A. En savoir plus


6 Retraite des enseignants du privé sous contrat


Les enseignants du privé sous contrat sont des agents publics payés par l'Éducation nationale ou le ministère de l'Agriculture. Ils relèvent du régime général pour tout ce qui concerne leur retraite : conditions d'âge et durée de cotisations. Mais avec des particularités.

Mise à jour :
- ajout d’en encadré en fin du point 7 sur le délai d’attribution de la retraite additionnelle (4/10/18) ;
- ajout encadré à la fin du point 6 (25/1/19) ;
- ajout encadré point 4 avec circulaire Cnav en téléchargement (19/12/19).

Le statut d’agents publics des enseignants du privé sous contrat a amené les pouvoirs publics à modifier leur accès à la retraite. Pour pouvoir cesser leurs fonctions dans les mêmes conditions qu’un fonctionnaire, ils peuvent bénéficier de la retraite temporaire (points 1 à 4). Pour améliorer le montant de leur pension, ils perçoivent tous une retraite additionnelle depuis 2005 (points 5 à 7).

1. L’allocation temporaire de retraite (Retrep ou Atca)

Depuis 1980, une allocation temporaire de retraite permet de cesser ses fonctions aux mêmes conditions d’âge que les homologues fonctionnaires du public, selon le principe d’égalisation des situations voulu par la loi Guermeur de 1977. Si, au moment de la cessation d’activité, le nombre de trimestres acquis leur permet de partir dans le cadre du régime général à taux plein, ces enseignants ne sont pas concernés par l’allocation temporaire.
Le régime temporaire de retraite de l’enseignement privé (Retrep), pour les maîtres relevant du ministère de l’Éducation nationale, et l’allocation temporaire de cessation d’activité (Atca), bien qu’entièrement financés par l’État, sont gérés par l’Association pour la prévoyance collective (APC).
Ainsi, sous certaines conditions, un maître peut demander à bénéficier du Retrep ou de l’Atca. Il ne s’agit pas d’un départ dans le cadre de la retraite du régime général, de la MSA ou des régimes complémentaires, mais d’un avantage temporaire. Le régime général ou la MSA et les régimes complémentaires ne peuvent traiter ce dispositif. Cet avantage temporaire de retraite ne prend en compte que les services réalisés dans l’enseignement privé sous contrat.
Dans le cas d’une reprise d’activité, il faut impérativement prévenir l’APC qui sert le Retrep.

APC Retraite

Pour le Retrep & l’ATCA, une seule adresse : APC Retraite – 1, avenue du Général-de-Gaulle - 95140 Garges-lès-Gonesse - tél : 01 39 92 74 08 ou 01 39 92 74 65.

Attention !

Demander ses droits

Tous les éléments qui composent la retraite et qui sont décrits dans cette fiche sont des droits quérables : il faut les demander.

2. Les conditions d’attribution de l’allocation temporaire

La loi de 2010 a prévu l’allongement de la durée minimale de services et de limite d’âge pour les fonctionnaires : ces dispositions s’appliquent au Retrep et à l’Atca.

Pour avoir droit au Retrep ou à l’Atca, il faut :

  • être en activité (sous contrat) lors de la demande ;
  • ne pas avoir droit à la retraite du régime général au taux plein ou bénéficier déjà d’une retraite ou d’une rémunération dépendant directement ou indirectement de l’État ;
  • justifier d’une durée de service passant progressivement de 15 ans à 17 ans, comme contractuel ou agent public dans l’enseignement privé ;
  • avoir une condition d’âge qui passe progressivement de 55 ans à 57 ans pour les maîtres du primaire qui ont bénéficié d’une rémunération dans l’échelle des instituteurs pendant au moins quinze ans ; elle passe progressivement de 60 ans à 62 ans pour les autres en 2012 (voir fiche Fonctions publiques sur l’ouverture du droit) ;
  • le départ anticipé pour les agents parents de 3 enfants est fermé par la loi de 2010 pour les fonctionnaires et s’applique aux agents sous contrat ;
    des dispositions transitoires sont prévues si l’agent réunissait les conditions avant le 1er janvier 2011 et à moins de 5 ans de l’âge d’ouverture des droits, ou s’il réunit les conditions avant le 1er janvier 2012 (voir fiche Fonctions publiques sur les départs anticipés).

3. Le montant de l’allocation temporaire

L’allocation temporaire est constituée des avantages de retraite personnelle et des avantages de réversion. Les montants sont calculés selon les règles du régime général (régime de base et retraites complémentaires), en prenant en compte uniquement les années de contractuel dans l’enseignement privé sous contrat. Une éventuelle décote est appliquée selon les mêmes règles que pour la fonction publique.

Bon à savoir

Consultez le syndicat CFDT Enseignement privé

Si l’enseignant pense pouvoir prétendre au Retrep ou à l’Atca, nous lui conseillons de contacter le syndicat CFDT de l’enseignement privé le plus proche. De même pour le droit au régime additionnel devenu complexe. Il dispose d’une documentation et d’un logiciel de simulation spécialement adapté aux agents publics que sont les enseignants du privé sous contrat.

4. La sortie du régime temporaire

Pour sortir du régime temporaire, deux cas sont possibles :

  • si le maître n’a pas subi de décote, la sortie se fera à l’âge où le régime général, de son côté, n’appliquera plus de décote ;
  • si le maître a subi une décote, la sortie se fera à un nombre de trimestres tel que la décote appliquée par le régime général, en fonction de l’année de naissance, soit « la plus proche » de la décote qui lui était appliquée sur l’allocation temporaire.

À l’issue du régime temporaire (Retrep ou Atca), le bénéficiaire fait valoir ses droits au régime général.
En cas de reprise d’une activité, il faut en informer les services du Retrep, car les nouveaux droits acquis modifient la date de sortie du Retrep.

Contrôler ses droits du Retrep à la retraite

Il arrive que l’assurance retraite (Cnav, Carsat) ne traite pas correctement votre sortie du Retrep. Cette circulaire vous permet de vérifier vos droits et de les faire valoir.

Circulaire Cnav sur Retrep

5. Régime de retraite additionnelle

Depuis septembre 2005, un régime de retraite additionnelle obligatoire est ouvert aux enseignants ou documentalistes sous contrat (Éducation nationale ou ministère de l’Agriculture), à leurs conjoints survivants ainsi qu’à leurs orphelins. La pension servie par le régime additionnel vient compléter celles qui sont déjà perçues par les enseignants : régime général et régimes complémentaires Arrco et Agirc.

