UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

C. Retraites Sécu


21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base


La pension de retraite dépend de la durée d'assurance, du salaire annuel moyen et du taux de liquidation. Le salaire annuel moyen est la moyenne de tous les salaires annuels pris en compte. On ne retient que les 25 meilleurs salaires annuels (on parle des 25 meilleures années).

Mise à jour :
- remplacement du versement forfaitaire unique pour un remboursement des cotisations (encadré fin du point 6) si 8 trimestres cotisés ou moins (décret 2016-117 du 5 février 2016)
- sur la liquidation unique des retraites des régimes alignés (point 5) le 9 février 2017 : LOI n° 2014-40 du 20 janvier 2014 ; Décret n° 2016-1188 et 2016-1189 du 1er septembre 2016 ; Arrêté du 1er septembre 2016 (JO du 13) et enfin LOI n° 2016-1827 du 23 décembre 2016.

1. Les principes de calcul d’une pension de base

Le montant de la pension de vieillesse est déterminé en fonction de plusieurs éléments :

  •  la durée d’assurance au régime général (fiche 19) ;
  •  le taux (fiche 20) ;
  •  le salaire annuel moyen (Sam) ;
  •  la durée de référence, ou d’assurance maximum requise (ci-dessous).

Le montant de la retraite est un pourcentage (taux de liquidation) du salaire de référence (salaire annuel moyen), proportionnel au temps validé (durée d’assurance en trimestres). Il se calcule selon la formule suivante :
Taux x Salaire annuel moyen x (durée d’assurance RG / durée d’assurance requise),
sachant que : Taux = taux en % ; Sam = salaire annuel moyen ; durée d’assurance RG = nombre de trimestres validés au régime général (limitée à la durée maximum selon année de naissance) ; durée d’assurance = nombre de trimestres requis selon l’année de naissance, tous régimes confondus.

2. Détermination des salaires annuels portés au compte

Chaque salarié a un compte individuel. Les cotisations versées chaque année sont reconstituées en salaire, puis enregistrées sur ce compte individuel pour leur valeur du moment. Le total forme le salaire annuel porté au compte.

Les cotisations sont calculées au taux obligatoire sur les rémunérations brutes perçues. Ces salaires sont pris en compte dans la limite du salaire plafond de sécurité sociale. Certaines catégories de salariés cotisent sur une assiette forfaitaire ou sur un taux particulier en raison de leur activité ou de leur rémunération.

L’assiette des cotisations comprend toutes les rémunérations versées en contrepartie d’un travail : les salaires, les indemnités de congés payés, les gratifications, les pourboires, les primes, les avantages en nature. Depuis avril 1995, les prestations familiales complémentaires sont aussi intégrées dans l’assiette.

Ne sont pas prises en compte dans l’assiette :

  •  les frais professionnels (frais de repas, indemnités de panier) ;
  •  les abattements pour frais professionnels ;
  •  les prestations familiales ;
  •  les indemnités de licenciement et de mise à la retraite par l’employeur.

Les indemnités journalières d’assurance-maternité versées depuis janvier 2012 sont prises en compte pour la détermination du salaire servant de base pour le calcul de la pension.

Particularité de la dernière année d’activité, en cas de cessation d’activité au 31 décembre, les indemnités de congés payés peuvent, sur demande, être reportées sur l’année de la cessation d’activité (lettre ministérielle n° 1459/AG du 18/12/1973).

3. Revalorisation des salaires annuels portés au compte

Au moment de la liquidation de la pension, chaque salaire annuel porté au compte est actualisé par application d’un coefficient de revalorisation. Ce coefficient intègre les taux successifs de revalorisation fixés par les pouvoirs publics.

Avant revalorisation, les salaires perçus à partir de 2005 sont limités au plafond de la sécurité sociale.

Depuis 1987, sauf exception, les salaires reportés au compte sont revalorisés comme l’indice des prix à la consommation et non comme les salaires. Cette indexation sur les prix revient à supprimer, pour le calcul de la pension, une partie des améliorations de pouvoir d’achat obtenues au cours de la carrière. Elle conduit à une baisse progressive du taux de remplacement. C’est la principale « économie » ou réduction des besoins de financement du régime général pointée par tous les experts.
Chaque année est affectée d’un coefficient de revalorisation qui lui est propre.

Exemple. En 2021, l’année 1971 est affectée du coefficient 7,787 : ce qui signifie que le salaire de l’année 1971 est multiplié par 7,787. Le coefficient de revalorisation va, évidemment, en diminuant, au fur et à mesure que l’on se rapproche de la période de la liquidation. Ainsi, en 2021, le salaire de 2011 est affecté du coefficient 1,093.

Bon à savoir

Choisir le moment

La demande de liquidation de la retraite peut être faite à n’importe quel moment. Pourtant, en fonction de la carrière, il peut être intéressant de choisir le moment. Généralement au 1er janvier, pour bénéficier de la prise en compte d’une année complète. En cas de cessation d’activité au 31 décembre, les indemnités de congés payés peuvent, sur demande, être reportées sur l’année de la cessation d’activité (lettre ministérielle n° 1459/AG du 18/12/1973).

4. Détermination du salaire annuel moyen

Après avoir revalorisé chaque salaire annuel inscrit dans le compte individuel, on examine les montants de chaque salaire annuel de la carrière. On ne retient que les 25 meilleurs (moins pour ceux nés avant 1948).

Ces 25 meilleurs salaires annuels sont pris isolément. Ils ne sont ni forcément les derniers, ni forcément les salaires annuels directement successifs. Si l’assuré n’a pas cotisé 25 ans, toutes ses années sont retenues.

Attention, les salaires de l’année de liquidation de la pension ne sont pas pris en compte.

On additionne les salaires annuels sélectionnés et on divise par le nombre d’années retenues, 25 maximum. Cette moyenne des meilleurs salaires annuels donne le salaire annuel moyen (Sam). C’est sur cette base que sera calculé le montant de la pension.

Bon à savoir

Un trimestre de salaires au moins

Ne rentrent dans les salaires annuels susceptibles de déterminer le Salaire annuel moyen (Sam) que les salaires annuels qui ont donné lieu à la validation d’au moins un trimestre, sauf la dernière année incomplète, où ils sont « négligés ». Un départ le 1er janvier amène à considérer l’année précédente comme complète, donc prise en compte.

5. Détermination du salaire annuel moyen des pluripensionnés

Dénoncé par la CFDT depuis longtemps, le salaire annuel moyen (Sam) était calculé avant 2004 dans chaque régime. La réforme de 2003 prend les meilleures années au prorata de la durée d’assurance dans chaque régime. Une nouvelle réforme prévue dans la loi de janvier 2014 améliore encore la situation à partir de juillet 2017 avec la Lura (liquidation unique des retraites de base des régimes alignés).

A partir de juillet 2017. La pension d’un assuré né à partir de 1953 et affilié successivement, alternativement ou simultanément au régime général (assurance retraite), au régime des salariés agricoles (MSA) et au RSI (artisans et commerçants) sera calculée comme s’il avait relevé d’un seul régime à partir de juillet 2017. Le demandeur est réputé avoir demandé à liquider l’ensemble de ses pensions de droit direct auprès des dits régimes. Le revenu annuel moyen se calculera comme pour un monopensionné.

Pour le calcul de ses droits, seront additionnés pour chaque année civile d’affiliation :

  • l’ensemble des rémunérations sur lesquelles l’assuré a cotisé pour déterminer le nombre de trimestres acquis (ne pourra pas être supérieur à quatre par an) pour l’ensemble des régimes concernés ;
  • l’ensemble des périodes retenues pour la détermination du droit à pension dans l’un de ces régimes (c’est­ à-dire les trimestres validés) ;
  • le total des salaires et revenus perçus, sans que leur somme puisse excéder le montant du plafond annuel de sécurité sociale.

Le régime compétent pour liquider la pension est par ordre :
- le régime auquel l’assuré a été affilié en dernier lieu ;
- par dérogation, le régime qui prend en charge les frais de santé (article L160-8).
- le régime d’assurance vieillesse des professions artisanales, industrielles et commerciales, lorsque l’assuré a été affilié à ce régime (voire les conditions particulières) ;
- le régime général ou le régime des salariés agricoles (article R173-3-1).

A la suite de sa demande, l’assuré est informé de la désignation du régime compétent pour liquider à titre unique sa pension de retraite de base.

Bien que la CFDT le revendique, cela ne concerne pas ceux relevant des régimes ayant d’autres modes de calcul comme les régimes spéciaux.

Avant juillet 2017. Pour le calcul du salaire annuel moyen jusque juin 2017 on totalise les trimestres acquis dans chaque régime, même s’ils se superposent. Le nombre d’années retenues est égal à :
nombre d’années retenues X (durée d’assurance au RG réelle / durée d’assurance totale régimes alignés).
Le nombre obtenu est arrondi au plus proche, sans pouvoir être inférieur à 1.
Prenons un exemple. Un salarié né en 1952 a cotisé 172 trimestres, dont 126 au régime général et 46 à la MSA. Le nombre de salaires annuels pour déterminer le salaire annuel moyen sera de 18 années pour le régime général (25 x 126 / 172 = 18) et de 7 années pour la MSA (25 x 46 / 172 = 7).

6. Durée de référence, ou durée d’assurance retenue

Dernier paramètre du calcul indiqué au point 1 de cette fiche, la durée d’assurance de référence. En effet, la pension est proportionnelle à la durée d’assurance dans le régime. Cette durée d’assurance est rapportée à la durée d’assurance maximum requise en fonction de la génération, tous régimes de base confondus. Cette durée d’assurance maximum prise en compte varie selon l’année de naissance du salarié (voir tableau).

