C. Retraites Sécu


22 Pension de base minimum et maximum


La pension de base au taux plein ne peut pas être inférieure à un montant minimum, dit « minimum contributif ». Il peut être majoré au titre des périodes cotisées. Il ne faut pas confondre ce minimum contributif avec le minimum vieillesse (Aspa). Ce dernier est une aide sociale sous condition de ressources constituant un revenu minimum des personnes âgées (voir fiche 23).

Mises à jour :
- ajout de l’exemple 1 ;
- ajout sur le droit au taux plein au point 2 (26/6/19) ;
- montants 2020 (12/1/20).

1. Histoire et actualité syndicale du minimum contributif

Le minimum contributif ne concerne qu’une partie de la retraite obligatoire, le régime de base. Retraite forcément complétée par la retraite complémentaire, soit en moyenne un tiers des pensions pour ceux ayant été sous le plafond sécu. On ne peut pas comparer le minimum contributif avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées).

Le minimum contributif, institué en 1983, est à mettre à l’actif de la CFDT. Nous revendiquions, pour ceux qui ont cotisé mais ont perçu de faibles salaires, un minimum de toutes les pensions égal au Smic. En janvier 1984, le minimum contributif représente environ 73 % du Smic net. Avec la retraite complémentaire Arrco, il garantit ainsi un revenu mensuel légèrement inférieur au Smic net (95 %).

Il est revalorisé chaque année comme les pensions. Mais depuis 1986, ces revalorisations sont indexées sur les prix et non sur le Smic. Ainsi, le montant du minimum contributif brut est tombé à 55,5 % du Smic net en 2003.

Une première étape a été obtenue lors de la réforme de 2003 : « En 2008, le minimum de pension s’élèvera à 85 % du Smic net pour une carrière pleine. » Trois revalorisations ont permis ces 85 % du Smic en 2008 (pour une carrière complète et pour un retraité non imposable).

Pourquoi le Smic net ? Si le bénéficiaire du minimum contributif n’est pas imposable, cas le plus fréquent, sa pension n’est pas soumise aux cotisations sociales, contrairement au salarié au Smic soumis, lui, à des cotisations estimées à 21 %. On ne revendique pas une retraite supérieure au Smic.

Depuis 2011, le financement du minimum contributif n’est plus entièrement assuré par les cotisations mais par la Fonds de solidarité vieillesse. Ce fonds finance ce qui relève de la solidarité nationale.

Selon la loi de réforme des retraites de novembre 2010, le minimum contributif n’est plus versé si avec les autres retraites, le nouveau retraité a déjà plus qu’un montant proche du Smic net (voir encadré Attention).

C’est toujours une priorité revendicative de la CFDT : obtenir un minimum de pension pour une carrière complète égal au Smic net (pension de base + retraite complémentaire).

Le minimum contributif ne doit pas être confondu avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées) appelée auparavant « minimum vieillesse ». Cette dernière est une aide sociale qui ne peut pas être comparée avec le minimum contributif, car elle n’a pas le même objet, comme expliqué dans la fiche suivante.

Bon à savoir

Minima contributifs

Si liquidation à partir de janvier 2020 et pour une carrière complète :
-  minimum contributif normal mensuel : 642,93 € ;
- minimum contributif majoré mensuel : 702,54 €.
Si la carrière n’est pas complète, ce minimum contributif sera calculé au prorata des trimestres validés.
Les montants sont revalorisés en même temps que les retraites.

2. Les principes du minimum contributif

Le régime de retraite calcule la pension de base à partir des droits acquis par les cotisations personnelles. Si cette pension de base au taux plein (hors avantages complémentaires) est inférieure à un montant dit « minimum contributif », la pension est portée au minimum.

Le droit au taux plein est expliqué fiche 18 (carrière complète, invalide, âge du taux plein).

Ce minimum se compose de deux étages :

  •  le minimum calculé compte tenu de la durée d’assurance ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées si au moins 120 trimestres sont cotisés (tous régimes confondus).

Le minimum et la majoration sont calculés à la liquidation, à la date d’effet de la pension. La comparaison avec le montant calculé de la retraite est faite une seule fois à cette date. La pension étant liquidée, les augmentations éventuelles du minimum contributif ne s’appliquent qu’aux nouveaux retraités.
Les avantages complémentaires ajoutés après avoir porté la pension au minimum sont les suivants :

  •  majoration de 10 % pour trois enfants ;
  •  majoration pour conjoint à charge (supprimée pour les nouveaux retraités par la réforme de 2010) ;
  •  majoration pour tierce personne ;
  •  majoration de la réversion pour charge d’enfant.

Le minimum contributif normal s’applique à tous les trimestres validés, donc y compris ceux non cotisés par l’intéressé (chômage, maladie, accident de travail, service militaire, majorations de trimestres, etc.).
Le minimum contributif normal peut bénéficier d’une majoration. Il se fait au titre des périodes ayant donné lieu à cotisations à la charge de l’assuré.
Le calcul de la pension de réversion du conjoint survivant d’un bénéficiaire du minimum contributif se fait sur le montant de base, avant alignement sur ce minimum. Ce qui est regrettable.

Attention !

Le minimum contributif réservé aux basses retraites

Depuis janvier 2012, les pensionnés ne bénéficient plus automatiquement du minimum contributif. Si l’ensemble de leurs pensions de retraite personnelles légalement obligatoires (y compris les majorations) est inférieur à un montant (plafond), ils voient leur pension de base augmentée à hauteur du minimum comme expliqué au point 3 ci-dessous. En cas de dépassement du plafond, le minimum contributif est écrêté.

Fixé à 1 005 € en janvier 2012, ce plafond s’avère trop faible pour de nombreux retraités. Un décret en porte le montant à 1 120 € par mois à partir de février 2014. Il est revalorisé aux mêmes dates et dans les mêmes proportions que le Smic (1135 € en 2016, 1 145 € en 2017, 1160 € en 2018, 1 177 € en 2019, 1191 € en 2020).

Pour appliquer cette réforme, un système d’information partagé entre les 37 régimes de retraite s’est mis en place, trop lentement. C’est pourquoi une avance peut être accordée au pensionné, en attendant l’achèvement des opérations d’échanges d’information. Si le montant éventuel du minimum est égal ou supérieur à un seuil de 10 % du minimum, l’avance est effectuée. La régularisation éventuelle se fera ultérieurement.
Source : Loi du 9 novembre 2010 (article 110). Décret 2011-772 du 28 juin 2011. Arrêté du 5 octobre 2011. Décret 2014-129 du 14 février 2014.

3. Le calcul du minimum contributif global

Pour obtenir le montant du minimum contributif global, on calcule :

  •  le minimum en fonction de la durée d’assurance totale validée ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées supérieures à 120 trimestres.

La majoration pour périodes cotisées entières est égale à la différence entre le minimum majoré et le minimum non majoré.

Pour un assuré affilié au régime général seulement, le minimum est entier si l’assuré réunit la durée d’assurance maximum prévue pour le calcul de la pension. S’il ne réunit pas cette durée d’assurance, le minimum est réduit proportionnellement.
La majoration pour périodes cotisées est réduite compte tenu des trimestres cotisés par rapport à la durée d’assurance maximum. Elle est égale à la différence entre les montants entiers du minimum contributif majoré et du minimum contributif non majoré.

Le montant de la majoration est entier si la durée d’assurance cotisée au régime général est égale ou supérieure à la durée de proratisation. Dans le cas contraire, le montant de la majoration est réduit au prorata de la durée d’assurance cotisée au régime général sur la durée de proratisation.

Exemple 1. Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 162 trimestres dont 110 cotisés. Il n’ouvre pas droit à la majoration (minimum 120 trimestres cotisés). Il bénéficie de la majoration de base.
La durée requise est de 164 trimestres car il est né en 1952, il ne peut prétendre qu’au minimum contributif proratisé : 629,62 x 162/164 = 621,94€. Et à condition que l’ensemble de ses pensions de retraite soient inférieures au plafond (1120 €).

Exemple 2.Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 172 trimestres, dont 156 cotisés donnant lieu à majoration. La durée d’assurance requise est de 164 trimestres, car il est né en 1952.
Le calcul sera le suivant :

  •  minimum : 629,62 x 164/164 = 629,62 € ;
  •  majoré : (688 – 629,62) x 156/164 = 55,53 €.
    Montant du minimum contributif majoré : 629,62 + 55,53 = 685,15 €. Il sera ensuite comparé au montant de la retraite calculée.Ce double dispositif de calcul expliqué dans l’exemple s’applique à toutes les liquidations de pension. Ainsi, tout assuré qui a cotisé au régime général ou à la MSA (salariés agricoles) et qui remplit les conditions peut en bénéficier, qu’il soit unipensionné ou pluripensionné.
Attention !

Une pension liquidée suit les autres pensions

Le minimum est accordé au moment de la liquidation de la pension sur la base du montant connu à cette date. Son montant évolue ensuite comme toutes les pensions par une indexation sur les prix. Toute revalorisation qui porte directement sur le montant qui fait référence pour l’année ne concerne pas les pensions antérieurement liquidées au niveau du minimum. Cela a été le cas, avec la réforme de 2003, en 2006 et 2008. Ainsi, le bénéficiaire de 2003 n’est pas concerné par les revalorisations de 9 % obtenues pour 2006 et 2008.

4. Le calcul du minimum contributif global pour un pluripensionné

Sous réserve qu’il ne dépasse pas le plafond (voir encadré « minimum réservé aux basses retraites »), pour l’assuré ayant été affilié à plusieurs régimes, le calcul du minimum dépend de la durée d’assurance totale. Tous les régimes de base obligatoires sont retenus, même s’ils ne prévoient pas de montant minimum.
La durée d’assurance est celle indiquée par les autres régimes. Les trimestres sont totalisés même s’ils se superposent, et ils ne sont pas limités à quatre par an.

Si la durée totale d’assurance ne dépasse pas le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance par rapport à la durée d’assurance maximum.

Si la durée totale d’assurance dépasse ce nombre, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance au régime par rapport à la durée d’assurance à tous les régimes.

La majoration est aussi répartie entre les régimes, puis réduite compte tenu des trimestres cotisés à l’ensemble des régimes par rapport à la durée d’assurance maximum pour la pension du régime général. La majoration n’est pas réduite, dès que le total des trimestres cotisés tous régimes confondus est au moins égal à cette durée maximum.

Comme c’est assez compliqué à comprendre, voici les formules de calcul :

  •  minimum non majoré x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) ;
  •  majoration entière x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) x (trimestres cotisés tous régimes / durée d’assurance maximum).

