UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

C. Retraites Sécu


22 Pension de base minimum et maximum


La pension de base au taux plein ne peut pas être inférieure à un montant minimum, dit « minimum contributif ». Il ne faut pas confondre ce minimum contributif avec le minimum vieillesse (Aspa). Ce dernier est une allocation sociale sous condition de ressources constituant un revenu minimum des personnes âgées (voir fiche 23).

Mises à jour :
(les mises à jour précédentes sont retirées)
 suite à la loi de réforme du 14 avril 2023 et circulaire Cnav 2023-16 (17/9/23) ;
 du point 4 suite Circulaire Cnav 2023-21 sur la Majex (4/11/23) ;
 montants 2024 (10/1/24).
Bon à savoir

Montants

Montants mensuels du minimum contributif si liquidation de septembre à décembre 2023 :
 majoration durée d’assurance : 709,13 € ;
 majoration durée cotisée (847,57 – 709,13) : 138,44 €.
 plafond de retraites personnelles : 1 352,23 €
 seuil permettant le paiement de l’avance du minimum contributif : 112,13 €

Montants mensuels du minimum contributif si liquidation en 2024 :
 majoration durée d’assurance : 733,03 € ;
 majoration durée cotisée (876,13 – 733,03) : 143,10 €.
 plafond de retraites personnelles : 1 367,51 €
 seuil permettant le paiement de l’avance du minimum contributif : 131,41 €

Si la carrière n’est pas complète, le minimum est calculé au prorata des trimestres validés.

Bon à savoir

Revalorisation annuelle du minimum

Nouveau : les deux montants du minimum contributif seront revalorisés comme le Smic chaque premier janvier.
Mais après attribution avec la retraite personnelle, ce minimum évolue comme la retraite.

1. Le calcul du minimum contributif

Le régime de retraite de base calcule la pension de base à partir des droits acquis par les cotisations personnelles. Si cette pension de base au taux plein (hors avantages complémentaires) est inférieure à un montant dit « minimum contributif », la caisse vérifie si le retraité y a droit.

Deux conditions. Pour obtenir une majoration minimum contributif il faut :
 obtenir sa retraite de base au taux plein (50%) ; attention, on peut avoir droit au taux plein soit en ayant les trimestres exigés, soit pour pension d’invalidité, inaptitude, travailleur handicapé… (voir fiche 20) ; le minimum contributif est calculé au prorata des trimestres obtenus par rapport aux trimestres exigés ;
 percevoir un total de retraites inférieures à un plafond de retraites personnelles (tout sauf la surcote) (plafond indexé sur le Smic) ; en cas de dépassement du plafond, le minimum contributif est écrêté.
Un versement unique d’un régime de retraite ne doit pas être considéré comme une retraite.

Deux étapes. Si ces deux conditions sont remplies, la pension obtenue est majorée en deux étapes au prorata des trimestres obtenus :
 majoration au titre de la durée d’assurance validée totale, y compris les périodes de chômage, maladie, accident de travail, invalidité, service militaire, majorations de trimestres, etc.) ;
 majoration au titre de la durée cotisée ; à condition d’avoir au moins 120 trimestres cotisés personnellement tous régimes confondus, cette majoration sera calculée en proportion des trimestres cotisés obtenus.

Les deux majorations sont calculées à la liquidation, à la date d’effet de la pension. Si le total de la retraite résultant de ces calculs dépasse le plafond de retraites personnelles autorisé, la majoration due au titre du minimum est réduite du montant du dépassement.

Avantages complémentaires. Après avoir porté la pension au minimum, on applique la surcote.
Ce nouveau montant (minimum plus surcote) bénéficie de la majoration de 10 % pour trois enfants.
La majoration pour tierce personne et la majoration de retraite versée au titre de la retraite anticipée travailleur handicapé (fiche 11) s’ajoutent éventuellement.
Peuvent venir en plus la pension de réversion et ses avantages complémentaires.

Bon à savoir

Trimestres AVPF pris dans les cotisés

Nouveau : jusque 24 trimestres d’AVPF (assurance vieillesse parent au foyer) ou de la nouvelle AVA seront réputés cotisés pour le seul calcul du minimum majoré au titre des périodes cotisées.

Pour faciliter la compréhension, voici deux exemples.

Exemple 1. Un salarié né en 1961 totalisant 162 trimestres dont 110 cotisés demande sa retraite pour inaptitude à 62 ans. Sa durée exigée est de 168 trimestres. Sa retraite de base s’élève à 490 €. Le calcul sera :
 la majoration au titre de la durée d’assurance validée est proratisée : 709,13 x 162/168 = 683,80 € moins 490 € = 193,80 € ;
 pas de majoration pour durée cotisée n’ayant pas 120 trimestres cotisés.
Le retraité percevra sa retraite de 490 € et une majoration de 193,80 €, soit 683,80 €.

Exemple 2. Un salarié né en 1961 totalisant 172 trimestres dont 156 cotisés demande sa retraite à l’âge légal. La durée exigée est de 168 trimestres. Sa retraite de base s’élève à 560 € :
 la majoration au titre de la durée validée est entière : 709,13 x 168/168 = 709,13 € moins 560 € = 149,13 € ;
 la majoration au titre de la durée cotisée est proratisée : 138,44 € x 156/168 = 128,55 €.
Le retraité percevra sa retraite de 560 € et une majoration de 277,68 € (149,13 + 128,55), soit 837,68 €.

Ces deux exemples supposent que l’ensemble des pensions de retraite soient inférieures au plafond (voir montants annuels ci-dessus).

Attention !

Une avance si retard dans l’attribution du minimum contributif

Si l’ensemble des pensions de retraite personnelles légalement obligatoires (y compris les majorations) est inférieur à un montant (plafond), la pension de base bénéficie d’une majoration à hauteur du minimum comme expliqué au point 1.
Si la base de données partagée entre les 37 régimes de retraite n’est pas à jour, une avance est attribuée si le montant éventuel du minimum est égal ou supérieur à 10 % du minimum appelé « seuil permettant le paiement de l’avance du minimum contributif » (voir montant dans cette fiche). La régularisation éventuelle se fera ultérieurement. Attention, cette avance peut être source de trop payé si pour finir le droit au minimum n’est pas ouvert.

2. Le calcul du minimum contributif pour un pluripensionné

Les durées d’assurance accomplies dans les régimes visés par la Lura (liquidation unique de retraite des régimes alignés : assurance retraite, indépendants, salariés agricoles) sont totalisées comme s’il s’agissait d’un seul régime. Par conséquent, depuis 2017, il n’y a plus qu’un mode de calcul des majorations au titre du minimum contributif pour ces régimes (voir point 1 ci-dessus).

Pour les autres travailleurs ayant été affiliés à plusieurs régimes de retraite de base (France et étranger), et sous réserve qu’ils ne dépassent pas le plafond (voir Montants), le calcul du minimum dépend de la durée d’assurance totale, même si les autres régimes ne prévoient pas de montant minimum.

La durée d’assurance est celle indiquée par les autres régimes. Les trimestres sont totalisés même s’ils se superposent, et ils ne sont pas limités à quatre par an.

Majoration durée d’assurance. Le calcul de la majoration au titre de la durée d’assurance totale de la retraite dépend de la situation :
 si la durée totale d’assurance ne dépasse pas le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal : la majoration est calculée au prorata de la durée d’assurance au régime par rapport à la durée d’assurance exigée ; formule = majoration durée d’assurance x (trimestres validés régimes Lura / trimestres exigés) ;
 si la durée totale d’assurance dépasse le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal : la majoration est calculée au prorata de la durée d’assurance au régime par rapport à la durée d’assurance dans tous les régimes ; formule = majoration durée d’assurance x (trimestres validés régimes Lura / trimestres tous régimes).

Majoration durée cotisée. Le calcul de la majoration au titre de la durée cotisée dépend de la situation :
 si la durée totale cotisée ne dépasse pas le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal : la majoration est calculée au prorata de la durée cotisée au régime par rapport à la durée d’assurance exigée ; formule = majoration durée cotisée x (trimestres cotisés Lura / trimestres exigés) x (trimestres validés Lura x trimestres validés tous trimestres) ;
 si la durée totale cotisée dépasse le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal : la majoration est entière ; toutefois ce montant est réduit à la part revenant aux régimes Lura ; formule = majoration durée cotisée x (trimestres validés Lura / trimestres validés tous régimes).

3. Les trimestres considérés comme cotisés

Les périodes retenues au titre des trimestres cotisés sont les périodes de cotisation à un régime de base français(voir tableau).

Il s’agit des périodes suivantes :
 cotisation à l’assurance-vieillesse obligatoire, par rachat de cotisations, par cotisations arriérées ;
 assurance volontaire-vieillesse, congé de formation et de stage de formation professionnelle ;
 versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux et de la durée d’assurance ;
 validations sur présomption ainsi que validations de carrière au titre de la loi du 26 octobre 1964 ;
 jusque 24 trimestres obtenus au titre de l’AVPF (fiche 29).
Les périodes qui ne sont pas retenues :
 les périodes assimilées : chômage, maladie, maternité, invalidité, AT, service national ;
 les périodes reconnues équivalentes ;
 la majoration de durée d’assurance pour enfant, congé parental, pour enfant handicapé, pour les assurés de plus de 65 ans ;
 les versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux uniquement.

Sont également prises en compte les périodes validées par les régimes étrangers dans le cadre des règlements communautaires et des accords internationaux de sécurité sociale, si la pension mise en paiement est la pension communautaire ou est calculée dans le cadre d’une convention. Si la distinction entre les périodes d’assurance, d’emploi, de résidence et les périodes assimilées n’apparaît pas, c’est l’ensemble des périodes qui doit être retenu en tant que périodes cotisées.

Tableau 1. Durées d’assurance considérées comme cotisées et autres

Périodes Durée pour le taux Durée cotisée Durée d’assurance au régime général
Périodes de cotisation à l’assurance obligatoire Oui Oui Oui
Cotisations arriérées Oui Oui Oui
Périodes reconnues équivalentes Oui NON NON
Périodes assimilées Oui NON Oui
Majoration d’assurance enfant Oui NON Oui
Majoration de durée d’assurance + 65 ans NON NON Oui
Assurance volontaire vieillesse (ex. : ATA, routiers) Oui Oui Oui
Rachats de cotisations Oui Oui Oui
Validation gratuite (loi du 26 décembre 1964) Oui Oui Oui
Versement pour la retraite effectué au titre du taux de liquidation et de la proratisation Oui Oui Oui
Versement effectué au titre du taux uniquement Oui NON NON
Assurance-vieillesse des parents au foyer (AVPF) Oui OUI (1) Oui
Congé formation Oui Oui Oui
Périodes validées par présomption Oui Oui Oui
Stagiaires FP et cotisations prises en charge par l’État Oui Oui Oui
Périodes cotisées autres régimes obligatoires Oui Oui NON

(1) Jusque 24 trimestres considérés comme cotisés uniquement pour le Mico attribué depuis septembre 2023.

