je suis titulaire d une pension vieillesse de base a effet 1 octobre 2017 calculee a un taux minore de 40.67% PUIS je avoir droit a une par tie du minimun contibutif

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 octobre à 23:56, par jany

    Bonsoir
    Puis je cumuler une pension de réversion de 800 euro avec ma pension de retraite de 700 euro DONT 320 euro de minimum contributif (minimum contributif différentiel ?)
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre à 13:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre pension personnelle et sa majoration au titre du minimum contribuif vous sont acquises pour toujours. Par contre la réversion est sous condition de ressources : voir fiche 61.

      Répondre à ce message

      • Le 17 octobre à 16:18, par JANNY

        bonjour Claude
        Je viens de contacter la CARSAT et ils me répondent que le minimum contributif est différentiel et que donc elle n’est pas acquise....

        Répondre à ce message

        • Le 17 octobre à 22:12, par Claude (CFDT Retraités)

          Le minimum contributif ne peut être remis en cause que si vous avez une nouvelle retraite personnelle, donc de droit direct, et que vous dépassez le plafond indiqué dans cette fiche. La réversion n’est pas prise en compte, droit indirect.
          Faites votre demande et revenez me dire qui a raison !

          Répondre à ce message

          • Le 18 octobre à 01:21, par jany

            bonsoir Claude.....(ou plutôt bonne nuit vu l’heure !)
            ho combien vous me rassurez ! et merci de votre réponse qui est le plus beau des cadeaux pour ce jour de mon anniversaire !
            Je reviendrai vers vous pour vous informer
            Je me répète mais...merci
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 18 octobre à 10:58, par Claude (CFDT Retraités)

              Je ne fais que vous dire le droit, tant mieux si c’est à votre avantage, et je m’en réjouis car c’est bien le but de ce guide, aider à obtenir ses droits.

              Les informations données par notre site et dans nos messages sont dues au bénévolat des militants retraités et aux cotisations des adhérents retraités. Vous appréciez, rejoignez-nous !

              Répondre à ce message

      • Le 17 octobre à 21:54, par JANNY

        bonsoir
        Je pense avoir trouvé la réponse à ma question :
        "La loi garantissant l’avenir et la justice du système de retraites prévoit un effort exceptionnel en faveur des retraités modestes, notamment par l’augmentation du plafond du « minimum contributif ». Le décret qui concrétise cette mesure porte le maximum des pensions que peut percevoir un bénéficiaire du « minimum contributif » (tous régimes confondus) à 1120 €, soit une augmentation de près de 10 % par rapport à 2013. Cette augmentation est applicable à partir du 1er février 2014.

        Le minimum contributif est un complément versé aux retraités qui ont cotisé sur de faibles salaires au cours de leur carrière. Pour une carrière complète, il garantit une retraite de base à 687,32 € par mois. Ce minimum contributif est réduit lorsque la somme de toutes les retraites (de base et complémentaire) d’une personne dépasse un certain plafond. Ce dernier était de 1028 € en 2013, il a été porté à 1120 € grâce à la réforme des retraites."

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 17 octobre à 09:16, par champion pascal

    bonjour.je viens d’imprimer l’estimation indicative globale.j’ai 57 ans.83 trimestres au regime general pour le debut de ma carriere et.75 trimestres au regime minier actuellement.Pour le regime minier le calcul est simple ainsi pour pour la complementaire arrco.Sur cette estimation est indiqué les differents montants verses par le regime general de 62 à 67 ans de 2024 à 2029.le nombre de trimestres estimé pour toutes ces periodes est de 143.pourtant en 2022 j’aurai 168 trimestres. Est ce que sur les montants indiqués il y a une decote appliquée pour les trimestres manquants et que ce montant sera revue à la hausse au fur et à mesure de l’acquisition de trimestres car ç’est vraiment tres peu.dommage que je puisse pas vous joindre le document pour plus de comprehension.cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre à 19:44, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre retraite du régime général sera proportionnelle par rapport à la durée totale exigée, soit 83/168e de votre salaire annuel moyen (fiche 21). Si vous cotisez encore au régime minier maintenant.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 octobre à 14:29, par yahiaoui leila

    Bonjour,
    j’ai 45 ans je viens d’avoir mon relevé retraite j’ai 63 trimestres il me reste 109 trimestres a combien d’année de travail sont équivalent les les 109 trimestres.
    merci

    je suis reconnu travailleurs handicapé depuis 25ans combien ça fait de trimestre a qui je dois le dire .

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 17:04, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Sous réserve de la réforme en cours de discussion il vous faut travailler au moins 27 ans soit 4 par an.
      Si vous justifiez de 50% de taux d’incapacité, vous pourriez partir à 57 ans avecun nombre de trimestres total égal à 112 trimestres

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 octobre à 10:54, par AILLERIE Nadia

    Bonjour,
    J’étais travailleur indépendant et je suis en retraite depuis 2006,
    J’ai réuni tous les trimestres, je touche 850,00€/mois (retraite de base et complémentaire), non imposable.
    Est-ce que j’ai la possibilité de demander le minimum contributif ?
    Si oui, à qui dois-je m’adresser ?
    Merci par avance.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 octobre à 00:58, par berton

    bonjour claude
    j’ai pris ma retraite au 01 10 2019 j’ai reçu la notification de la carsat taux plein car j’ai 66 ans et 2 mois de 50% durée 123tr retraite personnelle 348.66e la majoration du minimum contributif est de 125.86e il m’enlève 43.15e pour les cotisations j’attend la complémentaire dans les jours prochain 105e environ en tout deduit des cotisations mais quand j’ai demandé mon estimation retraite j’etais a 570e avec la complementaire il y aurait t’il une erreur merci a vous

