D. Retraites Complémentaires


33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite


Le régime de retraite complémentaire Agirc-Arrco reste un régime par points (par opposition aux régimes par annuités). Les cotisations servent à acheter des points. Lors de la liquidation de la pension, ces points multipliés par la valeur du point réactualisée chaque année déterminent la pension complémentaire annuelle.

Mise à jour :
- suite à la création du régime unique Agirc-Arrco en janvier 2019 (31/12/18).

1. Mécanisme d’attribution des points

Pour acquérir un point, le salarié doit verser un montant de cotisation contractuelle égal au prix d’achat du point nommé « salaire de référence ». Cette cotisation prise en compte comprend la part du salarié et celle de l’employeur.

L’attribution du nombre de points, au titre d’une année civile, est égale au montant annuel de la cotisation contractuelle divisé par la valeur du salaire de référence fixé par l’accord patronat-syndicats.

Au moment de la liquidation, on totalise le nombre de points acquis chaque année par le salarié.

L’évolution du prix d’achat du point est fixée par un accord national (voir fiche 36).

Bon à savoir

Le Cicas pour constituer votre dossier de retraite complémentaire

On compte aujourd’hui 100 Cicas (centres d’information de coordination et d’accueil du salarié) en France métropolitaine (un par département et cinq sur Paris), près de 700 lieux de permanence et un peu plus de 500 conseillers. Le Cicas renseigne sur les retraites complémentaires (Agirc-Arrco et Ircantec). Un numéro de téléphone unique permet de prendre rendez-vous avec le Cicas le plus proche : 0820 200 189.

2. Droits exprimés en points

Le point est l’unité de mesure des droits. Les droits obtenus sont exprimés en points. C’est au moment de la liquidation de la pension que ces points sont convertis en euros. Le montant de la pension annuelle est alors égal au total des points acquis au cours de la carrière, multiplié par la valeur du point à la date de départ à la retraite.

Exemple : Fernand part en retraite le 1er février 2019 avec 4 000 points. La valeur annuelle du point Agirc-Arrco est de 1,2588 €. La pension annuelle sera de 5 035,20 €, soit un versement mensuel de 419,60 €.

3. Le récapitulatif de carrière

Chaque assuré est titulaire d’un compte individuel dans chaque régime Arrco et Agirc et à compter du 1er janvier 2019 dans le régime unique Agirc-Arrco. Chaque année, les droits à pension acquis par le cotisant sont enregistrés par les institutions de chacun des régimes.

On peut se procurer le récapitulatif de carrière auprès de son institution de retraite, sur le site www.espace-personnel.agirc-arrco.fr ou auprès du Cicas des régimes de retraite complémentaire Agirc-Arrco et Ircantec (voir Bon à savoir).

La mise en place du système d’information prévu par la réforme de 2003 permet de recevoir régulièrement une information précise et actualisée de ses futurs droits à retraite.

Ce droit est obligatoire et régulier. Mis en œuvre progressivement, il concerne l’ensemble des 35 régimes de retraite légalement obligatoires, coordonnés au sein d’un groupement d’intérêt public, le GIP Info retraite.

À partir de 35 ans et tous les 5 ans, les salariés (et non-salariés) reçoivent un relevé de situation individuelle qui reprend les droits à retraite acquis tout au long de la vie professionnelle. À partir de 55 ans et tous les 5 ans jusqu’au départ en retraite, ils reçoivent une estimation indicative globale indiquant un montant estimé de toutes les pensions du futur retraité (voir détails fiche 15).

Attention !

Les taux

Il ne faut pas confondre le taux contractuel (celui qui sert au calcul des points) et le taux d’appel (montant des parts salarié et employeur prélevé sur le salaire). Ce dernier est fixé à 127 % du taux contractuel. La différence entre ces taux est utile pour financer les éléments de solidarité évoqués dans la fiche précédente. Elle permet également de tenir compte de l’augmentation de l’espérance de vie.

4. Comment contrôler le récapitulatif de carrière ?

Nous vous conseillons de vérifier sur le récapitulatif :

  •  les périodes cotisées dans les entreprises où vous avez été salarié depuis l’âge de 16 ans ;
  •  avant 1972, les périodes validées gratuitement pour ceux travaillant dans des entreprises non couvertes par l’accord entre patronat et syndicats de 1961 ;
  •  le nombre de points si vous avez gardé les relevés annuels ;
  •  les périodes non travaillées (service militaire, périodes de guerre 1939-1945, AFN, arrêt maladie de plus de deux mois, chômage, préretraite, invalidité, maternité…) ;
  •  les majorations diverses prévues par les anciens régimes.

Normalement, chaque salarié recevait un relevé annuel de sa caisse de retraite. Mais ce relevé transmis à l’employeur n’était pas toujours remis à l’intéressé.

Si vous l’avez, les points attribués au titre de chaque année doivent correspondre aux décomptes annuels établis par chaque institution et sur lesquels figurent :

  •  le salaire de référence (prix d’achat du point) ;
  •  le taux de cotisation contractuel de l’entreprise ;
  •  le montant du salaire cotisé ;
  •  le nombre de points attribués convertis en points Arrco.

Prenons un exemple. Au titre de l’année 2013, un salarié a perçu 15 635 € de salaire brut.
La cotisation contractuelle Arrco de son entreprise est de 6 %. Soit : 15 635 x 6 % = 938,10 €. Le salaire de référence en 2013 étant de 15,2284 euros, le compte de ce salarié est crédité de : 938,10/15,228 = 61,60 points.

Poursuivez la lecture de vos droits dans les fiches suivantes.

Bon à savoir

À conserver

Conservez jusqu’à la liquidation définitive de la pension :
-  les bulletins de paie ;
-  les décomptes d’indemnités journalières de maladie, de congé maternité et de pension d’invalidité ;
-  les décomptes des prestations des Assedic (ou Pôle emploi) et des retraites complémentaires.

5. Conversion en points Arrco en 1999

Les points figurant sur le récapitulatif sont des points à valeur Arrco. Leur nombre est différent de celui figurant sur les relevés annuels d’avant 1999.

En effet, lors de la création du régime unique Arrco en janvier 1999, il a été fixé une valeur de point identique pour les 45 régimes existants. La valeur retenue a été celle correspondant à 1 euro (6,5596 francs).

Cette définition unique a amené chacun des régimes à convertir tous les comptes en points Arrco, sans incidence sur le montant des droits acquis. Lors de cette conversion, les avantages spécifiques à chaque régime ont été valorisés au 31 décembre 1998 et traduits en points Arrco.

Poser une question

792 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 4 avril à 16:57, par danièle vidal

    je recherche le texte "original" de l’article 8 bis de l’annexe 1 de la convention collective nationale du 14 mars 1947, pouvez-vous m’aider ? Un grand merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 7 novembre à 10:38, par Yves

      Pas facile d’avoir tout les documents pour compléter son dossier bonne retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 3 décembre à 08:18, par Jacqueline Watrin

        Bonjour je ai travailler en 1975 LA complementaire ne m atribue aucun points je ne retrouve plus mespapiers comment faire pour faire valoir mes points j ai pourtant valides mes trimestres a assurance retraite Merci pour vos conseils

        Répondre à ce message

        • Le 3 décembre à 22:22, par Claude (CFDT Retraités)

          Selon la réglementation Agirc-Arrco, les services accomplis dans des entreprises en situation irrégulière ne sont validés au titre de l’AGIRC et/ou de l’ARRCO que si les deux conditions suivantes sont satisfaites :
          - avoir donné lieu au versement des cotisations vieillesse de Sécurité sociale,
          - et avoir fait l’objet du précompte correspondant à la part salariale des cotisations, visible sur la fiche de paie.

          Répondre à ce message

          • Le 7 décembre à 23:22, par Plessiet alain

            Bonjour mr Claude,

            D’après vous un document de justification des cotisations référence 2470 sur lequel figure le montant brut et net du salaire annuel la période est il équivalent à la définition d’un précompte. Car j’ai perdu mes bulletins
            de paie sur 1977 et 1978.

            la carsat m’a validé les trimestres suite à la production de ces 2 documents, l’organisme qui liquide ma pension arrco/agirc me dit que seul fait fois un bulletin de paye ?

            le pourquoi de cette question est que je n’ai pas de point dans le régime complémentaire et qu’en théorie il est obligatoire depuis 1/01/1976.