C’est un régime par répartition qui est :

  •  financé à parts égales par une cotisation salariale et une cotisation de l’État employeur ;
  •  géré par l’APC (le même organisme que pour le Retrep et l’Atca).

Le régime additionnel n’est pas servi au moment d’un départ en retraite progressive.

Attention !

Validation Agirc Arrco des périodes d’incapacité de travail

Depuis septembre 2005, les périodes d’incapacité de travail (maladie, invalidité) sont validées par l’Agirc et l’Arrco. Les intéressés doivent produire les justificatifs d’incapacité de travail fournis. Pour les périodes antérieures à cette date, les institutions prendront en compte les mêmes justificatifs. Si l’allocataire le demande, les dossiers liquidés pourront faire l’objet d’une révision.

6. Conditions d’attribution de la retraite additionnelle

Pour avoir droit à cette retraite additionnelle, il faut :

  •  avoir entre 15 et 17 ans (selon année de naissance) de service comme contractuel dans des établissements d’enseignement privé sous contrat ;
  •  avoir fait valoir ses droits à la retraite ou être bénéficiaire du Retrep ou de l’Atca.
Bon à savoir

Anciens maîtres du privé

Les personnes qui ne terminent pas leur carrière dans l’enseignement privé sous contrat peuvent bénéficier du régime additionnel, à condition d’y avoir travaillé au moins quinze années.

Bon à savoir

Les prélèvements sociaux et fiscaux sur la retraite additionnelle

La CFDT Retraités est intervenue afin que les bénéficiaires de la retraite additionnelle de l’enseignement privé soient informés sur les prélèvements effectués sur cette retraite. Ils vont recevoir une feuille d’information précisant le montant brut de cette retraite, les montants des prélèvements obligatoires et en particulier le montant du prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu dont le taux a été communiqué par les Finances publiques.

7. Montant de la retraite additionnelle

Le montant de cette retraite est égal à une fraction des sommes perçues au titre du régime général de la sécurité sociale ou de la MSA et des retraites complémentaires pour les seules périodes sous contrat. Il est fonction d’un taux variable selon la date d’admission à la retraite ou au régime temporaire. Ce taux était de 5 % pour la période d’admission allant du 31 août 2005 au 31 décembre 2006, puis de 7 % jusqu’au 31 août 2010 et, enfin, de 8 % jusqu’au 20 février 2013.

Depuis le 21 février 2013, les nouveaux retraités subissent un double calcul pour leur retraite additionnelle :

  •  un montant de 8 % sur la période cotisée depuis septembre 2005 proratisée sur la durée totale de services ;
  •  un montant de 2 % pour la période de services non cotisée avant septembre 2005 proratisée sur la durée totale de services.

Par dérogation, les maîtres du privé remplissant les conditions pour avoir droit au régime additionnel avant le 21 février 2013 bénéficieront du taux de 8 % sur toute la durée de service.

Bon à savoir

Attribution de la retraite additionnelle après les autres retraites

Les services gérant le régime additionnel ne peuvent instruire les dossiers qu’après le départ en retraite (ou au Retrep). En effet, ils doivent disposer du montant définitif des pensions servies par les caisses de retraite (régime de base et complémentaire) et la validation par l’Académie des services effectués dans l’enseignement sous contrat. Les dossiers ne peuvent être traités de manière anticipée.

8. Ne pas oublier l’Ircantec

Certains enseignants sous contrat ont, au cours de leur carrière, travaillé dans l’enseignement public comme contractuels. Ces années leur ont permis d’acquérir des points auprès de l’Ircantec.
Au moment du départ en retraite, il faut faire la demande de pension. C’est un revenu qui viendra en plus de la retraite du régime général, des régimes complémentaires Arrco et Agirc et du régime additionnel.

Poser une question

1333 messages
modération a priori

La réponse à votre question sera apportée par un militant retraité bénévole... Merci de lire la fiche avant de poser une question...

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 9 octobre 2016 à 07:48, par Pascal

    Bonjour,

    Je suis certifié échelon 9 et aimerais savoir si travailler à mi-temps permet de valider 4 trimestres par an ?
    Je vous remercie.

    Répondre à ce message

    • Le 9 octobre 2016 à 10:59, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Etant dans enseignement sous contrat, vous relevez des règles du régime général pour la retraite. A mi temps certifié 9e échelon, votre rémunération permet de valider 4 trimestres par an. Un trimestre est validé par le régime général dès lors que vous gagnez une rémunération = 150 Smic horaires pour un trimestre.

      Répondre à ce message

    • Le 9 octobre 2016 à 11:03, par nono

      En 2016, un salaire brut de 1450.50 € permet de valider un trimestre, Faites le calcul ....... un mi temps permet d’obtenir les 4 trimestres par an

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 21 septembre 2016 à 14:37, par Thierry M.

    Je suis né en janvier 1960 et je suis professeur dans le secondaire (enseignement privé sous contrat) depuis 1981.
    En raison de mon état de santé, je suis en CLD avec des droits jusqu’en janvier 2019. A cette date, je pourrais demander une retraite anticipée temporaire pour invalidité dans le cadre du RETREP. Je pourrai toucher ma retraite du régime général au 01/10/2022.
    Je voudrais comprendre comment on calcule le montant de cette pension temporaire ; les textes officiels disent :"une pension en fonction des droits acquis sans décote et à taux plein". Concrètement, dans mon cas, comment le calcul sera fait ?
    Mes 25 meilleures années, si j’arrête le calcul à 2016, me permettent de toucher le plafond de la sécurité sociale.
    En janvier 2019, j’aurai validé 38 annuités.

    Merci pour votre aide ( car je cherche vainement un article sur internet qui répondrait à mes interrogations).

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre 2016 à 08:30, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Sans décote et à taux plein signifie que vous n’avez pas de minoration au titre des trimestres manquants. Mais il y a une proratisation en fonction du nombre de trimestres acquis, si vous avez le nombre de trimestres requis selon votre année de naissance
      Lorsque vous dites "plafond" de la sécurité sociale, le montant de la pension du régime général est au maximum de 50 % du plafond. A cela s’ajoutent les régimes complémentaires et le régime additionnel.
      Les services du Retrep évaluent le montant de la pension temporaire en fonction du montant que vous auriez en partant dans le cadre général.

      Répondre à ce message

      • Le 22 septembre 2016 à 08:51, par Thierry M.