4. Majoration exceptionnelle (Majex) au titre du minimum contributif majoré

Une majoration exceptionnelle (Majex) des petites retraites concerne uniquement les retraites attribuées avant septembre 2023, portées ou non au minimum contributif (Mico). Cette revalorisation de 100 € mensuelle sera au prorata des trimestres cotisés uniquement. Des conditions limitatives sont prévues :
 avoir obtenu une retraite au taux plein de 50% ;
 avoir cotisé au moins 120 trimestres (30 ans) tous régimes de base confondus ;
 ne pas avoir des retraites de base (majorations comprises sauf surcote) dépassant le montant majoré pour durée cotisée, majoration Mico comprise ;
 ne pas avoir un montant total de retraites obligatoires supérieur au plafond en vigueur.
Les montants sont indiqués en début de fiche.
La comparaison avec le plafond des retraites s’effectue avec les retraites brutes de septembre 2023.
Les trimestres AVPF/AVA n’entrent pas dans les trimestres cotisés pour cette Majex.

Le calcul s’effectue en plusieurs étapes. D’abord, en fonction de la carrière :
 montant de 100 € si durée cotisée au moins égale à la durée exigée pour l’année de naissance ;
 montant au prorata si la durée est inférieure : 100 € X (durée réelle cotisée/durée cotisée exigée).
Ensuite, on compare la retraite de base obtenue (Majex comprise) avec le plafond du Mico majoré, soit 847,57 €. Si besoin, on réduit du dépassement. Pour les pluripensionnés, chaque régime compare.
Enfin, si droit à la Majex, on compare toutes les retraites personnelles versées en septembre 2023 avec le plafond en vigueur, soit 1352,23 € par mois. Si besoin on réduit la Majex du dépassement.

Cette majoration nécessitant l’étude de retraites anciennes, son application s’étale de septembre 2023 à septembre 2024. Mais seront pris en compte les montants de septembre 2023.

5. Maximum de la pension

Le montant de la pension ne peut pas être supérieur à 50 % du montant du plafond de la sécurité sociale en vigueur dans l’année de la liquidation (avantages complémentaires non compris). Ainsi, si le calcul de la pension (salaire annuel moyen x taux) fait apparaître un résultat supérieur à 50 % du plafond en cours, la pension est alors « écrêtée », pour être ramenée à ce maximum possible.

Du fait de l’indexation sur les prix des salaires portés au compte individuel, cet écrêtement ne se rencontre presque jamais. Le plafond sécu augmente plus vite que les salaires portés au compte.

Des salariés à employeurs multiples, ou des pluri actifs, dont le cumul des salaires et des revenus cotisés a dépassé le plafond pendant plusieurs années, peuvent être concernés par ce plafonnement (voir fiche 21).

Toutefois, si l’assuré bénéficie d’une surcote, la pension servie pourra être supérieure au maximum.

6. Histoire du minimum contributif

Le minimum contributif ne concerne qu’une partie de la retraite obligatoire, le régime de base. Retraite forcément complétée par la retraite complémentaire, soit en moyenne un tiers des pensions pour ceux ayant une carrière sous le plafond sécu.

Le minimum contributif, institué en 1983, est à mettre à l’actif de la CFDT. Nous revendiquions, pour ceux qui ont cotisé mais ont perçu de faibles salaires, un minimum de toutes les pensions égal au Smic. En janvier 1984, le minimum contributif représente environ 73 % du Smic net. Avec la retraite complémentaire Arrco, il garantit ainsi un revenu mensuel légèrement inférieur au Smic net (95 %).

Revalorisé comme les pensions depuis 1986, ces revalorisations sont indexées sur les prix et non sur le Smic. Ainsi, le montant du minimum contributif brut est tombé à 55,5 % du Smic net en 2003.

Une revalorisation est obtenue lors de la réforme de 2003 : « En 2008, le minimum de pension s’élèvera à 85 % du Smic net pour une carrière pleine. » Trois revalorisations ont permis ces 85 % du Smic en 2008 (pour une carrière complète cotisée et pour un retraité non imposable).

Une réforme entrée en vigueur en avril 2009 limite cette majoration à ceux qui ont cotisé 30 années (120 trimestres).

Une nouvelle réforme entrée en vigueur en 2012 limite le droit à ce minimum à ceux qui ont des retraites personnelles inférieures à un montant assez faible : le plafond est de 89% du Smic net. La CFDT a obtenu un relèvement du plafond à 98% du Smic net dans la réforme de 2014.

Pourquoi le Smic net ? Si le bénéficiaire du minimum contributif n’est pas imposable, cas le plus fréquent, sa pension n’est pas soumise aux cotisations sociales, contrairement au salarié au Smic soumis, lui, à des cotisations estimées à 21 %. Nous ne revendiquons pas une retraite supérieure au Smic.

C’est toujours une priorité revendicative de la CFDT : obtenir un minimum de pension pour une carrière complète égal au Smic net (pension de base + retraite complémentaire).

Le minimum contributif ne doit pas être comparé avec l’Aspa (allocation de solidarité aux personnes âgées) appelée auparavant « minimum vieillesse ». Cette aide sociale soumise à conditions, n’a pas le même objectif, comme expliqué dans cette fiche : 23 L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).

La revalorisation de la retraite minimum en 2023 pouvant aller jusque 100 € par mois est un minimum. Rappelons que l’Aspa (allocation non contributive) a été revalorisée de 100 € en 2008 et à nouveau de 100 € en 2018.

Le calcul de la pension de réversion du conjoint survivant d’un bénéficiaire du minimum contributif se fait sur le montant de base de la retraite, avant alignement sur ce le minimum et sans la majoration pour handicap. Ce qui est injuste.

Poser une question

3438 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 février à 12:11

    Bonjour,

    Ma question porte sur le non paiement du contributif depuis le 1er avril 2023 date du début de ma retraite et après avoir fait un recours à l’amiable.

    Suite à ce recours à l’amiable daté du 28 novembre 2023, j’ai reçu un courrier de la carsat m’infomant que :

    la mise en paiement du minimum contributif se faisait automatiquement via l’alimentation d’un répertoire commun aux différents organismes de retraites.
    j’aurais droit à 15 euros si je réponds aux conditions.
    que je recevrai une notification rectificative avec le rappel.

    Je m’interroge sur le délai de cette mise en paiement qui me semble long. Concernant les organismes de retraite dont je dépends : j’ai été payé par l’ircantec (très peu 40 euros) la Carsat, mon principal organisme payeur et j’ai travaillé 6 mois en tant qu’auto entrepreneur . J’aimerais avoir votre avis et vous remercie pour votre aide.
    Lila

    Répondre à ce message

    • Le 21 février à 22:06

      Le droit au minimum contributif est lié à la liquidation de toutes vos retraites, sans exception. Et ensuite il faut que chaque régime de retraite alimente une vase de données commune (EIRR) afin que votre Carsat en soit informée. Si l’Ircantec tarde, écrivez leur pour leur signaler que la Carsat vous refuse le minimum contributif car votre retraite (versement unique) Ircantec de sera pas connu.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 février à 14:18

    BONJOUR,
    la question porte sur le minimum contributif : une personne âgée de plus de 67 ans, mais dont la retraite n’a pas été liquidée au taux plein, peut elle bénéficier du minimum contributif à partir de 67 ans, puisque cet âge est celui du taux plein ? Merci de votre aide

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 février à 17:11

    Bonjour je suis reconnu travailleur handicapé a la retraite depuis 01/07/22 je touche le MICO majoré il as augmenté pour les personnes qui ont pris la retraite en AOUT de 100 euros par rapport aux autres retraités quand va t’il augmenter a la même somme pour les autres retraités et va t’on avoir le retard de payer merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 7 février à 19:14

      Oui, cela va prendre du temps comme expliqué au point 4. Mais pour une retraite de 2022, cela devrait déjà être fait ! Attention, seuls les trimestres cotisés sont pris en compte, si vous en aviez au moins 120, lisez bien le point 4.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 31 janvier à 15:11

    Bonjour, mon épouse est décédée le 22.10.23, j’ai 75 ans, retraité pluripensionné, CARSAT et MSA, à taux plein. J’ai demandé la retraite de réversion, la MSA n’a pas encore bougé, et voici ce que me répond la CARSAT, car je réclame 54% de ce que percevait mon épouse à cette CARSAT :
    Un courrier explicatif vous a été adressé le 30 janvier. Merci de patienter la réception de ce document.
    Cependant nous vous rappelons que le montant brut de la retraite de votre épouse était de 271.96E.
    A cette somme s’ajoutait 197.93e au titre du minimum contributif.
    Les droits à la réversion sont calculés sur le montant de la retraite personnelle du conjoint décédé et non pas sur les différentes prestations qui s’y rattachent.
    Cordialement,
    L’Assurance retraite
    Est il exact que la réversion ne soit pas calculée sur la retraite nette que percevait la personne décédée, je ne vois ça dans aucun texte, mais comme c’est une usine à gaz...
    Je vous remercie sincèrement par avance si vous pouviez m’informer à ce sujet.
    Salutations sincères. RONGET denis jean.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 30 janvier à 20:53

    Bonjour
    Née en 1962 et ayant travaillé avant mes 18 ans, j’ai eu 5 enfants entre 1981 et 1996 sans activité professionnelle.
    Pendant cette période l’AVPF a été versée par le régime social de mon mari.
    Est-ce que les trimestres correspondant sont tous considérés comme trimestres cotisés ?

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 30 janvier à 14:33

    Bonjour Claude,
    je vous souhaite une bonne et heureuse année 2024.
    Ma question est la suivante : un personnel de la CARSAT vient de m’annoncer que le revenu du ménage était pris en compte dans le calcul de la majoration exceptionnelle... est- ce la cas ? cela n’est pas mentionné dans le formulaire "simulation" mis à disposition par la CARSAT ????
    Encore merci pour votre réponse et toutes vos precieuses informations. Belle journée à vous. Christiane

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 29 janvier à 11:58

    Bonjour,
    Retraitée du régime général en tant que salariée du privé et retraitée en tant qu’exploitante agricole.
    en septembre 2023 j’ai eu une augmentation du minimum contributif de 56.26 €
    mais en décembre 2023 on a diminué ma retraite agricole de 48,62€
    après beaucoup de réclamations j’ai eu cette réponse :

    29/01/2024
    Réponse de votre caisse
    Bonjour,

    La diminution de la retraite NSA est liée à l’attribution de la Majex (majoration exceptionnelle) perçue au 01/09/2023 qui entraine un recalcul de la majo 2009 (Chassaigne 2). Ce calcul se fait via les flux de données inter régimes ce qui explique le décalage de deux mois entre le versement de la majex au 01/09/2023 et l incidence sur le montant de la retraite au 01/12/2023.

    Le calcul de la majo Chassaigne (NSA) tient compte du montant des retraites des autres régimes : une augmentation du droit salarié entraine une diminution de la majo NSA.