            Je souhaite faire jouer la clause de « service passée » au prorata temporis de ma durée travailler qu’en pensez vous

            bien à vous

            Répondre à ce message

            • Le 8 décembre à 08:24, par Claude (CFDT Retraités)

              La réglementation précise qu’il faut apporter la justification du précompte des cotisations de retraite complémentaire sur les salaires des intéressés et à la justification du versement des cotisations vieillesse de Sécurité sociale. Et le précompte doit montrer que les cotisations étaient bien versées à un régime de la fédération Arrco à l’époque. De plus, le montant des précomptes doit faire l’objet d’un contrôle au regard du pourcentage des cotisations salariales. Vous pouvez écrire à la direction de l’institution pour demander la validation au vu des seules preuves que vous détenez.
              Vous pouvez aussi demander une validation au titre des services passés (en principe automatique), mais il faudra apporter la preuve que votre entreprise de l’époque est bien concernée par cette validation.

              Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 29 novembre à 17:05, par ochin

    bonjour
    j ’ai beneficié d un depart anticipé par le biais du CATS (possibilité de partir a 57 ans pour les salaries qui ont fait plus de 15 ans en 3/8 ).
    je suis renumeree par pole emploi qui me retire des cotisations importantes pour la retraite . mon employeur cotise aussi.
    bientôt je passe en retraite et la mes salaires ne seront pas pris en compte pour ma retraite seulement mes trimestres seront valides.
    je voudrais comprendre pourquoi avoir cotise depuis 2011 année ou je me suis arretée jusqu’à aujourdhui si c’était pour rien !!!
    apres de nombreuses demarches aupres de mon ancien employeur , pole emploi, et caisse de retraite je n obtiens pas de reponse.
    je vous remercie . cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre à 03:28, par Claude (CFDT Retraités)

      Je ne comprend pas : le dispositif du CATS a été supprimé en 2008 et vous l’avez obtenu en 2011 ? Il relève de l’article R.322-7-2 du code du travail. Mais vous bénéficiez peut-être d’un autre dispositif.
      Si je vous comprend bien, c’est votre employeur qui finance cette allocation géré par Pôle Emploi. Si vous cotisez comme pour un salaire ce n’est pas une allocation. Car une allocation ne donne droit qu’à des trimestres gratuits (fiche 19) et des points (fiche 35).

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 22 novembre à 09:19, par Muriel

    Bonjour,

    je recherche les taux contractuels applicable de 1977 à 1992 inclus. Malgré mes recherches impossible de trouver.
    pourriez vous m’indiquer où les récupérer.
    cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre à 23:01, par Claude (CFDT Retraités)

      Ils pouvaient varier dans chaque entreprise ou branche entre 4 et 8% en fonction de la présence de syndicats qui négocient et signent des accords.

      Répondre à ce message

      • Le 23 novembre à 19:06, par Muriel

        Bonjour,

        d’apres votre réponse puis-je en déduire que si je prend les taux de cotisation indiqués sur les fiches de paie je peux en déduire les taux contractuels ??
        c’est à dire que les taux de cotisation était il majoré à 125% ?
        Merci

        Répondre à ce message

        • Le 23 novembre à 22:01, par Claude (CFDT Retraités)

          Avant 1999 et la création du régime Arrco, il y avait plus de 40 régimes différents, avec chacun son règlement, que je n’ai pas.
          A l’époque, chaque institution de retraite envoyoit chaque année à l’entreprise un récapitulatif des points obtenus. Il fallait un militant syndical demandeur pour que ces feuilles ne partent pas à la poubelle.

          Répondre à ce message

          • Le 26 novembre à 18:36, par Muriel

            Bonjour,

            merci pour votre reponse, j’ai retrouvé les décomptes de points (et donc les taux contractuels) sauf 3, maintenant j’ai une autre question
            pouvez vous me dire comment il a été procédé pour l’année 1993 pour l’ARRCO à titre d’exemple
            TA : 149820
            taux contractuel 4%
            acquisition : 21,678
            ce qui donne d’après mes calculs 276 points (que je retrouve effectivement sur le relevé de l’époque)
            sur le dernier relevé de carrière il est noté 106,94
            pouvez vous me donner la formule de conversion car je ne trouve pas
            merci

            Répondre à ce message

            • Le 26 novembre à 21:55, par Claude (CFDT Retraités)

              Le régime Arrco a été créé en 1999 et la valeur du point a été fixée à 1 euro. Vous cotisiez dans un régime autre avant et vos points de cet autre régime ont été convertis en points Arrco, au millième de centime près.

              Répondre à ce message

              • Le 26 novembre à 23:01, par Muriel

                Oui j’ai bien compris cela mais comment passer de 276 point à 106,94 ??? Quel est la formule ?
                En fait j’aimerai vérifier sur une année qui ne pose pas de problème, celle là semble correcte pour pouvoir vérifier les années qui ne le sont pas ( oublie de certain montant, décalage d’une année, erreur ....)
                merci

                Répondre à ce message

                • Le 27 novembre à 05:14, par Claude (CFDT Retraités)

                  La réponse dépend du régime où vous avez cotiser. Avec cette information je peux vous donner la valeur du point de ce régime en 1998.

                  Répondre à ce message

                  • Le 27 novembre à 08:36, par Muriel

                    Donc pour 1993 la caisse etait IRPELEC

                    Répondre à ce message

                    • Le 27 novembre à 10:39, par Claude (CFDT Retraités)

                      L’Irpelec adhérait au régime Unirs. Le nouveau nombre de points Arrco est égal à : nombre de points Unirs x 2,5416 F / 6,5596 F (équivalent 1 euro).

                      Répondre à ce message

                      • Le 28 novembre à 09:37, par Muriel

                        Bonjour,

                        merci beaucoup de de votre aide qui est précieuse.
                        sans vouloir abuser j’ai encore besoin de vous
                        j’aimerai savoir si le taux de 2,5416 (IRPELEC) est valable quelques soit l’année de salaire ??
                        Et connaître le taux de conversion pour les autres régimes
                        ANEP en 1994 et de 1985 à 1988
                        APRICE de 1989 à 1991
                        INIRS de 1981 à 1984
                        AGRR en 1982
                        IRCOMMEC en 1977 et 1978
                        merci beaucoup

                        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 27 novembre à 13:40, par dewalque

    j ai travaille de 1941 a 1962 ai je droit a la retraite complementaire

    Répondre à ce message

    • Le 27 novembre à 14:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Probablement non. La retraite complémentaire n’est obligatoire que depuis 1973. Avant, cela dépend des accords signés par les syndicats selon les entreprises ou les branches.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 26 novembre à 20:02, par JOSIANE

    Bonjour, je recherche la valeur des points UPS pour chaque année cotisée de 1979 à 1989, les auriez-vous car sur le document que j’ai téléchargé "historique AGIRC-ARRCO du 1/01/19" il n’y a les valeurs de point qu’à partir de 1990. Merci par avance de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 23 novembre à 12:39, par caroline

    Bonjour, je me pose une question globale, je note que souvent les sommes cotisées sur les relevés ARRCO et Argic ne correspondent pas à celles de mes bulletins de salaire tranche A, tranche B. Est- une erreur de leur part ?
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 22 novembre à 09:14, par dias jose

    bonjours sur mon relever de carriére il me manque une période de 8 mois alors que j’ai travailer que puis-je faire

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 4 novembre à 19:39, par Laurent LLB

    Actuellement en arrêt maladie depuis janvier 2019.
    Ne en juin 1960, la SSociale me propose une invalidite 2 eme categorie au 1er décembre 2919
    Je m inquiété de savoir comment ça va se passer pour mes droits à la retraite, sachant que bien que j’ ai commencé à travailler à 17 ans, je n’ aurais mon compte de trimestres qu a 62 ans.
    Quelle peut être la suite de ma fin de carrière ?
    Merci pour votre retour.

    Répondre à ce message

    • Le 4 novembre à 23:01, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour la retraite de base, si vous ne travaillez pas, vous aurez des trimestres gratuits et pas de salaire (fiche 19). Pour la complémentaire, lisez la fiche 35.
      Lisez les fiches 9 et 17.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 1er novembre à 11:04, par lalaude

    Bonjour,

    mes points de retraite complémentaire
    de l’année 2018 ne sont toujours pas crédités à ce jour sur mon estimation de retraite, est ce normal.