        Merci pour votre réponse rapide.
        Je suis désolé mais je ne comprends pas cette phrase :" Mais il y a une proratisation en fonction du nombre de trimestres acquis, si vous avez le nombre de trimestres requis selon votre année de naissance"
        Je n’aurai le nombre de trimestres requis qu’en 2022, année de mes 62 ans et de mes 41 annuités et 3 trimestres. A ce moment-là, je n’aurai pas besoin du RETREP ; je pourrai toucher ma retraite normale ( régime général + retraite complémentaire + régime additionnel).
        Si j’ai le nombre de trimestres requis, une proratisation n’aura pas lieu d’être.
        Mais si il y a une proratisation (calculer les droits sur 38 annuités au lieu de 41 et 3 trimestres), je n’aurai pas le nombre de trimestres requis.
        En janvier 2019, je totaliserai 38 annuités et j’aurai 59 ans. C’est la reconnaissance de mon invalidité qui me donnerait le droit à une retraite anticipée.
        Pouvez-vous m’indiquer la formule du calcul ?

        Répondre à ce message

        • Le 22 septembre 2016 à 23:07, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

          La manière dont la retraite est calculée est expliquée sur la fiche 21.
          Le taux plein = 50 %. Ensuite, on applique la fraction : nombre de trimestres acquis par rapport au nombre de trimestres exigés selon votre année de naissance. Né en 1960, il faut avoir 167 trimestres. Si vous avez 152 trimestres cotisés, cela signifie 152 / 167.
          Il y a un membre de phrase en surplus dans la réponse précédente.
          Pour ce qui concerne l’invalidité, elle peut vous être servie par le Retrep ou par le régime général, selon la cause et donc l’avis médical,
          Au moment de votre départ définitif en retraite, les trimestres d’invalidité sont validés (non cotisés) et les caisses de retraite complémentaires attribuent aussi des points correspondant à ces périodes (idem pour partie du salaire versée par la prévoyance car non cotisées) - fiche 9.

          Répondre à ce message

          • Le 23 septembre 2016 à 07:46, par Thierry M.

            Merci infiniment ! J’y vois clair maintenant. Vraiment un grand merci !
            Un jour, quand je serai moi-même à la retraite, je serai heureux d’aider les autres...

            Répondre à ce message

          • Le 3 octobre 2016 à 09:29, par Thierry M.

            Je reviens sur votre réponse.
            Je n’ai pas à cacher la raison de mon arrêt de travail : il s’agit d’une dépression nerveuse sévère. Je suis dépressif depuis longtemps et il y a eu des événements dans ma vie professionnelle qui m’ont fait replonger. Je vais mieux grâce à un traitement assez lourd et surtout parce que je ne travaille pas...
            D’après mon psy., l’invalidité devrait m’être accordée sans difficulté, de même que mon actuel CLD ( j’ai été dispensé d’une contre-visite pour la période de 6 mois juillet 2016/ janvier 2017)...Je toucherais donc une retraite anticipée par le RETREP.
            Mais, à cause de mon anxiété chronique, je ne peux m’empêcher de m’angoisser et de me dire :"Et si mon dossier était rejeté ? Je serais alors obligé de reprendre mon travail, à l’expiration de mes droits au CLD ( janvier 2019). A moins qu’il existe une autre solution qui me permettrait d’avoir de quoi vivre en attendant de passer à la retraite du régime général ( au 01/10/2022, dans l’état actuel de la loi, à 62 ans et avec 41 annuités et 3 trimestres).
            Merci pour votre aide. J’espère que mon message n’est pas trop confus.

            Répondre à ce message

            • Le 3 octobre 2016 à 14:10, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

              Dès lors que vous entrez dans les conditions d’un départ dans le cadre de Retrep pour invalidité, il n’y a pas de raison que celui ci soit remis en cause. Je vous conseille de prendre contact avec le syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département qui peut vous expliquer les démarches à effectuer pour que celle ci se fasse dans les meilleures conditions.Ils connaissent le calendrier et les modalités des services académiques.

              Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 3 octobre 2016 à 12:55, par GRANDVUILLEMIN Frédérique

    ayant la totalité de mes trimestres en2016 puis je partir à la retraite au 1er octobre 2017 ou suis je obligée de partir au 1er septembre 2017. Merci se votre réponse.
    J’aimerais pouvoir un trimestre supplémentaire de surcote, est ce autorisé ?

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2016 à 14:04, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Le départ en retraite est dans la norme au 1er septembre. L’académie peut autoriser à titre exceptionnel un départ au 1er octobre lorsqu’il manque un trimestre pour bénéficier du taux plein. Vous n’entrez pas dans cette configuration si vous avez tous vos trimestres pour le taux plein.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 28 septembre 2016 à 13:35, par Arnaud Marie-Pierre

    Bonjour Marie-Solange,

    Je souhaiterais savoir si je peux prétendre à une retraite par anticipation pour enfant handicapé. Je vais avoir 60 ans le 5 avril prochain. Je travaille actuellement à mi-temps dans un établissement agricole privé mais j’ai effectué plus de 25 années à temps complet. D’après mon bulletin de situation transmis par la MSA, je devrais travailler jusqu’à 67 ans pour pouvoir bénéficier d’une retraite à taux plein. Ma fille, née en 1990 a été diagnostiquée handicapée (déficience intellectuelle) à 80 % en 2009 et perçoit depuis cette date une allocation de la MDPH. De septembre 97 à août 98, j’ai cessé de travailler pour pouvoir scolariser ma fille à la maison.
    D’après le texte transmis par le SEP Provence, la décote par trimestre manquant ne s’applique pas dans le cas d’une retraite par anticipation pour enfant handicapé, seule le calcul de la pension serait impacté. Peux-tu me confirmer cette information ?
    Ma fille ayant été diagnostiquée très tard, suis-je concernée par un départ en retraite par anticipation pour enfant handicapé ou faut-il avoir perçu l’allocation MDPH pendant une durée et avant un âge de l’enfant déterminés.

