C. Retraites Sécu


22 Pension de base minimum et maximum


La pension de base au taux plein ne peut pas être inférieure à un montant minimum, dit « minimum contributif ». Il peut être majoré au titre des périodes cotisées. Il ne faut pas confondre ce minimum contributif avec le minimum vieillesse (Aspa). Ce dernier est une aide sociale sous condition de ressources constituant un revenu minimum des personnes âgées (voir fiche 23).

Mises à jour :
- ajout de l’exemple 1 ;
- montants 2019 (10/1/19).

1. Histoire et actualité syndicale du minimum contributif

Le minimum contributif ne concerne qu’une partie de la retraite obligatoire, le régime de base. Retraite forcément complétée par la retraite complémentaire, soit en moyenne un tiers des pensions pour ceux ayant été sous le plafond sécu. On ne peut pas comparer le minimum contributif avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées).

Le minimum contributif, institué en 1983, est à mettre à l’actif de la CFDT. Nous revendiquions, pour ceux qui ont cotisé mais ont perçu de faibles salaires, un minimum de toutes les pensions égal au Smic. En janvier 1984, le minimum contributif représente environ 73 % du Smic net. Avec la retraite complémentaire Arrco, il garantit ainsi un revenu mensuel légèrement inférieur au Smic net (95 %).

Il est revalorisé chaque année comme les pensions. Mais depuis 1986, ces revalorisations sont indexées sur les prix et non sur le Smic. Ainsi, le montant du minimum contributif brut est tombé à 55,5 % du Smic net en 2003.

Une première étape a été obtenue lors de la réforme de 2003 : « En 2008, le minimum de pension s’élèvera à 85 % du Smic net pour une carrière pleine. » Trois revalorisations ont permis ces 85 % du Smic en 2008 (pour une carrière complète et pour un retraité non imposable).

Pourquoi le Smic net ? Si le bénéficiaire du minimum contributif n’est pas imposable, cas le plus fréquent, sa pension n’est pas soumise aux cotisations sociales, contrairement au salarié au Smic soumis, lui, à des cotisations estimées à 21 %. On ne revendique pas une retraite supérieure au Smic.

Depuis 2011, le financement du minimum contributif n’est plus entièrement assuré par les cotisations mais par la Fonds de solidarité vieillesse. Ce fonds finance ce qui relève de la solidarité nationale.

Selon la loi de réforme des retraites de novembre 2010, le minimum contributif n’est plus versé si avec les autres retraites, le nouveau retraité a déjà plus qu’un montant proche du Smic net (voir encadré Attention).

C’est toujours une priorité revendicative de la CFDT : obtenir un minimum de pension pour une carrière complète égal au Smic net (pension de base + retraite complémentaire).

Le minimum contributif ne doit pas être confondu avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées) appelée auparavant « minimum vieillesse ». Cette dernière est une aide sociale qui ne peut pas être comparée avec le minimum contributif, car elle n’a pas le même objet, comme expliqué dans la fiche suivante.

Bon à savoir

Minima contributifs

Si liquidation à partir de janvier 2019 et pour une carrière complète :
-  minimum contributif normal mensuel : 636,56 € ;
- minimum contributif majoré mensuel : 695,59 €.
Si la carrière n’est pas complète, ce minimum contributif sera calculé au prorata des trimestres validés.
Les montants sont revalorisés en même temps que les retraites.

2. Les principes du minimum contributif

Le régime de retraite calcule la pension de base à partir des droits acquis par les cotisations personnelles. Si cette pension de base au taux plein (hors avantages complémentaires) est inférieure à un montant dit « minimum contributif », la pension est portée au minimum.

Ce minimum se compose de deux étages :

  •  le minimum calculé compte tenu de la durée d’assurance ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées si au moins 120 trimestres sont cotisés (tous régimes confondus).

Le minimum et la majoration sont calculés à la liquidation, à la date d’effet de la pension. La comparaison avec le montant calculé de la retraite est faite une seule fois à cette date. La pension étant liquidée, les augmentations éventuelles du minimum contributif ne s’appliquent qu’aux nouveaux retraités.
Les avantages complémentaires ajoutés après avoir porté la pension au minimum sont les suivants :

  •  majoration de 10 % pour trois enfants ;
  •  majoration pour conjoint à charge (supprimée pour les nouveaux retraités par la réforme de 2010) ;
  •  majoration pour tierce personne ;
  •  majoration de la réversion pour charge d’enfant.

Le minimum contributif normal s’applique à tous les trimestres validés, donc y compris ceux non cotisés par l’intéressé (chômage, maladie, accident de travail, service militaire, majorations de trimestres, etc.).
Le minimum contributif normal peut bénéficier d’une majoration. Il se fait au titre des périodes ayant donné lieu à cotisations à la charge de l’assuré.
Le calcul de la pension de réversion du conjoint survivant d’un bénéficiaire du minimum contributif se fait sur le montant de base, avant alignement sur ce minimum. Ce qui est regrettable.

Attention !

Le minimum contributif réservé aux basses retraites

Depuis janvier 2012, les pensionnés ne bénéficient plus automatiquement du minimum contributif. Si l’ensemble de leurs pensions de retraite personnelles légalement obligatoires (y compris les majorations) est inférieur à un montant (plafond), ils voient leur pension de base augmentée à hauteur du minimum comme expliqué au point 3 ci-dessous. En cas de dépassement du plafond, le minimum contributif est écrêté.

Fixé à 1 005 € en janvier 2012, ce plafond s’avère trop faible pour de nombreux retraités. Un décret en porte le montant à 1 120 € par mois à partir de février 2014. Il est revalorisé aux mêmes dates et dans les mêmes proportions que le Smic (1135 € en 2016, 1 145 € en 2017, 1160 € en 2018, 1 177 € en 2019).

Pour appliquer cette réforme, un système d’information partagé entre les 37 régimes de retraite s’est mis en place, trop lentement. C’est pourquoi une avance peut être accordée au pensionné, en attendant l’achèvement des opérations d’échanges d’information. Si le montant éventuel du minimum est égal ou supérieur à un seuil de 10 % du minimum, l’avance est effectuée. La régularisation éventuelle se fera ultérieurement.
Source : Loi du 9 novembre 2010 (article 110). Décret 2011-772 du 28 juin 2011. Arrêté du 5 octobre 2011. Décret 2014-129 du 14 février 2014.

3. Le calcul du minimum contributif global

Pour obtenir le montant du minimum contributif global, on calcule :

  •  le minimum en fonction de la durée d’assurance totale validée ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées supérieures à 120 trimestres.

La majoration pour périodes cotisées entières est égale à la différence entre le minimum majoré et le minimum non majoré.

Pour un assuré affilié au régime général seulement, le minimum est entier si l’assuré réunit la durée d’assurance maximum prévue pour le calcul de la pension. S’il ne réunit pas cette durée d’assurance, le minimum est réduit proportionnellement.
La majoration pour périodes cotisées est réduite compte tenu des trimestres cotisés par rapport à la durée d’assurance maximum. Elle est égale à la différence entre les montants entiers du minimum contributif majoré et du minimum contributif non majoré.

Le montant de la majoration est entier si la durée d’assurance cotisée au régime général est égale ou supérieure à la durée de proratisation. Dans le cas contraire, le montant de la majoration est réduit au prorata de la durée d’assurance cotisée au régime général sur la durée de proratisation.

Exemple 1. Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 162 trimestres dont 110 cotisés. Il n’ouvre pas droit à la majoration (minimum 120 trimestres cotisés). Il bénéficie de la majoration de base.
La durée requise est de 164 trimestres car il est né en 1952, il ne peut prétendre qu’au minimum contributif proratisé : 629,62 x 162/164 = 621,94€. Et à condition que l’ensemble de ses pensions de retraite soient inférieures au plafond (1120 €).

Exemple 2.Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 172 trimestres, dont 156 cotisés donnant lieu à majoration. La durée d’assurance requise est de 164 trimestres, car il est né en 1952.
Le calcul sera le suivant :

  •  minimum : 629,62 x 164/164 = 629,62 € ;
  •  majoré : (688 – 629,62) x 156/164 = 55,53 €.
    Montant du minimum contributif majoré : 629,62 + 55,53 = 685,15 €. Il sera ensuite comparé au montant de la retraite calculée.Ce double dispositif de calcul expliqué dans l’exemple s’applique à toutes les liquidations de pension. Ainsi, tout assuré qui a cotisé au régime général ou à la MSA (salariés agricoles) et qui remplit les conditions peut en bénéficier, qu’il soit unipensionné ou pluripensionné.
Attention !

Une pension liquidée suit les autres pensions

Le minimum est accordé au moment de la liquidation de la pension sur la base du montant connu à cette date. Son montant évolue ensuite comme toutes les pensions par une indexation sur les prix. Toute revalorisation qui porte directement sur le montant qui fait référence pour l’année ne concerne pas les pensions antérieurement liquidées au niveau du minimum. Cela a été le cas, avec la réforme de 2003, en 2006 et 2008. Ainsi, le bénéficiaire de 2003 n’est pas concerné par les revalorisations de 9 % obtenues pour 2006 et 2008.