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 1er novembre à 16:30, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce n’est pas normal pour nous mais je constate à partir des questions posées que c’est devenu fréquent. Quelle est votre institution de retraite complémentaire ?

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 28 octobre à 10:33, par Derangère Florent

    Bonjour je suis délégué syndical, une personne m’a contacté pour que je l’aide sur des problématiques de retraite, j’en appel donc à votre expertise, voici ces questions, merci d’avance pour votre aide.

    Le traitement pour cette personne est en litige depuis 1 an 1/2 (dossier reçu en mai 2018, notification définitive reçue en octobre 2018 et comportant toujours des erreurs malgré les documents fournis au CICAS et qui sont bien dans le dossier. Sociétés absentes du relevé et bulletins de salaires fournis.
    1° La retraite complémentaire attribue t-elle des points uniquement en raison de cotisations versées par l’employeur ou en cas de faillite de celui-ci des points gratuits sont ils attribués ?.

    2° Si la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse apporte des modifications au relevé de carrière (en cas de rajout de sociétés absentes du relevé) et lors de la liquidation de la retraite, la caisse de retraite complémentaire est-elle automatiquement informée (dans ses bases informatiques) ?.

    3° L’attestation annuelle fournie par les ASSEDIC et sur laquelle le montant des allocations perçues y figurent, permet-elle le calcul des points accordés pour le chômage. Ces attestations concernent les années 82 -84-85-86 et 92 (Certaines années cumulent chômage et activité). Le calcul le plus avantageux est il toujours retenu .

    4° Pour info, est-il normal que lors d’une préretraite datant de 2010, MALAKOFF MEDERIC arrête les comptes à l’année 2016 alors que les cotisations ont été versées de 2010 à juin 2018 avec attestation jointe précisant les dates de prise en compte dans le dispositif de pré-retraite et par ailleurs que l’on me dise que si les infos pour les dernières années n’apparaissent pas , les consignes sont de ne pas en tenir compte, sachant que l’établissement qui verse les cotisations de l’employeur dans ce cas de préretraite est la société AG2R la mondiale.

    Merci pour votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre à 11:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Bravo pour votre engagement à renseigner ! Les extraits de la réglementation sont entre guillemets. Si besoin, ne pas hésiter à lire les fiches suivantes sur la retraite complémentaire.
      1. En cas de faillite c’est l’AGS qui prend le relais, en principe. « En cas de liquidation de biens ou de règlement judiciaire de l’entreprise, les salariés sont garantis contre le risque de non-paiement des rémunérations qui leur sont dues. En effet, les rémunérations, qui ne peuvent être payées par l’employeur faute de disponibilités, sont prises en charge par l’AGS (Association pour la gestion du régime de garantie des créances des salariés) et versées par l’intermédiaire du syndic chargé de la procédure de liquidation de biens ou de règlement judiciaire.
      Cette garantie, qui ne concernait que les rémunérations nettes avant le 1er janvier 1997, a été étendue, à compter de cette date, par la loi no 96-1160 du 27 décembre 1996 aux cotisations salariales d’origine légale ou d’origine conventionnelle imposées par la loi. Dans tous les cas, les rémunérations des participants concernés doivent être considérées comme ayant fait l’objet d’un précompte correspondant à la part salariale. »
      2. Elle peut le voir mais il faut produire la preuve qu’on a versé sa part de cotisations pour la complémentaire. « Les services accomplis dans une entreprise après son adhésion à une institution membre de l’ARRCO sont normalement validables sur la base des cotisations de retraite complémentaire qui ont été versées. En l’absence de ces cotisations et de salaires déclarés par l’entreprise sur les ENA, les preuves suivantes sont requises. La validation est subordonnée à la justification du versement effectif des cotisations de Sécurité sociale et du précompte des cotisations de retraite complémentaire, ces deux justificatifs devant être nécessairement obtenus.
      Pour les périodes d’emploi de moins de six mois effectuées au sein d’une entreprise défaillante, comprises entre le 1er janvier 1976 et le 31 décembre 1989, une validation est admise au vu d’un certificat de travail et de la preuve du versement des cotisations vieillesse de Sécurité sociale, sans qu’il y ait vérification du précompte des cotisations de retraite complémentaire. En cas d’activité discontinue, cette durée de six mois doit être appréciée en ajoutant les différentes périodes de services accomplies chez le même employeur. »
      3. Le mode d’attribution de points en cas de chômage indemnisé est expliqué fiche 35.
      4. Quelle préretraite ? C’est un dispositif d’entreprise particulier que je ne connais pas.

      Les informations données par notre site et dans nos messages sont dues au bénévolat des militants retraités et aux cotisations des adhérents retraités.

      Répondre à ce message

      • Le 28 octobre à 11:34, par Derangère Florent

        merci pour les informations et aide

        Répondre à ce message

      • Le 28 octobre à 16:17, par Derangère Florent

        quelques questions complémentaires, merci d’avance.

        • Est-il normal que le calcul du chômage corresponde a une moyenne et non au calcul correspondant aux attestations ASSEDIC jointes et j’ai vu par ailleurs avec le gestionnaire que si le calcul était fait par rapport à l’attestation, les points seraient supérieurs. Mais pour que ce calcul s’effectue par rapport à l’attestation, ils veulent connaître le salaire de référence, j’ai voulu leur fournir la notification des ASSEDIC qui indique le taux journalier et la durée qui correspond à ce taux mais cela ne leur convient pas.

        • En ce qui concerne les caisses de retraites complémentaires il y une société pour laquelle j’ai été représentante exclusive, je suis en possession de la carte professionnelle délivrée par la préfecture et les cotisations ont été versées mais MALAKOFF ne fait pas apparaitre les montants correspondants à cette société. Des points sont calculés sans qu’on sache sur quelle base, ce qui me pose un problème car les montants cotisés pour la complémentaire sont nettement supérieurs à ceux de la caisse vieillesse : cela équivaut à un salaire mensuel de 9000 frs ou 1 372€ pour l’année 83 ce salaire était au dessus du plafond sécurité sociale. Par ailleurs la caisse de retraite complémentaire pour les VRP est chez MALAKOFF MEDERIC et ils n’arrivent pas à savoir, cela m’étonne donc. (J’ai un relevé qui montre que la société est prise en compte mais aucun montant de cotisation n’y figure).

        • Concernant la société en liquidation un expert comptable avait été missionné à l’époque par le Tribunal de Commerce de Paris mais ils ne veulent pour l’instant rien prendre en compte. J’ai contacté le cabinet de Maitre PELLIGRINI et ils m’ont confirmé que les cotisations ont été versées. Je leur ai demandé plus d’informations ils m’a été répondu que les archives de cette époque ont été détruites.(Mais bulletins de salaires joints à MALAKOFF).

        • Dernier point sur la préretraite, celle-ci est une préretraite entreprise financée par l’employeur avec un salaire équivalent et taux de cotisation à 7% a une période travaillée et MALAKOFF a pris en compte les éléments jusqu’en 2016 mais dit ne pas avoir connaissance des dernières cotisations alors que l’on m’a confirmé qu’elles ont bien été versées par AG2R.

        • Ce qui est surtout gênant dans le traitement de mon dossier c’est que cela va me demander beaucoup de démarches et que je suis malade. C’est la raison pour laquelle j’ai bénéficié d’une préretraite à caractère exceptionnel et que j’ai été mise en invalidité en 2006.

        Répondre à ce message

        • Le 28 octobre à 18:53, par Claude (CFDT Retraités)

          - Chômage : voir fiche 35
          - Produisez une copie de vos fiches de paie où apparait les cotisations prélevés.
          - Si c’est avant 1997, pas de droits à la retraite complémentaire vous ai-je répondu.
          - Les institutions de retraite semblent faire l’économie des mises à jour manuelles depuis quelques années et ajoutent les points lors de la liquidation seulement, au moment où chacun regarde son compte.
          - Je comprend et vous renseigne de mon mieux.

          Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 9 octobre à 23:28, par ML.C.

