UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

B. Retraites anticipées Sécu


13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune


Cette fiche traite du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue créé en 2003 (retraite à partir de 56 ans), modifié par la réforme de 2010, par le décret de 2012 et enfin par la réforme de 2023. Obtenue par la CFDT lors de la réforme de 2003, il s'agit d'une retraite anticipée au taux plein de 50 % avant l'âge « légal ». Pour cela, il faut avoir commencé à travailler à un certain âge (travail jeune) et avoir travaillé toute sa carrière (carrière longue).

Mises à jour :
(les mises à jour précédentes sont retirées)
 selon loi, décrets et circulaire Cnav applicables au 1er septembre 2023 (16/8/23).
Bon à savoir

Les nouveaux paliers de la réforme de 2023

Quatre paliers d’âge (au lieu de deux) :
 année des 16 ans pour un départ à partir de 58 ans ;
 année des 18 ans pour un départ à compter de 60 ans ;
 année des 20 ans pour un départ entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance ;
 année des 21 ans pour un départ à partir de 63 ans.

1. Avoir eu, jeune, une activité

Pour remplir la condition d’activité jeune, il faut avoir validé au moins 5 trimestres à la fin de l’année civile de ses 16, 18, 20 ou 21 ans, pour partir avant son âge égal (voir tableau 1). Si né au cours du dernier trimestre de l’année, seulement 4 trimestres sont exigés à la fin de l’année civile de son anniversaire. D’autre part, 4 trimestres suffisent si le début d’activité a eu lieu régime des non-salariés agricoles (MSA).

Tous les trimestres jeunes sont pris en compte, y compris les trimestres assimilés (chômage, maladie…).

Attention !

Année civile

En matière de retraite, l’année concernée est l’année civile : elle va du 1er janvier au 31 décembre.

2. Avoir eu une carrière cotisée longue

Les textes exigent une durée cotisée pour bénéficier du départ anticipé pour carrière longue. Toutes les périodes ayant donné lieu à cotisations sont retenues, tous régimes de base confondus, y compris les périodes étrangères indiquées sur le formulaire de liaison. Ne sont pas retenus les versements pour la retraite de périodes non travaillées (études supérieures, années incomplètes…).

Suivant l’âge de départ anticipé, il faut avoir obtenu un certain nombre de trimestres cotisés.

La réforme 2023 ajoute les trimestres achetés au titre de l’apprentissage par un versement pour la retraite (VPLR). Ces trimestres sont pris en compte dans les trimestres cotisés pour la retraite anticipée carrière longue ou travailleur handicapé. Le versement pour la retraite pour l’apprentissage est expliqué fiche 16 au point 6.

D’autre part, sont considérés comme des trimestres cotisés certains trimestres assimilés (attribués gratuitement comme indiqué au point 3).

Ces règles s’appliquent aux assurés relevant du régime général de la sécurité sociale et des régimes alignés (MSA, artisans et commerçants). Toutefois, une adaptation de ces règles est faite dans les régimes de non-salariés.

L’assuré remplissant les conditions pour un départ à un âge donné est considéré comme remplissant les conditions les années suivantes.

Les périodes à l’étranger sont retenues dans le cadre de l’accord applicable à l’intéressé (voir formulaire réglementaire de liaison). Si la nature des périodes (cotisées ou assimilées) n’est pas précisée sur le formulaire, toutes les périodes sont retenues.

3. Des périodes « réputées cotisées » peuvent être ajoutées

Certains trimestres assimilés sont réputés avoir été cotisés et permettent ainsi d’augmenter le nombre de trimestres cotisés.

Sont réputées cotisées, les périodes :

  • du service national dans la limite de 4 trimestres ;
  • de l’incapacité temporaire au titre de l’assurance-maladie, maternité et accident du travail, dans la limite de 4 trimestres ;
  • de la maternité sans limite : attention, la réglementation précise qu’il s’agit du « trimestre civil au cours duquel est survenu l’accouchement » et qui a été attribué en raison d’un congé maternité indemnisé par la sécurité sociale ;
  • de versement d’une pension d’invalidité dans la limite de 2 trimestres ;
  • de chômage indemnisé et de chômage partiel (voir fiche 19) dans la limite de 4 trimestres ;
  • la majoration de durée d’assurance pour pénibilité (voir fiche 11).
  • l’Assurance vieillesse parents au foyer (AVPF) et la nouvelle assurance vieillesse des aidants (AVA), dans la limite de 4 trimestres.

Attention, le nombre total de trimestres (cotisés et réputés cotisés) ne peut dépasser 4 pour une année civile, seule la majoration pour pénibilité est attribuée hors année.

Bon à savoir

Clause de sauvegarde

Les assurés nés entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1963 ayant 168 trimestres cotisés avant le 1er septembre 2023, ont droit à la retraite anticipée carrière longue sur demande.
Le calcul de leur retraite s’effectue sur la base des trimestres exigés à partir de septembre 2023. S’il a moins de trimestres, il y aura proratisation mais pas de décote.

Tableau 1. Nouvelles conditions à remplir pour un départ anticipé

Le départ devient possible dès que le salarié remplit toutes les conditions. Par exemple, s’il lui manque un trimestre pour partir à un âge indiqué dans le tableau, il pourra partir dès qu’il aura obtenu le trimestre manquant. Autrement dit, le respect du nombre de trimestres nécessaires peut conduire à un départ en retraite au-delà de l’âge indiqué dans le tableau.

Naissance Tr jeune (1) Tr cotisés (2) Départ
9à12/1961 (3) 20 ans 169 (6) 61 ans
1962 20 ans 169 (6) 60 ans
1à8/1963 (4) 20 ans 170 (6) 60 ans
9à12/1963 (5) 16 ans 170 (6) 59 ans
18 ans 170 (6) 60 ans
20 ans 170 (6) 60 ans
20 ans 170 60 ans et 3 mois
1964 16 ans 171 58 ans
18 ans 171 60 ans
20 ans 171 60 ans et 6 mois
1965 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 60 ans et 9 mois
21 ans (7) 172 63 ans
1966 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans
21 ans 172 63 ans
1967 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 3 mois
21 ans 172 63 ans
1968 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 6 mois
21 ans 172 63 ans
1969 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 9 mois
21 ans 172 63 ans
1970 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 62 ans
21 ans 172 63 ans

(1) Règle générale des trimestres jeune ne change pas : 5 avant la fin de l’année civile, 4 avant la fin de l’année civile si né au dernier trimestre.
(2) Trimestres cotisés requis pour son année de naissance.
(3) Né entre le 1er septembre et le 31 décembre 1961
(4) Né entre le 1er janvier et le 31 août 1963
(5) Né entre le 1er septembre et le 31 décembre 1963
(6) Droit ouvert si 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant septembre 2023 et trimestres jeune l’année des 20 ans.
(7) Ce palier ouvre droit à une retraite anticipée à 63 ans, donc à partir de la génération 1965, les générations précédentes ayant une retraite légale à 63 ans ou avant.

4. Que faire avant de demander sa retraite ?

Il est conseillé de faire le point sur ses droits avant de déposer la demande de pension de retraite. Si vous n’avez pas encore de reconstitution de carrière, demandez un relevé de carrière, puis complétez le questionnaire pour les périodes manquantes. Si la reconstitution de carrière est réalisée, demandez une étude préalable avant le dépôt de la demande de pension.
À l’issue de cette étude, la caisse remet à l’assuré :

  • une attestation de sa situation vis-à-vis de la retraite anticipée ;
  • une demande de retraite anticipée, si les conditions sont remplies.
Bon à savoir

Plus de cumul des pensions invalidité et d’allocation chômage avec une retraite anticipée

Depuis mars 2010, la pension d’invalidité n’est pas cumulable avec la pension de retraite servie en cas de retraite anticipée. Cette règle ne fait toutefois pas obstacle au maintien des avantages accessoires qui étaient associés à la pension d’invalidité, c’est-à-dire la majoration pour tierce personne (MTP), l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou l’exonération du ticket modérateur.
Depuis février 2014, l’allocation de retour à l’emploi (ARE) n’est plus cumulable avec une retraite anticipée carrière longue.

Tableau 2. Périodes considérées comme cotisées et autres

Périodes de cotisations à l’assurance obligatoire Oui
Périodes reconnues équivalentes Non
Périodes assimilées Oui (dans une certaine limite) :
  4 au titre du service national ;
  4 au titre de la maladie et des accidents du travail en cas d’incapacité temporaire ;
  4 au titre du chômage et de l’activité partielle ;
  2 au titre de l’invalidité ;
 toutes au titre de la maternité et de l’adoption.
AVPF/Ava Oui
dans la limite de 4 trimestres
Achats apprentissage Oui
Majoration de durée d’assurance du CPP (pénibilité) Oui
Majoration de durée d’assurance enfant Non
Assurance volontaire : cotisations à la charge de l’assuré, même prises en charge par un tiers (ex : amiante (ATA), routiers) Oui
Achats « études supérieures », « formation initiale », « assistant maternel » depuis le 13/10/2008 : Non
Congé formation Oui
Stagiaires de la FP et cotisations prises en charge par l’Etat Oui (mais pas assez de trimestres)
Périodes de volontariat associatif Non

Documents utiles

Décret 2023-436

Pour chaque dispositif, il existe des formulaires spécifiques :
Demande unique de retraite personnelle

Poser une question

9555 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 7 novembre 2023 à 16:59

    Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour votre temps et les réponses apportées sur ce forum qui est une mine d’informations incommensurable pour nous.
    Née en mai 1964, j’ai acquis à fin 2022 160 trimestres cotisés + les 16 trimestres en majoration pour mes 2 enfants qui ne me sert plus à rien (merci la réforme !).
    Je suis inscrite à Pôle emploi depuis octobre 2022 après avoir eu une carrière pleine, active et sans aucune interruption depuis 1983.
    Ayant acquis 8 trimestres avant la fin de 1984 pour mes 20 ans, je serai potentiellement éligible pour le dispositif carrière longue mais il me manquera encore 7 trimestres à compter de janvier 2024.
    J’ai 160 trimestres cotisés à fin 2022, je dois donc encore acquérir 11 trimestres à compter de janvier 2023 pour pouvoir en bénéficier.
    A 59 ans, mes candidatures sur les offres de postes salariés sont sans succès depuis 1 an. Je réfléchis fortement à me mettre en auto-entrepreneur en 2024 et 2025 pour pouvoir valider ces 7 trimestres manquants et partir au 1 er octobre 2025 en carrière longue car je ne souhaite pas attendre mes 63 ans en mai 2027 (trop loin encore hélas) !
    J’ai lu qu’il me fallait valider 6762 euros de salaire brut dans l’année pour valider 4 trimestres en tant que salariée mais sur un statut d’indépendant c’est beaucoup plus, il me faudra un CA de 12030 euros. Avant de me lancer dans ce projet entrepreneurial, pouvez-vous me dire si la comptabilisation par la CARSAT de mes trimestres et chiffres affaires en statut auto-entrepreneur sera une chose fluide et facile et non pas une usine à gaz ? Est-ce compliqué d’allier et fusionner mes droits trimestres déjà acquis avec ce nouveau statut ? Je n’ai jamais été indépendante de toute ma carrière et j’ai des grandes craintes sur ce point. Cela me semble la voix la plus raisonnable pour moi pour tenter de décrocher mes 7 trimestres manquants d’autant que je pourrai continuer à bénéficier parallèlement de l’ARE du Pôle Emploi ce qui est une sécurité pour moi pour me lancer dans cette aventure à 59 ans.
    Merci d’avance pour votre aide et réponses.
    AP

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 6 novembre 2023 à 18:53

    Bonsoir,
    J’ai pris un congé parental pour mon 3ème enfant de 1997 à début 2000.
    La réforme des retraites 2023 prévoit que 4 trimestres de congé parental soient reconnus trimestres cotisés.
    Sur mon relevé de carrière j’ai 9 trimestres d’Assurance Vieillesse des Parents au Foyer régime général mais ils ne sont pas retenus comme trimestres cotisés.
    Depuis la mise en place de la réforme des retraites, 4 de ces trimestres devraient être ajoutés à mon relevé de carrière comme trimestres cotisés. Ce qui n’est pas le cas actuellement. La mise à jour n’a pas été faite sur mon relevé de carrière.
    Quelle démarche faut-il effectuer pour que ces 4 trimestres apparaissent sur mon relevé de carrière dans les trimestres cotisés ?
    Mon départ en carrière longue est prévu en 2025, mais la date est en fonction de ces 4 trimestres.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 6 novembre 2023 à 10:30

    Bonjour
    Je suis née le 30 nov 1963 (c’est à dire 60 ans ds 3 semaines) et j’ai un enfant.
    Je suis bénéficiaire de l’amiante depuis le 1er sept 2021. Selon le relevé de carrière de l’assurance retraite, je bénéficie de
    - 157 trimestres cotisés ; 165 trimestres retenus au 31/12/2022.

    D’autre part, ayant cotisés 5 trimestres avant 20 ans et comme indiqué sur mon compte info retraite, je pensais partir à la retraite à taux plein à 62 ans et 4 mois.

    On me dit que dans le cadre de l’amiante, je dois partir le 1/04/2024 car depuis la réforme, on ajoute les trimestres pour enfant (8 trimestres) au trimestres cotisés. Dans mon cas, j’aurai donc 170 trimestres au 1/04/2024.

    Confirmez vous cette date de départ ?
    Je vous en remercie par avance.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 octobre 2023 à 15:31

    Bonjour,
    Je suis né le 09/04/1964 et toujours en activité.
    J’ai 7 trimestres validés l’année de mes 20 ans.
    Je totaliserai au 31/12/2023 163 trimestres.
    Etant éligible à la carrière longue et suivant mon année de naissance, il me
    faut 171 trimestres et 60 ans et 6 mois.
    Dans le cas d’une rupture conventionnelle le 30/06/2024 et au chômage jusqu’à la fin 2024, puis chômage toute l’année 2025, je pourrais donc partir le 01/01/2026 en retraite ou un peu avant ?
    163 trimestres + 4 trimestres cotisés en 2024 + 4 trimestres générés par le chômage en 2025 soit 171 trimestres.
    Mon calcul est-il correct ?
    Merci beaucoup.
    Bien cordialement.
    Howard.

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2023 à 01:12

      @ Howard

      Bonsoir,

      Votre calcul est exact un départ à compter du 1er janvier 2026 avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisque la CARSAT ne valide un trimestre qu’au dernier jour du trimestre civil.

      Répondre à ce message

      • Le 27 octobre 2023 à 09:35

        Bonjour,

        Je vous remercie pour votre réponse.
        bonne journée.
        bien cordialement

        Répondre à ce message

      • Le 29 octobre 2023 à 14:38

        Bonjour,
        Étant potentiellement dans une situation similaire, pensez-vous que durant ces 18 mois de chômage, Pôle Emploi serait en droit d’attendre une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active qui, si elle n’est pas faite, pourrait entrainer une rupture des droits aux indemnités de chômage et ainsi mettre à mal la validation des 4 trimestres réputés cotisés autorisés à la carrière longue ?
        Merci.

        Répondre à ce message

        • Le 30 octobre 2023 à 04:14

          @ Espalolo

          Bonsoir,

          Pôle Emploi serait en droit d’attendre une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active

          OUI puisque c’est la contrepartie à votre indemnisation.

          si elle n’est pas faite, pourrait entrainer une rupture des droits aux indemnités de chômage

          OUI en cas de contrôle vous pouvez être radié et perdre votre indemnisation si vous ne justifiez pas d’une recherche active d’emploi.Le contrôle n’a pas effet pour tous les demandeurs d’emplois à moins de 6 mois de leur départ en retraite.

          et ainsi mettre à mal la validation des 4 trimestres réputés cotisés autorisés à la carrière longue ?

          OUI sauf à valider les trimestres manquants avant l’éventuelle radiation.( 4 trimestres validés pour 200 jours d’indemnisation) ou à être en arrêt maladie ce qui suspend votre indemnisation au profit d’indemnités journalières de sécurité sociale avec par tranche de 60 jours d’arrêt 1 trimestre maladie réputé cotisé.

