UNION CONFÉDÉRALE CFDT DES RETRAITÉS

B. Retraites anticipées Sécu


13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune


Cette fiche traite du dispositif de retraite anticipée pour carrière longue créé en 2003 (retraite à partir de 56 ans), modifié par la réforme de 2010, par le décret de 2012 et enfin par la réforme de 2023. Obtenue par la CFDT lors de la réforme de 2003, il s'agit d'une retraite anticipée au taux plein de 50 % avant l'âge « légal ». Pour cela, il faut avoir commencé à travailler à un certain âge (travail jeune) et avoir travaillé toute sa carrière (carrière longue).

Mises à jour :
(les mises à jour précédentes sont retirées)
 selon loi, décrets et circulaire Cnav applicables au 1er septembre 2023 (16/8/23).
Bon à savoir

Les nouveaux paliers de la réforme de 2023

Quatre paliers d’âge (au lieu de deux) :
 année des 16 ans pour un départ à partir de 58 ans ;
 année des 18 ans pour un départ à compter de 60 ans ;
 année des 20 ans pour un départ entre 60 et 62 ans selon l’année de naissance ;
 année des 21 ans pour un départ à partir de 63 ans.

1. Avoir eu, jeune, une activité

Pour remplir la condition d’activité jeune, il faut avoir validé au moins 5 trimestres à la fin de l’année civile de ses 16, 18, 20 ou 21 ans, pour partir avant son âge égal (voir tableau 1). Si né au cours du dernier trimestre de l’année, seulement 4 trimestres sont exigés à la fin de l’année civile de son anniversaire. D’autre part, 4 trimestres suffisent si le début d’activité a eu lieu régime des non-salariés agricoles (MSA).

Tous les trimestres jeunes sont pris en compte, y compris les trimestres assimilés (chômage, maladie…).

Attention !

Année civile

En matière de retraite, l’année concernée est l’année civile : elle va du 1er janvier au 31 décembre.

2. Avoir eu une carrière cotisée longue

Les textes exigent une durée cotisée pour bénéficier du départ anticipé pour carrière longue. Toutes les périodes ayant donné lieu à cotisations sont retenues, tous régimes de base confondus, y compris les périodes étrangères indiquées sur le formulaire de liaison. Ne sont pas retenus les versements pour la retraite de périodes non travaillées (études supérieures, années incomplètes…).

Suivant l’âge de départ anticipé, il faut avoir obtenu un certain nombre de trimestres cotisés.

La réforme 2023 ajoute les trimestres achetés au titre de l’apprentissage par un versement pour la retraite (VPLR). Ces trimestres sont pris en compte dans les trimestres cotisés pour la retraite anticipée carrière longue ou travailleur handicapé. Le versement pour la retraite pour l’apprentissage est expliqué fiche 16 au point 6.

D’autre part, sont considérés comme des trimestres cotisés certains trimestres assimilés (attribués gratuitement comme indiqué au point 3).

Ces règles s’appliquent aux assurés relevant du régime général de la sécurité sociale et des régimes alignés (MSA, artisans et commerçants). Toutefois, une adaptation de ces règles est faite dans les régimes de non-salariés.

L’assuré remplissant les conditions pour un départ à un âge donné est considéré comme remplissant les conditions les années suivantes.

Les périodes à l’étranger sont retenues dans le cadre de l’accord applicable à l’intéressé (voir formulaire réglementaire de liaison). Si la nature des périodes (cotisées ou assimilées) n’est pas précisée sur le formulaire, toutes les périodes sont retenues.

3. Des périodes « réputées cotisées » peuvent être ajoutées

Certains trimestres assimilés sont réputés avoir été cotisés et permettent ainsi d’augmenter le nombre de trimestres cotisés.

Sont réputées cotisées, les périodes :

  • du service national dans la limite de 4 trimestres ;
  • de l’incapacité temporaire au titre de l’assurance-maladie, maternité et accident du travail, dans la limite de 4 trimestres ;
  • de la maternité sans limite : attention, la réglementation précise qu’il s’agit du « trimestre civil au cours duquel est survenu l’accouchement » et qui a été attribué en raison d’un congé maternité indemnisé par la sécurité sociale ;
  • de versement d’une pension d’invalidité dans la limite de 2 trimestres ;
  • de chômage indemnisé et de chômage partiel (voir fiche 19) dans la limite de 4 trimestres ;
  • la majoration de durée d’assurance pour pénibilité (voir fiche 11).
  • l’Assurance vieillesse parents au foyer (AVPF) et la nouvelle assurance vieillesse des aidants (AVA), dans la limite de 4 trimestres.

Attention, le nombre total de trimestres (cotisés et réputés cotisés) ne peut dépasser 4 pour une année civile, seule la majoration pour pénibilité est attribuée hors année.

Bon à savoir

Clause de sauvegarde

Les assurés nés entre le 1er septembre 1961 et le 31 décembre 1963 ayant 168 trimestres cotisés avant le 1er septembre 2023, ont droit à la retraite anticipée carrière longue sur demande.
Le calcul de leur retraite s’effectue sur la base des trimestres exigés à partir de septembre 2023. S’il a moins de trimestres, il y aura proratisation mais pas de décote.

Tableau 1. Nouvelles conditions à remplir pour un départ anticipé

Le départ devient possible dès que le salarié remplit toutes les conditions. Par exemple, s’il lui manque un trimestre pour partir à un âge indiqué dans le tableau, il pourra partir dès qu’il aura obtenu le trimestre manquant. Autrement dit, le respect du nombre de trimestres nécessaires peut conduire à un départ en retraite au-delà de l’âge indiqué dans le tableau.

Naissance Tr jeune (1) Tr cotisés (2) Départ
9à12/1961 (3) 20 ans 169 (6) 60 ans
1962 20 ans 169 (6) 60 ans
1à8/1963 (4) 20 ans 170 (6) 60 ans
9à12/1963 (5) 16 ans 170 (6) 59 ans
18 ans 170 (6) 60 ans
20 ans 170 (6) 60 ans
20 ans 170 60 ans et 3 mois
1964 16 ans 171 58 ans
18 ans 171 60 ans
20 ans 171 60 ans et 6 mois
1965 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 60 ans et 9 mois
21 ans (7) 172 63 ans
1966 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans
21 ans 172 63 ans
1967 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 3 mois
21 ans 172 63 ans
1968 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 6 mois
21 ans 172 63 ans
1969 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 61 ans et 9 mois
21 ans 172 63 ans
1970 16 ans 172 58 ans
18 ans 172 60 ans
20 ans 172 62 ans
21 ans 172 63 ans

(1) Règle générale des trimestres jeune ne change pas : 5 avant la fin de l’année civile, 4 avant la fin de l’année civile si né au dernier trimestre.
(2) Trimestres cotisés requis pour son année de naissance.
(3) Né entre le 1er septembre et le 31 décembre 1961
(4) Né entre le 1er janvier et le 31 août 1963
(5) Né entre le 1er septembre et le 31 décembre 1963
(6) Droit ouvert si 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant septembre 2023 et trimestres jeune l’année des 20 ans.
(7) Ce palier ouvre droit à une retraite anticipée à 63 ans, donc à partir de la génération 1965, les générations précédentes ayant une retraite légale à 63 ans ou avant.

4. Que faire avant de demander sa retraite ?

Il est conseillé de faire le point sur ses droits avant de déposer la demande de pension de retraite. Si vous n’avez pas encore de reconstitution de carrière, demandez un relevé de carrière, puis complétez le questionnaire pour les périodes manquantes. Si la reconstitution de carrière est réalisée, demandez une étude préalable avant le dépôt de la demande de pension.
À l’issue de cette étude, la caisse remet à l’assuré :

  • une attestation de sa situation vis-à-vis de la retraite anticipée ;
  • une demande de retraite anticipée, si les conditions sont remplies.
Bon à savoir

Plus de cumul des pensions invalidité et d’allocation chômage avec une retraite anticipée

Depuis mars 2010, la pension d’invalidité n’est pas cumulable avec la pension de retraite servie en cas de retraite anticipée. Cette règle ne fait toutefois pas obstacle au maintien des avantages accessoires qui étaient associés à la pension d’invalidité, c’est-à-dire la majoration pour tierce personne (MTP), l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou l’exonération du ticket modérateur.
Depuis février 2014, l’allocation de retour à l’emploi (ARE) n’est plus cumulable avec une retraite anticipée carrière longue.

Tableau 2. Périodes considérées comme cotisées et autres

Périodes de cotisations à l’assurance obligatoire Oui
Périodes reconnues équivalentes Non
Périodes assimilées Oui (dans une certaine limite) :
  4 au titre du service national ;
  4 au titre de la maladie et des accidents du travail en cas d’incapacité temporaire ;
  4 au titre du chômage et de l’activité partielle ;
  2 au titre de l’invalidité ;
 toutes au titre de la maternité et de l’adoption.
AVPF/Ava Oui
dans la limite de 4 trimestres
Achats apprentissage Oui
Majoration de durée d’assurance du CPP (pénibilité) Oui
Majoration de durée d’assurance enfant Non
Assurance volontaire : cotisations à la charge de l’assuré, même prises en charge par un tiers (ex : amiante (ATA), routiers) Oui
Achats « études supérieures », « formation initiale », « assistant maternel » depuis le 13/10/2008 : Non
Congé formation Oui
Stagiaires de la FP et cotisations prises en charge par l’Etat Oui (mais pas assez de trimestres)
Périodes de volontariat associatif Non

Documents utiles

Décret 2023-436

Pour chaque dispositif, il existe des formulaires spécifiques :
Demande unique de retraite personnelle

Poser une question

9964 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 novembre 2023 à 18:45

    Bjr je suis née en 1965 et commencé à travailler en 1981 mais en mai 2022 je suis au chômage dut a un accident de travail de septembre 2021 mon accident a été reconnu et j’ai été licencier en maladie professionnelle dut a une chute tassement de vertebre et opérer ensuite donc ma question puije partir en retraite carriere longue merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2023 à 02:00

      @ Descarpentries

      Bonsoir,

      je suis née en 1965 et commencé à travailler en 1981 puis je partir en retraite carrière longue

      Vous restez éligible au palier 16-18 ans du dispositif carrière longue si vous totalisez 4 ou 5 trimestres validés au 31 décembre 1983 suivant que vous êtes née après ou avant le 1er octobre 1965.
      Votre âge de départ reste fixé à compter de 60 ans avec une durée de cotisation de 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés. 4 trimestres de maladie et 4 trimestres de chômage indemnisé sur toute la carrière sont réputés cotisés.
      A vous lire vous totalisez :
      En 1981 un nombre de trimestres à déterminer sachant qu’un trimestre était validé avec 2.958,00 Francs soit 450,95 euros.
      Du 1er janvier 1982 à septembre 2021. 160 trimestres cotisés..
      De janvier à avril 2022 inclus soit 4 trimestres cotisés ,soit 2 trimestres maladie et des trimestres suivant votre complément de salaire.Cela dépend si votre employeur a cotisé pour la retraite sur votre salaire complet ou non.
      De mai 2022 à décembre 2022 4 trimestres de chômage indemnisé qui seront uniquement retenus pour porter à 4 trimestres validés vos trimestres 2022.
      En 2023 vous validerez 4 trimestres de chômage indemnisé qui seront réputés cotisés si vous ne validez aucun trimestre de chômage indemnisé avant le 1er janvier 2023.

      Donc vous totalisez de manière certaine :
      160 trimestres cotisés de 1982 à septembre 2021.
      4 trimestres cotisés ou réputés cotisés (maladie - chômage) en 2022
      de 2 à 4 trimestres réputés cotisés de chômage indemnisé en 2023 si vous ne totalisez aucun trimestre de chômage indemnisé avant 2022
      Il reste à connaître votre nombre de trimestres cotisés en 1981.

      Donc vous totalisez une durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue comprise entre 162 trimestres sans trimestres de chômage et sans trimestres cotisés 2022 et sans compter 1981 et 172 trimestres avec au moins 2 trimestres cotisés 2022 + 2 trimestres maladie acquis ( 120 jours d’arrêt entre le 1er janvier et le 30 avril 2022) + 4 trimestres de chômage indemnisé 2023 + 4 trimestres cotisés 1981.

      Vous pourrez partir au titre du dispositif carrière longue à compter de 60 ans ou ultérieurement si vous ne totalisez pas à vos 60 ans une durée d’assurance de 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      En outre vous pourriez partir dés 60 ans sans condition de trimestres validés au titre de l’incapacité permanente dûe à une maladie professionnelle si votre taux d’incapacité est d’au moins 20%.
      (voir fiche 12 du guide).
      Dans ce cas vous partirez dés vos 60 ans avec une retraite complète puisque vous totaliserez à cette date une durée d’assurance de 172 trimestres validés.
      Par contre votre indemnisation chômage s’arrêtera après 36 mois d’indemnisation soit en mai 2025.

      Répondre à ce message

      • Le 29 novembre 2023 à 08:51

        Bjr oui j’ai 160 trimestres de 1982 à 2021 et mes 4 trimestres en 1981 donc pourrai-je partir en retraite au 1 mars 2025 merci d’avance

        Répondre à ce message

        • Le 29 novembre 2023 à 19:34

          @ Descarpentries

          Bonsoir,

          A priori oui puisque vous validez des trimestres cotisés en 2022 avec l’ajout si nécessaire de trimestres maladie.Vous devez contrôler en 2022 vos salaires afin d’être certaine de valider 4 trimestres sans les trimestres de chômage.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 novembre 2023 à 15:46

    Bonjour,

    Né en Octobre 1962 je totalise 3 trimestres avant l’année de mes 20 ans. Je ne suis donc pas éligible au dispositif carriére longue.
    Si j’effectue le rachat de 4 trimestres d’apprentissage effectués avant la fin de l’année de mes 18 ans cela me permet t’il d’intégrer le dispositif carrière longue ?

    En sachant que j’ai 163 Trimestres retenus fin 2022 et aurait 167 trimestres fin 2023, en ajoutant le rachat des 4 trimestres d’apprentissage, je comptabiliserai alors 171 trimestres et pourrait prétendre à un départ en retraite courant 2024 dés le rachat des trimestres d’apprentissage effectué.

    Est ce que vous me confirmez cela ?
    D’avance merci.

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre 2023 à 19:06

      Je confirme, une nouvelle fois car déjà écrit souvent dans le forum.

      Répondre à ce message

      • Le 29 novembre 2023 à 20:07

        Merci pour votre confirmation.
        J attends depuis six mois la réponse à ma demande de rachat et malgré plusieurs relances toujours rien. Et visiblement les personnes répondant aux appels du 3960, seul contact possible pour ne pas être oublié ne semblent pas avoir tous intégrés cette mesure..

        Répondre à ce message

        • Le 30 novembre 2023 à 09:23

          Rien de vous empêche d’écrire un recours amiable pour demander une réponse à votre demande d’achat, comme expliqué fiche 5. Le courrier sera envoyé en recommandé AR et via votre compte retraite.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 novembre 2023 à 17:40

    Bonjour, j’ai reçu fin octobre de la CARSAT ma notification de retraite au 01.01.2024 avec le montant de ma retraite Carsat.
    Ce montant, reçu fin octobre va t-il être majoré de l’augmentation de 5.2 % prévu au 01.01.24 pour les retraités.
    Merci d’avance.
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 29 novembre 2023 à 18:56

      Seules les retraites de décembre sont revalorisées.
      Mais les salaires de toute votre carrière seront revalorisés du même taux comme expliqué fiche 21.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 novembre 2023 à 10:49

    Bonjour née en 64 j’aurais acquis 171 trimestres en septembre 2024 et cotisé 155 trimestre j’ai avant le fin de mes 18 ans cotisés 7 trimestre 3 années d’inactivité pour élevée mes enfants 3 enfants puis je partir au premier octobre 2024 avec mes remerciements pour vos réponses

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2023 à 18:36

      Si vous êtes née en 1964, il vous faut 171 trimestres cotisés et réputés cotisés comme indiqué dans cette fiche. Vous êtes loi de les avoir.

      Répondre à ce message

      • Le 22 novembre 2023 à 19:57

        Bonjour, étant moi-même de 1964 , la CARSAT affiche clairement sur mon compte qu’il me faut 171 trimestres pour partir à taux plein ,fin décembre2023 j’aurais 172 trimestres mais tout est faux car il ne sont pas tous cotisés ,il faut allez chercher l’information dans un relevé de carriere autre que celui qu’on consulte régulierement,il s’affiche les trimestres de tous les régimes et en dessous les trimestres cotisés réellement pour pouvoir partir en carriere longue ! ce n’est pas de notre faute si on a eu 2 années de chomage réparti ,pourquoi doit on travailler plus que d’autres ! de ce fait ou du coup on partira à l’age légal soit 63 ou 64 ans ! et pourtant j’ai commencé à 16 ans ! c’est pas juste !

        Répondre à ce message

        • Le 22 novembre 2023 à 22:05

          D’accord, la CFDT revendique la prise en copte de tous les trimestres. Mais il parait que cela ne sert pas la valeur travail !
          Le mode d’attribution des trimestres vous permettait d’obtenir 4 trimestres cotisés avec 800 heures équivalent Smic, soit en six mois dans l’année civile.

          Répondre à ce message

        • Le 23 novembre 2023 à 15:01

          @ Bruno

          Bonjour,

          la CARSAT affiche clairement sur mon compte qu’il me faut 171 trimestres pour partir à taux plein

          Si vous avez ouvert un compte sur le site de l’assurance retraite et cliqué sur relevé du régime général vous devez obtenir un relevé de carrière ou pour chaque année la nature des trimestres sera différenciée et ce même si vous avez validé + de 4 trimestres une année donnée.
          Exemple une année N avec 4 trimestres cotisés + 1 trimestre de chômage et 1 trimestre de maladie.Dans cet exemple ce sont les 4 trimestres cotisés qui seront retenus.

          Répondre à ce message

          • Le 28 novembre 2023 à 18:56

            bonjour et merci de vos réponses mais bizarrement la CARSAT affiche mon âge de départ à la retraite au 1 er mai 2026 à 63 ans ,et en plus dise qu’il me faut 171 trimestres,or j’ai 172 trimestres fin décembre 2023, qu’est-ce qu’on fait alors ? j’attend janvier 2024 pour voir ce qu’il y aura d’afficher sur le site ...à suivre.