4. Le calcul du minimum contributif global pour un pluripensionné

Sous réserve qu’il ne dépasse pas le plafond (voir encadré « minimum réservé aux basses retraites »), pour l’assuré ayant été affilié à plusieurs régimes, le calcul du minimum dépend de la durée d’assurance totale. Tous les régimes de base obligatoires sont retenus, même s’ils ne prévoient pas de montant minimum.
La durée d’assurance est celle indiquée par les autres régimes. Les trimestres sont totalisés même s’ils se superposent, et ils ne sont pas limités à quatre par an.

Si la durée totale d’assurance ne dépasse pas le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance par rapport à la durée d’assurance maximum.

Si la durée totale d’assurance dépasse ce nombre, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance au régime par rapport à la durée d’assurance à tous les régimes.

La majoration est aussi répartie entre les régimes, puis réduite compte tenu des trimestres cotisés à l’ensemble des régimes par rapport à la durée d’assurance maximum pour la pension du régime général. La majoration n’est pas réduite, dès que le total des trimestres cotisés tous régimes confondus est au moins égal à cette durée maximum.

Comme c’est assez compliqué à comprendre, voici les formules de calcul :

  •  minimum non majoré x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) ;
  •  majoration entière x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) x (trimestres cotisés tous régimes / durée d’assurance maximum).

5. Les trimestres considérés comme cotisés

Les périodes retenues au titre des trimestres cotisés sont les périodes de cotisation à un régime de base français, sauf les périodes d’affiliation à l’assurance-vieillesse des parents au foyer (voir tableau).

Il s’agit des périodes suivantes :

  •  cotisation à l’assurance-vieillesse obligatoire, par rachat de cotisations, par cotisations arriérées ;
  • assurance volontaire-vieillesse, congé de formation et de stage de formation professionnelle ;
  • versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux et de la durée d’assurance ;
  •  validations sur présomption ainsi que validations de carrière au titre de la loi du 26 octobre 1964.

Les périodes qui ne sont pas retenues :

  •  les périodes assimilées : chômage, maladie, maternité, invalidité, AT, service national ;
  •  les périodes reconnues équivalentes et celles de l’AVPF ;
  • la majoration de durée d’assurance pour enfant, congé parental, pour enfant handicapé, pour les assurés de plus de 65 ans ;
  •  les versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux uniquement.

Sont également prises en compte les périodes validées par les régimes étrangers dans le cadre des règlements communautaires et des accords internationaux de sécurité sociale. Si la distinction entre les périodes d’assurance, d’emploi, de résidence et les périodes assimilées n’apparaît pas, c’est l’ensemble des périodes qui doit être retenu en tant que périodes cotisées.

Tableau 1. Durées d’assurance considérées comme cotisées et autres

Périodes Durée pour le taux Durée cotisée Durée d’assurance au régime général
Périodes de cotisation à l’assurance obligatoire Oui Oui Oui
Cotisations arriérées Oui Oui Oui
Périodes reconnues équivalentes Oui NON NON
Périodes assimilées Oui NON Oui
Majoration d’assurance enfant Oui NON Oui
Majoration de durée d’assurance + 65 ans NON NON Oui
Assurance volontaire vieillesse (ex. : ATA, routiers) Oui Oui Oui
Rachats de cotisations Oui Oui Oui
Validation gratuite (loi du 26 décembre 1964) Oui Oui Oui
Versement pour la retraite effectué au titre du taux de liquidation et de la proratisation Oui Oui Oui
Versement effectué au titre du taux uniquement Oui NON NON
Assurance-vieillesse des parents au foyer (AVPF) Oui NON Oui
Congé formation Oui Oui Oui
Périodes validées par présomption Oui Oui Oui
Stagiaires FP et cotisations prises en charge par l’État Oui Oui Oui
Périodes cotisées autres régimes obligatoires Oui Oui NON

6. Maximum de la pension

Le montant de la pension ne peut pas être supérieur à 50 % du montant du plafond de la sécurité sociale en vigueur dans l’année de la liquidation (avantages complémentaires non compris). Ainsi, si le calcul de la pension (Sam x taux) fait apparaître un résultat supérieur à 50 % du plafond en cours, la pension est alors « écrêtée », pour être ramenée à ce maximum possible.
Du fait de l’indexation sur les prix des salaires portés au compte individuel, cet écrêtement ne se rencontre presque jamais. Le plafond augmente plus vite que les salaires portés au compte. Seuls quelques salariés, à employeurs multiples, dont le cumul des salaires cotisés a dépassé le plafond pendant plusieurs années, peuvent être concernés par ce plafonnement.
Toutefois, si l’assuré bénéficie d’une surcote, la pension servie peut être supérieure au maximum.

Poser une question

1498 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 juin à 15:26, par Charlotte

    Bonjour
    Je suis à la retraite depuis janvier 2019
    J ai cotisé en tant que salarié et commerçant
    J ai droit au minimum contributif,d ailleurs la retraite des indépendants vient de me le signifier en augmentant ma pension.
    Pour l instant,la Carsat ne me verse que ma retraite de base sans le supplément mico
    Ce versement va til être automatique ou dois je le réclamer ?
    Sera t il rétroactif ?
    Merci beaucoup

    Répondre à ce message

    • Le 14 juin à 18:31, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est surprenant, vous auriez du bénéficier de la Lura (fiche 21) et n’avoir qu’une seule retraite de base. Le Mico est automatique mais il est attribué quand la caisse à l’assurance que toutes vos retraites sont liquidées et qu’elle connait le montant total.

      Répondre à ce message

      • Le 15 juin à 14:05, par Charlotte

        Bonjour
        Apparemment la LURA concerné les assurés nés à partir de janvier 1953 et moi je suis née en novembre 1952
        Donc je suppose que chaque caisse doit me verser ma retraite de base augmente du mico...
        Dois je envoyer un courrier à la Carsat pour savoir où en est mon dossier et le minimum contributif qu ils devraient me verser ??
        Merci beaucoup pour votre réponse très rapide

        Répondre à ce message

        • Le 15 juin à 14:19, par Claude (CFDT Retraités)

          Si toutes vos retraites de tous les régimes obligatoires sont liquidées, la Carsat devrait vous calculer votre Mico. Vous pouvez écrire un recours amiable (voir fiche 5).

          Répondre à ce message

          • Le 18 juin à 15:09, par Charlotte

            Bonjour
            Je suis polypensionne et j ai cotisé aux 3 caisses,fonctionnaire.carsat et rsi
            J ai été fonctionnaire de 1969 à 1973,mais comme je n étais pas titularisee,on m a signalé que mes trimestres cotisé seraient intègre au régime général de la sécu,donc CARSAT.
            Ayant droit au mico majoré, est ce que je recevrait le mico fonctionnaire plus mico CARSAT ou vont il être regroupés en un seul mico CARSAT ??
            Merci pour votre reponse

            Répondre à ce message

            • Le 18 juin à 21:59, par Claude (CFDT Retraités)

              Oui, tous vos droits à la retraite de base ont été transférés à l’assurance retraite (Cnav et Carsat) et pour la complémentaire à l’Ircantec (qui a du vous demander un complément de cotisations). Comme expliqué fiche 21, si vous bénéficiez de la Lura, le Mico sera commun.

              Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 juin à 15:39, par poinas marie-hélene

    Bonjour, beaucoup de mal a comprendre le minimum contributif... j’ai commencé à 14 ans,en 1962 , 217 trimestres retenus et 186 cotisés , je touche une pension de 772€ de la carsat et 264 €de l’ircem , ce qui me fait un montant de 1016€, on nous parle de cotisations sur des bas salaires ,les emplois dans la confection avaient des salaires très bas pour beaucoup d’heures par semaines, je suis en dessous du minimum qui actuellement est de 1177€, puis-je prétendre à une réajustation de ma pension ?...cordialement
    M-H Poinas

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 21:33, par Claude (CFDT Retraités)

      Le minimum contributif est pour vous de 595 € mais vous avez largement plus de retraite de base. Vous citez le montant plafond de toutes les retraites de tous les régimes qui ne doit pas être dépassé pour avoir droit au Mico.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 mai à 14:09, par lucie christian

    bonjour,
    j’ai travaillé de 1970 à 2018 ; j’ai 140 trimestres validés dont 115 cotisés
    32 en salariée, 68 en commerçante et 15 en artisan
    je perçois en retraite de base : 80,95 en salariée 248,87 en commerçante et 27,70 en artisan soit 357,32€
    en complémentaire : 27,89, 63,87 et 10,70 soit 102,46€
    soit au total 459,78€
    auquel s’ajoute 135,42€ de rente MEDICIS soit 595,20€ de retraite totale
    ai-je droit au minimum contributif et pouvez vous m’en donner le calcul
    en vous remerciant sincères salutations

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 16:01, par Claude (CFDT Retraités)

      Cette fiche vous donne la méthode de calcul pour vos retraites de base en calcul unique (Lura) si vous avez pris votre retraite après juin 2018 et si vous aviez droit au taux plein.

      Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 22:40, par Claude (CFDT Retraités)

      Je m’aperçois que je ne vous ai pas donné la bonne réponse, elle était destinée à une autre question.
      Vous donnez pas votre année de naisse et donc je ne connais le nombre de trimestres exigés pour vous.
      D’autre part, je sui surpris que vous ayez deux retraites comme commerçante et comme artisane alors que c’est le RSI qui gère depuis la fusion de l’Organic et de la Cancava.
      Si vous avez obtenu la retraite sans décote, vous avez droit au minimum contributif. Si vous êtes née en 1953, il vous faut 165 trimestres. Le minimum contributif salarié sera de 634 € / 165 * 32 = 122 €. Comme vous ne les avez pas je suppose que vous avez demandé votre retraite avec une décote, donc vous n’avez pas droit au minimum contributif.
      Lisez la fiche 23.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 12 juin à 16:43, par jean 13100

    Bonjour,
    Ma compagne née en janvier1955, n’a que 144 trimestres validés actuellement et aura le taux plein à 67 ans donc en janvier 2022.
    Comme elle fait un travaille pénible, elle pense s’arrêter de travailler avant, par exemple en juillet 2020 et demander sa retraite au 1er février 2022, pour bénéficier du taux plein et du minimum contributif normal et majoré.
    Mes questions :
    1- Faut-il être encore en activité jusqu’à l’âge du taux plein pour en bénéficier ?
    2- Faut-il être encore en activité jusqu’à l’âge du taux plein pour bénéficier du minimum contributif normal et majoré ?
    En vous remerciant.
    Jean

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 22:20, par Claude (CFDT Retraités)

      1. Non.
      2. Non. Mais le montant dépendra des trimestres acquis.

      Répondre à ce message

    • Le 13 juin à 09:59, par jean 13100

      Merci pour votre réponse.

      Je viens de découvrir .

      Si ma compagne cesse de travailler en juillet 2020, elle aura 148 trimestres cotisés.
      Si elle demande sa retraite au 1er mai 2023, cad 5 trimestres après l’âge du taux plein, elle aurait sa durée d’assurance augmentée de 12.5% (5 x 2.5), donc 148 x 1.125 = 166.5 ramenée à 166 trimestres pour la génération 1955.
      Dans ce cas, elle aurait :
      -  le minimum contributif complet soit 636.56€
      -  Plus la majoration du minimum contributif au prorata soit : 59.03 x 148/166 = 52.63€

      Pouvez-vous me confirmer que j’ai bien compris et que mes calculs sont exacts ?
      (Indépendamment des promesses de Macron sur la revalorisation du minimum contributif)
      En vous remerciant.
      Jean

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 juin à 10:44, par portolleau estelle

    Bonjour.
    Je suis née en 1957 , j ai déposé un dossier retraite et je vais toucher ma retraite a partir du mois d août 2019. J ai 50 trimestres cotises et ma retraite m a été attribuée au titre de l inaptitude au travail . Je vais touché 92.93 euros net par mois.
    ma question est la suivante /
    j ai reçu la notification de retraite de l assurance retraite, et au bas de la page de ce courrier, il est indiqué , votre retraite pourrait être majorée du minimum contributif dont le montant dépend, notamment,du total mensuel de vos retraites personnelles.Lorsque nous en connaîtrons les montants, nous pourrons déterminer automatiquement si vous avez droit à cette majoration et quel sera son montant.
    Je précise que je n ai pas d autre retraite personnelle.
    Puis je prétende a toucher un peu plus .
    merci pour votre réponse.
    respectueusement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 avril à 15:12, par Sofia

    Bonjour

    J’ai 96 trimestres de retenues jai aussi élevée trois enfants quelle retraite prétendre quel minimum prétendre pourriez vous m’eclairer svp merci

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 16:31, par Arthur

      Bonjour,

      J’ai 71 trimestres combien je toucherais à ma retraite à 62 ans ?
      J’ai 240,32 points ARRCO ?

      Merci de votre réponse.

      Répondre à ce message

      • Le 12 juin à 22:23, par Claude (CFDT Retraités)

        Pas beaucoup, lisez la fiche 21 car vous n’aurez pas droit à ce minimum.
        POur l’Arrco, lisez la fiche 37, la pension sera annuelle et le point vaut 1,25 € environ.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 juin à 09:15, par Ghislaine

    Bonjour je voudrais d’abord souhaiter bon courage à tous ceux qui ont droit au minimum contributif. Si ils doivent se battre autant que moi pour l’obtenir il va leur falloir beaucoup d’endurance. J’y ai droit depuis un an, d’ailleurs le RSI me verse le mico depuis le début, mais pour la carsat rien ne m’est encore versé seule ma retraite de base de 333 € m’est versée j’ai dû faire une requête au TASS. Mais les dates d’audiences peuvent être très longues, jusqu’à 3 ans voir plus ! Impossible d’avoir des rendez-vous à la carsat et chaque fois que je pose une question sur les documents manquants ils me répondent très évasivement que mon dossier est en cours et qu’il est méme a jour depuis le 27 mars !!! Que faire ? Merci de vos lumières .

    Répondre à ce message

    • Le 5 juin à 22:35, par Claude (CFDT Retraités)

      En plus de votre requête au Tass (transférée au TGI voir fiche 5 en janvier 2019), allez voir le défenseur des droits de votre département.

      Répondre à ce message

      • Le 6 juin à 09:50, par Ghislaine

        Comme je vous l’ai dit j’ai tout essayé, y compris par deux fois, le médiateur de la République à la maison du citoyen mais rien n’y fait. je n’ai d’ailleurs pas eu l’impression que monsieur Toubon et ses services soient d’une grande efficacité, ni qu’ils aient un grand suivi des dossiers. À part un courriel à la carsat qui n’a donné aucun résultat, je n’ai jamais reçu aucune information de leur part. Désespérant. je ne sais vraiment plus vers qui me tourner pour un simple droit qui devrait mettre acquit, simplement.
        Merci quand même pour votre dévotion à ce service.

        Répondre à ce message

        • Le 7 juin à 10:09, par Claude (CFDT Retraités)

          Il y a aussi un médiateur de l’assurance retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 8 juin à 10:38, par Ghislaine

            Oui le médiateur retraite, ça aussi je l’ai fait mais il n’y a pas plus d’avancée... J’ai fais appel à tout ce qui était possible de faire... Je vous le dis j’ai réellement l’impression que ordre est donné pour que les dossiers traînent le plus longtemps possible, on sait jamais on a l’âge de mourir...

            Répondre à ce message

          • Le 11 juin à 14:58, par Peiller Annick

            Bonjour
            ma retraite est de 308 €, elle n’est pas à taux plein puisque je suis partie à 60 ans et subie une minoration après avoir cotisé 125 trimestres. Impossible de savoir pourquoi le minimum contributif ne m’est pas versé au prorata de mes trimestres validés
            merci pour votre réponse

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 12 juin à 10:21, par Marie

    Bonjour , je viens vers vous car je suis un peu inquiète .
    Je suis née en Juin 1953 , je fais partie des personnes qui vont avoir une petite retraite (Temps partiel) Donc normalement retraite 66 Ans et 2 Mois , car pas assez de Trimestres
    153 au lieu de 165 .
    J’ai fais mon dossier , mais pas de nouvelles de la caisse !!!!!
    J’ai lu que je devrais avoir droit au minimum contributif ?
    Mais je ne comprends pas trop le calcul de ce minimum !!!!
    Pouvez_vous svp , me dire combien cela me ferai de retraite ??? avec ces 153 trimestres ?
    Je vous remercie . Cordialement , Marie

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin à 21:08, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme vous attendez l’âge du tau plein, votre minimum sera proportionnel, soit dans votre cas 153/165e de 595 € si vous avez 120 trimestres cotisés.
      Si vous pouvez, attendez le 1er janvier 2019 car ce minimum va être augmenté.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 juin à 23:54, par Bictel

    Bonjour,
    jusqu en 2015 je touchais une pension d invalidité de la sécurité sociale et ma complémentaire ( au total j avais 950€ par mois.
    A mes soixante deux ans, j ai reçu une courrier de la CPaM pour me demander si je voulais être à la retraite vu que j avais une inaptitude au travail j ai rempli mon dossie de retraite. Du jour au lendemain je n ai plus eu ma pension d invalidité ni la rente de ma complémentaire . Depuis, je touche 434€ par mois de retraite car je me suis arrêtée de travailler pour mes deux enfants et à partir de 2002 à cause d un problème de santé. La cour d incapacité à cette date m avait accordé le droit de toucher l AAH mais la Cotorep a toujours refusée (. 3 demandes ) . la Cotorep m a accordé l allocation handicapé qu en 2017 mais étant à la retraite je n ai pas le droit de toucher cette allocation car mon taux d invalidité est fixé entre 50 et 79%.
    Qu en pensez vous ? Merci de me donner votre avis.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 juin à 19:20, par thievent thierry

    je toucherai 900 euros de retraite le 1 09 2019 puis je demander le minimum contributif

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 décembre 2018 à 00:52, par artioli

    J’ai 66ans en retraite au 1 octobre 2018.femme d’artisan je comptabilise que 58 trimestres validé retraite à taux plein le minimum contributif peut il être appliqué j’ai que108 euros sans la complémentaire Merci pour la réponse cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 27 décembre 2018 à 10:20, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, il va s’appliquer, mais il sera calculé sur la base de vos trimestres validés, comme expliqué. Ce sera insufisant pour vivre. Lisez la fiche 23.