    Merci des réponses que tu pourras m’apporter,

    Marie-Pierre

    Répondre à ce message

    • Le 28 septembre 2016 à 17:58, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Bonjour Marie Pierre,
      Le dispositif pour les mères de trois enfants a été fermé pour prétendre à un départ anticipé. Par contre, la règle concernant un enfant invalide est maintenu - C’et au Retrep
      ( à l’ATCA ) qu’il faut s’adresser - les conditions pour les maîtres sous contrat sont celles qui s’appliquent aux fonctionnaires. cf. fiche 43.
      Amicalement

      Répondre à ce message

      • Le 29 septembre 2016 à 09:33, par nono

        Précision : le dispositif permettant le départ anticipé pour les mères de famille 3 enfants a été fermé pour celles qui ne remplissaient pas les conditions avant le 1er janvier 2012.
        Il existe toujours pour les mères de famille qui remplissaient les conditions avant cette date

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 13 septembre 2016 à 12:58, par DAVID Chantal

    Bonjour, j’ai été en RETREP de 1992 à 2015 , date de ma retraite definitive à l’âge légal.
    Pendant ma RETREP , je percevais une majoration familiale de 20 % pour 5 enfants.Depuis eque je suis en Retraite definitive , je n’ai plus aucune majoration pour enfants pour cette periode de Retrep !
    Est ce normal ? ? Voilà un an que j’ai fait valoir mes droits et que j’ai porté une réclamation au sevice Ircem qui gère ma retraite (j’ai travaillé 4 ans en tant qu’assistante maternelle) et impossible d’avoir une réponse correcte !
    Pouvez vous m’aider ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 14 septembre 2016 à 11:59, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      La majoration familiale que vous avez reçue émanant du Retrep est celle qui est normalement appliquée pour votre retraite définitive.
      Les démarches sont différentes selon qu’il s’agisse de la retraite du régime général (Carsat) ou de votre retraite complémentaire. Dans les deux cas, il faut fournir les pièces justificatives - livret de famille au moment de la demande de retraite.
      Vous avez été assistante maternelle pendant que vous aviez le bénéfice du Retrep ?
      Je vous conseille de contacter l’Union territoriale des Retraités CFDT de votre département qui pourra vous accompagner.
      Cordialement

      Répondre à ce message

      • Le 15 septembre 2016 à 09:15, par David

        Merci pour votre réponse rapide !
        Lors de ma demande de retraite définitive , j’ai fourni toutes les pièces justificatives à , l’ARRCO, et autres caisses concernées, et tous se renvoient "la balle".Savez vous quel est l’organisme de retraite complémentaire qui gère la retraite des enseignants du privé ? Bien que ce soit l’ARRCO qui est mentionné sur mes feuilles de Retrep en tant que retraite complémentaire , ils ne veulent rien savoir !
        J’ai en effet cumulé garde d’enfants et RETREP pendant 4 ans mais mon revenu était largement en dessous du barème appliqué dans ce cas !
        Merci d’avoir pris le temps de me lire.
        Sauriez vous où contacter l’Union territoriale des retraités CFDT dans le Rhône ? (Je n’ai jamais été syndiquée durant mes années d’enseignement , est ce que cela à de l’importance ? Merci

        Répondre à ce message

        • Le 16 septembre 2016 à 16:21, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

          En ce qui concerne l’Union territoriale des retraités du Rhône, elle est à la bourse du travail - 205, rue de Créqui, Lyon 3e. Adresse courriel (les personnes qui tiennent les permanences sont comme nous le sommes tous des retraités et il convient de prendre RV car ils ne sont pas présents tous les jours) - rhone@retraites.cfdt.fr
          Certains parmi les responsables sont issus de l’enseignement sous contrat et donc en mesure de répondre à vos interrogations. Il n’st pas nécessaire d’avoir été adhérent dans sa vie active pour le devenir en retraite.
          Pour ce qui concerne la caisse d’affiliation, dorénavant, c’est le groupe Humanis (en Arrco et en Agirc). Mais dans votre cas, cela doit être une autre institution. Dans le Rhône, beaucoup d’établissements relevaient du groupe Apicil. Les collègues sur place doivent pouvoir vous donner cette information si vous ne retrouvez pas les relevés que les institutions envoyaient régulièrement.
          Cordialement

          Répondre à ce message

          • Le 22 septembre 2016 à 17:29, par David chantal

            Je me permets de revenir vers vous, car je viens de recevoir un rejet pur et simple de IRCEM et ARRCO concernant ma demande de majorations familiales de 5 enfants de 1974 à 1992 !
            J’ai retrouvé sur mon relevé de carrière de l’enseignement privé le nom de UNIRS comme retraite complementaire Arrco mais je ne trouve rien sur cette complémentaire ?
            J’aimerais quand même savoir si des personnes qui ont été en RETREP et qui sont maintenant retraités perçoivent leurs majorations familiales sans problème ?
            Merci de votre disponibilité !
            Cordialement
            Chantal DAVID

            Répondre à ce message

            • Le 22 septembre 2016 à 23:22, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

              L’UNIRS n’est pas une institution de retraite, c’était un groupement des caisses de retraite avant la création de l’Arrco. C’est pourquoi, il faudrait vous rapprocher du syndicat local qui doit pouvoir vous dire qu’elle est l’institution à laquelle cotisait votre établissement.
              La retraite complémentaire que vous recevez de la part de l’IRCEM prend -telle en compte la totalité de vos droits acquis, y compris dans l’enseignement ?
              Les règles qui régissent les caisses de retraite sont les mêmes, elles sont fixées par l’Arrco et par l’Agirc. Si vous avez fourni les justificatifs concernant les enfants, il n’y a aucune raison pour qu’ils ne soient pas pris en compte.

              Répondre à ce message

              • Le 23 septembre 2016 à 11:30, par nono

                Une autre hypothèse possible à vérifier : lorsque vous êtes partie au RETREP, vous aviez 4 enfants à charge , les caisses ARRCO et AGIRC attribuaient une majoration de 5% par enfant à charge. Et maintenant ils ne sont plus à charge

                Répondre à ce message

                • Le 24 septembre 2016 à 16:21, par David chantal

                  Lorsque je suis partie en RETREP , j’avais 5 enfants à charge !Sur mes relevés de RETREP mensuel la majoration familiale était plus importante, le pourcentage a diminué au fur et à mesure que mes enfants n’etaient plus à charge .Mais depuis 2003 , les majorations sont restées à 20% et n’ont plus bougees depuis que je n’ai plus d’enfants à charge et ce jusqu’à ma retraite definitive en septembre 2015 !
                  Je pensais que les premières majorations pour enfants à charge ont été remplacées par les majorations pour enfants nés ou élevés ? J’avais lu que ces majorations n’étaient pas cumulables et que c’était la situation la plus intéressante qui était prise en compte ?
                  J’ai contacte le service retraités CFDT pour prendre rendez vous.
                  Merci encore pour votre écoute.
                  Auriez vous autour de vous ,des personnes qui auraient été en RETREP avec majorations et qui seraient en retraite definitive, pour en discuter avec elles ?