            Répondre à ce message

            • Le 29 novembre 2023 à 01:58

              @Bruno

              Bonsoir,

              Vous pourrez partir si vous êtes éligible au dispositif carrière longue dés l’atteinte de 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés à compter de 60 ans ou de 60 ans et 6 mois suivant que vous dépendez du palier 16-18 ans ou du palier 18-20 ans ;Les trimestres réputés cotisés servent à compléter une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres cotisés.Ce sont dans la limite de 4 par catégorie les trimestres de chômage indemnisé,de maladie et de service militaire.Ces trimestres sont à ajouter au nombre figurant dans la case trimestres cotisés pour le minimum pour établir votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue.

              Si à vos 63 ans vous ne totalisez pas 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés vous pourrez partir avec 171 trimestres validés durée d’assurance que vous totalisez à ce jour.
              Si lors de votre départ votre durée d’assurance est supérieure à 171 trimestres cela ne apportera rien puisqu’il faut aussi remplir la condition d’âge relative à votre génération pour partir en retraite
              Par contre si vous totalisez 171 trimestres validés vous pouvez cesser votre activité sachant que vous ne percevrez votre retraite qu’à compter de vos 63 ans.

              Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2023 à 02:05

      @Delcroix Isabelle

      Bonsoir,

      née en 64 j’aurais acquis 171 trimestres en septembre 2024 et cotisé 155 trimestres

      Donc.si vous avez perçu de l’AVPF versée par la CAF durant vos 3 ans de congé parental vous pourrez valider 4 trimestres réputés cotisés et partir à compter du 1er octobre 2027 si vous avez moins de 63 ans à cette date et à compter du 1er octobre 2026 si vous validez aussi dans votre carrière un maximum de 4 trimestres réputés cotisés de chômage indemnisé servant à compléter une année ou vous ne validez pas 4 trimestres cotisés.

      L’âge légal de la retraite étant fixé pour la génération 1964 à 63 ans vous pourrez partir au plus tard le 1er du mois suivant votre 63éme anniversaire puisqu’à cette date vous bénéficierez d’une majoration CARSAT de 24 trimestres pour vos 3 enfants et vous percevrez une retraite complète.majorée de 10% comme parent de 3 enfants.

      Par contre vous totalisez déjà avec vos trimestres enfants la durée de cotisation de 171 trimestres validés demandée à la génération 1964 et vous pouvez si vous le désirez cesser votre activité dés maintenant sachant que vous ne percevrez votre retraite qu’à compter de vos 63 ans.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 novembre 2023 à 15:34

    bonjour, titulaire de la FPT, j’ai pris un congé parental d’octobre 1985 à octobre 1986
    Mon mari était enseignant à l’époque et percevait le complément familial.
    sur mon relevé figure le congé parental, mais aucun droit acquis.
    question, pourrais-je bénéficier de trimestres réputés cotisés.
    merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 27 novembre 2023 à 19:04

      Votre question relève de la fiche 29 de ce guide. Si votre époux a perçu une prestation familiale sous conditions de ressources, vous aviez droit à l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF). J’espère que vous avez gardé des preuves que vous pourrez produire auprès de la CAF et de l’assurance retraite pour que cette période soit ajoutée à vos trimestres.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 novembre 2023 à 10:34

    Bonjour, j ai bien lu les fiches mais j’ai du mal excusez moi et merci de pouvoir Message répondre.
    Nee 30 03 66, 4 trimestres cotisés année des 20 ans, je peux bénéficier d AVPF pour 1984 ou ma fille est née , je ne travaillais pas et c est mon mari fonctionnaire qui touchait les allocations jeune enfants- j ai aussi 6mois complet de TUC en 1985.
    Serais je éligible à la carrière longue à 61 ans ? Je vous prie merci beaucoup de votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2023 à 02:25

      @Caty

      Bonsoir,

      4 trimestres cotisés année des 20 ans,pour 1984 ou ma fille est née , je ne travaillais pas

      Vous totalisez donc au 31 décembre 1986 5 trimestres cotisés ou réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue.( 4 trimestres cotisés + 1 trimestre maternité (accouchement) si vous étiez assure social.)
      Dans ce cas vos trimestres TUC ne vous seront d’aucune utilité puisque vous remplissez la condition de 5 trimestres validés au 31 décembre 1986 et qu’ils n’entrent pas dans la durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée du dispositif carrière longue.
      Les trimestres AVPF serviront à votre mari pour approcher ou atteindre 4 trimestres validés l’année de leur perception puisqu’il avait demandé l’AVPF. L’important n’est pas le compte bancaire sur lequel est versée l’AVPF .C’est le nom du demandeur qui compte pour l’attribution de trimestres AVPF.

      Vous pourrez partir à compter de vos 61 ans ou ultérieurement quand vous totaliserez 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Répondre à ce message

      • Le 27 novembre 2023 à 18:00

        Bonjour, merci de votre retour, mais je ne travaillais pas j’étais inscrite à l’ANPE et n’avait jamais travaillé avant.
        Je ne pouvais pas etre assuré social car mon mari étant fonctionnaire la règle était qu’il me couvrait à la sécurité sociale, et c’est pour cela qu’il touchait les allocations jeune enfants à ma place, il me semblait qu’en fournissant ses fiches de salaires sur lesquelles apparait les alloc jeunes enfants, je pouvais faire bénéficier de trimestres AVPF cotisés. je n’avais pas le choix du versment c’était comme ca à l’époque et pourtant c’est bien moi qui ai accouché...hihhi

        merci d votre retour,

        Répondre à ce message

        • Le 27 novembre 2023 à 18:05

          C’est bien vous qui deviez bénéficier de l’AVPF, mais il fallait que votre époux perçoive une allocation sous condition de ressources. Vérifiez fiche 29 si c’était le cas.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 26 novembre 2023 à 10:12

    Bonjour
    Je suis né le 20 juin 1966
    Mon papa était artisan déménageur transporteur, je l aidai aussi bien les weekend que les vacances bien sûr sans être déclaré
    Existe t il une façons de déclarer mes vacations jusqu’à 1992 , d’ autant qu en 1988 j’ ai eu mon permis PL j’ ai donc des disques tatigraphe à mon nom

    Merci pour votre retour

    Très cordialement jean Luc Arnaud
    0608211111

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2023 à 18:03

      Votre père vous a employé sans vous déclarer ni vous payer, vous savez que c’était illégal.

      Répondre à ce message

    • Le 27 novembre 2023 à 00:25

      @Arnaud jean luc

      Bonsoir,

      Existe t il une façons de déclarer mes vacations jusqu’à 1992

      NON.

      j’ ai donc des disques tachygraphe à mon nom

      Cela prouve que vous avez conduit le véhicule mais ne prouve pas qu’il a été utilisé à des fins professionnelles.Il aurait pu tout autant être utilisé pour des besoins privés.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 26 novembre 2023 à 22:42

    Je viens d avoir 60 ans il y a 3 jours
    Au 31/12/23 j aurais 168 trimestres cotisés
    J ai eu 2 enfants
    Il me faut 170 trimestres pour une retraite anticipée
    Il me manque donc 2 trimestres
    Est ce que les 16 trimestres pour mes enfants peuvent compter afin que je puisse partir à la retraite anticipée rapidement
    Car sur le site on me dit départ à 61 dans et 7 mois
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 26 novembre 2023 à 23:04

      Les trimestres gratuits pour enfant sont attribués à l’âge légal seulement.

      Répondre à ce message

    • Le 27 novembre 2023 à 00:20

      @ Vh

      Bonsoir,

      Au 31/12/23 j aurais 168 trimestres cotisés Car sur le site on me dit départ à 61 dans et 7 mois

      Il faut vous assurer que vos 168 trimestres sont des trimestres cotisés ou réputés cotisés.Les trimestres réputés cotisés servant à compléter une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres cotisés sont pour les femmes : 4 trimestres de chômage indemnisé + 4 trimestres de maladie + 4 trimestres d’AVPF si vous avez perçu cette allocation versée par la CAF + tous les trimestres maternité.(accouchement).
      Vous pourrez visualiser sur votre compte internet de l’assurance retraite en cliquant sur relevé régime général la nature des trimestres validés année par année sachant qu’on ne retient qu’un maximum de 4 trimestres par an.
      Vous devrez ajouter le nombre de trimestres réputés cotisés au nombre de trimestres cotisés figurant dans la case trimestres cotisés pour le minimum pour connaître votre durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue.
      Votre départ pourra intervenir au mieux le 1er juillet 2024 si tous vos trimestres sont des trimestres cotisés ou réputés cotisés puisqu’à cette date vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 3 mois.

      Vos trimestres enfants ne vous seront utiles que dans l’hypothèse ou à 62 ans et 9 mois vous ne totaliserez pas une durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée de 170 trimestres.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 novembre 2023 à 10:00

    Toutes mes excuses pour ce petit derangement, nee en novembre 1964 je suis venue en france janvier 1981 j’ai fait mes etudes en faisant quelques petits boulots le weekend comme caissiere, et je commence a travailler mars 1984 - 2016 , on m’a retenu pour 117 trimestres.
    Pour l’instant je ne travaille pas car je dois garder ma mere agee. au vn
    Avant etant dans un pays pauvre tout le monde doit travailler meme si on est mineur si on veut survivre c’est la raison je commence a travailler a l’age de 12 ans comme aide menagere et d’autres petits boulots
    Pour mon cas pensez vous que j’ai le droit de beneficier pour les carrieres longues. Si oui que dois je faire , je pars avec minoration j’accepte quand meme car je dois subvenir les besoins quotidiens
    \Merci bcp pour votre gentillesse et j’attends votre reponse.

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2023 à 11:03

      La retraite française éprend des cotisations versés en travaillant. Si vous restez à la maison vous ne cotisez pas pour la retraite et retardez le moment où vous y aurez droit. Lisez la fiche 18 puis la fiche 20.
      Pour votre période de travail cotisée à l’étranger, lisez la fiche 59 de ce guide.
      Sommaire Guide des pensions de retraite

      Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2023 à 15:29

      @ NGUYEN AURELIE

      Bonjour,

      Vous ne pourrez pas bénéficier du dispositif carrière longue puisque vous n’atteindrez pas avant 67 ans la durée de cotisation de 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés demandée à la génération 1964.
      Vous aurez l’option de demander votre retraite à compter de vos 63 ans ou d’attendre vos 67 ans.

      Si vous prenez votre retraite à 63 ans votre retraite sera minorée (taux de 40% pour 4 ans d’anticipation avant l’âge du taux plein (67 ans) et proratisée.au 117/171éme si vous ne reprenez pas d’activité.

      Si vous prenez votre retraite à 67 ans votre retraite sera à taux plein (50%) mais toujours proratisée au 117/171éme.

      Si vous prenez votre retraite entre 63 ans et 67 ans le taux sera compris entre 40 et 50% et votre retraite sera toujours proratisée au 117/171éme.

      La décote et la proratisation sont définitives.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 23 novembre 2023 à 17:45

    Bonjour
    Je suis née en septembre 1965. J’ai 5 Trims avant mes 20 ans (1 en 84 + 4 en 85). J’ai cumulé 150 Trims cotisés au 31/12/23.
    J’ai trois enfants mais n’ai jamais pris de congés parental. J’ai 4 Trims de chômage en 1991 (qui sont inclus dans les 150 Trims) Du coup je me retrouve avec 174 Trims au 31/12/23 avec ceux des enfants.
    Si je décide d’arrêter de travailler, est-ce que les fameux 24 Trims pour enfants vont m’aider à combler les Trims manquants afin d’arriver à l’âge légal de la prise de ma retraite cad
    63 ans et 3 mois. Merci pour tout. Claudine

    Répondre à ce message

    • Le 24 novembre 2023 à 01:02

      @ claudine

      Bonsoir,

      OUI votre retraite sera complète et majorée de 10% pour parent de 3 enfants à compter de votre prise de retraite qui ne pourra intervenir qu’à partir du 1er du mois suivant vos 63 ans et 3 mois soit le 1er janvier 2029.
      Vous pouvez dés maintenant cesser votre activité si vous le souhaitez puisque vos 24 trimestres enfants sont déjà acquis et que vous totaliserez au 1er janvier 2029 une durée d’assurance validée supérieure à celle de 172 trimestres demandée.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 22 novembre 2023 à 14:20

    Bonjour,
    Étant née en 12.64 ,3 enfants, partant en fin 2027 à l’âge légal de 63 ans,et avec la nouvelle réforme 2023,Pouvez-vous m’expliquer la surcote parentale j’aurais le taux plein,Pourrais je y prétendre ?
    En vous remerciant pour votre réponse,
    Cdt

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 21 novembre 2023 à 08:54

    Bonjour,
    Une question que beaucoup de monde se pose parmi les membres de l’association " Tuc les oubliés de la retraite" dont je fais partie ,
    à savoir si les fameux trimestres effectués en contrats TUC permettent de rentrer dans le dispositif de carrière longue malgré qu’ils ne soient pas cotisés mais seulement assimilés.
    Je prends mon cas perso je suis déjà en carrière longue avant mes 20 ans et il me manque un trimestre pour passer en carrière longue avant mes 18 ans ....
    tout en sachant que je devrais avoir 172 trimestres cotisés et que ces trimestres de tuc ne sont qu’assimilés et ne comptent pas comme cotisés en tout cas pour le moment en espérant que cela soit le cas à l’avenir...
    Merci infiniment pour votre travail

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2023 à 10:13

      Ces trimestres comptent dans les trimestres jeune uniquement.

      Répondre à ce message

      • Le 21 novembre 2023 à 11:02

        Ces trimestres comptent dans les trimestres jeune uniquement.

        Donc si je comprends bien si on a trimestres de TUC validés mais pas cotisés avant la fin de ses 21 ans ils comptent pour rentrer dans le dispositif de la carrière longue ? et pour mon cas je pourrai passer en carrière longue avant mes 18 ans au lieu de mes 20 ans ?
        c’est ça ou bien je n’y comprend plus rien...

        Répondre à ce message

        • Le 21 novembre 2023 à 15:52

          Oui, comme indiqué au point 1, tous les trimestres assimilés affectés à une période sont pris en compte pour la période jeune. Pourquoi doutez-vous ?

          Répondre à ce message

          • Le 22 novembre 2023 à 14:14

            Je n’ai plus l’ombre d’un doute grâce à vous😉
            encore merci

            Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 21 novembre 2023 à 14:51

    Bonjour ,
    Si j’ai bien compris la nouvelle réglementation des carrières longues ,moi qui suit née le 5 juin 1964 il me faudrait avoir 5 trimestres de cotisés au 31 décembre 1982 et non pas au 4 juin 1985 ( fin de mes 18 ans ) pour prétendre partir à 60 ans avec 171 trimestres ?
    Pour info j’ai commencer à travailler le 01/02/1982
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2023 à 16:38

      Il n’y a pas eu de changement sur ce point : la référence était d’avoir 5 trimestres l’année de son anniversaire.

      Répondre à ce message

    • Le 21 novembre 2023 à 18:25

      @ Bourré Philippe

      Bonsoir,

      suit née le 5 juin 1964 j’ai commencer à travailler le 01/02/1982

      Donc vous entrez dans le palier 18-20 ans du dispositif carrière longue avec au moins 5 trimestres validés au 31 décembre 1984 avec un âge de départ fixé à compter de 60 ans et 6 mois et une durée de cotisation d’au moins 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2023 à 09:28

      En reponse a Bourré Philippe, les trimestres dits "jeunes" qui ne sont pas forcement des trimestres cotisés, cela peut etre des reputés cotisés ou des assimilés.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 17 novembre 2023 à 13:04

    Bonjour, d’après mon relevé de carrière ci-dessous pourriez-vous me dire si je pourrais obtenir des trimestres réputés cotisés (service militaire et chômage indemnisé )pour compléter mes années incomplètes et combien et si ces trimestres obtenus seront comptabilisés dans mon nombre de trimestres cotisés qui figure sur mon relevé de carrière merci.

    1988 : 4 trimestres validés par le travail 2 trimestres chômage +1 trimestre service militaire
    1989 : 2 trimestres validés par le travail 1 trimestre chômage + 3 service militaire
    1993 2 trimestres validés par le travail 4 trimestres chômage
    1994 : 0 trimestre validé par le travail 4 trimestres chômage

    Répondre à ce message

    • Le 18 novembre 2023 à 01:04

      @Olivier ka

      Bonsoir,

      On ne valide qu’un maximum de 4 trimestres par an.Donc vous validerez :
      En 1988 4 trimestres cotisés, les trimestres de chômage et de service militaire seront négligés.
      En 1989 2 trimestres cotisés et 2 trimestres réputés cotisés de service militaire.Les autres trimestres seront négligés.
      En 1993 2 trimestres cotisés et 2 trimestres réputés cotisés si vous étiez chômeur indemnisé ou 2 trimestres uniquement validés.Les 2 autres trimestres de chômage seront négligés.
      En 1994 2 trimestres réputés cotisés si vous étiez chômeur indemnisé + 2 trimestres uniquement validés ou 4 trimestres uniquement validés si vous étiez chômeur non indemnisé.

      Il sera retenu dans votre durée d’assurance cotisée 8 trimestres,ce sont les trimestres liés à votre activité professionnelle.
      Il sera retenu dans votre durée d’assurance réputée cotisée 2 trimestres de service militaire et 4 trimestres de chômage indemnisé ou uniquement 2 trimestres de service militaire si vos trimestres de chômage sont des trimestres de chômage non indemnisé.Les 4 trimestres de chômage indemnisé réputés cotisés sont un maximum sur toute la carrière et donc supposent que vous n’avez eu ni avant ni après d’autres trimestres de chômage indemnisé.
      Il sera retenu dans votre durée d’assurance validée 16 trimestres soit 4 trimestres validés par an pour un départ à compter de l’âge légal de la retraite de votre génération.
      Le dispositif carrière longue retiendra uniquement les trimestres cotisés et réputés cotisés qui seront compris entre 10 et 14 trimestres suivant la nature de vos trimestres de chômage et dans la limite de 4 sur toute la carrière.