Pour mieux comprendre, voici un exemple. Antoine, né en 1958, demande la liquidation de sa pension en 2020. Il a une carrière de 120 trimestres dans le régime général, mais a plus de 167 trimestres, tous régimes confondus. Son taux sera donc de 50 %. Son salaire annuel moyen (Sam) est de 16 500 €.
Sa pension sera égale à : 50 % x 16 500 x 120 / 167 = 5 928 € an, soit 494 € par mois.
On remarquera que 120 exprime la règle proportionnelle et 167 correspond au nombre de trimestres liés à son année de naissance.
Si la durée d’assurance acquise par l’assuré est supérieure à la durée de référence, le rapport entre ces 2 paramètres ne peut pas être supérieur à 1.
Lorsque l’assuré a droit au taux plein, la pension calculée ne sera pas inférieure à un minimum. Dans tous les cas, la pension de base est comparée à un maximum. Ces deux situations sont décrites dans la fiche suivante.

Bon à savoir

Remboursement des cotisations au lieu du versement forfaitaire

Jusqu’en décembre 2015, en dessous d’un certain montant annuel de pension (156,09 € en 2013 revalorisé comme les pensions), la retraite est remplacée par un versement forfaitaire unique égal à 15 fois le montant annuel de la retraite.
Depuis janvier 2016, l’assuré social affilé à un seul régime de retraite et qui a obtenu 8 trimestres ou moins peut demander le remboursement des cotisations versées (parts salarié et employeur revalorisées).

Tableau 1. Durée d’assurance retenue

La durée d’assurance maximum prise en compte pour le calcul de la pension est alignée sur la durée d’assurance requise pour pouvoir partir à l’âge légal.

Année de naissance Trimestres retenus
Nés en 1948 et avant 160 trimestres
Nés en 1949 161 trimestres
Nés en 1950 162 trimestres
Nés en 1951 163 trimestres
Nés en 1952 164 trimestres
Nés en 1953 165 trimestres
Nés en 1954 165 trimestres
Nés en 1955, 1956, 1957 166 trimestres
Nés en 1958, 1959, 1960 167 trimestres
Nés en 1961, 1962, 1963 168 trimestres
Nés en 1964, 1965, 1966 169 trimestres
Nés en 1967, 1968, 1969 170 trimestres
Nés en 1970, 1971, 1972 171 trimestres
Nés en 1973 et après 172 trimestres
Bon à savoir

Indemnités de congé maternité prises en compte dans le calcul de la retraite

Depuis janvier 2012, les indemnités journalières versées par les caisses primaires d’assurance-maladie (CPAM) au titre d’un congé maternité seront comprises dans le calcul du salaire annuel moyen (Sam), qui sert à fixer le montant de la retraite. Sont également prises en compte les indemnités complémentaires versées par l’employeur. Si le total du salaire et des indemnités dépasse le plafond annuel fixé par la sécurité sociale, le montant est écrêté.
Cette disposition concerne les assurées du régime général ainsi que les assurées du régime des salariées agricoles.

Calculateur de salaire annuel moyen

Ce calculateur de Sam (salaire annuel moyen) permet, en indiquant les renseignements demandés, d’obtenir les salaires annuels. Une deuxième feuille vous donne le montant estimé de votre retraite. Il faut disposer de Excel ou équivalent pour s’en servir.
Il ne convient pas pour des cas particuliers comme la retraite anticipée des travailleurs handicapés. Il vaut mieux utiliser le simulateur officiel Info-Retraite signalé dans cet article : Préparez votre retraite maintenant.

Attention, le calculateur est actualisé pour les départs en retraite prenant effet à partir du 1er juillet 2022.

Cliquez ci-dessous pour télécharger le calculateur.

Sam 07/2022

Poser une question

1796 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 27 novembre à 08:51

    Bonjour,
    j’ai pris ma retraite le 1août 2021. En Janvier 22, j’ai questionné Assurance Retraite Midi Pyrénées sur les valeurs de salaires moyens pris en compte pour mes 25 meilleures années.(pour n’avoir reçu une réponse écrite que mi-octobre, sentiment de mépris de ces services avec tous les rappels que j’ai fait pendant des mois)
    En effet, ayant eu un salaire toujours bien supérieur au plafond de la SS, Assurance Retraite retiens une valeur inférieure au plafond SS pour 5 années, non consécutives. Curieux, car mon salaire a été quasi identique d’une année à l’autre avec revalorisations annuelle courantes. Donc aucune modification dans mon emploi.
    Pour ces 5 années, Assurance Retraite reprends mois par mois un calcul incompréhensible pour justifier la valeur retenue au dessous du plafond.
    Si je comprends bien, en fonction des cotisations mensuelles.
    Mais, cela veut ’il dire que mon employeur ne prenait pas les bonnes valeurs de retenues retraite ?
    La réglementation, n’est’ elle pas tout simplement sur le cumul annuel des salaires bruts ?
    Quel est votre avis ?
    Deuxièmement, avant 2005, les salaires de références n’étaient pas plafonnés au plafond de la SS pour la retraite de base. Là aussi Assurance Retraite retiens une valeur au dessus du plafond de la SS, mais pas le cumul annuel brut réel
    Quelle est la règle ?
    Merci de votre retour.
    Bruno

    Répondre à ce message

    • Le 27 novembre à 10:39

      Depuis sa création, la retraite de base est plafonnée pour les droits et les cotisations. C’est à cause de cette exclusion qu’un accord a créé l’Agirc en 1947 pour la partie du salaire au-dessus du plafond.
      Avant 2005, si vous aviez plusieurs employeurs, même si chacun appliquait le plafond, les cotisations pouvaient dépasser sans que ce soit vu et c’est pris en compte sauf s’il y a application de la Lura.
      Mais si vous aviez un seul employeur, il devait plafonner les cotisations et ce sont ces cotisations qui servaient à la caisse pour reconstituer votre salaire. Vous devez regardez vos fiches de paie.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 22 novembre à 15:07

    Bonjour,

    Je suis a la retraite depuis le 1er avril 2022 et je ne comprends pas le calcul de ma retraite de base.
    J’ai élevé 2 enfants.
    J’ai toujours eu un salaire annuel supérieur au plafond de la sécurité sociale sur mes 25 meilleurs revenus annuels revalorisés et je ne perçois pas la retraite de base maximum mensuelle brute soit 3428/2 = 1714
    Après l’envoi de 2 lettres recommandées, l’Assurance retraite a mis 7 mois pour me répondre que les règles ne sont pas les mêmes pour déterminer les coefficients de revalorisation applicables aux salaires ( pour le calcul du revenu de base de la retraite ) et le maximum de la retraite.
    Est-ce normal ?
    Cela veut-il dire que quelqu’un qui n’a pas la majoration (parce que 2 enfants) et qui a toujours eu un salaire bien supérieur au plafond de la sécu ne pourra jamais avoir le maximum de la retraite de base du fait qu’il y a une incohérence avec l’évolution des coefficients de revalorisation et de l’évolution des plafonds annuels de sécurité sociale
    Je suis outrée au bout de 7 mois que les coefficients de revalorisation soient moins favorables que la progression du salaire plafond.
    Y a t’il beaucoup de personnes qui savent cela ?
    merci pour votre retour.

    JOELLE

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre à 10:28

      Ce problème est connu. Le plafond de la sécu évolue selon l’indice d’évolution des salaires alors que les sommes portées à votre compte retraite sont indexés sur l’indice des prix. Le premier évolue plus fortement que le second ce qui explique la différence. L’indexation sur l’indice des prix date de 1987 confirmée par la réforme Balladur de 1993 (Voir fiche 2).

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 16 novembre à 22:32

    Bonsoir,

    Ma question concerne dans le cas d’une carrière longue avec des trimestres de majoration de durée pour enfants.

    Dans votre tableur, le calcul du SAM tient compte de ces trimestres pour enfants, mais est-ce que cela s’applique de la même façon aux carrières longues pour lesquelles ces trimestres ne comptent pas dans la durée ? faut-il mettre 0 enfant en H10 pour avoir une meilleure estimation du SAM ?

    Je vous remercie.

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre à 22:55

      Cela ne changera pas le montant de la retraite car vous avez droit à la retraite anticipée si vous avez une carrière complète sans la majoration de trimestres pour les enfants. Et la retraite se calcul sur les trimestres exigés pour votre génération, tous les trimestres en plus ne sont pas pris en compte pour la retraite de base.

      Répondre à ce message

      • Le 17 novembre à 08:29

        Bonjour,
        Merci Claude pour votre réponse rapide !
        Je n’ai pas précisé que je suis polypensionnée hors Lura. J’ai tous les trimestres exigés pour ma génération mais dans le tableur mon "taux_durée_assurance dans le régime de base" = est très inférieur à 100% .
        Dans ce cas, mes trimestres enfants font monter ce taux et augmentent la retraite de base, d’où mon idée de remplir 0 enfant. Qu’en pensez-vous ?

        Répondre à ce message

        • Le 17 novembre à 22:12

          Je ne comprend pas le 100%, le taux normal est de 50%.

          Répondre à ce message

          • Le 18 novembre à 09:09

            J’ai fait la moitié de ma carrière comme salarié (pendant laquelle j’ai eu des enfants), j’ai donc rempli les années concernées avec mes revenus dans votre tableur.
            Le reste de mes trimestres cotisés est "autres régimes" ;
            Le total des 2 est exactement égal au nombre de trimestres requis pour ma génération.

            Si je laisse 0 dans la case enfants, la case (B28) taux_durée_assurance dans le régime de base me donne un taux de 55% , et un certain montant pour ma retraite.
            Si je rempli la case enfants, ce pourcentage en B28 augmente, et le montant de ma retraite aussi.