5. Les trimestres considérés comme cotisés

Les périodes retenues au titre des trimestres cotisés sont les périodes de cotisation à un régime de base français, sauf les périodes d’affiliation à l’assurance-vieillesse des parents au foyer (voir tableau).

Il s’agit des périodes suivantes :

  •  cotisation à l’assurance-vieillesse obligatoire, par rachat de cotisations, par cotisations arriérées ;
  • assurance volontaire-vieillesse, congé de formation et de stage de formation professionnelle ;
  • versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux et de la durée d’assurance ;
  •  validations sur présomption ainsi que validations de carrière au titre de la loi du 26 octobre 1964.

Les périodes qui ne sont pas retenues :

  •  les périodes assimilées : chômage, maladie, maternité, invalidité, AT, service national ;
  •  les périodes reconnues équivalentes et celles de l’AVPF ;
  • la majoration de durée d’assurance pour enfant, congé parental, pour enfant handicapé, pour les assurés de plus de 65 ans ;
  •  les versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux uniquement.

Sont également prises en compte les périodes validées par les régimes étrangers dans le cadre des règlements communautaires et des accords internationaux de sécurité sociale. Si la distinction entre les périodes d’assurance, d’emploi, de résidence et les périodes assimilées n’apparaît pas, c’est l’ensemble des périodes qui doit être retenu en tant que périodes cotisées.

Tableau 1. Durées d’assurance considérées comme cotisées et autres

Périodes Durée pour le taux Durée cotisée Durée d’assurance au régime général
Périodes de cotisation à l’assurance obligatoire Oui Oui Oui
Cotisations arriérées Oui Oui Oui
Périodes reconnues équivalentes Oui NON NON
Périodes assimilées Oui NON Oui
Majoration d’assurance enfant Oui NON Oui
Majoration de durée d’assurance + 65 ans NON NON Oui
Assurance volontaire vieillesse (ex. : ATA, routiers) Oui Oui Oui
Rachats de cotisations Oui Oui Oui
Validation gratuite (loi du 26 décembre 1964) Oui Oui Oui
Versement pour la retraite effectué au titre du taux de liquidation et de la proratisation Oui Oui Oui
Versement effectué au titre du taux uniquement Oui NON NON
Assurance-vieillesse des parents au foyer (AVPF) Oui NON Oui
Congé formation Oui Oui Oui
Périodes validées par présomption Oui Oui Oui
Stagiaires FP et cotisations prises en charge par l’État Oui Oui Oui
Périodes cotisées autres régimes obligatoires Oui Oui NON

6. Maximum de la pension

Le montant de la pension ne peut pas être supérieur à 50 % du montant du plafond de la sécurité sociale en vigueur dans l’année de la liquidation (avantages complémentaires non compris). Ainsi, si le calcul de la pension (Sam x taux) fait apparaître un résultat supérieur à 50 % du plafond en cours, la pension est alors « écrêtée », pour être ramenée à ce maximum possible.
Du fait de l’indexation sur les prix des salaires portés au compte individuel, cet écrêtement ne se rencontre presque jamais. Le plafond augmente plus vite que les salaires portés au compte. Seuls quelques salariés, à employeurs multiples, dont le cumul des salaires cotisés a dépassé le plafond pendant plusieurs années, peuvent être concernés par ce plafonnement.
Toutefois, si l’assuré bénéficie d’une surcote, la pension servie peut être supérieure au maximum.

Poser une question

2169 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 avril à 08:42, par GENKE MICHEL

    Monsieur bonjour,

    J’ai pris ma retraite au 1er septembre 2014 je n’avais que 103 trimestres il m’a été indiqué que si je travaillais en plus de ma retraite je revaloriserai celle ci vu que ce n’est qu’à compter du 1er janvier 2015 que même avec un cumul emploi retraite la retraite n’est pas revalorisée.
    Hors je travaille tous les étés j’ai donc cumulé de nouveaux trimestres et la carsat me dit que cela ne m’ouvre pas de nouveaux droits (j’entends une revalorisation de ma retraite).
    Pouvez -vous me dire ce qu’il en est ? j’ai dorénavant 113 trimestres et j’aimerai arriver à 120 trimestres ce qui je pense me donnerait un peu plus.
    En vous remerciant.

    Mr Genke Michel

    Répondre à ce message

    • Le 7 avril à 11:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, une retraite liquidée n’est plus modifiée. Il fallait continuer à travailler sans demander la liquidation de vos droits à la retraite. Lisez la fiche 26.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 avril à 17:10, par Mme ANDRE JACQUELINE

    J’ai du mal à comprendre comment se fait le calcul du complément contributif la CARSAT à fait comme ceci 642,94€-637,65€ qu’elle me verse soit un complément de 5,27€ . En fait j’ai 184 trimestres avec le chômage et mon invalidité et il me mette 109 trimestres cotisés pour le calcul du minimum en quoi cela consiste exactement. J’avais vue également sur un site en cas d’invalidité que l’on pouvait avoir droit à un pourcentage.
    En fait j’ai reçu un courrier avec pour explication que mon complément contributif était de 642,94€-637,65€ on me devait la somme de 5,27€ à vous de faire avec. Donc difficile de comprendre et depuis que j’ai fait appel à la Commission de Recours Amiable le 6 septembre 2019 toujours pas de réponse.
    Je trouve que prendre 120 trimestre cotisé alors que l’on a eu une carrière brisé prématurément cause d’une invalidité et le fait au chômage de pouvoir retrouver du travail suite que vous êtes reconnu travailleur handicapé , porte préjudice ensuite pour recevoir une retraite pour vivre correctement en dessus du SMIC.
    J’attends faire une QPC sur le sujet car mon dossier étant toujours en cours.
    Pourriez - vous m’apporter plus de précision concernant comment se calcul le complément contributif , sur mes 109 trimestres cotisés sur les 184.
    Je vous remercie par avance.
    Bien respectueusement.
    Mme ANDRE J.

    Répondre à ce message

    • Le 6 avril à 17:42, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme vous avez moins de 120 trimestres cotisés sur toute votre carrière, vous avez droit à une majoration pour atteindre le minimum contributif normal, soit 642,93 € pour la retraite de base. Le droit est respecté.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 avril à 13:09, par ROBIN

    Bonjour
    Agirc et Arrco me versent une retraite bien inférieure à ce auquel j’ai droit et continuent de m’en enlever, sans aucun justificatif. Quel recours ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 2 avril à 15:08, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour connaître vos droits en matière de retraite complémentaire, lisez les fiches 34 et suivantes.
      Pour faire un recours en s’appuyant sur le droit, lisez la fiche 5.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 mars à 10:55, par Ythier christian

    Bonjour,

    J’ai exerce des petits boulots d ‘été lorsque j’étais étudiant sur 1 ou 2 mois. Ces salaires minimes ont été validés par 1 trimestre.
    Ayant exercé en libéral également et comme fonctionnaire, j’ai moins de 25 années et ces 2 années sont prises en compte alors qu’elles ne sont absolument pas représentatives d’une années normale de salarié. De ce fait l’intégration de ces deux années dans le calcul de la moyenne de tous les salaires sur une période de 21 années abaisse de plus de 1.000€ ma pension annuelle au régime de base.
    Un recours est il possible.

    En vous remerciant de votre aide.

    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 26 mars à 12:23, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est conforme au droit comme expliqué fiche 21. Nos multiples régimes de retraites fonctionnant en silos pénalise les polypensionnés.
      Vous pouvez acheter un trimestre pour chaque année incomplète comme expliqué fiche 16. Dans ce cas les salaires de l’année sont neutralisés.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 mars à 18:43, par martoche

    bonjour
    je suis de septembre 1951 a la retraite depuis le 01/02/2012 a taux plein .j’ai 139 trimestre au régime général et 41 en indépendant je touche tout compris 870 euros.
    je voulais savoir si j’avais droit au minimum contributif et quel serait son montant .merci d’avance
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 24 mars à 19:14, par Claude (CFDT Retraités)

      Le minimum contributif de retraite est attribué au moment de la retraite et ne change plus ensuite. C’est la règle en vigueur.

      Répondre à ce message

      • Le 26 mars à 08:56, par martoche

        bonjour je suis d’accord , au 01/01/2012 le minimum contributif était de 1005 euros, donc je pense que j’aurais du y avoir droit ?merci d’avance de votre réponse
        cordialement.

        Répondre à ce message

        • Le 26 mars à 12:13, par Claude (CFDT Retraités)

          En 2012, le minimum contributif pour une carrière complète s’élève à 620,92 € et même à 678,50 € si la carrière complète est cotisée. Ne confondez pas avec le plafond, toutes retraites confondues, qui ne permet pas s’obtenir ce minimum si par ailleurs on a des retraites supérieures au total à ce plafond.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 mars à 22:03, par Denis

    Bonjour Claude
    J’ai eu 63 ans en juillet 2019 J’ai droit à un versement annuel ircantec 370 euros et agirc arcco de 136 euros mensuel
    Sur mon relevé de carrière j’ai 179 trimestres au régime de base (validés) 118 cotisés
    est-ce que je peux prétendre au minimum contributif de 642 ? Merci pour la réponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 mars à 00:58, par danyla hammoud

    bonjour
    je ne touche qu apartir de mai 634euros de retrait je n arrive pas a cpm^rendre avec les points de retaite de base sachant que j ai150 trimeste nombre de points1598.24 au 31.12.2013
    pourriez vous m aider sil vous plais

    bien a vous
    mde HAMMOUD danyla

    Répondre à ce message

    • Le 24 mars à 14:27, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite de base minimum dépend du nombre de trimestres validés. Avec 150 trimestres votre carrière est incomplète et votre retraite aussi.
      La retraite complémentaire dépend du nombre de points obtenus par vos cotisations, et donc votre travail. Avec si peu de points, vous avez peu travaillé.
      Si vous vivez seule, avec ces retraites vous pouvez avoir droit à un complément appelé allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa) comme expliqué fiche 23.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 mars à 22:02, par Waquier patrick

    Bonjour ,mon NPA (numéro personnel d’adhérent )est le 2020013508.
    J’ai une question précise sur l’écrêtement du minimum contributif ;Pour vous permettre de mieux comprendre ma situation je vous donne quelques informations de base.
    Né en 1956 (donc 166 trimestres sont nécessaires). En janvier 2018 (j’ai atteint l’age légal de 62 ans mi janvier 2018)je démarre une retraite progressive(travail à mi-temps que j’exerce toujours ),à l’époque 165 trimestres validés (168 à l’ensemble des régimes ce qui explique le taux de 50 pour cent)dont 140 cotisés au régime général. Aujourd’hui,deux ans après j’ai donc droit à une surcote de 10 pour cent à la date du 01/04/2020.
    J’aurais droit également à un minimum contributif majoré d’environ 690 euros mensuel et une complémentaire d’environ 325 euros.J’ai élevé 4 enfants (donc 10 pour cent famille).
    Ma question porte sur l’écrêtement à 1190 €. Si j’ai 690(minimum contributif majoré) + 350 (complémentaire arrco) =1040 + 10 pour cent surcote =1144 € + 10 pour cent famille =1258 euros est ce que cette somme sera écrêtée à 1190 €,ou l’écrêtement ne concerne que le calcul de la retraite de base+complémentaire avant surcote et majoration ?
    Merci de m’éclairer sur la méthode de calcul.
    Je vous remercie pour l’étonnant travail que vous fournissez et vous félicite pour la grande connaissance des dossiers dont vous faites preuve dans les nombreux courriers que vous traitez.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 16:24, par Claude (CFDT Retraités)