      Répondre à ce message

      • Le 18 novembre 2023 à 19:55

        Je tenais à vous remercier vivement pour votre réponse on ne peut plus détaillée ainsi je me verrai accorder 6 trimestres réputés cotisés qui s’ajouteront à mon total de trimestres cotisés 🙂
        je présume que ces trimestres seront rajoutés lors de ma demande de départ à la retraite encore merci à vous.

        Répondre à ce message

        • Le 19 novembre 2023 à 01:46

          @ Olivier Ka

          Bonsoir,

          je présume que ces trimestres seront rajoutés lors de ma demande de départ à la retraite

          NON si ceux-ci figurent déjà sur votre relevé de carrière en tant que trimestres retenus..La CARSAT ayant connaissance de la nature de vos trimestres validés calculera directement votre durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée demandée par le dispositif carrière longue si vous y êtes éligible.
          Si certains trimestres ne sont pas comptabilisés dans le nombre de trimestres retenus par la Carsat,vous devrez lui fournir votre état signalétique de service militaire et votre notification d’admission ASSEDIC pour les trimestres de chômage indemnisé.

          Répondre à ce message

          • Le 19 novembre 2023 à 11:03

            Alors si je comprends bien les 6 trimestres réputés cotisés auxquels j’ai droit (2 service militaire et 4 chômage indemnisés) me seront attribués lors m’a demande de carrière longue à laquelle je peux prétendre étant donné que j’ai travaillé 8 trimestres avant la fin de l’année de mes 20 ans sans oublier de leur fournir mes justificatifs que je garde bien au chaud…
            merci beaucoup

            Bien amicalement

            Répondre à ce message

            • Le 20 novembre 2023 à 02:34

              @Olivier Ka

              Bonsoir,

              me seront attribués lors m’a demande de carrière longue à laquelle je peux prétendre étant donné que j’ai travaillé 8 trimestres avant la fin de l’année de mes 20 ans

              NON.

              Vous devez contrôler sur votre relevé de carrière régime général disponible sur le site internet de l’assurance retraite les années 1989-1993 et 1994 pour savoir si la CARSAT a déjà retenu vos trimestres réputés cotisés pour les années concernées. Vous pourrez visualiser pour chaque année la nature des trimestres validés sachant qu’on ne retiens qu’un maximum de 4 trimestres par an.

              Si certains trimestres acquis à ce jour n’apparaissent pas sur le relevé internet le service militaire par exemple vous pouvez dés maintenant demander une rectification de carrière en envoyant les justificatifs demandés.

              Il faut savoir que sur les relevés de carrière envoyés aux assurés seul sont inscrits le nombre de trimestres retenus (validés) qui comprend tous les trimestres et les trimestres uniquement cotisés qui figurent dans la case trimestres retenus pour le minimum. Les cases trimestres équivalents et trimestres autres régimes devraient.être vides.C’est donc à l’assuré éligible au dispositif carrière d’ajouter les trimestres réputés cotisés dont il est bénéficiaire pour connaître sa durée d’assurance éligible au dispositif carrière longue.

              Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 novembre 2023 à 23:00

    Bonjour. Née en février 1964 avec 3 enfants. Travaille avant mes 20 ans -5 trimestre-
    depuis février 2021 à pôle emploi.
    J’ai 157 trimestres à ce jours cotisés et 181 avec les enfants.
    à quel âge puis-je partir à la retraite ?
    la fin des indemnités chômage s’arrêtent en août 2024. Et après si je ne trouve toujours pas de travail ?
    merci de me guider svp. Personne ne me répond . Merci

    Répondre à ce message

    • Le 20 novembre 2023 à 15:17

      Vous n’aurez jamais droit à la retraite anticipée carrière longue mais à la retraite normale à 63 ans comme indiqué fiche 18. Grâce aux trimestres pour enfants, vous aurez droit au taux plein.
      Mais si vous n’êtes plus indemnisée en ARE, vous pouvez avoir l’ASS selon les revenus du ménage.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 novembre 2023 à 13:19

    Bonjour à vous
    Née en 1962 je suis éligible CL avant 20 ans et je rentre dans le processus nouvelle réforme
    Une carrière morcelée par de l activité des périodes de chômage de maladie et de maternité ma question est la suivante concernant la prise en compte des trimestres AVPF en 1986 j ai 4 trimestres AVPF et 3 trimestres chômage, pour la prise en compte des trimestres pour CL est ce que la priorité est portée sur les 4 trimestres AVPF ou 1 trimestre AVPF et 3 trimestres chômage sachant que le quota 4 trimestres chômage est épuisé pour CL par les années antérieures
    Je vous remercie par avance pour votre analyse ainsi que pour toutes les réponses apportées qui sont claires et précises

    Répondre à ce message

    • Le 19 novembre 2023 à 18:18

      Les trimestres cotisés sont prioritaires, après la caisse choisi au mieux dans votre intérêt. Si les réputés cotis&s chômage sont pris, elle prendra les AVPF.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 18 novembre 2023 à 20:30

    Bonjour
    pour ma carrière longue seul 4 trim chômage peuvent être pris en compte. En 2000 j’ai 4 trim travaillés + 2 trim chômage et en 2001 j’ai 4 trim chômage. Ma question est de savoir si les trimestres travaillés sont retenus prioritairement ou s’il y a un piège pour mon année 2000 ?
    merci

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 16 novembre 2023 à 12:57

    Bonjour
    La carsat m’a envoyé un questionnaire à compléter pour indiquer des périodes non renseignées dans mon relevé de carrières
    Je suis né en octobre 63 et suis éligible à un départ carriéres longues à 60 ans et 3 mois et 170 trimestres cotisés ou réputés cotises le 1er juillet 2024.
    Sur mon relevé , à fin 2022 est indiqué : 164 trimestres validés et 164 trimestres cotisés, ce qui correspond à 160 trimestres cotisés travail et 4 trimestres pour service militaire.
    j’ai quitté l’école fin juin 1981 et me suis inscrit à l’ANPE en septembre 1981 , en attendant de partir au service militaire
    J’ai été incorporé le 01 AVRIL 1982 , ce qui fait que que j’ai été inscrit de septembre 1981 au 31 mars 1982.
    Je n’ai pas été indemnisé et n’est pas de justificatif.
    Il semblerait qu’il faille faire une déclaration sur l’honneur expliquant cela.
    Ma question est : qu’est ce que je vais avoir de plus à faire ce genre de courrier ?
    Vais je avoir des trimestres en plus, alors que je devrais partir en carrières longues ?
    D’avance merci Claude,PO , pour votre retour
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2023 à 16:10

      @ Yvon

      Bonsoir,

      Je suis né en octobre 63

      me suis inscrit à l’ANPE en septembre 1981

      Vous pouvez obtenir une validation de trimestres de chômage non indemnisé mais ils ne vous seront d’aucune utilité puisqu’ ils ne sont pas éligibles au dispositif carrière longue pour la durée d’assurance. En outre vous atteindrez la durée de cotisation demandée par le dispositif carrière longue après vos 60 ans et 3 mois et avant l’âge légal de la retraite fixé à 62 ans et 9 mois pour la génération 1963 ce qui ne changera pas votre date de départ à compter de que vous soyez éligible au palier 16-18 ans ou au palier 18-20 ans du dispositif carrière longue.
      Par contre il faut vous assurer que la CARSAT vous a bien attribué en 1982 4 trimestres de service militaire puisque le 5éme trimestre est attribué l’année la plus favorable à l’assuré.Ces 4 trimestres seront réputés cotisés. Le trimestre de service militaire 1983 sera uniquement validé et n’entrera pas dans la durée d’assurance du dispositif carrière longue ni dans votre durée d’assurance validée si vous totalisez 4 trimestres cotisés cette année là.

      Répondre à ce message

      • Le 17 novembre 2023 à 12:54

        Bonjour
        c’est bien ce qui me semblait
        oui , en 1982 , il y a bien 4 trimestres pour l’armée et le 5éme en 1983 , mais non retenu puisque déjà 4 trimestres pour travail
        merci encore pour votre retour
        cordialement

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 17 novembre 2023 à 09:36

    ayant8 trimestres mais que des trimestres asimiles cotises avant 20ans est ce que je peut etre carriere longue ?

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 16 novembre 2023 à 16:39

    Bonjour à tous,
    Mon épouse née en 05/1965, a été en apprentissage à l’âge de ses 16 ans (1981), elle a eu 5 trimestres dans l’année de ses 18 ans.
    Elle bénéficie de la carrière longue et elle pourrait racheter éventuellement 3 trimestres au titre de l’apprentissage.
    En 1988 elle est devenue fonctionnaire territorial sédentaire jusqu’à ce-jour.

    Durant sa carrière, elle a eu 12 trimestres de (maladie, accident de travail et maladie professionnelle) par contre elle a cotisée à 100% à la CNRACL.

    Le 01/10/2025 à l’âge de 60 ans elle aura 172 Trimestres cotisés en totalité.

    Elle ne peut pas partir en carrière longue à 60 ans(car elle a 12T maladie -4T admis= 8T de trop), la CNRACL lui donne un départ à 63 ans et 3 mois (01/09/2028),
    Info Retraite donne un départ au 01/10/2025 (60 ans et 4 mois)
    Si la CNRACL a raison, elle aura fait : 172T (60 ans) +13T (63 ans et 3 mois) = (185 Trimestres)

    1) le nombre de trimestres n’est-il pas plafonné à 172T ? (amendement voté en 2023)
    2) serait-il intéressant de racheter 3T au titre de l’apprentissage ?
    3/Que peut-on faire ?

    Je vous remercie par avance

    Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2023 à 23:47

      @Andrés

      Bonsoir,

      elle a eu 5 trimestres dans l’année de ses 18 ans. née en 05/1965

      Avec un minimum de 5 trimestres validés ou cotisés tous régimes validés au 31 décembre 1983 son âge de départ reste fixé à 60 ans.

      En 1988 elle est devenue fonctionnaire territorial sédentaire jusqu’à ce-jour.

      Vous devez contrôler cette année là le nombre de trimestres attribués par la CARSAT et la FP car on ne valide qu’un maximum de 4 trimestres par an.Sa date d’entrée dans la fonction publique fixera le nombre de trimestres et de jours de reliquat éventuel et le montant des cotisations versées par la CARSAT le nombre de trimestres attribués par celle-ci. Le calcul de la retraite de chaque régime portera sur le nombre attribué par chacun d’entre eux sans être limité à 4 pour cette année là.

      Par contre elle a cotisée à 100% à la CNRACL.

      C’est normal au vu de la nature de ses arrêts maladie. Par contre son maintien de salaire en tant que fonctionnaire ne lui accorde pas des trimestres éligibles au delà de 4 au dispositif carrière longue.

      Elle ne peut pas partir en carrière longue à 60 ans(car elle a 12T maladie -4T admis= 8T de trop)

      Effectivement elle devra prolonger son activité jusqu’au 30 septembre 2027 afin d’acquérir les 8 trimestres cotisés manquants sauf à racheter à la CARSAT les 3 trimestres d’ apprentissage qui seront considérés comme des trimestres cotisés et qui avanceront son départ au 1er janvier 2027.La seule condition pour en obtenir la validation est de produire à la CARSAT son contrat d’apprentissage ou à défaut ses fiches de paies et bien évidemment de régler le montant du rachat avant sa date de départ en retraite.Le rachat d’un trimestre d’apprentissage en 2023 est de l’ordre de 1.464 euros et est déductible fiscalement.

      la CNRACL lui donne un départ à 63 ans et 3 mois (01/09/2028),

      Cela correspond à l’âge légal de la retraite de la génération 1965.

      Info Retraite donne un départ au 01/10/2025 (60 ans et 4 mois)

      Cela correspond à l’âge ou elle atteindra une durée de cotisation de 172 trimestres validés dont 164 trimestres cotisés ou réputés cotisés avec le palier 16-18 ans du dispositif carrière longue.

      le nombre de trimestres n’est-il pas plafonné à 172T ? (amendement voté en 2023)

      NON puisque le dispositif carrière longue ne prend en compte que les trimestres cotisés ou réputés cotisés ainsi que l’âge de départ.Ces 2 conditions étant cumulatives vous pouvez donc partir en retraite avec une durée d’assurance validée ou cotisée supérieure à 172 trimestres.

      C’est la durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée tous régimes qui fixera la date de départ à compter de 60 ans puisque votre épouse est éligible au palier 16-18 ans du dispositif carrière longue avec 5 trimestres validés au 31 décembre 1983.

      Sa date de départ pourra être différente entre la CARSAT et la FPT à cause de son reliquat de jours l’année de son entrée dans la FPT.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 novembre 2023 à 14:02

    Bonjour à tous, ma question est à quelle moment on peut demander son attestation de carrière longue et ma deuxième question pourquoi je doit pouvoir partir en carrière longue à l ’ âge de 60 ans et 7 mois c’est à dire le 01/10/2024 au lieu le 01/09/2024 alors à cette date j’aurais bien 60 ans et 6 mois comme indiquer à ce tableau je suis née fin février 1964 avec 12 trimestres cotisé de la fin de mes vingt ans et assimilés et en plus j’ai commencé en 1981 en stage pratique pendant 6 mois non comptabilisé en durée de cotisation pour carrière longue je m’aperçois plus j’approche de la retraite , plus je trouve cette réforme de plus en plus injuste surtout pour tous ce qui on eu un travail jeune.merci.

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2023 à 21:07

      @ Youn

      Bonsoir,

      Cela suppose que le 171éme trimestre nécessaire pour partir en retraite sera validé le 30 septembre 2024.
      Vous devez réunir les conditions d’âge et de durée d’assurance pour partir en retraite et la CARSAT valide les trimestres au dernier jour du trimestre civil.

      Votre stage pratique vous validera 3 trimestres mais pour partir à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés il vous aurait fallu totaliser 5 trimestres validés au 31 décembre 1982.

      L’attestation carrière longue n’est pas obligatoire et pour avoir une garantie de paiement votre demande de retraite doit intervenir entre 6 et 4 mois avant votre date départ en retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 16 novembre 2023 à 10:57

        Merci de votre réponse heureusement que vous être là pour nous apporter toutes les informations que nous avons besoin merci beaucoup et bonne continuation.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 15 novembre 2023 à 19:40

    bonsoir je suis née le 16 09 1963, ma retraite est pour 1 07 2026 à 62 ans et 9 mois , mais je viens de perdre mon travail licenciement économique. que faire pour ne rien perdre à la retraite . on me propose le CSP pendant un an , mais je n’arrive pas à savoir si je peux travailler avec le CSP par le pole emploi. où m’adresser ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 15 novembre 2023 à 23:00

      Quand on est licencié économique, le CSP est une bonne solution car l’accompagnement est renforcé (en principe), l’indemnisation plus élevée (75%) par Pôle Emploi. Mais cela reste une période de chômage indemnisé pour la retraite. Après le CSP d’un an, vous basculez en ARE. Vous pouvez reprendre un emploi à tout moment. Le gouvernement a imposé une limitation de la durée d’indemnisation en fin de carrière.
      Votre date de retraite à l’âge légal ne change pas (voir fiche 18). L’influence sur votre retraite est limitée dans la mesure où les dernières années sont souvent les meilleures.
      Je vous invite à lire dans le site de la confédération CFDT des infos sur l’assurance chômage (ici c’est le site de la CFDT Retraités).

      Répondre à ce message

    • Le 16 novembre 2023 à 01:26

      @ HELENE

      Bonsoir,

      que faire pour ne rien perdre à la retraite

      Vous ne perdrez que les années 2024 et 2025 qui ne rentreront pas dans le calcul du salaire annuel moyen de vos 25 meilleures années.

      Pour le reste vous validerez des trimestres assimilés et des points de retraite complémentaire AGIRC-ARCCO pendant votre période de chômage et à l’issue de celle-ci au bout de 27 mois d’indemnisation sans dégressivité vous pourrez continuer à être indemnisée par pole emploi jusqu’à vos 62 ans et 9 mois puisque vous atteindrez l’âge de 62 ans durant votre période initiale d’indemnisation pole emploi.

      on me propose le CSP pendant un an
      Avantages - une indemnisation pendant 1 an à 75% de votre ancien salaire ensuite indemnisation ARE à 57% de votre ancien salaire.
      Inconvénients - vous ne percevrez pas votre préavis de licenciement - vous êtes considéré non pas comme demandeur d’emploi mais comme stagiaire de la formation professionnelle - votre indemnisation pole emploi démarre plus tôt et se termine plus tôt puisque votre préavis de licenciement ne vous est pas payé et que votre contrat de travail cesse immédiatement.
      La durée totale d’indemnisation de 27 mois prendra en compte les 12 mois de perception de l’ASP.( allocation de sécurisation professionnelle).

      Vous devez donc calculer si le montant de votre préavis de licenciement est supérieur ou non à 18% de votre salaire annuel.(différence d’indemnisation entre ARE et ASP)
      En recherchant sur Internet CSP puis en cliquant sur UNEDIC contrat de sécurisation professionnel vous trouverez les informations concernant le cumul d’un emploi avec la perception de l’ASP.