          Une des solutions pour éviter un éventuel contrôle est de demander à pole emploi une formation et bien sûr ne pas indiquer être éligible au dispositif carrière longue car pole emploi vous accordera plus facilement une formation si votre départ en retraite est éloigné par exemple à l’âge de la retraite au taux plein.(67 ans)

          Pour information les CARSATS fournissent à pole emploi la liste des assurés pouvant prétendre à une retraite à l’âge légal de la retraite.(de 62 ans et 3 mois à 64 ans suivant la génération).Pole emploi n’a donc pas connaissance de la liste des demandeurs d’emplois éligibles au dispositif carrière longue sauf information fournie par le demandeur d’emploi.Pole emploi est tenu de poursuivre l’indemnisation du demandeur d’emploi jusqu’à son terme et au plus à l’âge légal de la retraite de sa génération si celui-ci préfère différer son départ en retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 30 octobre 2023 à 22:17

            Bonsoir p-o,
            Merci infiniment pour cette réponse très précise.
            Comme quoi, il faut faire très attention avant d’accepter une rupture conventionnelle qui peut s’avérer être un piège pour celui qui n’avait pas l’intention de reprendre une activité en étant aussi proche de sa demande de mise en retraite pour carrière longue.
            Bonne soirée.
            Espalolo

            Répondre à ce message

            • Le 31 octobre 2023 à 09:45

              @Espalolo

              Bonsoir,

              Avec la convention actuelle de l’UNEDIC accepter une rupture conventionnelle suppose :

              1) d’être à moins de 27 mois de sa date de départ en retraite ou
              2) atteindre l’âge de 62 ans avant la fin d’indemnisation ARE avec une durée d’indemnisation d’un an pour que l’indemnisation soit prolongée jusqu’à l’atteinte d’une retraite à taux plein limitée à vos 67 ans. ou
              3) Signer la rupture conventionnelle pour les assurés éligibles au dispositif carrière longue avant leurs 60 ans et être à moins de 7 mois de la date de départ en retraite puisque aucun contrôle de recherche d’emploi n’ait fait pour les assurés à moins de 6 mois de leur départ en retraite.

              Bien évidemment la nouvelle convention UNEDIC en cours de négociation va certainement reprendre les modifications induites par la réforme des retraites concernant l’âge de prolongation des droits après la fin d’indemnisation.

              Répondre à ce message

              • Le 31 octobre 2023 à 23:00

                Bonsoir p-o,
                Merci pour ce complément d’information.
                Si je comprend bien le point 1, être à moins de 27 mois de sa date de départ en retraite n’empêche pas Pôle Emploi d’exiger une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active sous peine de radiation.
                Si une rupture conventionnelle m’est proposée à 15 mois de ma date de mise en retraite carrière longue, je serai donc quand même obligé de respecter cette exigence.
                Dans ce cas, il vaut mieux refuser cette rupture conventionnelle parce que si c’est pour être obligé de se casser la tête à retrouver un emploi, autant rester là où on se trouve, non ?
                Bonne soirée.
                Espalolo

                Répondre à ce message

                • Le 1er novembre 2023 à 19:30

                  @Espalolo

                  Bonsoir,

                  Si je comprend bien le point 1, être à moins de 27 mois de sa date de départ en retraite n’empêche pas Pôle Emploi d’exiger une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active sous peine de radiation.

                  OUI les 27 mois correspondent à une indemnisation jusqu’à la prise de retraite.

                  Si une rupture conventionnelle m’est proposée à 15 mois de ma date de mise en retraite carrière longue, je serai donc quand même obligé de respecter cette exigence.

                  OUI mais il faut savoir que les contrôles sont faits sur moins de 10% des demandeurs d’emplois et que beaucoup sont ciblés.( par exemple sur des personnes ayant suivi une formation qualifiante) et n’interviennent pas dans les 6 premiers mois d’indemnisation puisque le contrôle va vous demander les preuves de votre recherche d’emploi sur les 6 derniers mois.
                  L’important est lors de l’entretien avec le conseiller suite à votre inscription de bien déterminer votre recherche d’emploi ou de formation.

                  c’est pour être obligé de se casser la tête à retrouver un emploi,

                  Vous avez une obligation de moyens pas de résultats Donc envoyer des C-V en nombre et répondre aux convocations de pole emploi et d’éventuels employeurs qui ne vous retiendront pas au vu de la date de votre départ en retraite.
                  Il faut aussi prendre en compte votre métier pour savoir si il y a beaucoup d’offres dans votre bassin d’emploi et bien déterminer la distance maximum entre votre domicile et un éventuel emploi.

                  Répondre à ce message

                  • Le 2 novembre 2023 à 21:50

                    Bonsoir p-o,
                    Une fois encore, merci pour toutes ces infos plus que claires et précises.
                    Bonne soirée.
                    Espalolo

                    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 16 octobre 2023 à 19:45

    Bonjour,

    Je suis né le 2 /08/1963 j’ai 10 trimestres fin 1983 et 166 trimestres fin 2022 ,dont 161 cotisés 4 service national et 1 chomage indemnisé ... .
    pour 2023 4 trimestres maladie ce qui me fera un total 170 au 31/12/2023.(peut être même des trimestres cotisés car ma prime de départ en retraite sera de 5 mois et j’ai la prévoyance qui me verse un complément depuis mon arrêt maladie )
    J’ai fait ma demande de retraite directement début aout pour un départ au 1 /01/2024 car je n’ai toujours pas reçu l’attestation carriére longue que j’ai demandé mi janvier ..
    Aujourd’hui je doit avertir mon employeur de mon départ en retraite ,préavis de deux mois .
    N’ayant toujours pas de papier officiel m’accordant la retraite carriere longue uniquement l’indication du site Marel qui me dit vous pourriez partir avec 170 trimestres le 1/01/2024 ..
    sur le site CARSAT toujours votre demande en cours délais de 4 mois ..
    Est ce raisonnable de demander mon départ de l’entreprise pour le 31/12 sans confirmation CARSAT ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse ..
    Henri ,

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2023 à 02:43

      @ Henri daniel

      Bonsoir,

      Je suis né le 2 /08/1963

      Avec 166 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2022,vous pouviez partir en retraite dés le 1er septembre 2023 avec 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023.
      Votre prévoyance entreprise vous validera des trimestres cotisés à raison de 1.690 euros pour 1 trimestre jusqu’au 30 avril 2023 et 1.728 euros après cette date. Les trimestres réputés cotisés au titre de la maladie compléteront éventuellement les trimestres acquis par votre prévoyance entreprise.

      Vous devez contrôler que votre trimestre de chômage indemnisé ainsi que 4 des 5 trimestres attribués au titre du service national ne vous font pas valider plus de 4 trimestres ces années là pour avoir la confirmation que vous totalisiez 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 et que vous totaliserez 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023.

      Si ce contrôle est positif,vous pouvez sans crainte avertir votre employeur de votre départ en retraite à compter du 1er janvier 2024.Dans le cas contraire il vous faudra attendre d’atteindre le nombre de 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour partir en retraite.
      Exemple :
      1) Service national du 1er juillet année N au 30 juin année N+1.Trimestres cotisés 2 trimestres année N et 2 trimestres année N +1 et aucun trimestre de chômage indemnisé.
      2) Service national aux mêmes dates mais plus de 2 trimestres cotisés les années N et N +1

      Dans le cas 1 vous validez un total de 8 trimestres cotisés ou réputés cotisés ces années là et n’avez aucun souci pour un départ au 1er janvier 2024.

      Dans le cas 2 vous validez plus de 4 trimestres ces années là et par conséquent vous ne validerez vos trimestres de service national qu’à hauteur de la différence entre le nombre de vos trimestres cotisés et 4 puisque la validation est limitée à 4 trimestres par an.

      La même règle s’applique pour votre trimestre de chômage indemnisé qui ne pourra compléter qu’une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres cotisés.

      Répondre à ce message

      • Le 17 octobre 2023 à 16:02

        Bonjour,
        je vous remercie de vos réponses
        @retraité
        Oui c’est la raison qui me fait stresser..la CARSAT étant débordé je n’arrive pas avoir de confirmation..et je sais aussi ne pas avoir droit au chômage si ma retraite est refusé..
        Merci la réforme !!!

        @P_O
        merci je note souvent vos interventions ainsi que celle de CLAUDE .(le référant du site )

        J’ai commencé à travailler en 1981 à mes 18ans la première année j’ai un trimestre cotisé puis faillite de mon employeur et donc 1 trimestres chômage (le seul )
        Pour 1982 j’ai trois trimestres de chômage et 4 cotisés je ne compte donc que les 4 cotisés
        Pour 1983 4 trimestres service national .
        Puis à partir de 1984 jusqu’à fin 2022 4 trimestres cotisés chaque années
        Ce qui me fait 166 trimestres fin 2022 écrit sur mon relevé de carrière..dont 161 cotisés +1 chomage +4ser,vice national..
        Depuis janvier 2023 je suis en maladie avec des indemnités journalières jusqu’a deja fin octobre je devrais donc à minima obtenir 4 trimestres maladie .(j’espère...)
        J’avais lu sur votre site que je pouvais partir le 1septembre avec 168 trimestres mais j’attendais l’attestation carrière longues et un rendez vous carsat avec un conseillé qui n’à pas su me renseigner ....
        votre site est le plus complet dans la matière avec vos fiches très bien faîtes.
        Et les intervenants sont vraiment extra ...bravo et merci pour votre travail .

        Répondre à ce message

        • Le 18 octobre 2023 à 03:32

          @ Henri daniel

          Bonsoir,

          faillite de mon employeur et donc 1 trimestres chômage (le seul )

          Un trimestre de chômage indemnisé ou non indemnisé la différence est de taille car si votre trimestre de chômage est non indemnisé il ne rentre pas dans la durée d’assurance du dispositif carrière longue.
          A vous lire ce serait un trimestre de chômage non indemnisé car avec un trimestre cotisé chez cet employeur je doute que votre activité chez celui-ci soit égale ou supérieure à 6 mois ce qui permet hier comme aujourd’hui de déclencher une indemnisation chômage. ASSEDIC en 1981).

          La conséquence serait que votre retraite ne pourrait intervenir qu’à compter du 1er avril 2024 puisque vous ne seriez pas éligible à la clause de sauvegarde avec 167 trimestres cotisés ou réputés cotisés et 2 mois au 31 août 2023 pour 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés demandés.

          Vous devriez donc prolonger votre arrêt de travail jusqu’au 31 mars 2024 et prendre votre retraite à compter du 1er avril 2024 avec 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés avec un minimum d’un trimestre cotisé en 2023 par les cotisations de votre prévoyance entreprise et votre salaire de janvier 2023.

          Votre préavis de 2 mois pour prévenir votre employeur de votre départ en retraite serait reporté au plus tard au 31 janvier 2024.

          Si le médecin conseil de la CPAM refuse de prolonger vos indemnités journalières ou vous propose une mise en invalidité,il vous faudra consulter le médecin du travail pour une reprise de votre activité.Celui-ci vous déclarera apte ou inapte à votre poste de travail qui dans ce dernier cas obligera votre employeur à vous reclasser à un autre poste de travail ce que vous pourrez refuser ou à déclarer qu’il ne peut pas vous reclasser à un autre poste de travail ce qui entraînera votre licenciement.

          l’attestation carrière longue n’est en aucun cas obligatoire et n’est pas un préalable à une demande de retraite qui être demandée directement par l’assuré.

          Vous validerez au 31 décembre 2023 4 trimestres maladie puisque ces 4 trimestres sont acquis avec 240 jours de perception d’indemnités journalières SS dans l’année,durée atteinte à ce jour. Ils ne seront comptabilisés comme trimestres réputés cotisés que si le montant de votre prévoyance entreprise ne vous valide pas 4 trimestres cotisés.L’année 2023 pourra entrer dans vos 25 meilleures années pour le calcul de votre retraite puisque vous figurerez dans les effectifs de votre entreprise au 31 décembre 2023.
          En outre votre retraite sera complète car le malus pour les nouveaux retraités est supprimé à compter du 1er décembre 2023.

          Répondre à ce message

          • Le 18 octobre 2023 à 18:44

            Bonjour P-O

            Suite à votre réponse j’ai bien controlé mes feuilles d’avis de paiement Assedic
            Je suis resté du 15 /10/81 au 31/12/81 soit 78 jours au chomage indemnisés en AB au taux de 84.13 francs par jour.(allocation de base )
            Sur mon relevé de carrière du 16/10/2014 suite à régularisation de carrière : pour l’année 1981 il est écrit activite + période de chomage régime général .
            J’ai continué ce chomage jusqu’au 14 mars 1982 puis j’ai travaillé donc cotisé 4 trimestres 1982
            Puis 4 trimestres en 1983 service national
            et 4 trimestres cotisés depuis 1984 a fin 2022 .
            Je suis donc bien avec 166 trimestres fin 2022 .
            J’ai déja demandé ma retraite le 8 Aout pour départ 1/01/2024 mon médecin ne veux pas m’envoyer chez le médecin du travail !! pourtant un licenciement me serait plus avantageux j’ai 30 ans d’ancienneté .
            Pensez vous toujours que je dois décaler ? mon employeur attends la lettre fin octobre
            Merci bien .
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 19 octobre 2023 à 00:29

              @ Henri daniel

              Bonsoir,

              Vous n’avez donc plus de souci à vos faire si la CARSAT suite à votre demande a régularisé cette période de chômage indemnisé en 2014 et que vous avez gardé au cas où votre notification d’indemnisation ASSEDIC vous attribuant l’AB.

              Pensez vous toujours que je dois décaler ?

              OUI,annuler votre demande de retraite si vous souhaitez être licencié après une visite de reprise auprès du médecin du travail qui vous déclarerait inapte à votre poste de travail et que soit vous refuseriez un reclassement à un autre poste proposé par votre employeur,soit celui-ci ne pourrait pas vous reclasser et en conséquence vous seriez licenciè.
              Vous avez aussi l’option de négocier une rupture conventionnelle avec votre employeur avant le 31 décembre 2023 dont le montant serait au minimum égal à votre indemnité de licenciement avec une fiscalité identique à celle-ci. Vous pouvez indiquer dans la négociation que vous n’avez aucune obligation de prendre votre retraite avant 70 ans.
              Dans les 2 cas vous pourriez percevoir une allocation chômage jusqu’à vos 62 ans et 9 mois avec des points de retraite complémentaires et des trimestres assimilés supplémentaires.

              En outre vous devez comparer le montant de vos indemnités journalières augmentés du complément de prévoyance perçu chaque mois avec votre montant de retraite prévisible pour déterminer le plus avantageux pour vous et en conséquence partir en retraite ou attendre de signer une rupture conventionnelle ou d’être licencié par votre employeur suite à inaptitude.

              Il est certain qu’un licenciement ou une rupture conventionnelle seraient plus avantageux financièrement pour vous puisque d’un montant plus important qu’une indemnité de fin de carrière et surtout non soumis à imposition contrairement à l’ indemnité de fin de carrière fiscalisée au 1er euro.

              Répondre à ce message

              • Le 19 octobre 2023 à 19:15

                bonsoir PO ,

                Suivant vos conseils ,je vais essayer d’annuler ma demande de retraite .
                dois je avertir AGIRC ARRCO séparement ? ou en anulant par la CARSAT c’est suffisant ?
                Et je vais insister aupès de mon medecin de m’envoyer chez le médecin du travail ...je lui avait demandé il y a deux mois mais il n’était pas chaud car ma retraite etait proche .
                C’est sur que je serai gagnant si je suis reconnu inapte et licencié .
                Le medecin conseil voulait me mettre invalide et mon docteur m’avais dit que ce n’était pas avantageux ...mais je n’ai jamais vu le médecin du travail depuis mon arrêt ..
                Merci beaucoup des informations
                Cordialement ,

                Répondre à ce message

                • Le 20 octobre 2023 à 16:38

                  @Henri daniel

                  Bonjour,

                  Vous devez avertir toutes les caisses de retraite susceptibles de verser une pension de retraite donc l’AGIRC-ARCCO.
                  Une mise en invalidité 2éme groupe (66%) dans votre cas diminuerait un petit peu votre rémunération actuelle puisque il vous serait versé 50% de la moyenne de vos salaires des 10 dernières années au lieu de 50% de vos salaires des 3 derniers mois précédents votre arrêt travail.Le montant de votre prévoyance entreprise lui peut vous être versé jusqu’à l’âge légal de la retraite de votre génération ou dés votre prise de retraite si celle-ci intervient avant.
                  Ce montant est à comparer à votre montant de retraite prévisible .( 50% du salaire moyen des 25 meilleures années + retraite complémentaire).

                  Les informations ci-dessous sont consultables sur internet.

                  car ma retraite etait proche .

                  Votre possibilité de partir en retraite .

                  Il faut bien comprendre que le médecin du travail et le médecin conseil de la CPAM ont 2 rôles différents et indépendants l’un de l’autre.L’un détermine si vous êtes apte ou inapte à votre poste de travail ce qui peut entraîner un licenciement pour inaptitude,l’autre juge si votre état de santé vous permet ou non de travailler et d’être éventuellement mis en invalidité.

                  Vous,votre médecin traitant ou le médecin de la CPAM peut demander une visite de pré-reprise au médecin du travail qui fixera les conditions de votre reprise de travail.
                  Par contre seul votre employeur peut demander à la fin de votre arrêt de travail ou après 60 jours d’arrêt maladie une visite de reprise.
                  Donc votre employeur a la possibilité légale de continuer à vous régler chaque mois votre complément de prévoyance si vous êtes mis en invalidité si il ne souhaite pas demander une visite de reprise.
                  Autrement dit vous régler votre indemnité de fin de carrière à vos 62 ans et 9 mois date à laquelle vous prendriez votre retraite puisque le versement de la pension d’invalidité s’arrêtera.

