C. Retraites Sécu


22 Pension de base minimum et maximum


La pension de base au taux plein ne peut pas être inférieure à un montant minimum, dit « minimum contributif ». Il peut être majoré au titre des périodes cotisées. Il ne faut pas confondre ce minimum contributif avec le minimum vieillesse (Aspa). Ce dernier est une aide sociale sous condition de ressources constituant un revenu minimum des personnes âgées (voir fiche 23).

Mises à jour :
- ajout de l’exemple 1 ;
- montants 2019 (10/1/19) ;
- ajout sur le droit au taux plein au point 2 (26/6/19).

1. Histoire et actualité syndicale du minimum contributif

Le minimum contributif ne concerne qu’une partie de la retraite obligatoire, le régime de base. Retraite forcément complétée par la retraite complémentaire, soit en moyenne un tiers des pensions pour ceux ayant été sous le plafond sécu. On ne peut pas comparer le minimum contributif avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées).

Le minimum contributif, institué en 1983, est à mettre à l’actif de la CFDT. Nous revendiquions, pour ceux qui ont cotisé mais ont perçu de faibles salaires, un minimum de toutes les pensions égal au Smic. En janvier 1984, le minimum contributif représente environ 73 % du Smic net. Avec la retraite complémentaire Arrco, il garantit ainsi un revenu mensuel légèrement inférieur au Smic net (95 %).

Il est revalorisé chaque année comme les pensions. Mais depuis 1986, ces revalorisations sont indexées sur les prix et non sur le Smic. Ainsi, le montant du minimum contributif brut est tombé à 55,5 % du Smic net en 2003.

Une première étape a été obtenue lors de la réforme de 2003 : « En 2008, le minimum de pension s’élèvera à 85 % du Smic net pour une carrière pleine. » Trois revalorisations ont permis ces 85 % du Smic en 2008 (pour une carrière complète et pour un retraité non imposable).

Pourquoi le Smic net ? Si le bénéficiaire du minimum contributif n’est pas imposable, cas le plus fréquent, sa pension n’est pas soumise aux cotisations sociales, contrairement au salarié au Smic soumis, lui, à des cotisations estimées à 21 %. On ne revendique pas une retraite supérieure au Smic.

Depuis 2011, le financement du minimum contributif n’est plus entièrement assuré par les cotisations mais par la Fonds de solidarité vieillesse. Ce fonds finance ce qui relève de la solidarité nationale.

Selon la loi de réforme des retraites de novembre 2010, le minimum contributif n’est plus versé si avec les autres retraites, le nouveau retraité a déjà plus qu’un montant proche du Smic net (voir encadré Attention).

C’est toujours une priorité revendicative de la CFDT : obtenir un minimum de pension pour une carrière complète égal au Smic net (pension de base + retraite complémentaire).

Le minimum contributif ne doit pas être confondu avec l’Aspa (allocation de solidarité des personnes âgées) appelée auparavant « minimum vieillesse ». Cette dernière est une aide sociale qui ne peut pas être comparée avec le minimum contributif, car elle n’a pas le même objet, comme expliqué dans la fiche suivante.

Bon à savoir

Minima contributifs

Si liquidation à partir de janvier 2019 et pour une carrière complète :
-  minimum contributif normal mensuel : 636,56 € ;
- minimum contributif majoré mensuel : 695,59 €.
Si la carrière n’est pas complète, ce minimum contributif sera calculé au prorata des trimestres validés.
Les montants sont revalorisés en même temps que les retraites.

2. Les principes du minimum contributif

Le régime de retraite calcule la pension de base à partir des droits acquis par les cotisations personnelles. Si cette pension de base au taux plein (hors avantages complémentaires) est inférieure à un montant dit « minimum contributif », la pension est portée au minimum.

Le droit au taux plein est expliqué fiche 18 (carrière complète, invalide, âge du taux plein).

Ce minimum se compose de deux étages :

  •  le minimum calculé compte tenu de la durée d’assurance ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées si au moins 120 trimestres sont cotisés (tous régimes confondus).

Le minimum et la majoration sont calculés à la liquidation, à la date d’effet de la pension. La comparaison avec le montant calculé de la retraite est faite une seule fois à cette date. La pension étant liquidée, les augmentations éventuelles du minimum contributif ne s’appliquent qu’aux nouveaux retraités.
Les avantages complémentaires ajoutés après avoir porté la pension au minimum sont les suivants :

  •  majoration de 10 % pour trois enfants ;
  •  majoration pour conjoint à charge (supprimée pour les nouveaux retraités par la réforme de 2010) ;
  •  majoration pour tierce personne ;
  •  majoration de la réversion pour charge d’enfant.

Le minimum contributif normal s’applique à tous les trimestres validés, donc y compris ceux non cotisés par l’intéressé (chômage, maladie, accident de travail, service militaire, majorations de trimestres, etc.).
Le minimum contributif normal peut bénéficier d’une majoration. Il se fait au titre des périodes ayant donné lieu à cotisations à la charge de l’assuré.
Le calcul de la pension de réversion du conjoint survivant d’un bénéficiaire du minimum contributif se fait sur le montant de base, avant alignement sur ce minimum. Ce qui est regrettable.

Attention !

Le minimum contributif réservé aux basses retraites

Depuis janvier 2012, les pensionnés ne bénéficient plus automatiquement du minimum contributif. Si l’ensemble de leurs pensions de retraite personnelles légalement obligatoires (y compris les majorations) est inférieur à un montant (plafond), ils voient leur pension de base augmentée à hauteur du minimum comme expliqué au point 3 ci-dessous. En cas de dépassement du plafond, le minimum contributif est écrêté.

Fixé à 1 005 € en janvier 2012, ce plafond s’avère trop faible pour de nombreux retraités. Un décret en porte le montant à 1 120 € par mois à partir de février 2014. Il est revalorisé aux mêmes dates et dans les mêmes proportions que le Smic (1135 € en 2016, 1 145 € en 2017, 1160 € en 2018, 1 177 € en 2019).

Pour appliquer cette réforme, un système d’information partagé entre les 37 régimes de retraite s’est mis en place, trop lentement. C’est pourquoi une avance peut être accordée au pensionné, en attendant l’achèvement des opérations d’échanges d’information. Si le montant éventuel du minimum est égal ou supérieur à un seuil de 10 % du minimum, l’avance est effectuée. La régularisation éventuelle se fera ultérieurement.
Source : Loi du 9 novembre 2010 (article 110). Décret 2011-772 du 28 juin 2011. Arrêté du 5 octobre 2011. Décret 2014-129 du 14 février 2014.

3. Le calcul du minimum contributif global

Pour obtenir le montant du minimum contributif global, on calcule :

  •  le minimum en fonction de la durée d’assurance totale validée ;
  •  la majoration au titre des périodes cotisées supérieures à 120 trimestres.

La majoration pour périodes cotisées entières est égale à la différence entre le minimum majoré et le minimum non majoré.

Pour un assuré affilié au régime général seulement, le minimum est entier si l’assuré réunit la durée d’assurance maximum prévue pour le calcul de la pension. S’il ne réunit pas cette durée d’assurance, le minimum est réduit proportionnellement.
La majoration pour périodes cotisées est réduite compte tenu des trimestres cotisés par rapport à la durée d’assurance maximum. Elle est égale à la différence entre les montants entiers du minimum contributif majoré et du minimum contributif non majoré.

Le montant de la majoration est entier si la durée d’assurance cotisée au régime général est égale ou supérieure à la durée de proratisation. Dans le cas contraire, le montant de la majoration est réduit au prorata de la durée d’assurance cotisée au régime général sur la durée de proratisation.