      Au vu de votre âge et de votre proche départ en retraite,mon conseil est de ne pas accepter le C-S-P.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 2 novembre 2023 à 18:55

    Bonjour,
    Je demande désespérement une attestation pour départ anticipé pour carriere longue car j’ai 5 trimestres avant 20 ans, je suis née en Janvier 1963 mon relevé de carrière devrait être mis à jour car j’ai été en congé parental pendant 1 an en 1995 et que cela représente 4 trimestres de plus que précédement.
    Avec l’ancienne situation je pouvais partir en 10/2024 avec 168 trimestres et aujourd’hui c’est 170 trimestres mais je bénéficie de 4 trimestres supplémentaires avec mon congé parental ; La réforme me serait plutôt favorable mais je ne sais plus comment faire avancer mon dossier d’autant que je suis en retraite progressive et que je n’ai plus accès à aucune information sur mon compte personnel.
    La CARSAT me dit que je suis pleinement concernée par la réforme du fait des ces 4 trimestres en plus (AVPF) mais qu’il n’ont pas encore tous les éléments pour me répondre tant que les décrets d’application ne sont pas plus précis.
    Est ce que cette réponse est normale ? Et à qui puis-je m’adresser pour avoir les bonnes infos ?
    Merci pour votre réponse. Cordialement. Danielle Gisbert

    Répondre à ce message

    • Le 2 novembre 2023 à 22:45

      Si Vous avez bénéficier de l’AVPF, les trimestres sont inscrits sur votre relevé de carrière. Le décret et la circulaire CNAV précisant que 4 sont pris en compte pour la retraite anticipée carrière longue sont parus.
      L’attestation est une facilité mais pas un obligation légale. Vous pourrez effectuer votre demande retraite unique six mais avant l’ouverture de votre droit à la retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 14 novembre 2023 à 18:53

        Bonsoir, je m excuse de revenir vers vous encore une fois mais j ai insisté auprès de la CARSAT pour que mon relevé de carrière soit mis à jour et c est toujours la même réponse ’pas d information précise pour le moment sur la prise en compte des trimestres AVPF pour les départs anticipés carrière longue" Est ce que je peux m’appuyer sur une référence de texte officiel ?
        Je n ose pas faire une demande de retraite définitive tant que je n’ai pas la reponse officielle et quand on est en retraite progressive, on n’a plus aucune info sur le compte perso carsat.
        Merci pour votre aide et votre dévouement.
        Cordialement.
        Danielle Gisbert

        Répondre à ce message

        • Le 14 novembre 2023 à 19:29

          Après la loi et le décret, la circulaire d’application est parue le 10 juillet (n° 2023-14).
          Faites une demande de retraite et du personnel qualifié va étudier votre demande et vous ajouter ces 4 trimestres. Au téléphone, il y a tant d’appels qu’ils ont embauché 300 CDD.

          Répondre à ce message

          • Le 15 novembre 2023 à 17:16

            Bonsoir,
            Merci pour votre réponse et la référence du texte ;
            Si je comprends bien, les trimestres AVPF figurant sur mon relevé de carrière seront dorénavant pris en compte dans le calcul des trimestres réputés cotisés pour ma carrière longue dans la limite de 4 sans autre condition ni démarche supplémentaire ?
            Est ce que les trimestres AVPF se cumulent avec les trimestres acquis au titre de la maternité (lorsque nous percevons les IJ de la sécurité sociale) ?
            Merci et bonne soirée.

            Répondre à ce message

            • Le 15 novembre 2023 à 17:53

              Si vous avez plus de 4 trimestres dans une année, seuls 4 sont pris en compte et en priorité sur les trimestres cotisés.

              Répondre à ce message

            • Le 15 novembre 2023 à 20:57

              @GISBERT DANIELLE

              Bonsoir,

              OUI tous les trimestres maternité (accouchement) s’ajoutent aux autres trimestres réputés cotisés pour l’éligibilité au dispositif carrière longue dans la limite d’un total maximum de 4 trimestres validés par an.

              Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 octobre 2023 à 11:26

    Bonjour à vous,
    je suis née le 29 avril 1963
    j’ai demandé ma retraite en carrière longue le 14 juin dernier, toujours pas de réponse de la Carsat à ce jour, sauf par téléphone qui me dit vous pouvez partir le 1er avril 2024 avec 170 trimestres. (ils trouvent 166 trimestres fin 2022 sur mon relevé de carrière.) mais aucun papier qui me le dit.
    La CNRACL trouve 164 trimestres de leur côté. (j’ai été fonctionnaire pendant 10 ans en 2016 avant de retourner dans le privé) donc 1 trimestre de plus. départ 1er juillet 20247. il me demande de voir avec la CARSAT pour qu’ils mettent à jour leurs données dans EOPS.
    je suis prise entre deux feux je pense que ce n’est pas à moi de dire ce qu’ils ont à faire du coté CARSAT.
    quoi qu’il en soit je n’ai toujours pas de réponse des deux côtés à cette heures ci.
    Est-ce qu’ils doivent se contacter ? est-ce la caisse des dépôt qui aura le dernier mot.
    Merci pour votre réponse et du travail que vous accomplissez.
    SB

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 02:36

      @Sylvie B

      Bonsoir,

      A vous lire,vous avez été salariée du privé puis fonctionnaire et de nouveau salariée du privé.

      Vous devez donc regarder sur votre relevé de carrière les années ou vous avez changé de régime le nombre de trimestres attribués par chaque régime sachant qu’on ne valide pas plus que 4 trimestres par an pour la durée d’assurance et que vous totaliserez un reliquat de jours dans la FP sauf à y être entrée le 1er jour d’un trimestre civil.
      Vous devez donc totaliser le nombre de trimestres régime général ( trimestres cotisés pour le minimum ) + les éventuels trimestres réputés cotisés et ajouter le nombre inscrit dans la case autres régimes ( FP) pour connaître votre durée d’assurance totale servant au calcul de vos retraites.Ensuite défalquer le nombre de trimestres supérieurs à 4 les années ou vous avez changé de régime pour déterminer le nombre de trimestres éligibles au dispositif carrière longue.

      (ils trouvent 166 trimestres fin 2022 sur mon relevé de carrière

      Donc si cela est exact vous pouviez partir avant réforme à compter du 1er juillet 2023 avec 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisque vous aviez à cette date dépassé l’âge de 60 ans .

      En tout état de cause c’est la durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée tous régimes limitée à 4 trimestres par an qui sera retenue pour le dispositif carrière longue sachant que vos dates de départ pourront être différentes à cause du reliquat de jours de la fonction publique et de la validation par :la CARSAT des trimestres au dernier jour du trimestre civil.

      la date de la prise de retraite est indépendante dans chaque régime et par conséquent il est possible que vous deviez totaliser pour l’un 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 30 juin 2023 (CARSAT) et pour l’autre moins de 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 (FP) ce qui entrainerait un départ CARSAT avec 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés et un départ FP avec 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 13 novembre 2023 à 14:16

    bonjour,
    Je suis normalement "carrière longue" avec un départ au 01/04/2024 avec 170 trimestres .
    or, je suis en arrêt maladie depuis le 16/11/2022, payé à 100 % avec des cotisations retraites et une déduction d IJ sur ma feuille de paie.
    La personne de la carsat me signale aujourd’hui par téléphone que mon arret maladie "pourrait" faire sauter ma carrière longue si je suis en arret de travail après le 16/11/2023.
    La carsat prend 4 trimestres réputés assimilés au cours de la carrière complète comme "cotisés". Si cela dépasse, on ne pourrait plus etre en carrière longue ?
    Je ne sais pas si cette réponse est valable, et je ne sais pas non plus si le fait d être payé à 100 % (avec des cotisations retraites payés par l employeur et l employé) ne sont pas considérés comme cotisés ?
    Je n aurai pas la réponse avant debut 2024, et considère que l’arret maladie est dans ce cas discriminant pour les carrières longues ? Merci pour vos infos si cela est possible. dans l attente . cdt.

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2023 à 02:26

      @ demarbre sylvie

      Bonsoir,

      mon arrêt maladie "pourrait" faire sauter ma carrière longue si je suis en arrêt de travail après le 16/11/2023

      Cela est inexact à plusieurs titres :
      1) Cela pourrait reporter votre départ en retraite si vous totalisez plus de 4 trimestres utiles de maladie dans votre carrière.Un trimestre utile est un trimestre vous permettant une année N d’atteindre ou d’approcher 4 trimestres validés.
      2) Vous avez validé 4 trimestres cotisés en 2022 et vous validerez 4 trimestres de maladie réputés cotisés au 31 décembre 2023 si vous n’avez pas de trimestres maladie utiles antérieurement au 16-11-2022.

      Vous restez éligible au dispositif carrière longue dés l’instant ou vous satisfaites à la condition des trimestres jeunes validés avant le 31 décembre de l’année civile des 16-18 et 20 ans.

      avec des cotisations retraites payés par l employeur et l employé) ne sont pas considérés comme cotisés ?

      Votre employeur perçoit vos indemnités journalières et complète directement ou au travers d’une prévoyance entreprise votre salaire afin qu’il soit maintenu à 100%.
      Les montants bruts en dehors du montant des indemnités journalières figurant sur vos fiches de paies sont soumis à cotisations retraite et vous attribuent des trimestres cotisés.
      Donc vos trimestres maladie seront négligés si le montant des salaires soumis à cotisations est supérieur à 600 heures de smic soit 6.762 euros en 2023.

      Les salariés ayant besoin des trimestres maladie sont ceux qui ne perçoivent que des indemnités journalières pendant leurs arrêts de travail.

      Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2023 à 10:19

      Bonjour Sylvie,
      C’est effectivement une aberration et discriminant pour les carrières longues.
      Ne sont pris en compte que 4 trimestres pour les arrêts maladies sur toute la carrière. Au delà, chaque jour supplémentaire d’arrêt maladie décale d’autant le départ en retraite pour carrière longue…

      Répondre à ce message

      • Le 14 novembre 2023 à 17:17

        Certes, mais à condition de ne pas avoir assez de trimestres cotisés et réputés cotisés. C’est assez rare d’être limité par ses arrêtes maladie, ils doivent avoir été longs.

        Répondre à ce message

      • Le 14 novembre 2023 à 19:23

        @ Cat

        Bonsoir,

        Au delà, chaque jour supplémentaire d’arrêt maladie décale d’autant le départ en retraite pour carrière longue…

        C’est uniquement vrai pour les fonctionnaires et assimilés.Les salariés du privé doivent eux valider un ou plusieurs trimestres cotisés supplémentaires.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 novembre 2023 à 11:58

    Bonjour et encore merci pour votre implication.
    Je veux prévenir les futurs retraités des problèmes rencontrés avec la Carsat.
    On m’a annoncé pouvoir partir au 1er septembre 2023 en carrière longue (j’ai eu 60 ans au mois d’août, 8 trimestres avant 20 ans), et on m’indique 169 trimestres au 31 août (je ne sais pas comment ils les comptent ça ne correspond pas à mon relevé mais comme j’ai des reliquats de trimestres, je fais confiance...).
    On m’a envoyé une attestation provisoire. La personne qui suit mon dossier m’appelle et confirme la date mais doit quand même attendre la validation de son supérieur. Entre temps, mon employeur leur a envoyé des documents pour compléter mon dossier mais n’est pas d’accord avec le nombre de trimestres. Puis je reçois fin octobre une nouvelle attestation avec droits ouverts avec 170 trimestres au 1er novembre 2023. Droits ouverts ! donc je finalise ma demande de retraite en ligne ce qui envoie la demande à toutes les autres caisses de retraites, la machine est lancée. J’envoie mon préavis à mon employeur. Une semaine après mon interlocutrice à la Carsat me dit qu’ils ont fait une erreur, que je n’aurais pas dû recevoir cette attestation, que mon départ est maintenant au 1er juillet 2024 (ce que je pressentais malheureusement) ! Je précise que je suis dans la fonction publique territoriale et j’ai appris que celle-ci ne compte pas de la même façon les trimestres, d’où la différence...donc soyez attentifs. Je ne sais pas comment modifier mon dossier, l’annuler et recommencer ? j’ai bien peur que cela occasionne d’autres erreurs, on ne veut pas me donner de rendez-vous. J’ai déposé une réclamation, j’attends des nouvelles. Je ne vous parle même pas du dossier de mon conjoint....l’armée a été oubliée, à la place de cette année d’armée c’est un employeur d’enregistré...la cata. Bon courage à tous.

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2023 à 19:28

      @NAT

      Bonsoir,

      Je ne vous parle même pas du dossier de mon conjoint....l’armée a été oubliée, à la place de cette année d’armée c’est un employeur d’enregistré...la cata.

      Les trimestres de service militaire ne sont comptabilisés qu’à condition de n’avoir pas 4 trimestres cotisés ces années là. Si cela est le cas il suffit que votre conjoint envoie à la CARSAT son état signalétique de service.

      Je précise que je suis dans la fonction publique territoriale

      Donc vous avez cotisé comme fonctionnaire territorial et comme salarié du privé. Vos dates de prise de retraite peuvent donc être différentes.

      On m’a annoncé pouvoir partir au 1er septembre 2023 en carrière longue (j’ai eu 60 ans au mois d’août, 8 trimestres avant 20 ans)

      C’est exact si vous avez pour la CARSAT un total de trimestres tous régimes de 168 trimestres au 30 juin 2023 et un total de 168 trimestres tous régimes au 31 août 2023 pour la FPT. Dans le cas contraire vous devrez totaliser 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour partir en retraite et dépasser l’âge de 60 ans et 3 mois.

      Pour connaître votre date de départ vous devez ajouter vos trimestres de salarié du privé à ceux de la FPT sachant que vous ne pouvez valider pour la durée d’assurance que 4 trimestres l’année de votre entrée dans la fonction publique.En outre la CARSAT valide le trimestre au dernier jour du trimestre civil et la FPT diminue la durée de votre dernier trimestre du reliquat de jours acquis l’année de votre entrée dans la FPT.

      Il faudrait connaître votre nombre total de trimestres comme salarié du privé avec le détail des trimestres acquis l’année de votre entrée dans la fonction publique territoriale, votre date d’entrée dans la fonction publique territoriale et le nombre de trimestres acquis dans cet emploi ce qui fixera votre durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée tous régimes permettant de vous indiquer vos dates de départ en retraite dans chaque régime.

      Répondre à ce message

      • Le 14 novembre 2023 à 09:27

        Bonjour,
        Merci pour votre réponse. La Carsat m’informe que mon dossier est compliqué vu les nombreuses caisses auxquelles j’ai cotisé, j’ai donc moi-même beaucoup de mal à faire le décompte des trimestres. J’ai tendance à faire confiance, c’est leur métier. Cordialement.

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 9 novembre 2023 à 18:01

    bjr
    je suis en fevrier 1967

    j ai fait tuc de 1 ans 05 85 a 05 86
    un sivp 06 86 a 09 86 /10 86 a 01 87
    et armee 06 87 a 06 88
    j ai un trimesse en 1986
    et 3 trimesse en 1987
    j ai 144 trimesse au 01 2022 retenue et 138 cotisee...
    et 2 trimesse de penibilite enregistre
    ma question par rapport a la nouvelle reforme je partire quand...
    j ai trouver sur mon relever de carriere 62 ans et 6 mois
    sans compte tuc et sivp
    merci de votre reponce

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2023 à 00:04

      @renault b

      Bonsoir,

      j ai fait tuc de 1 ans 05 85 a 05 86

      Vous validerez 4 trimestres en 1985 ( + de 200 de TUC) et 4 trimestres en 1986 dont 1 trimestre cotisé éligible au dispositif carrière longue.
      Vous validerez 1 trimestre de service militaire +3 trimestres cotisés en 1987 soit 4 trimestres éligibles au dispositif carrière longue.
      Vous validerez 3 trimestres de service militaire en 1988 ou moins si vous avez + d’un trimestre cotisé cette année là.

      Vous pourrez partir à compter de 61 ans et 3 mois avec 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés sachant que les trimestres TUC et SIVP n’entrent pas dans la durée cotisée ou réputée cotisée du dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

      • Le 10 novembre 2023 à 16:48

        bjr
        merci pour votre reponce

        Vous pourrez partir à compter de 61 ans et 3 mois avec 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés sachant que les trimestres TUC et SIVP n’entrent pas dans la durée cotisée ou réputée cotisée du dispositif carrière longue

        vous voulez dire quoi par rapport vous pouvez partir a compter de 61 ans .............

        sa peux changer ou pas

        pour l annee 1988 j ai 4 trimesse.
        merci

        Répondre à ce message

        • Le 10 novembre 2023 à 19:47

          @ renault b

          Bonsoir,

          Je veux dire que l’âge de départ du palier 18-20 ans du dispositif carrière longue est fixé pour la génération 1967 à compter de 61 a ns et 3 mois sous réserve de totaliser à cet âge 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés ce qui exclut les trimestres TUC et SIVP qui ne sont que des trimestres validés pris en compte à l’âge légal de votre génération soit à compter de vos 63 ans et 9 mois.

          Répondre à ce message

      • Le 10 novembre 2023 à 16:51

        bjr

        ps

        pk dans mon relever de carriere
        j ai 138 trimesse cotiseee et j ai aussi 144 trimesse retenue
        se quoi la difference ...merci

        Répondre à ce message

        • Le 10 novembre 2023 à 19:58

          @renault b

          Bonsoir,

          se quoi la difference

          Ce sont les trimestres réputés cotisés dans la limite de 4 par catégorie de - service militaire - maladie - chômage indemnisé qui sont éligibles au dispositif carrière longue ou des trimestres uniquement validés comme des trimestres de chômage non indemnisé par exemple.