    Bonjour,
    J’ai deux questions en fait, un peu liées :
    1) J’ai travaillé dans la banque de 79 à 86 mais cette période ne figure pas dans mon relevé de carrière Agirc-Arrco. Je leur ai envoyé, fin juillet (2019), tous les bulletins de salaires de cette période sur lesquels apparaissent bien les cotisation AFB tranche A, mais je n’ai toujours aucune nouvelles. Quand j’arrive à les contacter ils me disent qu’ils faut attendre. Est-il possible que ces cotisations AFB ne donnent aucun points Arrco ?
    2) Ma retraite était prévue pour le 1er septembre (2019) mais ils refusent de me la verser (et peut-être de continuer à travailler sur mon dossier (?)) tant que je ne leur envoie pas une carte d’identité valide (la mienne est périmée depuis 1999) mais ils ont aussi la photocopie de mon permis mais ils ne veulent rien savoir, alors que le dossier pour de la retraite de base ne m’a pas posé ce problème de carte d’identité. Normalement, en France, une carte d’identité périmée est valable si la photo est ressemblante mais comment peuvent-ils savoir si la photo me ressemble puisqu’ils ne m’ont jamais vue ? Que pensez-vous de cette situation ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre à 22:37, par Claude (CFDT Retraités)

      1. Le secteur des banques disposait de ses propres caisses de retraite complémentaire. Il a rejoint les régimes Agirc et Arrco en 1994. A partir de cette date, les salariés des banques cotisent aux caisses Agirc et Arrco, comme l’ensemble des salariés du secteur privé. Vos droits bancaires, acquis jusque 1993, ont donc été convertis en points Arrco (et Agirc si vous étiez cadre). Ils ont normalement été intégrés dans l’ensemble de vos droits Arrco (et Agirc).
      Votre institution de retraite doit retrouver la période. Vous n’avez regarder votre relevé de carrière avant la retraite pour signaler ce manque qui nécessite des recherches à présent.
      2. C’est la première fois que l’on me signale ce problème. Les usurpations d’identité existent et se développent, l’institution de retraite a du avoir une mauvaise expérience. Vous êtes passé par un Cicas ?

      Répondre à ce message

      • Le 11 octobre à 16:13, par MLC

        1) Tant qu’on n’est pas dans la demande de sa retraite on ne va jamais regarder le détail, surtout que si la période en question n’apparaît pas dans le relevé de l’Arrco, elle est depuis le début dans le relevé de carrière de la retraite de base pour les trimestres cotisés. Donc ce qui m’étonne c’est que les différentes caisses communiquent aussi peu (ou peut-être pas du tout) entre elles car il a fallu que je leur fournisse des tas de documents et plusieurs fois même alors que l’assurance retraite les avait déjà...
        2) En ce qui concerne d’aller voir un CICAS ils ne me l’ont pas proposé.
        Je sais que c’est idiot mais je ne peux m’empêcher de me demander si, au fond, ça ne les arrange pas de gagner du temps, car les délais pour l’obtention d’une nouvelles carte d’identité sont tellement longs...

        Répondre à ce message

        • Le 11 octobre à 19:33, par Claude (CFDT Retraités)

          1. Jusqu’à présent l’employeur verse à chaque caisse ce qu’il doit. Pour la sécurité sociale, c’est l’Urssaf, pour Agirc-Arrco c’est à l’institution dont relève l’entreprise. Mais les cotisations entrent dans un fonds commun aux institutions qui laisse chacun à l’équilibre. Les réserves communes assurent le paiement des retraites.
          2. Le Cicas, c’est plus facile si on ne réside pas près des bureaux de son institution de retraite.
          Il n’y a pas de gain, même minime, à trainer pour liquider une retraite. Au contraire, les indicateurs communs à toutes les institutions permettent à la fédération Agirc-Arrco de voir là où il y a des retards.
          Ce sont les mairies équipées qui délivrent ces cartes, les délais sont d’environ deux semaines.

          Répondre à ce message

          • Le 13 octobre à 15:39, par MLC

            Ce n’est pas pour faire des polémiques car c’est déjà très aimable à vous de me répondre et vous en remercie, mais, pour les CNI, aujourd’hui, c’est très long. Il m’a fallu 2 mois pour avoir un rdv en mairie (qui sont complètement débordées) et, depuis mon rdv, le 26 septembre, j’attends toujours qu’on m’annonce que ma carte est arrivée. On m’a prévenue que ça mettrait 6 semaines, minimum.
            Ce que je voulais dire c’était que, peut-être, les caisses (agirc, arrco...) sont, elles aussi, débordées et mettent à profit les délais imprévus, en l’occurrence mon renouvellement de carte, pour laisser "dormir" mon dossier et en traiter un plus urgent...

            Répondre à ce message

            • Le 14 octobre à 12:28, par Claude (CFDT Retraités)

              Effectivement les délais varient selon les mairies.
              Les textes réglementaires Agirc-Arrco prévoient une copie de la CNI ou du passeport alors que ceux de l’assurance retraite prévoient d’apporter la preuve de son identité.
              Votre raisonnement ne peut être commun à toutes les institutions, il ne tient que si une personne met ainsi le dossier de côté. Mais le travail a évolué et c’est un système central à l’institution qui répartit les dossiers en fonction des disponibilités de chacun. Je sais qu’il y a surcharge de travail partout. Le gouvernement donne des informations contradictoires qui aboutissent à l’objectif inverse, en inquiétant les futurs retraités, qui prennent leur retraite dès que possible.

              Répondre à ce message

              • Le 23 octobre à 21:44, par MLC

                Re-Bonjour,

                Merci d’abord d’avoir pris le temps de répondre à mes précédentes questions.
                N’ayant toujours aucune nouvelle de mon dossier de retraite complémentaire qui aurait du, normalement, commencé à être versée le 1er septembre 2019 (demande commencée en avril 2019), je me permets de vous poser une dernière et simple question :
                D’après votre expertise en la matière, est-il légal qu’une caisse de retraite refuse de verser la retraite à une personne au seul motif que sa carte d’identité est périmée et sans même lui proposer une alternative comme un rendez-vous en agence CICAS ou autre possibilité de prouver de son identité ?
                Merci d’avance.
                Cordialement.

                Répondre à ce message

                • Le 23 octobre à 21:58, par Claude (CFDT Retraités)

                  Les formulaires de demande de retraite Agirc-Arrco demandent de joindre une photocopie de votre carte d’identité ou de votre passeport en cours de validité. Je n’ai rien trouvé d’autre dans la réglementation pour vous aider.
                  Vous pouvez écrire à votre institution pour expliquer votre situation, dire que vous avez immédiatement demander le renouvellement de votre CNI et que depuis vous l’attendez. C’est une façon de signifier que votre demande de retraite reste valable à la date d’effet demandée afin que ayez un rappel depuis cette date.
                  Je comprend bien que cela vous contrarie mais je n’ai pas trouvé de réponse autre dans la réglementation Agirc-Arrco.

                  Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 21 octobre à 12:32, par nathalieN

    Bonjour,
    il existe de nombreuses erreurs dans mon décompte de points de l’arrco avant 2013.Or l’arrco refuse de mettre mon dossier à jour avant la retraite.Depuis ma mise en invalidité en 2013, plus aucune mise à jour.Que puis-je faire ?
    Je suis dans une situation critique.Si je ne trouve pas une solution, la banque va saisir ma maison.On me réclame mon estimation de retraite à jour (banque, commission de surendettement). J’ai besoin de votre aide.Merci beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 21 octobre à 17:10, par Claude (CFDT Retraités)

      Je ne peux pas vous aider mais seulement vous renseigner. Vous utiliser les voies de recours décrites fiche 5.
      « La Cour de cassation, par une décision du 11 octobre 2018, considère que les droits à retraite peuvent être appréciés avant la liquidation de la pension et donc qu’un assuré est recevable, s’il estime son RIS erroné, à en contester le contenu en justice dès avant sa retraite. »

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 16 octobre à 22:57, par Gérard DESSEAUX

    Bonjour. j’ai cotisé un trimestre avant le mois de mes 18 ans et aucun point ARRCO n’est validé sur cette période. il me semble que ce sont les 16 ans qui doivent servir de seuil et non pas les 18. Merci de votre aide. Cordialement. Gérard

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 16 octobre à 17:41, par Jean D

    Bonjour,

    Dans mon relevé de carrière de la retraite du régime général, il y a trou de 10 ans (entre 1982 et 1991), période durant laquelle j’ai eu différents employeurs dont plusieurs à temps plein. Bizarrement, ces périodes et les employeurs sont bien présente sur le site ARCO et AGIRC. Comment expliquer cette différence ?
    Cela fait presque deux ans que j’attends d’avoir un RDV, mission impossible ! On me dit d’attendre que mon dossier soit traité, J’ai 57 ans et j’aimerais bien en avoir le cœur net.
    Merci de votre conseil.