Exemple 1. Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 162 trimestres dont 110 cotisés. Il n’ouvre pas droit à la majoration (minimum 120 trimestres cotisés). Il bénéficie de la majoration de base.
La durée requise est de 164 trimestres car il est né en 1952, il ne peut prétendre qu’au minimum contributif proratisé : 629,62 x 162/164 = 621,94€. Et à condition que l’ensemble de ses pensions de retraite soient inférieures au plafond (1120 €).

Exemple 2.Un salarié né en 1952 demande sa retraite pour novembre 2014. Il totalise 172 trimestres, dont 156 cotisés donnant lieu à majoration. La durée d’assurance requise est de 164 trimestres, car il est né en 1952.
Le calcul sera le suivant :

  •  minimum : 629,62 x 164/164 = 629,62 € ;
  •  majoré : (688 – 629,62) x 156/164 = 55,53 €.
    Montant du minimum contributif majoré : 629,62 + 55,53 = 685,15 €. Il sera ensuite comparé au montant de la retraite calculée.Ce double dispositif de calcul expliqué dans l’exemple s’applique à toutes les liquidations de pension. Ainsi, tout assuré qui a cotisé au régime général ou à la MSA (salariés agricoles) et qui remplit les conditions peut en bénéficier, qu’il soit unipensionné ou pluripensionné.
Attention !

Une pension liquidée suit les autres pensions

Le minimum est accordé au moment de la liquidation de la pension sur la base du montant connu à cette date. Son montant évolue ensuite comme toutes les pensions par une indexation sur les prix. Toute revalorisation qui porte directement sur le montant qui fait référence pour l’année ne concerne pas les pensions antérieurement liquidées au niveau du minimum. Cela a été le cas, avec la réforme de 2003, en 2006 et 2008. Ainsi, le bénéficiaire de 2003 n’est pas concerné par les revalorisations de 9 % obtenues pour 2006 et 2008.

4. Le calcul du minimum contributif global pour un pluripensionné

Sous réserve qu’il ne dépasse pas le plafond (voir encadré « minimum réservé aux basses retraites »), pour l’assuré ayant été affilié à plusieurs régimes, le calcul du minimum dépend de la durée d’assurance totale. Tous les régimes de base obligatoires sont retenus, même s’ils ne prévoient pas de montant minimum.
La durée d’assurance est celle indiquée par les autres régimes. Les trimestres sont totalisés même s’ils se superposent, et ils ne sont pas limités à quatre par an.

Si la durée totale d’assurance ne dépasse pas le nombre de trimestres exigé pour le taux plein à l’âge légal, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance par rapport à la durée d’assurance maximum.

Si la durée totale d’assurance dépasse ce nombre, le minimum entier non majoré est réduit compte tenu de la durée d’assurance au régime par rapport à la durée d’assurance à tous les régimes.

La majoration est aussi répartie entre les régimes, puis réduite compte tenu des trimestres cotisés à l’ensemble des régimes par rapport à la durée d’assurance maximum pour la pension du régime général. La majoration n’est pas réduite, dès que le total des trimestres cotisés tous régimes confondus est au moins égal à cette durée maximum.

Comme c’est assez compliqué à comprendre, voici les formules de calcul :

  •  minimum non majoré x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) ;
  •  majoration entière x (trimestres régime général / trimestres tous régimes) x (trimestres cotisés tous régimes / durée d’assurance maximum).

5. Les trimestres considérés comme cotisés

Les périodes retenues au titre des trimestres cotisés sont les périodes de cotisation à un régime de base français, sauf les périodes d’affiliation à l’assurance-vieillesse des parents au foyer (voir tableau).

Il s’agit des périodes suivantes :

  •  cotisation à l’assurance-vieillesse obligatoire, par rachat de cotisations, par cotisations arriérées ;
  • assurance volontaire-vieillesse, congé de formation et de stage de formation professionnelle ;
  • versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux et de la durée d’assurance ;
  •  validations sur présomption ainsi que validations de carrière au titre de la loi du 26 octobre 1964.

Les périodes qui ne sont pas retenues :

  •  les périodes assimilées : chômage, maladie, maternité, invalidité, AT, service national ;
  •  les périodes reconnues équivalentes et celles de l’AVPF ;
  • la majoration de durée d’assurance pour enfant, congé parental, pour enfant handicapé, pour les assurés de plus de 65 ans ;
  •  les versements pour le rachat de trimestres effectués au titre du taux uniquement.

Sont également prises en compte les périodes validées par les régimes étrangers dans le cadre des règlements communautaires et des accords internationaux de sécurité sociale. Si la distinction entre les périodes d’assurance, d’emploi, de résidence et les périodes assimilées n’apparaît pas, c’est l’ensemble des périodes qui doit être retenu en tant que périodes cotisées.

Tableau 1. Durées d’assurance considérées comme cotisées et autres

Périodes Durée pour le taux Durée cotisée Durée d’assurance au régime général
Périodes de cotisation à l’assurance obligatoire Oui Oui Oui
Cotisations arriérées Oui Oui Oui
Périodes reconnues équivalentes Oui NON NON
Périodes assimilées Oui NON Oui
Majoration d’assurance enfant Oui NON Oui
Majoration de durée d’assurance + 65 ans NON NON Oui
Assurance volontaire vieillesse (ex. : ATA, routiers) Oui Oui Oui
Rachats de cotisations Oui Oui Oui
Validation gratuite (loi du 26 décembre 1964) Oui Oui Oui
Versement pour la retraite effectué au titre du taux de liquidation et de la proratisation Oui Oui Oui
Versement effectué au titre du taux uniquement Oui NON NON
Assurance-vieillesse des parents au foyer (AVPF) Oui NON Oui
Congé formation Oui Oui Oui
Périodes validées par présomption Oui Oui Oui
Stagiaires FP et cotisations prises en charge par l’État Oui Oui Oui
Périodes cotisées autres régimes obligatoires Oui Oui NON

6. Maximum de la pension

Le montant de la pension ne peut pas être supérieur à 50 % du montant du plafond de la sécurité sociale en vigueur dans l’année de la liquidation (avantages complémentaires non compris). Ainsi, si le calcul de la pension (Sam x taux) fait apparaître un résultat supérieur à 50 % du plafond en cours, la pension est alors « écrêtée », pour être ramenée à ce maximum possible.
Du fait de l’indexation sur les prix des salaires portés au compte individuel, cet écrêtement ne se rencontre presque jamais. Le plafond augmente plus vite que les salaires portés au compte. Seuls quelques salariés, à employeurs multiples, dont le cumul des salaires cotisés a dépassé le plafond pendant plusieurs années, peuvent être concernés par ce plafonnement.
Toutefois, si l’assuré bénéficie d’une surcote, la pension servie peut être supérieure au maximum.

Poser une question

1677 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de noter le numéro de cette fiche pour la retrouver avec la réponse...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 décembre 2017 à 18:24, par Thoma

    Bonjour,
    Je perçois le minimum garanti de la fonction publique pour 73 trimestres.
    Je percevrais ma retraite du privé au 1 mars 2018 104 trimestres validés et 61 cotisés.
    Aurais-je droit le minimum contributif ?
    Si oui pour ne pas dépasser les 1148€
    Sur ma retraite fonction publique on retiendra le montant indiciaire ou le minimum garanti ?
    Merci.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 décembre 2017 à 10:06, par VASSEUR

    Bonjour

    Je suis retraitée depuis le 1ER AOUT 2017 je perçois RETRAITE CARSAT 320€ +39€ Complémentaire+Majoration enfants 38€+92€ RSI réversion+24€70 MSA+80€ Réversion CARSAT soit un total mensuel de 513€70 à ce jour toujours pas eu le minimum contributif
    La CARSAT avant ma retraite me versait 157€69 de réversion pourquoi cette diminution

    Merci pour votre réponse

    Cordialement

    MME VASSEUR

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 12 décembre 2017 à 11:33, par VASSEUR

    Bonjour
    J’ai 62 née en 1955 ans retraite anticipée je perçois une retraite de 320€ prise à 50% par la carsat+39€ retraite complémentaire+majoration pour enfants 38€ total trimestre 98 comment sera calculé mon minimum contributif s’il vous plaît et son montant Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 décembre 2017 à 14:47, par greg

    nee en 1955 , j ai 59 trimestres ; et depuis 1985 handicapee ne pouvant plus travaillee, je viens de recevoir ma notification : je vais percevoir :90 euros brut mensuel et 135 euros majoration minimum contributif, ajoutee a la reversion : de 286 par mois soit un total de 511 euros . est ce normal une si petite retraite .mon etat de sante ne fait que s agraver que vais je devenir avec une miserable retraite.