          Répondre à ce message

      • Le 13 novembre 2023 à 15:31

        bj jai bien comprit je verrais l annee prochaine 2024 si tout est prit en compte pour finir a 61 ans et 3 mois sinon sa sera 63 et 9 mois ..
        pour l annee 1986 j ai fait un tuc de mai a decembre 1986 vous avez marquer 4 trimesse pour cette annee la .
        sa change grand chose merci

        Répondre à ce message

        • Le 14 novembre 2023 à 00:32

          @ renault b

          Bonsoir,

          vous avez marquer 4 trimestre pour cette année la

          OUI puisque les trimestres TUC sont validés par palier de 50 jours et que votre TUC comprend plus de 200 jours en 1986.

          sa change grand chose

          NON puisque ces trimestres ne sont pas éligibles au dispositif carrière longue et ne vous font pas entrer dans le palier 16-18 ans du dispositif carrière longue.

          sa sera 63 et 9 mois

          NON si vous atteignez entre 61 ans et 3 mois et 63 ans et 9 mois 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés,vous pourrez partir à compter du 1er du mois suivant la validation de ces 172 trimestres.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 13 novembre 2023 à 01:20

    Bonjour,

    en février 2023, j’ai reçu (suite à ma demande d’attestation de carrière longue envoyée en juillet 2022 !) une "Evaluation de ma retraite personnelle" stipulant que je pouvais partir le mois suivant mes 60 ans, le 1er décembre prochain.
    Né en novembre 1963, j’ai demandé, sur le site de l’assurance retraite, un départ à la retraite au titre d’une carrière longue et travail jeune, en bénéficiant de la clause de sauvegarde à compter du 1er décembre 2023.
    En effet, j’ai commencé à travailler avant mes 17 ans (1980 = 3 trimestres) jusqu’à 1999 dans le privé, interrompu par :
     mon service national du 1er février 1982 au 31 janvier 1983.
     AVPF (1998) notés 3 trimestres = 26655 fr + 1 trimestre de chômage sur le relevé CNAV.
     4 trimestres de chômage en 1999.
    Depuis 2000, je travail dans la fonction publique.
    A ce jour, mon dossier est en cours à la CNAV, et malgré mes courriers et appels téléphoniques, je n’obtiens pas de renseignements supplémentaires.
    Le SRE m’a envoyé leur relevé et ne m’accordait que 3 trimestres et 60 jours de SN, alors que la CNAV reconnaissait bien 4 trimestres.
    Suivant vos conseil - suite à nos échange début octobre que je n’ai pas retrouvés sur le site pour donner suite - je leur ai envoyé, ainsi qu’à la CNAV une demande de prise en charge de mon SN par la CNAV en invoquant l’arrêt du Conseil d’État 387940 du 7 octobre 2016.
    Réponse du SRE par mail : "Bonjour, l’application de l’article D.16-2 dans l’étude initiale effectuée est effectivement erronée concernant votre service nationale.
    Il n’a été retenu que pour 3 trimestres et 2 mois en raison d’un écrêtement sur l’année 1983 au cours de laquelle vous avez déjà 4 trimestres cotisés au Régime général.
    En rectifiant cette donnée, votre droit à départ anticipé est ainsi ouvert 1 mois plus tôt, soit le 01/05/2024." !
    Le compte n’y est toujours pas et le SRE ne tient pas compte de ma demande.
    De plus, le SRE fait passer ma période AVPF en période de chômage + l’année 1997 en période de chômage également, alors que j’ai perçu 52477 fr de mon employeur en 1997.
    Dois-je reculer ma date de départ auprès de ces services - ainsi que des services de complémentaires - et perdre le bénéfice de la clause de sauvegarde ?

    Par avance, merci pour votre réponse.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

    • Le 13 novembre 2023 à 22:24

      Pour un fonctionnaire, c’est fiche 42.

      Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2023 à 01:43

      @r Pierre

      Bonsoir,

      Donc vous totalisez pour la CNAV :
      3 trimestres cotisés en 1980 et 4 trimestres cotisés en 1981.
      4 trimestres réputés cotisés en 1982 de service militaire puisque l’attribution du 5éme trimestre est plus favorable cette année là..
      4 trimestres cotisés en 1983 et 1 trimestre non retenu de service militaire.
      56 trimestres cotisés de 1984 à 1997 inclus.
      3 trimestres AVPF réputés cotisés + 1 trimestre de chômage indemnisé éligible au dispositif carrière longue ou un trimestre de chômage non indemnisé non éligible au dispositif carrière longue en 1998.
      3 trimestres de chômage indemnisé éligible au dispositif carrière longue ou 4 trimestres de chômage non indemnisé non éligible au dispositif carrière longue en 1999.

      Par conséquent vous totalisez pour le régime général une durée de cotisation cotisée ou réputée cotisée éligible au dispositif carrière longue comprise entre 74 trimestres et 78 trimestres.

      Depuis 2000, je travail dans la fonction publique.

      Vous avez donc validé en 1980 entre 0 et 4 trimestres dans la fonction publique suivant votre date d’entrée et avez un éventuel reliquat de jours qui sera reporté lors de votre départ en retraite.
      Vous totalisez au 1er décembre 2023 une durée de cotisation FP de 22 ans et 9 mois soit 91 trimestre auquel s’ajouteront vos trimestres 1980 et l’éventuel reliquat de jours.

      Vous totaliserez donc de manière certaine 165 trimestres cotisés ou réputés cotisés tous régimes au 1er décembre 2023 ( 91 +74) et 164 trimestres cotisés ou réputés cotisés tous régimes pour la CNAV au 30 juin 2023 et au moins autant au 31 août 2023 pour le SRE.( 90 +74).

      Vous ne pouvez bénéficier de la clause de sauvegarde qui demande 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 30 juin 2023 pour la CARSAT que si vous êtes entrè avant le 5 janvier 1980 dans la FP et que vous avez validé 4 trimestres cotisés ou si vos trimestres de chômage sont des trimestres de chômage indemnisé.( 1 trimestre en 1998 + 3 trimestres en 1999 soit un total de 4 trimestres réputés cotisés).
      Vous pourrez bénéficier de la clause de sauvegarde qui demande 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 pour le SRE si vous totalisez en 1980 3 trimestres cotisés et un reliquat d’un minimum de 30 jours ce qui vous validera le dernier trimestre le 31 août 2023 ou si vos trimestres de chômage CARSAT sont des trimestres de chômage indemnisé.

      Vos dates de départ pourront donc être différentes suivant le régime concerné.

      Il n’a été retenu que pour 3 trimestres et 2 mois en raison d’un écrêtement sur l’année 1983 au cours de laquelle vous avez déjà 4 trimestres cotisés au Régime général.

      Là n’est pas le souci puisque le service national attribue 5 trimestres de retraite dont 4 éligibles au dispositif carrière longue,le 5éme trimestre étant attribué l’année la plus favorable à l’assuré donc 1982 pour vous puisque vous n’avez aucun trimestre validé cette année là en dehors du service militaire.
      Donc le SRE doit retenir les 4 trimestres validés en 1982 par la CARSAT au titre du service militaire et négliger le 5éme trimestre 1983 puisque vous validez 4 trimestres cotisés cette année là.

      le SRE fait passer ma période AVPF en période de chômage + l’année 1997 en période de chômage également, alors que j’ai perçu 52477 fr de mon employeur en 1997.

      Le SRE doit reprendre les informations transmises par la CARSAT qui doivent correspondre à celles figurant sur votre relevé de carrière du régime général !!!

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 13 novembre 2023 à 11:21

    Bonjour,
    pour les carrières longues, j’ai commencé à 18 ans et je suis dans la tranche des 5 trimestres nécessaire en fin de 20ème année civile, ce que j’ai en revanche je n’ai pas les 172 trimestres requis ? j’ai un enfant et on m’informe que les 8 trimestres ne sont pas pris en compte pour les carrières longues ? est-ce vrai y a t’il un recours ?
    Un grand merci pour votre retour.
    Bien cordialement
    pi : date de naissance : 01/02/65

    Répondre à ce message

    • Le 14 novembre 2023 à 01:53

      @ BAYNAUD

      Bonsoir,

      Vous pourrez partir à compter de vos 60 ans et 9 mois si vous totalisez 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés.Si vous ne totalisez pas 172 trimestres cotisés ou validés à l’âge légal de la retraite fixé pour la génération 1965 à 63 ans et 3 mois vous pourrez alors ajouter votre majoration enfant de 8 trimestres.

      Il n’y a pas de recours possible puisque la majoration enfant est exclue de par la loi de la durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée demandée par le dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 10 novembre 2023 à 08:11

    J’aurai 62 ans en juillet 2024, j’ai validé 12 trimestre avant mes 20 ans. Es que je devrais validé 2 trimestres supplémentaire après mes 62 ans ?

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2023 à 10:47

      @Collet

      Bonjour,

      J’aurai 62 ans en juillet 2024 j’ai validé 12 trimestre avant mes 20 ans

      Vous pourrez partir dés que vous aurez atteint 169 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisque vous êtes né avant le 1er septembre 1963 et dépendez du palier 18-20 ans du dispositif carrière longue.
      Si vous n’atteignez pas cette durée de cotisation avant vos 62 ans et 6 mois,vous pourrez partir à compter de cette date avec une retraite décotée ou poursuivre votre activité jusqu’à obtenir 169 trimestres validés.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 9 novembre 2023 à 19:26

    Bonjour,
    j’ai lu attentivement toutes vos réponses qualitatives.
    Je suis né le 17/11/1964 et toujours en activité.
    J’ai 5 trimestres validés l’année de mes 20 ans.
    Je totaliserai au 31/12/2023 162 trimestres.
    Etant éligible à la carrière longue et suivant mon année de naissance, il me faut 171 trimestres et 60 ans et 6 mois.
    Dans le cas d’une rupture conventionnelle qui interviendrait le 01/04/2025 et au chômage jusqu’au 31 mars 2026, je pourrais donc partir le 01/04/2026 en retraite ?
    Mon détail : 162 trimestres fin 2023 + 4 trimestres cotisés en 2024 + 1 trimestre cotisé en 2025 + 3 trimestres générés par le chômage en 2025 + 1 trimestre généré par le chômage en 2026 soit 171 trimestres.
    Mon calcul est-il correct ?

    Mon détail est du même type que celui exposé par Howard le 25 octobre à 15h31 et pour lequel je ne comprends pas bien la réponse apportée. Il est fait référence à 6 trimestres générés par le chômage (2 trimestres en 2024 du 01/07/24 au 31/12/24 + 4 trimestres générés par la chômage en 2025). Or dans le cadre de la carrière longue, seuls 4 trimestres sont pris en compte, et pas 6 comme dans le cas exposé par Howard. Du coup, quelque chose m’échappe et je perds la compréhension.

    Merci beaucoup pour vos précisions à venir
    Bien cordialement.
    Francis

    Répondre à ce message

    • Le 10 novembre 2023 à 00:25

      @ Francis

      Bonsoir,

      Il est fait référence à 6 trimestres générés par le chômage (2 trimestres en 2024 du 01/07/24 au 31/12/24 + 4 trimestres générés par la chômage en 2025).

      OUI mais les trimestres de chômage 2024 seront négligés puisque cet internaute valide 4 trimestres cotisés avant sa période de chômage en 2024 et qu’on ne valide qu’un maximum de 4 trimestres par an.Donc seul les 4 trimestres de chômage indemnisé 2025 seront retenus dans le cadre du dispositif carrière longue.

      Dans le cas d’une rupture conventionnelle qui interviendrait le 01/04/2025

      Vous validerez 1 trimestre cotisé avec 150 heures de SMIC et en conséquence si vos salaires au 31 mars 2025 valident 600 heures de SMIC vous obtiendrez 4 trimestres cotisés au 31 décembre 2025 et vos trimestres de chômage seront négligés.

      Vous validerez 1 trimestre de chômage indemnisé en 2026 et vous pourrez partir à compter du 1er avril 2026 puisque vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 6 mois.

      Les trimestres pour les salariés du privé sont attribués en fonction des salaires perçus ce qui par conséquent peut permettre avec un salaire égal au plafond de sécurité sociale de valider 4 trimestres au 31 décembre de l’année N avec une durée d’activité de 2 mois dans l’année.

      Répondre à ce message

      • Le 10 novembre 2023 à 11:18

        Bonjour p-o,
        c’est très clair, je comprends mieux.
        Merci pour vos explications et votre temps passé à répondre à toutes les questions des internautes.
        En quelques lignes, on a "plus et mieux" que n’importe où ailleurs.
        Surtout dans cette période post réforme

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 3 novembre 2023 à 17:30

    Bonjour, je suis en carrière longue ne en avril 64,donc normalement je prends 6 mois de plus. Avant la réforme départ au 1 mai 2024, donc après la réforme 1 novembre 2024. Quand je vais sur le site de caisse complémentaire et la c’est 1janvier 2025, je ne comprends pas,.merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 3 novembre 2023 à 18:17

      Si vous remplissez les conditions indiquées dans cette fiche, vous aurez droit à la retraite aussi pour la complémentaire. Un simulateur ne sait pas tout sur votre carrière.

      Répondre à ce message

    • Le 4 novembre 2023 à 00:07

      @Brinou

      Bonsoir,

      Avant la réforme départ au 1 mai 2024

      Cela suppose que vous totaliserez 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023 et 169 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 mars 2024.

      normalement je prends 6 mois de plus.

      OUI sauf si vous totalisez 5 trimestres au 31 décembre 1982 année de vos 18 ans auquel cas vous pourrez partir à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      donc après la réforme 1 novembre 2024.

      OUI puisque avec 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023,vous validerez au 30 septembre 2024 3 trimestres supplémentaires ce qui portera votre durée d’assurance cotisée ou réputée à 171 trimestres.

      Répondre à ce message

      • Le 7 novembre 2023 à 06:45

        Bonjour,donc si j’ai bien compris je pourrai prendre ma retraite à partir du 1er octobre 2024.
        Cordialement .

        Répondre à ce message

        • Le 7 novembre 2023 à 20:59

          @ Brinou

          Bonsoir,

          je pourrai prendre ma retraite à partir du 1er octobre 2024.

          Uniquement si vous totalisez 5 trimestres au 31 décembre 1982 ou si vous êtes né le 1er avril 1964. Dans le cas contraire votre départ pourra intervenir à compter du 1er novembre 2024 date à laquelle vous aurez dépassé l’âge de 60 ans et 6 mois.
          Un départ en retraite au titre du dispositif carrière longue suppose de cumuler la condition d’âge et de durée d’assurance demandée à la génération concernée.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 8 novembre 2023 à 12:18

    Bonjour,
    Je suis née le 11/01/1964 et toujours en activité.
    J’ai 5 trimestres validés l’année de mes 18 ans.
    Je totaliserai au 31/12/2023 170 trimestres.
    Etant éligible à la carrière longue et suivant mon année de naissance, il me faut 171 trimestres et 60 ans et 3 mois
    Mon départ a la retraite est prévu le 1er avril 2024
    Je demande désespérément une attestation pour départ anticipé pour carrière longue malgré mes appels pas de réponse de la CARSAT et mon dossier est toujours en attente de validation depuis février 2023.
    Sachant qu’il faut faire la demande entre 5 et 4 mois avant puis je la faire officiellement sur le site info retraite et prévenir mon employeur malgré la non réception de ce formulaire.
    Merci par avance pour votre réponse,

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2023 à 21:08

      @Danièle

      Bonsoir,

      60 ans et 3 mois

      NON puisque vous totalisez 5 trimestres en 1982 l’année de vos 18 ans.Vous pourrez donc partir à compter du 1er avril 2024 au lieu du 1er mai 2024,date à laquelle vous totalisez 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés à 60 ans et 2 mois.

      puis je la faire officiellement sur le site info retraite et prévenir mon employeur malgré la non réception de ce formulaire.

      OUI puisque l’attestation carrière longue n’est en aucun cas obligatoire et un préalable à une demande de retraite.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 7 novembre 2023 à 12:33

    Bonjour,
    J’ai travaillé en début de carrière 4 mois consécutif en 1985 dans une entreprise agricole, sur un bulletin de salaire les cotisations ont été forfaitisé et non pas sur le brut mensuel !
    J’ai lancé une demande de rachat de cotisation arriérées auprès de la msa afin de corriger cette anomalie, le retour a été négatif car mon employeur(qui n’existe plus) n’avait pas omis de payer les cotisation mais simplement passé mon statut en travailleur occasionnel uniquement sur 1 mois !
    Pouvez vous me dire si je peux contester cela et contraindre la msa de prendre la base de cotisation sur le brut du salaire concerné.
    Ou trouver les conditions de l’époque pour être travailleur occasionnel sachant que je n’ai pas de contrat et que rien n’était indiqué sur le bulletin de salaire ?

    La correction me validerait un 5 éme trimestre avant 18 ans !!!

    En vous remerciant par avance,

    Pascal

    Répondre à ce message

    • Le 7 novembre 2023 à 13:54

      C’est l’employeur le fautif, pas la MSA.
      Si vous avez des preuves de l’époque, comme des fiches de paie avec cotisations prélevées,vous pouvez essayer de demander une régularisation sur présomption de périodes travaillées comme expliqué fiche 16.

      Répondre à ce message

      • Le 7 novembre 2023 à 14:52

        ...c’est la démarche que j’ai fait auprès de la msa mais ils refusent la régularisation car cela est la conséquence du choix de cotisation faite par l’employeur.
        Je ne peux pas me retourner contre celui-ci car il n’existe plus !
        Ce que je conteste c’est le fait d’être considéré comme emploi occasionnel uniquement pour un mois dans une période continue de 4 mois sans en avoir été informé.

        Je ne sais pas comment faire un recours sachant que cela bloque mon dossier

        Avez vous eu connaissance de cas similaires pour faire jurisprudence ?

        Cordialement,

        Répondre à ce message

        • Le 7 novembre 2023 à 16:19

          C’est la première fois que j’ai cette question. Le problème vient du fait que vous n’avez pas de fiches de paie de l’époque prouvant que vous avez cotisé. Le droit n’est pas de votre côté car au nom de la lutte contre la fraude il faut des preuves.

          Répondre à ce message

          • Le 7 novembre 2023 à 17:01

            ...désolé d’insister mais au contraire j’ai bien conservé les 4 fiches de payes de la période (juin à septembre) du même employeur, sur 3 mois les cotisations sont sur le salaire brut et celle du mois de juillet(210hrs !!) sur un calcul forfaitaire lié à une déclaration forfaitaire(d’après la msa) mais cela ne dépend pas de moi.
            Du coup je voudrais vraiment corriger cette injustice qui me pénalise de la validation d’un trimestre mais je ne sais pas comment m’y prendre pour être efficace.

            Cordialement,

            Répondre à ce message

            • Le 7 novembre 2023 à 23:00

              Je ne connais qu’une solution déjà indiquée.
              Si vous avez des preuves de l’époque, des fiches de paie avec cotisations prélevées, vous pouvez essayer de demander une régularisation sur présomption de périodes travaillées comme expliqué fiche 16.

              Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 7 novembre 2023 à 16:59

    Bonjour,
    Tout d’abord un grand merci pour votre temps et les réponses apportées sur ce forum qui est une mine d’informations incommensurable pour nous.
    Née en mai 1964, j’ai acquis à fin 2022 160 trimestres cotisés + les 16 trimestres en majoration pour mes 2 enfants qui ne me sert plus à rien (merci la réforme !).
    Je suis inscrite à Pôle emploi depuis octobre 2022 après avoir eu une carrière pleine, active et sans aucune interruption depuis 1983.
    Ayant acquis 8 trimestres avant la fin de 1984 pour mes 20 ans, je serai potentiellement éligible pour le dispositif carrière longue mais il me manquera encore 7 trimestres à compter de janvier 2024.
    J’ai 160 trimestres cotisés à fin 2022, je dois donc encore acquérir 11 trimestres à compter de janvier 2023 pour pouvoir en bénéficier.
    A 59 ans, mes candidatures sur les offres de postes salariés sont sans succès depuis 1 an. Je réfléchis fortement à me mettre en auto-entrepreneur en 2024 et 2025 pour pouvoir valider ces 7 trimestres manquants et partir au 1 er octobre 2025 en carrière longue car je ne souhaite pas attendre mes 63 ans en mai 2027 (trop loin encore hélas) !
    J’ai lu qu’il me fallait valider 6762 euros de salaire brut dans l’année pour valider 4 trimestres en tant que salariée mais sur un statut d’indépendant c’est beaucoup plus, il me faudra un CA de 12030 euros. Avant de me lancer dans ce projet entrepreneurial, pouvez-vous me dire si la comptabilisation par la CARSAT de mes trimestres et chiffres affaires en statut auto-entrepreneur sera une chose fluide et facile et non pas une usine à gaz ? Est-ce compliqué d’allier et fusionner mes droits trimestres déjà acquis avec ce nouveau statut ? Je n’ai jamais été indépendante de toute ma carrière et j’ai des grandes craintes sur ce point. Cela me semble la voix la plus raisonnable pour moi pour tenter de décrocher mes 7 trimestres manquants d’autant que je pourrai continuer à bénéficier parallèlement de l’ARE du Pôle Emploi ce qui est une sécurité pour moi pour me lancer dans cette aventure à 59 ans.
    Merci d’avance pour votre aide et réponses.
    AP

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 6 novembre 2023 à 18:53

    Bonsoir,
    J’ai pris un congé parental pour mon 3ème enfant de 1997 à début 2000.
    La réforme des retraites 2023 prévoit que 4 trimestres de congé parental soient reconnus trimestres cotisés.
    Sur mon relevé de carrière j’ai 9 trimestres d’Assurance Vieillesse des Parents au Foyer régime général mais ils ne sont pas retenus comme trimestres cotisés.
    Depuis la mise en place de la réforme des retraites, 4 de ces trimestres devraient être ajoutés à mon relevé de carrière comme trimestres cotisés. Ce qui n’est pas le cas actuellement. La mise à jour n’a pas été faite sur mon relevé de carrière.
    Quelle démarche faut-il effectuer pour que ces 4 trimestres apparaissent sur mon relevé de carrière dans les trimestres cotisés ?
    Mon départ en carrière longue est prévu en 2025, mais la date est en fonction de ces 4 trimestres.
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 6 novembre 2023 à 10:30

    Bonjour
    Je suis née le 30 nov 1963 (c’est à dire 60 ans ds 3 semaines) et j’ai un enfant.
    Je suis bénéficiaire de l’amiante depuis le 1er sept 2021. Selon le relevé de carrière de l’assurance retraite, je bénéficie de
    - 157 trimestres cotisés ; 165 trimestres retenus au 31/12/2022.

    D’autre part, ayant cotisés 5 trimestres avant 20 ans et comme indiqué sur mon compte info retraite, je pensais partir à la retraite à taux plein à 62 ans et 4 mois.

    On me dit que dans le cadre de l’amiante, je dois partir le 1/04/2024 car depuis la réforme, on ajoute les trimestres pour enfant (8 trimestres) au trimestres cotisés. Dans mon cas, j’aurai donc 170 trimestres au 1/04/2024.

    Confirmez vous cette date de départ ?
    Je vous en remercie par avance.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 octobre 2023 à 15:31

    Bonjour,
    Je suis né le 09/04/1964 et toujours en activité.
    J’ai 7 trimestres validés l’année de mes 20 ans.
    Je totaliserai au 31/12/2023 163 trimestres.
    Etant éligible à la carrière longue et suivant mon année de naissance, il me
    faut 171 trimestres et 60 ans et 6 mois.
    Dans le cas d’une rupture conventionnelle le 30/06/2024 et au chômage jusqu’à la fin 2024, puis chômage toute l’année 2025, je pourrais donc partir le 01/01/2026 en retraite ou un peu avant ?
    163 trimestres + 4 trimestres cotisés en 2024 + 4 trimestres générés par le chômage en 2025 soit 171 trimestres.
    Mon calcul est-il correct ?
    Merci beaucoup.
    Bien cordialement.
    Howard.

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2023 à 01:12

      @ Howard

      Bonsoir,

      Votre calcul est exact un départ à compter du 1er janvier 2026 avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisque la CARSAT ne valide un trimestre qu’au dernier jour du trimestre civil.

      Répondre à ce message

      • Le 27 octobre 2023 à 09:35

        Bonjour,

        Je vous remercie pour votre réponse.
        bonne journée.
        bien cordialement

        Répondre à ce message

      • Le 29 octobre 2023 à 14:38

        Bonjour,
        Étant potentiellement dans une situation similaire, pensez-vous que durant ces 18 mois de chômage, Pôle Emploi serait en droit d’attendre une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active qui, si elle n’est pas faite, pourrait entrainer une rupture des droits aux indemnités de chômage et ainsi mettre à mal la validation des 4 trimestres réputés cotisés autorisés à la carrière longue ?
        Merci.

        Répondre à ce message

        • Le 30 octobre 2023 à 04:14

          @ Espalolo

          Bonsoir,

          Pôle Emploi serait en droit d’attendre une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active

          OUI puisque c’est la contrepartie à votre indemnisation.

          si elle n’est pas faite, pourrait entrainer une rupture des droits aux indemnités de chômage

          OUI en cas de contrôle vous pouvez être radié et perdre votre indemnisation si vous ne justifiez pas d’une recherche active d’emploi.Le contrôle n’a pas effet pour tous les demandeurs d’emplois à moins de 6 mois de leur départ en retraite.

          et ainsi mettre à mal la validation des 4 trimestres réputés cotisés autorisés à la carrière longue ?

          OUI sauf à valider les trimestres manquants avant l’éventuelle radiation.( 4 trimestres validés pour 200 jours d’indemnisation) ou à être en arrêt maladie ce qui suspend votre indemnisation au profit d’indemnités journalières de sécurité sociale avec par tranche de 60 jours d’arrêt 1 trimestre maladie réputé cotisé.

          Une des solutions pour éviter un éventuel contrôle est de demander à pole emploi une formation et bien sûr ne pas indiquer être éligible au dispositif carrière longue car pole emploi vous accordera plus facilement une formation si votre départ en retraite est éloigné par exemple à l’âge de la retraite au taux plein.(67 ans)

          Pour information les CARSATS fournissent à pole emploi la liste des assurés pouvant prétendre à une retraite à l’âge légal de la retraite.(de 62 ans et 3 mois à 64 ans suivant la génération).Pole emploi n’a donc pas connaissance de la liste des demandeurs d’emplois éligibles au dispositif carrière longue sauf information fournie par le demandeur d’emploi.Pole emploi est tenu de poursuivre l’indemnisation du demandeur d’emploi jusqu’à son terme et au plus à l’âge légal de la retraite de sa génération si celui-ci préfère différer son départ en retraite.

          Répondre à ce message

          • Le 30 octobre 2023 à 22:17

            Bonsoir p-o,
            Merci infiniment pour cette réponse très précise.
            Comme quoi, il faut faire très attention avant d’accepter une rupture conventionnelle qui peut s’avérer être un piège pour celui qui n’avait pas l’intention de reprendre une activité en étant aussi proche de sa demande de mise en retraite pour carrière longue.
            Bonne soirée.
            Espalolo

            Répondre à ce message

            • Le 31 octobre 2023 à 09:45

              @Espalolo

              Bonsoir,

              Avec la convention actuelle de l’UNEDIC accepter une rupture conventionnelle suppose :

              1) d’être à moins de 27 mois de sa date de départ en retraite ou
              2) atteindre l’âge de 62 ans avant la fin d’indemnisation ARE avec une durée d’indemnisation d’un an pour que l’indemnisation soit prolongée jusqu’à l’atteinte d’une retraite à taux plein limitée à vos 67 ans. ou
              3) Signer la rupture conventionnelle pour les assurés éligibles au dispositif carrière longue avant leurs 60 ans et être à moins de 7 mois de la date de départ en retraite puisque aucun contrôle de recherche d’emploi n’ait fait pour les assurés à moins de 6 mois de leur départ en retraite.

              Bien évidemment la nouvelle convention UNEDIC en cours de négociation va certainement reprendre les modifications induites par la réforme des retraites concernant l’âge de prolongation des droits après la fin d’indemnisation.

              Répondre à ce message

              • Le 31 octobre 2023 à 23:00

                Bonsoir p-o,
                Merci pour ce complément d’information.
                Si je comprend bien le point 1, être à moins de 27 mois de sa date de départ en retraite n’empêche pas Pôle Emploi d’exiger une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active sous peine de radiation.
                Si une rupture conventionnelle m’est proposée à 15 mois de ma date de mise en retraite carrière longue, je serai donc quand même obligé de respecter cette exigence.
                Dans ce cas, il vaut mieux refuser cette rupture conventionnelle parce que si c’est pour être obligé de se casser la tête à retrouver un emploi, autant rester là où on se trouve, non ?
                Bonne soirée.
                Espalolo

                Répondre à ce message

                • Le 1er novembre 2023 à 19:30

                  @Espalolo

                  Bonsoir,

                  Si je comprend bien le point 1, être à moins de 27 mois de sa date de départ en retraite n’empêche pas Pôle Emploi d’exiger une reprise d’activité ou une recherche d’emploi active sous peine de radiation.

                  OUI les 27 mois correspondent à une indemnisation jusqu’à la prise de retraite.

                  Si une rupture conventionnelle m’est proposée à 15 mois de ma date de mise en retraite carrière longue, je serai donc quand même obligé de respecter cette exigence.

                  OUI mais il faut savoir que les contrôles sont faits sur moins de 10% des demandeurs d’emplois et que beaucoup sont ciblés.( par exemple sur des personnes ayant suivi une formation qualifiante) et n’interviennent pas dans les 6 premiers mois d’indemnisation puisque le contrôle va vous demander les preuves de votre recherche d’emploi sur les 6 derniers mois.
                  L’important est lors de l’entretien avec le conseiller suite à votre inscription de bien déterminer votre recherche d’emploi ou de formation.

                  c’est pour être obligé de se casser la tête à retrouver un emploi,

                  Vous avez une obligation de moyens pas de résultats Donc envoyer des C-V en nombre et répondre aux convocations de pole emploi et d’éventuels employeurs qui ne vous retiendront pas au vu de la date de votre départ en retraite.
                  Il faut aussi prendre en compte votre métier pour savoir si il y a beaucoup d’offres dans votre bassin d’emploi et bien déterminer la distance maximum entre votre domicile et un éventuel emploi.

                  Répondre à ce message

                  • Le 2 novembre 2023 à 21:50

                    Bonsoir p-o,
                    Une fois encore, merci pour toutes ces infos plus que claires et précises.
                    Bonne soirée.
                    Espalolo

                    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 16 octobre 2023 à 19:45

    Bonjour,

    Je suis né le 2 /08/1963 j’ai 10 trimestres fin 1983 et 166 trimestres fin 2022 ,dont 161 cotisés 4 service national et 1 chomage indemnisé ... .
    pour 2023 4 trimestres maladie ce qui me fera un total 170 au 31/12/2023.(peut être même des trimestres cotisés car ma prime de départ en retraite sera de 5 mois et j’ai la prévoyance qui me verse un complément depuis mon arrêt maladie )
    J’ai fait ma demande de retraite directement début aout pour un départ au 1 /01/2024 car je n’ai toujours pas reçu l’attestation carriére longue que j’ai demandé mi janvier ..
    Aujourd’hui je doit avertir mon employeur de mon départ en retraite ,préavis de deux mois .
    N’ayant toujours pas de papier officiel m’accordant la retraite carriere longue uniquement l’indication du site Marel qui me dit vous pourriez partir avec 170 trimestres le 1/01/2024 ..
    sur le site CARSAT toujours votre demande en cours délais de 4 mois ..
    Est ce raisonnable de demander mon départ de l’entreprise pour le 31/12 sans confirmation CARSAT ?
    Je vous remercie d’avance pour votre réponse ..
    Henri ,

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2023 à 02:43

      @ Henri daniel

      Bonsoir,

      Je suis né le 2 /08/1963

      Avec 166 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2022,vous pouviez partir en retraite dés le 1er septembre 2023 avec 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023.
      Votre prévoyance entreprise vous validera des trimestres cotisés à raison de 1.690 euros pour 1 trimestre jusqu’au 30 avril 2023 et 1.728 euros après cette date. Les trimestres réputés cotisés au titre de la maladie compléteront éventuellement les trimestres acquis par votre prévoyance entreprise.

      Vous devez contrôler que votre trimestre de chômage indemnisé ainsi que 4 des 5 trimestres attribués au titre du service national ne vous font pas valider plus de 4 trimestres ces années là pour avoir la confirmation que vous totalisiez 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 et que vous totaliserez 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023.

      Si ce contrôle est positif,vous pouvez sans crainte avertir votre employeur de votre départ en retraite à compter du 1er janvier 2024.Dans le cas contraire il vous faudra attendre d’atteindre le nombre de 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés pour partir en retraite.
      Exemple :
      1) Service national du 1er juillet année N au 30 juin année N+1.Trimestres cotisés 2 trimestres année N et 2 trimestres année N +1 et aucun trimestre de chômage indemnisé.
      2) Service national aux mêmes dates mais plus de 2 trimestres cotisés les années N et N +1

      Dans le cas 1 vous validez un total de 8 trimestres cotisés ou réputés cotisés ces années là et n’avez aucun souci pour un départ au 1er janvier 2024.

      Dans le cas 2 vous validez plus de 4 trimestres ces années là et par conséquent vous ne validerez vos trimestres de service national qu’à hauteur de la différence entre le nombre de vos trimestres cotisés et 4 puisque la validation est limitée à 4 trimestres par an.

      La même règle s’applique pour votre trimestre de chômage indemnisé qui ne pourra compléter qu’une année ou vous ne totalisez pas 4 trimestres cotisés.

      Répondre à ce message

      • Le 17 octobre 2023 à 16:02

        Bonjour,
        je vous remercie de vos réponses
        @retraité
        Oui c’est la raison qui me fait stresser..la CARSAT étant débordé je n’arrive pas avoir de confirmation..et je sais aussi ne pas avoir droit au chômage si ma retraite est refusé..
        Merci la réforme !!!

        @P_O
        merci je note souvent vos interventions ainsi que celle de CLAUDE .(le référant du site )

        J’ai commencé à travailler en 1981 à mes 18ans la première année j’ai un trimestre cotisé puis faillite de mon employeur et donc 1 trimestres chômage (le seul )
        Pour 1982 j’ai trois trimestres de chômage et 4 cotisés je ne compte donc que les 4 cotisés
        Pour 1983 4 trimestres service national .
        Puis à partir de 1984 jusqu’à fin 2022 4 trimestres cotisés chaque années
        Ce qui me fait 166 trimestres fin 2022 écrit sur mon relevé de carrière..dont 161 cotisés +1 chomage +4ser,vice national..
        Depuis janvier 2023 je suis en maladie avec des indemnités journalières jusqu’a deja fin octobre je devrais donc à minima obtenir 4 trimestres maladie .(j’espère...)
        J’avais lu sur votre site que je pouvais partir le 1septembre avec 168 trimestres mais j’attendais l’attestation carrière longues et un rendez vous carsat avec un conseillé qui n’à pas su me renseigner ....
        votre site est le plus complet dans la matière avec vos fiches très bien faîtes.
        Et les intervenants sont vraiment extra ...bravo et merci pour votre travail .

        Répondre à ce message

        • Le 18 octobre 2023 à 03:32

          @ Henri daniel

          Bonsoir,

          faillite de mon employeur et donc 1 trimestres chômage (le seul )

          Un trimestre de chômage indemnisé ou non indemnisé la différence est de taille car si votre trimestre de chômage est non indemnisé il ne rentre pas dans la durée d’assurance du dispositif carrière longue.
          A vous lire ce serait un trimestre de chômage non indemnisé car avec un trimestre cotisé chez cet employeur je doute que votre activité chez celui-ci soit égale ou supérieure à 6 mois ce qui permet hier comme aujourd’hui de déclencher une indemnisation chômage. ASSEDIC en 1981).

          La conséquence serait que votre retraite ne pourrait intervenir qu’à compter du 1er avril 2024 puisque vous ne seriez pas éligible à la clause de sauvegarde avec 167 trimestres cotisés ou réputés cotisés et 2 mois au 31 août 2023 pour 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés demandés.

          Vous devriez donc prolonger votre arrêt de travail jusqu’au 31 mars 2024 et prendre votre retraite à compter du 1er avril 2024 avec 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés avec un minimum d’un trimestre cotisé en 2023 par les cotisations de votre prévoyance entreprise et votre salaire de janvier 2023.

          Votre préavis de 2 mois pour prévenir votre employeur de votre départ en retraite serait reporté au plus tard au 31 janvier 2024.

          Si le médecin conseil de la CPAM refuse de prolonger vos indemnités journalières ou vous propose une mise en invalidité,il vous faudra consulter le médecin du travail pour une reprise de votre activité.Celui-ci vous déclarera apte ou inapte à votre poste de travail qui dans ce dernier cas obligera votre employeur à vous reclasser à un autre poste de travail ce que vous pourrez refuser ou à déclarer qu’il ne peut pas vous reclasser à un autre poste de travail ce qui entraînera votre licenciement.

          l’attestation carrière longue n’est en aucun cas obligatoire et n’est pas un préalable à une demande de retraite qui être demandée directement par l’assuré.