                  Répondre à ce message

              • Le 23 septembre 2016 à 12:58, par David chantal

                Merci pour votre réponse rapide.L’Ircem prend bien en compte ma période d’enseignement pour le calcul de ma retraite complémentaire, mais n’applique aucune majoration uniquement pour ma période d’enseignement.
                Je viens de vérifier sur mon récapitulatif de retraite, il s’agit en fait d’AGIRA S qui est mentionné comme caisse complémentaire pour cette période d’enseignement. Mais je n’arrive pas à trouver les coordonnées pour leur poser la question.
                Je vais suivre votre conseil et me tourner vers le syndicat à LYON.
                Je vous remercie pour votre disponibilité et vos reponses constructives.
                Cordialement
                C.DAVID

                Répondre à ce message

                • Le 24 septembre 2016 à 17:11, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

                  Si c’est l’IRCEM qui a fait votre récapitulatif de carrière, au moment où vous êtes partie en retraite, les diverses institutions auxquelles vous aviez cotisé durant votre carrière ont transmis à celle ci les informations correspondant aux cotisations qu’elles avaient perçues.
                  Si sur votre relevé de carrière IRCEM, ces années sont bien intégrées, la caisse Agira ne peut intervenir.

                  Répondre à ce message

                  • Le 26 septembre 2016 à 10:05, par nono

                    L’AGIRA fait partie du groupe APICIL dont le siège social est à 69300 -CALUIRE et CUIRE
                    Tel 04.72.27.71.71

                    Répondre à ce message

      • Le 15 septembre 2016 à 11:07, par nono

        La majoration de 20% pour 5 enfants m’étonne un peu , ce devrait être 16% et ne concernait vraisemblablement qu’une partie de votre pension RETREP : celle correspondant à la complémentaire AGIRC. Il n’y a aucune raison que vous ne la perceviez pas en retraite.

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 22 septembre 2016 à 20:24, par Louis R

    bonjour,
    pourriez-vous m’indiquer comment sera calculée ma retraite additionnelle : je suis un professeur des écoles du primaire qui aura enseigné 23 ans jusqu’en 2005 et 12 ans jusqu’en 2017, le tout à temps plein, pour une estimation de retraite globale (régime général + complémentaire) de 2000 euros. Je ne parviens pas à avoir d’estimation, même approximative, des services de l’éducation nationale.
    La retraite additionnelle est-elle versée mensuellement ou en une seule fois, comme j’ai cru le comprendre ?

    Merci pour votre écoute et vos aides.
    Cordialement
    Louis R

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre 2016 à 22:35, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      le montant de votre retraite additionnelle est calculée au prorata.
      2% du montant des pensions servies au titre des années dans l’enseignement sous contrat avant 2005
      8 % du montant des pensions servies au titre des années effectuées depuis 2005.
      C’est la raison pour laquelle les services qui gèrent le régime additionnel ont besoin de connaître le détail précis des services effectués (informations fournies par le rectorat) et des droits acquis selon les périodes concernées (documents fournis par les institutions de retraite).
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 21 septembre 2016 à 21:49, par christian

    Bonjour et un grand merci pour l’aide apportée à tous.
    J’ai déposé ma demande de retraite pour le 01 janvier aupres de la carssat , arrco et agirc. En ce qui concerne la retraite additionnelle, la secrétaire du collège m’affirme que le rectorat s’en occupe car j’ai signé un avis de demande de retraite qui leur était destiné. Est ce bien suffisant ? Je n’ai aucune nouvelle à ce jour.
    Bien cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 22 septembre 2016 à 08:23, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      En ce qui concerne le régime additionnel, si vous avez effectivement rempli la demande auprès du rectorat, l’affaire suit vraisemblablement son cours. Mais c’est une opération longue. Les services qui gèrent le régime additionnel ne peuvent évaluer le montant de votre pension pour ce régime que lorsqu’ils disposent à la fois
      - du montant de vos pensions du régime général et des retraites complémentaires
      - et du document du rectorat ayant validé vos périodes d’enseignement sous contrat puisque ce sont ces divers éléments qui leur permettent de calculer le montant de la pension au titre du régime additionnel.
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 16 septembre 2016 à 19:03, par Mr BARRES Jean-Pierre

    Bonjour,
    entre 2012 et 2015 j’ai été en congé longue maladie.En 2012 la totalité de mon salaire m’a été versé par le rectorat de Toulouse.
    En 2013 et 2014 le rectorat m’ a versé un demi traitement et la prévoyance (uniprévoyance) m’a versé un complément de traitement.
    Je voudrai savoir si ce complément de traitement versé par uniprévoyance sera pris en compte pour le calcul du montant de ma retraite ?

    Merci par avance pour votre réponse.

    cordialement.

    Mr BARRES J-P

    Répondre à ce message

    • Le 18 septembre 2016 à 10:52, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Les sommes perçues au titre de la prévoyance ne sont pas assujetties aux cotisations sociales. Il est donc vraisemblable que ces années ne seront pas prises dans les "25 meilleures années", mais cela dépend de l’ensemble de votre carrière.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 17 septembre 2016 à 14:22, par Durand

    Bonjour
    je suis née en 1961 .
    j’ai 15ans d’instit avant prof d’école .
    puis-je prendre ma retraite à57ans dans quelles conditions ?(retrep ?)
    merci

    Répondre à ce message

    • Le 18 septembre 2016 à 10:47, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Il convient surtout de vérifier que vous avez bien le nombre d’années requis comme instit auprès des services académiques. Dans ce cas, vous pourriez partir dans le cadre du Retrep.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 11 septembre 2016 à 13:06, par Monique POULLAOUEC

    Bonjour,

    Je suis née en 1954, je suis partie en retraite dans le cadre du RETREP le 01/10/09. Pouvez-vous me dire quand je basculerai sur le régime général + Arrco et Agirc ? Dois-je en faire la demande ? Si oui auprès de quels services ?
    Merci d’avance pour votre réponse.
    M Poullaouec

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2016 à 09:09, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Les services du Retrep connaissent votre dossier, à savoir les conditions dont vous bénéficiez, en particulier taux ( plein ou non) qui influe sur votre date de mise en retraite définitive au régime général. Ils vous avertiront du moment où vous devrez entamer les démarches auprès du régime de base et des régimes complémentaires.

      Répondre à ce message

      • Le 15 septembre 2016 à 11:02, par POULLAOUEC Monique

        Merci beaucoup pour votre réponse rapide. Je suis rassurée :) Et bravo pour votre action.

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 8 septembre 2016 à 21:57, par Masson

    Bonjour,
    née en juin 1954, en congé longue maladie au 15 janvier 2012, celui-ci s’est arrete’ au 15 janvier 2015. Les decisions du comité médical et du comité de réforme ont pris du temps la décision finale aussi . le 28 avril 2016 (16 mois plus tard) il a eté décidée une inaptitude totale et définitive avec retraite au 15 janvier 2015.