      Répondre à ce message

    • Le 6 juin à 16:06, par Nelson Lydie

      Bonjour. J’ai 66 ans et deux mois. Je serai en retraite en juillet 2019. Je totalise 112 trimestres. Je suis né en 1953. Aurais je le minimum contributif ?.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 juin à 14:47, par Raphael

    Bonjour ,

    J ai 56 ans et je n ai travaillé que 24 ans ou 96 trimestres . je ne travaille plus depuis plusieurs années.
    La secu le jour de ma retraite m ’imputera des décotes n ayant pas travaillé 168 trimestres . Est ce que ma complémentaire agirc arrco fera de meme svp ? ou mes points acquis convertis en eur seront ils " diminués " vu ma carrière courte ?

    Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 juin à 15:23, par Jeanne

    Bonjour, J’ai 75 ans. J’ai cotisé 16 ans en France, dans ma jeunesse. Je vis en Espagne, où je n’ai jamais cotisé. Je ne me suis pas préoccupé de ma retraite française, étant convaincue que je n’ai pas droit à grand chose. Finalement, ayant à faire face à des circonstances imprévues, je m’y résouds. Or, en consultant google, il m’a semblé comprendre que théoriquement, ayant dépassé l’âge de la retraite, je pourrais bénéficier d’une retraite à taux plein.
    Ma question est la suivante : cela est il possible si je vis en Espagne ? Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 mai à 22:25, par Claude (CFDT Retraités)

    Comment comprendre l’annonce du président sur les 1000 euros de pension à l’avenir ?
    Pour une carrière complète de travail, le minimum contributif majoré est proche de 700 euros (695 € en 2019). Les pouvoirs publics ajoutent la retraite complémentaire Agirc-Arrco, soit 250 euros en moyenne. Ainsi, un salarié au Smic toute sa carrière touche environ 950 euros pour toutes ses pensions.
    Le président a affirmé que le minimum contributif serait porté à 1000 euros. Nous savons que c’est inexact, le gouvernement va probablement augmenter le montant actuel de 50 euros environ par mois. Ainsi au total, un nouveau retraité de 2020 touchera environ 1.000 euros. Et à condition d’avoir la retraite complémentaire moyenne.
    Attention, le minimum contributif n’est attribué entièrement qu’à ceux qui ont une carrière complète. Par exemple si le salarié est né en 1958, il doit validé 167 trimestres pour avoir une carrière complète (voir fiche 18). Pour les autres ils est proportionnel à la durée validée (comme expliqué dans cette fiche).
    Je rappelle que la hausse du minimum contributif est une revendication prioritaire de la CFDT Retraités. Dès 2017, après l’annonce de la hausse de l’Aspa (minimum vieillesse), nous avons mis l’accent sur cette revendication : pas de total de ses retraites en dessous du Smic net ! L’annonce du président est une réponse à cette revendication.

    Voici quelques explications techniques supplémentaires.
    Le Smic brut mensuel pour temps plein s’élève à 1522 € en 2019, soit 1.204 € nets environ. C’est le montant minimum de retraite revendiqué par la CFDT Retraités (pour une carrière complète).
    La loi de réforme des retraites de 2003 prévoit que le total des retraites doit attendre 85% du Smic net, retraite complémentaire comprise, soit 1023 €. Si le minimum contributif a été augmenté à l’époque de 10% environ, depuis il n’a pas suivi la hausse du Smic mais celle des retraites et a donc baissé par rapport au Smic net (baisse en valeur relative). Si on considère que la retraite complémentaire apporte environ 25% de la retraite totale, soit une estimation de 250 euros, la minimum contributif majoré doit être relevé à 773 €, soit de 78 €, pour obtenir les 85% du Smic net. Comme le président prévoit 1.000 €, le minimum contributif majoré sera probablement augmenté de 50 €.
    Il s’agit ici de projections n’ayant aucune valeur en droit, car seul les textes officiels à venir nous diront ce que le gouvernement a décidé. Signalons aussi qu’un décret suffit pour augmenter le minimum contributif dont le montant est fixé par l’article D351-2-1 du code de la sécurité sociale.

    Répondre à ce message

    • Le 11 mai à 17:15, par CLAUDE43

      Bonjour, vous dites que le minimum contributif est écrété si l’on dépasse le plafonds. Est ce que si avec toutes les retraites y compris retraite de reversion, l’on dépasse le plafonds, la différence est pensions moins minimum contributif ? Ou alors un autre calcul ? Merci de votre réponse ? Est ce que ce miniumun de 1000e s’applique aux retraités partant en retraite cette année ?

      Répondre à ce message

      • Le 11 mai à 19:41, par Claude (CFDT Retraités)

        Le minimum contributif est une majoration différentielle entre sa retraite de base et le montant minimum. C’est expliqué dans cette fiche. C’est certes de la solidarité mais interne au régime de retraite, on ne prend en compte que les retraites personnelles, pas la réversion.

        Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 16:56, par Dominique NAUD

      22 pension de base,
      c’est vrai que nous nous posons des questions suite à l’annonce de Notre Président concernant le minimum contributif.
      Si les retraités actuels qui touchent ce minimum contributif ne perçoivent pas de revalorisation, c’est franchement injuste. Je suis concernée.
      J’attends de voir comment va s’appliquer cette revalorisation. Merci pour toutes ces explications.
      Cordialement
      Dominique

      Répondre à ce message

      • Le 16 mai à 22:49, par Claude (CFDT Retraités)

        La ministre a déjà déclaré que cette hausse ne concernera que les nouveaux retraités à partir de 2020.

        Répondre à ce message

        • Le 18 mai à 16:19, par Claude (CFDT Retraités)

          Il faut attendre septembre et le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2019 pour avoir des précisions.

          Répondre à ce message

          • Le 20 mai à 10:32, par P-O

            OUI et surtout savoir si l’augmentation concernera la durée cotisée ou la durée validée. Avoir travaillé durant toute sa carrière induit avoir la durée d’assurance cotisée et non pas validée ce qui réduit considérablement l’effet d’annonce de la mesure et limite l’augmentation à 50 euros mensuels pour les futurs bénéficiaires.

            Répondre à ce message

        • Le 20 mai à 10:21, par CLAUDIE HARDY

          Bonjour, née en 1958 je vais faire valoir mes droits à la retraite début mars 2020, pour inaptitude suite à un arrêt maladie.Je suis reconnu travailleur handicapé par la MDPH mais ne perçois aucune allocation. J’aurais 62 ans le 15 février 2020. J’ai validé 122 trimestres et eu 3 enfants. Salaires au SMIC toute ma vie, combien puis-je espérer percevoir (base et complémentaire) ?. Je suis un peu perdue quant aux annonces du Président concernant le minimum de retraite à 1000€. Est-ce que je peux considérer faire partie de ces futurs retraités ? Et si oui aurais-je droit à la mesure annoncée ? Sinon quel serait le montant minimum mensuel (base et complémentaire) de ma pension ? Merci de de bien vouloir m’éclairer...très cordialement.

          Répondre à ce message

          • Le 20 mai à 23:00, par Claude (CFDT Retraités)

            La retraite dépend toujours des périodes validées. Vous avez reçu une estimation qui ne changera pas beaucoup.

            Répondre à ce message

            • Le 21 mai à 16:58, par CLAUDIE HARDY

              Merci pour votre réponse. Sur mon relevé de carrière, il est marqué ; trimestres retenus = 122.
              Donc ce sont bien des trimestres validés ? Et non des trimestres cotisés ? J’avoue que je suis un peu perdue...merci pour votre nouvelle réponse. Cordialement.

              Répondre à ce message

              • Le 22 mai à 18:25, par Claude (CFDT Retraités)

                Le relevé précises les deux types de trimestres. Mais le minimum annoncé correspond à une carrière complète à temps plein, toutes retraites confondues.
                Vous aurez droit à l’Aspa, si besoin (fiche 23).