          Vous validerez au 31 décembre 2023 4 trimestres maladie puisque ces 4 trimestres sont acquis avec 240 jours de perception d’indemnités journalières SS dans l’année,durée atteinte à ce jour. Ils ne seront comptabilisés comme trimestres réputés cotisés que si le montant de votre prévoyance entreprise ne vous valide pas 4 trimestres cotisés.L’année 2023 pourra entrer dans vos 25 meilleures années pour le calcul de votre retraite puisque vous figurerez dans les effectifs de votre entreprise au 31 décembre 2023.
          En outre votre retraite sera complète car le malus pour les nouveaux retraités est supprimé à compter du 1er décembre 2023.

          Répondre à ce message

          • Le 18 octobre 2023 à 18:44

            Bonjour P-O

            Suite à votre réponse j’ai bien controlé mes feuilles d’avis de paiement Assedic
            Je suis resté du 15 /10/81 au 31/12/81 soit 78 jours au chomage indemnisés en AB au taux de 84.13 francs par jour.(allocation de base )
            Sur mon relevé de carrière du 16/10/2014 suite à régularisation de carrière : pour l’année 1981 il est écrit activite + période de chomage régime général .
            J’ai continué ce chomage jusqu’au 14 mars 1982 puis j’ai travaillé donc cotisé 4 trimestres 1982
            Puis 4 trimestres en 1983 service national
            et 4 trimestres cotisés depuis 1984 a fin 2022 .
            Je suis donc bien avec 166 trimestres fin 2022 .
            J’ai déja demandé ma retraite le 8 Aout pour départ 1/01/2024 mon médecin ne veux pas m’envoyer chez le médecin du travail !! pourtant un licenciement me serait plus avantageux j’ai 30 ans d’ancienneté .
            Pensez vous toujours que je dois décaler ? mon employeur attends la lettre fin octobre
            Merci bien .
            Cordialement

            Répondre à ce message

            • Le 19 octobre 2023 à 00:29

              @ Henri daniel

              Bonsoir,

              Vous n’avez donc plus de souci à vos faire si la CARSAT suite à votre demande a régularisé cette période de chômage indemnisé en 2014 et que vous avez gardé au cas où votre notification d’indemnisation ASSEDIC vous attribuant l’AB.

              Pensez vous toujours que je dois décaler ?

              OUI,annuler votre demande de retraite si vous souhaitez être licencié après une visite de reprise auprès du médecin du travail qui vous déclarerait inapte à votre poste de travail et que soit vous refuseriez un reclassement à un autre poste proposé par votre employeur,soit celui-ci ne pourrait pas vous reclasser et en conséquence vous seriez licenciè.
              Vous avez aussi l’option de négocier une rupture conventionnelle avec votre employeur avant le 31 décembre 2023 dont le montant serait au minimum égal à votre indemnité de licenciement avec une fiscalité identique à celle-ci. Vous pouvez indiquer dans la négociation que vous n’avez aucune obligation de prendre votre retraite avant 70 ans.
              Dans les 2 cas vous pourriez percevoir une allocation chômage jusqu’à vos 62 ans et 9 mois avec des points de retraite complémentaires et des trimestres assimilés supplémentaires.

              En outre vous devez comparer le montant de vos indemnités journalières augmentés du complément de prévoyance perçu chaque mois avec votre montant de retraite prévisible pour déterminer le plus avantageux pour vous et en conséquence partir en retraite ou attendre de signer une rupture conventionnelle ou d’être licencié par votre employeur suite à inaptitude.

              Il est certain qu’un licenciement ou une rupture conventionnelle seraient plus avantageux financièrement pour vous puisque d’un montant plus important qu’une indemnité de fin de carrière et surtout non soumis à imposition contrairement à l’ indemnité de fin de carrière fiscalisée au 1er euro.

              Répondre à ce message

              • Le 19 octobre 2023 à 19:15

                bonsoir PO ,

                Suivant vos conseils ,je vais essayer d’annuler ma demande de retraite .
                dois je avertir AGIRC ARRCO séparement ? ou en anulant par la CARSAT c’est suffisant ?
                Et je vais insister aupès de mon medecin de m’envoyer chez le médecin du travail ...je lui avait demandé il y a deux mois mais il n’était pas chaud car ma retraite etait proche .
                C’est sur que je serai gagnant si je suis reconnu inapte et licencié .
                Le medecin conseil voulait me mettre invalide et mon docteur m’avais dit que ce n’était pas avantageux ...mais je n’ai jamais vu le médecin du travail depuis mon arrêt ..
                Merci beaucoup des informations
                Cordialement ,

                Répondre à ce message

                • Le 20 octobre 2023 à 16:38

                  @Henri daniel

                  Bonjour,

                  Vous devez avertir toutes les caisses de retraite susceptibles de verser une pension de retraite donc l’AGIRC-ARCCO.
                  Une mise en invalidité 2éme groupe (66%) dans votre cas diminuerait un petit peu votre rémunération actuelle puisque il vous serait versé 50% de la moyenne de vos salaires des 10 dernières années au lieu de 50% de vos salaires des 3 derniers mois précédents votre arrêt travail.Le montant de votre prévoyance entreprise lui peut vous être versé jusqu’à l’âge légal de la retraite de votre génération ou dés votre prise de retraite si celle-ci intervient avant.
                  Ce montant est à comparer à votre montant de retraite prévisible .( 50% du salaire moyen des 25 meilleures années + retraite complémentaire).

                  Les informations ci-dessous sont consultables sur internet.

                  car ma retraite etait proche .

                  Votre possibilité de partir en retraite .

                  Il faut bien comprendre que le médecin du travail et le médecin conseil de la CPAM ont 2 rôles différents et indépendants l’un de l’autre.L’un détermine si vous êtes apte ou inapte à votre poste de travail ce qui peut entraîner un licenciement pour inaptitude,l’autre juge si votre état de santé vous permet ou non de travailler et d’être éventuellement mis en invalidité.

                  Vous,votre médecin traitant ou le médecin de la CPAM peut demander une visite de pré-reprise au médecin du travail qui fixera les conditions de votre reprise de travail.
                  Par contre seul votre employeur peut demander à la fin de votre arrêt de travail ou après 60 jours d’arrêt maladie une visite de reprise.
                  Donc votre employeur a la possibilité légale de continuer à vous régler chaque mois votre complément de prévoyance si vous êtes mis en invalidité si il ne souhaite pas demander une visite de reprise.
                  Autrement dit vous régler votre indemnité de fin de carrière à vos 62 ans et 9 mois date à laquelle vous prendriez votre retraite puisque le versement de la pension d’invalidité s’arrêtera.

                  La visite de pré-reprise et la visite de reprise - Ministère du Travail travail-emploi.gouv.fr

                  Répondre à ce message

                  • Le 1er novembre 2023 à 13:01

                    Bonjour P-O ,

                    Me revoici avec une question .
                    Suite à vos informations .
                    J’ai obtenu un rendez vous de prévisite avec le médecin du travail pour fin novembre.,et je cherche à m’informer sur ma possible prime de départ en inaptitude .(afin de calculer si j’ai un réel avantage )
                    Je consulte ma convention collective qui stipule :
                    "Lorsque le licenciement a pour cause l’inaptitude constatée par le médecin du travail, l’indemnité de licenciement à laquelle a droit le salarié qui ne remplit pas les conditions d’ouverture du droit à la pension de vieillesse à taux plein de la sécurité sociale est égale à 20 % du salaire mensuel moyen par année de présence"
                    alors que sur le code du travail :
                    "L’indemnité légale est calculée à partir des salaires bruts précédant le licenciement. L’indemnité est au moins égale aux montants suivants : 1/4 de mois de salaire par année d’ancienneté jusqu’à 10 ans. 1/3 de mois de salaire par année d’ancienneté après 10 ans."
                    D’aprés vous laquelle sera appliquable ? la plus avantageuse pour le salarié ou obligatoirement celle de la convention collective ?
                    Auquel cas je ne serai pas gagnant ...car le chomage va mettre accordé après 150 jours de carence et pour un salaire plus faible que ma retraite prévu..
                    merci d’avance pour vos réponses .
                    Cordialement ,

                    .

                    Répondre à ce message

                    • Le 1er novembre 2023 à 14:14

                      Oui, le code du travail est le minimum, la convention collective négociée et signée par des syndicats améliore la convention collective. C’est son objectif. C’est précisé fiche 18 concernant l’indemnité de départ en retraite.
                      Mais un licenciement pour cause d’inaptitude prévu dans votre convention collective améliore l’indemnité de licenciement si vous n’avez pas droit à la retraite.

                      Répondre à ce message

                    • Le 1er novembre 2023 à 19:12

                      @ Henri daniel

                      Bonsoir,

                      car le chômage va mettre accordé après 150 jours de carence et pour un salaire plus faible que ma retraite prévu..

                      Ce n’est pas le souci si vous êtes reconnu inapte car vous pourrez être mis en invalidité sur votre demande auquel cas vous percevrez des indemnités journalières + le complément de prévoyance entreprise + une partie d’ARE jusqu’à l’âge légal de la retraite si vous ne sollicitez pas votre mise en retraite au titre du dispositif carrière longue.

                      En principe une convention collective doit au minimum être alignée sur le code du travail.

                      Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2023 à 07:29

      bonjour, si vous faites votre demission pour fin 2023 et que vous ne partez pas en retraite dans la foulée votre employeur ne vous devra pas votre indemnité de départ en retraite.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 octobre 2023 à 09:37

    Bonjour
    Question pour un ami :
    Retraite Carriere longue prévu le 01 juillet 2024
    il est né en octobre 1963, service militaire d’Avril 1982 au fin mars 1983, soit 4 trimestres, puis travaille de juin 83 à maintenant
    160 trimestres cotisés + 4 trimestres service national , soit 164 Trimestres cotisés ou réputés cotisés à fin 2022
    ce qui fera 168 trimestres à fin 2023
    Avec la maudite nouvelle réforme, il doit avoir 170 trimestres et 60 ans et 3 mois
    comme il doit faire sa demande de retraite entre 5 et 4 mois avant , faut-il qu’il joint à cette demande la fiche de paye de janvier qui couvrira les deux trimestres de 2024 ?
    il a fait sa demande d’attestation mi - juillet 2023 et toujours pas de nouvelle
    merci d’avance pour vos réponse

    Répondre à ce message

    • Le 29 octobre 2023 à 19:57

      Oui, s’il lui manque deux trimestres en 2024, il aura droit à sa retraite anticipée le 1er juillet. Il pourra bien sûr transmettre sa fiche de paie de janvier 2024 en février 2024.
      Avec des décrets tardifs, l’assurance retraite traite en priorité les départs en 2023.
      Pour bénéficier de la garantie de versement, il faut déposer une demande complète au moins 4 mois avant la date d’effet.

      Répondre à ce message

      • Le 1er novembre 2023 à 08:17

        Bonjour
        merci Claude pour ces réponses
        derniére question :
        peut-on se fiait aux dates de départ indiquées dans le dossier "estimation retraite" de la carsat ou sont mis les dates de départ carrières longues et d’autres dates de départ
        merci d’avance

        Répondre à ce message

        • Le 1er novembre 2023 à 09:14

          La réponse dépend des périodes. Pendant longtemps, il n’y avait aucune mention de la possibilité d’une retraite anticipée. C’est une estimation reposant sur la carrière connue. Vous avez intérêt à lire nos fiches pour connaitre vos droits, ce sera la prévision la plus fiable.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 29 octobre 2023 à 19:22

    Bonjour,
    Femme de 57 ans (13 aout 66) carrière longue puisque je travaille depuis l age de 18 ans,aurais 173 trimestres le 31/ 12/2023.
    Aurais je ma retraite à 61 ans ou avant ? Les trimestres en + apporteront ils plus de rémunération pour ma retraite ?Merci.

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 04:53

      @LB valérie

      Bonsoir,

      173 trimestres le 31/ 12/2023.

      Vous ne pouvez avoir au maximum qu’une durée d’assurance de 160 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023 éligible au dispositif carrière longue.(12 trimestres au 31 décembre 1986 + 148 trimestres du 1er janvier 1987 au 31 décembre 2023).
      A vous lire vous avez du ajouter la majoration d’assurance de 16 trimestres pour 2 enfants qui n’est pas éligible au dispositif carrière longue.
      Vous devez donc totaliser au mieux 157 trimestres cotisés ou réputés cotisés au 31 décembre 2023 éligibles au dispositif carrière longue.(173-16). Il vous manque donc 15 trimestres cotisés ou réputés cotisés ce qui vous autorisa au mieux à partir à compter du 1er octobre 2027 avec 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés puisqu’à cette date vous aurez dépassé l’âge de 61 ans.

      Si vous cessez votre activité avant d’atteindre les 172 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant l’âge légal de la retraite de votre génération fixé à 63 ans et 6 mois vous percevrez à cet âge une retraite complète puisque votre majoration de 16 trimestres enfants sera ajoutée à votre durée d’assurance validée.

      La majoration des trimestres enfants ne sert à rien pour les assurés partant en retraite au titre du dispositif carrière longue.Elle est juste utile pour les parents de 3 enfants et + qui verront leurs retraites majorées de 10%.

      Les trimestres en + apporteront ils plus de rémunération pour ma retraite

      NON puisque vous ne continuerez pas votre activité au delà de 63 ans et 6 mois (surcote) et qu’ayant moins de 3 enfants vous n’êtes pas concernée par la majoration de la retraite de 10% accordée aux parents de 3 enfants et plus.

      Répondre à ce message

      • Le 30 octobre 2023 à 15:41

        Merci pour votre temps passé à nous lire ainsi qu’à cette réponse !

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 30 octobre 2023 à 12:58

    bonjour,

    pouvez vous m’éclairer.
    j’ai droit a ma retraite anticipée pour carrière longue. Je sais aussi que j’ai droit a une majoration de 10%
    grâce a mes 3 enfants. Aurais-je aussi droit a des trimestres supplémentaires sachants qu’elles sont nées en 1994 ;1999 ;2002.

    merci pour votre réponse

    Robert.

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 15:10

      La majoration de trimestres pour enfants gratuite est prise en compte à l’âge légal uniquement, pas pour la retraite anticipe. Si votre carrière est complète car c’est une carrière longue, vous avez déjà la retraite maximum.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 30 octobre 2023 à 10:43

    Bonjour,
    Ce n’est pas une question mais une situation dont j’aimerais savoir si elle est fréquente.
    Je remplis les conditions pour un départ carrière longue au 1er janvier 2024. J’ai demandé l’attestation le 1er août.
    Il n’y aucune difficulté dans le traitement, j’ai tous mes trimestres mais je vais bénéficier de l’exception des "Droit ouvert si 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés avant septembre 2023 et trimestres jeune l’année des 20 ans"
    En revanche, aucune nouvelle depuis, ma relance a fait l’objet d’une réponse "en cours de traitement".
    Je sais déjà que je vais lancer ma demande de retraite très en retard par rapport au délai moyen de 2 mois.
    J’ignore pendant combien de mois je serai sans revenus début 2024
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 30 octobre 2023 à 10:48

      Face à la parution tardive des textes, il n’y a pas toujours d’attestations cette année selon les autres futurs retraités. Vous pouvez faire votre demander de retraite anticipée dès à présent et demander le bénéfice de la clause de sauvegarde.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 octobre 2023 à 15:02

    Bonjour
    je suis née le 31 décembre 1963, j’ai travaillé du 12 mai 1982 au 23 mars 2022 j’ai les trimestres cotisés demandés avant 20 ans et j’ai validé au 31 décembre 2022 164 trimestres.
    je suis au chômage depuis le 16 septembre 2022. Depuis le 1 janvier 2023 jusqu’au 31 août 2023 j’ai comptabilisé 243 jours de chômage indemnisé d’où la validation de 4 trimestres pour 2023 au titre du chômage.
    j’ai demandé à bénéficier de la clause de sauvegarde pour déposer mon dossier de retraite anticipée pour carrière longue auprès de la MSA et à ce jour, les échanges que j’ai eu avec eux ne vont pas dans le sens de l’acceptation de mon dossier. Ils me disent qu’au 31 août 2023 je n’ai pas ces 4 trimestres de chômage mais seulement 2, car les trimestres sont basés sur les mois de l’année civile et ne tiennent pas compte d’un nombre de jours comme je l’ai exprimé ci dessus.
    J’aimerai que vous puissiez me donner la vrai réponse car j’ai le sentiment d’avoir en face de moi des personnes qui ne sont pas certaines et convaincues par leur réponse à savoir le refus de mon dossier.
    Dans l’attente, je vous remercie par avance de l’étude de ma requête.
    Maryline

    Répondre à ce message

    • Le 24 octobre 2023 à 21:59

      Comme expliqué fiche 19, la dernière année chaque trimestre est attribué à la fin de chaque trimestre civil. Donc au 1er juillet, ce sera 2 trimestres.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 00:04

      @HENRIET Maryline

      Bonsoir,

      La date d’acquisition des trimestres des salariés du privé est différente de la date de validation de ceux-ci qui s’opère toujours au dernier jour du trimestre civil.En conséquence avec 166 trimestres et 2 mois cotisés ou réputés cotisés au 31 août 2023 vous n’étiez pas éligible à la clause de sauvegarde qui demandait 168 trimestres cotisés ou réputés cotisés validés.

      Donc vous êtes concernée par la réforme et vous devrez totaliser une durée d’assurance cotisée ou réputée cotisée de 170 trimestres au lieu de 168 trimestres avant réforme pour partir en retraite au titre du dispositif carrière longue
      Vous devrez en 2024 soit retrouver une activité avec un minimum d’un mois de travail et une rémunération à hauteur de 300 heures de smic ou demander à votre médecin traitant un arrêt maladie consécutif ou non d’une durée d’un minimum de 120 jours pour acquérir les 2 trimestres manquants puisque seul 4 trimestres de chômage indemnisé dans toute la carrière sont éligibles au dispositif carrière longue.

      Vous pourrez partir au mieux à compter du 1er juillet 2024 au titre du dispositif carrière longue ou dés l’obtention des 2 trimestres manquants avant l’âge légal de la retraite de votre génération fixé à 62 ans et 9 mois.