    Donc on donne d’un côté et on reprend de l’autre !!! Et bien évidemment sur les petites retraites , avec l’augmentation du minimum contributif j’étais à 1036 brut.
    Est-ce juste cette manipulation ?
    Comment le gouvernement justifie cela après des effets d’annonce sur l’augmentation des retraites ?
    Merci Pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 29 janvier à 22:05

      Je comprend votre déception mais cette situation mérite une explication.
      Les anciens chefs d’exploitation agricole ont obtenu une complément à leur retraite cotisée au nom de la solidarité (lois Chassagne). Ce complément différentiel permet d’atteindre 85% du Smic, soit en 2024 un total de 1177 € par mois pour une carrière entière comme exploitant agricole. Le minimum contributif garantit 876 €, le montant de la retraite complémentaire s’ajoute mais il faut ne pas avoir été à temps partiel imposé pour atteindre les 85% du Smic.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 janvier à 15:39

    « je suis associée d’un GAEC familial (avec un fils )et 50% des parts .j’ai plus de 67 ans et n’ai jamais été salariée de ma vie : seulement FEMME AU FOYER CONJOINTE D’EXPLOITANT AGRICOLE .JE N’AI PAS DEMANDE MA RETRAITE DE NON SALARIEE AGRICOLE MALGRE UNE CARRIERE COMPLETE DEPUIS MES 60 ANS (retraitée non salariée agricole et chef d’exploitation sont 2 situations INCOMPATIBLES ) cependant la CARSAT me verse une petite retraite de PARENTS AU FOYER car , j’ai eu et élevé 3 enfants en étant conjointe d’exploitant étiquetée " SANS PROFESSION ".
    aujourd’hui , le fait de percevoir la petite retraite de AVPF majorée des 24 trimestres auxquels tout parent a droit (3 enfants x 8tr =24 tr ) me PRIVE DE PLUS DE 24000€ de PRIMES PAC alors que je travaille , paie mes cotisations MSA , etc ...etc .....et NE PERCOIS PAS DE RETRAITE AGRICOLE OBLIGATOIRE , NI COMPLEMENTAIRE .
    LE GAEC VA ETRE RAYE DE LA CARTE CAR ON NE PEUT PAS VIVRE SANS LES REVENUS QUI VONT AVEC LES CHARGES ! »
    UN SAPEUR POMPIER , UN ELU , SONT AUTORISES A PERCEVOIR LES PRIMES PAC EN ETANT RETRAITES , PAS LES MERES DE FAMILLE ! !
    EN VOILA UNE BELLE EGALITE REPUBLICAINE ET UNE BELLE DISCRIMINATION !
    LES FEMMES EQUIVALENTES AUX HOMMES , C’EST POUR L’AN 3000 ! ! ! »
    VIVE LA FRANCE , MERCI MR MACRON (si je pouvais , je vous ferais 3 autres gamins pour payer la retraite de MR ATTAL et de MR FESNEAU ! !

    Répondre à ce message

    • Le 27 janvier à 18:46

      Ce guide des retraites s’adresse aux salariés. Ils doivent aussi observer des règles pour cumuler la retraite avec un emploi. Effectivement l’AVPF, vous donne droit à une retraite de salarié.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 janvier à 09:25

    Bonjour,
    Retraitée depuis 2013 avec une carrière complète au smic je touche : CNAV : 751,42 et AGIRC ARRCO : 272,08 brut mensuel
    Veuve je touche une réversion de AGIRC ARRCO de 382,05 mensuel
    J’aurais voulu savoir pour l’augmentation du mico si seule ma retraite comptait ou si la réversion était incluse
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 13 janvier à 10:13

      Le mico est attribué à la liquidation de la retraite.
      La valeur du mico en 2013 était de 629€. Augmenté du coefficient d’inflation, il représente aujourd’hui 736€.
      Votre pension pourrait faire l’objet de la majoration exceptionnelle (MAJEX) décrite au point 4.
      La pension de réversion étant incluse pour déterminer le plafond fixé à 1 352,23 €, le total de vos pensions de 1 405€ dépasse ce plafond.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 janvier à 15:51

    Bonjour. Suite à mon message du 2/12 et de votre réponse du 3/12, je me permets de vous recontacter. Je touchais de la Carsat en août 2023= 439,67€. Au premier septembre, la carsat m’a octroyé 60,60€ de mico majoré de plus pour mes 100 Trimestres au régime général. Ce qui me faisait un total de 500,27 + 56,81€ (de la msa) + 295,53€ (de la cavimac), soit au total = 852,41. Ce montant dépassant les 847€, j’aimerais comprendre pourquoi la msa a augmenté ma pension de 7,87€ pour mes 13 Trimestres à la msa ?

    C’est le total des 3 retraites qui ne doit pas dépasser les 847€ ou chaque régime séparément ? Si c’est le total, la msa fait elle une erreur à mon avantage ?

    Merci pour votre réponse et pour vos conseils. Bonne année à vous. Roger.

    Répondre à ce message

    • Le 5 janvier à 16:16

      Pourquoi comptez vous la Cavimac ?

      Répondre à ce message

      • Le 5 janvier à 16:34

        N’est ce pas un régime de base ? J’ai le total des trimestres en ajoutant Carsat, msa et Cavimac.

        Répondre à ce message

        • Le 5 janvier à 16:44

          C’est un régime de base mais il n’est pas aligné sur le régime général comme la MSA ou le RSI. Il n’attribue pas de minimum de retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 7 janvier à 11:32

            Bonjour Claude. Désolé de vous contredire mais la CAVIMAC est un régime aligné et verse bien à des prêtres ou à des religieux retraités le minimum contributif. Bon dimanche. Roger.

            Répondre à ce message

            • Le 7 janvier à 14:20

              Selon ma compréhension, ce n’est pas un régime aligné, mais l’article L382-27 prévoit que ce régime calcule un minimum de retraite conforme à l’article L351-10. Ce n’est pas un régime aligné pour tout, mais seulement pour certaines règles. Par contre son intégration au régime général lui permet d’être à l’équilibre.
              Je cherche dans le droit si vous avez la retraite à laquelle vous avez droit. Si je suis votre raisonnement, la caisse s’est trompée et vous devrez rembourser le trop versé.

              Répondre à ce message

              • Le 11 janvier à 17:06

                Bonsoir Claude. Où en êtes vous de vos recherches ?

                Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 janvier à 16:06

    Bonjour j ai reçue l estimation retraite avec 134 trimestres cotises minimum contributif majoré à 65 ans j aurais environ 240 euros est ce que j aurais droits à la différence c est à dire 760 euros pour l aspa complete merci d avance cw60

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 janvier à 10:46

    Bonjour meilleurs vœux pour 2024
    Je suis partie à la retraite le 1er janvier 2017. Avec un taux plein à 50% et (165 trimestre autorise)
    Mon revenu retraite net était de :
    CARSAT 537,78
    Agirc-Arrco -199,31
    Ircantec 23,523 mensuel
    Après calcul de la carsat il m’a été accordé le minimum contributif
    Montant mensuel carsat MICO TOTAL NET
    01/01/2017 537.78 Pas calculé
    01/11/2018 566.27 68.38 607.38
    01/01/2019 567.96 68.59 636.55
    01/01/2020 573.63 69.28 615.29
    01/01/2021 575.92 69.56 617.75
    01/01/2022 582.25 70.33 652.58
    01/07/2022 605.54 73014 678.68
    01/01/2023 610.38 73.72 684.10

    Je ne comprends pas leur mode de calcul D’autre part l’année 2017 n’a pas été prise en compte ? Pouvez-vous s’il vous plait me renseigner merci à l’avance
    Cordialement MME BIASINI

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 janvier à 06:14

    Bonjour,

    C’est encore moi pour une autre question.
    Je vois sur la fiche du ministère des solidarités et de la famille que le mico sera revalorisé au 01/01/2024, de 3,4%.. Est-ce vrai ?
    Car sur votre fiche, il, y a toujours la même somme, et dans la simulation de mon mari c’est toujours l’ancienne somme.
    Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 4 janvier à 10:22

      Oui, le Mico est à présent indexé sur le Smic pour les nouveaux retraités. Il a été revalorisé de 3,4% par rapport à janvier 2023. C’est tous les ans plus avantageux sauf cette année à cause des périodes de référence différentes.
      Mais la Cnav a publié une circulaire avec d’autres montants. J’attends pour mettre à jour le tableau.

      Attention, ceux déjà en retraite en 2023 bénéficieront d’une revalorisation de 5,3%, comme toute leur retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 4 janvier à 11:01

        Merci pour votre réponse.

        Pour ceux qui sont en retraite en 2024, auront-ils une revalorisation de leur retraite de 5,3%, en plus de la revalorisation du mico ? Même s’ils sont en retraite courant de l’année 2024.
        Merci d’avance pour la réponse.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 janvier à 18:31

    Bonsoir,
    Tout d’abord mes meilleurs vœux pour l’année 2024, un grand merci pour votre travail.
    Suite à un trop perçu versé par la carsat, régularisation depuis ma liquidation de retraite.
    Deux questions concernent l’obtention du majex 100 € pour septembre 2024,
    1 : Je lis " La comparaison avec le plafond des retraites s’effectue avec les retraites brutes de septembre 2023.",
    Septembre prochain La Carsat va t’elle REcalculer un nouveau montant en lien avec le remboursement ?
    ou garde t’elle le montant de la pension versé le mois de septembre, somme dépassant le plafond ?
    2 : Ce plafond en vigueur au 1 mai 2023 était 1352€, sera t’il le même au 1 septembre 2024 ?
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 1er janvier à 14:43

    Bonjour,

    Et tout d’abord , meilleurs voeux à tout le monde pour l’année 2024.
    Egalement, merci pour tous ces renseignements précieux que vous nous donnez.

    Voilà ma question, mon mari va demander sa retraite pour le 1er jullet 2024, retraite à taux plein sans avoir tous ses trimestres. Il est né en juin 1957. Il aura 160 ou 163 sur 166 trimestres demandés ; il a fait une réclamation pour une formation professionnelle non comptabilisée. On verra ce qu’ils répondront.
    Il a fait une simulation, il a droit au mico majoré, tous ses trimestres sont cotisés, c’est bien stipulé dans la simulation, mais ils ne parlent pas de la Majex.
    Est-ce que dans le mico la majex est comprise ?

    Merci d’avance pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 1er janvier à 15:55

      S’il n’a pas tous ses trimestres, donc une carrière complète, il n’aura pas droit au taux plein, donc pas droti au minimum contributif : lisez la fiche 20.
      Comme écrit, la Majex concerne ceux en retraite avant septembre 2023.

      Répondre à ce message

      • Le 2 janvier à 09:23

        Bonjour,

        Merci pour votre réponse.

        Oui il a droit au mico majoré car il va partir en retraite le 1er juillet 2024, et il aura 67 ans en juin 2024, tous ses trimestres sont cotisés, mais il en aura entre 161 et 165, il lui en faut 166 pour les avoir tous..
        Dans la simulation, le mico majoré est mentionné.
        Ce n’était pas ma question.
        Je voulais juste savoir si dans le mico majoré, le majex était déjà inclus, Cela me donne l’impression que oui.

        Répondre à ce message

        • Le 2 janvier à 10:26

          Les simulateurs ne sont pas fiables à 100%. S’il n’a pas droit au taux plein (fiche 20) il n’aura pas droit au Mico.
          Il n’aura pas droit à la majoration exceptionnelle (Majex) : elle ne s’applique pas aux nouveaux retraités puisque pour eux le Mico majoré est augmenté du même montant.

          Répondre à ce message

          • Le 2 janvier à 13:39

            Merci pour votre réponse, donc c’est bien ce que j’avais compris le majex et compris dans le mico majoré.

            Sinon je lis dans la fiche 20, qu’on a droit au taux plein à partir de 67 ans, quelque soit le nombre de trimestres, c’est le cas pour mon mari en plus tous ses trimestres sont cotisés.