                Répondre à ce message

        • Le 5 juin à 16:14, par ERNEST AGULLO

          C’est bizarre il va donc y avoir 3 minimum contributifs ?
          1 normal pour les anciens retraités à 636 euros
          1 majoré pour les anciens retraités à 695 euros et
          1 autre pour les nouveaux retraités à 1000 euros.
          N’Y A-T-IL PAS LA UNE SACREE DISCRIMINATION ???
          Qu’en pensent le CONSEIL D’ETAT et le CONSEIL CONSTITUTIONNEL ??

          Répondre à ce message

          • Le 5 juin à 22:21, par Claude (CFDT Retraités)

            Il n’y aura pas de minimum contributif à 1000 € mais probablement de 50 euros de plus.
            Ce ne sera pas la première fois. Quand le minimum a été augmenté de 10% entre 2004 et 2008, les anciens n’en ont pas bénéficié.
            Nous écrivons dans la fiche, que c’est le montant pour les retraites liquidées à partir de 2019.

            Répondre à ce message

    • Le 22 mai à 21:25, par Daniel

      Bonsoir
      Pensez vous que minimum contributif "simple" d’un montant de 636 euros augmentera également de 50 euros comme le majoré à l’horizon 2020 ?
      Merci d’avance
      Cordialement

      Répondre à ce message

    • Le 4 juin à 19:05, par ERNEST AGULLO

      Que se passe-t-il pour les retraités actuels qui ont le minimum contributif de 636 euros aujourd’hui

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 mai à 15:47, par PIERRE

    J’envisage de prendre ma retraite prochainement,mais les annonces très imprécises de Macron concernant la retraite à 1000€ pour carrière complète me laisse avec beaucoup de questionnement.J’ai 60ans depuis mai 2019.J’ai une carrière mixte privé /public(catégorie active en hospitalier). J’ai des droits ouverts pour le minimum garanti depuis avril 2019 (156 trimestres cotisés et 173 trimestres d’assurance dont 5 avant 20 ans).Si je part en retraite en septembre ,ma pension sera de 671€(CNRACL).Pour la partie effectuée dans le privé ,cela sera environ 100€ montant versé à mes 62ans.J’ai bien compris que pour bénéficier des nouvelles mesures,il faut attendre janvier 2020,mais dans mon cas seront elles appliquées ? Mes droits acquis,tout confondus seront inférieurs à 800€ en 2021,le minimum garanti correspond au minimum contributif pour le secteur privé et si l’on considère que Macron avec son système de retraite à point veut tout niveler pour des retraites plus égalitaires , il serait fortement injuste de ne pas appliquer cette annonce pour les fonctionnaires ayant une carrière complète.Quand est’il pour les temps partiels ? et pour une carrière complète on en prend en compte les trimestres cotisés ou les trimestres d’assurance ? Merci pour votre temps accordé à nous répondre.Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 27 mai à 22:52, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce que je sais est écrit dans mon message du 7 mai ci-dessous. Ce montant ne concerne que les personnes à temps plein ayant une carrière complète.
      Nous n’avons aucune information sur un changement éventuel du minium garanti (fiche 49).

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 mai à 18:05, par PECHON

    RETRAITEE ACTUELLEMENT J AI 677 EUROS DE RETRAITE , J AI 140 TRIMESTRES COMBIEN JE PERCEVRAIS EN JANVIER 2020 ? EST CE QUE J AURAI DROIT A 1000 EURO ? MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 26 mai à 18:22, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Le détail de l’annonce n’est pas encore connu. Il faudra ajouter la retraite complémentaire. De plus, la mesure ne concernerait que les assurés qui ont une carrière complète, ce qui ne semble pas être votre cas.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 mai à 13:39, par sylvie debled

    Bonjour,
    Je vais demander ma retraite en fevrier prochain 62 ans, je pense avoir le minimum contributif majoré (nombre de trimestres), plus 3 enfants. Ma première question est la suivante, quel impact que l’on soit seul où en concubinage ? Ma seconde question, j’ai une petite pension de reversion de 153 euros mensuel,sera t-elle déduite ?
    Merci à l’avance de votre réponse.
    Cordialement.
    Sylvie

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai à 23:19, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite due à votre travail ne dépend pas de votre vie seule ou concubinage.
      La réversion peut être modifiée selon vos retraites comme expliqué fiche 61.

      Répondre à ce message

    • Le 22 mai à 17:30, par lebreton josette

      j’ai pris ma retraite à 60 ans ,j’avais 101 trimestres cotisés, je touche 207 euros par mois,c’est la honte de la france ,j’en veux énormement aux politiques de merde et aux journalistes qui racontent des conneries en disant que le minimum vieillesse est a 900euros par mois, ce sont tous des menteurs ,ils n’aiment pas les pauvres ;

      Répondre à ce message

      • Le 22 mai à 18:00, par Claude (CFDT Retraités)

        Pour avoir une retraite sans décote, il allait attendre 65 ans comme expliqué fiche 20.
        A 65 ans, vous avez droit à l’Aspa comme expliqué fiche 23, soit un minimum garanti de 868 euros en 2019 si vous vivez seule.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 mai à 18:12, par Alain

    Bonjour,
    Je viens de faire sur le site de la CNAV une estimation de ma retraite ( je serai compté taux plein a 66 ans et 2 mois ), tout compris j’ aurai 860 euros brut.
    Je prends ma retraite fin 2019.
    Mais bien sur je vais continuer jusqu’ en 2020 ! ( en espérant la retraite a 1000 euros )
    Dois je travailler jusqu’ a fin janvier ou début janvier 2020 ?
    Merci d’ avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 22:29, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous n’aurez pas 1000 euros, lisez mon message du 7 mai.
      En principe, la date d’effet être pour les retraites liquidées à partir du 1er janvier 2020.

      Répondre à ce message

      • Le 19 mai à 19:36, par Alain

        Je vous remercie de votre réponse.
        Je tiens à vous préciser que mon départ effectif à la retraite se fera en fevrier 2020 et j’ ai omis de vous préciser que partant en novembre 2019 ma retraite serait de 850 euros ( retraite de base + complémentaire ) et minimum contributif inclus.
        Puis je espérer une augmentation du minimum contributif.
        Vous remerciant par avance.

        Répondre à ce message

        • Le 19 mai à 22:47, par Claude (CFDT Retraités)

          Oui, si vous demandez votre retraite pour une date d’effet à partir du 1er janvier 2020.

          Répondre à ce message

          • Le 21 mai à 16:59, par alain

            D’ accord. Donc au lieu de partir fin 2019 je vais rajouter quelques mois d’ activité pour partir en 2020.
            Merci de votre réponse.
            Et merci également de nous consacrer de votre temps pour répondre à nos questions !

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 mai à 17:24, par BERTIN

    Bonjour,

    Vous m’avez déjà répondu à plusieurs messages, j’ai indiqué à l’AGIRC ARCCO que j’avais une MDPH à 50% et ils me demandent si je prends ma retraite pour inaptitude, comment faire si je ne veux pas subir le malus ? Merci de votre réponse. (Née en 1957et actuellement salariée)

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 mai à 14:32, par rouquier

    bonjour je viens de demander ma retraite qui sera effective au 01/10/2019 je totalise 125 trimestres cotisés et ma pension de base est evaluée a 539 euros la retraite complementaire a250 euros puis je pretendre au minimum contributif ? je suis ne en 1953 tous les exemples semblent differents je n y comprends plus rien merci de votre reponse

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 14:43, par Claude (CFDT Retraités)

      Aurez-vous droit au taux plein pour votre retraite de base ? Combien de trimestres avez-vous en tout ?

      Répondre à ce message

      • Le 16 mai à 16:41, par josette rouquier

        bonjour oui j aurai le taux plein mais je n ai que 125 trimestres cotises merci de votre reponse

        Répondre à ce message

        • Le 18 mai à 16:12, par Claude (CFDT Retraités)

          Il faut aussi votre année de naissance pour connaître le nombre de trimestres exigé, comme expliqué dans la fiche. Si vous êtes née en 1957, il vous faut 166 trimestres. Le calcul sera le suivant pour 125 trimestres dont 125 cotisés : 695 x 166/125 = 523 €.

          Répondre à ce message

          • Le 19 mai à 09:52, par josette rouquier

            bonjour je suis nee en 1953 et j aurai 155 trimestres valides le 1 er octobre 2019 dont 125 trimestres cotises merci

            Répondre à ce message

            • Le 20 mai à 10:25, par P-O

              @josette rouquier

              Bonjour,

              Le taux plein vous est /sera acquis à vos 66 ans 2 mois. La retraite sera calculée comme suit :

              50% du SAM ( salaire annuel moyen de vos 25 meilleures années) * 155/165. Vous pourrez bénéficier du minimum contributif majoré si le total de toutes vos retraites (base + complémentaire) est inférieur à 1.178€ par mois.