                  La visite de pré-reprise et la visite de reprise - Ministère du Travail travail-emploi.gouv.fr

                  Répondre à ce message

                  • Le 1er novembre 2023 à 13:01

                    Bonjour P-O ,

                    Me revoici avec une question .
                    Suite à vos informations .
                    J’ai obtenu un rendez vous de prévisite avec le médecin du travail pour fin novembre.,et je cherche à m’informer sur ma possible prime de départ en inaptitude .(afin de calculer si j’ai un réel avantage )
                    Je consulte ma convention collective qui stipule :
                    "Lorsque le licenciement a pour cause l’inaptitude constatée par le médecin du travail, l’indemnité de licenciement à laquelle a droit le salarié qui ne remplit pas les conditions d’ouverture du droit à la pension de vieillesse à taux plein de la sécurité sociale est égale à 20 % du salaire mensuel moyen par année de présence"
                    alors que sur le code du travail :
                    "L’indemnité légale est calculée à partir des salaires bruts précédant le licenciement. L’indemnité est au moins égale aux montants suivants : 1/4 de mois de salaire par année d’ancienneté jusqu’à 10 ans. 1/3 de mois de salaire par année d’ancienneté après 10 ans."
                    D’aprés vous laquelle sera appliquable ? la plus avantageuse pour le salarié ou obligatoirement celle de la convention collective ?
                    Auquel cas je ne serai pas gagnant ...car le chomage va mettre accordé après 150 jours de carence et pour un salaire plus faible que ma retraite prévu..
                    merci d’avance pour vos réponses .
                    Cordialement ,

                    .

                    Répondre à ce message

                    • Le 1er novembre 2023 à 14:14

                      Oui, le code du travail est le minimum, la convention collective négociée et signée par des syndicats améliore la convention collective. C’est son objectif. C’est précisé fiche 18 concernant l’indemnité de départ en retraite.
                      Mais un licenciement pour cause d’inaptitude prévu dans votre convention collective améliore l’indemnité de licenciement si vous n’avez pas droit à la retraite.

                      Répondre à ce message

                    • Le 1er novembre 2023 à 19:12

                      @ Henri daniel

                      Bonsoir,

                      car le chômage va mettre accordé après 150 jours de carence et pour un salaire plus faible que ma retraite prévu..

                      Ce n’est pas le souci si vous êtes reconnu inapte car vous pourrez être mis en invalidité sur votre demande auquel cas vous percevrez des indemnités journalières + le complément de prévoyance entreprise + une partie d’ARE jusqu’à l’âge légal de la retraite si vous ne sollicitez pas votre mise en retraite au titre du dispositif carrière longue.

                      En principe une convention collective doit au minimum être alignée sur le code du travail.

                      Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2023 à 07:29

      bonjour, si vous faites votre demission pour fin 2023 et que vous ne partez pas en retraite dans la foulée votre employeur ne vous devra pas votre indemnité de départ en retraite.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 octobre 2023 à 09:37

    Bonjour
    Question pour un ami :
    Retraite Carriere longue prévu le 01 juillet 2024
    il est né en octobre 1963, service militaire d’Avril 1982 au fin mars 1983, soit 4 trimestres, puis travaille de juin 83 à maintenant
    160 trimestres cotisés + 4 trimestres service national , soit 164 Trimestres cotisés ou réputés cotisés à fin 2022
    ce qui fera 168 trimestres à fin 2023
    Avec la maudite nouvelle réforme, il doit avoir 170 trimestres et 60 ans et 3 mois
    comme il doit faire sa demande de retraite entre 5 et 4 mois avant , faut-il qu’il joint à cette demande la fiche de paye de janvier qui couvrira les deux trimestres de 2024 ?
    il a fait sa demande d’attestation mi - juillet 2023 et toujours pas de nouvelle
    merci d’avance pour vos réponse

    Répondre à ce message

    • Le 29 octobre 2023 à 19:57

      Oui, s’il lui manque deux trimestres en 2024, il aura droit à sa retraite anticipée le 1er juillet. Il pourra bien sûr transmettre sa fiche de paie de janvier 2024 en février 2024.
      Avec des décrets tardifs, l’assurance retraite traite en priorité les départs en 2023.
      Pour bénéficier de la garantie de versement, il faut déposer une demande complète au moins 4 mois avant la date d’effet.

      Répondre à ce message

      • Le 1er novembre 2023 à 08:17

        Bonjour
        merci Claude pour ces réponses
        derniére question :
        peut-on se fiait aux dates de départ indiquées dans le dossier "estimation retraite" de la carsat ou sont mis les dates de départ carrières longues et d’autres dates de départ
        merci d’avance

        Répondre à ce message

        • Le 1er novembre 2023 à 09:14

          La réponse dépend des périodes. Pendant longtemps, il n’y avait aucune mention de la possibilité d’une retraite anticipée. C’est une estimation reposant sur la carrière connue. Vous avez intérêt à lire nos fiches pour connaitre vos droits, ce sera la prévision la plus fiable.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 30 octobre 2023 à 07:30

    Bonjour,

    Né en octobre 1962. 172 trimestres à ce jour, carrière longue (attestation obtenue en avril 2018).

    J’avais acquis mes droits à la retraite de base à taux plein, depuis le 1 novembre 2022 (168Trimestres) et pouvais partir à mes 60ans.

    Depuis12mois, je décale mon départ d’un an, pour partir le 01 novembre 2023, et je voulais ainsi éviter le malus de la complémentaire.

    Mes demandes de retraite ont été faites en juin 2023, dans le brouillard de la reforme que nous connaissions tous, et pas d’info fiable disponible sur le malus à ce moment, puisqu’il était attendu le passage de la reforme pour en discuter ensuite à l’automne.

    J’apprends il y a 6 jours, car tout se dénoue à la fin ultime, que l’on m’applique un malus de 10% sur ma retraite complémentaire à compter du 01 novembre 2023.

    La réforme est donc passée par là, et les règles du jeu ont encore changé en cours de route hélas.

    J’aurais donc bien fait 1ans de plus en rapport à mon ancien age de départ, mais pas pour le nouveau sans éviter cette pénalité.

    Rageante cette double peine non ?

    Décidé en septembre dernier, ce malus disparaîtra le 1 décembre 2023.

    Pour ceux sous le coup de ce malus au 1 décembre 2023 (dont je ferais partie), il faudra attendre avril, dans le meilleur des cas, pour nous le voir supprimer.

    Peut on espérer récupérer sous forme d’un rétroactif la perte de décembre à Avril ?

    Durant ma période préparatoire à la retraite, par la simple lecture, j’ai beaucoup appris de vos échanges. Il me suffisait souvent de lire car beaucoup d’éléments se recoupent. Et si vous ne saviez pas c’était aussi écrit. Je vous en suis très reconnaissant.... Un grand MERCI pour votre travail.

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 10:44

      Comme indiqué fiche 36, si vous apportez la preuve que vous aviez droit à la retraite il y a un an, la minoration temporaire ne vous sera pas appliquée.

      Répondre à ce message

      • Le 31 octobre 2023 à 07:47

        Merci Claude,
        Je vais voir à utiliser cette possibilité auprès d’ AGIRC/ARCCO.
        Alain

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 octobre 2023 à 19:22

    Bonjour,
    Femme de 57 ans (13 aout 66) carrière longue puisque je travaille depuis l age de 18 ans,aurais 173 trimestres le 31/ 12/2023.
    Aurais je ma retraite à 61 ans ou avant ? Les trimestres en + apporteront ils plus de rémunération pour ma retraite ?Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 04:53

      @LB valérie

      Bonsoir,

      173 trimestres le 31/ 12/2023.

      Vous ne pouvez avoir au maximum qu’une durée d’assurance de 160 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023 éligible au dispositif carrière longue.(12 trimestres au 31 décembre 1986 + 148 trimestres du 1er janvier 1987 au 31 décembre 2023).
      A vous lire vous avez du ajouter la majoration d’assurance de 16 trimestres pour 2 enfants qui n’est pas éligible au dispositif carrière longue.
      Vous devez donc totaliser au mieux 157 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023 éligibles au dispositif carrière longue.(173-16). Il vous manque donc 15 trimestres cotisés ou réputés cotisés ce qui vous autorisa au mieux à partir à compter du 1er octobre 2027 avec 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisqu’à cette date vous aurez dépassé l’âge de 61 ans.

      Si vous cessez votre activité avant d’atteindre les 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant l’âge légal de la retraite de votre génération fixé à 63 ans et 6 mois vous percevrez à cet âge une retraite complète puisque votre majoration de 16 trimestres enfants sera ajoutée à votre durée d’assurance validée.

      La majoration des trimestres enfants ne sert à rien pour les assurés partant en retraite au titre du dispositif carrière longue.Elle est juste utile pour les parents de 3 enfants et + qui verront leurs retraites majorées de 10%.

      Les trimestres en + apporteront ils plus de rémunération pour ma retraite

      NON puisque vous ne continuerez pas votre activité au delà de 63 ans et 6 mois (surcote) et qu’ayant moins de 3 enfants vous n’êtes pas concernée par la majoration de la retraite de 10% accordée aux parents de 3 enfants et plus.

      Répondre à ce message

      • Le 30 octobre 2023 à 15:41

        Merci pour votre temps passé à nous lire ainsi qu’à cette réponse !

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 30 octobre 2023 à 12:58

    bonjour,

    pouvez vous m’éclairer.
    j’ai droit a ma retraite anticipée pour carrière longue. Je sais aussi que j’ai droit a une majoration de 10%
    grâce a mes 3 enfants. Aurais-je aussi droit a des trimestres supplémentaires sachants qu’elles sont nées en 1994 ;1999 ;2002.

    merci pour votre réponse

    Robert.

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 15:10

      La majoration de trimestres pour enfants gratuite est prise en compte à l’âge légal uniquement, pas pour la retraite anticipe. Si votre carrière est complète car c’est une carrière longue, vous avez déjà la retraite maximum.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 30 octobre 2023 à 10:43

    Bonjour,
    Ce n’est pas une question mais une situation dont j’aimerais savoir si elle est fréquente.
    Je remplis les conditions pour un départ carrière longue au 1er janvier 2024. J’ai demandé l’attestation le 1er août.
    Il n’y aucune difficulté dans le traitement, j’ai tous mes trimestres mais je vais bénéficier de l’exception des "Droit ouvert si 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant septembre 2023 et trimestres jeune l’année des 20 ans"
    En revanche, aucune nouvelle depuis, ma relance a fait l’objet d’une réponse "en cours de traitement".
    Je sais déjà que je vais lancer ma demande de retraite très en retard par rapport au délai moyen de 2 mois.
    J’ignore pendant combien de mois je serai sans revenus début 2024
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 10:48

      Face à la parution tardive des textes, il n’y a pas toujours d’attestations cette année selon les autres futurs retraités. Vous pouvez faire votre demander de retraite anticipée dès à présent et demander le bénéfice de la clause de sauvegarde.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 octobre 2023 à 15:02

    Bonjour
    je suis née le 31 décembre 1963, j’ai travaillé du 12 mai 1982 au 23 mars 2022 j’ai les trimestres cotisés demandés avant 20 ans et j’ai validé au 31 décembre 2022 164 trimestres.
    je suis au chômage depuis le 16 septembre 2022. Depuis le 1 janvier 2023 jusqu’au 31 août 2023 j’ai comptabilisé 243 jours de chômage indemnisé d’où la validation de 4 trimestres pour 2023 au titre du chômage.
    j’ai demandé à bénéficier de la clause de sauvegarde pour déposer mon dossier de retraite anticipée pour carrière longue auprès de la MSA et à ce jour, les échanges que j’ai eu avec eux ne vont pas dans le sens de l’acceptation de mon dossier. Ils me disent qu’au 31 août 2023 je n’ai pas ces 4 trimestres de chômage mais seulement 2, car les trimestres sont basés sur les mois de l’année civile et ne tiennent pas compte d’un nombre de jours comme je l’ai exprimé ci dessus.
    J’aimerai que vous puissiez me donner la vrai réponse car j’ai le sentiment d’avoir en face de moi des personnes qui ne sont pas certaines et convaincues par leur réponse à savoir le refus de mon dossier.
    Dans l’attente, je vous remercie par avance de l’étude de ma requête.
    Maryline

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2023 à 21:59

      Comme expliqué fiche 19, la dernière année chaque trimestre est attribué à la fin de chaque trimestre civil. Donc au 1er juillet, ce sera 2 trimestres.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 00:04

      @HENRIET Maryline

      Bonsoir,

      La date d’acquisition des trimestres des salariés du privé est différente de la date de validation de ceux-ci qui s’opère toujours au dernier jour du trimestre civil.En conséquence avec 166 trimestres et 2 mois cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 vous n’étiez pas éligible à la clause de sauvegarde qui demandait 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés validés.

      Donc vous êtes concernée par la réforme et vous devrez totaliser une durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée de 170 trimestres au lieu de 168 trimestres avant réforme pour partir en retraite au titre du dispositif carrière longue
      Vous devrez en 2024 soit retrouver une activité avec un minimum d’un mois de travail et une rémunération à hauteur de 300 heures de smic ou demander à votre médecin traitant un arrêt maladie consécutif ou non d’une durée d’un minimum de 120 jours pour acquérir les 2 trimestres manquants puisque seul 4 trimestres de chômage indemnisé dans toute la carrière sont éligibles au dispositif carrière longue.

      Vous pourrez partir au mieux à compter du 1er juillet 2024 au titre du dispositif carrière longue ou dés l’obtention des 2 trimestres manquants avant l’âge légal de la retraite de votre génération fixé à 62 ans et 9 mois.

      En outre si vous ne retrouvez pas d’emploi votre indemnisation ARE ne sera pas prolongeable car elle cessera à vous lire en septembre 2025 alors que vous atteindrez l’âge de 62 ans le 31 décembre.La seule solution sera d’être en arrêt maladie un nombre de jours supérieurs à la différence entre votre 1er jour d’indemnisation ARE qui n’est pas votre 1er jour d’inscription à pole emploi et le 31 décembre ce afin de prolonger votre indemnisation jusqu’à vos 62 ans et 9 mois.

      Répondre à ce message

      • Le 27 octobre 2023 à 18:59

        Je vous remercie pour vos réponses claires et détaillées apportées. A moi maintenant de digérer cela et essayer de retrouver un job pour valider les 2 trimestres manquants afin de ne pas perdre ma carrière longue.
        cordialement

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 octobre 2023 à 17:38

    Bonjour,
    je suis en carrière longue 8 trimestres avec 20ans j’ai validé 1 trimestre penibilite, mais j’ai différé mon départ en retraite une année, je voulais savoir si ce trimestre sera toujours valable pour ma pension merci beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2023 à 18:10

      Le dispositif reste inchangé sauf que les trimestres acquis par les points de pénibilité sont pris en compte dans la durée d’assurance servant au calcul de la retraite.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 26 octobre 2023 à 17:55

    Bonjour,
    Je suis né en janvier 1964, éligible carrière longue 20 ans avec 8 trimestres cotisés fin 1984
    J’ai actuellement 161 trimestres cotisés fin 2022 (80 Salarié, 81 Cipav) J’aurai les 10 trimestres Cipav manquants au 30/06/2025, et je pensais partir au 1er juillet or le simulateur Morel m’indique un départ au 1er octobre, est-ce normal ?
    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2023 à 15:10

      Je ne sais pas comment vous calculez l’attribution des trimestres du régime des professions libérales Cipav. Je sais juste que le droit des salariés à la retraite anticipée est étendu à ces professions. Il faut donc interroger la Cipav.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 octobre 2023 à 14:20

    Bonjour,
    Je suis né en 1964, actuellement au chômage depuis janvier 2022,
    je comptabilise fin 2022,170 trimestres (4 trimestres pour chômage inclus) et aussi plus de 5 trimestres avant 18 ans.
    Ayant été apprenti de 1979 à 1981 j’ai fait une demande de rachat en ligne d’un trimestre pour cette période (sur le support PDF en ligne qui stipule que les rachats ne sont pas pris en compte pour la retraite anticipée !!!!!), ainsi je comptabiliserai les 171 trimestres demandés.
    Ils m’annoncent jusqu’à 5,5 mois pour traiter ma demande.
    Dois-je faire ma demande d’attestation de carrière longue vu que ma retraite serai pour le 01/08/2024 avant l’accord du rachat du précité trimestre pour ne pas être pris de court.
    Est ce que mon attestation carrière longue sera accordée au vu que je n’ai pas les trimestres requis si je n’ai pas encore procédé au rachat ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 15:48

      Ce retard est désolant mais pas surprenant vu les conditions et les délais imposés pour cette réforme. La CFDT intervient sur ce point.
      Vous pouvez accompagner vos demandes de VPLR et d’attestation de droit à la carrière longue des références indiquées dans la Circulaire Cnav 2023-14 du juillet 2023 au point 1.2.2, soit : Sont retenues au titre de la durée d’assurance cotisée : (...) les versements pour la retraite effectués au titre des années civiles d’apprentissage effectuées dans le cadre d’un contrat conclu entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013, visés au IV de l’article L.351-14-1 CSS (article L.173-7 CSS).
      Si la réponse tarde, n’hésitez pas à effectuer un recours amiable comme expliqué fiche 5.
      Plus vous êtes nombreux à intervenir, mieux ce sera pris en compte.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 16:59

      @Charles

      Bonsoir,

      Vous pourrez faire directement avant le 31 juillet 2024 une demande de retraite car l’attestation carrière longue n’est en aucun cas obligatoire et par conséquent un préalable à une demande de retraite au titre du dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

      • Le 26 octobre 2023 à 08:32

        Bonjour,

        en théorie peut être, mais il faut compter surement un moment pour établir un dossier retraite,donc pour avoir une retraite le 1er aout il faut surement s’y prendre avant le 31 juillet.