    Répondre à ce message

    • Le 10 décembre 2017 à 16:53, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Le système de retraite est un système dit contributif. Il est toujours proportionnel à la durée de cotisations.
      Pour pallier aux situations comme la vôtre, il a été instituée l’allocation de solidarité des personnes âgées dont le droit est oiuvert à 62 ans s’il l’assuré est inapte au travail comme c’est votre cas. Vous pouvez donc prétendre à un complément à ce titre pour atteindre 803€. Les conditions sont indiquées à la fiche 23 L’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 décembre 2017 à 17:17, par Marie-claire

    J’aurai 62 ans le 2 août 2018 le mois d’août sera-t-il indemnisé ou ma retraite partira-t-elle du 1 septembre ? Merci d’avance pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 décembre 2017 à 14:40, par Thomas

    Bonjour,

    Le plafond du minimum contributif pour 2017 est fixé à 1146,29 €.
    Pour en bénéficier, doit-on prendre en compte le montant brut ou net des retraites de base et des retraites complémentaires ?
    Merci de me répondre.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 décembre 2017 à 12:52, par Mme Petit

    Bonjour et merci de votre rapide réponse sur la fiche 22, où j’ai trouvé enfin une réponse concise à ma question.
    Une autre question : je perçois une petite pension de reversion de mon défunt mari 150 e par mois, sera t’elle déduite du montant retraite contributif, ou viendras t-elle en complément ?
    Merci de votre réponse,
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 1er décembre 2017 à 11:00, par Seigneur

    Bonjour, Mon compagnon a demandé sa retraite au titre de l’inaptitude au travail le 1/12/2017 , étant invalide catégorie 2. Il aura une retraite carsat inférieure à 200 euros brut mensuel. Nous venons de recevoir un avis de la Msa , nous informant qu’il a droit au minimum contributif. Ses trimestres retenus en totalité, régime général 80 et régime agricole 52 , font 132 au total . J.essaie de calculer le montant du minimum contributif , mais j’ai un doute concernant les trimestres à prendre en considération : dois je appliquer : 634,66x80 : 166 ou la totalité des trimestres validés à savoir 634,66x132:166 ? . Merci du soin que vous apporterez à ma réponse .

    Répondre à ce message

    • Le 1er décembre 2017 à 12:05, par Claude (CFDT Retraités)

      Normalement, il devait avoir une retraite unique, puisque sa retraite commence après le 1er juillet 2017 (lire point 5 fiche 21). En principe, il devrait avoir aussi un seul minimum contributif versé par sa caisse de retraite principale. Donc totalisant les 132 trimestres. Attention, la majoration au titre du minimum sera égal à la différence entre votre calcul et la retraite normale.

      Répondre à ce message

      • Le 1er décembre 2017 à 13:25, par Seigneur

        Merci pour votre réponse. nous avons effectivement fait la demande de retraite auprès de la Msa , dernier employeur en date .

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 29 novembre 2017 à 17:22, par SLUPCZEWSKI

    Bonsoir, j’ai demandé ma retraite au 01/01/2018, toujours en attente de la notification de la CARSAT. A cette date j’aurai plus de 62 ans car native de juin 1955. Je totaliserai 166 trimestres dont 124 cotisés. Ma carrière professionnelle a été payée au SMIC. Sur le site de l’assurance retraite, la simulation me donne la somme de 570€/mois.Est ce que je bénéficierai du minimum contributif et de la majoration pour les 124 trimestres cotisés. Est ce automatique ou dois-je faire la demande du minimum contributif.
    Vous remerciant de votre future réponse,veuillez croire en ma haute considération.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 novembre 2017 à 15:47, par henri

    bonsoir
    je suis né en 1957 ma retraite de la cnav est calculée la complémentaire est en cours je serais en retraite en décembre j’ai 183 trimestres d’assurances,et 110 cotisés j’ai demandé ma retraite pour pénibilité suite à un accident du travail et j’ai une ipp j’aimerais savoir si je pourrais quand même avoir le minimum contributif avec la durée d’assurances quand j’aurai la complémentaire je ne toucherais pas les 1100£ merci

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2017 à 11:41, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous aurez droit à la majoration au titre du minimum contributif normal mais pas celle majorée pour 120 trimestres cotisés, comme expliqué dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 23 novembre 2017 à 11:07, par vareilhes

    J’ai liquidé mes droits à la retraite à 60 ans en 2007 pour inaptitude au travail. Je n’avais pas les trimestres requis mais mes pensions( carsat et rsi) m’ont été accordés à taux plein. Je perçois 546€ mensuel . Puis je bénéficier du minimum contributif de 635€ environ ? Mreci.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 novembre 2017 à 08:31, par isa

    bonjour
    je serais en retraite au 1er Décembre 2017 le calcul de la CNAV est fait la complémentaire encore en calcul comme ma retraite est petite la Cnav dit sur la notification que dès qu’il connaîtrons le montant total de ma retraite donc référence à la complémentaire il verrons si j’ai droit au minimum contributif
    ce que je voudrais savoir c’est si la CNAV compte toutes les retraites pour ce calcul ,car je touche la réversion de mon ex époux décédé
    merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 21 novembre 2017 à 02:56, par alain

    Bonjour , en invalidité catégorie 2 je dois prendre ma retraite en Février 2018 je n’ai que 100 trimestres validés . Actuellement mon invalidité est de 680 euros . .Ai je droit au minimum contributif ? ou vais je touché moins que mon invalidité ?

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 novembre 2017 à 19:50, par sonia

    Bonjour

    Ma mère a 116 TRIMETRES RETENUS POUR INAPITIDE DE TRAVAIL et perçoit que 360 euros par mois.

    J ai cru comprendre que c est automatique mais je vois que non la sécurité s en tape.

    Comment peut on faire prétendre au minimum contributif afin de faire valoir ses droits ?

    est ce que le minimum contributif et aspa c est la même chose ?

    Merci de votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 6 novembre 2017 à 23:19, par Claude (CFDT Retraités)

      Le droit au minimum contributif est expliqué dans cette fiche dans le détail, merci de la lire. Il s’applique sur les droits à la retraite et il est proportionnel à la durée validée. Le droit est ouvert quand toutes les retraites sont liquidées donc demandées !
      Ce droit est lié à la carrière et aux périodes cotisées. Par contre l’Aspa n’est pas une retraite mais une allocation de solidarité récupérable sur la succession (voir fiche suivante).