    - le Retrep qui va donc m’etre attribué au titre d’inaptitude prendra-t-il fin lors de mes 62 ans 7mois ou de mes 66 ans ( je ne totalisais pas les 165 trimestres mais normalement d’ai plus de décote étant en ’invalidité’).
    - Est-ce le Retrep qui fait le transfert au service des retraites assurance vieillesse ou ai-je a` le faire ?

    Merci de votre réponse

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2016 à 11:59, par carlier

      Je suis en congé longue durée depuis 3 ans .Hier j’ai eté prolongé d’un an Ma question est de savoir a quel moment il faudrait faire la demande de retraite pour invalidité.Combien de temps dure en moyenne l’instruction du dossier.
      Si je touche bien pendant ce temps la le mi temps rectorat complété par la prévoyance
      J’ai fait toute ma carriere dans l’enseignement prive .Y-a-t-il une gosse difference entre ce que l’on touche (demi traitement + prevoyance) et du retrep
      Merci de votre réponse

      Répondre à ce message

      • Le 14 septembre 2016 à 12:05, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

        Il est difficile de vous répondre, car la décision de votre mise en invalidité relève de l’administration et de la commission médicale. Donc cette décision dépend de votre état de santé et de l’éventualité d’une reprise de service en fonction de votre affection.
        En invalidité, vous bénéficiez de la prévoyance dès lors que vous ne bénéficiez plus que d’un demi traitement.
        Je vous invite à vous rapprocher du syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département.
        Cordialement

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 11 septembre 2016 à 10:07, par Louis R

    Bonjour,
    Je suis professeur des écoles en IME et j’aurai 60 ans fin décembre 2016. Après étude de mon dossier, la CARSAT m’a indiqué que je pouvais partir en retraite dans le cadre des carrières longues à compter du 1/01/2017.
    1°)Puis-je partir à cette date sans finir l’année scolaire ? Pour l’instant, les services de l’enseignement privé de l’inspection académique n’ont pas pu répondre à ma question.
    2°) Si je pars en retraite dans le cadre des carrières longues, est-ce que je toucherai ma retraite additionnelle ?

    Merci de me renseigner car je suis un peu désabusé par les non-réponses des services de l’inspection académique .

    Cordialement

    LR

    Répondre à ce message

    • Le 13 septembre 2016 à 11:07, par nono

      Les enseignants du primaire- c’est votre cas- doivent terminer l’année scolaire, il y a
      peut être des exceptions ?
      La retraite additionnelle n’est payée qu’à l’âge légal de départ, soit 62 ans dans votre cas.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 12 septembre 2016 à 13:17, par SImonneau marie helene

    bonjour,

    je suis née en 1955 j,ai effectué toute ma carrière sous contrat d’association avec l’état. Je suis au régime du RETREP depuis septembre 2002 (3 enfants) ai je le droit au régime additionnelle
    merci d’avance

    marie helene SIMONNEAU

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 5 septembre 2016 à 17:36, par Prodhomme Fromont Mireille

    Bonsoir,
    Concernant le retrep
    Je suis née en 1961, il me faut 17 ans de services actifs : J’ai eu mon diplôme d’instituteur en juin 1984 et je suis professeur des écoles depuis septembre 2002. Donc j’ai bien les 17 années requises. Mais en 1986/87 ne trouvant pas de poste suffisamment près de mon domicile(Angers) , la DDEC m’a proposé d’effectuer des suppléances pendant une année scolaire et 3 mois, est ce que ces suppléances , effectuées après ma titularisation en tant qu’instituteur sont prises en compte pour le calcul des 17 années nécessaires pour que je puisse bénéficier du retrep ?
    Merci d’éclairer
    ma lanterne !!
    cordialement
    M.Prodhomme

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 4 septembre 2016 à 19:41, par Philippe BERRIGAUD

    Bonjour,
    Né en septembre 1953, je compte demander ma retraite définitive (actuellement en retraite progressive) au 1er octobre 2017 pour atteindre 165 trimestres.
    Existe-t-il une dérogation permettant la nomination d’un titulaire au 1er septembre ? Si oui, puis-je me considérer comme "retraité définitif" à cette date, ou aurai-je des obligations à remplir auprès de mon établissement ? Sinon, ne vaut-il pas mieux demander ma retraite au 1er juillet avec un trimestre manquant ? Je ne me vois pas "reprendre le collier" pour 3 semaines de cours !!!
    Merci.
    Cordialement
    P.B.

    Répondre à ce message

    • Le 7 septembre 2016 à 08:50, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      A priori, vous devriez pouvoir bénéficier d’un départ au 1er octobre. Cette tolérance existe pour les personnes à qui il manque 1 trimestre pour bénéficier du taux plein.
      Les modalités de votre activité pour le mois de septembre sont variables. C’est à voir avec l’Académie et cela dépend de la tension locale sur l’emploi ...
      Normalement, votre poste devrait être mis en poste vacant à l’occasion du mouvement et donc un titulaire sur celui ci.
      Je vous invite à vous rapprocher du syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département qui connaît les us et coutumes locaux dans cette situation.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 7 septembre 2016 à 08:16, par delroise thérèse

    Le régime additionnel,on le touche tout le temps même quand on repasse au régime général ?merci de votre réponse

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 14 août 2016 à 16:25, par Thebaud-Courtois Jocelyne

    Bonjour,

    Je suis enseignante en classe préparatoire (ECE) ; née en octobre 1954, je peux faire valoir mes droits à la retraite depuis juin 2016. Cependant je souhaite poursuivre une activité jusqu’à 65 ans : j’ai vu qu’il existe un dispositif permettant de prendre une retraite progressive.

    Ma question est la suivante : professeur agrégée en classe préparatoire, mon obligation de service est de 9 heures, à supposer que je souhaite travailler à mi-temps en classe préparatoire, mon obligation de service sera-t-elle calculée sur une ORS de 9 heures ou sur une ORS de 15 heures comme un agrégé en lycée ?

    Je vous remercie de m’apporter une information ainsi que les références des textes et décrets juridiques permettant de la justifier.

    Cordialement.

    Jocelyne Thebaud-Courtois

    Répondre à ce message

    • Le 16 août 2016 à 07:33, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous avez droit à la retraite progressive si vous respectez les conditions indiquées fiche 25. Renseignez vous auprès du syndicat CFDT de l’enseignement privé qui a un très bonne connaissance des spécificités des enseignants du privé sous contrat.