            Pour une carrière longue, lequel des 2 montants est le bon ?

            Je vous remercie.

            Répondre à ce message

            • Le 18 novembre à 11:13

              Vous avez raison, le fait d’ajouter les enfants ne devrait pas avoir d’effet sur le taux puisque vous remplissez les conditions de durée cotisée pour carrière longue. C’est donc le résultat sans enfants qui est valable.

              Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 17 novembre à 12:08

    Bonjour,
    Je viens de recevoir une notification pour ma retraite et je m’aperçois que celle-ci a été calculée sur la moyenne des 24 dernières années, or, certaines années ont été travaillées seulement sur des petites périodes d’un trimestre, ce qui fait que les salaires retenus pour ces années là sont très faibles (exemple : 4 années, soit 4 trimestres retenus pour un total de 1 600 euros/an), ce qui réduit considérablement la moyenne de la rémunération et on se retrouve avec une retraite estimée à 318 euros avant la surcote.

    Vous serait-il possible de m’indiquez les raisons pour lesquelles le calcul de la moyenne des rémunérations n’est pas pondéré au regard d’une année pleine, par exemple les 4 années qui sont actuellement retenues pour 1 600 euros chacune (les 1600 euros correspondant à un trimestre), seraient retenues pour 1600 * 4 trimestres soit 6 400 euros. En principe, mathématiques on pondère les durées lorsque celles-ci ne sont pas équivalentes pour calculer une moyenne, pourquoi pas ici ?

    La moyenne calculée par la caisse de retraite sur la base des 24 années travaillées (dont certaines sont incomplètes) est de 14 000 € x 50 % taux plein (âge atteint pour le taux plein) x 90 T/165 = 3 817 euros
    Si le calcul avait été pondérée au regard du temps réellement travaillée et des rémunérations perçus, la moyenne s’établirait à 20 000 euros x 50 % x 90/165 = 5 454 euros soit un différentiel de 1637 euros / an avant la surcote.

    La méthode de calcul de la moyenne par la caisse de sécurité sociale est très injuste pour les personnes ayant eu un parcours professionnel discontinu.
    Je vous remercie par avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 17 novembre à 22:18

      Oui, ce système de retraite a été conçu pour des travailleurs ne changeant de régime de retraite au cours de leur carrière. C’est une des raisons qui ont amené la CFDT à revendiquer un régime de retraite universel. Nous étions près du but mais le premier ministre de 2020 a tout fait capoter.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 15 novembre à 21:01

    Bonjour,
    Est-ce que vous savez quand sera mis à jour votre calculateur du SAM avec le nouveau PASS 2023 : 43992€ svp ?
    Merci Cordialement, Gaëlle

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre à 22:38

      Il sera mis à jour quand la revalorisation des retraites (et des salaires portés au compte) à partir de janvier sera officielle. L’indice des prix étant paru ce matin, l’indice en moyenne annuelle pris comme référence a augmenté de 4,8%. Un acompte de 4% ayant été versé en juillet, le taux réel sera de +0,8%.
      Lisez la fiche 27 sur ce point.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 8 novembre à 11:17

    Bonjour
    j’ai bien compris que les salaires pour la CNAV étaient plafonnés à compter de 2005. Cependant dans ce salaire plafonné englobe t’il les congés payés qui sont réglés par la caisse de congés payés ou non ? Car dans mon cas les CP ne sont pas pris en compte. Merci

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre à 17:28

      Si vous bénéficiez de la Lura, tous les salaires sont plafonnés, même avant 2005.
      Les indemnités de congés payés sont déclarées par l’employeur en mode déclaratif. En mode direct c’est la caisse de congés pays qui verse les cotisations correspondantes. Vous devriez le voir sur vos fiches de paie.
      le site de la CIBTP ile-de France donne ces infos et vous pouvez l’interroger.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 4 novembre à 16:56

    Bonjour
    dans le cadre d’un statut de travailleur à temps partiel avec multi employeurs avant l’année 2005, la cotisation vieillesse déplafonnée compte t’elle pour la retraite ?
    comment se calcule la retraite pour un travailleur à employeurs multiples, sur des contrats de courtes durées, avec un statut d’intermittent.
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 4 novembre à 22:00

      Si votre retraite n’est pas calculée dans le cadre de la Lura, donc si vous relevez uniquement du régime général, les cotisations dépassant le plafond Sécu seront prises en compte et vous devez le voir sur votre relevé de carrière.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 29 octobre à 10:47

    Bonjour , j’avais fait une simulation avec le SAM du 1 janvier 22 et j’en ai fait une autre avec celui de 1 juillet 22 avec les mêmes montants le résultat me donne une pension moins élevé malgré l’augmentation de 4 % de 813 .00 à 809. 00€ brut et la Carsat trouve encore moins , à savoir 799 .00€ brut , où ai-je fait une erreur ? comment avoir un calcul exact ? j’ai 177 trimestres validés cotisés et 62 ans au 1 février 2023

    Merci pour votre aide et votre temps

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre à 22:22

      Le calculateur de Sam est exact sil est correctement rempli. La Cnav publie une circulaire avec le coefficient multiplicateur appliqué aux salaires de chaque année passée. Notre calculateur repose sur ces chiffres.
      Le nombre de trimestres pris en compte est celui exigé pour votre génération, soit 168 si né en 1961.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 24 octobre à 11:26

    bonjour,
    j’ai été 20 ans dans la fonction publique hospitalière, vu que j’ai eu 3 enfants, j’ai demandé ma retraite pour exercer une autre activité. j’ai eu 39,50% de liquidation à la CNRACL.
    je vais bientôt prendre ma retraite du privé, j’aurai tous mes trimestres (168)
    pour le calcul de cette retraite : est-ce que j’aurai 60,5% du SAM ou 50 % ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre à 11:57

      Chaque régime procède au calcul selon ses propres règles. Le taux du régime général sera donc de 50% maximum et au prorata des trimestres acquis dans ce régime.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 18 octobre à 10:11

    Bonjour
    J’ai quitté mon entreprise fin mars 2022 suite à une signature d’une RCC.
    J’ai donc eu 3 bulletins de salaires en 2022, par contre comment savoir si ces mois ont validé des trimestres pour ma retraite.
    Quel libellé au niveau cotisations retraite faut-il que je consulte sur la fiche de paie pour savoir ?
    Sur la paie de janvier par exemple j’ai 4 lignes avec le libellé « retraite » :
    1°) Sécurité Sociale plafonnée 3 428 €uros
    2°) Sécurité Sociale déplafonnée 28 068 €uros
    3°) Complémentaire Tranche 13 428 €uros
    4°) Complémentaire Tranche 24 640 €uros,
    Est-ce que je valide un voir deux trimestres avec une de ces sommes inscrites pour ce mois de janvier 2022 ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre à 18:29

      Pour les trimestres, c’est la retraite sécurité sociale plafonnée qui compte.
      Comme expliqué fiche 19, chaque tranche de salaire cotisé à 1 585,50 € donne droit à un trimestre cotisé.
      Pour la complémentaire, lisez la fiche 34.

      Répondre à ce message

      • Le 22 octobre à 15:59

        Merci Claude pour ces réponses toujours aussi pertinentes.
        En espérant que cette réforme des retraites ne chamboule pas tous ces paramètres.
        Ce que je ne comprends pas c’est que notre cher président s’obstine sur une augmentation de l’âge, alors qu’il faut prendre en compte l’âge de début de carrière, comment vont faire nos enfants qui ont commencé à travailler à 22 ans voir plus, après avoir fait leurs études !!
        Mais je m’égare.
        Merci encore pour tout.

        Répondre à ce message

        • Le 22 octobre à 22:22

          Ceux nés à partir de 1973 doivent travailler 43 années pour avoir droit à une retraite sans décote. Le recul de l’âge ne touche pas ceux qui ont fait des études et exercent les métiers les moins pénibles.
          Le recul de l’âge touchera ceux qui ont déjà travaillé longtemps, donc commencé jeune, effectué peu d’études supérieures et donc exercent les métiers les plus pénibles, ces travailleurs en deuxième ligne si appréciés pendant la crise sanitaire.

          Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 21 octobre à 17:35

    Bonjour, j’ai acquis 2 trimestres au titre du compte pénibilité et je veut partir à la retraite à 63 ans et 5 mois le 01/01/2023.
    J’aurai à cette date 137 trimestres dans le privé et 44 trimestres dans le public soit le minimum requis (167 trimestres)
    pour mon année de naissance (1959). Je me demande si les 2 trimestres de pénibilité sont pris en compte pour le calcul
    de ma retraite (rapport entre le nombre de trimestres effectués et le nombre de trimestres requis), c’est à dire est-ce 137
    trimestres ou 139 trimestres (137 + 2 trim. pénibilité) qui est pris pour le calcul. Dans le même esprit j’ai droit à une surcôte de 6,25%
    (5 trimestres au delà de 62 ans), est-ce que les 2 trimestres de pénibilité s’ajoutent au 5 trimestres pour le calcul de la surcôte.
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 16 octobre à 18:55

    Bonjour,
    étant proche de ma retraite, j’aimerais savoir si ayant plusieurs employeurs et dépassant le plafond sécu, celui ci sera pris en considération. Depuis 1998, je dépasse plafond car on m’avait dit en 1998 que c’était possible…mais il parait que depuis 2005 ce serait un versement de dépassement perdu..!? Dépassement mensuel 700e avec cotisation sécu standard et points agirc arrco .
    De 1998 à 2005 est-ce que ce sera retenu pour atteindre le plafond qu’on n’atteint semble t’il jamais bien qu’ayant 30 années dépassement plafond. Et pour 2005 à 2023.. hormis peut-être remboursement URSSAF ? Merci pour vos réponses
    Cordialement
    _

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre à 21:59

      Les employeurs doivent être prévenus afin de sa partager au prorata le plafond sécu. Dans ce cas, pour la partie du salaire au-dessus du plafond votre cotisez beaucoup à l’Agirc-Arrco pour compenser.
      Avant 2005, ce sera pris en compte si vous ne bénéficiez ps de la Lura.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 23 septembre à 13:46

    Bonjour,
    Je suis retraité CNRACL (infirmière) et en attente de la retraite de base CARSAT à 62 ans. Ma question porte sur le SAM de la CARSAT.
    La CNRACL a pris 79 Trimestres hors bonification soit presque 20ans de salaire.
    La CARSAT elle porte sur 12 ans dans le privée. Comment sera calculé le SM de la CARSAT :
    1) Moyenne des salaires des 12 ans de travail dans le privé,
    Ou
    2) Moyenne des (25-20=5) meilleures années parmi les 12 ans de travail dans le privé ?