      Il faut partir de vos droits bruts à la retraite avant calcul du minimum contributif, 10% pour 3 enfants compris : ces droits sont acquis. Ensuite on additionne tous vos personnels à la retraite. Si ce montant est inférieur à 1191 €, le minimum normal et le majoré s’ajoutent si votre retraite de base est inférieure au minimum auquel vous avez droit. Si le total est supérieur à 1191 €, le minimum contributif sera écrêté.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mars à 19:30, par Waquier patrick

        Bonjour Claude ;à force de chercher j’ai trouvé sur le site legislation.CNAV.fr la circulaire suivante
        N° 2009 / 031 taper : articulation minimum contributif et surcote sur le moteur de recherche
        9/06/2009
        "4.1.2. Articulation du minimum contributif et de la surcote pour les pensions
        prenant effet à partir du 1er avril 2009
        Dans le cadre de la mobilisation pour l’emploi des seniors, le Gouvernement a souhaité favoriser la
        prolongation d’activité, en rendant la surcote plus attractive à travers plusieurs améliorations.
        L’article 89-I de la Loi de Financement de la Sécurité Sociale pour 2009 ajoute un alinéa à l’article
        L. 351-10 CSS, relatif au minimum contributif, qui prévoit que la surcote s’ajoute au montant du
        minimum contributif, dans des conditions prévues par décret.
        Le nouveau dispositif est le suivant : la surcote est toujours calculée (pourcentage appliqué) sur la
        base de la pension calculée (à partir du montant base RAM, du taux et de la durée d’assurance /
        durée de référence). Ce montant est ensuite stocké. La pension calculée est portée au minimum
        contributif. Enfin, le montant de la surcote stocké est ajouté au montant de la pension porté au
        minimum contributif.
        Par ailleurs, la majoration pour enfants de 10 % est calculée sur le montant de la pension
        éventuellement portée au minimum et surcotée.
        Ce nouveau dispositif s’applique aux pensions prenant effet à compter du 1er avril 2009."

        Si cette circulaire s’applique au régime général,on a donc une méthode de calcul suivante :
        retraite de base :520 ; surcote de 10 pour cent:52 € stocké
        complément du minimum contributif majoré auquel je peux prétendre:170 (pour arriver à 690 €)
        Complémentaire : 325
        l’ensemble base +complémentaire inférieur à1191 donc pas écrêtement)
        Base+Minimum contributif majoré + surcote +complémentaire= 520+170+52+325= 1067
        Auquel je peux rajouter les 10 pour cent pour 3 enfants= 1173 ;de toutes façons je n’arrive pas au 1191.
        En effet au début je croyais que la surcote s’appliquait aussi sur la complémentaire ce qui n’est pas le cas.
        Qu’en pensez vous ?Le calcul vous parait t il juste ?
        La majoration pour enfant est elle bien calculée sur le montant éventuellement porté au minimum contributif et surcoté ?
        Voir les exemples sur la circulaire ,elle fait 20 pages.
        En m’excusant de vous donner matière à réflexion en cette période de confinement.
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 17 mars à 21:27, par Claude (CFDT Retraités)

          Ce n’était pas la peine de copier un texte que nous connaissons depuis la création de la surcote en 2009.
          Il est bien écrit dans cette fiche que l’on calcule d’abord tous les droits acquis pour sa retraite personnelle de base, donc surcote comprise. Et ensuite on ajoute le minimum puis la majoration 3 enfants.
          Je n’ai jamais une personne avec un si petite retraite de base bénéficier d’une surcote car il faut avoir une carrière complète (fiche 20).
          Je vous rappelle aussi que le minimum est proportionnel à la durée de la carrière, trimestres validés et trimestres cotisés.

          Répondre à ce message

          • Le 19 mars à 13:22, par Waquier patrick

            OK merci ,je vais continuer à m ’informer
            Cordialement

            Répondre à ce message

    • Le 17 mars à 19:40, par Waquier patrick

      Désolé un autre calcul
      520(base) +170(MCM)+52(surcote)+350(complémentaire)= 1092
      10 pour cent 3 enfants=1201
      Y a t il écrêtement ?
      Bon courage pour la réponse

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 mars à 15:27, par pascal

    Bonjour,

    Si je vous ai bien compris l’article 41 portant sur la revalorisation des minima de retraite en 2022 (1000 € en 2022) ne concerne que les salariés indépendants
    ainsi que les exploitants agricoles.
    Il ne concernera donc pas les salariés du privé avec une petite retraite ? (Ils étaient pourtant sur la liste).

    Je vous remercie
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 14 mars à 15:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Non car le gouvernement considère qu’ils ont une retraite complémentaire de 293 euros si la carrière est complète au Smic. A mon avis, c’est un choix électoral du premier ministre.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 9 mars à 21:18, par Claude (CFDT Retraités)

    Le projet de loi retraites après son passage à l’assemblé nationale, l’article 41 porte sur la revalorisation des minima de retraite en 2022. Cet article 41 vise à mettre en place les dispositifs permettant de garantir une pension de retraite de 1 000 euros uniquement pour les travailleurs indépendants (commerçants et artisans) et les exploitants agricoles liquidant leur retraite dès le 1er janvier 2022. Il atteindrait 85 % du Smic à partir de 2025.
    Vous avez entendu la CFDT répéter ces derniers mois vouloir un minimum de retraite égal à 100% du Smic net.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 mars à 12:39, par papanou

    Bonjour,
    J’aurais aimé savoir s’il est possible de cumuler le minimum contributif avec l’ASPA ?
    Je vous remercie.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 mars à 16:29, par CECCHETTO Jocelyne

    Bonjour,
    Je suis née en décembre 1955, et je suis en retraite depuis le 1er juillet 2019, date à laquelle j’ai obtenu 167 trimestres. Je touche 459,79 de la Carsat et 177,43 de ma complémentaire. Toutes mes retraites sont liquidées, d’ailleurs je n’ai que ces 2. Je n’arrive toujours pas à toucher le minimum contributif. La personne que j’ai eue au téléphone (en novembre) me demande de patienter 4 mois, ce que j’ai fait. Suite à un second appel téléphonique de ma part, on me demande de patienter encore 3 mois. Est-ce normal ? Quel recours ai-je ? Puis-je faire une demande et à qui ? Merci bien pour vos réponses.

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 17:39, par Claude (CFDT Retraités)

      Les délais de liquidation s’allongent pour les dispositifs sans garantie de versement. Je constate que vous êtes plusieurs à vous plaindre d’attendre trop longtemps sur votre minimum contributif. La CFDT Retraités va intervenir.
      Vous pouvez écrire un courrier de recours amiable à votre Carsat pour non respect d’un délai raisonnable pour vous attribuer un droit important pour vous. Adressez une copie de courrier au médiateur de l’assurance retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 6 mars à 09:13, par CECCHETTO Jocelyne

        Bonjour, Je vous remercie pour votre réponse rapide. Cordialement Jocelyne

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 mars à 10:41, par Pascale PROVOST

    rebonjour,
    Je vous ai envoyé un message tout à l’heure et je me suis trompée dans une date.
    Je demandais s’il valait mieux attendre 2022 et non 2021 pour partir en retraite pour moi.
    On parle d’un minimum contributif à 1000 euros en 2022 et non 2021. J’aurai à ce moment là 61 ans. (mais je peux partir à 60 ans car pénibilité).
    Cordialement

    Pascale PROVOST

    Répondre à ce message

    • Le 5 mars à 22:34, par Claude (CFDT Retraités)

      Selon ce que je comprend des intentions de ce gouvernement, en 2022, une carrière complète au Smic aura déjà une retraite 1000 € en comptant une retraite complémentaire moyenne de presque 300 euros en plus du minimum contributif. N’espérez rien, je le regrette.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 mars à 07:18, par Malika

    Bonjour, je voudrais savoir est ce que je peut demander un minimum contributif jai une pension de réversion .merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 octobre 2019 à 19:31, par boggiano christiane

    Bonjour,
    Je suis à la retraite depuis le 01 juillet 2019 avec une retraite Carsat de 100,39 €, complémentaire 62,91 €.
    j’ai 83 trimestres au régime général, atteint l’age de la retraite automatique à taux plein 50%, née en 1953, 66 ans 2 mois.
    Liquidé toutes mes retraites de base et complémentaire, cotisée sur des faibles salaires.
    J’ai fait une réclamation auprès de la Carsat car le minimum contributif ne figure pas sur la notification de retraite.
    Réponse de la Carsat ( une réponse vous sera donnée dans les meilleurs délais ).
    A ce jour 06/10/2019, malgré plusieurs appels téléphoniques auprès de la Carsat je n’aie aucune réponse sur l’avancement du dossier.
    Que puis je faire pour etre entendu ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre 2019 à 09:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Je suppose que la caisse vérifie que vous n’avez pas droit à d’autres retraites, à l’étranger par exemple.
      Si vous avez obtenu toutes les retraites auxquelles vous avez droit, écrivez à la commission de recours amiable pour demander pourquoi vous n’obtenez pas la majoration au titre du minimum contributif (fiche 5).

      Répondre à ce message

      • Le 7 octobre 2019 à 19:12, par boggiano christiane

        Merci pour votre réponse.

        Répondre à ce message

      • Le 22 octobre 2019 à 08:58, par boggiano christiane

        Bonjour,
        j’ai enfin une réponse de la Carsat Midi Pyrénées suite à mon courrier, une révision est enregistrée auprès de nos services techniques.
        Nous sommes en attente d’élément demandées à la CPAM pour l’année 86.
        Dès réception des informations demandées, nous procéderont à la révision de votre dossier.
        Une décision vous sera adressée.
        Si ces explications ne vous donnent pas satisfaction, vous voudrez bien nous le faire savoir rapidement et par écrit, votre réclamation initiale sera transmis à la Commission de Recours Amiable.
        Pourquoi l’année 86 m’empêche d’obtenir le minimum contributif puisque celui ci est censé être calculé a la liquidation à la date d’effet de pension.
        Dois je attendre sagement la décision de la Carsat où demander que mon dossier soit transmit à la Commission de Recours Amiable.
        Merci pour votre bénévolat.