      Répondre à ce message

    • Le 6 septembre 2016 à 08:59, par Thebaud-Courtois Jocelyne

      Merci pour les informations que vous m’avez fournies.
      _

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 2 septembre 2016 à 19:51, par Portier Hélène

    Bonjour, je suis née en 1953, je suis professeur des écoles, je totalise environ 25 ans d’ancienneté dans l ’enseignement privé, ma dernière régularisation de carrière du 06/07/2016 valide 152 trimestres, j’obtiendrai ma retraite avec le taux plein le 01/11/2019 à 66 ans et 2 mois. J’ai trois enfants. Je travaille à mi temps depuis deux ans. Ai- je droit à la retraite progressive et pour combien de temps ? Est-ce plus intéressant pour moi de demander la retraite progressive, additionnelle, le RETREP ? je suis un peu noyée dans tout cela. Qu’est ce qui financièrement est plus intéressant, sachant que le montant de ma retraite avec le taux plein sera environ de 1426 euros par mois brut ( estimation en 2013).
    Merci beaucoup de votre réponse ;
    Cordialement
    Hélène portier

    Répondre à ce message

    • Le 3 septembre 2016 à 11:34, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      les réponses à vos interrogations sont multiples.
      Le régime additionnel est une pension versée aux maîtres contractuels que leur départ s’opère dans le cadre du Retrep ou dans le cadre du régime général.
      Vous dites que vous avez 152 trimestres validés. Les trimestres pour enfants sont-ils pris en compte dans ce nombre ?
      L’estimation qui a été faite en 2013 ne pouvait tenir compte que des droits acquis à cette date, nombre de trimestres et points au titre des régimes complémentaires. Cette évaluation (même si un décompte fictif est fait pour un départ à un âge plus tard) ne peut prendre en compte que ce qui est acquis, on ne peut savoir si vous allez travailler ou non après cette date. . Donc, vous avez depuis cette date acquis des droits
      supplémentaires.
      Ayant eu trois enfants, vous devriez pouvoir bénéficier d’un départ dans le cadre du Retrep. Les conditions de départ sont celles de la fonction publique. Regardez les fiches Fonction publique.
      je vous invite aussi à vous rapprocher du syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département. Ils peuvent vous fournir des indications précises correspondant à votre situation.

      Répondre à ce message

      • Le 4 septembre 2016 à 17:22, par Portier Hélène

        Merci pour votre réponse aussi rapide.je vais suivre vos conseils.

        Cordialement

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 27 août 2016 à 14:04, par Gilberte MAITRE

    bonjour
    je veux partir à la retraite au 1er Sept 2017 , je bénéficie du RETREP , j’ai lu qu’il faut demander 18 mois avant... j’espere ne pas avoir raté la date , je vais le faire de suite .
    pouvez vous me répondre
    Bien cordialement
    G maitre

    Répondre à ce message

    • Le 27 août 2016 à 16:55, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Dès lors que vous êtes au Retrep, ce sont normalement les services du Retrep qui vous indiquent le moment où vous cesserez de bénéficier de cette retraite temporaire et donc celui où vous devrez faire votre demande de liquidation auprès de la Carsat et des organismes complémentaires.
      Le délai est beaucoup plus court d’autant plus que ces diverses institutions ont déjà procédé à votre reconstitution de carrière au moment de votre départ au Retrep.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 26 août 2016 à 10:17, par Martine

    Bonjour et merci pour votre aide
    Née en 1959 je suis partie en retraite grâce au Retrep en septembre 2015 avec 177 trimestres dont 24 pour mes 3 enfants à quel âge vais je sortir du Retrep et à qui s adresser , merci à vous ,
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 26 août 2016 à 10:39, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      En fonction de votre situation, ce sont les services du Retrep qui vous indiqueront le moment où vous sortirez du dispositif. Et donc, le moment où vous devrez entreprendre les démarches auprès des différentes institutions de retraite : Carsat et régimes complémentaires. Comme vous semblez avoir le nombre de trimestres requis pour le taux plein, c’est au moment où vous aurez atteint l’âge "légal" de départ en retraite au régime général, à savoir 62 ans.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 10 mai 2016 à 19:55, par llopis

    J’aurai atteint 60 ans en fin Decembre 2016 et je peux pretendre à un depart anticipé pour carriere longue puisque j’ai cotisé au moins 4 trimestres avant mes 20 ans (Nee au 4eme trimestre de l’annee). Je dispose au 1er janvier 2017 de 155 trimestres (+16 pour 2 enfants).la CARSAT de Lorient me dit qu’il faut que je valide mon 166ème trimestre pour obtenir la liquidation de mes droits à la retraite. Pourrais-je obtenir le Retrep pour ce trimestre manquant ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 10 mai 2016 à 22:44, par Claude (CFDT Retraités)

      Les règles sont les mêmes dans les deux régimes de retraite, donc le Retrep n’intervient pas.

      Répondre à ce message

      • Le 11 mai 2016 à 13:23, par llop

        Travailler en janvier et partir au 1er fevrier me permettrait de valider le 166eme trimestre...mais en partant au 1er fevrier, je ne toucherais ni salaire, ni retraite avant le 1er avril. Cela ne rentre-t-il pas dans le cadre du Retrep ?
        Quel est le delai pour deposer une demande ?
        Merci de vos réponses

        Répondre à ce message

    • Le 15 août 2016 à 04:22, par Brigitte

      Bonjour
      Je suis née en 1958 et je travaille dans un établissement privé sous contrat dans le second degré. Je voudrais savoir si je peux bénéficier d’une cessation progressive d’activité à partir de 60 ans.
      Merci d’avance pour votre réponse
      Cordialement

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 10 août 2016 à 20:39, par Cornu Christine

    Bonjour,

    J’ai été institutrice en Métropole de l’enseignement privé sous contrat avec l’Etat à partir du 13 septembre 1976 jusqu’au 2 septembre 1996, date à laquelle j’ai quitté la France métropolitaine pour la Polynésie française.

    J’ai ensuite exercé en tant qu’institutrice en Polynésie française également dans l’enseignement privé sous contrat avec l’Etat à partir du 1er septembre 1996 jusqu’au 31 juillet 2016.

    J’ai fait valoir mes droits à la retraite auprès de la Caisse de Prevoyance sociale en Polynésie française pour mes périodes travaillées et cotisées en PF, à compter du 31 juillet 2016. Je n’ai pas rencontré de difficultés pour faire valoir mes droits à la retraite pour les périodes cotisées en PF, étant précisé que la PF, en vertu de son statut d’autonomie, est compétente pour définir sa propre réglementation en matière de protection sociale.