    Cordialement,
    Jean

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre à 21:30, par Claude (CFDT Retraités)

      La Cour de cassation, par une décision du 11 octobre 2018, considère que les droits à retraite peuvent être appréciés avant la liquidation de la pension et donc qu’un assuré est recevable, s’il estime son RIS erroné, à en contester le contenu, y compris en justice, avant sa retraite.
      Vous pouvez écrire à la commission de recours amiable de l’assurance retraite pour demander la correction de votre relevé de carrière en indiquant que vous détenez toutes les preuves (fiche de paie) d’avoir cotisé pendant ces dix ans.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 16 octobre à 18:12, par ALYREJEAN PAUL

    Bonsoir,

    Comment je peux faire controler le calcul année par année de mes points de retraite complémentaire AGIRC ARCCO SVP ?
    Merci de me dire
    Cordialement,
    J.P.ALYRE

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 16 octobre à 20:08, par Charles

    Bonjour,

    J’ai déposé mon dossier de retraite complémentaire le 25 septembre 2019, en remplissant les dates qu’ils me demandaient avec toutes les photocopies qui accompagnaient leurs demande, la gestionnaire, sur 94 photocopies que j’avais faites n’a pris que 11 photocopies, je me suis aperçu après qu’elle avait oublié pleins de documents de chômage, d’employeurs dont les dates n’était pas bonne sur leurs documents, d’arrêt maladie de 4 mois et j’en passe, cette femme à mal fait son travail, j’ai envoyé le 07 octobre 2019, une lettre en accusée de réception au centre du CICAS de ma région, toujours aucune réponse.

    Que dois faire pour que mon dossier qui n’est pas complet aboutisse.

    Cordialement

    CHARLES Christine

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre à 21:21, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous pouvez écrire à votre institution de retraite en expliquant la situation et en indiquant que vous détenez toujours les preuves, si elles sont nécessaires pour complétér votre relevé de points.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 15 octobre à 18:22, par marie-christine jollys

    bonjour suite a la prise de ma retraite . pour 2020 . arcco me demande mes bulletins de salaire du 01 / 09 / 2006 au 31 / 12 / 2013 . Sachant que j’ai cotisée régulièrement

    tout les mois pendant cette période . arcco doit avoir tout ces justificatifs . ma question est suis-je obliger de leur faire le travail est leur faire les photocopies pour mon dossier ( 100 ) mon emploie aide domicile avec un certain nombre d’employeurs . merci de bien vouloir me répondre a mon courrier

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre à 14:21, par Claude (CFDT Retraités)

      Si on vous le demande c’est qu’il y a un problème. Prenez rendez vous dans un Cicas pour que des copies de vos fiches de paie soient réalisées sans coût pour vous.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 15 octobre à 09:58, par Carine

    Bonjour,
    Je voudrais vous poser une question..
    Je suis en invalidité depuis 1987 (AAH entre 50 et 79% avec une restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi.. Avant d’étre reconnue en invalidité par la MDPH, J’ai un peu travaillé : 30 trimestres .. Aurais-je doit à ASPA.
    Merce de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 17:25, par Gilbert (CFDT Retraités)

      L’ASPA est une aide sociale ouvert à tous résidents en France. Elle est versée par une allocation différentielle de vos droits personnels pour atteindre la somme de 868,20€

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 10 octobre à 12:08, par gaby

    Bonjour,
    en regardant mon relevé de situation individuelle, sur retraite complémentaire.
    je me rends compte que les points AGIRC n’apparaissent qu’a partir de 2013, alors que je suis passé cadre en 2007(contrat de travail). est-il possible que mon employeur n’ai pas versé les cotisations ? et y a t il un moyen de rattraper ces années ? merci

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 6 octobre à 15:12, par BRIGITTE.M

    Bonjour,
    A l’examen de mon relevé de carrière ,je viens de me rendre compte qu’il me manque 2 années de retraite complémentaire .Comment dois je faire pour qu’une mise à jour soit faite auprès de l’organisme.
    Merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 16:50, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Faites une demande de rectification, par écrit, de préférence par lettre recommandée avec AR pour raison évidente de preuve, au service compétent, dénommé généralement « service client » ou « service réclamation ». Il faut compter généralement un délai de 10 à 15 jours ouvrés pour recevoir une réponse du service. Joignez les preuves de votre affiliation (bulletins de salaire)

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 28 septembre à 16:39, par G. GISELE

    Bonjour, je pars en retraite au 01/01/2020 et je m’aperçois que pour un employeur, de 01/02/1990 à 08/10/1991, les points de la période affichés sur le portail sont de 169.32 alors que le décompte annuel 1990 de la caisse INIRS (soit avant refonte ARRCO) m’en donne déjà 210 (et que salaire 1991 > salaire 1990). Je n’ai pas le décompte 1991.
    est ce normal, j’ai tous les BS.
    Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 21:16, par Claude (CFDT Retraités)

      Difficile à dire maintenant. Regardez l’évolution de vos cotisations sur vos fiches de paie. En 1999, le régime Arrco a remplacé plus de 40 régimes de retraite complémentaire différents.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 27 septembre à 10:10, par merlo marie

    bonjour je suis en preparer de ma reversion et la msa me demande de justifier des dates sur ce que aurai fait mon mari a l age de 17 mais ou doit je m adresser pour avoir ces preuves quels organismes sa c est passer a la reunion974

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 11:29, par Claude (CFDT Retraités)

      Il n’y a ps de MSA à la Réunion mais une CGSS (caisse générale de sécurité sociale). S’il avait cotisé ce serait inscrit sur son relevé de carrière commun à toutes les caisses.
      Lisez les fiches 61 et 62.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 22 septembre à 18:53, par goubinat

    Bonjour, actuellement en retraite progressive, je pars définitivement le 30 septembre 2019, je viens de recevoir la notification de la carsat quels sont les documents nécessaire pour liquider ma retraite avec l’organisme des complémentaires. merci pour votre réponse

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 17 septembre à 12:46, par helene Attia

    Bonjour , pouvez vous me donner le montant que je devrais percevoir si j’ai acquis 16,52 points Agirc Arco. Je suis retraitée de la Fonction Publique et j’ai 62 ans depuis le 17/08/2019
    Malgré des demandes auprès de la CNAV, je n’ai aucune information
    Merci Beaucoup
    Cordialement
    Hélène ATTIA

    Répondre à ce message

    • Le 18 septembre à 11:57, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce n’est pas la Cnav qui vous répondra sur l’Agirc-Arrco ! Ces quelques points vous serez versés sous forme de capital en une seule fois (voir fiche 37).

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 17 septembre à 11:12, par Francine B

    Bonjour,
    Née en 1959, je fais valoir mes droits à la retraite anticipée pour carrière longue. Mon départ est prévu le 01/01/2020.
    En vérifiant le récapitulatif de carrière sur le relevé de la CARSAT et la CICAS, je constate des différences de montant de salaires correspondant aux périodes de congés maternité 1981 et 1983. Après recherche d’informations vaines, je m’interroge sur les indemnités de congés maternité qui ne seraient pas comptabilisés.
    En effet, le montant total indiqué à ces deux années correspond à mes salaires perçus de mon employeur ; n’apparaissent pas les montants perçus par la sécurité sociale durant mes congés maternité, même si ces périodes sont indiquées et valident 4 trimestres.

    Après recherche, je n’aperçois qu’il n’y a pas eu de fiches de paie durant ces périodes de maternité (confirmé par l’administration), et que je n’ai malheureusement pas conservé les décomptes sécurité sociale de congés maternité.