      Répondre à ce message

    • Le 17 novembre 2017 à 16:29, par jacques M.

      bjjr je viens vers vous car j’ai besoin d’aide.
      J’ai fait une demande de cumul emploi-retraite au Rsi qui doit prendre effet le 01 07 2017
      je suis né en 1947
      nombre de trimestres sur l’ensemble de mon activité : 198 dont 194 rsi
      taux de pension : 50%
      durée de référence : 158
      trimestre surcote 38 ( soit une majoration de 45,5 %

      LE 19 10 17 j’ai reçu une notification de retraite de base du rsi de 444,87
      majoration surcote de 202,42
      prélèvements sociaux à déduire de - 27,84

      soit un montant net de 619,45 euros

      j’ai d’abord cru à une erreur de calcul qui avait été fait sur une durée de réf. de 174 trimestres
      et dont le montant aurait dû être de 489,91 pour la retraite de base. J’ai donc fait un courrier en ce sens pour signaler l’erreur au rsi qui m’a répondu : "le nombre de trimestres ayant servi au calcul de votre
      retraite est toujours limité à la durée de référence 158 dans votre cas."
      en fait je totalise 198 trimestres dont 194 au rsi car j’avais 5 années de reconnaissance d’une période d’aide familial.
      Pouvez vous me dire quel nombre de trimestres doit être pris en considération pour le calcul de ma retraite de base. De plus, je pense avoir droit au minimum contributif majoré , mais le rsi ne m’a toujours pas répondu.
      Merçi infiniment pour l’aide que vous pourrez m’apporter. j

      Répondre à ce message

      • Le 17 novembre 2017 à 17:01, par Claude (CFDT Retraités)

        La retraite maximum s’obtient lorsqu’on obtient le nombre de trimestres prévu pour sa génération. C’est expliqué fiche 21. C’est ce qu’on appelle un régime par annuités. Par contre les régimes par points attribuent des points tant que l’on cotise.

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 octobre 2017 à 15:15, par manureva

    Bonjour,
    Au 01/09/2017 percevant l’ AAH et ayant atteint 62 ans j’ ai été obligée de faire valoir mes droits @ la retraite .J’ ai donc fait une demande de retraite pour Inaptitude , apparemment on me donne un montant de 50 EUROS/MOIS en retraite de base et on ne me fait pas bénéficier du minimum contributif alors que je devrais en bénéficier si je lis bien vos fiches sachant que je toucherais qu’ un capital de ma complémentaire en Février 2018 .

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2017 à 17:09, par Claude (CFDT Retraités)

      Ce minimum est proportionnel à la durée d’assurance validée.

      Répondre à ce message

      • Le 3 novembre 2017 à 15:20, par manureva

        Bonjour Claude ,
        Merci pour votre réponse donc si je comprends bien le revenu minimum contributif sera proportionnel au nombre de trimestre réellement cotisé durant ma carrière malgré l’ obtention d’ une retraite à taux plein et du nombre de trimestres nécessaire (166 pour mon cas) au titre de l’ inaptitude .
        Cdlt

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 octobre 2017 à 12:00, par marine

    bonjour j’aurai 62 en juin 2018 je compte prendre ma retraite
    sur mon relevé de retraite de 2016 j’ai
    153 trimestres retenus
    131 trimestres cotisé
    je suis fonctionnaire depuis 1990 ma retraite tous régime et d’ environ 900 euro
    aurai je droit au minimum contributif
    merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2017 à 17:54, par Claude (CFDT Retraités)

      Lisez la fiche 47.
      Si vous n’avez pas une carrière complète, vos droits à la retraite subiront une décote et vous n’aurez pas droit au minimum contributif sur la période validée au régime génral.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 mai 2017 à 19:00, par GAUTHIER

    bjr je vais prendre ma retraite le 1er janvier 2018, je possede en tant que veuve une pension de reversion de l ordre de 750 E/MOIS, d apres les estimatifs que je viens de lire je vais percevoir 370 /mois de retraite personnelle tous regimes confondus (RSI REGIMEGENERAL) donc total 1120/Mois
    j aurais effectuée 45 trimestres commercante et 48 au regime general donc j aurais moins de 120 trimestres
    j aurais moins que le montant plancher du minimum contributif es ce a dire 1145/MOIS
    Es ce que je toucherais les 1120 euros point barre ou une majoration me sera versee au contributif ?
    J espere que je me suis bien faite comprendre

    Répondre à ce message

    • Le 10 mai 2017 à 23:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Le minimum contributif pour une carrière complète est de 629 euros. Pour y avoir droit, toutes les retraites personnelles ne doivent pas dépasser au total 1145 €. Le point 3 vous explique comment il sera calculé.

      Répondre à ce message

      • Le 22 octobre 2017 à 02:13, par ETIENNE

        J’ai travaillé de 1972a2005, ma retraite a été validé avec 194trimestres dont 165 retenues,en 2016a62ans et 6mois, je ne touche que 764€ calcule sur 24annees et non 25 pourquoi. Je n comprends pas, en plus en 1991ils n ont retenue que 6 mois or que j ai travaillé 25ans dans la même sociétée pouvez vous m aider car ne touche même pas 1100€.Je perçois 328€ de la cgrr, pouvez-vous me dire ce que je dois faire car je suis très découragée après tant d années de travail. AVec mes remerciements.

        Répondre à ce message

        • Le 22 octobre 2017 à 10:09, par Claude (CFDT Retraités)

          Pour le calcul de la retraite, je vous invite à lire la fiche 21. Lisez aussi les fiches 18 à 20. Étudiez vos droits pour comprendre.

          Répondre à ce message

        • Le 24 octobre 2017 à 17:20, par ETIENnE

          BOnjour, je vous remercie pour votre réponse mais je ne suis pas satisfaite car en lisant la fiche c est 25annees et non 24pourquoi ? année 1991inferieur a1990 pourtant 25ans dans la même boîte mes congés de maternité non prise en compte que dit la loi merci de votre comprehension.

          Répondre à ce message

          • Le 24 octobre 2017 à 22:47, par Claude (CFDT Retraités)

            Je ne comprend pas la question et le rapport entre minimum contributif et 25 ans de travail. La loi est expliquée fiche 21. Merci d’y poser une question concernant cette fiche.

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 17 octobre 2017 à 08:11, par Zahra

    Bonjour,je me permet de vous sollicité à nouveau sur le complément minimum contributif
    J’ai une pension de réversion le règlement dit quoi sur l’attribution . merci pour tout ce que vous faite.

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2017 à 23:16, par Claude (CFDT Retraités)

      C’est expliqué fiche 61.
      La retraite de réversion est égale à 54 % du montant de base de la retraite personnelle dont bénéficiait ou aurait bénéficié l’assuré décédé ou disparu. Le montant de base est le montant calculé de la retraite sans être comparé au minimum et au maximum et sans avantages complémentaires.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 17 octobre 2017 à 22:31, par Ali

    Bonjour,je veut bien savoir a)est ce que j’ai le droit à un minimum contributif je vis à l’étranger
    J’ai travaillé pendant 14 mois b) un titulaire dune pension de reversion a t-il droit a un minimum contributif.merci pour ce travail remarquable que vous faite encore merci.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 15 octobre 2017 à 21:27, par Zahfa

    Comment trouve le numéro de la fiche demandé sur le tableau,je cherche un numéro
    J’ai pas pu trouve ,tu peut me dire comment je doit faire. Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 octobre 2017 à 16:53, par Zahra

    Bonjour, ai je droit à un minimum contributif veuve j’ai une retraite de réversion, mon defun mari n’a pas bénéficier
    de minimum contributif ,c oui je peut le demander comment. Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 11 octobre 2017 à 08:24, par Zahra

    Bonjour,j’ai pas bien compris les réponse précédente je m’excuse mais je vous demande svp étant mon defun mari qui a
    Travailler en France à eu une retraite mais il n’a pas fait la demande de minimum contributif ,est ce que je peut la demande
    Étant que j’ai une retraite de reversion. Est ce que un titulaire dune réversion peut demander un minimum contributif c oui comment .
    Comment je peut amélioré ma petite retraite. Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 22 mars 2017 à 11:55, par Patvar77

    Bonjour, mon épouse a une retraite sécu de 458,81 € + une Arrco de 208,92. Elle a touché un capital unique Agirc de 1600 €. Elle devrait pouvoir prétendre à un minimum contributif et quel en serait le montant ?
    Merci de votre aide

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 8 octobre 2017 à 16:09, par GUYON bernard

    Bonjour Madame,Monsieur.Les conditions d’octroi du minimum contributif seraient les suivantes:a)avoir droit au benefice d’une PENSION DE RETRAITE DE BASE du regime general A TAUX PLEIN ; b) avoir liquidé toutes les retraites de base et complémentaires ; c) ne pas dépasser un montant total des pensions de 1146,29. Pouvez vous,SVP,me confirmer qu’il s’agit des strictes et uniques conditions pour beneficier du minimum contributif. Car par ailleurs,il est egalement dit que le retraité du regime general de la sécurité sociale a le droit de percevoir ce minimum a condition de percevoir une retraite a taux plein. Cette notion de retraite a taux plein implique t’elle l’obligation de percevoir la retraite de base du regime général a taux plein mais egalement de percevoir la retraite complémentaire a taux plein.? La perception d’une retraite complémentaire avec décote annulerait elle le droit au benefice du minimum contributif bien que remplissant toutes les conditions d’octroi concernant le regime de base ? Ayant de gros problemes avec la CARSAT, je vous remercie par avance de votre reponse.