        Merci pour vos retours qui aide à y voir un peu plus clair .

        Répondre à ce message

        • Le 26 octobre 2023 à 23:46

          @Charles

          Bonsoir,

          Vous obtiendrez une garantie de paiement si votre demande est faite au moins 4 mois avant votre date de départ.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 octobre 2023 à 17:56

    Bonjour,
    Il semblerait que conformément à l’accord Agirc-Arrco signé le 10 octobre 2023, les salariés "demandant" leurs retraites à compter du 01.12.2023 ne se verront pas appliquer le coefficient minorant de 10% sur leurs pensions agirc-arrco . Le 01/11/2023 je vais demander, via le site internet info retraite, ma retraite anticipée carrière longue pour un départ le 01/04/2024.
    Ma question est la suivante : (les salariés "demandant" leurs retraites à compter du 01.12.2023) = s’agit-il de la date de la demande sur le site internet ou de la date du départ à la retraite ?
    Je vous remercie par avance

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 23 octobre 2023 à 11:12

    Bonjour,
    Je suis né en avril 1964.
    J’ai acquis à fin 2022 162 trimestres cotisés, 166 trimestres retenus/assurances.
    J’ai travaillé l’année de mes 16 ans(apprentissage rémunérée) et j’ai 6 trimestres validés avant la fin de mes 18 ans.
    Je suis au chômage depuis mars 2023 mais mon salaire + solde de tout compte sur cette période est presque 2 fois supérieur au 6762 euros requis pour valider 4 trimestres cette année.
    J’ai déposé une demande de départ en carrière longue à la cnav pour le 1er mai 2024, à l’âge de 60 ans. Je n’ai subi qu’un seul trimestre de chômage durant toute ma carrière jusqu’à cette année. Puis je bien partir en mai 2024 comme c’était initialement prévu ?
    D’autre part, j’ai demandé à la cnav de rectifier un point sur mon relevé de carrière pour 1980 car ils ont retenus seulement 1 mois de salaire pour mon apprentissage rémunérée en tant que tôlier dans 1 garage soit 525 francs alors que j’ai travaillé 5 mois et cumulé 3045 frais. Cela me permettrait d’acquérir un trimestre supplémentaire en 1980 comme le minimum requis est de 2586 francs.
    Merci d’avance pour votre aide
    JP

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2023 à 14:14

      @ JP

      Bonsoir,

      Je suis né en avril 1964. J’ai acquis à fin 2022 162 trimestres cotisés 166 trimestres retenus

      Vous devez regarder à quoi correspondent ces trimestres.Ils peuvent être des trimestres réputés cotisés comme le service militaire par exemple.

      j’ai 6 trimestres validés avant la fin de mes 18 ans

      Votre âge de départ est fixé à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      cette période est presque 2 fois supérieur au 6762

      Donc vous validerez 4 trimestres cotisés ce qui portera votre durée cotisée à 166 trimestres cotisés.

      Je suis au chômage depuis mars 2023

      Vos trimestres de chômage indemnisé 2023 seront négligés et vous pourrez bénéficier en 2024 de 3 trimestres de chômage indemnisé ou 4 trimestres de chômage indemnisé si votre trimestre de chômage était un trimestre de chômage non indemnisé.

      Cela ne changera pas votre durée d’assurance de 166 trimestres cotisés au 31 décembre 2023 puisque :
      1) Votre trimestre avant 2023 est un trimestre de chômage non indemnisé non éligible au dispositif carrière longue.
      2) Votre trimestre avant 2023 est un trimestre de chômage indemnisé mais vous totalisez 4 trimestres cotisés cette année là.
      3) Votre trimestre avant 2023 fait partie des 4 trimestres non cotisés retenus dans votre durée d’assurance.

      En tout état de cause vous totaliserez au 31 décembre 2024 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés. pour une durée d’assurance requise de 171 trimestres.

      Pour partir à compter du 1er mai 2024 cela suppose que vos 4 trimestres non cotisés soient des trimestres réputés cotisés ce qui porterait votre durée d’assurance au 31 décembre 2023 à 170 trimestres et au 31 mars 2024 à 171 trimestres avec 1 trimestre réputé cotisé de chômage indemnisé.

      Concernant vos trimestres d’apprentissage,je vous répondrais quand vous m’indiquerez la nature de vos 4 trimestres non cotisés puisque vous n"en aurez pas forcément besoin.

      Répondre à ce message

      • Le 24 octobre 2023 à 12:24

        Bonjour,
        Merci beaucoup pour votre réponse. Voici les éléments demandés.
        De 1985 à 2022 j’ai travaille a 100% et acquis durant ces 37 années 4 trimestres chaque année au régime général.
        En 1980 = 5 mois apprentissage rémunérée / j’ai demandé à la cnav de rectifier car je devrai avoir droit à 1 trimestre avec le montant de salaire (actuellement 0 trim sinon)
        En 1981 = 4 trim régime général + 1 trimestre chômage rémunéré
        En 1982 = 2 trim service militaire
        En 1983 = 2 trim service militaire + 2 trim régime général
        En 1984 = 4 trim régime général + 2 trim service militaire
        La cnav ne retient bien sur que 4 trim maxi pour ces années là.
        J’ai effectué mon service militaire en 2 séquences car j’ai été engagé au départ et j’ai rompu mon contrat avec l’armée en 1983 avec moins de 1 an de services, j’ai du revenir en 1984 finir une période proratisee pour atteindre les 12 mois obligatoires .
        Voilà vous avez tout le détail, milles mercis pour votre aide. J’aimerai savoir si je peux bien partir en mai 2024 svp.
        Bien cdt
        JP

        Répondre à ce message

        • Le 25 octobre 2023 à 01:51

          @ JP

          Bonsoir,

          J’ai effectué mon service militaire en 2 séquences car j’ai été engagé au départ et j’ai rompu mon contrat avec l’armée en 1983 avec moins de 1 an de services,

          Donc vous devriez avoir en bas de votre relevé de carrière un nombre compris entre 2 et 3 dans la case autres régimes qui correspond à des trimestres FP publique militaire ;
          L’important est de connaître votre date de début et de fin d’engagement puisque vos 2 trimestres de service militaire 1984 ne seront pas retenus.
          Pour le reste vous pourrez si nécessaire comptabiliser 4 trimestres de chômage indemnisé éligibles au dispositif carrière longue.

          A priori votre départ pourrait intervenir à compter du 1er mai 2024 mais votre retraite du privé serait proratisée au maximum au 168/171éme sauf transfert de vos cotisations FP militaire au régime général.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 octobre 2023 à 23:49

    Bonjour,
    Je suis née en mai 1964. J’ai acquis à fin 2022 160 trimestres cotisés et 176 trimestres retenus incluant les 16 trimestres en majoration pour mes 2 enfants.
    j’ai subi une rupture conventionnelle au 01 octobre 2022 et suis donc à Pôle emploi pour la toute 1ère fois de ma vie après avoir travaillé sans interruption depuis que j’ai 18 ans.
    J’ai acquis 8 trimestres avant la fin de 1984 pour mes 20 ans et je souhaiterai partir au plus tôt à la retraite dans le dispositif en carrière longue.
    J’ai 160 trimestres cotisés à fin 2022, je dois donc encore acquérir 11 trimestres à compter de janvier 2023 pour pouvoir en bénéficier.
    Pouvez-vous me dire si mon indemnité chômage ARE qui devrait durer 3 ans me permet d’acquérir 4 trimestres cette année pour 2023 ? et quid de 2024, 2025 ?
    Il est précisé que les trimestres assimilés et pouvant compter dans le calcul de ma demande de retraite anticipée comme les périodes de chômage avec ARE étaient limité à 4 trimestres, est ce bien 4 trimestres maximum par année civile ou pour toute la durée de ma carrière ? Si c’est le cas et si je ne retrouve pas une activité salariée (à 59 ans, vous le savez c’est plus que difficile de retrouver une activité salariée), cela veut dire que pour 2024, je n’aurai acquis aucun trimestre supplémentaire pour ma retraite si je suis toujours à Pole Emploi ? Comment pourrais je atteindre les 171 trimestres requis si je ne retrouve pas un travail ? Et dans ce cas précis, puis je bénéficier d’une partie des trimestres de majoration pour mes 2 enfants, je ne comprends pas à quel moment les 16 trimestres en majoration pour mes 2 enfants pourront me servir pour ma demande de retraite anticipée ? Si non, à quoi serviront ces trimestres pour enfants ???
    Avant la réforme, je pouvais partir dans le cadre des longues carrières à 60 ans, j’avais compris que cette réforme m’impacterai pour 6 mois supplémentaires à savoir 2 trimestres supplémentaires mais pas que je devrai travailler 3 ans voire 4 ans de plus ??? J’ai appelé la CNAV, une jeune femme m’a répondu qu’elle ne savait pas trop mais que pour elle je devrai sans doute partir à l’âge légal soit 64 ans ! je n’en dors plus, merci à vous de m’aider et m’éclairer svp sur ma date de départ en retraite et si je pourrai bien bénéficier du dispositif longue carrière et dans quels conditions.
    Milles mercis !
    Aline

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2023 à 17:21

      @ Aline

      Bonsoir,

      Je suis née en mai 1964. j’ai subi une rupture conventionnelle au 01 octobre 2022

      Donc votre indemnisation ARE s’arrêtera à compter du 1 octobre 2025 alors que vous atteindrez l’âge de 62 ans en mai 2026.Elle ne sera donc pas prolongeable jusqu’à vos 63 ans sauf à bénéficier d’un minimum de 8 mois d’arrêt maladie consécutifs ou non ce qui d’une part vous donnerait 4 trimestres réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue et d’autre part prolongerait votre durée d’indemnisation ARE jusqu’à vos 63 ans date à laquelle vous totaliserez la durée d’assurance requise.Vos trimestres enfants ne vous seront d’aucune utilité puisque vous totaliserez sans eux 171 trimestres validés à cet âge.

      OUI vous bénéficiez en 2023 de 4 trimestres de chômage indemnisé réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue ce qui portera votre durée de cotisation à 164 trimestres cotisés ou réputés cotisés.
      Par contre les trimestres suivants seront uniquement validés et ils ne seront pas éligibles au dispositif carrière longue puisque ceux-ci sont plafonnés à 4 pour toute la carrière.

      Vous devrez donc retrouver un emploi avec une rémunération de 600 heures de smic en 2024 et 450 heures de smic en 2025 pour pouvoir partir au titre du dispositif carrière longue au plus tôt le 1er octobre 2025 date à laquelle vous totalisiez 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés. Bien évidemment si vous validez 4 trimestres de maladie (240 jours consécutifs ou non) il vous suffira de retravailler 450 heures de smic pour acquérir les 3 trimestres manquants ou d’attendre avec votre indemnisation ARE l’âge de 63 ans.

      Dans tous les cas vous pourrez partir à compter de 63 ans âge légal de la retraite de votre génération avec une retraite complète.

      Répondre à ce message

      • Le 23 octobre 2023 à 10:49

        Milles mercis pour votre réponse claire et détaillée ! J’ai eu plus de réponses avec votre écrit qu’en 10 appels avec la cnav, c’est fou. Alors merci encore.
        J’ai une dernière question svp, vous dites que je n’aurai pas besoin de mes trimestres enfants à 63 ans car j’aurais acquis les 171 trimestres requis. Est ce que cela veut dire que seuls mes 4 trimestres 2023 au chômage peuvent compter pour un départ carrière longue mais que si je ne retrouve pas un emploi les trimestres chômages des années 2024 et 2025 seront quand même comptabilisés pour atteindre les 171 trimestres mais pour un départ à l’âge légal de 63 ans me concernant ?
        Cdtl

        Répondre à ce message

        • Le 23 octobre 2023 à 13:27

          @ Aline

          Bonjour,

          OUI Vous validerez durant votre indemnisation pole emploi 4 trimestres assimilés en 2024 et 3 trimestres assimilés au 30 septembre 2025 puisque les trimestres de chômage indemnisé sont acquis par tranche de 50 jours d’indemnisation et plafonnés à 4 dans l’année civile. La validation par la CARSAT s’opérant au dernier jour du trimestre civil.
          Autrement dit votre durée d’assurance sera au 30 septembre 2025 de 171 trimestres validés,durée requise pour une retraite complète à l’âge légal de la retraite de votre génération.
          Si vous n’avez plus de ressources à l’issue de votre indemnisation ARE donc moins de 62 ans vous pourrez bénéficier de l’ASS (équivalent RSA) qui vous apportera des points de retraite supplémentaires jusqu’à vos 63 ans sous réserve de respecter le plafond de ressources car ce sont les revenus déclarés à l’administration fiscale qui sont pris en compte pour l’attribution de l’allocation.Bien évidemment cela suppose que vous restiez inscrite à pole emploi jusqu’à vos 63 ans.
          En tout état de cause vous validerez des trimestres assimilés jusqu’à votre prise de retraite si vous restez inscrite à pole emploi jusqu’à vos 63 ans sachant que vous pourrez sans pénalité cesser d’être inscrite en octobre 2025 date de fin de votre indemnisation ARE puisqu’à cette vous aurez acquis 171 trimestres qui seront validés le 30 septembre 2025.

          Répondre à ce message

          • Le 24 octobre 2023 à 00:28

            @ Aline

            Bonsoir,

            puisqu’à cette date vous aurez acquis

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 23 octobre 2023 à 17:56

    Bonjour,

    Sur le site de la CNRACL je ne sais pas si on parle de trimestres cotisés par défaut et si non où peut on trouver l info ? Cette info me permettant de savoir si je peux prétendre à une retraite anticipée.

    Je vous remercie d avance :)

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2023 à 22:39

      Chaque régime de retraite a ses règles en matière de trimestres. Pour les fonctionnaires, tous les trimestres de service sont considérés comme cotisés (voir fiche 42).

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 16 octobre 2023 à 11:34

    Bonjour, je pensais pouvoir récupérer 1 trimestre de Sivp effectué en novembre et décembre 1986. L’assurance retraite m’indique qu’il ne sera pas validé du fait de la faiblesse de la rémunération 184€ x mois. Il me semblait que peu importe le niveau de rémunération, ces trimestres étaient automatiquement validés.Merci d’avance pour votre réponse et félicitations pour votre travail.

    Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2023 à 11:41

      Cette personne de l’assurance retraite n’a pas été informée par sa direction des nouvelles règles.
      Comme indiqué dans l’article sur la réforme :
      Certains emplois aidés considérés comme des stages de formation professionnelle donnent droit à des trimestres. Les cotisations retraites payées par l’État étaient au forfait, donc insuffisantes pour avoir droit à des trimestres. Il s’agit de stages ayant pour finalité l’insertion dans l’emploi par la pratique d’une activité professionnelle. La loi prévoit la validation en tant que périodes assimilées les périodes de stage à compter de septembre 2023 :
       dont les cotisations sociales ont été prises en charge par l’État et ayant pour finalité l’insertion dans l’emploi par la pratique d’une activité professionnelle définies par décret ;
       les stages pratiques ((loi 79-575) ;
       les stages d’initiation à la vie professionnelle (L980-9 code du travail).
      Le décret ajoute d’autres périodes à compter de septembre 2023 :- Les travaux d’utilité collective (TUC) (décret 84-919) ;
       Les stages Jeunes volontaires (décrets 82-72, 83-349 et 84-648) ;
       Les programmes d’insertion locale (PIL) (décret 87-236) sous réserve que la période ne soit pas déjà prise en considération.
      Le décret ajoute ces périodes à celles donnant droit à 1 trimestre par 50 jours (soit autant de trimestres qu’au cours de l’année civile correspond de fois à cinquante jours la durée).

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 22 octobre 2023 à 15:59

    Bonjour, Je suis né en avril 1964.
    j’ai deux questions :
    Mon relevé indique 1 trimestre enregisté en 1981 et 4 trimestres enregisstés depuis 1982 jusqu’a ce jour.
    Mon estimation de l’assurance retraite m’indique un départ au plus tôt au 1 er octobre 2024 avec 172 trimestres retenus .Pour la carrière longue faut-il 5 trimestres avant la date anniversaire de mes 18 ans ou avant fin décembre 1982 ?

    Dans mon cas pourais-je prendre ma retraite avec 171 trimestres au 1 juillet 2024.

    Si je rachete un trimestre de mon apprentissage pour partir à 60 ans, combien de temps faut-il pour qu’il soit validé.

    Merci

    Michel

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2023 à 02:17

      @MICHEL

      Bonsoir,

      Vous êtes dans le palier 16-18 ans du dispositif carrière longue puisque vous totalisez au moins 5 trimestres validés au 31 décembre 1982 ce qui vous autorise à partir à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Dans mon cas pourrais-je prendre ma retraite avec 171 trimestres au 1 juillet 2024.