    Merci pour votre éclairage.
    Cdlt,
    Corinne

    Répondre à ce message

    • Le 23 septembre à 17:03

      Il n’y a pas de prorata avec les régimes spéciaux. Vos 12 années sont prises en compte. Les polypensionnés sont toujours perdants s’ils terminent leur carrière dans le régime spécial.

      Répondre à ce message

      • Le 27 septembre à 08:59

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse. Êtes vous sûr de cette réponse car cela voudrait dire que les SAM seraient calculés sur 20 ans et 12 ans donc sur 32 ans en moyenne. C’est très pénalisant alors qu’un actif normal bénéficiera d’un calcul sur ses 25 meilleurs années.
        Bref si vous avez raison c’est un peu scandaleux, non ! La différence dans mon cas est conséquente, près d’une centaine d’euro par mois.
        Cdlt
        Corinne

        Répondre à ce message

        • Le 27 septembre à 09:41

          Je confirme. La jurisprudence confirme une décision du Conseil constitutionnel qui avait été saisi par les parlementaires après le vote de la loi.
          Le caractère injuste de cette règle est à relativisé car dans la fonction publique, la référence au dernier salaire indiciaire constitue un avantage par rapport au SAM du RG..

          Répondre à ce message

          • Le 14 octobre à 21:34

            Bonsoir
            Aujourd’hui j’étais en formation "Préparation à la retraite" dispensée par Malakoff-Humanis
            J’ai posé la question sur ces 4% et la réponse a été la même que celle faite à Azzedine.
            D’ailleurs, j’ai reçu ma "Notification de retraite" fin aout et le montant est identique à la simulation que j’avais faite début janvier (avant que les 4% soit imaginé).
            Les pensions existantes sont revalorisées mais pas les pensions à venir.
            Le salaire de base maximum est de 1642,51 pour les personnes partant en cours de 2021
            Il est passé à 1708,21 avec l’augmentation de 4% pour ceux partis avant juillet.
            Il sera de 1655,59 pour ceux partant en 2023
            Sniff

            Répondre à ce message

            • Le 16 octobre à 09:57

              Il n’y a pas d’Azzedine dans la conversation.
              La retraite de base maximum correspond à la moitié du plafond sécu, soit 1714 € en 2022 et ce sera plus en 2023.
              Le salaire annuel moyen est revalorisé comme tous vos salaires passés, y compris de 4% pour les années précédentes. Il devra donc être actualisé par rapport à l’estimation de janvier.
              Ma réponse repose sur le droit existant.

              Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 15 octobre à 12:47

    Bonjour,
    Née en mars 1961, je pense demander à prendre ma retraite (qui sera au taux plein) pour un début le 1er avril 2023. Je sais que je dois effectuer la demande entre 6 et 4 mois en avance, soit entre le 1er octobre et le 30 novembre 2022 dans mon cas.
    J’ai repris ma carrière dans les moindres détails (travail long et fastidieux...). Actuellement, tant l’AGIRC ARRCO que le régime de retraite général ont accusé réception de demandes de rectification mais les rectifications demandées n’ont pas été effectuées à ce jour.
    De ce fait, je n’ai pas encore émis ma demande de retraite puisque je crains que dès que cela sera fait mes demandes de rectifications seront invalidées et ma carrière indûment "amputée" de manière définitive sans que je puisse réclamer quoi que ce soit. Je souhaite simplement savoir si j’ai raison d’attendre encore. Si jamais je n’obtenais pas les rectifications à la date limite de demande de retraite, quels seraient mes recours ?
    Merci d’avance de vos conseils et félicitations pour votre dévouement.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre à 16:25

      Une contestation sur le montant de la retraite peut intervenir encore jusque dans le délai de 2 mois après la notification, d’autant que l’on vous a accusé réception de vos demandes de rectifications. Ce droit de recours sera mentionné sur cette notification.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 9 mai à 13:31

    Bonjour,
    licenciée suite à refus de reclassement suite à inaptitude (et invalidité en 2020) , courant février 2022, j’ai demandé ma liquidation retraite au 1 er mars.
    l’employeur m’ a versé :
    4 mois d’indemnités de cp (non pris à cause des volumes de travail ) correspondant à 2016, 2017, 2018 et 2019.
    et 26 jours de rtt des années 2017 et 2018.

    puis-je reclamer aux diverses caisses carsat et retraites complémentaires que ces indemnités soient imputées aux ann ?es concernées svp ?
    Si oui auriez vous le texte qui s’y rapporte svp ?
    dois je faire des courriers ar pour ces demandes svp ?
    merci bcp

    Répondre à ce message

    • Le 9 mai à 15:17

      Pour le régime général, les salaires versés la dernière année ne sont pas pris en comte pour le calcul de la retraite.
      Si ces sommes font l’objet de cotisations de retraite complémentaire, elles produiront des points qui augmentera la retraite quelque soit l’année d’affectation.

      Répondre à ce message

      • Le 10 octobre à 17:56

        Bonjour, j’ai demandé ma retraite pour le 1er octobre 2022 (je n’ai toujours pas reçu ma notification). J’ai été licenciée en avril 2022. J’ai perçu une indemnité compensatrice de congés payés, une indemnité de préavis et le solde mon CET. Ces indemnités soumises à cotisations perçues ma dernière année compteront - elles dans le calcul de ma retraite ? Merci pour votre réponse.Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 10 octobre à 18:59

          Comme indiqué, les salaires de la dernière année incomplète ne sont pas pris en compte pour la retraite de base. Mais vous aurez des points Agirc-Arrco pour ces salaires cotisés.

          Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 29 septembre à 09:08

    Bonjour,
    D’abord, je vous remercie de la qualité des informations fournies sur votre site. J’aimerais juste vous signaler qu’il me semble y avoir une petite erreur dans votre calculateur excel du SAM sur l’année 1996. Le plafond de la sécurité sociale de cette année est 163640€ contre 161220€ indiqué dans votre tableur.
    Je vous souhaite une agréable journée
    Bien à vous

    Répondre à ce message

    • Le 29 septembre à 14:40

      Le montant qui figure dans le simulateur est celui fourni par la CNAV dans ses barèmes. Le plafond de cet exercice a fait l’objet d’un décret qui a modifié par deux fois le montant de ce plafond Décret no 95-1357 du 30 décembre 1995

      Répondre à ce message

    • Le 3 octobre à 22:17

      Est-ce que c’est 3428 euros qui seront retenus....? La valeur du plafond mensuel de la sécu..?
      merci à vous

      michel

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 28 septembre à 19:32

    Après avoir lu en détail le mécanisme de calcul du montant de la retraite il me semble qu’il est impossible d’avoir le montant maximum même en ayant eu des revenus superieurs au plafond durant les 25 dernières années en raison du mécanisme de revalorisation des revenus. Est-ce vrai ?
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre à 21:52

      Oui, comme expliqué au point 3, sauf période exceptionnelle comme ces dernières années, les salaires augmentent toujours plus que les prix, donc le plafond augmente plus vite que les salaires portés au compte.
      La CFDT le dénonce depuis longtemps mais comme personne ne comprend, ce n’est pas populaire, donc nous n’avons pas l’opinion avec nous.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 17 septembre à 21:39

    Bonjour,
    j’ai reçu cette semaine ma notification de retraite CARSAT au 1er octobre 2022. Comment vérifier que le SAM calculé et affiché dans le courrier intègre bien l’augmentation de 4% applicable depuis juillet dernier.
    Avec mes remerciements.
    bien cordialement.

    Dominique

    Répondre à ce message

    • Le 18 septembre à 08:47

      L’augmentation de 4 % est vraisemblablement intégrée dans les programmes informatiques de la CARSAT. Par acquis de conscience, vous pouvez faire le calcul par vous-même en utilisant le simulateur au bas de cette fiche.

      Répondre à ce message

      • Le 27 septembre à 12:16

        Bonjour,

        la revalorisation de 4% ne concerne que les personnes en retraite effective au 01/07/2022 voila la réponse que j’ai eu de l’assurance retraite :

        La revalorisation de 4% des retraites concerne uniquement les assurés qui étaient retraités au 01/07/2022.

        Vous prenez votre retraite le 01/11/2022, vous n’êtes donc pas concerné pas cette revalorisation.