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre 2017 à 22:52, par Claude (CFDT Retraités)

      a) Oui, une retraite de base à taux plein (mais ce taux plein est calculé tous régimes de base confondus).
      b) Oui
      c) Oui
      d) Non, la retraite complémentaire n’est pas prise en compte, mais le droit au taux plein à la retraite de base donne droit à l’absence d’abattement pour la complémentaire. Pourquoi cette question ?

      Répondre à ce message

      • Le 9 octobre 2017 à 16:45, par GUYON bernard

        Tout d’abord merci pour votre prompte réponse.Le motif des difficultés avec la carsat est la suppression du minimum contributif accordée a mon epouse en 12/2015 ,a 65 ans,pour une retraite de base a taux plein pour 131 trimestres au regime general:retraite de base 333,29 +175,84 de minimum contributif +majoration pour enfants -CSG et CRDS ;Montant net mensuel 518,66.Le 19/12/2016,courrier de la carsat modifiant apres etude la retraite,la fixant a 333,29 comme auparavant mais sans majoration au titre du minimum contributif, et ce retroactivement au 1/12/2015.Il faut donc rembourser 2149,56 de trop percu.Il est précisé votre retraite pourrait etre majorée du MICO dont le montant dépend notamment du total mensuel de vos retraites personnelles. Lorsque nous en connaitrons les montants....SOIT ! Percevant 48,82 du RSI et 38,82 de l’ARCCO,courrier de reclamation a la carsat et le 1/01/2017 a la Commission de recours amiable.Réponse carsat 6/03/2017.Calcul de la retraite 333,29,comme depuis le 1/12/2015 mais sans majoration MICO.Il est précisé :la retraite a taux plein peut etre augmentée..au titre du MICO...(175,84 comme auparavant) Dans votre cas,votre dossier fait l,objet d’une procédure dite de liquidation provisoire.Dossier en revision depuis le 6/4/2017.Carsat relancée le 6/08/2017 ;pAS DE REPONSE Sur l’espace personnel du site wwlassurance retraite.fr.Il faut etre patient.Donc je cherche et cherche le motif de ce PROVISOIRE qui n’est jamais précisé.Comme toutes les conditions concernant le regime de base et l,octroi au mico sont reunis,et qu’il me parait impossible que les organismes RSI et ARCC0 n’aient pas repondus au bout de pratiquement 2 ans,je fouille.ET le fait completement oublié pour ma part, et peut etre responsable,et qui concerne la derniere question posée ,est le suivant:Fin 2010,mon épouse avait droit compte tenu de la reglementation en vigueur a bénéficier de sa retraite ,a 60 ans,avec décote.Elle deposa donc une demande a la CARSAT et a l,ARCCO ; A reception de la proposition de la carsat avec decote,elle decida d’attendre l’age de 65 ans pour avoir le taux plein.Par contre,l’arcco plus rapide ,avait adressé sa proposition de retraite avec
        décote(moins de 10 euros)qui fut signéeDonc retraite arcco versée depuis 01/2011 de 36 a 38 euros Peut etre le probleme est il la,sans que personne ne veuille le dire, probleme qui serait inédit.Car selon mes fouilles l’obention de la complémentaire est faite en fonction des droits du regime general ouverts (et non pas lliquidés) et l’option serait irrévocable.Et l,obtention de la retaite de base a 65 ans est a taux plein.....cOMME LA CARSAT ne precise rien ,je cherche toutes les options...En vous remerciant

        Répondre à ce message

        • Le 9 octobre 2017 à 22:07, par Claude (CFDT Retraités)

          En général, le problème vient que toutes les retraites ne sont pas liquidées. Il y une base de données contenant pour chacun les droits à la retraite éventuels. Je doute que la liquidation de la complémentaire soit en cause.
          Que dit la réglementation : « Le montant calculé de la retraite est comparé au minimum si l’assuré a demandé toutes ses retraites personnelles à l’ensemble des régimes de base et complémentaires, français et étrangers, ainsi que des organisations internationales. Le total de ces retraites personnelles ne doit pas dépasser le plafond autorisé pour le minimum contributif. »

          Répondre à ce message

          • Le 10 octobre 2017 à 15:09, par GUYON bernard

            Merci Mr pour votre réponse et je salue ce que vous faites.Ce que vous me dites concerne la condition de plafond.Mon epouse a percue pour le total des pensions en 2016 (carsat avec complément mico 175,84 inclus) ,rsi,arcco ) 6O6,30 euros ,montant inférieur au plafond de 1135,73 ; en 2017 pour le total des pensions (sans contribution du mico) 427,19 euros.Tout répondant aux conditions fixées pour l’obtention d’un complément au titre di mico,(taux plein du regime general,perception de la totalité des pensions inférieure au plafond fixé,perception de la pension carsat inférieure au mico,)je suis amené a penser que la suppression du MICO (bien que remplissant toutes les conditions )peut provenir de la phrase:bénéficier de la retraite a taux plein.Ignorant totalement en 2010 (date de l’obtention de la retraite complémentaire avec decote)les modalités relatives a la retraite,pour moi la retraite a taux plein est la retraite carsat et la pension arcco une complémentaire a la retraite carsat,,baséee sur des points acquis ;S’il faut comprendre que la pension arcco doit etre aussi sans decote,mon ignorance est fatale.Mais n’y a t’il pas alors un dysfonctionnement.Personne a l’epoque ne nous a dit de reporter la retraite arcco si cela etait nécessaire.Qu’en pensez vous ?MERCI

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 8 octobre 2017 à 21:00, par Didine

    Bonjour voila j’ai ma maman qui est née en 1946 et qui est en retraite depuis déjà dix ans. Celle ci perçoit une retraite de 695 euros a ce jour alors que son assistante sociale lui a fait savoir qu’elle devrait percevoir un peu plus de 800 euros soit plus ou moins 200 euros en plus.Est ce que cette information est bonne si oui combien de temps en arrière pouvons nous revenir pour réclamer les sommes dues ???
    a savoir qui lui manquait un trimestre et que pour problèmes médicaux celui ci lui a été accordé
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 8 octobre 2017 à 22:28, par Claude (CFDT Retraités)

      Son assistance sociale ne lui a pas tout dit. Ce n’est pas sa retraite qui n’est pas bonne mais elle a droit à une allocation différentielle qui lui permet d’atteindre 803 euros par mois de revenus. La fiche suivante, la 23, vous explique le droit à l’allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), appelé aussi minimum vieillesse).