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 décembre 2023 à 13:36

    Bonjour,
    Je liquide ma retraite au 1er janvier 2024 à l’âge de 65 ans et 1 mois, avec 192 trimestres dont 26 validés, mais non travaillés, à l’étranger, donc assimilés et 18 assimilés en France (2 enfants, chômage). Donc 148 trimestres cotisés en tout et à l’âge légal de 62 ans, j’avais déjà le taux plein.
    Je suis polycotisante, Cipav, régime général, Ircantec, ARRCO..
    J’attends la notification définitive de l’assurance retraite, mais selon la dernière estimation, le montant brut de ma retraite de base est de 756,32. Ce montant comprend une surcote de 15 %.
    Sans la surcote il aurait été de de 657,49.
    127,00 euros proviennent de l’Assurance retraite et 530,49 de la CIPAV, régime non aligné.
    Le montant brut de ma retraite, retraites complémentaires comprises serait de 1320,72 euros
    Question :
    Le seuil du minimum contributif étant de 1352,23, mais celui de la retraite de base de 709,00 si j’ai bien compris, est-ce que j’aurai droit à un prorata du minimum contributif ? Est-ce bien le montant avant surcote qui est retenu ?
    Observation :
    Au dernier moment j’ai demandé l’annulation de réductions de cotisation à la CIPAV. Cet investissement, (retour sur investissement en 7 ans), m’a apporté un complément de retraite d’environ 42,00 euros mensuels à vie. Mais si je comprends bien, si je ‘avais pas fait cela, c’est par le minimum contributif que j’aurais peut-être eu la même majoration. J’ai compris trop tard, que quand on est à la limite du seuil, mieux vaut ne pas investir si ça fait dépasser tout juste le seuil. Mais comment le savoir ?
    J’aurai seulement « la fierté » d’avoir constitué ma retraite toute seul, sans l’aide de l’Etat… ;-)

    Je compte bénéficier par ailleurs du cumul emploi retraite intégral pour me constituer une petite pension supplémentaire.
    Merci de vos réponses,
    Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2023 à 18:40

      Pourquoi sans l’aide de l’Etat, c’est pareil pour tous. L’Etat ne verse de retraite qu’aux fonctionnaires de l’Etat.
      Ce sont les cotisations retraite qui servent à payer les retraites.
      La Cipav et l’assurance retraite sont des régimes de retraite de base.
      Cette fiche vous indique le mode de calcul pour un polypensionné en partant des seuls trimestres au régime général que vous n’indiquez pas).

      Répondre à ce message

      • Le 29 décembre 2023 à 12:09

        Merci pour votre réponse,

        Par "Sans l’aide de l’État", je voulais dire, sans ajout sous la forme du minimum contributif et par "seule", par mes propres cotisations et épargne, quasiment sans employeur ayant cotisé pour moi.
        Mes trimestres au régime général sont au nombre de 39.
        st- ce que je dépasse ou non le montant pour le minimum contributif ? Pour le calcul, faut-il partir du brut ou du net et avant ou après la surcote ?
        Cordialement,

        Répondre à ce message

        • Le 29 décembre 2023 à 12:15

          Votre Mico est égal à 39/167e puisque vous avez eu droit au taux plein. Mais il sera écrêté si vous dépassez avec ce montant le plafond de ressources du Mico.
          Le Mico est financé par les cotisations des salariés.

          Répondre à ce message

          • Le 30 décembre 2023 à 11:49

            Merci pour la qualité des réponses des bénévoles que vous êtes, pour le temps que vous y consacrez et pour l’existence de ce site. Ici c’est le seul endroit où l’on trouve rapidement et clairement réponse à toutes nos questions. Les différentes caisses de retraites donnent des avis contradictoires selon la personne sur qui on tombe et parfois très tardifs. Et même lors d’un rendez-vous physique avec la Carsat, la personne rencontrée début décembre mettait en doute la possibilité du Cumul emploi retraite intégral avec constitution de nouveaux droits, en prétendant que les décrets d’application n’étant pas encore publiés, rien n’était sûr encore. Entretemps il m’a été confirmé noir sur blanc, que si, c’est possible.
            Je vous souhaite tout le mieux pour la nouvelle année.!

            Répondre à ce message

            • Le 31 décembre 2023 à 17:06

              Si le décret est publié, la circulaire d’application n’est pas encore parue.
              La deuxième retraite est expliquée fiche 26.

              Merci pour les compliments, ils nous encouragent à continuer...

              Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 29 décembre 2023 à 19:48

    Bonjour,

    Malgré plusieurs contacts par téléphone ou par mail à la CARSAT depuis 2 mois, je vous contacte car je n’ai pas toujours pas eu de réponse claire, mais plutôt parfois contradictoire de leur part...

    Ma femme, née en juin 1956, a pris sa retraite au taux plein (166 trimestres validés) en octobre 2020 à l’âge de 64 ans révolus (et 1 trimestre).
    N’ayant cotisé que 116 trimestres, elle touche aujourd’hui le MICO (non majoré) soit 684,14 € et 292,10 € de l’ARRCO soit 976,24 € de retraite globale, soit inférieur au dernier plafond de retraite personnelle (1 352,23 €).

    1ère question :
    Le MICO non majoré a été augmenté le 1/9/23 à 709,13 € (25 € de plus), mais ma femme n’a pas eu cette augmentation.
    La CARSAT me répond (par écrit), que c’est parce qu’elle n’a pas 120 trimestres cotisés, et qu’elle n’a donc pas le MICO majoré !!
    Je pense que ce n’est vraiment pas la réponse exacte, puisqu’en lisant votre fiche 22, cette augmentation de 25 € ne concerne que les nouveaux retraités.
    Pouvez-vous me confirmer ?
    Mais, alors quel MICO (non majoré) va-t-elle toucher en janvier 2024 suite à l’augmentation de 5,3 % ? (D’ailleurs est-ce vraiment 5,3% pour les MICO non majoré et majoré ?)
    Y aura-t-il 2 MICO (non majorés) : un pour les nouveaux retraités, un pour les anciens retraités ?

    2ème question :
    Dans cette fiche 22, je découvre que les "trimestres AVPF sont maintenant pris dans les cotisés" dans la limite de 24 trimestres pour le calcul du MICO majoré !
    (je n’a pas vu le décret correspondant).
    Est-ce que cela s’applique aux anciens retraités (comme ma femme) ou uniquement aux nouveaux retraités arrivant à partir du 1/9/23 ?
    Le cas échéant, ma femme avait validé 8 trimestres AVPF (dans les années 80 et 81) qui n’étaient pas réputés cotisés donc non comptabilisés pour le MICO majoré.
    Avec cette nouvelle information, elle aurait donc 116+8 soit 124 trimestres cotisés, donc pourrait-elle, dans ces conditions, toucher le MICO majoré (égal ou supérieur à 120 trimestres cotisés) ?
    Et quel serait alors son MICO majoré avec l’augmentation prévue (est-ce bien 5,3 % ?) en janvier 24 ?
    Y aurait-il un effet rétroactif au 1/9/23.
    Pourrait-elle bénéficier de la MAJEX ?

    Merci pour vos réponses, j’espère avoir été assez clair, mais c’est vrai que tout cela est un peu compliqué, et que rien n’est indiqué sur le site de la CARSAT !
    Votre site est beaucoup plus riche en informations .. il y a un vrai problème d’information CARSAT, surtout depuis qu’on ne plus avoir de RV en présentiel (héritage du COVID !!!).

    Cordialement
    Philippe.

    Répondre à ce message

    • Le 29 décembre 2023 à 22:42

      1. Oui, sa retraite avec sa majoration au titre du Mico seront revalorisés de 5,3% en janvier et ainsi chaque année.
      Oui, seuls les nouveaux retraités en 2024 bénéficieront d’un Mico revalorisé comme le Smic de l’année précédente, donc en moyenne plus que l’indice des prix.
      2. La réforme n’est pas rétroactive : on ne modifie pas une retraite liquidée que ce soit favorable ou défavorable.

      Merci pour le compliment. Notre guide est écrit est tenu à jour pour nos militants retraités tenant des permanences syndicales pour renseigner les adhérents salariés.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 décembre 2023 à 17:01

    bonjour Claude je reviens vers vous je prends ma retraite au mois de janvier 2024 a toux plein 172 trimestres 91 cotisés je vous avez contacte pour le minimum contributif.
    auquel vous m aviez dit que j avais droit maintenant la caisse me dit qu’ il y a un plafond a ne pas dépassé qui est de 10170 euros de revenus de base sur les 25 meilleures années. moi j ai 11837 euros et ma retraite va être de 493 euros puisque c’est divisé par 2 . 50% est ce normal ? je n ai vu cette condition de plafond nulle part pouvez vous me renseigner merci beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 26 décembre 2023 à 17:18

      Le Mico majore votre retraite si le montant quel vous avez droit est inférieur. C’est un montant différentiel entre votre retraite et le Mico.
      Est-ce que vous avez reçu un courrier écrit avec ces informations ? Si vous avez 172 trimestres validés dans votre carrière vous avez droit au maximum du Mico de base. Le plafond de toutes vos retraites est indiqué au début de la fiche.

      Répondre à ce message

      • Le 26 décembre 2023 à 18:49

        en fait je n ai pas d écrit j ai juste la notification de retraite 493 euros après plusieurs mails elle m a appelé cet après midi et c est la quel m a parlé de cet histoire de plafond. je lui ai dit que je remplissait toutes les conditions a savoir l Age légal je suis née en 1960 172 trimestres et avoir liquidé ma retraite complémentaire.
        cela voudrait dire que celui qui a 423 euros de retraite a droit a 709 euros et celui comme moi qui a 493 euros n aurait droit a rien se serait injuste . ma retraite complémentaire et de 170 euros .
        je ne sais pas quoi faire elle n avait l intention de reprendre mon dossier.

        Répondre à ce message

        • Le 27 décembre 2023 à 10:48

          Les paroles n’ont pas de valeur juridique dans ce cas et ne peuvent pas être contestées. Attendez la notification écrite.

          Répondre à ce message

          • Le 27 décembre 2023 à 11:32

            bonjour Claude la notification je l ai reçu 493 euros pas de minimum contributif.
            je les ai rappelé ce matin elle m a dit que pour y avoir droit il me fallait 120 trimestres cotisés.
            pour moins de 120 trimestres cotisés elle me dit qu’ il ne faut pas dépasser ce fameux plafond dont je vous ai
            parlé que me conseillez vous de faire .
            je lui ai stipulé que sur tous les renseignements pour obtenir ce minimum contributif a aucun moment on ne parle de ce plafond elle m a dit que c était comme ça qu’ il ne fallait pas lire la documentation sur internet ou autre . je suis démunie je ne sais pas quoi faire
            merci pour votre réponse.
            je suis née en 1960 j ai l age 172 trimestres 91 cotisés retraite a taux plein .pour rappel

            Répondre à ce message

            • Le 27 décembre 2023 à 12:30

              Si votre retraite est liquidée après le 1er septembre 2023, si vous avez bien 172 trimestres validés, et si toutes vos retraites personnelles ne dépassent pas 1352 €, vous avez droit à une majoration au titre du minimum contributif normal portant votre retraite de base à 709 €.
              Si c’est la cas, vous pouvez écrire un courrier de recours amiable (recommandé AR) à l’assurance retraite comme expliqué fiche 5. Cela obligera une autre personne de contrôler votre liquidation.
              Mais je n’ai jamais vu cette erreur. Il y a un paramètre que vous ne prenez pas en compte, probablement.

              Répondre à ce message

              • Le 27 décembre 2023 à 13:40

                Claude ou puis je trouver des modèles de lettres de recours pour le minimum comtributif.
                merci

                Répondre à ce message

                • Le 27 décembre 2023 à 17:00

                  Vous trouverez un formulaire de saisine de la CRA au point 1 de la fiche 5. Je viens de l’ajouter pour prendre en compte votre demande.