    Ma question : est-il normal que les indemnités payées pendant les périodes de congés maternité n’apparaissent pas, ou ne soit pas comptabilisés, même si les trimestres sont validés ?
    Merci pour votre réponse,
    Francine

    Répondre à ce message

    • Le 17 septembre à 21:38, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour l’assurance retraite c’est normal puiqsue vous n’avez pas cotiser, vous avez des trimestres gratuits si besoin (fiche 19). Pour Agirc-Arrco, lisez la fiche 35.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 13 août à 18:44, par David GAMBART

    Bonjour,

    Après réception de mon relevé de carrière Agirc Arrco le 22/07/2019 avec le calcul provisoire de ma retraite complémentaire (retraite effective le 1/09/2019) je m’aperçois que certaines années manquent. J’avais validé mon dossier en catastrophe avant de partir en vacances et ne m’étais pas aperçu de ces périodes manquantes.
    Puis-encore les déposer sur mon espace personnel pour finaliser mon dossier ? ces années manquantes pour lesquelles j’ai les bulletins de paie me donneront-elles des points pour la régularisation finale de ma retraite complémentaire. Pour ce qui est du paiement de septembre 2019, je ne me fais pas trop d’illusions (et c’est de ma faute, j’aurais du être plus vigilant) mais pour la suite (régularisation).
    J’espère avoir été clair.
    Merci pour votre réponse
    David

    Répondre à ce message

    • Le 13 août à 18:47, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, vous pouvez encore régulariser, de même la caisse peut encore modifier si elle voit une erreur.

      Répondre à ce message

      • Le 16 septembre à 16:45, par Mona

        bonjour,

        comment faire pour rectifier mon dossier de finalisation validé pour la retraite AGIR-ARCCO car je pense avoir fait des erreurs sur une période précise : mis "chômage" au lieu de "salarié" ? Merci d’avance de votre réponse.
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 12 septembre à 15:28, par marie

    Bonjour
    en regardant mon relevé de carrière je vois que les périodes de chômages ont bien été validées en trimestres mais depuis que je suis en ASS seuls les trimestres validés apparaissent mais pas les points agirc arrco alors que normalement il y en a qui doivent être comptés sur ces périodes...comment faire ? merci

    Répondre à ce message

    • Le 12 septembre à 21:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Lisez la fiche 35. En général c’est régularisé au moment de la retraite. Conservez les preuves utiles. Vous pouvez vous adresser au Cicas pour obtenir cette régularisation avant.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 4 septembre à 13:42, par DANY FRANCOIS

    Mon relevé AGIRC ARCCO indique pour 1973 13.47 points et pour 1974 26.95 points (employeurs regroupés) la CARSAT ne mentionne aucune activité pour cette période , leur réponse indique que les recherches sont négatives que le report ne peut pas être fait malgré la présence d’une activité sur les relevés ARCCO.
    Je n’ai plus aucun justificatif, j’étais employée de maison, je suis née en 1958, j’ai fourni le nom et la ville de mon employeur (décédé)
    Y a t-il un moyen pour valider ces trimestres, la caisse de retraite complémentaire peut elle me fournir plus de renseignements sur ces cotisations
    Merci

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 4 septembre à 09:31, par Francine Royer

    bonjour j ais recu ma notification de ma retraite de base mais aucune vouvelle pour ma complementaire estce normal merci

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 20 août à 14:00, par Camomille

    Bonjour,
    je vous sollicite souvent et vous me répondez avec professionnalisme. Je sais que vous êtes bénévoles comment dois-je faire pour cotiser ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 août à 22:58, par Claude (CFDT Retraités)

      Merci pour cette initiative. En haut de cette page, cliquez sur « Adhérer » pour nous rejoindre par internet.
      Ou adressez vous à la CFDT Retraités la plus proche dont les adresses sont indiquées ici : Nous trouver

      Répondre à ce message

      • Le 20 août à 23:00, par Claude (CFDT Retraités)

        Je complète ma réponse pour tout le monde.
        Les informations données par notre site et dans nos messages sont dues au bénévolat des militants retraités et aux cotisations des adhérents retraités. Vous appréciez, rejoignez-nous !

        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 16 mai à 16:00, par Camomille

    Bonjour,
    Je vous remercie pour votre réponse mais l’employeur est à la retraite. C’était en 1982.
    Si vous avez une autre piste pour valider mes points ,je suis preneuse.
    Bien cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai à 16:19, par Claude (CFDT Retraités)

      Si votre fiche de paie comporte une cotisation pour la retraite complémentaire, vous pouvez obtenir une régularisation. Je ne connais pas d’autres solutions.

      Répondre à ce message

      • Le 21 mai à 15:47, par Camomille

        Bonjour,
        Si j’ai bien compris, malgré le salaire indiqué sur mon relevé de l’assurance retraite je n’aurais aucun point arrco correspondant parce que l’employeur n’a pas payé les cotisations.
        Ai- je le droit de payer à la place de l’employeur ? Si oui connaissez-vous le prix par exemple pour 1000 francs de salaire en 1982 ?
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 21 mai à 16:02, par Claude (CFDT Retraités)

          Selon la réglementation Agirc-Arrco, à compter du 1er janvier 1976, pour valider une période, il faut la justification du versement effectif des cotisations de Sécurité sociale, et du précompte des cotisations de retraite complémentaire, ces deux justificatifs devant être nécessairement obtenus.

          Répondre à ce message

    • Le 19 août à 17:33, par Camomille

      Bonjour ,
      Peut- on réclamer aux prudhommes des points arrco non cotisés par l’employeur 37 ans après ?
      cordialement .

      Répondre à ce message

      • Le 19 août à 21:28, par Claude (CFDT Retraités)

        Oui, car la prescription de deux ans commence au moment où vous l’avez découvert en préparant votre retraite (cour de cassation du 11 juillet 2018). Vous pouvez donc faire la demande à votre employeur et s’il refuse de payer aller en justice, si vous êtes dans votre droit.

        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 12 août à 09:41, par Djordjevic

    Je perçois une retraite complémentaire depuis 1juin mais ma question porte sur les points de retraite complémentaire que j’ai acquis pendant ma carrière lorsque j’etais artisan. Je me demande si je n’ai pas des droits qui n’ont pas été pris en compte.

    Répondre à ce message

    • Le 12 août à 09:44, par Claude (CFDT Retraités)

      Un artisan n’est pas salarié et a son propre régime de retraite complémentaire. Vous deviez l’obtenir en même temps que votre retraite de base d’artisan versée par le SSI.

      Répondre à ce message

    • Le 19 août à 12:32, par yahoui

      bonjour a tous

      j’était artisan durant l’année 2001 cette année a été plus que bénéfique et on me calcule 29 128 F de revenue alors que sur un petit dossier que j’ai garder je suis a 200 000F de factures et je n’ai pas compté les factures en euros je n’ai plus les autres dossiers ma question auprès de quelle organisme je peut avoir mon chiffre d’affaire annuelle. ou mes revenue de salaires, j’avait un comptable mais impossible de me rappeler ces coordonnes

      merci pour votre réponse

      Répondre à ce message

      • Le 19 août à 13:48, par Claude (CFDT Retraités)

        La caisse retraite retraite d’un artisan (RSI puis SSI et sa complémentaire) vous fait cotiser sur les revenus que vous avez déclaré. Pour un artisan il y a un an de décalage : les revenus de 2001 ont du être déclarés en 2002 avec un rappel de cotisations si besoin.

        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 18 juillet à 16:06, par Clabaux

    Bonjour, j’envisage un départ à la retraite le 01 02 2020.Je suis longue carrière.( 1958) . L’assurance retraite et le simulateur M@rel ne donne pas le même montant de pension , de plus ils m’octroient des trimestres supplémentaires !! 183 au lieu de 179 pour le simulateur et 181 au lieu de 179 pour l’assurance retraite Dès lors , comment connaître le montant de ma future pension ? Merci à vous. P Clabaux.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juillet à 19:20, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est surprenant car Marel s’appuie sur les informations communiquées par chaque régime de retraite. Il y a peut-être eu un changement dans l’assurance retraite pas répercuté vers info-retraite.
      Vous pouvez faire le calcul vous même en lisant la fiche 19 sur l’attribution de trimestres et la 21 sur le calcul du montant.

      Répondre à ce message

    • Le 15 août à 10:17, par 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite

      bonjour
      j’ai aussi constaté cela. je pense qu il est possible que agirc arco ne prennent pas en compte la derniere année de cotisation ds son calcul. example on est en 2019, agirc a pris 2017 et la caisse de retraite 2018. C’est important de regarder quelles sont les données prises en compte.
      Elisabeth Parent - Diac - Groupe Renault

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 11 juin à 10:07, par Graziella

    bonjour,
    je prépare ma retraite pour le 1er janvier 2020
    sur mon relever de carrière complémentaire ARCCO n apparaissent pas les années 2017-2018,impossible de joindre L’institution de retraite AG2R pour ces 2 années là
    (actuellement 2019 HUMANIS)
    voici ma question
    dans le dossier complémentaire, dois je envoyer les fiches de paies des 2 années manquantes ,celles ci seront elles suffisantes
    je vous remercie pour toutes les aides que vous nous apporter
    cordialement .