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 7 octobre 2017 à 08:26, par Zahra

    Voilà je voudrai un renseignements sur le minimum contributif ,je suis veuve j’ai une pension de réversion
    J’habite à Alger est ce que je peut demandé un minimum contributif. Âge 67 ans. Merci
    Si c’est possible me répondre par e-mail. Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 octobre 2017 à 12:46, par Sofiane

    Bonjour Cher Collègue,

    Avant la fonction publique, j’ai totalisé 25T en tant que salarié au RG sur un total de 120T (RG+ RFP). Né en oct 52, et ayant 5 enfants dont deux (nés en 2001 et 2003) sont encore mineurs. A combien pourrait s’élever la pension du RG, en juill 2018 et juill 2020 (prolongation de deux ans) ? Merci infiniment pour votre aide.
    Bien à vous et bonne journée..

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 mai 2016 à 06:45, par Mongredien

    Bonjour
    Est ce que les années ou il y a eu un rachat taux + durée sont retenues pour le minimum contributif
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai 2016 à 10:05, par Claude (CFDT Retraités)

      Les trimestres de « versement pour la retraite » (nom officiel des rachats) effectué pour le taux et la durée d’assurance ont la nature de trimestres cotisés à la charge de l’assuré.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mai 2016 à 11:59, par Mongredien

        Bonjour je me permets de vous solliciter à nouveau car si je rachète simplement au titre du taux est ce que j aurais également le minimum contributif
        Sachant que cela me fera un taux de 50% sans décote mais avec 161 trimestres au lieu de 167
        j ai simplement un doute sur le bénéfice du minimum contributif avec un rachat qu’ au titre du taux
        d après votre première réponse j ai bien noté qu’ au titre du taux et de la durée cela était possible pour en bénéficier
        Merci

        Répondre à ce message

        • Le 17 mai 2016 à 20:30, par Claude (CFDT Retraités)

          Le taux vous évite la décote mais n’augmente pas le montant de la retraite.
          « Si l’assuré opte uniquement pour le taux, les trimestres de versement pour la retraite sont pris en compte uniquement pour calculer le taux de la retraite.
          S’il opte pour le taux et la durée d’assurance, les trimestres de versement sont retenus à la fois pour le taux de calcul de la retraite et pour la durée d’assurance. »

          Répondre à ce message

          • Le 4 octobre 2017 à 12:43, par Broca

            Bonjour,

            Je touche depuis 2012 le minimum contributif pour une dizaine d’années travaillées dans le privé. Je viens de prendre ma retraite de fonctionnaire et je constate que l’on me verse toujours le minimum contributif. Est-ce normal ?

            Répondre à ce message

            • Le 4 octobre 2017 à 22:25, par Claude (CFDT Retraités)

              Non, si vous avez pris votre retraite du régime général après le 1er janvier 2012.
              A présent, l’assurance retraite ne l’attribue plus tant que le demandeur n’a pas liquidé toutes ses retraites.

              Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 octobre 2017 à 13:37, par DES Alain

    Bonjour
    Je cherche le montant des retraites maximun : Base + complémentaire (ce que touche les retraités privé et public qui ont la plus forte pension brute) en france Pour la base c’est facile et pour les complémentaires il y a indirectement un plafond de points...j’ai calculé ce serait environs 7000 € par mois en 2010... mais je ne suis pas sûr de mon calcul ... tout ça pour montrer que entre les retraités ça va de 1 à10 environ (minimum vieillesse => Maxi) et que lorsqu’on parle de nantis il s’agit des revenus des retraités et non des pensions (ex salariés, et peut-être autres : artisants et liberaux .) Il aurait été plus juste alors de distinguer pour les retraités les revenus de pension proprement dit et les revenus du patrimoine et financiers qui eux peuvent et doivent être taxé (ils ne servent d’ailleurs en général à produire une rente..)
    Merci de m’informer sur la retraite maxi complète tous regimes confondus
    Cordialement
    Alain Dès

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2017 à 22:23, par Claude (CFDT Retraités)

      Les 10% de retraites les plus élevées perçoivent plus de 2700 euros. Les inégalités entre retraites sont bien plus faibles que celle des salaires. Les écarts de patrimoine sont considérables chez les retraités et faussent tout en faisant croire aux pouvoirs publics que les retraités ont un bon niveau de vie en moyenne (voir études Insee sur le niveau de vie). Nous avons réalisé un dossier pour les groupes parlementaires pour leur expliquer. Nous publierons un dossier dans notre magazine aux adhérents de novembre qui sera ensuite publié dans ce site.
      Mais ce guide n’est pas un lieu de débat mais un endroit pour se renseigner sur ses droits. Je vous répond par politesse, c’est exceptionnel.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 3 octobre 2017 à 15:03, par John

    Bonjour , pouvez-vous me dire si les montants retenus pour la majoration minimum contributif sont le brut ou le net de chaque organisme de retraite ? Merci

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 octobre 2017 à 15:09, par Jocelyne

    Ma pension de la caisse de retraite Cardat est de 145,,90 euros n’est-ce normal . N’y a Gmail pas un minimum. Cordialement

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 2 octobre 2017 à 15:36, par HADOM

    Bonjour. J’ai 53 ans, J’ai accompli une carrière militaire de 24 ans, pour laquelle je perçois une retraite de 1386€/mois. J’exerce la profession de fonctionnaire territoriale (pour une collectivité) depuis 2010 à mi-temps (20h/semaine). En principe je pourrais prétendre à prendre la retraite en 2026 (62 ans). Ma question est la suivante : Ma pension pour mon emploi actuel (régime général + IRCANTEC) sera-t-elle calculée au prorata du nombre de trimestre cotisés (qui devrait être de 69 trimestres / 169) ou pourrais-je prétendre au minimum contributif qui sera dans tous les cas bien supérieur au montant que je percevrai pour ces 69 trimestre ?

    Répondre à ce message

    • Le 2 octobre 2017 à 23:22, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous êtes fonctionnaire non titulaire. Vous n’aurez pas droit à la majoration au titre du minimum contributif puisque vos retraites dépasseront le plafond.
      De toute façon il est aussi proportionnel, donc égal à 69e/169 dans votre cas.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 25 septembre 2017 à 11:18, par Ulmer martine

    Bjr, concernant le complément contributif de retraite, en retraite a taux plein a 62 ans depuis le 1er avril 2017 , avec 168 trimestres validés ,j’ai reçu la notification définitive de la carsat et de arrco, pour un montant brut total de 938 euros, si j’ai bien compris , le complément contributif devrait donc combler la différence a hauteur de 1145 euros ? merci de votre réponse ...

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2017 à 11:38, par Claude (CFDT Retraités)

      Non, c’est un plafond. Au-dessus de ce montant de retraites, vous n’avez pas droit au minimum contributif dont le montant est indiqué dans cette fiche, et vous êtes au-dessus. Le minimum contributif a du vous être attribué si la Carsat a eu connaissance de toutes vos retraites

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 23 septembre 2017 à 10:59, par de Leseleuc

    Bonjour,
    je suis enseignant à l’université depuis septembre 1998. J’ai eu ce poste à 38 ans alors que j’ai été salarié dans le public auparavant.
    Donc je n’aurai pas la possibilité de faire les années pour avoir une retraite de fonctionnaire complète.

    Par contre on m’a dit que si j’ai fait 25 ans de fonction publique je ne pourrais pas avoir plus de 50% de décote. Je n’ai pas trouvé d’information à ce propos sur internet. Savez vous si cela est réel ou non ?