              Répondre à ce message

              • Le 21 mai à 08:49, par josette rouquier

                bonjour merci pour votre message mais le calcul de ma retraite je sais le faire ma question etait comment calculer le minimum contributif avec le taux plein et avec 155 trimestres valides donc 125 cotises merci

                Répondre à ce message

                • Le 21 mai à 12:22, par Claude (CFDT Retraités)

                  Votre carrière est insuffisante pour avoir droit au taux plein et donc à ce minimum. Mis si vous avez le taux plein, le calcul se fera en deux fois :
                  - minimum non majoré x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) ;
                  - majoration entière x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) x (trimestres cotisés tous régimes / durée d’assurance maximum).

                  Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 mai à 12:02, par sylvie

    Bonjour,
    ma question est la suivante, car je ne suis pas sûre d’avoir bien compris. Je vais avoir 62 ans l’année prochaine, avec le nombre de trimestres majoré (taux plein) pour la retraite contributive. est-ce que le taux plein de 693 euros est majoré de 10 % 3 enfants, et aussi majoré des retraites complémentaires ? Où les 693 euros comprennent t-elle déjà en compte les complémentaires ? Par ailleurs, née en février, j’aurai ma retraite au 1 mars, rentrerai je dans la nouvelle loi ? des 1000 euros (comprenant je pense merci de me le préciser, si c’est le cas, la majorations 3 enfants, et les complémentaires).
    Merci beaucoup de votre réponse.
    Cordialement.
    Sylvie

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 17 mai à 19:18, par Guarani

    J’ai cotisé 18 trimestres après mes études puis j’ai travaillé avec fédéral express en Afrique pendant 5 ans mais qui n’ont pas été couvert par mon employeur .je suis retourné par la suite en Tunisie ou j’ai monté un petit projet agricole en 1989 et là censés tunisienne ne m’prit en charge qu’en 1995 , et malade depuis 2004 à ce jour suite infection nosocomial ,ou la Cham tunisienne m’ a envoyé pour me soigner à Paris Lyon et Nantes et toujours pas guéri vu les douleurs du nerf prudent al et la morphine pour seul médicament .donc ne en 1954 ,si je réclame ma petite retraite française le 1 mars 2020 donc à 66 ans et 20 jours , a combien je peux prétendre vu que j’eu trois enfants à charge et mon père avec un alzeimer et en parti prit en charge aussi par moi .esque le handicape par mes douleurs continues qui m’empêche de travailler de 2004 à 66 ans en mars 2020 ,date prévu pour déclarer ma sortie à la retraite donc 16 ans de mise à l’arrêt ,puis je avoir une meilleur retraite que le montant prévu initialement.j’ai eu même une aide pour les études de mes trois enfants au lycée Francais de Tunis pendant trois ans ,car ils ont prit en considération mon état de santé .donc à combien je peux espère et quel organisme pourra m’aider .avec mes remerciements pour vos reponses.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai à 09:21, par Claude (CFDT Retraités)

      L’âge du taux plein sans décote est indiqué fiche 20. Mais votre retraite sera proportionnelle à vos trimestres, donc très faible. C’est au régime tunisien de prendre en charge les périodes d’arrêt maladie pendant le travail.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 mai à 09:26, par Ali

    Bonjour,

    Je suis au chomage depuis mai 2016 (chomage indemnisé jusque juin 2019).
    Ayant dépassé 88 trimestres de cotisation, Carsat et agirc/arrco continuent de cotiser pour moi sur la base de mon ancien salaire de cadre jusqu’a la liquidation de ma retraite.
    Si je retravaille au SMIC (CDD de six mois), Une fois au chomage (a la fin du CDD) Carsat et agirc vont-il continuer à cotiser pour moi sur la base de mon salaire de cadre ou sur le dernier salire que j’ai travaillé au SMIC ? le montant de ma retraite va t il baisser si je retravaille ?
    J’ai 61 ans. Mon départ à la retraite à 62 ans devrait intervenir au mois de mai 2020, date à laquelle j’aurai cotisé 101 trimestres.
    J’ai moins de 23 ans travaillés.

    Merci D’avance

    Répondre à ce message

    • Le 17 mai à 00:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Le chômeur indemnisé obtient des trimestres gratuits à l’assurance retraite mais pas de salaire inscrit au compte (fiche 19). La retraite se calcule comme expliqué fiche 20 et 21.
      Agirc-Arrco vous attribuent des points selon le SJR (fiche 35).

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 mai à 16:26, par Dominique NAUD

    Bonjour,
    Donc si je comprends bien, nous, les retraités actuels qui touchons le minimum contributif maintenant, n’aurons pas droit a une revalorisation pour 2020 !!!
    C’est complètement injuste...
    J’avoue ne pas comprendre ce genre de décision, surtout lorsque l’on a validé une carrière complète.
    C’est franchement triste ce genre d’annonce, surtout lorsque notre Président ne donne aucun détail sur la modalité d’application de cette revalorisation.
    Je trouve tous vos articles très intéressant. Merci pour tout ce travail d’explication.
    Cordialement Dominique

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 22:48, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, ce n’est pas juste. Mais en retraite on ne touche pas aux retraites liquidées, même quand les règles changent. Il faut savoir qu’en 2018, parmi les nouveaux retraités de la retraite de base, 37,1% ont eu droit au minimum contributif !

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 mai à 18:19, par sophie

    Bonjour,

    Je suis née en 1957, j’ai une durée d’assurance de 183 trimestres et un taux plein.
    Le calcul est bien : Mon revenu : 13528 * 50% * (183/166) ?

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 18:31, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Le nombre de trimestres pris en compte ne pourra pas excéder 166 donc pension = 13528 x 50%. Cette pension peut être porté au minimum suivant les modalités décrites ci-dessus

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 mai à 20:37, par LIARDET CHANTAL

    j’aurais à 62 ANS 154 TRIMESTRES COTISES et le montant de ma retraite sera de 430 EUROS complementaire comprise. EST JE DROIT AU MINIMUM CONTRIBUTIF

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 12 mai à 09:15, par Michel

    Bonjour,

    J’ai 58 ans, et j’ai commencé à cotisé à 18 ans, mais je suis en invalidité depuis 1996. D’aprés la simulation que m’a envoyé la caisse de retraite, je devrais pouvoir avoir droit à une retraite à 62 ans, avec un montant de 630 euros par mois. (ce qui doit correspondre au minimum contributif). ansi qu’une complémentaire de 90 euros.
    Je voulais savoir si je suis concerné par cette annonce de 1000 euros ? Les années en invalidité sont elles retenues ?
    Aussi, le montant de 1000 euros est il net ou brut ?
    Je vous remercie.

    Répondre à ce message

    • Le 12 mai à 10:02, par Claude (CFDT Retraités)

      La hausse du minimum contributif aurait lieu pour les nouveaux retraités à partir de 2020. Vous n’êtes pas directement concerné par l’annonce puisque vous n’aurez pas une carrière complète de travail. Lisez mon message du 7 mai à 22h25.

      Répondre à ce message

    • Le 14 mai à 08:55, par Graziella

      bonjour,

      le minimum contributif est il calculé sur la pension de base automatiquement ,ou faut il en faire la demande
      je vous remercie par avance
      cordialement .

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 14 mai à 11:17, par Caron marie

    Bonjour

    Étant actuellement en retraite progressive depuis le 1er novembre 2018 avec 213 trimestres validés et 114 trimestres cotisés fin 2018 et une partie de retraite basé sur 638€, j’aurai droit à la retraite complète le 1er novembre 2019 avec 217 trimestres validés et 118 trimestres cotisés. Si je travaille 2 trimestres de plus jusqu’au 1er juillet 2020 pour obtenir 120 trimestres cotisés, pouvez-vous me dire si à cette date j’aurai droit au minimum contributif majoré qui pourrait porter ma retraite de base à 697€ au lieu de 638€, j’ai en plus une partie complémentaire basé sur 170€.
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 mai à 12:45, par Graziella

    bonjour,
    je prend ma retraite au 1ere janvier 2020
    au sujet du minimum contributif, est il comptabilisé dans la retraite de base automatiquement
    ou faut il en faire la demande.
    je vous remercie
    cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 avril à 16:18, par parpere

    bonsoir,
    pouvez vous me dire a 66ans et deux mois si je peux savoir un montant pour ma retraite5indicatif)
    j’ai cotise 192 SEMESTRE ?
    je vous remercie par avance
    salutations distinguees,
    parpere

    Répondre à ce message

    • Le 11 avril à 16:34, par Claude (CFDT Retraités)

      Le mode de calcul de la retraite est expliqué fiche 21.

      Répondre à ce message

      • Le 11 mai à 17:20, par CLAUDE43

        Bonjour, si le total des retraites dépasse le minimun contributif quelle différence fait on ? Merci de votre réponse.

        Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 14:50, par Sylvie roulot

      Bonjour
      j’ai 71 ans et réside en Italie depuis plus de 40 ans.
      Je n’ai cotisé que 60 trimestres (France/Italie).
      Ai-je quelque droit ?
      Si oui comment calcule t-on le minimum en fonction du nombre de trimestres ?
      Je vous remercie pour votre réponse.
      Madame Tatasciore

      Répondre à ce message

      • Le 3 mai à 22:04, par Claude (CFDT Retraités)

        Oui, on calcule le minimum en fonction des trimestres. Étant en UE vous passez par la caisse de retraite d’Italie pour faire votre demande, et éviter ainsi la décote.