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin à 18:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, ils les ont mais son en retard pour la validation. Déposez votre demande de retraite le moment venu dans un Cicas en apportant ces preuves.

      Répondre à ce message

      • Le 15 août à 10:25, par 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite

        bonjour
        en fait je suis ds le meme cas. on m’a demande mes fiches de paie 2019 et 2020. attention comme elles n’ont pas été transmises (janvier a juillet 2019) de la cnav a agirc Arco (humanis), la retraite sera calculée sans, dans un premier temps.... puis regularisée plus tard. Agirc arco m’a recommande d’envoyer une copie des feuilles de salaires en ma possession.

        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 15 août à 07:05, par Frederic THIERRY

    Bonjour,
    Je suis toujours en activité, je vais avoir 55 ans le 27/08/2019, je suis reconnu travailleur handicapé par la MDPH (mon handicap est de naissance). Actuellement j’ai 146 trimestres (Août 2019). Mon employeur avait fait une demande de Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé que à partir de Février 1987 (début de carrière 02/1983), mon médecin ma fait un courrier disant que mon handicap est de naissance.
    Ma première question : est ce que le courrier de mon médecin fait foi pour acquérir les 4 premières années manquantes de reconnaissance de l’handicap ?
    Ma deuxième question : comment est calculé mon départ en retraite anticipée.
    Merci pour vos réponses
    Cordialement.
    Frédéric.

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 12 août à 22:50, par Pascale

    Bonjour,
    Je viens de finaliser mon dossier de retraite Arrco (au 01/07) et suite à l’envoi des copies de fiches de paie de 2017, 2018 et 2019, mon relevé de points a été enfin actualisé.
    Je constate que pour ces 3 dernières années mes points sont en baisse par rapport à 2016 (-35 pts/an) alors que les salaires ont été même croissants. En contrôlant mes fiches, j’ai constaté dès 2017 une baisse du taux de cotisation employeur passant de 1,710 à 1,500 justifiant cette baisse de points je suppose. Cette baisse est elle imposée par la loi ou est-ce un choix de l’employeur par rapport à un taux minimum plafond ? Je n’y connais rien concernant les cotisations sociales.
    Merci de votre réponse en retour.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 13 août à 08:46, par Claude (CFDT Retraités)

      Il n’y a pas eu de baisse du taux de cotisation pour la retraite complémentaire. Mais le taux employeur réel est supérieur au taux que vous indiquez. C’est expliquer fiche 34.
      Pour réduire les dépenses, parmi les mesures prises, le prix d’achat du point a été augmenté plus vite que les salaires.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 8 août à 16:10, par serge p

    Bonjour,
    je suis en paiement provisoire retraite complémentaire arrco a2gr. la mondiale , mon dossier comporte 3300 points, j’ai reçu mon premier paiement avec le calcul sur cette base.
    Le second virement bien moins important sur la base de 2600 points ? mon dossier est revu à la baisse et il manque 10 ans de cotisation ?
    il s’agit de chômage indemnisé par pôle-emploi
    Bien sur j’ai téléphoné et écris par mail = pas de réponse pour l’instant il faut attendre plus de 15 jours pour la réponse du gestionnaire
    Est ce normal qu’un dossier est revu à la baisse sans explications
    merçi pour votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 9 août à 11:28, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, ce n’est pas normal. Mais le nombre de points peut être révisé à tout moment en cas d’erreur, dans les deux sens. Lisez la fiche 35 sur l’attribution de points en cas de chômage.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 1er août à 07:26, par martin

    Bonjour
    j’ai étudié mon relevé de carrière et la caisse à constaté des anomalies. J’ai travaillé 2 ans dans un restaurant et 1an dans un lycée et sur ces périodes il n’y a pas de cotisation en retraite complémentaire. Qu’est ce que celà veut dire ? J’ai travaillé mais moi même je n’ai pas cotisé, ou les entreprises n’ont pas cotisé pour moi, est ce une erreur ou ai je cotisé mais que la caisse n’en a pas connaissance ou les entreprises qui m’ont employé n’ont pas du tout cotisé pour moi. Alors que faire ? merci

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 30 juillet à 09:27, par benharbon

    Bonjour,

    Comment peut-on récupérer les montants des salaires annuels prit en compte par Arcco et Argic, pour calculer les points de retraite.
    Comme il existait dans le temps (avant 2007) avec "le décompte de points" qui reprenait, le montant du salaire annuel par tranche avec également le taux et la valeur du point et ce tous les ans. Pourquoi moins de clarté ?
    Peut-on demander aux caisses de retraites complémentaires un duplicata de ces décompte des points , merci à vous.

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 27 juillet à 12:27, par FORNIER André

    Bonjour,
    je suis à la retraite depuis le 02/07/19 je suis intermittent du spectacle la caisse qui valide ma retraite complémentaire est Audiens (transmis par ARCCO:AGIRC)
    Sur mon relevé de situation 2018 mon nombre de points agirc arrco est de 21337,27
    Audiens m’annonce que je vais percevoir une retraite provisoire avec seulement 4686,59 points
    les explications au tel sont embrouillées et je ne les comprends pas
    où sont passés mes points cotisés ? est ce qu’ils ont disparus ? est ce possible qu’il y ait une erreur dans leur calcul ?
    le relevé de situation est il fiable et contrôlé ? sinon qui le fait ? et comment peut évoluer cette situation ?
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 13:16, par Claude (CFDT Retraités)

      Attention, les points Agirc ont été transformés en points Agirc-Arrco en janvier 2019. Le nombre de points a baissé mais la valeur reste la même au millième d’euro près. C’est expliqué fiche 36.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 24 juillet à 11:44, par Michel Deronne

    Bonjour,

    Je vérifie actuellement le nb de points de mon relevé de carrière.
    Par exemple sur l’année 2000, il m’est attribué X pts, qui correspondent à 6% de cotisation quand j’applique la formule de calcul, ce taux ne figurant pas sur le relevé.
    Hors sur mes fiches de paie figurent plusieurs informations :
    - Tranche A = 4,25 taux employeur / 3,25 taux salariaux
    - Tranche B = 7,25 taux employeur / 5,25 taux salariaux
    sur des bases différentes.
    Comment connaitre le taux de cotisation pratiqué par les différentes entreprises au cours de ma carrière ?

    Vous remerciant de votre retour,
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 24 juillet à 16:00, par Claude (CFDT Retraités)

      Oui, c’est normal comme expliqué fiche 34.

      Répondre à ce message

      • Le 25 juillet à 15:45, par Michel Deronne

        Bonjour,

        Je vous remercie pour ce retour.

        Toutefois, à la lecture de la fiche 34, je comprends qu’en 2000 le taux devait être de 6% en Tranche 1 (jusqu’au plafond SS) et 10% en Tranche 2.

        Pouvez-vous me confirmer ou infirmer ?
        Merci d’avance,

        Bien cordialement.

        Répondre à ce message

        • Le 25 juillet à 22:20, par Claude (CFDT Retraités)

          C’est bien ce qui est écrit fiche 34. Notez que dans certaines entreprises, suites à des accords signés par les syndicats réformistes, le taux contractuel peut être supérieur.

          Répondre à ce message

          • Le 26 juillet à 09:59, par DERONNE Michel

            Bonjour,
            Merci pour ces éclaircissements.
            Cordialement.

            Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 24 juillet à 19:17, par Claude

    Bonjour
    Envisageant un départ anticipé, je souhaiterais calculer ma retraite.
    Oui mais, plus de point Agirc Arco depuis 2016, alors que je travaille toujours. Suite à appel à l’Agirc, ce serait un Pb venant d’Humanis. J’ai donc écrit à Humanis, voici leur réponse :
    ""NoReply - Contact Information Aux Actifs <noreply-contactinformationauxactifs@humanis.com>
    Mer 24/07/2019 15:59
    Monsieur xx,
    Vous souhaitez la mise à jour de périodes absentes sur votre Relevé de Situation Individuelle.
    Suite à la mise en place d’une nouvelle base de données propre à toutes les institutions de retraite complémentaire des régimes AGIRC et ARRCO, nous sommes actuellement dans l’incapacité de vous communiquer vos droits 2017. En effet, l’ensemble des fonctionnalités n’est pas encore opérationnel.""