                  Répondre à ce message

                  • Le 28 décembre 2023 à 15:06

                    merci Claude pour le formulaire je l ai envoyé ce matin.
                    Quel paramètre j aurai pu ne pas tenir compte ?
                    MERCI

                    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 décembre 2023 à 08:46

    Bonjour,
    Afin de déterminer le montant du minimum contributif,
    Je lis : " percevoir un total de retraites inférieures à un plafond de retraites personnelles (tout sauf la surcote) (plafond indexé sur le Smic) ; en cas de dépassement du plafond, le minimum contributif est écrêté."
    Puis a nouveau : je lis " Les deux majorations sont calculées à la liquidation, à la date d’effet de la pension. Si le total de la retraite résultant de ces calculs dépasse le plafond de retraites personnelles autorisé, la majoration due au titre du minimum est réduite du montant du dépassement."
    Dois-je comprendre : 1 temps/ le montant de retraites personnelles comprenant uniquement base + complémentaire autorise l’obtention du MICO avec un écrêtement du MICO éventuel versé en fin d’étape de conditions si dépassement ?
    2/.... "Si ces deux conditions sont remplies, la pension obtenue est majorée .." une nouvelle étude est faite comparent base + Complémentaire et MICO éventuellement calculé et le plafond.
    l’ensemble Base, Mico, complémentaire ne doit pas dépasser le plafond sinon écrêtement. Cela impliquerait que le montant total est au meilleur des cas plafonné a 1352,23 € ?
    Je vous remercie par avance de bien vouloir me préciser ces deux points.
    très bonne journée à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 28 décembre 2023 à 09:53

      1. Oui, comprenant toutes vos retraites personnelles.
      2. Oui, le total avec Mico est plafonné et c’est le Mico uniquement qui est réduit ou supprimé.

      Répondre à ce message

      • Le 28 décembre 2023 à 10:09

        la revalorisation ou augmentation du MICO suivra t’il le smig ? est-il alors automatique ? ou faut-il intervenir auprès de la carsat ?
        Je vous remercie beaucoup pour ces précieuses informations.
        En vous souhaitant de bonnes fêtes de fin d’année.

        Répondre à ce message

        • Le 28 décembre 2023 à 10:21

          Comme indiqué, une fois attribué, le Mico et la retraite sont revalorisés comme les retraites.
          L’indexation sur le Smic ne concernera que les nouveaux retraités.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 décembre 2023 à 11:11

    Bonjour Monsieur. Je viens vers vous pour deux petites question.Je suis à la retraite depuis le mois de Juillet 2023 à taux plein 67 ans.J’ ai 118 trimestres France, et 16 trimestres étranger, je touche le minimum contributif, avec la nouvelle réforme des retraites est ce que les personnes n’ayant pas les 120 trimestres cotisés vont voir leur minimum contributif augmenter au prorata des trimestres cotisés.Et ma deuxième question. Je continue de travailler, avec cette réforme , emploi, retraite est ce que les trimestres travaillés vont donnés droit à une nouvelle pension. Je ne sais pas si vous comprenez ma démarche, j’ai posé la question à la M S A qui reste sans réponse.Dans l’attente de vous lire, je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’ année.
    GC

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2023 à 11:21

      Comme indiqué, vous n’avez pas droit à la majoration de votre retraite de base car vous n’avez pas 120 trimestres cotisés.
      Comme expliqué au point 5 de la fiche 26, pour avoir droit à une deuxième retraite, il faut avoir avoir obtenu une retraite au taux plein. En prenant votre retraite à 67 ans, c’est votre cas.

      Répondre à ce message

      • Le 27 décembre 2023 à 13:27

        Merci pour votre réponse. Quand la réforme est sortie en septembre les personnes ayant 120 trimestres cotisés percevraient 100 euros pour le minimum contributif , et que pour les autres ce serait au prorata des trimestres cotisés. Merci pour votre gentillesse.
        GC

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 23 décembre 2023 à 10:44

    Bonjour,
    Je suis retraitée depuis le 01/06, née en 1961. J’ai une retraite de plusieurs caisses de retraite : Carsat, Cnracl, Cipav et Argir-arcco d’un montant total de 852€.
    J’ai 183 trimestres validés dont 115 à la Carsat et 68 autres régimes.
    Je n’ai que 84 trimestres cotisés au total (je pense qu’ils n’ont pas compté les trimestres AVPF) et un montant de Carsat de 354,88€ brut.
    La Carsat vient de m’envoyer un courrier pour un minimum contributif de 84,64€. Je ne comprends pas leur calcul.
    J’ai fait mon calcul pour le minimum contributif : 684,14 x (115/168) = 468,31, ce qui fait 113,43 € de minimum (montant en juin)
    Malgré avoir lu vos informations, je ne comprends pas s’il faut tenir compte des trimestres cotisés dans le calcul.
    Comment est-ce calculé pour avoir un montant de 84,64€ ?
    Qu’en pensez-vous ?
    Je vous remercie beaucoup et vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.

    Répondre à ce message

    • Le 23 décembre 2023 à 17:10

      La différence provient du dénominateur. Voilà l’explication retenue par la circulaire :
      « Affiliation à plusieurs régimes
      Tous les régimes de bases obligatoires sont retenus. La durée d’assurance est retenue telle qu’indiquée par ces régimes. Les trimestres sont totalisés même s’ils se superposent, et ne sont pas limités à 4 par an.
      La durée d’assurance à tous les régimes dépasse la durée d’assurance maximum du régime général :
      Le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance au régime général par rapport à la durée d’assurance à tous les régimes.
      Minimum non majoré réduit = Minimum entier non majoré × (Durée d’assurance au régime général ÷ Durée d’assurance à tous les régimes). »

      Selon vos éléments fournis, j’ai un résultat inférieur à celui de la Caisse : 684,14 x (115/183) = 429,92€ soit 75,04€. Les trimestres AVPF doivent être intégrés, ce qui augmente le numérateur.

      Répondre à ce message

      • Le 23 décembre 2023 à 20:26

        Bonjour,
        Je vous remercie pour votre réponse et je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 décembre 2023 à 17:32

    Bonjour,
    J’ai pris ma retraite à l’âge de 65 ans. (2016). Née en avril 1951, je devrais donc bénéficier, théoriquement, et si j’ai bien compris, du taux plein même sans avoir le nombre de trimestre nécessaire. (150 cotisés). Or, le montant de ma retraite s’élève à 545 € mensuel. À ce montant s’ajoute 90 € retraite complémentaire = 635 €, ce qui est inférieur au montant contributif. Il me semble donc que la cnav a dû commettre une erreur dans le calcul du montant de ma retraite.
    Je vous remercie de me renseigner.
    Bien cordialement.
    J. Bauer

    Répondre à ce message

    • Le 22 décembre 2023 à 18:45

      Si vous n’avez pas tous vos trimestres le minimum contributif est proratisé selon la formule : 688,00 € (valeur 2016) x 150 / 163 = 633,13 €. Cette somme doit être augmentée du coefficient de revalorisation de 1,097 soit à 694,40 €. La retraite complémentaire n’est pas prise en compte dans ce calcul.
      Vous pouvez faire réclamation mais la caisse peut vous opposer le délai de contestation qui est de 2 mois après notification de la retraite voir fiche 5

      Répondre à ce message

      • Le 22 décembre 2023 à 21:53

        Je vous remercie infiniment pour votre réponse.
        Oui, je sais que j’ai très largement dépassé le délai de réclamation, mais j’ignorais que je pouvais bénéficier du minimum contributif. N’appartient il pas à la CNAV de vérifier le montant des retraites attribués et de voir l’erreur.
        Si ma réclamation est rejeté, je vais, bien sûr, faire valoir mes droits, il y a t-il des avocats de la cfdt pouvant intervenir.
        Je souhaiterais aussi me rendre à la cfdt avenue Simon bolívar pour me renseigner. Pouvez vous me dire quels sont les jours d’accueil retraités. Merci.
        Bien cordialement.
        J. Bauer

        Répondre à ce message

        • Le 23 décembre 2023 à 10:20

          Il n’y a pas d’accueil avenue Simon Bolivar car ce sont les structures nationales. Pour paris, l’accueil se trouve près du métro Laumière. Mais il faudra attendre janvier. Les coordonnées sont indiquées dans cette page : CFDT Retraités Paris
          Rien en vous empêche d’effectuer maintenant un recours amiable auprès de la Cnav comme expliqué fiche 5.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 décembre 2023 à 11:09

    Bonjour ;

    Françoise née le 15/11/1959 Actuellement à Pôle Emploi sans indemnisation.
    Date de départ souhaitée 01.12.2026 âge du taux plein.
    Suite à simulation faite ce jour sur le site de la CARSAT, j’obtiens : Départ à 67 ans avec 148 trimestres pour un montant indicatif de : 880,18 € bruts par mois

    Ma question : Eligible au minimum contributif je souhaite savoir s’il est compris dans le montant fourni lors de l’estimation ou s’il viendra en supplément de celui-ci lors de la liquidation de ma retraite. Grand merci pour votre réponse ;. et comme j’imagine ne pas m’adresser à une Intelligence Artificielle Bonnes fêtes de fin d’Année.

    Répondre à ce message

    • Le 22 décembre 2023 à 15:13

      Puisque vous attendez 2026, sachez qu’un trimestre de plus après 67 ans augmente vos trimestres de 2,5% (10% pour un an) comme expliqué au point 8 de la fiche 19 : Majoration de durée d’assurance pour âge.
      Si votre retraite de base est de 880 € pour 148 trimestres, c’est supérieur au minium contributif de base.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 20 décembre 2023 à 20:34

    Bonjour,
    Je suis retraitée depuis le 01/06, née en 1961. J’ai une retraite de plusieurs caisses de retraite : Carsat, Cnracl, Cipav et Argir-arcco d’un montant total de 852€.
    J’ai 183 trimestres validés dont 115 à la Carsat et 68 autres régimes. Je n’ai que 84 trimestres cotisés au total et un montant de Carsat de 354,88€ brut.
    La Carsat m’a envoyé un courrier pour un minimum de 84,64€. Je ne comprends pas leur calcul.
    J’ai fait mon calcul pour le minimum contributif : 684,14 x (115/168) = 468,31, ce qui fait 113,43 € de minimum (en prenant le montant avant l’augmentation) . Malgré avoir lu vos informations, je ne comprends pas s’il faut tenir compte des trimestres cotisés. Concernant ces trimestres cotisés, si cela a une influence, il me semble que les trimestres AVPF n’ont pas été comptés dans ma carrière.
    D’autre part, ayant travaillé dans la fonction publique à mi-temps, les trimestres cotisés sont-ils comptés comme dans le privé ? c’est à dire 4 par an. J’ai l’impression que dans le public, on ne compte que 2 trimestres cotisés à mi-temps. Est-ce ça ? Je ne sais pas du coup si mon calcul est bon ? Si les trimestres cotisés ont été bien calculés ?
    Qu’en pensez-vous ?
    Je vous remercie beaucoup.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 19 décembre 2023 à 16:49

    Bonjour Madame, Monsieur, J’aurais voulu savoir, concernant la revalorisation des petites retraites (MICO), pour ma part, j’ai 78€ en plus, est-il vrai que le décret publié le vendredi 11 août 2023 au journal officiel, (et quel décret, car je ne l’ai pas trouvé ?), celui-ci indique : *Pour ne pas pénaliser les retraités les plus modestes, le décret prévoit de ne pas prendre en compte cette revalorisation exceptionnelle dans le calcul de deux prestations sociales : les aides au logement (APL) et la complémentaire santé solidaire (CSS). Pouvez-vous m’informer à ce sujet et m’envoyer le décret.
    Merci d’avance pour votre réponse et je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, mes sincères salutations.