    Merci beaucoup.
    EDL

    Répondre à ce message

    • Le 24 septembre 2017 à 11:56, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous êtes enseignant en université sans être fonctionnaire titulaire. Vous avez été radié des cadres avant 2011 et vous aviez plus de 15 années de fonction publique. Vous aurez droit à une retraite proportionnelle à la durée validée.
      Merci de lire les fiches qui concernent cette période : fiche 47 à 49. Et d’y poser une question éventuelle.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 septembre 2017 à 11:35, par hebert

    Bonjour,
    Je suis en retraite anticipée de la fonction publique pour conjoint invalide depuis mars 2015. Je touche 1340 euros.
    Je demande ma retraite anticipée pour carrière longue à la CNAV, soit 31 trimestres .
    J’ai reçu un courrier m’indiquant que j avais 19 trimestres avant fin 1977, année de mes 20 ans.
    Ma durée d’assurance cotisée est de 168 trimestres. Donc l’on m’accorde ma retraite anticipée.
    Par contre, d’où ma question, on me parle du montant de ladite retraite soit 60.77 euros + 61.80 euros de majoration du minimum contributif.
    Pouvez-vous me dire si effectivement j’aurais le droit à cette majoration ? Car il me semble avoir lu sur différents sites qu’il ne fallait pas dépasser un plafond ???
    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire et vous félicite de nous apporter à tous vos "lumières".
    Cordialement,
    D. HEBERT

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 23 septembre 2017 à 03:38, par Dumais didier

    Je touche 776€de retraite carsat combien vais je toucher le 1 octobre 2017

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 18 septembre 2017 à 13:00, par jean luc

    peut percevoir la retraite carsat sans percevoir de retraite complementaire

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 septembre 2017 à 17:51, par jocelyne

    je suis née en janvier 1955,en février ,2019 je totaliserai 158 trimestres validés,mais 93 trimestres cotisés,sachant qu ’il me faut 166 trimestres validés pour toucher une pension complete,pouvez vous m’indiquer le montant de ma retraite.J e vous précise que j’ai eu trois enfants et que j’ai 783 points arrco.MERCI

    Répondre à ce message

    • Le 16 septembre 2017 à 21:48, par Claude (CFDT Retraités)

      Le calcul de la retraite dépend des trimestres mais aussi de vos salaires ayant servi à calculer les cotisations. Utilisez notre calculateur de la fiche 21 ou utilisez le simulateur du site public Marel.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 13 septembre 2017 à 18:26, par GAMBIRASIO

    fiche 22 - minimum contributif - Je vais recevoir 245 euros de retraite de base pour 64 trimestres validés. Je suis née en 1952 et je pars avec le taux plein (65). Vais-je percevoir le minimum contributif. Merçi de votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 16 mai 2017 à 18:14, par Marie

    Bonjour,
    Née en mars 1952, j’ai actuellement 115 trimestres (dont 8 trimestres pour enfant). Je suis sans activité, divorcée et je possède à 100% ma résidence principale (valeur de 150 000€ ) dans laquelle je vis. Et je survis en attendant d’obtenir ma retraite à taux plein à 65 ans et 9 mois (= 01/01/2018). Car il ne me reste quasiment plus d’économie sur mon compte bancaire.
    — >option 1/ D’un côté, on me dit d’attendre encore 8 mois afin d’obtenir ma pension à taux plein et de bénéficier du minimum contributif (retraite carsat = 441€/mois + pension arrco = 100€/mois). Soit au total 551€/mois.
    Pour cette option : j’ai peur de m’asseoir sur une retraite à taux plein car je n’aurai pas eu de taux plein pour bénéficier du minimum contributif...
    — >option 2/ De l’autre, on me conseille de ne plus attendre et de liquider ma pension dès le 01/07/2017 (donc avec décote de 2 trimestres). J’aurai uniquement une pension carsat de 353€/mois + pension arrco =94€). Soit au total 447€ /mois. Or comme j’aurai 65 ans passé, je pourrai solliciter l’ASPA et compléter cette pension de 447€ /mois jusqu’à 800€/mois.
    Pour cette option : j’ai peur qu’on prenne en compte un pourcentage de la valeur de mon appartement à 3% (soit 150 000 x 3%= 4 500€ par an) alors qu’il ne me rapporte rien. De ce fait, je n’aurai plus le différentiel de l’ASPA pour arriver jusqu’à 800€/mois !!

    Je vous remercie pour vos conseils qui me sont précieux car tout cela est compliqué pour moi et je ne sais vraiment pas quoi faire.
    J’espère avoir été claire dans mes explications.

    Répondre à ce message

    • Le 16 mai 2017 à 19:11, par Claude (CFDT Retraités)

      Pour l’Aspa, la résidence principale n’est pas prise en compte : lisez la fiche 23.
      La retraite est un acquis pour la vie. L’Aspa est une allocation de solidarité pouvant être modifiée par le gouvernement.

      Répondre à ce message

      • Le 17 mai 2017 à 08:39, par Marie

        Merci beaucoup pour votre réponse. Je comprends mieux la situation.
        Toutefois, il est difficile de choisir compte tenu du caractère "modifiable" de l’ASPA par les gouvernements futurs.

        Répondre à ce message

      • Le 11 septembre 2017 à 15:05, par laurens

        boujour j aimerai conprendre l aspa est recupere sur la maison principale a la sucssetion oui ou non

        Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 6 septembre 2017 à 09:09, par Paul

    Bonjour,
    Je suis en retraite depuis le 1er avril 2017.
    J’ai eu la notification de retraite début août (460€), j’ai alors fait une demande de minimum contributif.
    Est ce que le Mico est rétroactif ?
    Quels sont les délais après le dépôt de la demande.
    Merci pour vos informations.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 28 août 2017 à 13:29, par Marionce

    Bonjour,

    J’ai été mise à la retraite pour inaptitude au travail au 1er juin 2016, je perçois 560€, je vis seule et je ne peux plus faire face au quotidien, j’ai 120 trimestres de validés, j’ai droit au minimum contributif il n’ y a aucun doute là dessus ce qui aurait dû se faire automatiquement, mais voilà après XXX relances par courrier, par télé, je me suis rendu à la carsat de castries pour savoir où en était mon complément de retraite à savoir le minimum contributif, le conseiller m’a répondu que tout était ok et que je devais percevoir soit en février soit en mars à ce jour j’attends toujours.

    Voici une de leur réponse à savoir que j’ai 0 trimestre à la MSA n’ayant travaillé que 15 jours en saisonnier à l’âge de 16 ans et 1 au RSI

    Madame,
    Nous avons besoin que la MSA et le RSI alimentent notre base de donnée commune pour pouvoir débloquer le minimun contributif.
    A ce jour, ils n’ont toujours pas alimenter cette base.
    Vous pouvez les contacter en leur demandant d’informer "EIRR".
    Sincères salutations
    Le Service Relations Clients
    J’ai donc contacté la MSA ils n’ont pas de dossier, j’ai contacté le RSI ils n’ont pas de dossier. si çà devait se faire automatiquement pourquoi est ce à moi de m’en occupé ? car d’après eux c’est moi qui doit me mettre en rapport pour qu’ils alimentent la base de donnée.

    Que puis-je faire voici mon dernier courrier : en date du 1er a
    Voici plusieurs mois que je vous contacte afin de percevoir le minimum contributif auquel j’ai droit.

    Après plusieurs tentatives :

    Par visite : le 17/01/2017 reçue par Mme MASSON qui m’a dit je ne comprends pas pourquoi c’est bloqué, elle a donc débloqué car d’après elle il n’y avait pas de raison et m’a dit vous le percevrez d’ici un mois au plus tard en mars.

    par mail (doc joint)

    par télé : X appels
    dont voici les réponses : on s’en occupe, c’est automatique, on vous rappelle etc..

    le 24/03/17 et le26/04/ où l’on m’a dit que la liaison avait été faite le 24 mars

    j’ai donc appelé le RSI et la MSA qui n’avait toujours rien reçu au mois d’avril

    je vous ai rappelé en mai où quelqu’un devait me rappeler dans les 72 heures, j’attends toujours.

    A ce jour toujours rien, je vous rappelle que je suis bien en dessous du minimum vieillesse, cela fait un an et mes économies sont épuisées.

    Je suis en détresse financière et psychologique, je vous demande par la présente de faire le nécessaire rapidement afin que je puisse demander aussi l’ASPA .(car le montant de ce minimum contributif ne m’a jamais été donné) je suppose qu’il sera insuffisant d’après les calculs que j’ai trouvé sur internet .