        Répondre à ce message

        • Le 22 octobre 2019 à 22:49, par Claude (CFDT Retraités)

          La prise en compte de l’année 1986 peut augmenter vos trimestres et donc votre retraite et aussi le minimum contributif, si vous n’avez pas déjà une carrière complète.

          Répondre à ce message

          • Le 23 octobre 2019 à 10:36, par boggiano christiane

            Merci pour votre réponse.

            Répondre à ce message

          • Le 5 novembre 2019 à 12:31, par boggiano christiane

            Bonjour Claude,
            Année 1985, 1986, je suis au chômage indemnisé soit 8 trimestres validés par la CARSAT.
            Avril 85, mars 86, 12 mois pension invalidité.
            Je ne comprend pas la demande d’éléments demandés à la CPAM pour l’année 1986 puisque j’ai 8 trimestres validés au total pour l’année 1985, 1986, il n’y a que 4 trimestres par année.
            Je doute que la CPAM est conservé des documents depuis bientôt 33 ans,sachant que je ne figure pas dans leur fichier, j’ai en ma possession tous les documents de ma carrière.
            Serait ce un cafouillage de la CARSAT Midi Pyréneés.
            Merci Claude pour votre bénévolat.

            Répondre à ce message

        • Le 21 janvier à 16:40, par boggiano christiane

          Bonjour,
          Je viens demander votre avis, je suis née en 1953 retraite à taux plein automatique 50%, 66 ans et 2 mois.
          Revenu de base 4789,92 Euros taux 50%, durée d’assurance 83 trimestres , trimestres maximum 165, montant annuel de ma retraite 1204,71 Euros soit 100,39 Euros / mois.
          Régime complémentaire 62,91 Euros / mois.
          D’après la législation cnav le calcul du minimum contributif entier non majoré est le suivant :

          minimum entier non majoré X durée d’assurance régime général : durée d’assurance maximum

          D’après la formule ci-dessus pouvez vous me confirmer si le montant du minimum contributif entier non majoré dans mon cas est de :
          636,56 X 83/165 = 320,20 Euros /mois
          Merci pour votre aide.

          Répondre à ce message

          • Le 21 janvier à 21:26, par Claude (CFDT Retraités)

            Oui, le calcul semble exact pour obtenir le montant total, votre retraite de base comprise.

            Répondre à ce message

            • Le 22 janvier à 16:52, par boggiano christiane

              Bonjour Mr Claude,
              Je suis d’accord avec vous, le montant de ma retraite doit être calculée avec les éléments suivants :
              - revenu de base en euros : 4789,82
              - taux applicable au calcul de ma retraite : 50%
              - durée d’assurance 83 trimestres
              Le montant mensuel de ma retraite doit être de :
              Retraite personnelle : 100,39 €
              Majoration du minimum contributif : 223,02 €
              Montant net mensuel de ma retraite : 323,41 €

              Cordialement.

              Répondre à ce message

              • Le 23 janvier à 17:16, par boggiano christiane

                Bonjour Mr Claude,
                Le minimum contributif de 223, 02 € est supérieur à mon droit propre 100,39 €.
                La CARSAT peut elle refuser de me verser le minimum contributif ?
                Cordialement.

                Répondre à ce message

                • Le 23 janvier à 17:46, par Claude (CFDT Retraités)

                  Vous aurez droit à une majoration au titre du minimum contributif égale à la différence entre votre pension et le montant total du minimum.

                  Répondre à ce message

                  • Le 12 février à 08:43, par boggiano christiane

                    Bonjour Mr Claude

                    Versement de la pension de retraite polypensionné

                    Née en 1953 je suis en retraite depuis le 01/07/2019 dispositif ( LURA ), ce qui signifie qu’une seule caisse de retraite doit me verser une pension.
                    Le montant versé tient compte des droits acquis dans tous les régimes de base dans lesquels j’ai cotisée.
                    La caisse doit se mettre en contact avec les autres caisses sans que j’ai à intervenir et chacune d’elle se charge ensuite de de calculer et de payer la part de ma retraite qui lui incombe.
                    La pension issue des régimes complémentaires est en revanche versée à part, en supplément de mes retraites de base ( sauf pour le régime des indépendants, pour lequel la retraite complémentaire est demandé automatiquement avec la retraite de base ).
                    Ma carrière :
                    régime général 83 trimestres validés ( liquidé )
                    régime complémentaire ARRCO ( liquidé )
                    régimes des indépendants 1 trimestre ( non liquidé )

                    A ce jour j’ai saisi la CRA à l’encontre du silence gardé du service administratif de la CARSAT, dois je faire ma demande de retraite auprès du régimes des travailleurs indépendants CARSAT, afin de remplir les conditions de subsidiarités, c’est à dire avoir fait valoir mes droits a la retraite à tous les régimes de base et complémentaire pour obtenir le minimum contributif qui ne m’est toujours pas versé depuis 8 mois.

                    La CARSAT doit elle consulter le fichier dénommé échange inter régimes de retraite ( EIRR ), pour apprécier mes droits au minimum contributif.

                    Merci pour votre réponse.

                    Répondre à ce message

                    • Le 12 février à 10:41, par Claude (CFDT Retraités)

                      Si vous avez bénéficier de la Lura votre trimestre indépendant est liquidé aussi (fiche 21). Elle ne concerne que trois régimes de base, pas tous (RG, MSA, RSI). Je ne vois pas ce qui bloque si vous n’avez pas d’autre droit à la retraite sauf le plafond de retraites.

                      Répondre à ce message

                      • Le 12 février à 11:44, par Jacques

                        Bonjour,
                        Pour ma part, j’ai moins de retard que vous mais quand je contacte la CARSAT, c’est toujours la même réponse :" C’est fait automatiquement dans les mois qui suivent la liquidation de toutes les retraites nationales, internationales et autres etc...et ne pas dépasser le plafond ..."
                        Bref, ils attendent des mois , voire plus d’une année pour obtenir des données sur des retraites éventuelles inexistantes !!!
                        Cordialement

                        Répondre à ce message

                        • Le 12 février à 11:53, par Claude (CFDT Retraités)

                          Il existe une base de donnes commune (EIRR) qui indique si vous avez cotisé à un autre régime de retraite, même très peu. La Carsat voit dans cette base quand tout est liquidé.

                          Répondre à ce message

                          • Le 12 février à 12:08, par Jacques

                            Alors, nous dirons qu’elle voit le plus lentement possible ???

                            Répondre à ce message

                          • Le 12 février à 17:37, par boggiano christiane

                            Bonjour,

                            Merci à Mr Claude et Mr Bernard, vos réponses confirment ce que je pensais et m’aide à poursuivre mes démarches.
                            Je n’ai pas d’autre droit à la retraite, le montant total de mes pensions s’élève à 163,30 € loin du plafond qui est de 1191,57 € pour 2020.

                            J’ai fait un recours devant la CRA le service administratif vient de m’informer par téléphone que le minimum contributif ne peut être versé que s’il est inférieur au montant du droit propre et qu’il fallait que j’attende 4 à 6 mois pour avoir une réponse, car trop de réclamation.

                            Bien sûr, et la marmotte elle met le chocolat dans le papier alu, la CRA rend sa décision dans les 2 mois qui suit la réclamation. Passé ce délai l’intéressé peut considérer que sa demande est rejetée et porter le litige devant le tribunal compétent ( législation cnav ).

                            La situation reste bloqué depuis 8 mois, j’ai pris rendez vous avec mon avocat.

                            Cordialement.

                            Répondre à ce message

                            • Le 13 février à 10:29, par Jacques

                              Bonjour,
                              Vous dites dans votre premier message que le minimum contributif ne figure pas dans votre notification de retraite mais votre droit éventuel à ce minimum y figure noir sur blanc j’espère ?
                              Bonne chance

                              Répondre à ce message

                              • Le 14 février à 20:05, par boggiano christiane

                                Bonjour ,
                                Le minimum contributif ne figurait pas sur ma premier notification de retraite, ni sur la seconde notification reçu au mois de décembre suite à une révision.
                                Début janvier j’ai envoyé une première réclamation à la CRA , 6 janvier réponse du service administratif une réponse vous sera donnée dans les meilleurs délais, 14 janvier je suis pas satisfaite de cette réponse et j’envoie une deuxième réclamation afin qu’elle soit transmise à la CRA.
                                Sans réponse de la CRA dans un délais de 2 mois, je porte le litige devant le tribunal judiciaire délai 2 mois soit 4 mois au total.
                                Bien suivre la procédure, passé le délai de 2+2 mois vous ne pourrez plus contester, seul le droit vous permettra de savoir si votre requête est fondée.
                                Cordialement.

                                Répondre à ce message

                                • Le 15 février à 10:01, par Jacques

                                  Le problème pour moi n’est pas le droit au minimum contributif mais le temps que cela prend pour le percevoir et là, il n’y a pas de délai juridique maximum pour son attribution il me semble ?
                                  Donc, sur quel texte se fonder après des mois d’attente ???
                                  Cordialement

                                  Répondre à ce message

                                  • Le 15 février à 11:00, par Claude (CFDT Retraités)

                                    Suite à des actions syndicales de la CFDT, nous avons obtenu en 2015 une garantie de versement de 4 mois par décret suite à des retards important (jusque un an) dans certaines Carsat. L’assurance retraite l’a traduit en circulaires dont la dernière version est la circulaire Cnav 2017-3. Nous avons traité ce sujet fiche 27. Le minimum contributif n’est pas explicitement cité mais vous pouvez vous en servir pour réclamer.
                                    Même si ce minimum tarde, vous y aurez droit depuis votre départ en retraite, donc avec un rappel.

                                    Répondre à ce message

                                    • Le 15 février à 11:58, par Jacques

                                      En effet monsieur Claude, comme j’avais rempli mon dossier retraite plus de 4 mois à l’avance, j’ai même reçu une lettre promettant le versement de ma retraite dès le premier mois !
                                      Ce qui fut le cas.
                                      Je vais donc attendre le versement du mois prochain avant de réclamer plus officiellement ce qui devrait être automatique selon les conseillers.....
                                      Cordialement

                                      Répondre à ce message

                                    • Le 4 mars à 22:47, par Denis

                                      Bonjour merci pour l’info indiquant que l’on obtient le minimum contributif au plus tard si j’ai bien compris 4 mois après la notification Carsat pour moi 1 janvier 2020 Votre demande de garantie de versement, me sauve d’une mauvaise situation j’avais déposé mes demandes retraites et complémentaires en tant utile, mais étant ex Rsi et actuellement Carsat dont la page Web ne donne pas le suivis des demandes retraites à l’ex rsi ? ?
                                      Votre système fiche je vois pour moi Fiche 27,
                                      Si je comprend bien la Carsat me fera un rattrapage entre la retraite de base et le minimum, des mois en retard,
                                      Votre fichier est un super travail pour les gens qui comme moi, n’ont aucune pratique dans le monde bureaucratique (pâtissier, cuisinier), Je voudrai remercier les personnes qui passé leur temps à le faire

                                      Répondre à ce message

                                      • Le 4 mars à 22:57, par Claude (CFDT Retraités)

                                        Ici c’est la fiche 22.
                                        La garantie de versement s’applique à la retraite de base.
                                        Le minimum contributif est calculé quand tous vos retraites seront liquidées et connues par l’assurance retraite.