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2023 à 23:17

      Décret 2023-752 : Article 6. –
      I. – Les dispositions du présent décret entrent en vigueur le 1er septembre 2023.
      II. – Par dérogation au I :
      1o Les dispositions du 2o de l’article 3 entrent en vigueur le lendemain de la publication du présent décret ;
      2o Les dispositions du 3o de l’article 3 ne s’appliquent qu’aux décès, disparitions ou absences survenus à compter du 1er septembre 2023.
      III. – La majoration prévue au V de l’article 18 de la loi du 14 avril 2023 susvisée n’est pas prise en compte dans les ressources de l’assuré qui en bénéficie :
      1o Par dérogation au I de l’article R. 822-4 du code de la construction et de l’habitation, pour le calcul des aides personnelles au logement mentionnées à l’article L. 821-1 du même code dont l’assuré bénéficiait au 31 août 2023.
      2o Par dérogation à l’article R. 861-10 du code de la sécurité sociale, pour la détermination des droits à la protection complémentaire en matière de santé, lorsque l’assuré en bénéficiait au 31 août 2023.

      Répondre à ce message

      • Le 20 décembre 2023 à 09:37

        Bonjour,
        Merci Claude pour votre réponse rapide et claire. Cordialement.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 19 décembre 2023 à 21:42

    Bonjour Claude,
    j’ai liquidé ma retraite cette année avec 172 tri dont 148 cotisés, avec carsat 378 € compl agirc arrco 692 € ( 378+692=1070 €) Un MICO s’est rajouté de 360 €
    REVISION de Ma complémentaire qui a réétudié mon dossier pour un montant de 878 €. ( 378 +878=1256€) et le Mico ré évalué à 124,50 €
    Aujourd’hui la carsat me demande 1670 € de trop perçu
    Je ne comprend pas leur mode de calcul concernant le montant du Mico octroyé avant et actuel ?
    Que pensez vous ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2023 à 23:34

      Je vous invite à faire le calcul vous-même à partir des informations contenues dans cette fiche pratique. C’est ce calcul qui vous dira si il y a une erreur de la Carsat ou pas.
      En effet, je ne comprends pas plus que vous les raisons de la révision du calcul de la Carsat. La retraite complémentaire n’a d’effet que sur le plafond et donc sur l’écrêtement éventuel de ce minimum contributif. Vous êtes certain que la Carsat n’a pas connaissance d’une autre Retraite personnelle ?

      Répondre à ce message

      • Le 19 décembre 2023 à 23:55

        Je suis tout à fait certain seulement carsat et agirc arrco, je calculé selon les règles et je ne comprends pas, le jour de la liquidation les montants de retraites personnelles sont calculés et encore loin des 1322 € du plafond..
        Je demanderai des explications.
        Merci Claude, je vous souhaite de passer de très belles fêtes.

        Répondre à ce message

        • Le 20 décembre 2023 à 00:03

          Les voies de recours à respecter sont expliquées fiche 5 de ce guide.

          Répondre à ce message

          • Le 20 décembre 2023 à 10:18

            Bonjour Claude, juste pour info.
            j’ai eu le service carsat qui m’envoie un formulaire à remplir afin de communiquer sur les rattrapages des nouveaux montants Agirc Arrco, ainsi une nouvelle notification sera faite.
            je croyais qu’ils communiquaient entre eux..
            Merci, Bonne journée

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 19 décembre 2023 à 09:19

    Bonjour,
    J’ai 70 ans et j’ai liquidé mes retraites.
    J’ai 23 trimestres cotisés en France et 51 trimestres cotisés en Angleterre.
    Quels trimestres comptent pour le minimum contributif ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2023 à 09:41

      Les trimestres au seul régime général de France car c’est contributif, donc en rapport avec vos droits à la retraite.
      Lisez la fiche 23 sur l’Aspa.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 décembre 2023 à 16:41

    Bonjour. Est-il possible de recevoir la majoration exceptionnelle de 100€ même si l’on ne touche pas le minimum contributif ? J’ai tout mes trimestres, la retraite à taux plein, 50%, mais environ 1000€ avec la complémentaire. Je suis en retraite depuis 2016.

    Répondre à ce message

    • Le 16 décembre 2023 à 17:10

      Oui, c’est possible si vous remplissez toutes les conditions indiquées. Quel est le montant brut de votre retraite de base ?

      Répondre à ce message

      • Le 16 décembre 2023 à 19:56

        Environ 900€. Merci pour votre réponse et bonne soirée. Laurent.

        Répondre à ce message

        • Le 17 décembre 2023 à 10:45

          Vous n’avez pas lu cette fiche : votre retraite de base dépasse le montant du minimum qui est de 847 €. Si votre retraite était inférieure à ce montant vous auriez la différence entre votre retraite et ce montant.

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 décembre 2023 à 16:16

    Bonjour

    après plus de 9 ans et 12 lettres recommandées auprès du président de la commission de recours à l’amiable , mon épouse n’a toujours pas obtenu l’attribution du montant correct de MICO

    Elle est polypensionnee , 61 trimètres valides Carsat et 29 trimestres valides CNR Algerie

    Le nombre de trimestres requis pour une retraite intégrale était de 161 au 01 12 2014

    Elle a eu ses retraites Carsat et Agirc Arcco liquides au 01 12 2014 puis sa retraite CNR avec prise d’effet su 01 07 2018 du à des retards d’échange d’information entre la Carsat et la CNR

    Nous avons reçu hier une nouvelle notification de retraite avec prise d’effet au 01 10 2022 avec une retraite de base = 120 euros et une majoration de minimum contributif de 130 euros

    Nous n’y comprenons rien

    Si je fais le calcul du MICO non majoré de mon cote je trouve en prenant en compte le nombre total de tous les régimes valides ) cela donnerait pour nous :
    708 x ( 90/261) = 396 euros qui viendrait se rajouter à ses 120 euros de retraite de base

    Merci de bien vouloir nous confirmer la bonne validité de notre calcul avant d’envoyer une autre réclamation auprès de la Carsat s’il vous plaît

    Dans cette attente

    Bien Cordialement

    Mme Nardi

    Répondre à ce message

    • Le 15 décembre 2023 à 22:27

      Le mode de calcul est expliqué dans cette fiche. Seuls les trimestres cotisés à l’assurance retraite sont pris en compte. Elle a droit à 61/161e. Le minimum est ajouté à sa retraite pour obtenir ce montant total. Des deux ne s’ajoutent pas.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 décembre 2023 à 10:16

    Bonjour,
    En réalité, j’ai 2 questions qui concerne ma maman de 91 ans.
    Je voudrais savoir si la pension de réversion entre dans le calcul du minimum contributif.

    Elle a eu 6 enfants et sa carrière professionnelle se résume à 24 trimestres, peut-elle prétendre au minimum contributif ?
    Je ne trouve nulle part où et comment faire pour obtenir ce minimum contributif. Merci pour elle.

    Répondre à ce message

    • Le 11 décembre 2023 à 10:38

      Non, seules ses retraites personnelles sont prises en compte.
      Le minimum lui a été attribué en même temps que sa retraite de base, au prorata des trimestres validés.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 décembre 2023 à 01:31

    J’ ai cotisé 109 trimestres en France. Est ce que j’ ai droit à l’ augmentation de retraite 2024

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 8 décembre 2023 à 16:53

    bonjour je serais a le la retraite le 1 er janvier 2024 j ai 172 trimestres dont 91 cotisés je suis née en 1960.
    aurais je droit au minimum contributif.
    merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 décembre 2023 à 13:49

    Bonjour, Je suis à la retraite depuis 2016, mais m’étant replongée dans ma notification de retraite quelque chose m’interpelle : le nombre de trimestre validé est 174. J’avais pris ma retraite 18 mois après l’age légal de l’époque et après l’age d’obtention du taux plein. Or sur ma notification de retraite il est noté : 174 trimestres cotisés, et nombre maximum de trimestres autorisés pour l’année 1953 (mon année de naissance) : 165. Est-ce que ça veut dire que ma retraite a été calculée sur 165 trimestres, et pas 174 ? (ce qui semble le cas car je n’ai eu aucune surcote) Sur le site cnav il est noté qu’en cas de dépassement du nombre de trimestres minimum et si on a dépassé l’age de la retraite, on peut avoir une surcote. Ca me semble contradictoire avec la mention de "maximum autorisé", puisque dans mon cas la retraite est calculée sur 165 trimestres (maximum autorisé) et pas sur les 174 que j’ai effectués, de ce fait je n’ai bénéficié d’aucune surcote. Le site de la cnav mentionne bien une liste de nombre maximum de trimestres utilisés par année de naissance.
    Est-ce que vous avez connaissance d’une explication ? Merci d’avance !

    Répondre à ce message

    • Le 5 décembre 2023 à 17:17

      Le maximum de la retraite de base est obtenu lorsqu’on a obtenir les trimestres pour le taux plein de 50%, donc dans votre cas à 165 trimestres.
      La surcote (ou majoration de la pension obtenue) commence à l’âge légal si on continue à travailler après cet âge. : voir point 4 de la fiche 20.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 décembre 2023 à 17:17

    Bonjour. Au point 4, vous dites que pour les pluripensionnés, chaque régime compare. Je touche de 3 régimes : la Carsat me donne 500,27€ avec le majex reçu récemment ( 60,60€ pour 100 trimestres) ; la MSA me verse 64,68€ également avec le majex pour 13 trimestres soit 7,56€ ; enfin , il me reste la cavimac qui me verse 295,53€ pour 76 trimestres validés, calcul fait sur 172T, je suis né en 1954. Ils ne m’ont encore pas accordé le majex. Doivent-ils me verser ce qu’il manque pour arriver aux 100€, c’est à dire 100 - (60,60+7,56)= 31,84€ ? Je vous remercie pour votre aide et pour vos conseils.

    PS : Je touche 102 € de l’arrco soit au Total : 500,27+64,68+295,53+102,02= 962,50€ pour une carrière complète !

    Répondre à ce message

    • Le 3 décembre 2023 à 17:52

      Si la Cavimac a bien ses règles alignées sur le régime général des salariés, elle attribue elle-même la retraite et la minimum contributif. C’est donc auprès de cette caisse que vous devez réclamer. La loi leur laisse un an pour tout recalculer. Mais vous pouvez leur écrire en signalant que vos autres régimes de retraite de base vous ont attribué la Majex.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 1er décembre 2023 à 14:47

    Bonjour,

    Je perçois une retraite base pour invalidité de 479€ net + 310€ net de retraite complémentaire. J’ai 192 trismestres validés et 90 cotisés. Est-ce que j’ai le droit de recevoir le minimum contributif ?
    Je vous remercie d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 2 décembre 2023 à 11:25

      Il me semble pour la mini normal mais pas le majoré. Merci de lire la fiche.

      Répondre à ce message

      • Le 2 décembre 2023 à 22:27

        Merci pour votre réponse.
        J’ai reçue la notification de Agire-Arrco . Est ce que je dois envoyer la notification à la Carsat ou c’est fait automatiquement ?