    Dans l’attente d’une réponse rapide,

    Répondre à ce message

    • Le 29 août 2017 à 22:49, par Claude (CFDT Retraités)

      Faites un courrier écrit en recommandé avec AR au président de la commission de recours amiable en précisant que la MSA et le RSI vous ont affirmé n’avoir enregistré aucun doit pour vous car vous n’y avez pas cotisé assez longtemps. C’est pour cette raison que rien ne figure dans la base de données commune (appelée EIRR). Lisez la fiche 5.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 4 août 2017 à 19:08, par Janas murielle

    Bonjour,
    63 ans , je suis en retraite a taux plein pour handicap MDPH supérieur à 50% . javec 112 trimestres cotisés , j’ai eu 3 enfants
    Je touche 292€ de retraite CARSAT et 25€ de retraite ARCCO dont je viens de recevoir ma notification définitive. pas d’autres retraites.
    Ces conditions me permettront elle d’obtenir le minimum contributif minoré 629X(112/165)
    Amicalement.

    Répondre à ce message

    • Le 4 août 2017 à 21:34, par Gilbert (CFDT Retraités)

      La notification de la Carsat devrait comprendre le complément du minimum contributif.
      Le décompte se décompose ainsi :
      1) le calcul des droits personnels au prorata des trimestres validés
      2) le complément minimum contributif de base sur les trimestres validés
      3) la majoration de 10% pour 3 enfants
      Selon vos indications, votre pension devrait être de 469,65€.
      Faites une réclamation sans tarder.

      Répondre à ce message

      • Le 5 août 2017 à 12:41, par Janas Murielle

        Bonjour et merci pour votre réponse.

        En relisant ma notification CARSAT , une indication précise :
        Votre retraite pourrait être majorée du MC dont le montant dépend de vos retraites personnelles.Lorsque nous connaîtrons les montants nous pourrons déterminer automatiquement les droits et son montant.
        Ma notification ARCCO date du 13/07/2017.
        Votre réponse me laissant entrevoir la possibilité d’obtenir le MC.

        Sur le site de la Carsat , la messagerie est indisponible. Avec cette période de vacances et la date rapprochée de la notification ARCCO, ne dois-je pas attendre un peu avant d’effectuer une réclamation ?
        Merci de vos réponses
        Cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 6 août 2017 à 11:05, par Claude (CFDT Retraités)

          Envoyez une copie de cette notification à la Carsat en rappelant leur courrier.

          Répondre à ce message

          • Le 15 août 2017 à 11:05, par Janas Murielle

            Bonjour,.
            J’ai envoyé un petit courrier ,avec la notification retraite complémentaire finale et la notification Carsat faisant état du calcul du minimum contributif une fois toutes les retraites connues.
            je vous remercie de votre prompte réponse.
            Cordialement

            Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 10 août 2017 à 13:48, par AMANDINE

    Bonjour,
    je suis à la retraite depuis le 01 Avril 2016, reconnue inapte à poursuivre mon emploi par le médecin conseil de la caisse de retraite. N’ ayant pas cotisé assez pour une retraite à taux plein ,je perçois donc le inimum contributif ce qui me donne une pension de 478,42€ régime général minimum contributif inclus plus 122,24€ de complémentaire. Or aujourd’hui on me réclame un trop-perçu car ma retraite et les revenus de mon époux dépasse le plafond trimestriel. Pourriez-vous me dire si les revenus de mon époux entrent en compte pour le calcul du minimum contributif.
    Merci par avance

    Cordialement

    Amandine

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 9 août 2017 à 19:18, par Sylvia

    Bonjour, Je suis retraitée depuis février 2017. Ma notification de retraite complémentaire date du 10/04/2017. Sachant que je suis bénéficiaire du minimum contributif, combien de temps dois-je attendre pour le percevoir .
    En vous remerciant. Bien cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 9 août 2017 à 19:23, par Claude (CFDT Retraités)

      La caisse est-elle informée que toutes vos retraités sont liquidées ? Informez les.

      Répondre à ce message

      • Le 9 août 2017 à 20:17, par Sylvia

        Bonsoir, je vous remercie de votre prompte réponse. Je leur ai envoyé la dernière notification le 10/05/2017 (en ce qui concerne la retraite complémentaire ).

        Répondre à ce message

        • Le 9 août 2017 à 20:22, par Claude (CFDT Retraités)

          C’est effectivement long. Écrivez un courrier à la commission de recours amiable (fiche 5). Avez vous calculer le montant du minimum contributif pour vous ?

          Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 5 août 2017 à 08:22, par Ronceret

    Bonjour,

    j’ai 60 ans depuis le deux janvier. J’ai très peu travaillé.
    Je perçois une pension d’invalidité mensuelle d’environ 282,00. €, versée par la CPAM, depuis 2006.
    97 trimestres validés par la sécurité sociale.
    24,71 points Arrco.
    182 points Ircantec.

    Pouvez-vous évaluer le montant mensuel de la retraite que je percevrai, s’il vous plaît ?
    Serai-dans les ayants-droit au minimum participatif ?
    Est-ce que le salaire ou la retraite de mon époux auront une incidence sur mes revenus ?

    Merci infiniment.

    Répondre à ce message

    • Le 6 août 2017 à 17:04, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Je ne peux pas vous dire le montant de votre pension car il dépend des salaires perçus durant votre activité.
      Le minimum contributif peut être évalué dans votre cas à 397€ auquel s’ajoute l’ARRCO 2,58€ et l’IRCANTEC 72,28€.
      Les revenus de votre époux n’ont pas d’incidence sur vos droits.

      Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 30 juillet 2017 à 12:56, par Maryvette

    Je recois un complément du minimum contributif, je désir savoir si ce complément fera toujours partie de ma retraite si je vie a l’étranger en tant que résident permanent. (Espagne ou Maroc ) .
    Merci de votre attention.
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 27 juillet 2017 à 17:03, par Maryvette

    Bonjour,
    je recois un complément du minimum contributif, je voudrais savoir si je vie a l’étranger (un an en Espagne) je continurais a recevoir ce complément.
    Merci pour votre attention .
    Cordialement.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 26 juillet 2017 à 09:38, par Pierre Jimenez

    Bonjour,sur la question que le vous ai pose précédemment concernant mon épouse qui a pris sa retraite le 1juillet 2017,(elle a 160 trimestres valides sur 165 nécessaires pour le taux plein dont 136 cotisés sur 120 nécessaires pour avoir droit au minimum contributif majore) j ai omis de vous préciser qu elle aura le taux plein le 01/01/2021, c est a dire a ses 67 ans
    Dans ces conditions a t elle droit au minimum contributif ?
    Si ce n est pas le cas pourra t elle le réclamer a ses 67ans ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

  • 22 Pension de base minimum et maximum Le 24 juillet 2017 à 11:35, par Pierre Jimenez

    Mon épouse a pris sa retraite le 1 juillet 2017 ,elle a droit a 494 euros brut par mois .elle a valide 160 trimestres (165 nécessaires pour le taux plein) .
    Elle a cotise 136 trimestres réels entre le rsi et le régime secu ,a t elle droit au minimum contributif majore. Le RSI nous a certifie qu elle n y avait pas droit.
    D après moi elle y a droit au prorata de ses trimestres valides.
    Peut elle en bénéficier,que devons nous faire merci

    Répondre à ce message

    • Le 24 juillet 2017 à 17:32, par Gilbert (CFDT Retraités)

      Le droit au minimum contributif majoré calculé au prorata des trimestres cotisés (personnellement) est ouvert si votre épouse a au moins 120 trimestres cotisés, ce qui est le cas.
      Le minimum contributif et la majoration sont déterminés comme si l’assuré avait accompli toute sa carrière à un seul régime, puis leurs montants sont répartis entre les régimes concernés.

      Répondre à ce message