        Répondre à ce message

        • Le 6 mai à 10:02, par Sylvie roulot

          Merci pour votre rapide réponse. J’ai déjà, il y a quelques mois comuniqué ma demande à la caisse retraite italienne. Les temps sont lents....comment, s’il vous plaît, puis-je moi même, pour me faire une idée, calculer le minimum en fonction des trimestres ?
          merci pour votre gentille attention.
          Sylvie roulot

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 mai à 12:59, par LAURET Albert

    Pour savoir si on peut prétendre au minimum contributif, est-il tenu compte de la majoration "fonctionnaire handicapé qui est de 200,94€ " ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 mai à 12:29, par JEAN JACQUES LUQUET

    Bonjour,
    Ayant actuellement une retraite d’ un montant de 860 Euros constitué de 170,00 (retraite de base + 50,00 (complémentaire) et 640,00 retraite étrangére (Deutsch renten)
    n’ aurais je pas droit le montant maximum du montant contributif s’ élevant à 1120,00 Euros depuis Février 2014. J’ ai cotisé à taux plein pendant 45 années entre la France et l’ Allemagne ?

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 10:13, par Claude (CFDT Retraités)

      Ces 1120 euros ne sont pas un minimum mais un maximum pour avoir droit à une majoration de sa retraite au titre du minimum contributif, cette majoration étant proportionnelle à la durée validée en France.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 mai à 17:09, par CADET JM

    J’ai 62 ans "03/03/1957" j’ai 108 trimestres de cotisations, j’ai droit à la retraite ou je n’ai pas droit à la retraite ? Sinon a quel autre revenu je peux prétendre en sachant que j’avais les assedic jusqu’au 1503/2019 . Merci infiniment pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 mai à 13:21, par isa

    Je projette de partir en retraite le 01 octobre 2019. carrière complète
    120 trimestres cotisante agricole (MSA exploitante), le reste régime général
    Retraite totale estimée : entre 800 et 850 euros (base + complémentaire)
    Suite aux différentes annonces, je me pose la question de repousser ma demande de retraite au 01 janvier 2020
    Qu’en pensez-vous ?
    Avec mes sincères remerciements

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 22:44, par Claude (CFDT Retraités)

      La réponse dépend de votre retraite de base : aurez vous droit au minimum contributif décrit dans cette fiche ? Si oui, vous pouvez avoir droit à 60 € de plus environ en attendant 2020 pour liquider vos retraites.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 mai à 21:55, par Elsa

    Bonjour je suis a la retraite deouis le 1er mars 2019 avec 1 retraite a 593€ j ai cotisé 185 trimestres et je suis partie a taux plein Mr macron annonce 1 retraite a 1000€ Donc je suis dans se cas , mais serais concernee d apres le ministre de la sante les personnes qui pendrons leurs retraites a partir du 1 er janvier 2020 et percevrons 1 retraite a 1000€ et nous nous continuons a vivre dans la misere

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai à 21:59, par Claude (CFDT Retraités)

      Il est prévu une hausse du minium contributif afin de porter le total de toutes les retraites à 1000 euros pour une carrière complète au Smic, soit une hausse d’environ 60 euros des montants indiqués dans cette fiche. Et à partir de 2020.
      Si vos ressources sont de 593 euros uniquement, lisez la fiche 23.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 mai à 17:53, par Brigitte

    En invalidité à 80% depuis 2003 ne pouvant plus travailler la sécurité sociale me met à la retraite fin octobre 2019 avec une pension de 497 euros .Je peut avoir droit à un minimum contributif sachant que mon époux est retraité (1200 euro ) de pension

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 17:58, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Vous avez droit au minimum contributif mais au prorata des trimestres validés sachant que la période d’invalidité est considérée comme validée. Il est pas tenu compte de la pension de votre époux.

      Répondre à ce message

      • Le 2 mai à 18:18, par Brigitte

        Je vous remercie Gilbert cela me réconforte un peut.
        Brigitte

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 mai à 09:00, par Godineau

    Je fais ma demande retraite en juillet 2019 pour partir en janvier 2020 beneficirai je de la réforme à 1000 euros vus que je n aurai que 917 euros brut complémentaire comprise merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 1er mai à 17:27, par Claudie

    Bonjour,
    1000 € de retraite minimum pour une carrière complète, mais si celle-ci
    ne l’est pas, ce montant sera-t-il attribué à l’âge taux plein, soit 66 ans , en ce
    qui me concerne .
    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 mai à 01:20, par Dominique OHNENSTETTER

    Bonjour,
    Je touche 599,66 euros de pensions de retraite de base + 42,74 de retraite complémentaire avec 172 trimestres. Ai-je droit au minimum contributif et à combien s’élèvera-t-il ? Quel sera le montant total que je pourrai toucher ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 avril à 18:25, par Claude (CFDT Retraités)

    Comment comprendre l’annonce du président sur les 1000 euros de pension à l’avenir ?
    Pour une carrière complète de travail, le minimum contributif majoré est proche de 700 euros (695 €). Les pouvoirs publics ajoutent la retraite complémentaire Agirc-Arrco, soit 245 euros en moyenne. Ainsi, un salarié au Smic toute sa carrière touche 945 euros de toutes ses pensions.
    Le président a affirmé que le minimum contributif serait porté à 1000 euros. Nous savons que c’est inexact, le gouvernement va probablement augmenter le montant actuel de 50 euros environ par mois. Ainsi au total, un nouveau retraité de 2020 touchera environ 1.000 euros. Et à condition d’avoir la retraite complémentaire moyenne.
    Attention, le minimum contributif n’est attribué entièrement qu’à ceux qui ont une carrière complète. Par exemple si le salarié est né en 1958, il doit validé 167 trimestres pour avoir une carrière complète (voir fiche 18). Pour les autres ils est proportionnel à la durée validée (comme expliqua dans cette fiche).
    Je comprend que c’est complexe à comprendre pour ceux qui ne sont pas tous les jours sur le sujet, je vous remercie par avance de faire l’effort pour connaître ce droit.
    D’autre part, la CFDT Retraités revendique de manière constante une hausse du minimum contributif, c’est une revendication prioritaire que nous avons popularisé ces dernières années : pas de total de ses retraites en dessous du Smic net !

    Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 18:48, par Mireille DUCHENE

      Bonjour,
      Suite aux annonces du Président de la République, je me pose beaucoup de questions.
      Cette revalorisation risque-t-elle de faire baisser (voir annuler) les aides au logement, de supprimer l’aide complémentaire santé (pour ceux qui sont dans ce cadre là), la taxe audio visuelle, de l’aide "chèque énergie".

      Les retraités seront ils vraiment gagnants ?
      Est il vrai que ce nouveau dispositif ne serait mis en place que pour les retraités prenant leur retraite en 2020 ?

      [Par ailleurs, augmenter le minimum vieillesse n’est pas totalement généreux, l’ASPA étant récupérable sur succession...]

      Très cordialement

      Répondre à ce message

      • Le 27 avril à 22:21, par Claude (CFDT Retraités)

        Comme ces retraités ont déjà environ 950 euros, cela ne change rien pour eux, à mon avis, ou très peu.
        L’Aspa est effectivement récupérable sur les biens du bénéficiaire à son décès, mais la grand majorité n’a rien ou presque.

        Répondre à ce message

      • Le 28 avril à 13:01, par DANIELLE CHAZELLE

        La reforme de 1000.00 euros du minimum contributif concerne les nouveaux retraités ou aussi les anciens retraités ?

        Répondre à ce message

        • Le 28 avril à 14:54, par Claude (CFDT Retraités)

          La ministre Agnès Busyn a clairement dit hier matin que c’était pour les seuls nouveaux retraités à partir de 2020. Je vous rappelle que la hausse sera de 50 euros environ pour ceux qui ont droit au montant maximum.

          Répondre à ce message

        • Le 30 avril à 08:30, par DANIELLE CHAZELLE

          Bonjour,
          Je suis à la retraite depuis 2011, je suis au minimum contributif, la réforme de 1000 euros me concerne t- elle ?
          Merci d’avance.