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 novembre 2023 à 09:23

    Bonjour et merci pour votre aide d avance.
    Je suis en retraite et j ai reçu ma notification courant septembre 2023 dans laquelle il était mentionné que je pourrais avoir droit au Micro (minoré dans mon cas) . J ai également reçu ma notification définitive agirc Arrco en novembre que j ai transmis à la CARSAT. 569 Euros pour ma retraite et 246 euros pour la complémentaire total 815 euros .
    Je pense avoir droit au Micro (calcul basé sur 141 trimestres tout trimestres confondus). Malgre mes différents messages envoyés à la CARSAT. Je n ai aucune réponse. Y a t il un délai ? Merci de m eclairet

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2023 à 11:15

      Connectez vous à votre compte retraite sur info-retraite.fr pour savoir si vous avez droit à d’autres retraites comme l’Ircantec car c’est bloquant.
      Vous pouvez écrire un courrier de recours amiable à votre CARSAT pour demander l’attribution du Mico comme expliqué fiche 5.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 20 novembre 2023 à 10:54

    bonjour, je suis aide soignant je voudrai savoir si les années contractuelles validées vont comptées pour du service actif ,je ne trouve pas de texte ,je vous remercie

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 novembre 2023 à 09:10

    bonjour Claude,

    ma question est la suivante : je perçois une retraite de base de 717 euros net (brut : 742 euros) + 344 euros net de retraite complémentaire. je ne bénéficie pas du minimum contributif. j’ai contacté la CARSAT qui m’a indiqué que je ne pouvais pas prétendre à la revalorisation de la retraite suite à la réforme (car retraite supérieure à 709 euros). la simulation sur le site CARSAT me donne une autre réponse et me dit que je peux prétendre à la revalorisation. je précise que j’ai 67 ans, 138 trimestres cotisés validés et calcul de ma retraite sur 173 trimestres retenus. leur réponse est elle exacte ? en principe, je dois recevoir un courrier de leur part pour leur réponse négative. MERCI pour votre réponse. Cordialement. Christiane

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2023 à 17:22

      La réponse orale n’est pas correcte. le point 4 de cette a été complété et précisé avec la circulaire d’application. Vous ne recevrez pas de courrier écrit car il serait inexact.
      Mais il faut être patient pour voir arriver cette Majex dans votre compte.

      Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2023 à 09:05

      Bonjour Claude
      Je vous remercie pour votre réponse rapide. Je ne manquerai pas de vous recontacter si j’ai du nouveau (ce qui m’étonnerait...). Je vous souhaite une belle journée. Christiane

      Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2023 à 12:47

      bonjour christianne et claude christiane je suis dans la mème situation que vous nous avons les mèmes retraites apres contactact tel avec carsat il m’ont répondu la meme chose qu’à vous en m’indiquant de faire un courrier ce que j’ai fait ce jour le 16/11/2023 je viens de recevoir par courrier la réponse suivante : le 9/novembre 2023 monsieur,je vous confirme que vous n’ètes pas titulaire du minimum contributif, votre pension étant supérieure au montant de celui-ci,elle ne peut donc etre majorée au titre de la majex recevez monsieur mes sincères salutations

      Répondre à ce message

      • Le 16 novembre 2023 à 14:34

        Ce n’est pas la même situation, ni la même réponse.
        On vous répond que le total de vos retraites dépassent le plafond de 1352 €. Est-ce le cas ?

        Répondre à ce message

        • Le 17 novembre 2023 à 00:05

          non claude ma retraite de base est de 752 euros brut ma complementaire de 345 brut total 1097 euros brut dans ce courrier du 16 novembre de la carsat on me répond:je vous donne la totalité du courrier monsieur je vous confirme que vous n’etes pas titulaire du minimum contributif votre pension étant supérieure au montant de celui-ci elle ne peut donc etre majorée au titre de la majex recevez monsieur mes sincères salutations votre correspondant nom et prénom du conseiller voila la totalité de la lettre . j’ai consulté la circulaire cnav 2023.21 sur la majex le point 2.1 explique en effet seules les retraites personnelles attribuées avant le 1 septembre 2023 portées ou non au minimum contributf peuvent etre assorties du majex cette circulaire du 2 novembre est signée par le directeur de la carsat .je vais dans un premier temps demander au correspondant carsat de me confirmer son courrier du 16 novembre ensuite si ce courrier est confirmé pourriez-vous m’indiquer la marche à suivre afin d’entammer des démarches afin de faire valoir nos droits car je pense ne pas etre le seul dans ce cas merci cordialement

          Répondre à ce message

          • Le 17 novembre 2023 à 07:03

            La Majex ne sera pas attribuée manuellement mais par un programme informatique mis à jour. Toutefois, vous pouvez contester une réponse écrire par un recours amiable comme expliqué fiche 5.

            Répondre à ce message

            • Le 17 novembre 2023 à 10:42

              bonjour claude voici la derniere reponse de la carsat à ma demande le 17/11/2023 à 9h il y a 1 heure environs nous vous informons qu’en effet il n’y a pas de conditions de subsidiarité liée au minimum contributif pour l’obtention du majex.en revanche le montant de votre retraite(752.20 euros)dépasse le plafond de la majoration du mico majoré au moment de l’attribution de votre retraite(747.57euros) de fait vous n’etes pas concerné par cette majoration exeptionnelle.svp claude pouvez-vous m’éclairer encore une fois plus je cherche à comprendre moins je comprend si vous pouvez m’apporter une réponse je serais très soulagé car mes nerfs vont bientot lacher merci pour votre travail cordialement

              Répondre à ce message

              • Le 17 novembre 2023 à 22:44

                Nous avons écrit le point 4 à l’aide de la circulaire Cnav 2023-21.
                Le mode de calcul indiqué est clair : o« n compare la retraite de base obtenue (Majex comprise) avec le plafond du Mico majoré, soit 847,57 €. Si besoin, on réduit du dépassement. » On ne droit pas comparer avec la retraite en cours.

                Répondre à ce message

        • Le 17 novembre 2023 à 05:14

          cher claude je me permet de vous envoyer une deuxième réponse en effet après avoir reconsulté la circulaire cnav 2023-21 du 2/11/2023 tout en bas de page est écrit mise à jour 9/11/2023 date du départ du courrier carsat(arrivé le 16) chez moi le départ du courrier à du partir alors que le correspondant carsat n’avait pas recu cette mise à jour j’espère que c’est la resolution du problème cordialement

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 novembre 2023 à 05:50

    bonjour on parle de minimum contributif et minimum contributif majoré je voudrai savoir si dans les 2 cas le maximum de toute les retraites privé et publique ne doivent pas dépasser 1352.23£je vous remercie

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 novembre 2023 à 21:35

    Bonjour je touche 208 euros carsat 84.84 euros agri arco 829 msa de retraite je voulais savoir si j allais être augmentée car je touche une petite retraite 1120 euros en tout merci de me répondre rapidement Mme boutard marie

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 12 novembre 2023 à 19:03

    J’ai 182 trimestre mais seulement 120 cotisés 4 enfants combien de retraite puis-je obtenir

    Répondre à ce message

    • Le 12 novembre 2023 à 21:05

      Votre retraite de base dépend de vos droits à la retraite acquis pendant votre carrière. Si cette retraite est inférieure au minimum contributif, vous aurez droit à une majoration pour avoir en tout 709 € plus une majoration au prorata de vos 120 trimestres cotisés comparé aux trimestres exigés pour votre année de naissance, soit environ 100 € bruts.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 novembre 2023 à 10:28

    BONJOUR CLAUDE

    La REVALORISATION du mico concerne t elle que le mico majoré ?

    Ayant le mico à taux plein (invalidité) au prorata de mes trimestres validés (344 euros ) donc mico non majoré ;
    est-ce qu’il n’est pas calculé de revalorIsation pour les - de 120 trimestres cotisés à taux plein ? Selon ce même mode de calcul ?
    MERCI CLAUDE de votre dévouement ;
    NS

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2023 à 11:19

      Les deux ont été revalorisés pour les nouveaux retraités en septembre 2023. Pour la majoration exceptionnelle, lisez le point 4. Il n’y a rien pour les moins de 120 trimestres cotisés.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 novembre 2023 à 19:06

    Le point 4 portant suer la majoration exceptionnelle (Majex) est mis à jour en fonction de la circulaire 2023-21.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 31 octobre 2023 à 13:00

    bonjour claude merci pour votre travail retraité depuis le 1/04/2023 ayant consulté votre fiche point 4 majex je vous soumet ma situation retraite de base 752euros complementaire 335 total 1085 brut je suis parti au taux maximum avec 168tr validés pour 134 cotisés j’ai eu au tel ce jour un conseiller carsat qui m’a signifie que je n’entrais pas dans le cadre du majex car voila sa reponse je n’avais pas une pension minimum or apres avoir lu et relu les conditions pour bénéficier du majex je coche toutes les cases sa réponse n’à pas variée je n’avais pas une pension minimum pouuvez-vous m’éclairer qant à sa reponse bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 31 octobre 2023 à 22:11

      Nous avons écrit en fonction des textes officiels. Aucune circulaire n’est parue avec les modalités pratiques appliquées par l’assurance retraite. Selon mes calculs, si vous avez déjà un minimum contributuf majoré, vous devriez avoir droit à 134/168e de 100 €.

      Répondre à ce message

      • Le 1er novembre 2023 à 05:54

        merci claude pour la rapidité de ta réponse quand je suis parti en retraite le 1/04/2023 je n’entre pas dans le dispositif mico car ma retraite de base est sup à 747euros elle est de 752euros brut donc le conseiller retraite de la carsat m’à signalé que je n’entrais pas dans le dispositif revalorisation car ma retraite était supérieure à 709.13euros j’ai eu cette note par mail sur mon compte retraite hier.ce qui signifie que leur simulateur et les conditions pour cette revalorisation sont erronnées.j’ai eu confirmation par un conseilleir casat par tel ma retraite de base sup à 709.13 m’empeche cette revalorisation donc les conditions ennoncees sur tout les sites sont fausses je les rapelle pour obtenir le majex 1/etre parti au taux max 50 2/avoir une carrière complète 168tr pour moi 3/le majex sera calculé nombre tri cotisés 125 pour moi4/ne pas dépasser 847.50 retraite de base et 1352 retraite base et complementaire il faut rajouter ne pas avoir une retraite de base sup à 709.13 euros brut je le rapelle la mème réponse m’a été faite par 3 conseilleirs differents carsat 2 par mail 1 par tel merci encore pour ton travail cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 1er novembre 2023 à 10:55

          La CFDT intervient depuis longtemps en faveur d’une retraite minimum pour tous. Les débats au parlement ont amené le gouvernement a annoncé cette hausse des basses retraites mais la mise en oeuvre est complexe. Il faut savoir que chaque année un retraité sur trois a droit au Mico.

          Selon notre documentation et les textes officiels, il n’y a pas de condition dans les textes d’avoir droit au Mico auparavant. Il y un plafond que je n’ai pas indiqué, la majoration exceptionnelle ne doit pas conduire la retraite de base à dépasser 847 € par mois.

          Comme l’assurance retraite n’a pas sorti de circulaire d’application, le personnel n’est pas informé correctement de la mesure. Vous devez attendre que la direction de l’assurance retraite mette tout au clair.

          Nous avons un exemple d’un de nos militants, retraité du régime général et du régime des fonctionnaires, il vient de percevoir un Majex (de faible montant) alors qu’il n’y a pas droit dépassant le plafond. Le programme écrit pour cette Majex n’est pas au point. Quand il le sera (la loi laisse juste septembre 2024), et quand la circuliare sortira, nous ne manquerons d’en faire état ici.