                                        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 mars à 18:43, par Malika

    Bonjour, voilà je suis algérienne et j’habite Alger j’ai une petite pension de réversion de mon défunt est ce que je peut demander un minimum comtibutif .merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 mars à 18:03, par martinez

    J’ai 73 ans j’ai cotisé 41 trimestres une retraite personnelle de 250 euros / mois
    le montant total de toutes mes retraites est de 950 euros par mois
    je me demande si je pourrais prétendre à un plus grâce au minimum contributif
    pouvez vous me renseigner merci d’avance

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 mars à 12:11, par Emmanuelle Durando

    Je suis née en 1953, j’ ai 88 trimestres validés je suis encore en activité auto entrepreneur.Pensez - vous que j ai la possibilité de toucher le mico à 1000 euros au prorata de mes 88 trimestres si j’ attends le 1er janvier 2022.
    Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 1er mars à 06:41, par Mireille

    Bonjour, J’aimerais savoir si le paiement du minimum contributif est rétroactif ou non.
    Je suis a la retraite depuis le1er janvier de cette année et en attente de la réponse pour l’attribution du minimum contributif.
    Je vous remercie
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 1er mars à 19:03, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, si vous y aviez droit à cette date, il y aura un rappel.

      Répondre à ce message

    • Le 3 mars à 10:13, par Jacques

      Bonjour,
      Oui mais soyez patiente car cela fait 4 mois que j’attends pour ma part et avec une carrière limpide !!!
      Et l’on me répète de patienter car l’attribution est automatique...et en effet rétroactive .
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 février à 12:24, par Ghardane

    Bonjour g demande le complément du minimum contributif mais ils répondent qu’ayant 90trimeste cotisés sur 198valides et en plus c est une retraite pour inaptitude. Aidez moi je ni comprends rien merci de me repondre

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 19 février à 16:45, par lanfrey-Laperrière Roland

    Re , je n’avais pas vu le point d’interrogation , je ne sais absolument pas si ma retraite provisoire qui est stipulé sur le site ARRCO est connu par la CARSAT , normalement ils sont en relation je pense, je ne sais pas . En tout cas pour ce qui est de la retraite SNCF ça a été réglé rapidement ( 1 mois et ça a été plié ) . Pour la retraite complémentaire , j’ai touché rapidement sur la base de mon relevé de carrière qui était incomplet mais l’ARRCO m’a réclamé des preuves pour les années manquantes dans le but de finaliser mon dossier, je leur les ai envoyées .Ensuite ç’est passé dans les mains de l’AG2R qui m’a réclamé un bulletin de paye illisible pour eux , bon après ils doivent peut etre faire des recherches et comme pour matussières et forest ou j’ai travaillé 2 ans et demie de 1974 à 1977 la boite n’existe plus depuis longtemps et j’avais des points C.I.R.R.I.C. par contre les années d’invalidité c’est récent . En fin de compte ça traine parce que l’organisme qui a rempli les relevés de carrière s’est planté en oubliant des années et ça me pénalise provisoirement enfin j’espère . Merci pour vos conseils . L L Roland .

    Répondre à ce message

    • Le 19 février à 22:04, par Claude (CFDT Retraités)

      Attention la CPR SNCF doit aussi vous verser une retraite complémentaire selon votre le montant de votre complémentaire que vous aurez intérêt à leur communiquer. Donc ce n’est pas plié !

      Répondre à ce message

      • Le 20 février à 18:43, par lanfrey-Laperrière Roland

        Bonsoir , la SNCF a estimé que vu le peu de points complémentaire acquis chez eux , ils m’ont payé un forfait unique de 2250 € net et quelques semaines après ils m’ont versé un rappel de 65 € en m’indiquant une CSG réduite donc je pense qu’ils sont en contact avec les différentes caisses de retraites. Qu’en pensez vous ? Je vous remercie et en meme temps pour l’estimation .Cordialement . L L Roland .

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 février à 12:32, par lanfrey-Laperrière Roland

    Bonjour, je veux vous demander d’après vous en touchant 564 € de la CARSAT et attendant que l’AG2R calcule définitivement mes points ARRCO , car ça fait 1mois et demie que mon dossier est provisoire et toujours pas validé ( soit disant il faut compter sur une moyenne de 3 mois pour la validation d’après les conseillers d’AG2R quand il manque des fiches de paye) mais je touche quand meme quelque chose donc pour vous tant qu’ AG2R n’aura pas validé je n’aurai pas le calcul du minimum contributif , pour le calcul : carrière complète , 166 trs validés , surement moins de 120 cotisés , je touche 564 € de la CARSAT ,est ce que j’aurai le minimum qui est de 642 € ou c’est un autre calcul ? Merci de me répondre surtout sur ce dernier point si c’est possible ? Cordialement . L L Roland .

    Répondre à ce message

    • Le 18 février à 23:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Votre retraite provisoire n’est pas connue par votre Carsat ?

      Répondre à ce message

      • Le 19 février à 15:42, par lanfrey-Laperrière Roland

        Bonjour , d’accord mais quand toutes les retraites seront validées est ce que je toucherai au moins le minimum contributif de 642 € en place des 564 € actuel que me verse la CARSAT avec mes 166 trimestres validés , age légal de départ à la retraite pour cause invalidité : 62 ans , un peu moins de 120 trimestres cotisés et un total de moins de 1OOO € brut toutes retraites confondues ou c’est un autre calcul ? Merci d’avance. L L Roland .

        Répondre à ce message

        • Le 19 février à 21:22, par Claude (CFDT Retraités)

          C’est votre dixième message ! Selon les informations que vous me donnez aurez une majoration au tritre du minimum contributif qui devrait porter votre retraite de base à un total de 646 €, soit 564 € plus la majoration d’environ 82 €.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 février à 17:45, par martin

    bonjour je viens d avoir mon résultat de retraite personnelle celle ci serais de 598 euros net et ma complémentaire de 100 euros j ai 62 ans et tous mes trimestres ai 130 trimestres et les autre trimestre chomage et j ai elever mes enfants je voudrais savoir si j aurais le minimum contributif merci cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 février à 14:50, par Jacques

    Bonjour,
    Lors de la notification de retraite avec le montant de base, il est précisé que l’on a deux mois pour contester celle-ci mais, concernant le minimum contributif, il est indiqué qu’on pourrait y avoir droit une fois toutes les retraites connues et donc, les deux mois passent rapidement sans contestation possible puisque le droit au minimum contributif est automatique !
    Mais que se passe t’il si ce minimum n’ est pas attribué ? A partir de combien de temps peut on considérer que celui-ci est refusé si la CARSAT ne communique pas ?
    Je sais que j’ ai déjà écrit sur le sujet mais il me semble anormal de devoir attendre des mois avec aucune information ....
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 février à 10:43, par Jimenez Jean Pierre

    Bonjour
    Je suis retraité depuis le1 janvier 2020(carriere longue et complète)né en décembre 1959.
    Je touche 880€ net mensuel.Ai-je droit ou non au minimum contributif ?
    Aucun organisme ne m’a parlé de cela et les explications sur internet me semblent contradictoires.
    Merci pour votre aide.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 novembre 2019 à 18:21, par Garcia

    Bonjour,
    Doit-on compter dans le plafond de ressources (1177€/mois) la retraite de réversion (sécu + complémentaire) ?
    Merci d’avance !

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre 2019 à 21:39, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, seulement les retraites personnelles.

      Répondre à ce message

      • Le 12 février à 07:57, par Robinet

        Bonjour, j,ai soixante quatre ans, j,ai dix neuf années militaires et vingt années travaillées en polynesie francaise pour les quelles je touche deux retraites, avant ces périodes j,avais validé dix trimestres a la sécurités sociale, puis je demander le remboursement de ces trimestres cotises ? Merci

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 février à 12:19, par Isalaura

    Bonjour, à ce jour je n’ai que 56 trimestres dont 10 cotisés et une estimation de l’assurance retraite de 310 euros à l’âge de 67 ans pour un taux plein, minimum contributif inclus.
    J’ai trouvé un autre emploi qui va me faire valider 3 trimestres par an en plus, mon revenu annuel moyen pour le calcul de la retraite va augmenter mais vu que le minimum contributif sera compté pour 70 trimestres(cotisés et assimilés) divisé par 167, le montant de ma retraite n’augmentera pas plus.
    J’ai raison ou pas ?merci pour la réponse !

    Répondre à ce message

    • Le 10 février à 23:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce minimum augmente forcément si vous avez plus de trimestres puisqu’il est calculé en fonction des trimestres exigés pour votre année de naissance (voir fiche 18).

      Répondre à ce message

      • Le 11 février à 09:29, par Jacques

        Bonjour,
        Il me semble cependant que dans ce cas particulier, les 70 trimestres validés ne changent en effet rien puisque le minimum contributif serait 642 *70/167=269€ , ce qui est inférieur à la retraite de 310 € ???
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 11 février à 19:25, par Claude (CFDT Retraités)

          Doutant de l’exactitude du montant avec mini contributif pour si peu de trimestres, j’ai préféré
          donner une réponse de principe.
          J’aurais du ajouter que chaque trimestre de travail sera augmenté de 2,5% de ses trimestres (point 8 fiche 19).

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 9 février à 14:30, par martin

    bonjour voila mon dossier retraite personnel est terminé on me dis que le montant seras de 598 euros pour la cmplementaire je ne le sais pas encor donc aurais je le droit au minimum contributif sachant que j ai 167 trimestres et que je pars au 1 mai cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 9 février à 09:35, par Jean-Luc du 17

    Bonjour,
    Retraité depuis le 1er janvier 2020, je suis polypensionné (fonction publique + régime général et AGIRC ARCO).
    Ma petite retraite de la CARSAT (78 €/mois) a été majoré par un minimum contributif écrêté de 130 €.. ce qui porte ma retraite CARSAT à 175€ net/mois.
    Or le cumul de toutes mes retraites atteint 1790 euros (retraite CNRACL de 1540 €/mois) et je lis que le minimum contributif est attribué si et seulement si le cumul mensuel de toutes les retraites est inférieur à 1197,57 €/mois.