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre à 10:11, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous ne subissez pas de décote à l’âge du taux plein, votre retraite reste proportionnelle à la durée validée.
      Le minimum contributif vous garanti que retraite sera majorée pour arrivé à ce minimum. Si vous êtes né en 1953, la retraite se calcule sur 165 trimestres, soit 636 x(123/165e)=474 €. C’est ce que vous avez auquel il faut ajouter la complémentaire.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 novembre 2018 à 17:54, par SILVIA SYRIANI

    Bonjour
    J’ai 27 trimestres cotisés en Argentine et 110 au régime général français.je suis à taux plein par inaptitude au travail. Est-ce qu’en application de la convention France Argentine j’ai le droit au mico majoré
    Cordialement
    Silvia

    Répondre à ce message

    • Le 5 novembre 2018 à 21:13, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour les périodes cotisées, les périodes à l’étranger sont retenues dans le cadre de l’accord qui vous est applicable, telles qu’indiquées sur le formulaire réglementaire de liaison. Voir la fiche 59.

      Répondre à ce message

    • Le 7 novembre 2018 à 16:34, par SILVIA SYRIANI

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse.
      Néanmoins, je vous reformule ma question :
      - A la retraite à taux plein par inaptitude depuis le 1/10/2016, je bénéficie du MICO minoré (110 trimestres cotisés au régime général)
      - Depuis, l’Argentine m’a reconnu 27 trimestres cotisés dans ce pays, en vertu des accords bilatéraux entre la France et l’Argentine
      - Je voudrais savoir si ces 27 trimestres cotisés (110+27= 137) m’ouvrent des droits au MICO MAJORE

      Cordialement,
      Silvia

      Répondre à ce message

      • Le 7 novembre 2018 à 22:40, par Claude (CFDT Retraités)

        Je vous ai déjà répondu oui, il devait être attribué mais calculé sur les périodes cotisées en France.

        Répondre à ce message

        • Le 9 novembre 2018 à 12:46, par SILVIA SYRIANI

          Bonjour,
          Merci pour votre précision. C’est tellement compliqué qu’on a du mal à interpréter les textes :
          Donc, je résume :
          Avec taux plein et née en 1953
          - 116 trimestres cotisés en France plus les 26 trimestres cotisés en Argentine validés (accord France Argentine), soit un total de 142 au RG.
          Cela déclenche le MICO MAJORE, mais pour le calcul on prend les trimestres cotisés en France uniquement :

          Retraite Cnav = 688 x 116/165= 483,68 €

          Est-ce exact ?

          Encore une fois merci pour votre aide
          Cordialement,

          Répondre à ce message

      • Le 9 novembre 2018 à 23:01, par Claude (CFDT Retraités)

        Comme votre retraite est déjà liquidée, il faut obtenir sa révision uniquement pour le minimum contributif.

        Répondre à ce message

        • Le 11 novembre 2018 à 20:01, par SILVIA SYRIANI

          Bonjour,
          Merci encore.
          Dans votre dernière réponse vous mentionnez "minimum contributif" et pas le "majoré".
          Une dernière vérification des chiffres :
          - Je touche actuellement le minimum contributif minoré = 629 € x 110/165= 419,33 € (110 Trimestres en France)
          - Avec le mico majoré (142 trimestres) je devrai toucher = 688 € x 110/165 = 458,66 € (+39,33 €)

          Devant quelle instance dois-je demander la révision de ma retraite

          Cordialement,
          Silvia

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 octobre à 16:15, par Voul

    Bonjour,
    Je ne comprends pas pourquoi le minimum contributif(M.C.), environ entre 630 et 700 Euros si plus de 120 trimestres cotisés est inférieur à l’A.S.P.A.("minimum vieillesse"),868 euros, alors que les bénéficiaires du MC ont cotisé, m^me sur de petits salaires !!!

    Eclairez-moi, merci beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre à 19:09, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Il y a souvent une confusion dans l’esprit des décideurs et une méconnaissance de l’existence du minimum contributif. De sorte que le minimum vieillesse (ASPA) a été augmenté à plusieurs reprises alors que le MICO a perdu en pouvoir d’achat. Il est cependant utile de rappeler que la pension d’un assuré est augmenté de la retraite complémentaire de en moyenne la moitié de la pension de base.
      La CFDT réclame une minimum de ce cumul égal au SMIC net..

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 octobre à 18:21, par francois

    bonjour je suis en invalidité 2 ieme catégorie jais 5 enfants don 1 enfant d’un premier mariage normalement je dois être a la retraite en 2021 a taux plein pour inaptitude je voudrais savoir le montant de ma retraite cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 octobre à 20:05, par SYLVESTRE

    Bonjour
    Emmanuel Macron lors de sa visite à RODEZ a dit que le minimum contributif pour l’année 2019 était de 970€.
    Sur tous les sites je vois que le minimum contributif est de 696€ pour 2019.
    je suis au minimum contributif et je touche 676€.
    M. Macron a t-il fait une erreur en annonçant le minimum contributif 2019 à 970€.
    Merci pour votre réponse.
    Christine

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre à 18:26, par Claude (CFDT Retraités)

      Il a jouté la retraite complémentaire moyenne pour arriver à ce chiffre. C’est une erreur en droit (il en fait d’autres), mais c’est de la communication.

      Répondre à ce message