          Répondre à ce message

          • Le 1er novembre 2023 à 16:27

            quand on pense aux heures de mail et de tel pour comprendre le pourquoi du comment au sujet des retraites et à la fin on n’est pas plus avancé un mail à claude et j’ai trouvé ma réponse un jour férié qui plus est un grand merci claude pour ton travail et ton devouement très cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 1er novembre 2023 à 22:51

              Merci, c’est ma fête aujourd’hui avec vous ! J’ai répondu parce que j’étais disponible, nous avons beaucoup de questions chaque jour.

              Les renseignements contenus dans nos messages et ceux donnés par notre site sont permis par le bénévolat des militants et les cotisations des adhérents. Vous appréciez, rejoignez-nous !

              Répondre à ce message

              • Le 2 novembre 2023 à 12:14

                bonjour mon fils travaille actuellement dans une usine de pieces detachées automobile je vais lui soumettre l’inscription à votre syndicat quant à moi avec ma petite pension je suis obligé de reprendre un job j’en ferais de mème cordialement

                Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 30 juillet 2023 à 11:41

    bonjour je 67 ans femme voila bientôt 10 mois que je demande ma retraite je toujours cotisé sur des petits salaire 85 trimestre assurance retraite et 48 trimestre MSA je touche net 83 euro MSA 335 carsat 50 agirc 468 euros a 62 ans on m’avait dit d’attendre 67 ans pour avoir cette misère je pose de question on me répond c’est ca merci de me dire ce que vous en pense cordialement madame VIDALI PATRICIA

    Répondre à ce message

    • Le 30 juillet 2023 à 22:13

      Je suppose que vous êtes née avant 1953. Avant 67 ans, vos retraites auraient plus faibles encore car il y a une décote.
      Pour les retraites MSA et Carsat vous avez probablement droit à une majoration au titre du minimum contributif mais en fonction de vos trimestres ; si ce n’est pas indiqué sur vos notifications de retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 3 novembre 2023 à 14:55

        bonjour pardon de répondre tardivement je suis ne le 09/04/1956 pension de base carsat 136 euros contribution 250 euros 85 trimestre msa 83 euros 48 triestre j’ai pose de question envoyer des courrier aucune réponse cordialement madame VIDALI P

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 octobre 2023 à 16:31

    bonjour
    j’ai pris ma retraite en mars 2020 et j’ai me minimum contributif majoré. suite à la nouvelle réforme l’assurance retraite m’a informé que l’augmentation de celle ci se fera qu’en septembre 2024 .
    alors que certains retraités ont eu cette augmentation le 9 octobre.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 17:28

      La loi laisse jusque septembre 2024 pour appliquer la Majex, c’est exact. On vous le dit pour que vous ne les relanciez pas tous les mois. Mais pour ceux en retraite depuis 2011, c’est plus facile. Mais les premiers à l’avoir reçu ne sont pas les bons. Le réglage d’un programme informatique est toujours délicat et prend du temps. De toute façon, vous aurez un rappel depuis septembre 2023.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 octobre 2023 à 20:02

    Bonjour,
    En Invalidité Troisième catégorie, pensionné droit propre depuis 1984,(Handicapé avec un taux d’incapacité permanente Supérieur à 80 pour cent.) Ma pension invalidité a été substituée, par une pension retraite, A taux plein, A mes 62 ans.
    (comme tous les invalides ! quelque soit leur degré d’incapacité)

    OR, Un pensionné invalide catégorie 2 et 3 est inapte au travail et dont l’Incapacité d’exercer une activité, de part son handicap, se différencie, par rapport A un simple pensionné invalidité de catégorie 1 ( capable de travailler, donc de cotiser...)

    Malgré mes demandes et recours CRA , le Minimum contributif Majoré, ne m’a pas été attribué,
    Ils ont considéré mes 26 trimestres cotisés, et non l’ouverture des droits au titre de catégorie particulière, article L.351-8 CSS.
    contrairement A la législation en vigueur :

    Caisse nationale d’assurance vieillesse
    Circulaire Cnav 2005/30 du 04/07/2005
    Circulaire n° 2005/30 du 4 juillet 2005

    1 - L’ouverture du droit au minimum contributif majoré
    Ouvrent droit au minimum contributif majoré, les assurés qui ont obtenu une
    retraite au taux plein au titre :
     de la durée d’assurance (article L.351-1 CSS),
     des catégories particulières (article L.351-8 CSS),

    Circulaire Cnav 2009/17 du 16/02/2009
    Circulaire n° 2009/17 du 16 février 2009

    — 1 - Rappel de la règle prévue à l’article L.351-10 CSS concernant le minimum contributif majoré

    1 - Rappel de la règle prévue à l’article L.351-10 CSS
    concernant le minimum contributif majoré
    La pension de vieillesse au taux plein (50 %) est assortie, le cas échéant,
    d’une majoration permettant de porter cette prestation, lors de sa liquidation,

    Les assurés dont la retraite est liquidée au taux plein au titre :
     de la durée d’assurance (2ème alinéa de l’article L.351-1 CSS),
     des catégories particulières (article L.351-8 CSS),
    ouvrent droit au minimum contributif majoré.

    la durée d’assurance (article L.351-1 CSS)
    Code de la sécurité sociale Article L351-1
    Le montant de la pension résulte de l’application au salaire annuel de base d’un taux croissant, jusqu’à un maximum dit " taux plein ",
    en fonction de la durée d’assurance, dans une limite déterminée, tant dans le régime général que dans un ou plusieurs autres régimes
    obligatoires, ainsi que de celle des périodes reconnues équivalentes

     Catégories particulières (article L.351-8 CSS),
    Bénéficient du taux plein même s’ils ne justifient pas de la durée requise d’assurance ou de périodes équivalentes dans le régime général et un ou plusieurs autres régimes obligatoires :

    2°) les assurés reconnus inaptes au travail dans les conditions prévues à l’article L. 351-7 ;
    Article L351-7
    Peut être reconnu inapte au travail, l’assuré qui n’est pas en mesure de poursuivre l’exercice de son emploi sans nuire gravement à sa santé et qui se trouve définitivement atteint d’une incapacité de travail médicalement constatée, compte tenu de ses aptitudes physiques et mentales à l’exercice d’une activité professionnelle, et dont le taux est fixé par décret en Conseil d’état.

    Ce qui est mon cas, mais n’a pas été considéré par la CARSAT, malgré les textes applicables de la CNAV.

    Bien A vous, Daniel

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2023 à 23:06

      Oui, vous avez droit au minimum contributif majoré au titre des trimestres cotisés puisque vous avez eu droit à une retraite au taux plein.
      Remettant en cause les acquis de 2003, la loi 2008-1330 du 17 décembre 2008 impacte le minimum contributif majoré. Elle crée la condition d’avoir un nombre de trimestres définit par décret, d’avoir au moins 120 trimestres pour y avoir droit.

      Répondre à ce message

      • Le 19 octobre 2023 à 13:37

        Bonjour Claude,
        Quel est l’article dans la loi de 2008-1330 qui me concerne ?
        Tous Les Invalides partent à taux plein , à 62 ans quelque soit leur nombre de trimestre.
        Pour ma part, j’ai 26 trimestres cotisés. Or, les circulaires de la CNAV 2005/30 et 2009/17, stipulent bien que ’’ - L’ouverture du droit au minimum contributif majoré :
        Ouvrent droit au minimum contributif majoré, les assurés qui ont obtenu une retraite au taux plein au titre :
         de la durée d’assurance (article L.351-1 CSS),
         des catégories particulières (article L.351-8 CSS),
         les assurés reconnus inaptes au travail dans les conditions prévues à l’article L. 351-7 ;’’
        Ce qui est exactement mon cas.
        Pouvez vous m’eclairer ?
        Bien à vous, Daniel

        Répondre à ce message

        • Le 19 octobre 2023 à 18:23

          Merci d’éviter de nous faire un cours de droit, nous avons une documentation professionnelle.
          Je vous redis que vous avez droit au minimum contributif puisque vous avez eu droit au taux plein.
          Il sera calculé en fonction de vos trimestres validés pour le minimum de base, et en fonction de vos trimestres cotisés pour le minimum majoré à condition d’en avoir au moins 120.

          Répondre à ce message

          • Le 22 octobre 2023 à 09:35

            Bonjour Claude, Je n’ai pas la prétention de donner, à qui que se soit des cours de droit . Il convient, tout simplement de compléter “votre documentation professionnelle “, par les circulaires officielles ,de la CNAV (caisse nationale d’assurance vieillesse) qui ouvrent doit au minimum contributif MAJORÉ, à certaines catégories particulières, quelques soit le nombre de trimestres cotisés.

            Répondre à ce message

            • Le 22 octobre 2023 à 11:02

              Votre interprétation n’est pas exacte, je maintiens qu’il faut au moins 120 trimestres cotisés pour le Mico majoré (paragraphe 4 article D351-2-1 CSS).

              Répondre à ce message

              • Le 25 octobre 2023 à 11:51

                Bonjour claude,
                Vous avez raison sur la Article L351-10 Version en vigueur depuis le 01 septembre 2023
                Modifié par LOI n°2023-270 du 14 avril 2023 - art. 18 (V)
                Mais ces dispositions s’appliquent aux pensions prenant effet à compter du 1er septembre 2023.

                Or ma pension a a été liquidée en 2022 !

                Le Rappel de la règle prévue à l’article L.351-10 CSS,
                concernant le minimum contributif majoré applicable avant 2023 est le suivant :

                Les assurés dont la retraite est liquidée au taux plein au titre :
                 de la durée d’assurance (2ème alinéa de l’article L.351-1 CSS),
                 des catégories particulières (article L.351-8 CSS),
                ouvrent droit au minimum contributif majoré.

                Je m’adresse A vous , Claude, sur ce site cfdt-retraités,
                afin que vous m’apportiez une réponse, sur l’application de ces circulaires CNAV,
                qui me concernaient directement, en 2022.

                Bien A vous,
                Daniel.

                Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 23 octobre 2023 à 17:30

    bonjour : jai ma retraite depuis aout 2022. je touche le minimum contributif,mais le montant que je touche est de 89,81 je me suis renseigner sur internet jai vu que je devait touché 162euros pouvez vous maider, je voudrais savoir si ces vraiment cette sommes que je dois toucher merci davance

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 octobre 2023 à 14:34

    Bonjour
    Je suis née en 1947 ; ma retraite a été liquidée en 2007 avec 175 trimestres retenus et 134 cotisés ;ma retraite sans la complémentaire est de 719,28 euros ;aurais-je droit à l’augmentation svp ? J’ai posé la question à la carsat qui m’a répondu que non parce -que la retraite a été liquidée en 2007 est ce normal ? Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2023 à 16:22

      Aucune circulaire d’application n’est parue, empêchant les salariés de vous renseigner correctement. Les textes ne vous excluent pas pour une retraite liquidées en 2007.
      Si vous avez 134 cotisés alors qu’il vous en fallait 160 à l’époque, votre Majex devrait être de 100 € X (134/160e). Mais nous ne sommes pas à l’abri d’une interprétation autre.
      Pour vous il faudra attendre des mois avant que vos droits soient calculés. Quand nous aurons plus de précisions nous l’indiquerons dans cette fiche.

      Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2023 à 18:43

      MERCI pour votre réponse .

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 octobre 2023 à 11:13

    Bonjour Claude,
    _Pour le calcul de La revalorisation de 100 €, est-ce bien :
    MAJEX = retraite de base + Mico versé actuellement minimum contributif de base et sa majoration + Complémentaire ?
    plafond à respecter 1352 €.
    Merci par avance pour cette information.

    Répondre à ce message