      OUI si tous vos trimestres sont cotisés ou réputés cotisés.

      combien de temps faut-il pour qu’il soit validé.

      Si vous êtes né hors 1er avril vous pourriez partir à compter du 1er mai 2024 au lieu du 1er juillet 2024 avec toujours 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés. Un temps variable mais généralement moins de 3 mois.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 22 octobre 2023 à 21:55

    Bonjour,

    Né en 1965, je travaille actuellement comme enseignant titulaire ( Éducation Nationale).
    Je peux partir en retraite anticipée pour carrière longue le 1 juillet 2026 ( j’ai cotisé 6 trimestres avant mes 20 ans).
    Cependant, affecté par une grosse dépression, traité par de nombreux médicaments, ce qui me gêne dans mon travail, mon médecin me préconise de me mettre en maladie dès septembre 2024.
    Si j’accepte, est-ce que je perds le bénéficie de la carrière longue ?
    Pourrais-je tout de même demander la retraite anticipée à mes 61 ans et 3 mois ( 172 trimestres), soit le 1 juillet 2026 ?
    Merci pour votre réponse.
    Bien cordialement,
    Jean-Michel

    Répondre à ce message

    • Le 22 octobre 2023 à 21:59

      Cette fiche ne concerne que le régime général et votre période dans ce régime. Pour les fonctionnaires, il y la fiche 42. La réponse dépend de votre carrière d’où la nécessité d’aller fiche 42 et d’y poser une question éventuellement.
      Si vous êtes mis en congé maladie pendant un durée assez longue, lisez aussi la fiche 40.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 octobre 2023 à 17:42

    Bonjour,
    Je suis de janvier 64, carrière longue
    J’ai un compte penibilite
    Je voulais savoir si les deux trimestres compte pour le calcul de la pension,
    Sur mon compte retraite je voulais savoir si l’augmentation de5% sera prise en compte pour la future retraite merci.

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 octobre 2023 à 05:25

    Bjr je suis rqth depuis 2023 j’ai commencer à travailler comme Tuc ,ces,sivp a partir de ,1984 je travail tjr serai-je longue carrière ou anticiper j’ai actuellement 138 trimestres et je suis fonctionnaire territoriaux catégorie c je travail a 80% aujourd’hui merci de votre réponse cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 19 octobre 2023 à 10:17

      Les trimestres gratuits pour vos emplois aidé de Tuc et autres, ne seront pas pris en compte pour une retraite anticipée.
      POur un fonctionnaire, les règles sont indiquées fiche 42 de ce guide.

      Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2023 à 17:26

      @Catel

      Bonsoir,

      comme Tuc ,ces,sivp a partir de ,1984

      Ces trimestres peuvent vous faire entrer dans un des paliers du dispositif carrière longue mais ils ne seront pas retenus dans la durée cotisée de celui-ci.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 20 octobre 2023 à 13:58

    Bonjour ,
    j’ai contacté le service retraite au 3960 , au sujet du rachat de trimestre apprentissage en début de carriere , pour carriere longue ; je suis né en 1964 et je pensais racheter 3 trimestre d’apprentissage effectués en 1984 , et qui me permettait d’avoir les conditions de carriere longue avant 20 ans ; un ammendement etait en cours no 18841 à ce sujet ; on me dit qu’il ne sera pas appliqué , et que le rachat de trimestre ne sera pas pris en compte pour carriere longue dans la nouvelle réforme ; merci de m’informer des dernieres infos sur le sujet .
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2023 à 14:21

      Comme indiqué dans cette fiche, la réforme 2023 ajoute les trimestres achetés au titre de l’apprentissage par un versement pour la retraite (VPLR). Ces trimestres sont pris en compte dans les trimestres cotisés pour la retraite anticipée carrière longue ou travailleur handicapé. Le versement pour la retraite pour l’apprentissage est expliqué fiche 16 au point 6.
      Faites une demande écrite d’achat de trimestres à prix réduit et vous aurez un devis avant de vous décider.
      Si par la suite, il y a un dote citez la circulaire Cnav 2023-14 du 10 juillet 2023. On peut y lire :
      1.2.2 Les périodes retenues
      « Sont retenues au titre de la durée d’assurance cotisée : (...)
       les versements pour la retraite effectués au titre des années civiles d’apprentissage effectuées dans le cadre d’un contrat conclu entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013, visés au IV de l’article L. 351-14-1 CSS (article L. 173-7 CSS). »

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 octobre 2023 à 17:13

    Bonjour je pars en carrière longue le 1er decembre 2023 j’ai enfin eu la confirmation ! Serais je concerné par la minoration de 10% de l’argic arrco ?
    Merci pour vos réponses
    bon courage à ceux qui attendent…

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 18 octobre 2023 à 18:36

    Bonjour. Je suis née en juillet 72, j’ai commencé à travailler en mai 1990. Je suis concernée par un départ pour carrière longue. D’après mon relevé de carrière je peux partir le 01/08/2034 pour carrière longue avec un certain montant attribué,environ 1650 euros mais quand je regarde le détail à la page suivante je n’ai que à peine 1150 euros de pension et la différence soit 500 euros de retraite complémentaire uniquement à partir de 64 ans ?? J’aurais quand-même travaillé 44ans et demi et j’aurais donc 6 trimestres en plus que les 172…
    On ne peut pas prétendre à la retraite complémentaire avant 64 ans ?
    Merci d’avance pour votre retour. Cdt

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre 2023 à 21:56

      C’est bien de préparer sa retraite dix ans à l’avance, c’est si rare.
      Rassurez vous, vous aurez droit à la retraite complémentaire Agirc-Arrco en même temps que la retraite de base.

      Répondre à ce message

    • Le 18 octobre 2023 à 23:45

      @Martine

      Bonsoir,

      Je suis née en juillet 72

      Effectivement vous pourrez partir à compter de 62 ans âge du palier 18-20 ans du dispositif carrière longue pour votre génération puisque vous ne totalisez pas 5 trimestres en 1990 année de vos 18 ans pour partir à compter de 60 ans dans le cadre du dispositif carrière longue..
      Bien évidemment vous pourrez liquider toutes vos retraites dés le 1er du mois suivant votre 62éme anniversaire sans aucune pénalité.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 18 octobre 2023 à 12:19

    Bonjour,
    Je suis née en janvier 1965, j’ai commencé à travaillé le 02 novembre 1982.
    (paie novembre : 2607,21 francs brut, paie décembre 3271,75 francs brut).
    La carsat ne me valide pas ce trimestre car elle me dit qu’à l’époque mon employeur pratiquait le décalage de paie, donc décembre a été calculé sur 1983.
    De ce fait, mon trimestre n’est pas validé pour l’année 1982 mais sur 1983 et cela m’empêche de bénéficier de mes 5 trimestres l’année de mes 18 ans (donc départ carrière longue l’année de mes 20 ans au lieu de mes 18 ans s’il pouvait être comptabilisé en 1982).
    Voici ma question : est-ce qu’il y a un recours pour faire une demande de validation de ce trimestre en 1982 et si oui quelles sont les démarches à effectuer ?
    En espérant avoir été assez clair, je vous remercie de bien vouloir répondre à ma question.
    Cordialement.
    A. BILLAUD

    Répondre à ce message

    • Le 18 octobre 2023 à 17:13

      Il n’y a pas de recours puisque c’est conforme au droit. Le décalage de paie a arrêté en 2017 avec la DSN, donc la transmission entièrement informatisée de toutes les données sur chacun.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 18 octobre 2023 à 08:40

    Bonjour

    Une de mes conaissances a assisté au webinaire de l’assurance retraite et m’a envyé un tableau

    je ne comprends pas une chose , il est indiqué "avoir cotisé x trimestres avant vos 16 ans " par ex...je pensais que tous les trimestres jeunes comptaient pour entrer ds le dispositif carriére longue .
    Du coup, qui a raison ? y aurat-il une erreur dans le webinaire .?
    Merci et bonne journée
    Michel

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 17 octobre 2023 à 07:34

    Bonjour, je suis né en décembre 1965, j ai été en apprentissage de aout 1982 a juin 1984, ce qui ma apporte 1 seul trimestre aujourd’hui je pourrai partir a 61ans et 9 mois avec mes 172 trimestres en carrière longue, es que si je rachète 4 trimestre d’apprentissage je pourrais partir 60 ans et 9 mois, merci.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2023 à 20:51

      @ Eric

      Bonsoir,

      je suis né en décembre 1965,

      OUI puisque vous totaliserez au moins 4 trimestres au 31 décembre 1983 année de vos 18 ans ce qui vous permettra de partir à compter de 60 ans.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 octobre 2023 à 17:12

    re bonjour a tous et toutes
    j’ai deja envoye des messages sur votre site , et aujourdh’ui je croie que je vais pétér un cable ,
    en fevrier 2023 je verifie mon relevé de carriere qui m’indique qu’au 1 janvier 2023 j’ai obtenue mes 168 trimestres , trop contente je fait donc ma demande de retraite anticipé pour carriere longue , j’envoie a la carsat une demande de carriere longue et je leur envoie mon dossier de majoration de trimestres de mes enfants , le jeudi 30 mars 2023 une personne de la carsat des hauts de france me contacte en me disant qu’il avait bien recu mon dossier de majoration de mes enfants ainsi que mon courrier pour ma demande de retraite anticipe dela il me confirme retraite le 1 octobre 2024 , je recoie le dossier retraite le 3 aout a renvoyé avant le 30 aout je leurs envoies tout les documents et je leur demande de me rectifie les montants sur les années 2011 et 2012 qui ne sont pas correctes , quelques mois apres ne voyent rien changé sur mon relevé de carriere je contacte la carsat au 3960 et je demande des explications sur mon dossier et le personne me répond que ce n’est pas la peine d’appellez sans arret vu que ma retraite est au 1 fevrier 2023 , le jeudi 16 septembre je recoie mon dossier et c’est notifie carriere anticipé pour carriere longue non ouvert , et cela m’indique que j’ai 192 trimestres valides et 161 trimestres cotises , donc retraite a 62 ans et 9 mois donc le 1 decembre 2025 et me raccroche au nez , le jeudi 28 septembre j’ai rendez vous a pole emploi avec une personne de la carsat pour un rendez vous retraite , je lui informe de ce qui m’arrive , il est choqué et surpris de tout cela il regarde mes papiers et me dit de ne pas en resté la et qu’il faut faire un courrier recommandees au président de la commissions de recours a l’amiable de la carsat car pour lui un relevé de carriere fait fois , et il me dit d’appellez quand meme la carsat et demande au moins des explications , et la meme agressivite votre retraite c’est 62 ans et 9 mois et basta , les mois ou années de maladie ou chomages ne donnent pas droit a des trimestres cotises et me raccroche une fois encore au nez , le courrier est partie en recommandees le jeudi 12 octobre j’attend donc le verdicte du président de la commissions de recours , que pensez vous de cela est ce que comme moi vous pensez qu’un relevé de carriere fait fois ou c’est la casat qui va tranché merci d’avance pour vos réponses , j’ai été licencié en fevrier 2019 - 1 ans de csp a 75% et 2 ans de chomage a 57 %- je n’ai pas travaillées en 2020 mais quelques boites d’interim en 2022 et 2023 avec le complement are de pole emploi merci a tous et toutes qui voudrons bien me répondrent cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 15 octobre 2023 à 21:53

      la lecture de cette fiche vous permet de savoir si vous avez droit à la retraite anticipée carrière longue, donc si vous avez 168 trimestres cotisés avant le 1er septembre. Sachant que les trimestres pour enfants ne sont pas pris en compte et seuls 4 trimestres de chômage au cours de la carrière.
      La réforme a entrainé un grand nombre d’appels téléphoniques et l’assurance retraite a embauché 300 CDD qui ont juste des fiches pour répondre.
      La procédure de recours amiable expliquée fiche 5 de ce guide suppose que vous ayez raison en droit. Si vous n’avez que 161 trimestres cotisés, vous n’y avez pas droit.

      Répondre à ce message

    • Le 16 octobre 2023 à 08:33

      @ lecoq

      Bonjour,

      est ce que comme moi vous pensez qu’un relevé de carrière fait fois

      OUI mais dans le cas du dispositif carrière longue c’est à vous de totaliser les trimestres éligibles à ce dispositif puisqu’il n’est pas indiqué sur le relevé.
      Pour connaître votre nombre de trimestres cotisés ou réputés cotisés éligible au dispositif carrière longue ,vous devez aller sur le site internet de l’assurance retraite et cliquer sur relevé régime général ou vous verrez la nature des trimestres validés.
      Ensuite vous ajouterez au nombre inscrit en bas du relevé trimestres cotisés pour le minimum les trimestres réputés cotisés sachant que vous ne pouvez pas valider plus de 4 trimestres par an.
      Vous pourrez ajouter en cas d’activité dans un autre régime de retraite les trimestres cotisés ou réputés cotisés dans ce régime.Le total vous donnera votre nombre de trimestres éligibles au dispositif carrière longue.
      Les trimestres réputés cotisés servant à compléter 4 trimestres une année X sont pour les femmes dans la limite de 4 pour toute la carrière les trimestres de chômage indemnisé,de maladie,de congé parental si vous avez perçu l’AVPF versée par la CAF et tous les trimestres maternité.( I-J du congé maternité). Si vous avez été apprentie vous pouvez racheter les trimestres non validés durant votre apprentissage qui seront considérés comme trimestres cotisés au même titre que vos éventuels trimestres de pénibilité.

      j’ai été licencié en février 2019

      Vous avez pu acquérir 4 trimestres cotisés si votre licenciement est intervenu le 28 février et que vous avez cotisé 600 heures de smic ou 2 trimestre si vous avez été licencié début février et que vous avez cotisé 300 heures de smic. ( 1.504,50 euros pour 1 trimestre).Vous pourrez compléter l’année 2019 et l’année 2020 avec un total de 4 trimestres de chômage indemnisé si vous ne totalisez aucun trimestre de chômage utile ( permettant d’obtenir ou d’approcher une durée validée de 4 trimestres une année donnée) avant votre licenciement.

      quelques boites d’interim en 2022 et 2023

      Vous validerez en 2022 1 trimestre cotisé avec 150 heures de smic soit 1.585,50 euros pour un trimestre et en 2023 vous validerez un trimestre cotisé avec un salaire de 1690,50 euros jusqu’au 1er mai ensuite avec un salaire de 1728 euros.

      cela m’indique que j’ai 192 trimestres valides et 161 trimestres cotises ,

      Cela suppose qu’une majoration enfants de 24 trimestres (3 enfants ) non éligible au dispositif carrière longue est comptabilisée dans votre durée d’assurance et que vous totalisez 7 trimestres non cotisés.Vous devez donc contrôler à quoi correspondent ces 7 trimestres pour connaître le nombre réputés cotisé à ajouter à vos 161 trimestres cotisés ce qui fixera votre durée éligible au dispositif carrière longue.

      Née début 1963 vous devrez totaliser 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés sauf si vous demandez l’application de la clause de sauvegarde réservée aux assurés totalisant 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 donc pour les mono-assurés au régime général 168 trimestres au 30 juin 2023.
      Bien évidemment cela suppose que vous totalisiez un minimum de 5 trimestres validés au 31 décembre 1983.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 14 octobre 2023 à 02:25

    Bonjour,
    Née en septembre 63, ma date de départ anticipée était, avant reforme ,le 1er octobre 24. Puis je demander l’application de la clause de sauvegarde et de combien de trimestre serait alors retardé mon départ ? Cette demande de clause de sauvegarde doit elle être faite uniquement en recommandé ou remise d’une lettre lors d’un rendez vous avec un agent CARSAT ? Par avance je vous remercie de votre réponse. Cdlt.

    Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2023 à 10:52

      Vous avez droit à la cause de sauvegarde si vous avez 168 trimestres cotisés avant le 1er septembre 2023. Si vous avez 170, la clause est inutile.

      Répondre à ce message

      • Le 14 octobre 2023 à 12:27

        Ok merci pour votre réponse. Juste pour être sure d’avoir tout compris . Si avant reforme j’étais autorisée à partir au 1er octobre 24 j’avais alors 168 trimestres donc je comprends que 6 mois plus tard j’aurais 170 trimestre ; Ma date de départ anticipée sera alors reportée de 6 mois . Est ce que mon raisonnement tient ?

        Répondre à ce message

    • Le 14 octobre 2023 à 13:30

      @ Latine

      Bonsoir,

      Vous pouvez uniquement demander l’application de la clause de sauvegarde si vous totalisez au 31 août 2023 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés ce qui ne semble pas être le cas puisqu’un départ au 1er octobre avant réforme suppose une durée de cotisation éligible au dispositif carrière longue de 167 trimestres et 2 mois au 31 août 2023.

      Vous pourrez partir à compter du 1er avril 2024 avec 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés et sans malus sur votre retraite complémentaire puisque celui-ci disparait pour les nouveaux retraités à compter du 1er décembre 2023.