        D’apres ce que j’ai lui sur votre site l’assurance retraite ne fait donc pas ce qu’elle devrait faire qu’en est il au juste

        Merci de votre aide

        Bien cordialement

        Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 30 mars à 18:06

    POURQUOI alors que j’ai obtenu mes 167 trimestre de cotisation, je suis né en juin 1958, que mes salaires annuels de références sont tous supérieurs au plafond sécurité sociale le calcul de ma retraite de base est fixée par la MSA à 1522.35 € et non pas au maximum possible de 1714 € ?
    je vous remercie de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 30 mars à 18:17

      Il s’agit d’un problème d’indexation voir point 5 fiche 22.

      Répondre à ce message

      • Le 7 septembre à 17:55

        Bonjour Gilbert
        merci tt d’abord du temps que vs consacrez à nous répondre. Le sujet du calcul de pension est d’une complexité redoutable je trouve
        je suis ds le même cas que jean-Luc. . Que dois-je comprendre de votre réponse svp ?. le calcul fait pour Jean-Luc est le bon ? ou il y a une erreur et elle devra/sera corrigée par les organismes ? si anomalie que dois je faire pour qu’elle soit corrigée ?
        merci pour votre retour JFrançois

        Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 22 août à 14:07

    Bonjour
    J’ai travaillé dans le secteur privé et ai eu quelques missions d’intérim en 2012 et 2013 ;
    Pour le calcul des 25 meilleures années
    en décembre 2012 j’étais en intérim et j’ai été payé le 11 janvier 2013 ; ce salaire a été comptabilisé par la Carsat en 2013 ;
    Or il aurait été plus intéressant qu’il soit pris en compte pour l’année 2012 ;

    Un salaire de décembre 2012 payé en janvier 2013 doit il être pris en compte pour l’année 2012 ou pour l’année 2013 pour la calcul des 25 meilleures années ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 20 août à 18:01

    Bonjour,
    je viens de recevoir ma notification de retraite pour un depart au 1er janvier 2022.
    dans le calcul de la cnav je ne trouve pas des trimestres pour éducation d’un enfant.
    je voulu savoir si les trimestres pour éducation d’un enfant donne droit à une surcot .
    comme je suis né 1956 et j’ai cotisé 172 trimestres.
    merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 20 août à 19:05

      C’est bien votre notification pour janvier 2022, soit il y a 8 mois ?
      Les trimestres pour enfants sont pris en compte mais si vous en avez plus que nécessaire, le taus reste à 50%.
      La surcote ne fonctionne que si on travaille après 62 ans (fiche 20).

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 15 août à 18:40

    Bonjour,

    Les coefficients de revalorisation que vous avez dans votre simulateur ne semblent pas correspondre à ceux publiés par le CNAV ?
    A quoi est dû la différence ?
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 16 août à 10:51

      Après vérification les coefficients sont exactement les mêmes que ceux publiés par la CNAV pour les pensions liquidées en 2022. Pour mémoire les coefficients applicables changent à chaque augmentation des pensions, ce qui devrait être le cas au 1er juillet 2022 dès parution du décret au JO.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 15 juillet à 15:55

    Bonjour et merci pour toutes vos réponses ,

    J’aimerai savoir si les années pris en compte dans le calcul du sam sont :
    - les salaires annuels limités par le PASS
    ou
    - La sommes des salaires mensuels limités par le PMSS

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 19:55

      L’employeur cotise sous le plafond mensuel et l’assurance retraite écrête au plafond annuel, pour faire simple.

      Répondre à ce message

      • Le 16 juillet à 10:31

        Bonjour et merci de votre réponse.
        Comment interpréter la Circulaire n° 2007/19 du 20 février 2007 qui dit dans son article 11 :
        "Cependant, lors de la détermination du salaire annuel moyen, les salaires supérieurs au plafond, perçus à compter du 1er janvier 2005 seront écrêtés à hauteur du plafond annuel de la sécurité sociale. "
        Dans mon cas En 2007 j’ai gagné : 32964€ brute sur mes fiches de paie sur l’année suite à un licenciement
        la cnav a retenu 22573€

        cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 16 juillet à 12:50

          Oui, on connaît c’est cité au point 3 de la fiche. Mais cela concerne ceux qui avait plusieurs employeurs et avaient un total de salaires supérieur au plafond.
          Dans votre cas, votre employeur a cotisé jusqu’au plafond pour la retraite de base mais il a cotisé sur un taux plus élevé pour la partie au dessus du plafond à la retraite complémentaire Agirc-Arrco. Donc ce que vous vous n’avez pas en retraite de base vous l’avez en retraite complémentaire.

          Répondre à ce message

          • Le 3 août à 16:34

            Pour cette année 2007 , peut-on considérer que je soit en employeur multiple .
            Car j’ai eu 2 employeurs :
            - le premier de janvier à Mars 2007 ( licenciement mars 2007 )
            - le deuxième de janvier 2007 ( pendant mon préavis non effectué en accord avec l’employeur ) à juillet 2007.

            Cordialement

            Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 27 juillet à 17:58

    Bonjour, comment est calculé le prorata des meilleures années pour quelqu’un comme moi qui aura travaillé 5 ou 6 ans en France (16 trimestres régime général, 3 trimestres RSI + 4 service militaire et 2 de chômage) sur un total de 169 trimestres. Le reste de la carrière a été en Allemagne ou au Luxembourg. Est-ce 5*25/40 = 3.1 ? arrondi vers le bas ou le haut ? Comment sont calculées les années incomplètes (par exemple 3 trimestres cotisés en France, le reste à l’étranger: : j’ai 16805 FF brut de salaire en 1987 qui me valident 3 trimestres : est-ce que le calcul du SAM le salaire sera fait sur 16805 FF ou 16805*4/3 pour le ramener à l’année) ? Je suis né en 1965 si cela a une importance. Bien cordialement. Daniel

    Répondre à ce message

    • Le 27 juillet à 21:25

      C’est indiqué dans cette fiche, tout est additionné. Le salaire et le revenu d’activité d’une année incomplète est pris en compte.
      Lisez aussi la fiche 57.

      Répondre à ce message

      • Le 29 juillet à 13:38

        Bonjour, merci pour la réponse. Mais si j’ai posé la question c’est ce que ce n’est pas si clair pour moi... Les années incomplètes sont prises en compte mais je ne sais pas comment. On pouvait obtenir une EIG avant sur le compte personnel de l’assurance retraite mais ce n’est plus le cas. Bonne continuation.

        Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 17 juillet à 16:36

    Bonjour,

    Suite à la revalorisation des retraites de 4% au 1er juillet 2022, doit-on juste appliquer le coefficient 1.04 au mensuel brut régime général CNAV obtenu dans votre excellent simulateur ?

    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 17 juillet à 17:58

      Oui, il n’est pas encore modifié car la revalorisation n’est pas encore votée par le parlement.

      Répondre à ce message

      • Le 27 juillet à 13:15

        Bonjour, désolé pour ma question .
        Le 1,04 voté au 1/7/22 s’applique sur tous les coefficients de revalorisation et pas simplement sur 2022.
        Donc pour résumer, on prend le salaire annuel moyen calculé avec votre tableau et on multiplie par 1,04 ?
        Merci pour votre confirmation.

        Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 14 juillet à 15:27

    Bonjour je voudrais vous poser une question concernant la retraite progressive.
    Je suis au chomage depuis un moment je remplis les conditions pour faire une demande de retraite progressive ( 61 ans et 155 trimestres ) mais j aimerais savoir si je reprend un travail si cela fonctionne avec les contrats aidés ( PEC ) qui majoritairement sont des contrats de 20 heures par semaine .Merci d avance

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 10 juillet à 15:56

    Bonjour,
    mon épouse a travaillé de 1978 (petits boulots) à 1999 dans le secteur privé et cotisé 66 trimestres dans cette période.
    Depuis 2000, elle travaille dans la fonction publique. En 2025, elle aura atteint 167 T.
    Si j’ai bien compris la fiche 21, paragraphe 5, le nombre d’années à retenir pour le calcul du SAM sera donc de 25 x 66 / 167 = 9,88.
    C’est donc la moyenne de ses 10 meilleures années de salaires - dans cette période - et dans la limite du PASS, et revalorisées selon les indices correspondants, qui servira au calcul de sa pension de base secteur privé, selon la formule : SAM (sur 10 ans) x 50% x 66 / 167
    Je pose cette question car le montant indiqué par Estimation Retraite ne produit pas du tout ce résultat, et le super calculateur disponible sur le site CFDT-retraités ne permet pas de paramétrer le nombre d’années à retenir pour la calcul du SAM (c’est automatiquement 25 ans), et ça donne un résultat proche de celui d’Info-retraite ...

    Merci de votre investissement !

    Répondre à ce message

    • Le 10 juillet à 19:26

      Non, le calcul du Sam repose sur toutes les années cotisées dans le privé sans dépasser 25. Ce sera donc toutes les années avec du salaire pour elle.
      Par contre la deuxième étape, une fois le Sam obtenu, le montant de la retraite sera au prorata des trimestres obtenus. Si dans notre simulateur vous avez entré 17 années, le Sam sera calculé sur 17 années.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 8 juin à 18:02

    Le salaire annuel de la dernière fiche de paye est plus élevé que celui qui figure sur le relevé de carrière . Est-ce normal ?