          Répondre à ce message

    • Le 28 avril à 17:37, par Claude (CFDT Retraités)

      Complément à mon message du 27 à 18h25.
      Le Smic brut mensuel pour temps plein s’élève à 1522 € en 2019, soit 1.204 € nets. C’est le montant minimum de retraite revendiqué par la CFDT Retraités (pour une carrière complète).
      La loi de réforme des retraites de 2003 prévoit que le total des retraites doit attendre 85% du Smic net, retraite complémentaire comprise, soit 1023 €. Si le minimum contributif a été augmenté à l’époque de 10% environ, depuis il n’a pas suivi la hausse du Smic mais celle des retraites et a donc baissé par rapport au Smic net. Il a baissé en valeur relative. Si on considère que la retraite complémentaire apporte environ 25% de la retraite totale, soit une estimation de 250 euros, la minimum contributif majoré doit être relevé à 773 €, soit de 78 €, pour obtenir les 85% du Smic net. Comme le président prévoit 1.000 €, le minimum contributif majoré sera probablement augmenté de 55 €.
      Il s’agit ici de projections n’ayant aucune valeur en droit, car seul les textes officiels à venir nous diront ce que le gouvernement a décidé. Signalons aussi qu’un décret suffit pour augmenter le minimum contributif dont le montant est fixé par l’article D351-2-1 du code de la sécurité sociale.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 29 avril à 19:09, par Le Dorven Evelyne

    Bonjour
    Actuellement je perçois 837 euros de retraite avec tous mes trimestres.
    Aurais-je droit à 1000 euros en 2020 ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 29 avril à 10:02, par monsieur louis.

    Bonjour !! je suis né en 1957 ,j’ai 130 trimestres validés dont 80 cotisés ,j’ai droit a 250euros de retraite si je part cette année ..Ma question est , dois je attendre mais 67 ans pour pouvoir prétendre au minimum contributif ?, est ce que le minimum contributif est cumulable avec mes 250 euros de retraite ? et combien puis je esperer toucher de minimum contributif , ? !!!

    Répondre à ce message

    • Le 29 avril à 10:59, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour avoir droit au minimum contributif, il faut avoir droit au taux plein, donc une retraite sans décote. Et la majoration au titre de ce minimum sera proportionnelle aux trimestres validés. Mais c’est expliqué dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 avril à 15:08, par Daniel

    Bonjour

    Actuellement je bénéficie d’un pension d’invalidité de 2ème catégorie qui cessera le 01/06/2020 à mes 62 ans.
    Je bénéficierai alors d’une petite pension de la CARSAT incluant le minimum contributif d’un montant de 460 euros environ

    En 2020, le gouvernement prévoit d’augmenter significativement le MICO pour parvenir à une pension de 1000 euros (avec probablement l’ARRCO etc…)

    Si cette mesure, pour des raisons budgétaires, n’était mise en place qu’en 2021 au lieu de 2020, est-ce que je peux différer ma retraite au 01/01/2021 au lieu du 01/06/2020 afin de bénéficier de la hausse conséquente du MICO ? Peut-on reculer sa date de mise à la retraite ?

    Bien évidemment, j’ai pris en compte que :
    - la CARSAT cessera de me verser la pension d’invalidité de 2ème catégorie le 01/06/2020
    - je ne bénéficierai d’aucun trimestre supplémentaire entre le 01/06/2020 et le 01/01/2021

    Merci d’avance

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 avril à 15:12, par Christine

    Bonjour,
    Je suis à la retraite depuis le 1er janvier 2015, retraite au taux plein, avec le nombre de trimestres cotisés. Je bénéficie du minimum contributif majoré.
    Vais-je avoir droit à une retraite à 1000€ grâce à l’augmentation du minimum contributif en 2020 (en sachant que je remplirai toutes les conditions) ? Ou ce passage de 700€ à 1000€ ne sera réservé qu’aux nouveaux retraités (si cela est mis en application un jour ...) ?
    Merci par avance pour votre réponse.
    Bien cordialement..

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 19:33, par Claude (CFDT Retraités)

      Personne ne comprend parce que ceux qui annoncent ne connaissent pas !
      Sachant que 37,1% des retraités de 2018 ont eu droit au minimum contributif, je doute que tous les nouveaux retraités bénéficient de cette hausse spectaculaire. En réalité, le gouvernement prend en compte la retraite complémentaire pour arriver à ce chiffre.
      La ministre a affirmé ce matin que les nouveaux retraités bénéficieraient d’une hausse en 2020.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 avril à 17:15, par BRIGITTE

    BONJOUR CLAUDE LA RETRAITE COMPLEMETAIRE S AJOUTE T ELLE AU MINIMUN CONTRIBUTIF MERCI PAR AVANCE

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 avril à 10:16, par Yvan Bailly

    Bonjour Monsieur.
    Je suis retraité depuis mars 2019 pour incapacité à travailler.(maladie) né en 55. 142 trimestres cotisés. taux plein.
    La majoration du mico à 1000€ mensuels me concernera-t-elle ? Ou seuls les retraités qui partiront en 2020 la percevront-ils ?
    Les retraites seront-elles égales à mico (1000€ sous conditions) + retraites complementaires, et inferieures à 1170€
    1000€+370€ (complementaire) est-ce possible ?
    Merci pour votre réponse.
    Cdlt.

    Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 11:45, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous comprenez vous-même que l’application ne sera pas celle de l’effet d’annonce. La ministre a annoncé que cela ne concernerait que les nouveaux retraités. Et je suis convaincu que ce montant prendra en compte la retraite complémentaire.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 avril à 19:13, par Dieudonné J.

    Bonjour,
    Je suis un polypensionné:40trmestres à la CARSAT+ 40trimestres à l’étranger dans un pays étranger ayant une convention avec la France+82trimestres dans la fonction publique territoriale..J’ai pris ma retraite à 69ans.J’ai à ma charge 1enfant handicapé(+80%).
    Pouvez-vous me dire si j’ai droit au minimum contributif carsat .Si oui ,quel sera la formule de calcul utilisée ?
    Merci
    Dieudonné

    Répondre à ce message

    • Le 26 avril à 19:24, par Claude (CFDT Retraités)

      Si le total de toutes vos retraites est inférieur à 1177 euros, et si vous avez droit à une retraite au taux plein, votre retraite de base sera majorée si elle est inférieures au minimum contributif calculé sur la base de 40 trimestres.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 avril à 08:41, par BRIGITTE BRUNEL

    A 67 ANS J AURAI 640 EURO DE PENSION RETRAITE AURAIS JE DROIT AU MINIMUN CONTRIBUTIF

    Répondre à ce message

    • Le 21 avril à 09:14, par Claude (CFDT Retraités)

      La réponse dépend du nombre de trimestres cotisés. Si vous en avez 120, vous aurez auree droit à une petite majoration pour arriver à une retraite totale de 695 euros, montant maximum du minimum contributif.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 avril à 11:57, par MARTINE MARSAC

    Bonjour, je suis nee en 1958 ayant eu 3 enfants..mon depart en retraite et le 1 aout 2020..
    Actuellement j ai 180 trimestres retenu et 130 cotises..j ai mets 5 trimestres avant 20 ans..
    Ai je avoir une decote s il vous plait pouviez vous me dire..je vous remercie de votre reponse

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 avril à 17:02, par Daniel GERARD

    Bonjour...

    Voici des mois que j’essaye de comprendre si le montant de ma retraite est exact et je n’en sais toujours rien !! Mais à force de parcourir le net à ce sujet, je dois dire que votre site est certainement le plus sérieux et le plus utile pour le plus grand nombre. Et c’est la raison pour laquelle je m’adresse aujourd’hui à vous.

    Je suis en retraite personnelle (au titre de l’inaptitude au travail ?) depuis le 1er octobre 2013. Celle-ci est de 627.01 € pour le régime général ; 298.39 € pour l’Arco et 20.80 € de complémentaire SNCF soit 946.20 € au total (inférieur au plafond max fixé). Retraite prise à l’âge légal, 60 ans et 9 mois,

    Voici les détails de ma notification papier :
    Salaire base : 15 048.36 €
    Taux : 50 %
    Trimestres 164 (maximum autorisés)
    Trimestres en France : 176 dont 168 au régime général

    Voici les détails de mon récapitulatif Carsat sur internet :
    Durée total d’assurance : 168 trimestres
    Régime général : 168 / Autres régimes : 8 / Tous régimes 176
    Régimes cotisés : 106 / Autres régimes 12 / Tous régimes 118

    Le montant de ma retraite brut d’octobre 2013 est de 627.01 € et le montant du Mico pour la même période est de 628.99 € d’où ma première question : la différence entre les deux montants est de 1.98 € et celui-ci ne m’est pas versé. Est-ce exact ??

    Deuxièmement, au regard du Mico majoré et en ce qui me concerne, ne devrait-il pas y avoir un calcul proratisé du montant de ma retraite ??

    Cette définition de "au titre de l’inaptitude au travail" me procure-t-il un avantage particulier ?

    J’avoue être un peu perdu au regard de cette situation. C’est la raison pour laquelle je viens vers vous afin que vous m’aidiez à y voir plus clair.

    Dans l’attente de vous lire,...

    Cordialement.

    Daniel GERARD

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril à 23:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, en 2013, le Mico est de 628,99 € pour une carrière complète au régime général, puisque vous avez moins de 120 trimestres cotisés.
      La retraite pour inaptitude donne droit au taux plein à l’âge légal et évite la décote éventuelle. Elle ne vous a rien apporté.

      Merci pour les compliments !

      Répondre à ce message