    A ce jour toutes mes retraites sont liquidées, donc la CARSAT doit avoir connaissance du cumul de mes pensions et si ce versement du minimum contributif ne m’est pas dû, pourquoi me le verse-t-elle ; je préfère anticiper plutôt que compter sur un montant contributif que je devrais rembourser dans le futur.
    Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 9 février à 10:05, par Claude (CFDT Retraités)

      Je comprend votre inquiétude car la prescription étant de deux ans (cinq ans si fraude), la caisse peut vous réclamer un indu pendant cette période.
      Il y a peut-être une erreur dans le fichier commun des régimes de retraite ou un salarié n’a pas entrer le bon montant de votre retraite CNRACL. Regardez dans le site officiel info-retraite.fr le montant de vos retraites.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 février à 14:51, par Sylvette FERRIE

    N’ayant pas une carrière pleine J’ai du partir à 65 ans en retraite . Percevant une retraite CNAV 315 euros y compris montant contributif et 70 euros retraite complémentaire
    Total 385 euros /mensuelle
    Possédant une bicoque de famille en province et voulant le donner à mes enfants après ma mort
    Quel sont mes possibilités d’amélioration sachant que l’Aspa ou l’Apa prélève à votre mort les montants versé
    remerciements

    Répondre à ce message

    • Le 7 février à 18:57, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Pas d’autre solution à vous proposer sauf d’avoir recours à l’obligation alimentaire.

      Répondre à ce message

    • Le 8 février à 09:21, par Jacques

      Cela dépend aussi de la valeur estimée de votre bien...
      En outre, si votre état de santé futur nécessite par exemple un placement en EHPAD, je doute que votre bien revienne à vos enfants ?
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 février à 17:13, par Jacques

    Bonjour,
    Récent retraité au 01/11/2019, je suis inapte au travail, donc au taux plein de 50%, avec une retraite de base de 270€ et une complémentaire de moins de 100 €.
    J’ai donc évidemment droit au minimum contributif mais il faut combien de mois pour que la CARSAT réalise que je n’ ai pas d’autres revenus ???
    Si j’étais seul comme de nombreux retraités, je devrais donc vivre avec 360€ pendant de nombreux mois, voire plus !!!
    Combien de temps dois je encore attendre à votre avis ?
    Merci beaucoup

    Répondre à ce message

    • Le 2 février à 17:49, par Claude (CFDT Retraités)

      La réponse dépend du nombre de trimestres que vous avez obtenu, tant validés que cotisés.

      Répondre à ce message

      • Le 2 février à 18:36, par Jacques

        Merci.
        J’ ai 160 trimestres validés sur 166 mais peu de cotisés car pension invalidité depuis 1986 !
        Mis à la retraite d’ office à 62 ans mais au temps plein car inaptitude au travail...
        Merci encore

        Répondre à ce message

        • Le 2 février à 22:05, par Claude (CFDT Retraités)

          Vous la retraite de base vous avez droit à la majoration au titre du minimum normal. Pour vous c’est 642 / 166 x 160 = 618 euros garantis selon vos informations.
          Vous aviez de très bas salaires avant votre invalidité.

          Répondre à ce message

          • Le 3 février à 08:03, par Jacques

            Merci.
            Mes salaires étaient au dessus du SMIC mais c’est surtout que j’ai eu peu d ’années de cotisations avant 1986 et ils font une moyenne en melangeant des années pleines ou des années avec un mois de cotisations pour leur calcul ???
            De toute façon, ma retraite serait inférieure au minimum contributif ...
            Ma question était surtout de savoir si il est normal d’attendre des mois avant que l’attribution de ce minimum se fasse car ma carrière si j’ose dire est limpide ???
            Encore merci pour vos réponses.

            Répondre à ce message

            • Le 3 février à 15:34, par Claude (CFDT Retraités)

              Le calcul de la retraite est expliqué fiche 21.
              Dès que toutes vos retraites sont connues, vous avez droit au minimum contributif, avec rappel si besoin.

              Répondre à ce message

              • Le 6 février à 18:22, par Jacques

                Merci pour tout mais je pose une question sur ce topic pour ne pas perdre le fil !
                Vu mes pensions de retraites actuelles d’un montant total de moins de 370 € par mois, il est donc établi que, en tant que retraité pour inaptitude au travail au taux plein et mis à la retraite à l’âge légal de 62 ans, j’ai droit au minimum contributif MAIS je viens de réaliser sur votre site que je peux demander aussi l’aspa car, dans mon cas particulier, pas besoin d’attendre 65 ans ?
                En outre, je n’ai pas d’autres revenus à prendre en compte si j’ai bien compris car la propriété d’une résidence principale n’ est pas prise en compte...
                Merci encore et en en espérant que mon cas soit utile à d’ autres ....

                Répondre à ce message

                • Le 6 février à 22:26, par Claude (CFDT Retraités)

                  Oui, l’Aspa est décrite fiche 23. Le minimum contributif sera attribué avant l’Aspa.

                  Répondre à ce message

                  • Le 7 février à 10:03, par Jacques

                    Merci pour ce site et à tous les intervenants !
                    A noter que le président parle encore de minimum vieillesse qui n’existe plus et il doit donc confondre avec l’aspa ???
                    Le premier ministre parle de minimum contributif et est donc plus précis dans les termes à défaut peut être d’action...

                    Répondre à ce message

                    • Le 7 février à 10:17, par Claude (CFDT Retraités)

                      Vous avez raison. Toutefois, les personnes âgées ayant obtenu le minimum vieillesse avant 2006, touchent encore une ou deux allocations avec d’autres noms comme allocation supplémentaire, allocation au vieux travailleurs salariés (AVTS). Le minimum vieillesse était à étages et l’Aspa a simplifié le dispositif.
                      Le minimum contributif ne concerne que la retraite de base actuellement des travailleurs ayant eu de bas salaires (dont temps partiel imposé).
                      La CFDT Retraités et la CFDT sont intervenus dès l’annonce par le président de la hausse de l’Aspa en 2017 pour demander une revalorisation du minimum contributif afin qu’un salarié ayant une carrière complète obtienne une retraite totale supérieures à l’Aspa.

                      Répondre à ce message

                      • Le 7 février à 13:27, par Jacques

                        Les cas sont effet parfois complexes. Même dans ma situation limpide en apparence, je viens de me rendre compte qu’une demande d’aspa serait prématurée car j’ai mon appartement en vente et, comme c’est une donation avec interdiction d’hypothèque, elle aurait sans doute été refusée car ils se servent des biens comme garantie parfois pour l’aspa !
                        Je comprends donc qu’il soit difficile pour vous de donner les raisons d’un refus sans toutes les données....
                        Mon cas soulève aussi un problème important : Que font les gens qui, comme moi, ont une retraite Totale de misère et attendent pendant des mois le minimum contributif sans avoir ma chance de disposer d’une propriété ? Ils vivent dans la rue leurs 360 € par mois ???
                        Merci à tous et excuses pour ces longs textes...

                        Répondre à ce message

                        • Le 7 février à 14:05, par Claude (CFDT Retraités)

                          En principe, l’attribution du minimum contributif et rapide quand on liquide toutes ses retraites en même temps. C’est le plafond qui retarde.
                          Pour l’Aspa vous voyez juste.

                          Répondre à ce message

                          • Le 7 février à 19:54, par Jacques

                            Mille excuses car je n’avais vu l’encadré qui fait part des 37 régimes de retraites qui doivent communiquer, ce qui peut en effet prendre un certain temps !!!
                            Merci pour tout car j’ai beaucoup appris sur ce site....et à apprendre - ;

                            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 février à 10:41, par Méline

    Bonjour,

    J’aimerai avoir des renseignements concernant le futur minimum retraite à 1000 Euros.

    En 2022 j’aurai tous mes trimestres requis pour le taux plein et surtout grâce aux trimestres de la caf pour mettre occupée de mon enfant handicapée. Seulement voila lorsque la caf cotise il n’y a pas de retraite complémentaire.
    Sur le simulateur officiel, je n’atteins pas les 1000 euros mais 711 euros.

    Avec le nouveau minimum retraite, est ce que je toucherai les 1000 euros ?

    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 6 février à 16:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour 2022, dans les régimes actuels, je ne crois pas pour vous. Ils vont le faire pour les commerçants et les agriculteurs mais pas pour les salariés, selon les textes actuels, en faisant payer la retraite complémentaire de ces régimes de retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 6 février à 16:51, par Méline

        Merci pour votre réponse rapide,

        ok je comprends alors qu’il faut attendre....n’est ce pas ?
        Car il y a dans mon cas une grosse différence à l’arrivée que je trouve méritée........plus de vingt ans à s’occuper d’une personne handicapée et sans retraite complémentaire.....alors qu’en fait les aidants font faire de sacré économie à la sécurité sociale..

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 février à 09:12, par Isalaura

    Bonjour, merci pour vos réponses sur le site, mon mari est en retraite, dans 3 ans je prends la mienne et je voudrais savoir si les revenus de mon mari seront pris en compte pour le calcul de mon montant du minimum contributif ?

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 janvier à 13:54, par lanfrey-Laperrière Roland

    Bonjour , je viens vous demander votre avis , j’ai reçu ce jour une autre notification de retraite de la carsat m’indiquant : un nouveau calcul de ma retraite de base de 564,50 au lieu des 558 € ; il est écrit dans : ÉLÉMENT DE LA RETRAITE : MONTANTS MENSUELS AU 01/01/2020
    - montant calculé : 564,50€
    Majoration du minimum contributif : ??rien d’inscrit sur cette ligne
    Majoration pour enfants : 56.45
    CSG NON IMPOSABLE : -36.63
    Contribution remboursement dette sociale : -3.10
    CSG imposable : -16.76
    Ma question est : tant que les retraites complémentaires ARRCO et complémentaires SNCF ne sont pas validées cela peut il jouer sur le minimum contributif qui devrait être de 636 euros comme j’ai moins de 120 trimestres cotisés, que ma retraite est calculée sur le taux plein de 50% car invalidé 2 et 167 trimestres validés sur 180 au total ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement.
    Mr Lanfrey laperrière roland.

    Répondre à ce message

    • Le 18 janvier à 14:21, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, la majoration au titre du minimum contributif ne sera calculée que lorsque la caisse aura l’assurance que toutes vos retraites sont liquidées, puisque vous y avez droit en ayant le taux plein.

      Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 15:03, par lanfrey-Laperrière Roland

        Je vous remercie pour votre réponse et votre dévouement car c’est la 2 ème notification de la CARSAT que je reçoit , la 1ère me disait qu’à la validation de toutes mes retraites elle calculerait le minimum contributif et la 2ème notification de la CARSAT que j’ai reçu ce jour m’indiquait un taux de pension de 564€ au lieu des 558 € du départ me laissait à penser que la CARSAT avait calculé définitivement le minimum contributif mais comme en face de : MAJORATION DU MINIMUM CONTRIBUTIF , il n’y a rien d’inscrit , j’ai eu une relance à ce jour de l’AG2R qui me demande une feuille de paye de mai 76 que j’ai envoyé il y a environ 1 mois et il l’ont perdue , donc comme il faut que toutes mes retraites y compris complémentaires soient validées ( ce qui n’est encore le cas ) donc vous avez surement raison . Tous mes remerciements . Bon weekend . Cordialements et j’oubliais tous mes voeux de santé et autres pour cette nouvelle année . Lanfrey-Laperrière Roland .

        Répondre à ce message

      • Le 18 janvier à 20:00, par lanfrey-Laperrière Roland

        Bonsoir, j’ai un problème avec le calcul du minimum contributif dont je ne n’arrive pas à définir la somme . Si je peux me permettre de vous demander le calcul suivant : retraite personnelle : 564 € , né en 1957 , mise en retraite au taux plein pour invalidité 2 à 62 ans , 180 trimestres dont 167 validés et j’émets l’hypothèse de 100 trimestres cotisés minimum(de ceux là j’en suis convaincu ) j’ai aussi 6 trimestres cotisés à la SNCF , d’après vous , vous estimeriez mon minimum contributif à combien sur cette base ? Bien sur à titre indicatif . Je vous remercie par avance pour votre estimation . Cordialement . L L Roland .

        Répondre à ce message

      • Le 2 février à 16:28, par Ress jacques

        Bonjour,
        Combien de temps doit on attendre le minimum contributif quand on y a droit svp ?
        Cela fait trois mois que j’ ai une retraite Totale , donc complémentaire incluse, de 360 Euros !!!
        Merci

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 février à 11:22, par alain voinot

    Bonjour,
    Et merci pour le temps que vous nous accordez benevolement pour vos reponses,

    J’ ai reçu ma notification de retraite de base : 625,17 euros brut / mensuels
    Le pourcentage CSG et contibution sociale y figurent.
    Mais sur la ligne reservée a la majoration du minimum contributif il n’ y a rien d’ indiqué.

    J’ ai donc fait les calculs, en fonction de la formule indiquee sur le couurier recu : revenu de base x taux x duree d’ assurance : 165

    revenu de base : 15225, 08
    taux appliqué à 50 pour cent , donc : 0,5
    duree d’ assurance ( elle est de 161 trimestres, tel qu’ indiqué sur le courrier , donc 161 :165 ) : 0,97

    J’ applique la formule :15225,08 x 0,5 x 0,975 = 7422,22
    Soit 7422.22 divisé par 12 = 618,51

    SI le minimum contributif est integre dans le virement mensuel annonce il ne revaloriserait donc ma pension que de : 625,17 - 618,51 = 6,66 euros mensuels ?!! ...

    En plus des informations données ci dessus je signale egalement que je bénéficie des conditions pour percevoir le minimmum contributif , qui sont :
    - La somme de toutes mes pensions ne doit pas exceder 1191, 57 euros : C ’ est mon cas.
    - Avoir l’ age de la retraite a taux plein : c ’ est mon cas ( 66 ans et 2 mois par rapport a ma date de naissance )
    - 120 trimestres cotises ou plus ) : c ’ est mon cas

    Je vous precise egalement que j’ ai fait faire une estimation par la Caisse de retraite le 31 / 10 / 2018 de ma pension
    Et celle ci etait estimée a 863 euros bruts mensuels ( compte tenu de ma retraite complementaire et en intégrant le minimum contributif )

    Or j’ ai recu aussi le montant de ma complémetaire, il est de : 192,11 euros mensuels brut

    Ce qui fait donc ( D’ apres mes notifications de retraite recues dernierement ) : 192, 11 ( complementaire ) + 625,17 ( base ) = 817,28 euros brut mensuels

    Si je compare a l’ estimation il y a 863 - 817,26 = 45,72 euros mensuels de différence ! C ’ est beaucoup pour une petite retraite !

    Alors dois je demander moi meme le minimum contributif ? est il directement intégré ? ( mais dans ce cas, je ne comprends pas ) ?

    Merci a vous.

    Répondre à ce message

    • Le 2 février à 15:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Cette fiche vous indique comment on calcul le minimum contributif. Vous recherchez le nombre de trimestres exigé pour votre année de naissance, puis le nombre de trimestres validés et enfin le nombre de trimestres cotisés. La calcul se fait ensuite comme expliqué dans la fiche au point 3.
      Si vous y avez droit, le montant figure sur la notification.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 février à 11:04, par HERVE

    Bonjour,
    Je pars en retraite le 1 février 2020. Je suis né en 1956 et j’ai cotisé 169 trimestres. Par contre l’Assurance Retraite calcule le montant de ma retraite sur la base de 166 trimestres (soit disant le maximum autorisé) :
    "Le total de votre durée d’assurance est de 169 trimestres. Or, pour le calcul de votre retraite, nous retenons au maximum 166 trimestres."
    Ais-je mal compris quelque chose dans le calcul de ma retraite ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 janvier à 12:01, par PROUST Nicole

    Bonjour,
    Je suis née en 1945, je suis à la retraite depuis juillet 2010 et je touche le minimum contributif majoré pour 3 enfants. Actuellement 700,18 €
    Je touche une retraite complémentaire de 150.18 € soit un montant total de 850.36 €.
    Je suis effarée d’apprendre que le minimum vieillesse est supérieur à ce montant ? 903 € par mois je crois. Finalement on peut se demander a quoi ça sert de travailler.
    Dans la réforme des retraites qui est en prévision je n’entends pas vraiment parler de ce problème, de toute façon ce sera pour les retraites à venir et non pour celles qui sont déjà liquidées.
    Alors à quoi puis-je prétendre pour augmenter mes revenus ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 27 janvier à 17:14, par Claude (CFDT Retraités)

      Nous avons pourtant beaucoup protesté quand le président a annoncé la hausse de l’Aspa en 2017 et pas le minimum contributif ! Soutenus par la CFDT et Laurent Berger qui le répétait régulièrement, le président a finalement annoncé en 2019 une hausse du minimum à 1000 euros en 2020. Mais comme il ne le connais pas grand chose aux retraites, il n’a pas tenu sa promesse. Et je ne sais pas encore comme cela va être appliqué en 2022, donc dans le régime actuel.
      J’ai déjà souvent expliqué ceci et plus encore dans ce forum.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 janvier à 17:25, par Christian Simonet

    Bonjour , et merci de repondre a toutes ces questions ! de tous ces gens désespérés !
    Depuis le 1er janvier 2019 , je touche 853 € de retraites du regime général et 400 € de complementaires Ircantec et ARGIC/ARCOO.
    tout cela validé par une carrierre longue de 168 trmestres COTISES . (177 Valides )
    Avec une si petite retraite ( je m’attendais a plus !) , croyez vous que je puisse demander une compensation quelqu’elle soit ?
    merci de votre retour . Bien a vous Christian

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 janvier à 22:42, par Buart Denis

    Bonjour Claude ;
    , Je suis retraité depuis le 1 janvier 2020, mais je n’ai pas eu de notification, ma situation est un peu compliqué (pour moi) J’ai été militaire 2 ans travaillé aussi dans des mairies quelques trimestres.et d’octobre 2018 à juin 2019 j’étais micro entrepreneur pas assez pour cotiser trimestres seulement validés accre.
    L’essentiel dans le privé, total 117 trimestres cotisés pour l’instant, 179 validés fin 2018 probable quelques trimestres en plus
    Pensez-vous que je puisse demander le minimum contributif, ? Merci cordialement

    ps tous les trimestres validés semblent regroupés dans le système général ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 14:39, par Claude (CFDT Retraités)

      L’attribution du minimum contributif est automatique après que toutes vos retraites sont liquidées dans tous les régimes de retraite car il y a un plafond.

      Répondre à ce message

      • Le 26 janvier à 17:33, par Buart Denis

        Bonjour Claude mer ci pour la réponse, je voulais vous demander de me préciser le mode de calcul de ce minimum contributif régime général ou pluricotisant
        Sur mon relevé de carrière tous les trimestres sont dans la dernière colonne (excepté la première pour les cotisés) mon age 63 ans, ancien combattant
        dans le cas du minimum simple 642 euros comment se pose l’opération pour 642*166/179 ou 642*166/166
        Je ne comprend pas grand chose aux calculs comptable.

        j’ai été non titulaire pendant 3 à 4 ans militaire mairie j’ai payé une cotisation Ircantec lors de ma demande de retraite je n’ai sais pas vraiment à quoi cela peut correspondre
        dernière caisse régime des indépendants micro entrepreneur
        Merci d’avance

        Répondre à ce message

        • Le 26 janvier à 22:09, par Claude (CFDT Retraités)

          Le calcul est expliqué au point 4 en fonction de votre période validée au régime général par rapport à la durée totale.
          Les retraites complémentaires Agirc-Arrco et Ircantec s’ajoutent à la retraite du régime général .

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 janvier à 12:42, par lanfrey-Laperrière Roland

    Bonjour, j’ai reçu 2 notifications successives de la CARSAT retraite de base une de 558 € en net et l’autre 3 semaines plus tard de 564€ en net , j’ai reçu aussi une notification retraite complémentaire de 190 € net mais comme l’ARRCO m’a demandé des documents supplémentaire des périodes manquantes pour des périodes travaillées et périodes chomées et aussi mes années invalidité qui augmenteraient mon nombre de points , j’ai envoyé tout ça à l’AG2R , je vais sur le site ARRCO et mon dossier n’est toujours pas validé 1 mois après , est ce qu’il est possible que la CARSAT aie malgré ça calculé mon minimum contributif majoré comme écrit dans une des cases de la dernière notification avec en face rien d’inscrit ou c’est impossible et ils m’auraient peut-etre averti si j’y ai droit ou pas ; enfin pourquoi 558 € et 3 semaines plus tard 564€ ?rien n’est expliqué . J’aimerais vraiment une fois pour toute avoir votre avis personnel si ça ne vous gène pas et si vous avez une éventuelle réponse à me fournir. Merçi d’avance de me répondre . L L Roland . Excusez moi d’etre un peu insistant , mais rien ne se déroule comme prévu et c’est incompréhensible .