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 19 mai à 13:53

    Bonjour.
    Je travaille à 80% depuis 25 ans. Mon employeur et moi-même avons toujours cotisé pour la Retraite sur le montant du plafond Annuel de la SS (PASS) complet. En effet, mon salaire même proratisé dépasse le dit plafond.
    quel sera le montant du revenu annuel retenu ? Le PASS ou le PASS*80% ??
    Vous remerciant d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 19 mai à 16:05

      Elle sera calculé sur les salaire enregistré sur votre compte personnel de retraite, en principe le plafond de l’année. Consultez votre compte personnel de retraite sur le site officiel info-retraite.fr
      Lisez attentivement le point 3 de cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 14 mai à 18:17

    Bonjour,
    Je n’arrive pas à savoir quel est le salaire pris en compte pour le calcul du SAM.
    Le salaire brut ou sécurité sociale plafonnée comme me l’a indiqué la CARSAT ?
    Je n’arrive pas à retrouver les mêmes montants qu’eux.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Marie G

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 7 mai à 11:50

    bonjour,
    les indemnités journalières versées par la cpam dans le cas d’un accident du travail sont-elles prises en compte ds le calcul du salaire annuel ?
    MERCI

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 6 mai à 14:40

    Bonjour,
    Je me permets de vous contacter avant d’engager un recours auprès du Président de la Commission de Recours Amiable de la CARSAT car je viens de recevoir ma notification de retraite et je n’arrive pas à en comprendre le calcul. Comme certainement beaucoup d’assurés, les dialogues avec la CARSAT sont toujours compliqués et il est très laborieux, voire impossible d’obtenir des réponses à ses questions... J’espère que vous pourrez m’en apporter et/ou conseils ;)
    Je suis âgé de 62 ans (03/1960), ma date de départ était le 01/04/2022, je comptabilise 167 trim. mais j’ai travaillé 4 ans en Espagne, donc, le décompte se fait comme ceci : Trimestres en France et à l’étranger : 167 dont aux Régimes LURA : 151, ce que je ne conteste pas.
    J’étais en retraite progressive à 80% (80% salarié, 20% en retraite) depuis septembre 2020.
    On ne me comptabilise que 23 ans en raison de ces 4 années passée à l’étranger, d’après ce que l’on m’a répondu. Ok, mais mon décompte s’arrête en 2019 et non en 2021 (2022 n’étant pas pris en compte, j’ai cessé mon activité au 31/03/2022 après avoir passé ces derniers 31 ans dans la même société), comme si ces 2 dernières années de retraite progressive n’étaient pas prises en compte.
    Du coup, ces 23 ans vont de 1997 à 2019. Pourquoi et pourquoi pas de 1999 à 2021 ?
    Après moulte appels, j’ai réussi à avoir mon relevé de carrière. Sur celui-ci, les montants des années 2020 et 2021 ne correspondent en rien ni au montant net fiscal, ni au montant brut annuel de mes fiches de salaire, ni au plafond de la sécu.
    Si je me base, soit sur les montants bruts annuels, soit sur le "Net fiscal" de mes bulletins de salaire ou le plafond sécu selon le cas et en prenant de 1999 à 2021, le calcul semble m’être plus favorable que de 1997 à 2019, près de 26€ par mois en plus.
    Sans doute, je me trompe quelque part mais je ne vois pas où...
    J’ai relancé la CARSAT à ce sujet par mail via mon espace perso mais on me dit d’écrire au Président de la Commission de Recours Amiable pour obtenir des explications ou contester ce montant. J’ai 2 mois pour le faire mais avant, j’aurais aimé avoir votre analyse et/ou conseils.
    En résumé :
    - Est-il normal qu’ils ne prennent que 1997 à 2019 et non de 1999 à 2021 ? Impact lié à la retraite progressive ?
    - Dois-je contester les montants reportés sur mon relevé de carrière pour 2020 et 2021 ?
    - Est ce que mon calcul qui semble plus favorable est faux si je prends 23 ans de 1999 à 2021 ?
    - Me conseillez-vous de faire un recours auprès du Président de la Commission de Recours Amiable pour lui faire part de mes remarques ?
    Par avance merci pour votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 6 mai à 16:27

      Je répond en fonction de ce que j’ai compris.
      - Votre Carsat doit prendre les trimestres acquis jusqu’au départ en retraite définitif (voir fiche 19). Votre retraite étant proratisée en fonction du nombre de trimestres, si votre carrière en France est incomplète.
      - Vos cotisations pour la retraite (ou assurance vieillesse) sont mentionnés sur votre fiche de paie et c’est cette assiette qui compte.
      - Pour le calcul du salaire annuel moyen, la dernière année incomplète n’est pas prise en compte (2022) ce qui est préférable pour vous car cela vous ferait baisser la moyenne. La prise en compte du salaire des années à temps partiel fait baisser la moyenne. En ne prenant que 23 années en compte, la caisse élimine deux mauvaises années en application du règlement européen, ce qui vous est plus favorable.

      Répondre à ce message

      • Le 7 mai à 08:52

        Merci pour votre réponse et ces éclaircissements mais je n’ai pas compris sur quoi se base la Caisse de retraite pour déterminer le salaire pris en compte pour déterminer le SAM. Est-ce sur le brut annuel ou le net fiscal apparaissant au bas du bulletin de salaire ? Je n’ai pas compris non plus votre réponse sur les cotisations retraite, où se trouvent-elle car je ne vois rien d’explicite sur mon bulletin de salaire à ce sujet ?
        Quant aux 23 ans retenus, ils m’ont expliqué que c’était en raison des 4 années travaillés en Espagne, le calcul étant 25 x 151 / 167 = 22,60 arrondi à 23.
        Encore une fois, je ne doute pas que leur calcul soit juste mais annoncer un montant sans en donner le détail ne me permet pas de comprendre le pourquoi de ce montant mensuel.

        Répondre à ce message

        • Le 7 mai à 10:39

          La fiche de paie doit comporter une ligne avec les cotisations retraite. Elle repose sur le salaire brut du mois, sans dépasser le plafond sécu.
          Oui, faire la moyenne sur 23 au lieu de 25 est avantageux pour vous puisque deux mauvaises années sont éliminées du calcul de la moyenne annuelle.

          Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 17 avril à 08:01

    Bonjour,
    Je suis née en 1960 et j’ai fait une demande de retraite pour le 1/09/22. J’ai travaillé 20 ans dans le privé et 21 ans en tant que professeur des écoles.
    Pour calculer le montant de base de l’Assurance Retraite, ce n’est pas sur les 25 "meilleures" années que cela se fait pour moi, mais sur les 19 ans en totalité.
    En 1979, je n’ai touché que 1019 euros pour un seul trimestre validé, mais il est pris en compté dans le calcul du revenu de base, ce qui fait chuter le résultat.
    Sans ces 1019 euros, mon revenu de base serait de 27 858 euros, alors qu’avec il n’est que de 26 446 euros.
    Au final, la différence pour ma pension est de 25 euros net mensuel.
    Est-ce normal de prendre cette année avec un revenu annuel si faible dans le calcul ?
    Merci beaucoup pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 17 avril à 08:35

      Oui c’est la règle légale de prendre en compte toutes les années qui ont produit au moins un trimestre cotisé. C’est une position constante de la jurisprudence.

      Répondre à ce message

      • Le 17 avril à 08:56

        Merci pour votre réponse, mais je trouve ça super injuste. Heureusement que je n’ai pas refait des jobs d’été les années suivantes... :-(

        Répondre à ce message

        • Le 17 avril à 22:06

          Ce problème ne concerne que les régimes spéciaux car leur calcul de la retraite est très différent du régime général et des régimes alignés sur le régime général.

          Répondre à ce message

          • Le 18 avril à 09:22

            C’est un problème que j’ai avec le régime général de "l’Assurance Retraite". Pourquoi ne serait-il que pour les "régimes spéciaux" ?

            Répondre à ce message

            • Le 18 avril à 09:36

              Excusez-moi, je voulais dire que ce problème ne concerne que ceux qui ont cotisé dans un régime spécial dont le calcul de la retraite repose sur le dernier traitement et non une moyenne sur 25 ans.

              Répondre à ce message

              • Le 19 avril à 07:34

                Merci pour vos réponses. Il n’empêche que je trouve ça anormal. Prendre en compte un salaire mensuel de 1000 euros, le considérer annuel pour un seul trimestre gagné et s’en servir pour le calcul du salaire moyen, c’est bizarre. Ils auraient au moins pu le multiplier par 12, non ? Quand d’un coté, il y a un plafond fixé pour gagner des trimestres, il n’y a aucune limite pour intégrer un salaire annuel dans le calcul de cette moyenne. Si j’avais fait 3 jobs 3 étés de suite dans cette société, c’est comme si j’avais eu 100 euros par mois pour mes 3 1ères années de travail, alors que je n’aurais eu que 3 trimestres. Les 25 meilleures années sont inatteignables pour moi qui n’ai travaillé que 20 ans dans le régime général, alors c’est déjà le coup de massue avec tout le smic au début de ma carrière. Au final, je passe de 34 000 euros (dernier salaire réévalué en 2000) à 26 400 euros. Sans ces 1000 euros, je serais à 28 000 de moyenne. Mais tant pis si on ne peut rien y changer... Bonne journée.

                Répondre à ce message

                • Le 19 avril à 10:02

                  Je comprend votre point de vue et je le partage. Comme le problème ne se pose que pour les polypensionnés,ayant eu des années avec peu de salaire, il est très difficile d’obtenir une réforme sur ce point. Il faudrait une calcul reposant sur le salaire trimestriel moyen mais depuis 70 ans on ne garde en mémoire que la salaire annuel, ou ne pas prendre le salaire d’une année incomplète. La CFDT a connaissance de ce problème depuis longtemps et le dénonce à chaque réforme.

                  Répondre à ce message

          • Le 27 avril à 21:37

            non ce n’est pas les régimes spéciaux mais bien le régime général des salariés qui sanctionnent les étudiants qui travaillent l’été pour pouvoir disposer de meilleures finances pendant les etudes trois mois de travail est enregistré pour un salaire annuel !!! trouver l’erreur
            de plus,pendant les congés maternités on ne compte pas les indemnités journalières ce qui diminue les revenus des années où la femme donne naissance à un enfant.est ce normal ?.où est la parité des revenus ?