    Est ce normal qu’une mise à jour de base de donnée prennent tant de temps ? Depuis 2 ans Humanis ne calcule plus les points ?
    Estimer le montant de sa retraite devient le parcours du combattant —> Les organisations syndicales sont elles intervenu pour faire activer les mises à jour d’Humanis ?

    Cordiales merci.

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 23 juillet à 14:21, par dos reis

    serait t’il possible d’avoir un exemple de la conversion des points arrco en 1999 lors du passage a l’euro
    car le nombres de points figurant sur mes relevès d’information ne correspondent pas a ceux du relevè de carrière

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 17 juillet à 22:02, par krouch

    Bonjour, je suis en train de répondre à des questionnaires pour ma retraite de base et complémentaire car je dois être en retraite
    au 1er novembre 2019., il manque des cotisations de retraite complémentaire car durant ma carrière, j’ai eu des périodes de chômage
    auxquelles l’assedic indique ne pas avoir les coordonnées de la caisse du dernier employeur. De plus, certains employeurs n’ont pas payé
    les cotisations dues, beaucoup sont décédés et/ou ont fait l’objet de liquidation judiciaire...
    Ai-je un recours pour faire valider les points de retraite complémentaire manquants ? ( j’ai les justificatifs de paiement assédic ).
    Merci.
    j-l krouch

    Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 15 juillet à 18:03, par MASSENA Joseph

    En étudiant de plus pré le dossier de ma compagne, j’ai été amené à effectuer des recherches (en particulier sur votre site par ailleurs très complet
    Pouvez vous me dire si j’ai la possibilité de vérifier les documents me concernant bien que je sois en retraite depuis juin 2008, car en fouinant dans mes documents
    je me suis aperçu que des trimestres n’était pas pris en compte et que certaines périodes n’avaient pas donner lieu à la retraite complémentaire ( 1964 -1970)
    Merci de me répondre et de me dire si j’ai la possibilité de faire un recours mais à qui ?
    Remerciements et bravo pour l’aide apportée par vos militants retraités
    JG MASSENA

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 19:33, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite complémentaire n’est obligatoire pour tous que depuis 1973. Avant cela dépendait de la convention collective ou de l’implantation syndicale dans l’entreprise.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 3 juillet à 14:32, par Tazeh

    Bonjour, j’ai été artisan puis en invalidité. A mes 60 ans en 2007 on m’a basculé sur la retraite sans jamais me fournir de relève de carrière.
    A l epoque je croyais celà normal et je ne savais même pas ce qu’était un relevé de carrière. Avec les problèmes de santé que javais je me souciais peu de toutes ces tâches administratives
    Souvent on me disait que ce n’était pas normal en ayant travaillé toute sa vie d’avoir 780 euros de retraite. J ai été salarié aussi pendant 12 ans. Dautres me disaient que pour les artisans c’est toujours très peu....bref, à ce jour mon épouse prend sa retraite. Je comprends mieux et demande mon relevé de carrière que je n’avais jamais vu !!! Il manque des années et de plus il y a des erreurs. D’autre part J ai cotisé à une caisse qui ne m’a jamais rien versé puisque je n’ai pas su faire la demande. Pensez vous que je peux faire intervenir à l’amiable une possibilité de récupérer mes droits ? Ne serait ce que la mise à jour à la date d’aujourd’hui même si j’ai perdu toutes ces années de revenus ? Merci de votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 3 juillet à 17:20, par Claude (CFDT Retraités)

      Cette fiche ne vous concerne pas. Oui, vous pouvez demander une retraite complémentaire artisans mais elle ne sera versée qu’à partir de la demande. Oui, vous pouvez demander au SSI (ex RSI) de mettre à jour votre relevé de carrière.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 2 juillet à 11:34, par CHARRIER

    Bonjour,je suis en retraite depuis le 01/09/2018 et en désaccord avec MALAKOFF MEDERICK sur le nombre de mes points AGIRC.En effet sur les divers documents qui m’ont été envoyés depuis l’âge de 55 ans le nombre des points acquis était de 30237 et la caisse en a retenu la moitié !Je tente depuis plusieurs mois d’obtenir une réponse mais en vain,malgré les courriers avec AR envoyés au service du conciliateur. Avez-vous eu connaissance de ce genre d’erreur par le passé

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 12:11, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, pas d’erreur connue. L’institution de retraite complémentaire refait le calcul des points au moment de la retraite et peut le rectifier s’il y a une erreur, même après le départ en retraite, y compris en votre faveur. Lisez la fiche 34.
      Mais les points Agirc sont devenus des points Agirc-Arrco en 2019. Comme le nouveau point vaut trois fois plus environ que l’ancien point Agirc, le nombre de points a baissé sans perte de droits. Comme indiqué fiche 36, la formule de calcul est expliquée dans cette page : Formule de conversion.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 2 juillet à 15:43, par MARTIN JOELLE

    J’ai démissionné de la fonction public en 1996. Mon régime titulaire a procédé au versement des cotisations à la CGSS . la somme restante a ete versée à l’IRCANTEC mais insuffisante pour couvrir la totalité des cotisations IRCANTEC . j’aurai dû recevoir un courrier mais comme j’ai déménagé du Val d’Oise pour l’île de la REUNION je n’ai pas eu ce courrier et de ce fait mes droits ont été annulés. Je n’étais pas informée des démarches à entreprend dans cette situation. Je voudrais savoir s’il existe une possibilité de régulariser ma situation et de récupérer mes droits à lIRCANTEC.

    Répondre à ce message

    • Le 2 juillet à 19:02, par Claude (CFDT Retraités)

      Je pense que ce doit être encore possible. Écrivez à l’Ircantec pour lui demander pourquoi vous n’avez pas de points pour la période où vous étiez fonctionnaire. La réponse devrait vous permettre de régler la petite partie de cotisations Ircantec qui manque.

      Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 14 juin à 21:49, par Scheimer Patrick

    Bonjour et tout d’abord merci de nous permettre de vous laisser un message et surtout de prendre le temps de nous répondre.
    (Pour info, mes enfants sont syndiqués à votre syndicat)
    J’ai acquis avant 1999, 3670 points retraite CRE et ma caisse de retraite dit qu’ils correspondent à 1193.84 points ARRCO.
    cela est il vrai ?
    j’ai du mal à comprendre. je comprends très bien que la valeur du pt ait changé, mais leur nombre, non .
    un grand merci à vous pour m’aider à comprendre l’incompréhensible pour un non initié.
    Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juin à 11:11, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est normal et vous n’avez rien perdu comme expliqué au point 5 de cette fiche.
      La dernière valeur du point CRE s’élevait à 2,4092 francs. De son côté la valeur du point du nouveau régime unique Arrco a été fixée à 1 euro, soit 6,5596 francs. La conversion a été faite au millième d’euro près, d’où les points après la virgule.
      Si vos enfants sont syndiqués à la CFDT, qu’est qui vous retient de rejoindre la CFDT Retraités !

      Répondre à ce message

      • Le 19 juin à 11:19, par Scheimer Patrick

        Merci cher Claude pour votre réponse rapide.
        la seule chose qui me retient est le prix : en fait , je ne sais pas combien cela va me couter. je sais combien ça coute pour mes enfants qui travaillent mais je ne sais pas pour moi. comme j’essaie de réduire toutes les lignes de mes dépenses, j’essaie de n’en ajouter aucune, mais je suis ouvert selon ce que ça coute.
        bien à vous.

        Répondre à ce message

  • 33 Agirc-Arrco Contrôler ses droits avant le départ à la retraite Le 21 juin à 11:15, par guigon

    bonjour jai cotiser 17 annuitees dans le public et 25 dans le prives pour une complementaire de 500 point arrco es ce normal ?

    Répondre à ce message

    • Le 21 juin à 18:43, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite Arrco est complémentaire à la retraite de base cotisée quand vous travailliez dans le privé. Si vous avez été contractuelle par exemple, c’est l’Ircantec.

      Répondre à ce message