      Répondre à ce message

      • Le 14 octobre 2023 à 19:01

        Ok merci pour votre confirmation, je me sens moins seule dans tout ça.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 mars 2023 à 23:28

    Arrêt des débats au Sénat sur demande du gouvernement
    Surprise, l’examen de la réforme des retraites s’arrête plus tôt que prévu au Sénat. Le gouvernement vient de dégainer vendredi 10 mars 2023 l’arme constitutionnelle du vote bloqué devant le Sénat, alors qu’il restait un millier d’amendements à examiner jusqu’à dimanche. L’article 44 alinéa 3 de la Constitution, auquel le ministre du Travail, Olivier Dussopt, a eu recours, permettra au Sénat de se prononcer "sur l’ensemble du texte" en discussion en ne retenant que les amendements proposés ou acceptés par le gouvernement.
    Les incertitudes sur l’avenir des carrières longues demeurent. Il faut attendre le vote de la loi au Sénat pour savoir ce que le gouvernement a retenu. Puis attendre la réunion de la commission mixte paritaire (majorité de macronistes et LR) pour savoir ce qui sera inscrit dans la loi. Puis attendre le vote définitif ou pas des députés.

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2023 à 16:48

      Le site du Sénat publie la liste des amendements retenus par le Gouvernement dans le cadre du vote unique en application de l’article 44, alinéa 3 de la Constitution et de l’article 42, alinéa 9 du Règlement.
      Cette liste ne porte que sur les articles pas encore débattus, articles 9 à 16.
      Faut-il supposer que tous ceux adoptés aux articles précédents sont acceptés par le gouvernement, probablement s’il veut que la majorité sénatoriale vote le projet de loi.
      Il me semble que le gouvernement et la droite au Sénat se sont entendus sur le projet de loi qui sera voté demain soir, même si tous les amendements ne sont pas votés.

      Répondre à ce message

      • Le 12 mars 2023 à 10:12

        Dans la petite loi adoptée au Sénat le 11 mars au soir, on peut lire ces changements par rapport au texte initial du gouvernement et concernant les carrières longues :
         « un des quatre âges, dont le plus élevé ne peut excéder vingt et un ans » ;
         pour ceux nés en 1962 et 1963 selon l’objet de cet ajout au 351-8 ; l’ajout se place après ce texte : Bénéficient du taux plein même s’ils ne justifient pas de la durée requise d’assurance ou de périodes équivalentes dans le régime général et un ou plusieurs autres régimes obligatoires : « 4° ter Les assurés dont l’âge mentionné au premier alinéa de l’article L. 351 ?1 est abaissé, dans des conditions prévues à l’article L. 351 ?1 ?1 [traite des carrières longues] ; » C’est bien le décret d’application qui compte pour cet amendement.

        Répondre à ce message

        • Le 15 mars 2023 à 23:03

          En lisant certains messages, je pense avoir compris le sens du fameux amendement 4576 pour ceux nés en 1962 et 1963 selon l’objet. L’amendement ajoute au 351-8 CSS après ce texte :
          Bénéficient du taux plein même s’ils ne justifient pas de la durée requise d’assurance ou de périodes équivalentes dans le régime général et un ou plusieurs autres régimes obligatoires : « 4° ter Les assurés dont l’âge mentionné au premier alinéa de l’article L. 351-1 est abaissé, dans des conditions prévues à l’article L. 351-1-1 [traite des carrières longues].
          A mon avis, cette nouvelle rédaction permet aux travailleurs ayant droit à la retraite anticipée carrière avec 168 trimestres cotisés de partir en retraite sans décote, donc avec le taux plein, même s’il leur manque deux trimestres s’ils sont nés en 1963 ou 1 trimestres si né en 1962. Leur retraite reste calculée au prorata, soit pour les 1962, un montant du Sam de 168/169e et pour les 1963 un montant du Sam de 168/170e.
          La rédaction du décret devra en tenir compte et permettre de partir en retraite sans avoir les trimestres requis.
          Cela reste une hypothèse à vérifier.

          Répondre à ce message

          • Le 16 mars 2023 à 06:38

            Bonjour Claude

            Je note que vous ne partagez pas le point de vue de PO.
            C est vrai qu’il est difficile de l interpréter.
            Je suis d accord avec vous, il faudra attendre la redaction du décret si cet amendement a été repris par la commission paritaire
            A suivre ...

            Répondre à ce message

          • Le 16 mars 2023 à 18:34

            Merci Claude de cette analyse même si il reste à s en assurer ; Effectivement, dans cet amendement (de coordination) il est bien question dans les mots de pouvoir partir même si « on » ( les carrières longues 1962 et 1963) n’a pas le nombre de trimestres nécessaire donc la bonne clef de lecture peut très bien être la vôtre
            Une question toutefois : avec le 49-3 utilisé …….les amendements adoptés (donc le 4576) sont ils respectés pour leur application ? ou bien le fait d avoir utilisé le 49-3 remet il tout à plat ? et ils font pour tout, tout ce qu’ils veulent !? et on découvrira au moment des décrets ? ….

            Répondre à ce message

            • Le 17 mars 2023 à 07:23

              Bonjour,
              né le 07/12/1963 168 trim .cotisés et 169 validés ( 6 trim. avant 18 ans .10 trim. avant 20 ans ) je devais partir le 01 janvier 2024.Avec la nouvelle réforme je pense avoir compris que je pourrais toujours partir le 1 janvier 2024 mais avec mes trimestres proratisés . Est ce correct ? quel incidence sur ma retraite ?
              Vous pouvez me confirmer que je peux espérer un départ pour le 01/01/2024
              Merci pour votre aide et bonne journée

              Répondre à ce message

              • Le 17 mars 2023 à 23:48

                @ jean-michel

                Bonsoir,

                Vous pouvez me confirmer que je peux espérer un départ pour le 01/01/2024

                NON,car le texte votè par la CMP ne prévoit pas de proratisation pour le dispositif carrière longue.

                Elle prévoit uniquement l’alignement de la durée de cotisation commune pour tous les paliers carrières longues.

                Donc le palier 16-18 ans dont vous dépendez vous permet de partir à compter de 60 ans avec une durée de cotisation de 170 trimestres.

                Répondre à ce message

        • Le 16 mars 2023 à 07:51

          Bonjour et merci pour votre engagement.
          Pour ceux nés en 1964, en carrière longue, nous devions avoir 169 trimestres pour partir à 60 ans, si commencé avant 18 ans. Avec la nouvelle réforme, il faudra 172 trimestres.
          Est ce que cela passe directement de 169 à 172 ou y a t’il une progressivité comme pour les carrières normales ?
          Merci.

          Répondre à ce message

          • Le 16 mars 2023 à 10:20

            Aucune progressivité n’est annoncée, malheureusement.

            Répondre à ce message

            • Le 17 mars 2023 à 10:31

              Bonjour,
              Donc si il n’y a pas de progressivité il ne faut pas dire qu’on est carrière longue !!!
              C’est la double punition !

              Répondre à ce message

          • Le 16 mars 2023 à 23:56

            @Musicor

            Bonsoir,

            Avec la nouvelle réforme, il faudra 172 trimestres. Pour ceux nés en 1964

            NON,tous les assurés de la génération 1964 devront cotiser 171 trimestres pour pouvoir partir en retraite en respectant l’âge légal correspondant à leur situation lors de leur début d’activité.(carrière longue ou normale).

            Répondre à ce message

            • Le 13 octobre 2023 à 16:06

              Bonjour,
              je suis né le 21/01/64 je suis en carrière longue 8 trimestres avant 20ans j’ai aussi un compte penibilite 168 trimestres cotisé fin 2023 à quelle âge je peux demander ma retraite merci beaucoup.

              Répondre à ce message

              • Le 14 octobre 2023 à 13:21

                @ Mathis

                Bonjour,

                2 cas de figures se présentent :

                1) Vous totalisez 5 trimestres validés au 31 décembre 1982 alors vous pourrez partir à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.Vos points de pénibilité pourraient vous valider un ou plusieurs trimestres réputé cotisés.(voir fiche 11).

                2) Vous ne totalisez pas 5 trimestres validés au 31 décembre 1982 mais au moins 5 trimestres validés au 31 décembre 1984 alors vous ne pourrez partir qu’à compter de 60 ans et 6 mois,les autres conditions restant inchangées.

                Donc au mieux,soit à compter du 1er février 2024 dans le cas 1 avec 3 trimestres de pénibilité,soit à compter du 1er août 2024 dans le cas 2 avec un trimestre de pénibilité.
                Si le total de vos points de pénibilité est insuffisant pour valider un trimestre de pénibilité votre départ pourra intervenir à compter du 1er octobre 2024.

                Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 12 octobre 2023 à 13:25

    Bonjour
    Je ne sais pas si plusieurs personnes ont le même problème que moi,j’ai envoyé ma demande d attestation de carrières longues en juin a la carsat, pour partir le 1 Avril 2024.
    Avec 170 trimestres (60 ans et trois mois).
    J ai téléphoné plusieurs fois en me disant qu elle est en cours de traitement, et je ne vois rien arriver.
    Es ce normal ?
    Merci pour votre réponse
    Antoine

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2023 à 17:06

      Rien n’est habituel avec cette réforme appliquée dans des délais très courts surchargeant les régimes de retraite.

      Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2023 à 18:27

      @ Foucour Antoine

      Bonsoir,

      L’attestation carrière longue n’est en aucun cas obligatoire,vous pouvez faire directement votre demande de retraite.

      Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2023 à 20:32

      Temoignage Bonsoir Antoine je suis dans le même cas, attestation racl envoyée le 9 juin délai de traitement moyen indiquée par la Carsat 4 mois et toujours rien à ce jour lors de mon rdv physique début septembre le conseiller m’informe que mon attestation est acceptée provisoirement car ma date de départ au 1er avril est encore loin et que ma situation pourrait évoluer je suis précise que je suis salariée du privé lorsque je lui ai indiqué que je n’avais pas connaissance de cette info il m’a été répondu : c’est normal on n’a pas le droit de vous le dire ..... pour info Je viens d’envoyer ma demande de retraite à la Carsat et agirc arrco sans avoir reçu ladite attestation bonne soirée et toujours intéressant d’avoir vos témoignages et de précieux conseils ici

      Répondre à ce message

      • Le 12 octobre 2023 à 21:51

        Merci pour votre témoignage. Il y a aussi des rigolos parmi les conseillers ! Ils sont surchargés de travail par la réforme, souvent pas formés à tous les changements et il y en a beaucoup, donc la consigne est de traiter en priorité les prochaines départs. Et pas de dire que la réglementation va à nouveau changer.

        Répondre à ce message

    • Le 13 octobre 2023 à 14:45

      Bonjour,
      Tout d’abord merci à Claude et p-o pour leur aide et réponses bien utiles sur ce site.
      Pour info, j’avais demandé une attestation de carrière longue fin avril 2023 pour un départ en retraite au 1 janvier 2024, je ne l’ai jamais reçue malgré plusieurs relances. J’ai donc fait ma demande le 10 août sur le site info retraite, l’étude de ma demande a débutée le 31 août, le 18 septembre j’ai reçu un mail me confirmant la validité de ma demande pour le 1 janvier 2024 et le 20 septembre j’ai reçu ma notification de départ par courrier postal. J’avoue avoir été surpris par la rapidité du traitement de ma demande et que mon relevé de carrière avait été mis à jour il y a 2 ans environ.
      cdt

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 12 octobre 2023 à 16:51

    bonjour, née en juillet 2023, mon relevé de carrière à ce jour m’indique que je pourrai faire valoir mes droits à la retraite dans le cadre d’une carrière longue (5 trimestres avant 20 ans) le 1er octobre 2024. J’ai validé quatre trimestres en 2023 (compte tenu du montant de ma rémunération) mais je suis, depuis mars 2023, au chômage. Etant en carrière longue, j’ai vu que je ne pouvais pas utiliser les trimestres de chômage puisque j’ai déjà été au chômage en 1996 et que ceux-ci sont bien comptabilisés sur mon relevé.
    Pour pouvoir prétendre à un départ au 1er octobre 2024, je souhaitais savoir si je devais retrouver du travail en janvier 2024 jusqu’au 30 septembre 2024 et ce pour un montant suffisant me permettant de valider les trois derniers trimestres ou puis-je valider ces trois derniers trimestres en ne travaillant que deux mois (et avec un salaire suffisant) ?
    je vous remercie par avance de votre réponse, même l’assurance retraite ne sait pas me répondre.

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2023 à 18:24

      @ANTOINE Nathalie

      Bonsoir,

      Vous devez travailler en 2024 un minimum d’un mois et demi (45 jours) avec une rémunération égale à 450 heures de slmic pour acquérir en 2024 vos 3 trimestres manquants qui ne seront validés qu’au 30 septembre 2024 pour un départ à compter du 1er octobre 2024.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 12 octobre 2023 à 14:12

    Bonjour,
    J’ai un dossier d’une personne née le 21 août 1963 qui a travaillé 6 trimestres avant 1983 et 164 trimestres avant la 1er septembre 2023.
    Il cumule à fin 2022 162 trimestres.
    Peut-il partir en retraite avant le 1er janvier 2025 (quand il aura cumulé 170 trimestres) ?
    Merci d’avance,
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2023 à 16:45

      Oui, dès qu’il remplit les conditions le droit est ouvert.

      Répondre à ce message

    • Le 12 octobre 2023 à 18:19

      @Oytana

      Bonsoir,

      Peut-il partir en retraite avant le 1er janvier 2025

      NON puisqu’il n’est pas éligible à la clause de sauvegarde.(168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023).
      Pour rappel 4 trimestres sont acquis avec 600 heures de smic mais validés 1 par 1 au dernier jour du trimestre civil.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 9 octobre 2023 à 16:26

    Bonjour,

    Je suis en carrière longue ; je devais, avant la réforme, prendre ma retraite à taux plein le 1 octobre 2023 avec 168 trimestres car je suis né en 1963

    Avec la réforme, ma nouvelle date de départ est fixée le 1 avril 2023 (170 trimestres).
    Risquant d’être licencié pour motif économique à la fin de l’année 2023 car ma société ne va pas bien, je risque de devoir m’inscrire à pole emploi début 2024 pour en principe un trimestre.
    Ma question : du fait cette situation si je ne trouve pas de nouveaux employeurs pendant ces 3 mois (de janvier à mars 2024), est-ce que ma date départ le 1 avril 2024 sera toujours possible étant chômeur ? (je rappelle que je suis en carrière longue...)

    En vous remerciant
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre 2023 à 23:25

      La réponse dépend de votre carrière. Si vous n’avez pas eu besoin de trimestres de chômage pour arriver à vos 169 trimestres cotisés, en 2024 le 1er trimestre sera réputé cotisé pour arriver à 170 et vous aurez droit à la retraite anticipée carrière longue.

      Répondre à ce message

    • Le 10 octobre 2023 à 17:17

      @ Lataupe

      Bonsoir,

      Plusieurs cas de figures se présentent :

      1) Vous totalisez au plus 3 trimestres de chômage indemnisé utiles dans votre carrière.Alors vous obtiendrez 1 trimestre réputé cotisé en 2024 au titre du chômage indemnisé et votre date de départ restera inchangée.

      2) Vous totalisez au moins 4 trimestres de chômage indemnisé utiles dans votre carrière .Alors vous aurez l’option soit de retravailler un minimum de 15 jours avec une rémunération de 150 heures de smic,soit d’obtenir de votre médecin traitant un arrêt de travail consécutif ou non d’au moins 60 jours pour obtenir un trimestre maladie réputé cotisé sous réserve de n’en comptabiliser au 31 décembre 2023 qu’un maximum de 3 dans toute votre carrière .

      Le mieux pour vous serait d’être licencié au 31 janvier 2024 ce qui vous validerait un trimestre cotisé au 31 mars 2024 pour un départ au 1er avril 2024.

      Répondre à ce message

      • Le 11 octobre 2023 à 23:06

        Bonjour,

        Merci pour vos informations précieuses ; je n’ai jamais (par chance...) obtenu de trimestres non cotisés, que ce soit par le chômage, la maladie ou le service militaire, donc même avec un trimestre non cotisé début 2024, je pourrai donc faire valoir mon droit à la retraite le 1 avril 2024.

        Bien à vous deux.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 octobre 2023 à 18:20

    Bonjour,
    Mon relevé de carrière sur le site INFO RETRAITE indique que j’ai cotisés 161 trimestres et qu’il me reste 11 trimestre pour partir à la retraite à taux plein et 173 validés ’au 1er janvier 2023)
    Mon relevé de carrière sur ASSURANCE RETRAITE indique 150 trimestres cotisés et 173 validés

    Je précise que je suis née en janvier 1965, et que cumulés 6 trimestres avant la fin de mes 18 ans et que j’ai eu 2 enfants . Je pense prétendre à une carrière longue.

    Après appel téléphonique et RDV physique à la CARSAT, ces derniers ne veulent rien entendre.

    J’ai donc déposé ma demande de carrière longue afin que mon dossier soit étudié et également une réclamation reprenant ces informations.

    Lorsque je consulte ma simulation de départ, on m’annonce en janvier 2027 avec 177 trimestres cotisés.
    D’après mon calcul je devrais partir au 1er octobre 2025 !!