            Répondre à ce message

            • Le 28 avril à 14:26

              Si vous aviez cotisé toute votre carrière au régime général, plus de 15 années ne seraient pas prises en compte pour le calcul de la retraite. C’est bien l’existence de régimes spéciaux qui créent ce problème.
              Les indemnités de congé maternité ne sont pas soumises à cotisations sociales mais donnent droit à des trimestres gratuits depuis la réforme de 2014 (tableau 2 fiche 19).

              Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 26 avril à 23:49

    Bonjour,
    Pension et calcul du salaire annuel moyen (SAM) :
    J’ai débuté ma carrière avec un régime spécial où j’ai 4 années de travail suivies de 2 années de chômage indemnisé.
    Faut-il ajouter les sommes perçues des 2 années de chômage indemnisés au 4 années de travail afin d’obtenir le SAM ?
    ou faut-il faire la moyenne uniquement sur les 4 années de travail ?
    (Ce régime spécial se base sur les 10 meilleures années).
    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 27 avril à 14:08

      Je ne connais pas les règles de votre régime spécial. Mais le chômage n’étant pas soumis à cotisations, les indemnités ne sont pas prises en compte pour le calcul du montant de la retraite.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 1er avril à 12:54

    Bonjour, je suis de 1960 et j’ai 3 enfants 1982 1987 1996. j’ai acquis 85 trimestres dans le privé et je suis maintenant fonctionnaire depuis 2003. Je voudrais partir en janvier 2024, je sais comment calculer ma part de pension de fonctionnaire , mais pas celle de la CRAM car je ne sais pas quel revenu moyen il vont prendre en compte. Pouvez vous m’aider svp ?

    Répondre à ce message

    • Le 1er avril à 15:48

      Le revenu moyen est la moyenne de tous les salaires annuels qui ont produit au moins un trimestre de cotisations dans l’année considérée dans la limite des 25 meilleures années. Vous pouvez utiliser le simulateur en bas de cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 31 mars à 18:01

    Bonjour,
    J’ai déposé une demande de retraite pour le 1er juillet 2022, je suis polypensionnée (CARSAT_CNRACL). Je n’arrive pas à avoir de renseignement concernant le calcul du SAM par la CARSAT dans mes 25 meilleures années on me comptabilise les années 1978 1979, or à l’époque Lycéenne j’ai effectué des colonies de vacances, donc gagné très peu, quand on additionne le tout ces deux années me font baisser la moyenne du salaire annuel, n’existe t-il pas un moyen de ne pas comptabiliser ces années d’autant que seule l’année 1978 comptabilise un trimestre 1979 = o trimestre ? Personne n’est capable de me répondre j’ai demandé un rv CARSAT, j’aurais aimé pouvoir argumenter lors de mon rendez-vous sachant que entre privé fonction publique je vais avoir 175 trimestre ou 177 trimestre je n’ai pas encore le total exact merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 31 mars à 19:12

      Tous les polypensionnés sont pénalisés par cette règle. Toutes les années comportant un trimestre sont prises en compte pour le calcul du salaire annuel moyen, y compris les mauvaises quand il y en a pas 25 autres. Ce que subissez est légal depuis 70 ans.
      Le gouvernement a toujours répondu que la seule solution était de calculer la retraite des fonctionnaires selon le même principe.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 30 mars à 19:17

    Bonjour,
    Pour le calcul de la retraite (salaire annuel moyen), les salaires portés au compte avant 2005 sont-ils les salaires annuels bruts perçus ou les salaires limités au plafond sécu annuel ? Bref qu’est ce qui a changé à partir de 2005 ? Merci

    Répondre à ce message

    • Le 31 mars à 06:49

      Si vous aviez plusieurs employeurs, il est possible avant 2005 que vos cotisations dépassent le plafond si vous n’avez rien dit à vos employeurs. Les salaires portés au compte sont ceux sulis à cotisations pour la retraite de base, après plafonnement par l’employeur.
      Attention, si vous avez cotisé à la MSA ou au RSI, la Lura écrète toujours.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 27 mars à 20:34

    J’ai 63 ans je travaille dans l’université après des années dans le privé. Beaucoup d’absences figurent sur mes deux relevés Cnav (RIS et l’autre sans nom), des trimestres, des complémentaires, le nombre de mes enfants, etc ...
    J’envoie des messages à la Cnav les alertant de ces manques mais rien ne change
    Je ne peux pas envoyer de documents par leur site au nom de ce que j’aurais un dossier ouvert chez eux, je ne vois pas en quoi cela empêche l’envoi
    La loi de 21 impose à la Cnav de recevoir des mises à jour par télétransmission mais elle fait semblant de s’être pliée à la loi avec son site qui en apparence le permet
    J’ai envoyé des documents par LRAR à la Cnav mais elle n’accuse pas réception ! Comme un escroc ...
    Impossible de prendre RV physique avec elle, j’aurais pu lui transmettre des documents avec témoin m’accompagnant
    Bref la Cnav a aujourd’hui tout loisir de minimiser ma pension
    De plus je n’ai pas de visibilité sur ce que je recevrais si je partais en retraite aujourd’hui, demain etc ... donc en l’absence d’un relevé exhaustif il faut travailler au cas où ...
    Comme je découvre bon nombre de témoignages de dysfonctionnements de la Cnav, et notamment son absence d’accusé réception de ce qu’on lui envoie, je pose la question "ultime" à la CFDT dont je trouve le site très utile : comment faire bouger la Cnav ?
    J’ai compris qu’il existe un médiateur Carsat mais Carsat n’est pas Cnav et imaginons que la médiation n’aboutisse à rien, par exemple aucune réponse comme c’est l’habitude de la Cnav, que faire ?
    Avant de saisir le TJ quelles démarches suivre pour rassembler les preuves de dysfonctionnement ? Envoyer un huissier qui mette une lettre sans enveloppe sous le nez d’une pauvre personne à l’accueil de la Cnav ? Confier le problème à un avocat spécialisé retraite ?
    Y a t il une fiche CFDT traitant des recours en justice ?
    Quelle honte cette Cnav ...

    Répondre à ce message

    • Le 27 mars à 20:53

      La fiche 5 traite des voies de recours.
      Vous deviez voir dans votre compte retraite personnel une trace des courriers envoyés en recommandé ou par la voie numérique.
      Le médiateur de l’assurance retraite (Cnav et Carsat) traite des demande suite à une réponse négative de l’assurance retraite.
      La crise sanitaire a entrainé des retards de traitement des dossiers et la priorité est donnée aux départs en retraite, laissant de côté les rectifications de carrière même après 55 ans.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 14 mars à 12:56

    Bonjour,
    J’ai consulté tous les messages et ne trouve pas de réponse à ma question.
    Il est bien spécifié que le calculateur était actualisé pour les départs prenant effet à partir du 01 janvier 2021.
    Si je fais une simulation pour un départ en 2024 ou 2025, ce n’est pas mon salaire qui est pris en compte puisque l’on ne peut avoir accès aux cellules qui sont verrouillées à 41 136€.
    Donc, le calcul sur la feuille de simulation ne peut correspondre à la réalité.
    Ai je bien compris ?
    Merci à vous, cordialement
    Patricia

    Répondre à ce message

    • Le 15 mars à 10:56

      L’erreur de date a été rectifiée et les cellules sont déverrouillées. Merci pour ce signalement.

      Répondre à ce message

    • Le 23 mars à 17:55

      Bonjour,
      Merci pour votre réponse concernant les cellules verrouillées sur le fichier excel onglet numéro 1. Par contre les cellules du calcul de surcote ne fonctionne pas. Aucune formule dans la cellule. Celle qui concerne la majoration pour les enfants ne fonctionne pas non plus, onglet n°2.
      Merci pour votre retour.
      Cordialement, Patricia

      Répondre à ce message

      • Le 24 mars à 12:30

        La surcote nécessite l’entrée d’une donnée supplémentaire répondant à la définition : « L’assuré ayant dépassé l’âge légal et ayant obtenu la durée d’assurance exigée pour le taux plein (voir tableau 2) peut bénéficier d’une surcote de 1,25 % par trimestre civil ». En attendant un éventuel changement, il faut saisir le pourcentage.
        S’agissant de la majoration enfants, il faut utiliser la liste de choix (flèche contigüe à la cellule).

        Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 16 mars à 16:52

    Bonjour. En 2020 votre simulateur prévoyait la possibilité de saisir les points AGIRC-ARRCO et IRCANTEC pour un calcul complet. Ce n’est plus le cas pour le dernier simulateur publié. Pensez-vous reproposer ces options ? Merci à vous, Cordialement.
    Francine H.

    Répondre à ce message

    • Le 17 mars à 11:39

      L’introduction de la minoration temporaire dans le calcul des RC avec des exonérations possibles complique l’entrée des données. Par ailleurs le calcul de la retraite complémentaire est relativement simple puisqu’il s’agit du produit des points par la valeur du point, puis de vérifier l’application de la minoration à partir des critères décrits fiche 36. Je note cependant votre demande pour voir ce qu’il est possible modifier.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 16 mars à 12:07

    Bonjour, j ai obtenu, suite à un licenciement en 2015, et après jugements aux prud’hommes (2018) et cour d’appel (2020), des rappels de salaires sur des années antérieures à mon départ en retraite, mais ces jugements ont été établis après l’obtention de ma retraite (2017) . L’entreprise a établi un seul bulletin de paie car il leur est impossible de revenir sur la période de 2011 à 2015 et le détail des sommes n’est pas réparti sur les jugements. La Carsat considère que les salaires correspondent à l’année 2020 et ne donne pas droit à un rappel sur le calcul de ma retraite car reçu après mon départ en retraite. Existe-t-il un moyen pour que la prise en compte soit réalisable.