    Répondre à ce message

    • Le 26 janvier à 15:35, par Claude (CFDT Retraités)

      Le minimum contributif figure clairement sur la notification de retraite. S’il n’y a rien d’indiqué c’est qu’il n’est pas encore attribué car vos autres retraites doivent être définitives. Mais vous aurez un rappel.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 janvier à 10:01, par Dicchi josiane

    Bonjour ,je suis née en 1951 et retraité depuis 2012, Je me suis aperçu dernièrement que le minimum contributif de base pour 2020 est de 642,93 euros et que celui ci ne peut pas être inférieur à cette somme pour une carrière complète, même en ayant perçus des salaires très bas au cours de sa carrière ce qui est mon cas
    a daté du 01/03 2012 un montant de 63,68 euros m’a été accordé au titre du MC, malgré ça je ne comprend pas pourquoi ma pension n’est a ce jour que de 599,36 ?

    D’après le site « service public.fr » en 2020
    Pour avoir droit au MC majoré (702,55) il faut avoir au moins 120 trimestre cotisé au RG , toucher une retraite a taux plein et avoir liquidé le montant total de ses pensions , retraite de base et complémentaires (ce qui aussi mon cas ) avec 173 trimestres validés dont 122 cotisés au RG ,

    Si je suit l’exemple donné sur ce site pour le calcul du MC majoré :
    (702,55 MC majoré – 642,93 MC ) = 59,62 qu’on applique au prorata
    Soit :59,62 x ( 122/173 ) = 42,04 qui se rajouterai au MC de base soit : 642,93 + 42,04 = 684,97 devrait être le montant de ma pension
    étant donnée que le total de mes retraite ( RSI 15,75 + MSA 13,32 + ARCO 213,43) même avec un MC majoré ne dépasserai pas le plafond de 1191,57 mensuel est ce que mon calcul est bon ? et est ce que je peut faire une réclamation auprès de la carsat pour régulariser ? merci d’avance pour votre reponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 janvier à 21:17, par Anny Assemat

    Bonjour, suis en vrai désespoir et j’ai pensé vs en parler car je dois pas être seule ainsi. Ai eu ma retraite en juillet 2010. Petits travail avec forfait très petit décédait 96 trimestres retraite 365 euro et 44,85 de caisse complémentaire voilàet deplus 100 euro deu minimum contributif compris dedans ! Pas de quoi vivre , ai pas voulu demander aspa car ai 2 enfants et je veux pas qu ils remboursent plus tard on arrive pas 1500 à ts les2 avec mon mari. Merci de parler des cas comme ns car on se sent abandonner alors que les étranger on plus de 1000 euro et bcp d’avantages. Merci de ns défendre

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier à 14:52, par Claude (CFDT Retraités)

      Ne croyez pas toutes les bêtises qui circulent sur les étrangers, ne vous laissez pas manipuler !
      D’abord, l’Aspa n’est pas remboursée par les enfants à votre décès, vous pouvez donc la demander.
      Mais si vous avez plus que l’Aspa à deux, vous n’y avez pas droit car c’est une allocation différentielle comme expliqué dans cette fiche. Il faut à deux avoir moins de 1 402 € par mois pour y avoir droit et vous dites que vous avez plus.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 20 janvier à 10:22, par Yvon corbé

    La CFDT étant du côté de la Macronie , pouvez vous obliger que l’augmentation du Minimum Contributif passe à 1000 € pour tous ceux qui le touche , au moins là il y aura une justice sociale vis à vis du Minimum Vieillesse qui eux n’ont jamais travaillé .
    Cordialement
    Y.C.

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 10:31, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous n’avez rien compris à l’action syndicale de la CFDT. Si dans une entreprise on ne choisit pas son patron et on agit face à lui, au niveau national c’est pareil, on ne choisit pas le président et la majorité présidentielle mais comme ils sont été élus ont agit face à eux. Et quand ils reculent sur la retraite à 64 ans on est satisfaits de ce recul. La CFDT est considérée comme un syndicat réformiste car elle cherche à améliorer la situation des travailleurs maintenant, et pas après la révolution.
      Nous soutenons nos revendications et la promesse de hausse du minimum de retraite pour une carrière complète est une revendication CFDT.

      Répondre à ce message

      • Le 22 janvier à 16:01, par Yvon corbé

        Vous ne répondez pas à ma question ?
        Y.C.

        Répondre à ce message

        • Le 22 janvier à 22:19, par Claude (CFDT Retraités)

          Il ne fallait nous accuser à tort !
          J’ai déjà souvent répondu que cette promesse ferait des déçus. Le minimum contributif ne va pas passer de 704 euros à 1000 € pour les retraites de base. Ils vont prendre en compte la retraite complémentaire moyenne et ajouter quelques euros (50 ?) et cela ne touchera que les nouveaux retraités, comme toujours en matière de retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 23 janvier à 09:27, par maillard

            Bonjour,

            Votre réponse m’amène à une interrogation et je m’excuse d’avance si ce n’est pas trop le sujet de ce forum.

            Ce seuil à 1000 euros est présenté comme une avancée sociale importante pour les petites retraites en particulier pour les agriculteurs et pour les femmes. Quand je lis votre réponse il s’avère que l’augmentation sera très faible et restrictive ce que je n’avais pas du tout compris.

            Où peut-on avoir des renseignements précis sur les conditions d’application de ces 1000 euros ?

            Encore merci pour votre disponibilité.

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 janvier à 17:45, par Gonzalez

    Bonjour A la retraite depuis le 01 /01/2020 j’ai reçu notification 606 euros net carsat et 210 euros net complémentaire il me marque que une fois toute mes retraite liquidé je pourrai prétendre au minimum contributif ma question reçoit ont une nouvelle notification merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 janvier à 17:03, par PETIT

    Bonjour,
    Née en 1961, j’ai 169 trimestres à ce jour dont 31 trimestres cotisés non-salariée agricole (MSA) et 138 trimestres salariée du privé (je devrais en valider 20 de plus).
    Pouvez-vous me confirmer si le minimum contributif :
    1/ serait à taux plein (non proratisé sur la durée du régime général)
    2/ s’ajouterait à la retraite de la MSA (de base et complémentaire) ?
    MERCI d’avance pour vos réponses.

    Répondre à ce message

    • Le 21 janvier à 21:18, par Claude (CFDT Retraités)

      Si vous avez 168 trimestres à l’âge légal tous régimes confondus, et si toutes vos retraites sont inférieures au plafond de 1191 €, vous avez droit au taux plein.
      1. Donc, vous aurez droit au minimum contributif proratisé au régime général.
      2. Elle s’ajoute à la retraite de salarié du régime général.

      Répondre à ce message

      • Le 22 janvier à 19:09, par PETIT

        J’aurais 189 trimestres dont 158 au régime général (salarié) et 31 à la MSA non-salariée agricole.
        Quel serait le prorata du minimum contributif ? 158/168 ou bien 137/168 (soit le nombre de trimestres requis : 168 - 31 MSA non-salariée ?
        Le montant total de ma retraite de base serait-il celui du minimum contributif (versé par le régime général et le régime agricole non salariée ?) auquel s’ajouteraient les retraites complémentaires (Total inférieur à 1191€) ?
        Merci encore de m’éclairer sur ces 2 points.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 janvier à 11:47, par Yves

    Bonjour,
    J’ai 63 ans, je suis retraité-pensionné SNCF pour 30 ans d’activité, je touche de la CARSAT et AGIRC ARRCO l’équivalent d’une centaine d’euros pour 38 trimestres, par contre j’ai cotisé 14 trimestres an tant que travailleur frontalier dans une usine Allemande en Allemagne, lors de ma demande de retraite à la CARSAT, j’ai été questionné sur cette période lacunaire de 14 trimestres, la CARSAT a bien enregistré mes réponses mais à ce jour ces périodes n’apparaissent pas sur mon relevé de carrière.Puis-je espérer un jour toucher mon dû.
    Merci
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 14 janvier à 21:22, par Claude (CFDT Retraités)

      La Carsat est censée écrire à la caisse allemande et prendre en compte la réponse sur un formulaire européen.
      Lisez la fiche 57.

      Répondre à ce message

      • Le 20 janvier à 15:40, par Yves

        Bonjour et merci de votre réponse.
        J’ai posé la question en parallèle à la Carsat, voici leur réponse si cela peut servir à autrui.

        L’âge légal de départ à la retraite en Allemagne et de 65 ans.
        Nous vous invitons donc à nous recontacter six mois avant afin de déposer votre demande de retraite au titre du régime étranger (Allemagne).

        Cordialement
        Yves

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 janvier à 14:24, par Bruno

    Bonjour :

    "Le montant de la pension ne peut pas être supérieur à 50 % du montant du plafond de la sécurité sociale en vigueur dans l’année de la liquidation " veut-il dire qu’en 2020, la retraite de base maximale (hors majoration) qui est versée est de 20568€ par an ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 20 janvier à 17:38, par lanfrey-Laperrière Roland

    Bonsoir ,j’ai oublié de vous demander , ma retraite CARSAT a été calculé sur la base de 166 trimestres au régime général , pour ce qui est des trimestre cotisés , j’ai fait une demande de retraite à la SNCF il y a 3 semaines car j’ai eu des points de complémentaire mais les 6 trimestres travaillés entre 1980 et 1981 à plein temps à la SNCF vont-t-ils m’apporter des trimestres cotisés qui pourraient s’ajouter à ceux du régime général CARSAT pour le calcul du minimum contributif à votre avis ? Merci pour votre réponse . Cordialement . L L Roland .

    Répondre à ce message

    • Le 20 janvier à 18:38, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, l’assurance retraite calculera le minimum selon les trimestres validés dans son régime. Quand vous aurez ce montant, communiquez le à la CPRSNCF qui l’appliquera aussi.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 19 janvier à 21:45, par mary-am21

    Bonjour,
    voilà je touche une petite retraite de 836,65 euros mensuelle. ( Carsat, minimum contributif, complémentaire Ircem). J’ai 68 ans et je pensais demander un complément d’ASPA pour atteindre les 900 euros par mois ... si celà est possible.
    par contre puis- je revenir en arrière si par la suite ma retraite fait partie des 1000 euros promis par l’état pour les petites retraites.
    peut- être d’ailleurs un cadeau empoisonné pour ces 1000 euros car je verrai certainement disparaître mon APL actuel de 80 euros ainsi que l’aide à la complémentaire santé solidarité.
    vous pensez- quoi de tout ça, que me conseilleriez- vous ??
    merci par avance pour vos réponses.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 janvier à 19:19, par Bara

    Bonjour mr CLAUDE , ma retraite de minimum contributif est de 40 trimestres , j’ai eu des enfants et conjoint à charge , ma question est-ce que j’ai droit au majoration contributif. Merci.

    Répondre à ce message