      En outre si vous ne retrouvez pas d’emploi votre indemnisation ARE ne sera pas prolongeable car elle cessera à vous lire en septembre 2025 alors que vous atteindrez l’âge de 62 ans le 31 décembre.La seule solution sera d’être en arrêt maladie un nombre de jours supérieurs à la différence entre votre 1er jour d’indemnisation ARE qui n’est pas votre 1er jour d’inscription à pole emploi et le 31 décembre ce afin de prolonger votre indemnisation jusqu’à vos 62 ans et 9 mois.

      Répondre à ce message

      • Le 27 octobre 2023 à 18:59

        Je vous remercie pour vos réponses claires et détaillées apportées. A moi maintenant de digérer cela et essayer de retrouver un job pour valider les 2 trimestres manquants afin de ne pas perdre ma carrière longue.
        cordialement

        Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 27 octobre 2023 à 17:38

    Bonjour,
    je suis en carrière longue 8 trimestres avec 20ans j’ai validé 1 trimestre penibilite, mais j’ai différé mon départ en retraite une année, je voulais savoir si ce trimestre sera toujours valable pour ma pension merci beaucoup.

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2023 à 18:10

      Le dispositif reste inchangé sauf que les trimestres acquis par les points de pénibilité sont pris en compte dans la durée d’assurance servant au calcul de la retraite.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 26 octobre 2023 à 17:55

    Bonjour,
    Je suis né en janvier 1964, éligible carrière longue 20 ans avec 8 trimestres cotisés fin 1984
    J’ai actuellement 161 trimestres cotisés fin 2022 (80 Salarié, 81 Cipav) J’aurai les 10 trimestres Cipav manquants au 30/06/2025, et je pensais partir au 1er juillet or le simulateur Morel m’indique un départ au 1er octobre, est-ce normal ?
    Merci d’avance.

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2023 à 15:10

      Je ne sais pas comment vous calculez l’attribution des trimestres du régime des professions libérales Cipav. Je sais juste que le droit des salariés à la retraite anticipée est étendu à ces professions. Il faut donc interroger la Cipav.

      Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 25 octobre 2023 à 14:20

    Bonjour,
    Je suis né en 1964, actuellement au chômage depuis janvier 2022,
    je comptabilise fin 2022,170 trimestres (4 trimestres pour chômage inclus) et aussi plus de 5 trimestres avant 18 ans.
    Ayant été apprenti de 1979 à 1981 j’ai fait une demande de rachat en ligne d’un trimestre pour cette période (sur le support PDF en ligne qui stipule que les rachats ne sont pas pris en compte pour la retraite anticipée !!!!!), ainsi je comptabiliserai les 171 trimestres demandés.
    Ils m’annoncent jusqu’à 5,5 mois pour traiter ma demande.
    Dois-je faire ma demande d’attestation de carrière longue vu que ma retraite serai pour le 01/08/2024 avant l’accord du rachat du précité trimestre pour ne pas être pris de court.
    Est ce que mon attestation carrière longue sera accordée au vu que je n’ai pas les trimestres requis si je n’ai pas encore procédé au rachat ?
    Merci

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 15:48

      Ce retard est désolant mais pas surprenant vu les conditions et les délais imposés pour cette réforme. La CFDT intervient sur ce point.
      Vous pouvez accompagner vos demandes de VPLR et d’attestation de droit à la carrière longue des références indiquées dans la Circulaire Cnav 2023-14 du juillet 2023 au point 1.2.2, soit : Sont retenues au titre de la durée d’assurance cotisée : (...) les versements pour la retraite effectués au titre des années civiles d’apprentissage effectuées dans le cadre d’un contrat conclu entre le 1er juillet 1972 et le 31 décembre 2013, visés au IV de l’article L.351-14-1 CSS (article L.173-7 CSS).
      Si la réponse tarde, n’hésitez pas à effectuer un recours amiable comme expliqué fiche 5.
      Plus vous êtes nombreux à intervenir, mieux ce sera pris en compte.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2023 à 16:59

      @Charles

      Bonsoir,

      Vous pourrez faire directement avant le 31 juillet 2024 une demande de retraite car l’attestation carrière longue n’est en aucun cas obligatoire et par conséquent un préalable à une demande de retraite au titre du dispositif carrière longue.

      Répondre à ce message

      • Le 26 octobre 2023 à 08:32

        Bonjour,

        en théorie peut être, mais il faut compter surement un moment pour établir un dossier retraite,donc pour avoir une retraite le 1er aout il faut surement s’y prendre avant le 31 juillet.

        Merci pour vos retours qui aide à y voir un peu plus clair .

        Répondre à ce message

        • Le 26 octobre 2023 à 23:46

          @Charles

          Bonsoir,

          Vous obtiendrez une garantie de paiement si votre demande est faite au moins 4 mois avant votre date de départ.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 24 octobre 2023 à 17:56

    Bonjour,
    Il semblerait que conformément à l’accord Agirc-Arrco signé le 10 octobre 2023, les salariés "demandant" leurs retraites à compter du 01.12.2023 ne se verront pas appliquer le coefficient minorant de 10% sur leurs pensions agirc-arrco . Le 01/11/2023 je vais demander, via le site internet info retraite, ma retraite anticipée carrière longue pour un départ le 01/04/2024.
    Ma question est la suivante : (les salariés "demandant" leurs retraites à compter du 01.12.2023) = s’agit-il de la date de la demande sur le site internet ou de la date du départ à la retraite ?
    Je vous remercie par avance

    Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 23 octobre 2023 à 11:12

    Bonjour,
    Je suis né en avril 1964.
    J’ai acquis à fin 2022 162 trimestres cotisés, 166 trimestres retenus/assurances.
    J’ai travaillé l’année de mes 16 ans(apprentissage rémunérée) et j’ai 6 trimestres validés avant la fin de mes 18 ans.
    Je suis au chômage depuis mars 2023 mais mon salaire + solde de tout compte sur cette période est presque 2 fois supérieur au 6762 euros requis pour valider 4 trimestres cette année.
    J’ai déposé une demande de départ en carrière longue à la cnav pour le 1er mai 2024, à l’âge de 60 ans. Je n’ai subi qu’un seul trimestre de chômage durant toute ma carrière jusqu’à cette année. Puis je bien partir en mai 2024 comme c’était initialement prévu ?
    D’autre part, j’ai demandé à la cnav de rectifier un point sur mon relevé de carrière pour 1980 car ils ont retenus seulement 1 mois de salaire pour mon apprentissage rémunérée en tant que tôlier dans 1 garage soit 525 francs alors que j’ai travaillé 5 mois et cumulé 3045 frais. Cela me permettrait d’acquérir un trimestre supplémentaire en 1980 comme le minimum requis est de 2586 francs.
    Merci d’avance pour votre aide
    JP

    Répondre à ce message

    • Le 23 octobre 2023 à 14:14

      @ JP

      Bonsoir,

      Je suis né en avril 1964. J’ai acquis à fin 2022 162 trimestres cotisés 166 trimestres retenus

      Vous devez regarder à quoi correspondent ces trimestres.Ils peuvent être des trimestres réputés cotisés comme le service militaire par exemple.

      j’ai 6 trimestres validés avant la fin de mes 18 ans

      Votre âge de départ est fixé à compter de 60 ans avec 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés.

      cette période est presque 2 fois supérieur au 6762

      Donc vous validerez 4 trimestres cotisés ce qui portera votre durée cotisée à 166 trimestres cotisés.

      Je suis au chômage depuis mars 2023

      Vos trimestres de chômage indemnisé 2023 seront négligés et vous pourrez bénéficier en 2024 de 3 trimestres de chômage indemnisé ou 4 trimestres de chômage indemnisé si votre trimestre de chômage était un trimestre de chômage non indemnisé.

      Cela ne changera pas votre durée d’assurance de 166 trimestres cotisés au 31 décembre 2023 puisque :
      1) Votre trimestre avant 2023 est un trimestre de chômage non indemnisé non éligible au dispositif carrière longue.
      2) Votre trimestre avant 2023 est un trimestre de chômage indemnisé mais vous totalisez 4 trimestres cotisés cette année là.
      3) Votre trimestre avant 2023 fait partie des 4 trimestres non cotisés retenus dans votre durée d’assurance.

      En tout état de cause vous totaliserez au 31 décembre 2024 170 trimestres cotisés ou réputés cotisés. pour une durée d’assurance requise de 171 trimestres.

      Pour partir à compter du 1er mai 2024 cela suppose que vos 4 trimestres non cotisés soient des trimestres réputés cotisés ce qui porterait votre durée d’assurance au 31 décembre 2023 à 170 trimestres et au 31 mars 2024 à 171 trimestres avec 1 trimestre réputé cotisé de chômage indemnisé.

      Concernant vos trimestres d’apprentissage,je vous répondrais quand vous m’indiquerez la nature de vos 4 trimestres non cotisés puisque vous n"en aurez pas forcément besoin.

      Répondre à ce message

      • Le 24 octobre 2023 à 12:24

        Bonjour,
        Merci beaucoup pour votre réponse. Voici les éléments demandés.
        De 1985 à 2022 j’ai travaille a 100% et acquis durant ces 37 années 4 trimestres chaque année au régime général.
        En 1980 = 5 mois apprentissage rémunérée / j’ai demandé à la cnav de rectifier car je devrai avoir droit à 1 trimestre avec le montant de salaire (actuellement 0 trim sinon)
        En 1981 = 4 trim régime général + 1 trimestre chômage rémunéré
        En 1982 = 2 trim service militaire
        En 1983 = 2 trim service militaire + 2 trim régime général
        En 1984 = 4 trim régime général + 2 trim service militaire
        La cnav ne retient bien sur que 4 trim maxi pour ces années là.
        J’ai effectué mon service militaire en 2 séquences car j’ai été engagé au départ et j’ai rompu mon contrat avec l’armée en 1983 avec moins de 1 an de services, j’ai du revenir en 1984 finir une période proratisee pour atteindre les 12 mois obligatoires .
        Voilà vous avez tout le détail, milles mercis pour votre aide. J’aimerai savoir si je peux bien partir en mai 2024 svp.
        Bien cdt
        JP

        Répondre à ce message

        • Le 25 octobre 2023 à 01:51

          @ JP

          Bonsoir,

          J’ai effectué mon service militaire en 2 séquences car j’ai été engagé au départ et j’ai rompu mon contrat avec l’armée en 1983 avec moins de 1 an de services,

          Donc vous devriez avoir en bas de votre relevé de carrière un nombre compris entre 2 et 3 dans la case autres régimes qui correspond à des trimestres FP publique militaire ;
          L’important est de connaître votre date de début et de fin d’engagement puisque vos 2 trimestres de service militaire 1984 ne seront pas retenus.
          Pour le reste vous pourrez si nécessaire comptabiliser 4 trimestres de chômage indemnisé éligibles au dispositif carrière longue.

          A priori votre départ pourrait intervenir à compter du 1er mai 2024 mais votre retraite du privé serait proratisée au maximum au 168/171éme sauf transfert de vos cotisations FP militaire au régime général.

          Répondre à ce message

  • 13 Retraite anticipée pour carrière longue et travail jeune Le 19 octobre 2023 à 23:49

    Bonjour,
    Je suis née en mai 1964. J’ai acquis à fin 2022 160 trimestres cotisés et 176 trimestres retenus incluant les 16 trimestres en majoration pour mes 2 enfants.
    j’ai subi une rupture conventionnelle au 01 octobre 2022 et suis donc à Pôle emploi pour la toute 1ère fois de ma vie après avoir travaillé sans interruption depuis que j’ai 18 ans.
    J’ai acquis 8 trimestres avant la fin de 1984 pour mes 20 ans et je souhaiterai partir au plus tôt à la retraite dans le dispositif en carrière longue.
    J’ai 160 trimestres cotisés à fin 2022, je dois donc encore acquérir 11 trimestres à compter de janvier 2023 pour pouvoir en bénéficier.
    Pouvez-vous me dire si mon indemnité chômage ARE qui devrait durer 3 ans me permet d’acquérir 4 trimestres cette année pour 2023 ? et quid de 2024, 2025 ?
    Il est précisé que les trimestres assimilés et pouvant compter dans le calcul de ma demande de retraite anticipée comme les périodes de chômage avec ARE étaient limité à 4 trimestres, est ce bien 4 trimestres maximum par année civile ou pour toute la durée de ma carrière ? Si c’est le cas et si je ne retrouve pas une activité salariée (à 59 ans, vous le savez c’est plus que difficile de retrouver une activité salariée), cela veut dire que pour 2024, je n’aurai acquis aucun trimestre supplémentaire pour ma retraite si je suis toujours à Pole Emploi ? Comment pourrais je atteindre les 171 trimestres requis si je ne retrouve pas un travail ? Et dans ce cas précis, puis je bénéficier d’une partie des trimestres de majoration pour mes 2 enfants, je ne comprends pas à quel moment les 16 trimestres en majoration pour mes 2 enfants pourront me servir pour ma demande de retraite anticipée ? Si non, à quoi serviront ces trimestres pour enfants ???
    Avant la réforme, je pouvais partir dans le cadre des longues carrières à 60 ans, j’avais compris que cette réforme m’impacterai pour 6 mois supplémentaires à savoir 2 trimestres supplémentaires mais pas que je devrai travailler 3 ans voire 4 ans de plus ??? J’ai appelé la CNAV, une jeune femme m’a répondu qu’elle ne savait pas trop mais que pour elle je devrai sans doute partir à l’âge légal soit 64 ans ! je n’en dors plus, merci à vous de m’aider et m’éclairer svp sur ma date de départ en retraite et si je pourrai bien bénéficier du dispositif longue carrière et dans quels conditions.
    Milles mercis !
    Aline

    Répondre à ce message

    • Le 20 octobre 2023 à 17:21

      @ Aline

      Bonsoir,

      Je suis née en mai 1964. j’ai subi une rupture conventionnelle au 01 octobre 2022

      Donc votre indemnisation ARE s’arrêtera à compter du 1 octobre 2025 alors que vous atteindrez l’âge de 62 ans en mai 2026.Elle ne sera donc pas prolongeable jusqu’à vos 63 ans sauf à bénéficier d’un minimum de 8 mois d’arrêt maladie consécutifs ou non ce qui d’une part vous donnerait 4 trimestres réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue et d’autre part prolongerait votre durée d’indemnisation ARE jusqu’à vos 63 ans date à laquelle vous totaliserez la durée d’assurance requise.Vos trimestres enfants ne vous seront d’aucune utilité puisque vous totaliserez sans eux 171 trimestres validés à cet âge.

      OUI vous bénéficiez en 2023 de 4 trimestres de chômage indemnisé réputés cotisés éligibles au dispositif carrière longue ce qui portera votre durée de cotisation à 164 trimestres cotisés ou réputés cotisés.
      Par contre les trimestres suivants seront uniquement validés et ils ne seront pas éligibles au dispositif carrière longue puisque ceux-ci sont plafonnés à 4 pour toute la carrière.

      Vous devrez donc retrouver un emploi avec une rémunération de 600 heures de smic en 2024 et 450 heures de smic en 2025 pour pouvoir partir au titre du dispositif carrière longue au plus tôt le 1er octobre 2025 date à laquelle vous totalisiez 171 trimestres cotisés ou réputés cotisés. Bien évidemment si vous validez 4 trimestres de maladie (240 jours consécutifs ou non) il vous suffira de retravailler 450 heures de smic pour acquérir les 3 trimestres manquants ou d’attendre avec votre indemnisation ARE l’âge de 63 ans.

      Dans tous les cas vous pourrez partir à compter de 63 ans âge légal de la retraite de votre génération avec une retraite complète.

      Répondre à ce message

      • Le 23 octobre 2023 à 10:49

        Milles mercis pour votre réponse claire et détaillée ! J’ai eu plus de réponses avec votre écrit qu’en 10 appels avec la cnav, c’est fou. Alors merci encore.
        J’ai une dernière question svp, vous dites que je n’aurai pas besoin de mes trimestres enfants à 63 ans car j’aurais acquis les 171 trimestres requis. Est ce que cela veut dire que seuls mes 4 trimestres 2023 au chômage peuvent compter pour un départ carrière longue mais que si je ne retrouve pas un emploi les trimestres chômages des années 2024 et 2025 seront quand même comptabilisés pour atteindre les 171 trimestres mais pour un départ à l’âge légal de 63 ans me concernant ?
        Cdtl

        Répondre à ce message

        • Le 23 octobre 2023 à 13:27

          @ Aline

          Bonjour,

          OUI Vous validerez durant votre indemnisation pole emploi 4 trimestres assimilés en 2024 et 3 trimestres assimilés au 30 septembre 2025 puisque les trimestres de chômage indemnisé sont acquis par tranche de 50 jours d’indemnisation et plafonnés à 4 dans l’année civile. La validation par la CARSAT s’opérant au dernier jour du trimestre civil.
          Autrement dit votre durée d’assurance sera au 30 septembre 2025 de 171 trimestres validés,durée requise pour une retraite complète à l’âge légal de la retraite de votre génération.
          Si vous n’avez plus de ressources à l’issue de votre indemnisation ARE donc moins de 62 ans vous pourrez bénéficier de l’ASS (équivalent RSA) qui vous apportera des points de retraite supplémentaires jusqu’à vos 63 ans sous réserve de respecter le plafond de ressources car ce sont les revenus déclarés à l’administration fiscale qui sont pris en compte pour l’attribution de l’allocation.Bien évidemment cela suppose que vous restiez inscrite à pole emploi jusqu’à vos 63 ans.
          En tout état de cause vous validerez des trimestres assimilés jusqu’à votre prise de retraite si vous restez inscrite à pole emploi jusqu’à vos 63 ans sachant que vous pourrez sans pénalité cesser d’être inscrite en octobre 2025 date de fin de votre indemnisation ARE puisqu’à cette vous aurez acquis 171 trimestres qui seront validés le 30 septembre 2025.

          Répondre à ce message

          • Le 24 octobre 2023 à 00:28

            @ Aline

            Bonsoir,

            puisqu’à cette date vous aurez acquis

            Répondre à ce message