    Merci de votre réponse

    Cordialement

    P. BLAS

    Répondre à ce message

    • Le 16 mars à 14:14

      Les caisses de retraite prennent en compte le jugement qui oblige l’employeur à éditer de nouvelles fiches de paie conformes. Il faut redemander au juge d’obliger l’employeur à établir des fiches de paie permettant aux régimes de retraite d’affecter ces cotisations à la bonne période et de recalculer votre retraite.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 9 mars à 11:08

    Bonjour,
    J’ai validé 78 trimestres soit 78/4 = 19.5 années : retraite mensuelle théorique 303 €
    Pour le calcul du salaire annuel moyen, je constate qu’il est tenu compte de 22 ans : retraite mensuelle 223 €

    Les années où ils ont validé 1 ou 2 trimestres sont considérés comme une année entière pour le calcul du SAM , ce qui est pénalisant.
    Est-ce normal de pénaliser ainsi du fait de quelques mois de vendanges dans ma carrière, diminuant le SAM et ma retraite du coup
    Merci pour votre aide

    Léa

    Répondre à ce message

    • Le 9 mars à 11:37

      Vous avez raison, la règlementation prévoit de prendre toute année qui a produit au moins un trimestre de cotisation. Il existe une astuce règlementaire pour échapper à cette injustice qui consiste à racheter les trimestres de l’année à faible revenu (fiche 16), ce qui a pour effet d’exclure cette année du salaire annuel moyen.
      Dans vos calculs, tenez compte du minimum contributif le cas échéant, fiche 22 soit 652,60€ x 78 / trimestres requis.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 10 mars à 10:40

    Bonjour,
    j’ai demandé début Octobre 2021 la liquidation de ma retraite de salarié du secteur privé pour le 1/4/2022 (date de mon taux plein). Je suis salarié actif de mon entreprise jusqu’au 31 Mars 2022. J’ai reçu début de ce mois de Mars 2022 ma "Notification de retraite" de la part de la CNAV qui fait démarrer mes 25 meilleures années en 2020, sans prendre en compte l’année 2021 pendant laquelle j’ai été actif à temps plein. D’autre part, j’ai eu et élevé 3 enfants de 1987 à 2009, année de mon divorce, et je constate que la CNAV n’a pas pris cet élément en compte pour la majoration des 10%. Y a t il erreur(s) de la part de la CNAV ? et comment rétablir mes droits ?
    Très cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 10 mars à 18:41

      La prise en compte de l’année 2021 aura lieu si elle est meilleure que les précédentes. Si ce n’est pas fait en mai, faites un courrier de recours amiable.
      Pour la majoration pour enfants lisez la fiche 24.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 9 mars à 14:13

    Bonjour,
    Je serai polypensionnée au 1/06/2022 (contractuelle du privé puis du public puis fonctionnaire). Je viens de recevoir le calcul de ma retraite de base comme contractuelle du privé et du public. Je n’ai pas 25 années et l’intégralité des années effectuées est prise en compte dans le calcul du revenu de base. Les premières années correspondent à des emplois à temps partiel qui ont donc produit des revenus modestes (mais nécessaires pour vivre pendant mes études). C’est pénalisant et cela me semble correspondre à une inégalité de traitement. Je souhaite savoir si vous avez connaissance de recours portant sur ce point qui aurait reçu une issue favorable. Merci à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 9 mars à 17:54

      En effet des recours ont été fait et la jurisprudence bien établie. Le conseil constitutionnel avait d’ailleurs été saisi de cette question sans succès.
      Voyez la réponse à Léa ci-dessous.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 6 mars à 13:58

    BONJOUR
    Enseignante, je serai en retraite à compter du 1er septembre2022. J’ai reçu une estimation de 2041 €.
    Puis je prétendre à la revalorisation des 1.1 % annoncée en janvier 2022 ?
    Les services de retraite de l’état m’ont repondu que non.
    Je souhaiterais avoir confirmation de votre part car cela me semble illogique.
    En vous remerciant,
    Cordialement,
    Véronique

    Répondre à ce message

    • Le 6 mars à 19:15

      La revalorisation s’applique aux retraites liquidées depuis un mois. Tous vos salaires passés ont été revalorisés de 1,1% ce qui augmente le montant de votre retraite lors de son calcul basé sur les 25 meilleures années.
      Mais si vous êtes fonctionnaire titulaire, c’est différent, lisez la fiche 49.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 28 février à 12:36

    Bonjour,

    Je vous remercie également pour l’ensemble des informations précises et précieuses que vous fournissez sur votre site.
    J’ai découvert votre simulateur il y a 3 ans et ai fait une simulation en 2020. Je souhaiterai faire une nouvelle simulation pour un départ à la retraite en octobre 2024, mais le dernier simulateur ne permet pas de prendre en compte mon année de naissance à savoir 1958. En effet je ne suis pas encore en retraitée car il me manque un peu plus de 15 trimestres pour obtenir un taux plein. Mon dernier contrat de travail s’est terminé en 2020 et je suis actuellement demandeur d’emploi. Je ne peux pas utiliser le simulateur que vous avez publié en 2020 car les coefficients de revalorisation ne sont plus les mêmes en 2022. Pouvez-vous envisager d’augmenter la table des dates de naissance qui permettrait au cas particulier de faire une simulation plus juste ?

    Avec mes remerciements.
    Bien cordialement
    Francine H

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 23 février à 17:31

    Bonjour,

    Pour commencer, merci pour toutes vos fiches et explications ainsi que le calculateur que je cherchais depuis longtemps.
    Après avoir fait plusieurs simulations, je crois avoir décelé une petite erreur dans la formule de calcul de la cellule B26 de l’onglet Calcul de retraite.
    En effet, quand on choisit une date de départ en retraite entre le 1er oct et 31 déc 2027 (ce qui est mon cas car né en 1965), le calcul se fait sur la plage de cellule F5F62 de l’onglet Calcul SAM et ne prend donc pas en compte les trimestres retenus de l’année 2026.
    Il manque donc selon moi 4 trimestres au calcul ce qui en cascade augmente le taux de décote.
    Etes-vous en phase avec ce constat et si oui est-il possible de corriger cette erreur si elle est bien confirmée ?

    Merci d’avance pour votre réponse,
    Hervé

    Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 23 février à 09:21

    Bonjour,
    Je viens de recevoir mon calcul de ma retraite par l’assurance retraite et je ne comprends pas les salaires mensuels utilisés. Par exemple pour l’année 2020 le revenu retenu par la carsat est de 41753.04€ or selon mon relevé de carrière le revenu 2022 est de 46052€ pourquoi une telle différence ?
    Merci d’avance pour vos informations
    Bernard

    Répondre à ce message

    • Le 23 février à 09:31

      La retraite de base est plafonnée et les cotisations aussi. Le tableur en téléchargement dans cette fiche indique le plafond sécu dans les cases marquées en orange. Sur la partie du salaire au-dessus du plafond vous avez cotisé à l’Agirc-Arrco sur un taux de cotisations supérieur à celui sous le plafond pour le même régime complémentaire (fiche 34).

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 13 février à 15:23

    Bonjour,
    J’ai deux questions
    1) J’aurai 62 ans le 29 juillet 2022. Je peux donc partir à compter du 01 Aout 2022. Toutefois pourrais je faire valoir à cette date mes droits à la retraite complementaire et Agirc et SURTOUT les finances qui vont avec puisque le 01 Aout ne correspond pas à un trimestre civil. Ne vaut il mieux pas que j’attende le 01 Octobre ? Une correspondante de L’Agirc me dit que j’aurai tout (assurance viellesse, retraite complementaire et AGIRC) le 01 Aout mais c’est pas ce que je lis sur le site Web de la retraite.

    2) Je n’ai que 23 années de cotisations. Mais J’ai en plus travaillé 2 ans en jobs d’été et pdt 2 mois ce qui me Donne un trimestre pour chacune de ces deux annees. Pour le calcul de mon salaire moyen ce sera donc : Le salaire annuel des 23 années + Le salaire des 2 mois des deux années/25. J’ai bien compris ?

    Merci beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février à 22:15

      La retraite peut commencer à la date de votre choix après vos 62 ans.
      Mais pour ne pas subir de décote sur la retraite de base, vous devez avoir une carrière complète : voir fiche 20.
      Concernant la complémentaire Agirc-Arrco et la minoration temporaire, lisez toute la fiche 36.

      Répondre à ce message

  • 21 Du salaire annuel moyen au calcul de la pension de base Le 4 février à 15:41

    Bonjour,

    Je voudrais comprendre pour quelle raison les coefficients de revalorisation du SAM sur le site CNAV différent de ceux mentionner sur la matrice excel permettant d’effectuer les contrôles.
    Je prends 2 exemples :
    1998 1.324 (matrice excel) 1.293 (CNAV) Ecart - 0.046
    2008 1.135 (matrice excel) 1.108 (CNAV) Ecart - 0.027
    Je constate que les coefficients de la CNAV pénalisent fortement sur le SAM sur une carrière.
    J’ai effectué la projection sur les 25 meilleurs revenus revalorisés et j’ai une perte de plus de 9 000 € !
    Ma question : quels sont les coefficients exacts à appliquer.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 5 février à 10:56

      Je suis étonné par votre constatation car les coefficients de notre tableau ont été importés de la documentation de la CNAV.
      Les chiffres que vous indiquez ne sont pas cohérents, le coefficient doit se situer dans la fourchette de l’année qui précède et celle qui suit.

      Répondre à ce message