    Qu’en pensez vous ?

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2023 à 20:34

      @ Marielle

      Bonsoir,

      Les trimestres éligibles au dispositif carrière longue sont uniquement les trimestres cotisés ou réputés cotisés.
      Vous dépendez du palier 16-18 ans du dispositif carrière longue avec 6 trimestres validés au 31 décembre 1983.Vous pourrez partir en retraite à compter de vos 60 ans sous réserve de totaliser une durée d’assurance de 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Votre durée d’assurance validée de 173 trimestres vous permet si vous avez des revenus suffisants de stopper votre activité pour une prise de retraite à l’âge légal de la retraite de votre génération soit à 63 ans et 3 mois.

      Vous pouvez ajouter à votre durée cotisée de 150 trimestres les trimestres réputés cotisés dans la limite d’un maximum total de 4 trimestres par an.Le résultat obtenu fixera votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue.
      Les trimestres réputés cotisés sont pour les femmes dans la limite de 4 par catégorie pour toute la carrière les trimestres de chômage indemnisé,les trimestres de maladie,les trimestres de congé parental pour les assurées ayant perçu de l’AVPF et tous les trimestres maternité (indemnités journalières congé de maternité).

      A vous lire la CARSAT a déjà reporté 16 trimestres enfants non éligibles au dispositif carrière longue et 7 trimestres non cotisés qui peuvent éventuellement être des trimestres réputés cotisés ce qui explique la différence entre 150 et 173 trimestres.
      La différence entre les informations de la carsat et d’info retraite correspondent à une année de décalage.
      La carsat n’a pas comptabilisé l’année 2022 et info-retraite a limité au 12/16éme vos trimestres enfants.

      Vous trouverez sur le site de l’assurance retraite ou sur le site info-retraite la nature des différents trimestres validés en cliquant sur relevé régime général.Vous ajouterez au nombre indiqué dans la case trimestres cotisés pour le minimum les éventuels trimestres réputés cotisés ce qui fixera votre durée d’assurance au dispositif carrière longue et par conséquent votre âge de départ.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 11 octobre 2023 à 10:07

    Bonjour je suis née le 14 octobre 1965, j’ai 4 trimestres avant mes 18 ans je suis donc disposé à une carrière longue. On m’a renseigné que je pourrais partir au 1er octobre 2026 mais que je peux faire un dossier concernant mes 3 enfants qui pourrait me faire gagner 1 an et donc partir au 1er novembre 2025 soit a mes 60 ans. Est ce vrai ? Merci pour votre retour. Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2023 à 11:40

      Cette fiche vous indique les trimestres cotisés et réputés cotisés pris en compte pour cette retraite anticipée. Les trimestres gratuits pour enfants ne sont pas pris en compte.

      Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2023 à 20:47

      @ Gautiier

      Bonsoir,

      C’est uniquement exact si vous avez pris un congé parental d’un an et perçu de l’AVPF pendant celui-ci.

      Vous ne pouvez totaliser au mieux la durée d’assurance demandée par le dispositif carrière longue (172 trimestres cotisés ou réputés cotisés) qu’au 31 décembre 2025 puisqu’on ne valide les trimestres qu’au dernier jour du trimestre civil.( 4 trimestres à 18 ans,12 trimestres à 20 ans,172 trimestres au 31 décembre de l’année de vos 60 ans).
      Donc un départ à compter du 1er janvier 2026 avec 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 11 octobre 2023 à 15:46

    Bonjour,
    Cotise t-on pour la retraite sur une prime de départ à la retraite ?
    je suis censée partir en carrière longue le 01/10/2024. Il me sera versé cette année là une prime de départ retraite et des congés payés, ainsi cette année 2024 ferait partie des 25 meilleures années, si cotisation sur la prime départ retraite.
    Dans ce cas, dois je demander ma retraite que le 01/01/2025, pour que l’année 2024 entre dans le calcul du montant de ma retraite ?
    En vous remerciant, Véronique

    Répondre à ce message

    • Le 11 octobre 2023 à 17:54

      Comme indiqué fiche 21, pour que les salaires de l’année soient prise en compte il faut prendre votre retraite le 1er janvier.
      Comme indiqué fiche 18, l’indemnité de départ en retraite est du salaire soumis à cotisations.

      Répondre à ce message

      • Le 11 octobre 2023 à 21:32

        Merci beaucoup Claude, j’avais un doute car j’ai confondu prime de départ à la retraite avec indemnité de mise à la retraite. Merci Merci Merci :)
        Véronique

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 4 octobre 2023 à 15:21

    Bonjour, pour bénéficier d’un départ en carrière longue, j’entend parler de 4 trimestres de chaumage maxi autorisé, j’aimerai savoir si-ils doivent se trouver dans la période de 16 à 21 ans ou au cours de toute une carrière ?
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre 2023 à 15:37

      Comme indiqué, c’est pour toute la carrière.

      Répondre à ce message

      • Le 5 octobre 2023 à 10:09

        Bonjour Claude, merci pour votre réponse, pourriez vous m’orienter sur le texte législatif qui précise cette obligation ?
        Sur la fiche pratique du service-public.fr il est dit :
         1 Quelles sont les conditions à remplir pour partir en retraite anticipée pour carrière longue ?
        Réponse : Avoir un nombre déterminé de trimestres d’assurance retraite cotisés dont un certain nombre avant 16, 18, 20 ou 21 ans
        il est précisé que certaines périodes peuvent être prises en compte comme trimestres cotisés, notamment les périodes suivantes :
        Périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres.
        Je ne retrouve pas là les précisions que vous avancées (4 trimestres maxi dans une carrière).

        Cordialement
        Robin

        Répondre à ce message

        • Le 5 octobre 2023 à 22:52

          Vous me recopiez la même chose :
          « Périodes de chômage indemnisé, dans la limite de 4 trimestres. »
          Dans la limite de 4 trimestres, c’est clair !

          Répondre à ce message

          • Le 10 octobre 2023 à 15:57

            Bonjour Claude et P-O,
            Eureka j’ai compris !!!!
            il fallait bien être à deux pour réussir à me faire comprendre cette équation.
            Encore un grand merci pour votre patience et vos explications.
            Cordialement
            Robin

            Répondre à ce message

      • Le 5 octobre 2023 à 14:48

        En sommes, si j’ai bien compris, même si j’ai 5 trimestres validés et travaillés avant 20 ans et que j’ai plus de 4 trimestres de chaumage dans ma carrière je ne peux prétendre à un départ anticipé pour carrière longue ?

        Répondre à ce message

        • Le 5 octobre 2023 à 15:13

          Non, ce n’est pas ce qui est écrit. Les trimestres de chômage inscrits dans votre relevé de carrière les années où vous n’avez pas 4 trimestres cotisés ne comptent pas pour la retraite anticipée carrière longue. Regardez votre relevé de carrière.

          Répondre à ce message

        • Le 5 octobre 2023 à 19:48

          @Robin

          Bonsoir,

          je ne peux prétendre à un départ anticipé pour carrière longue ?

          NON il faut différencier les conditions d’entrée et de sortie du dispositif carrière longue.

          A l’entrée tous les trimestres validés quelque soient leur nature travaillés ou non comptent.
          A la sortie seul les trimestres cotisés ou réputés cotisés sont pris en compte.

          Vous restez éligible au dispositif carrière longue si vous atteignez avant l’âge légal de la retraite de votre génération la durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée demandée à votre génération.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 septembre 2023 à 19:00

    Bonjour,

    J’ai demandé ma retraite en juin 2023 pour le 1er Octobre 2023 et à ce moment là (avant la nouvelle réforme) le site lassuranceretraite me confirmait cette date comme la première possible. C’était au titre de ma carrière longue (j’ai 5 trimestres à la fin de l’année de mes 20 ans) et j’ai 168 trimestres valides (dont 4 de chômage, le maximum) au 1er octobre.

    Les décrets d’applications ont changé la donne car on me demande maintenant 1 trimestre de plus (169) pour être né en 1962 et comme je serai demandeur d’emploi à partir du 4ème trimestre (si je n’ai pas ma retraite), je ne cumulerai plus de trimestres au titre de la carrière longue (car j’ai déjà le nombre de 4 maximum), donc cela repousse au final la date d’un an (01/10/2024).

    Ma question est la suivante :
    Comme j’ai perçu un solde de tout compte et des congés payés en juillet/aout pour un montant supérieur à celui nécessaire pour valider un trimestre, puis je faire faire appel à la dérogation qui dit que les personnes ayant cumulé 168 trimestres au 1er septembre ne sont pas impactés par le trimestre supplémentaire ?

    Ou va-t-on me dire que le décompte ne se fait qu’en fin de trimestre et que de ce fait ils considèrent 167 seulement au 1er septembre, qu’ils considéreront 168 au 1er octobre mais qu’à cette date ce ne sera plus 168 mais 169 à valider...

    Merci d’avance pour votre expertise sur ce cas très limite...

    Répondre à ce message

    • Le 25 septembre 2023 à 19:13

      Comme indiqué fiche 19, on ne compte un trimestre la dernière année de travail qu’à la fin de chaque trimestres civil. Vous ne pouvez donc obtenir que deux trimestres le 31 août. Votre analyse est exacte.
      Toutefois, vous aurez vos 169 trimestres cotisés fin 2023 grâce à vos cotisations en particulier en juillet août 2023 et vous pourrez partir le 1er janvier 2024.

      Répondre à ce message

      • Le 6 octobre 2023 à 18:34

        Merci. En fait comme j’avais un CDD qui s’est terminé cet été et que j’ai déjà les 4 trimestres maximum de chômage acceptés en carrière longue, je pense que je ne pourrai partir qu’après avoir retrouvé un travail et obtenu un salaire me permettant de valider un trimestre supplémentaire pour arriver à 169.
        Faute ce cela je partirai à 62,5 âge légal pour ma date de naissance (1962).
        Est ce exact ?

        Répondre à ce message

        • Le 6 octobre 2023 à 18:44

          Si vous avez cotisé en six mois de CDD l’équivalent de 600 heures de Smic vous aurez droit à 4 trimestres cotisés fin 2023 (lisez la fiche 19). Dès que vous avez 169 trimestres cotisés, vous avez droit à la retraite anticipée.

          Répondre à ce message

        • Le 9 octobre 2023 à 19:53

          @ LABIDOIRE

          Bonsoir,

          2 cas de figures se présentent.

          1) Vous comptabilisez dans vos 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés 4 trimestres acquis par vos cotisations 2023 (600 heures de smic)
          2) Vous comptabilisez dans vos 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés 3 trimestres validés cotisés ou réputés cotisés au 30 septembre 2023 et vous avez acquis par vos cotisations 2023 (600 heures de smic) 4 trimestres.

          Dans le cas 1 vous devrez travailler un minimum de 15 jours et cotiser sur 150 heures de smic en 2024 et partir en retraite à compter du 1er avril 2024.
          Dans le cas 2 vous pourrez partir dés le 1er janvier 2024 puisque le dernier trimestre cotisé sera validé le 31 décembre 2023.

          Répondre à ce message

          • Le 10 octobre 2023 à 15:13

            C’est parfaitement clair. Je vous remercie beaucoup pour ces réponses détaillées.

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 octobre 2023 à 07:50

    Bonjour,

    Né le 06 avril 1966, j’ai 11 trimestres avant la fin de l’année de mes 20 ans (qui me fait partir à 62 ans et 2 mois selon le simulateur info retraite) mais seulement 3 avant la fin de l’année de mes 18 ans.
    Si je rachète 2 trimestres d’apprentissage, est-ce que cela me fera passer dans la tranche 18 ans et est-ce que mon age de départ sera plus tôt ?
    Je ne trouve pas de simulateur qui soit capable de me donner une réponse.

    Merci par avance.

    Répondre à ce message

    • Le 10 octobre 2023 à 10:48

      Si vous connaissez la règle, pas besoin de simulateur. Si vous avez 5 trimestres l’année de vos 18 ans, il vous faut 172 trimestres cotisés et réputés cotisés (ce qu’un simulateur ne sait pas faire seul, et à partir de 60 ans votre droit à la retraite anticipée s’ouvre.

      Répondre à ce message

    • Le 10 octobre 2023 à 16:55

      @ Bruno

      Bonjour,

      Si je rachète 2 trimestres d’apprentissage, est-ce que cela me fera passer dans la tranche 18 ans

      OUI puisque vous totaliserez avec ce rachat éligible au dispositif carrière longue au moins 5 trimestres au 31 décembre 1984 année de vos 18 ans.

      est-ce que mon age de départ sera plus tôt ?

      OUI il sera à compter de 60 ans mais vous devrez aussi totaliser une durée d’assurance de 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour pouvoir partir dés cet âge.

      Avec un rachat de 2 trimestres d’apprentissage vous pourriez partir au mieux à compter du 1er octobre 2026,de 3 trimestres à compter du 1er juillet 2026 et de 4 trimestres à compter du 1er mai 2026.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 6 octobre 2023 à 13:09

    Bonjour. Confirmez vous une jurisprudence qui s’appuie sur le droit Européen qui permet de faire valoir plus de 4 trimestres au titre du service national lorsque l’assuré était objecteur de conscience ?
    Faut-il l’opposer à la CARSAT et comment ?
    Merci

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 4 octobre 2023 à 21:02

    Bonjour j ai effectué un stage pratique en entreprise du 1 janvier au 30 juin 1982 l État a pris en charge les cotisations sociales j ai effectué 174h/ mois et mon salaire sur 6 mois était de17474 franc net sans cotisations
    je suis née le 5/07/1963 je travaille dans la fonction publique territoriale depuis mon stage et à ce jour j ai 165 trimestres validé au 30 septembre 2023 , sur mon relevé de carrière les trimestres de stages en entreprise ne sont pas pris en comptes mais avec la nouvelle réforme ces 6 mois de stage seront t ils pris en compte pour carrière longue ? Et concernant la période de chômage après les études (inscrite à partir d octobre 1981 à décembre 1981) sans indemnité et sans justificatif génèrent t elle un trimestre ?
    merci pour votre retour

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre 2023 à 22:42

      Non, pour le stage en entreprise, lisez la fiche 19.
      Si votre stage avait le statut de la formation professionnelle, il est possible que vous ayez droit à des trimestres gratuits non pris en compte dans la durée cotisée. C’est précisé dans cet article : Comprendre la réforme des retraites pour l’âge légal, les carrières longues, le minimum de retraite…

      Répondre à ce message

    • Le 5 octobre 2023 à 00:12

      @ Karin

      Bonsoir,

      concernant la période de chômage après les études (inscrite à partir d octobre 1981 à décembre 1981)

      Vous pouvez obtenir un trimestre de chômage non indemnisé en fournissant vos cartes de pointages ANPE ou avec une déclaration sur l’honneur.

      j ai effectué un stage pratique en entreprise du 1 janvier au 30 juin 1982

      Vous pouvez obtenir 3 trimestres assimilés à des trimestres de chômage si votre stage pratique a été effectué dans le cadre du plan BARRE(les stages pratiques ((loi 79-575)). La validation sera ramenée à 2 trimestres puisque vous cotisez 2 trimestres FPT cette année là.

      La validation de ces stages ne vous apportera rien car d’une part ils ne sont pas éligibles au dispositif carrière longue et d’autre part ils ne vous valideront pas 5 trimestres au 31 décembre 1981 pour entrer dans le palier 16-18 ans du dispositif carrière longue.

      Vous pourrez donc partir au titre du dispositif carrière longue puisque vous totalisez au moins 5 trimestres au 31 décembre 1983 à compter de l’atteinte de 170 trimestres cotisés avec une retraite complète de la FPT puisque vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 3 mois et à compter du 1er janvier 2025.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 3 octobre 2023 à 11:36

    Bonjour. Et par avance merci pour ce que vous faites.
    Né le 9 janvier 1964 j’ai 7 trimestres l’année de mes 20 ans en 1984. Sur mon relevé de carrière pour l’année 1988 j’ai 4 trimestres dus à mon travail de l’époque, 1 trimestre pour de la maladie et 2 trimestres pour "chômage et assimilé régime général". Bien sûr sur ces 7 trimestres pour 1988, seuls 4 sont retenus.
    J aurai mes 171 trimestres au 31 décembre 2025 avec un départ à 61 ans et 11 mois.
    Ai je le droit d être au chômage en 2025 et ainsi cotiser 4 trimestres " grâce" au chômage ? : les fameux 4 trimestres maxi autorisés à avoir en carrière longue. Je cherche par tous les moyens à finir au plus tôt.... Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 4 octobre 2023 à 01:12

      @ Philippe

      Bonsoir,

      Les trimestres retenus en 1988 seront vos 4 trimestres d’activité.Le trimestre maladie et les 2 trimestres chômage seront négligés.
      Vous pourrez ajouter à vos trimestres cotisés 4 trimestres de service militaire si vous avez été incorporé ,4 trimestres de maladie et 4 trimestres de chômage indemnisé dans la limite de 4 par catégorie qui sont des trimestres réputés cotisés pour l’éligibilité au dispositif carrière longue.

      Ai je le droit d être au chômage en 2025 et ainsi cotiser 4 trimestres " grâce" au chômage ?

      OUI sous la double réserve que ce soient des trimestres de chômage indemnisé et que vous ne totalisiez aucun trimestre de chômage indemnisé utile au 31 décembre 2024.
      Un trimestre de chômage utile est un trimestre qui vous permet d’atteindre ou d’approcher une validation de 4 trimestres une année donnée.

      Répondre à ce message

    • Le 4 octobre 2023 à 21:49

      Merci pour votre réponse.
      Savez vous quelle incidence il y aurait sur le calcul du montant de ma future retraite après cette année 2025 au chômage indemnisé, sachant que mes 25 meilleures années sont déjà largement acquises, travaillant depuis bien longtemps. Merci

      Répondre à ce message

      • Le 5 octobre 2023 à 00:27

        @ Philippe

        Bonsoir,

        Les indemnités chômage ne rentrent pas dans le calcul de la retraite.Seules vos 25 meilleures années seront retenues.Par conséquent votre salaire annuel moyen (SAM) restera inchangé que vous perceviez des indemnités chômage ou que vous soyez inactif sans indemnités chômage en 2025.

        Par contre si vous ne totalisez pas la durée de cotisation requise pour votre génération au titre du dispositif carrière longue,votre départ sera repoussé jusqu’à l’atteinte de la durée demandée ou de l’âge légal de la retraite applicable à votre génération. ( 171 trimestres).

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 septembre 2023 à 22:51

    Bonsoir,
    Je suis de la génération 1965 (du mois de mai) avec 10 trimestres à fin 1985 (2 en 1983 + 4 en 1984 + 4 en 1985) et 158 trimestres à fin 2022.
    Selon mes calculs, je dois pouvoir partir le 01 juillet 2026, date à laquelle j’aurai les 172 trimestres demandés à ma génération depuis la réforme.
    Sauf que le simulateur du site Agirc-Arrco me donne comme résultat un départ le 01 octobre 2026 avec 173 trimestres.
    Sauriez-vous pourquoi leur site me demande faire 1 trimestre de plus que ce que prévoit la règle, svp ?
    Merci de votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre 2023 à 03:22

      @ Espalolo

      Bonsoir,

      Sauriez-vous pourquoi leur site me demande faire 1 trimestre de plus que ce que prévoit la règle, svp ?

      Cela suppose qu’au 31 décembre 2022 votre durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée éligible au dispositif carrière longue est de 157 trimestres pour une durée totale de 158 trimestres puisque vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 9 mois le 1er juillet 2026.

      Répondre à ce message

      • Le 28 septembre 2023 à 17:30

        Bonsoir p-o,
        Merci pour la réponse, mais sur mon relevé de carrière, je vois bien 158 trimestres à fin 2022 et rien ne m’indique s’il y a un trimestre qui ne serait pas pris en compte au titre du dispositif carrière longue.
        Savez-vous où je peux avoir cette info importante, svp ?
        Merci.

        Répondre à ce message

        • Le 29 septembre 2023 à 05:44

          @Espalolo

          Bonsoir,

          Vous pouvez trouver cette information sur le site de l’assurance retraite relevé du régime général ou la nature des trimestres est différenciée par année.( activité,chômage,maladie,etc). Vous pouvez aussi la retrouver en additionnant le nombre inscrit sur votre relevé de carrière dans la case trimestres cotisés pour le minimum avec les trimestres réputés cotisés.Le total fixera votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue.

          En tout état de cause votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue est de 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés avec un âge de départ à compter de 60 ans et 9 mois pour la génération 1965 du palier 18-20 ans.

          Répondre à ce message

          • Le 30 septembre 2023 à 23:08

            Bonsoir p.o,
            Sur le site de l’assurance retraite, mon relevé indique :
            Trimestres retenus = 158
            Trimestres cotisés pour le calcul du minimum = 153
            A ces 153 trimestres cotisés, dois-je ajouter mes 4 trimestres de service militaire ? Ce qui me ferait 153 trimestres cotisés + 4 trimestres réputés cotisés qui, par conséquent, ferait un total de 157 trimestres retenus pour la carrière longue.
            Mon calcul est-il correct, svp ?
            Merci.

            Répondre à ce message

            • Le 1er octobre 2023 à 13:31

              bonjour, il ne faut pas oublier que c’est 4 trimestres maximum par année, cela veut donc dire que si l’année de votre service militaire vous avez par exemple 4 cotisés par le travail, vos 4 du service militaire ne comptent pas, ils sont définitivement perdus.

              Répondre à ce message

            • Le 2 octobre 2023 à 00:16

              @ Espalolo

              Bonsoir,

              Le service militaire peut permettre de valider 5 trimestres ce qui expliquerait la différence entre 158 trimestres retenus et 157 trimestres cotisés ou réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue sachant que ces trimestres ne servent qu’à compléter une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres.
              Vous devez regarder à quoi correspond ce dernier trimestre pour savoir si c’est un trimestre ou non réputé cotisé.

              A ces 153 trimestres cotisés, dois-je ajouter mes 4 trimestres de service militaire ?

              OUI vous pouvez ajouter dans la limite de 4 les trimestres de service militaire réputés cotisés pour compléter une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres cotisés (90 jours de service attribue un trimestre et le 5éme trimestre doit être attribué l’année la plus favorable à l’assuré).
              Exemple :- service militaire du 1er juillet de l’année N au 30 juin de l’année année N+1.
              Vous obtiendrez une validation de 2 trimestres l’année N,de 2 trimestres l’année N+1 et la validation du dernier trimestre l’année la plus favorable pour vous. (l’année N ou l’année N+1).

              Répondre à ce message

              • Le 2 octobre 2023 à 22:31

                Bonsoir p-o,
                Je n’ai pas travaillé avant mon service militaire que j’ai effectué de début août 1983 (à 18 ans et 2 mois) à fin juillet 1984.
                Sur mon relevé, Pour 1983, j’ai 2 trimestres pour mon service militaire et pour 1984, j’ai 3 trimestres pour mon service militaire + 1 trimestre en activité salariale.
                Est-ce que cette situation me valide 5 trimestres pour mon service militaire ?
                Je dois reconnaitre avoir beaucoup de mal à comprendre les différents trimestres et je ne trouve toujours pas d’explication sur cette différence entre mes 158 trimestres déjà acquis et la date du 01/10/2026 donnée par le simulateur.
                J’ai lire, relire et rerelire mon relevé, il n’y a rien à faire, je ne comprends pas pourquoi cette date 01/10/2026 me fait partir avec 173 trimestres au lieu des 172 demandés à ma génération.
                Merci pour votre aide.

                Répondre à ce message

                • Le 3 octobre 2023 à 02:34

                  @ Espalolo

                  Bonsoir,

                  je ne comprends pas pourquoi cette date 01/10/2026 me fait partir avec 173 trimestres au lieu des 172 demandés à ma génération.

                  cela est simple à comprendre.Vous validez 5 trimestres assimilés de service militaire mais seul 4 trimestres assimilés au titre du service militaire réputés cotisés peuvent être retenus au titre du dispositif carrière longue ce qui porte votre durée d’assurance totale à 173 trimestres validés pour 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés retenus au titre du dispositif carrière longue. ceci explique le décalage de 3 mois de votre date de départ en retraite à compter du 1er octobre 2026 au lieu du 1er juillet 2026.

                  Les trimestres étant validés après 90 jours de service vous validez donc 1 trimestre en 1983,3 trimestres en 1984 et le cinquième trimestre est reporté en 1983 puisque c’est l’année la plus favorable dans votre cas.
                  Vous totalisez donc au choix pour la durée cotisée ou réputée cotisée du dispositif carrière longue 1 trimestre réputé cotisé en 1983 et 3 trimestres réputés cotisés en 1984 + 1 trimestre d’activité ou 2 trimestres réputés cotisés en 1983 + 2 trimestres réputés cotisés en 1984 + 1 trimestre d’activité.
                  Au final vous validez au 31 décembre 1984 5 trimestres cotisés ou réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue pour un total de 6 trimestres validés.

                  Répondre à ce message

                  • Le 4 octobre 2023 à 20:54

                    Bonsoir p-o,
                    Merci pour votre explication qui, bien qu’elle ne m’arrange pas, éclaircie ma lanterne.
                    Je vais donc devoir faire un trimestre de plus que ce que je croyais.
                    Décidément, cette réforme des retraites est une véritable honte car ma génération (1965) fait partie des plus désavantagée puisque nous devons faire 3 trimestres de plus (172 au lieu de 169).
                    Quand je pense que quand j’ai commencé à travailler, il fallait cotisé 37 ans et demi soit 150 trimestres.
                    40 ans plus tard, on a pris 5 ans et demi de plus... Un véritable scandale...
                    Bon, ça, c’était mon coup de gueule mais qui n’est pas dirigé contre vous, bien évidemment.
                    Merci encore pour votre aide

                    Répondre à ce message

                    • Le 4 octobre 2023 à 23:46

                      @Espalolo

                      Bonsoir,

                      j’ai commencé à travailler, il fallait cotisé 37 ans et demi soit 150 trimestres.
                      40 ans plus tard, on a pris 5 ans et demi de plus... Un véritable scandale...

                      Eh oui 37,5 années et demie de cotisations,40 heures de travail par semaine,200 heures de smic pour valider un trimestre et la retraite à 65 ans avant le 1er avril 1983.

                      La réforme n’a pas d’incidence sur les 4 trimestres réputés cotisés au titre du service militaire pour 5 trimestres validés.Cette règle a été mise en place lors de la création de la retraite anticipée dispositif carrière longue en 2003 avec François FILLON comme ministre du travail.

                      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 2 octobre 2023 à 18:03

    re bonjour @claude ,
    je re pose ma question (reformulée)dans la bonne rubrique fiche 13 ( désolée ) :
    née en mai 1966 , j’ai commencé à travailler en 1982 . J’ai bien cotisé 5 trimestres en 1984 l’année civile de mes 18 ans ,
    je suis donc dans le palier " année des 18 ans pour un départ à compter de 60 ans " et je rempli la condition d’activité jeune ( validation de 5 trimestres à la fin de l’année civile de mes 18 ans ) pour pouvoir partir avant mon âge égal , soit un départ à 60 ans avec 172 trimestres cotisés ..

    si j’obtiens 172 trimestres cotisés , est-ce que je pourrais prétendre à une retraite carrière longue à mes 60 ans ?

    merci

    Répondre à ce message

    • Le 2 octobre 2023 à 22:09

      Oui, 5 l’année des 18 ans, 172 cotisés et 60 ans, c’est bon. Pourquoi doutez vous ?

      Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2023 à 02:43

      @Anna

      Bonsoir,

      Copie de ma réponse postée dans ’’comprendre la réforme des retraites.

      je viens de recevoir mon relevé de carrière avec un total pour le taux tous régimes de 168 trimestres

      Vous ne pouvez pas totaliser 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 30 septembre 2023 avec 5 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 1984 année de vos 18 ans.Vous pouvez totaliser au mieux que 160 trimestres cotisés ou réputés cotisés.
      Vous ne pourrez donc partir au mieux qu’à compter du 1er octobre 2026 à l’âge de 60 ans et 4 mois avec 172 trimestres cotisés.Si vous souhaitez partir à compter du 1er juin 2026 il vous faudra racheter 2 trimestres d’apprentissage et 1 seul trimestre pour un départ à compter du 1er juillet 2026.
      Pour rappel la majoration enfant est exclue de la durée d’assurance du dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 2 octobre 2023 à 10:12

    Bonjour,
    Je suis née en juillet 1962. En 1982 (année de mes 20 ans) j’ai 4 trimestres validés. En 1981 j’ai effectué un stage pratique en entreprise dont les cotisations sociales étaient prises en charge par l’Etat. La prise en compte sur un montant forfaitaire très faible par la CARSAT de mon stage ne m’a pas permis de valider un trimestre en 1981, ce qui me privait de la possibilité d’un départ anticipé pour carrière longue (5 trimestres l’année de mes 20 ans). L’agent en charge de mon dossier m’a confirmé par écrit que mon stage avait été reporté sur mon relevé de carrière, donc sans validation d’un trimestre. Est-ce normal ? Avec la réforme ce type de stage (comme les TUC par exemple) est désormais pris en compte d’une manière différente n’est-ce pas ? Le montant brut de ma rémunération de ce stage était supérieur au montant minimum validant un trimestre en 1981, la CARSAT devra-t-elle maintenant le prendre en compte. J’ai déclaré ce stage sur le nouveau module prévue dans mon espace retraite, ceci peut-il corriger mon statut et me valider un trimestre en plus. L’agent sera-t-il informé de cette déclaration qui devrait donc modifier mon relevé de carrière.
    Bien cordialement
    Marie-Claude

    Répondre à ce message

    • Le 2 octobre 2023 à 17:25

      @Marie-Claude

      Bonsoir,

      Si votre stage entre dans la liste des stages figurant dans l’article de ce guide comprendre la réforme des retraites il sera validé et vous permettra d’être éligible au palier 18-20 ans du dispositif carrière longue.
      Bien évidemment vous devrez demander cette validation et produire une preuve de la nature du stage pour en obtenir la validation. 50 jours de stage attribue un trimestre.Ces trimestres n’entreront pas dans la durée d’assurance du dispositif carrière longue.( 169 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour la génération 1962).

      Il est normal que des cotisations aient été reportées sur votre relevé de carrière mais leurs montants étaient inférieurs pour valider un trimestre.(2.958,00 francs soit 450,95 euros en 1981).
      L’attribution de trimestres pour les stages dont les cotisations forfaitaires étaient prises en charge par l’état ne correspond pas comme dans un emploi au montant brut de votre rémunération.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 2 octobre 2023 à 07:08

    Jai demandé ma retraite anticipée pour carriere longue au 1er octobre 2023. Il y a une semaine, j’ai reçu un courrier de la CNRACL me disant que je ne pouvais pas prétendre à la retraite carriere longue parce que j’ai uniquement totalisé 162 trimestres cotisés
    Je suis opposé à ce calcul :
    - c’est la Msa qui instruit mon dossier et je n’ai encore aucune réponse de la Msa mais a prioriri j’ai le nombre de trimestres requis
    - je pense que la CNRACL a oublié de prendre en compte 9 trimestres que j’ai travaillé aux Pays Bays (relevé de carrière des Pays Bas reçu récemment par la MSA et moi même)
    Deux possiblités s’offre à moi contester cette décision par un recours gracieux auprés de la CNACL ou bien encore un recours contentieux auprès du tribunal administratif
    Selon vous quelle est la meilleure solution et comment doit-je m’ y prendre : par message électronique sur le site de la CNRACL, simple courrier ou bien une lettre recommandée
    Merci pour votre réponse bien cordialement
    Pascal

    Répondre à ce message

    • Le 2 octobre 2023 à 09:59

      Votre question relève de la fiche 42.
      Un recours gracieux en joignant une copie de la validation des trimestres cotisés aux Pays-Bas devrait leur suffire. Mais il faudra attendre la validation par la MSA pour que la CNRACL le prenne en compte.
      je vous signale que c’est la réponse des Pays-Bas sur le formulaire européen qui sera prise en compte. Et il faut qu’ils indiquent périodes cotisées.
      Lisez la fiche 5 sur les recours et la 57 sur le règlement européen.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 9 septembre 2023 à 17:43

    Bonjour
    Je suis né le 10.09.1964 j ai commencé à travailler en janvier 1984 à l’âge de 19 et 3 mois en octobre 2026 j aurais cotisé 171 trimestres j aurais 62 ans puis je prendre ma retraite

    Répondre à ce message

    • Le 10 septembre 2023 à 20:09

      @ Philippe

      Bonsoir,

      Je suis né le 10.09.1964

      NON car vous ne totalisez pas 5 trimestres au 31 décembre 1984 année de vos 20 ans.
      Vous devrez attendre d’avoir 63 ans pour partir en retraite avec 171 trimestres validés.

      Répondre à ce message

      • Le 21 septembre 2023 à 18:38

        même si je travaille au sous sol avec lumières artificiel sans fenêtre

        Répondre à ce message

        • Le 22 septembre 2023 à 00:30

          @ philippe

          Bonsoir,

          OUI car vos éventuels points de pénibilité majorent votre durée d’assurance mais ne permettent pas de vous rendre éligible au dispositif carrière longue du palier 18-20 ans.(voir Fiche 11 du guide). Vous êtes pénalisé car vous êtes né avant le 1er octobre.

          Répondre à ce message

      • Le 30 septembre 2023 à 14:11

        Bonjour,

        C’est bien ça qui est dégoutant et injuste, je suis née le 25 aout 1964 et ai travaillé 4 trimestre et non 5 comme demandé par la réforme, ce qui fait que je devrais travaillé à cause d’1 trimestre en moins deux ans et demi de plus environs, j’ai ma collègue qui est né le 5 septembre et qui a ces 5 trimestres validés qui elle part à 60 ans et 6 mois, si c’est pas injuste ce calcul et du coup cette réforme qui pénalise.
        Maria

        Répondre à ce message