    En revanche, je recontre de sérieuses difficultés en Métropole, ne sachant pas à qui m’adresser pour faire valoir mes droits à la retraite pour mes périodes travaillées et cotisées en Métropole, sachant que je suis toujours domiciliée en Polynésie française et que j’ai obtenu ma cessation d’activité au 31 juillet 2016.

    - à cet égard, pourriez-vous me préciser si je peux bénéficier de la retrep sachant que j’ai 60 ans et aurais 61 ans le 20 août 2016 ? Dans l’affirmative, à qui dois-je m’adresser pour retirer un dossier et quels papiers dois-je fournir ?
    - A qui dois-je m’adresser pour constituer mon dossier de retraite générale, sachant que je suis domiciliée en PF ?
    - A qui dois-je m’adresser pour bénéficier de ma retraite complémentaire Argirc- Arrco, sachant que je suis domiciliée en PF ?

    En vous remerciant,

    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 10 août 2016 à 21:02, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous n’êtes plus agent de l’Etat, vous ne pouvez pas bénéficier du Retrep.
      Vous avez cotisé au régime général et aux régimes Arrco et Agirc. Vous aurez droit à ces régimes selon les règles françaises (62 ans) et en application de la convention entre la métropole et le Tom (voir site du Cleiss).

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 30 juillet 2016 à 13:05, par Claude

    Bonjour,
    Je découvre votre site. Pourriez-vous m’indiquer :
    - Quel sort est réservé aux enseignants suppléants du privé SVP ?
    - Un enseignant suppléant né en décembre peut-il accepter un poste de 4 mois à la rentrée scolaire puis faire valoir ses droits à la retraite fin décembre ?
    - A-t-il droit à la retraite additionnelle ? (24 ans d’enseignement en secteur privé maternel et primaire)
    - Etc...
    Merci de votre aide

    Répondre à ce message

    • Le 2 août 2016 à 10:06, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Visiblement, vous avez de multiples questions -
      Je suppose que toute votre carrière n’ a pas été comme suppléant. Vous ne précisez pas non plus si vous êtes en 1er ou en 2d degré.
      Le principe général est que les départs en retraite ont lieu normalement en fin d’année scolaire - à savoir fin Aout, mais il peut être admis de partir à d’autres moments en fonction de situations particulières. La date de départ en retraite peut être lié à des éléments multiples. Selon que vous êtes à l’âge minimum auquel vous pouvez prétendre à la retraite, ou si vous avez atteint l’âge limite.
      Pour ce qui concerne le régime additionnel, vous avez sur votre bulletin de salaire une ligne RAEP si vous cotisez pour celui ci. Dès lors que vous cotisez, vous y avez droit si vous remplissez les conditions de durée et d’exercice.
      Vous pourriez vous rapprocher du syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département qui a compétence pour répondre à toutes vos questions qui semblent nombreuses.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 25 juillet 2016 à 16:43, par catherine Grataroli

    Madame, Monsieur, bonjour.

    Je suis professeur dans un lycée privé sous contrat avec l’État, j’aimerais savoir si en cas de décès, mon mari pourrait bénéficier d’une pension de reversion.

    Un grand merci pour votre aide.

    Catherine.

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 30 janvier 2016 à 00:01, par RENAUT

    Bonjour,
    Je suis née le 09 mai 1951. J’aurai donc 65 ans à cette date et ne pourrai plus continuer à enseigner. J’ai déposé, auprès du rectorat, une dérogation pour enseigner jusqu’à la fin de l’année scolaire. Je cherche à me préparer à ma demande de départ auprès des organismes concernés mais ils insistent sur l’importance de la date à déclarer.
    Que dois-je déclarer comme date de départ ? Les avis divergent entre ceux de mon établissement, ceux du rectorat et ceux de ce site : http://www.retraiteenseignementprive.com dont je ne parviens pas à savoir s’il est officiel ou géré par un autoentrepreneur.
    Pour mon établissement, j’ai fait mon année scolaire complète, j’ai donc droit à la totalité de mes congés payés et je dois donc annoncer un départ le 31/08/2016( ou 01/09/2016 car sur le site de la CNAV on ne parle que début de mois.) Pour le site consulté, je dois dire le 01/08/2016 et le rectorat dit le 31/08/2016. Qu’en est-il ? Quel est le risque en cas d’erreur de ma part à part celui de rembourser le trop perçu, ce qui me semble logique. ?
    Merci d’avance de votre réponse et de votre aide.

    Répondre à ce message

    • Le 30 janvier 2016 à 18:17, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Dès lors que le rectorat vous autorise à terminer l’année, c’est cette autorisation qui fait foi. La date "normalement" admise pour un départ en retraite est le 31 Août qui est la date de la "fin de l’année scolaire". Dans cette configuration, le point de départ de votre retraite serait le 1er septembre.
      Mais, prenez comme référence la date que le rectorat vous donne, dans la mesure où vous atteignez l’âge "plafond" et que vous devriez partir le 1er du mois qui suit votre date anniversaire. C’est lui qui est votre employeur et vous retirera de la liste des enseignants à la date qu’ils indiquent.
      En ce qui concerne le site que vous évoquez, il est géré par une seule personne.
      Le notre est un site géré collectivement où les réponses sont données par diverses personnes en fonction de leurs compétences. Le nombre conséquent de questions / réponses permet d’affiner votre approche.

      Répondre à ce message

      • Le 14 juillet 2016 à 19:11, par josiane

        bonjour
        je trouve un peu fantaisiste le choix des dates de départ à la retraite fixées par les rectorats.
        Avec 65 ans en juin 2016 le rectorat me met à la retraite le 1/08/2016.
        or d’après le forum je constate que certains partent le 31/08 ou espèrent partir en octobre.
        Le choix de la date est-il donc arbitraire selon les académies ?
        Mon collègue détaché du public, 65 ans en mars 2016 part au 1/09/2016. Nous sommes dans le même lycée avec les mêmes élèves !
        Bien cordialement

        Répondre à ce message

        • Le 15 juillet 2016 à 00:23, par Claude (CFDT Retraités)

          Si votre question porte sur l’âge limité je vous invite à lire la fiche 47.
          Pour la date de départ en fin d’année scolaire, c’est le 31 Aout, pour un départ en retraite le 1er septembre.

          Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 12 juillet 2016 à 09:30, par Elmaleh Benjamin

    je suis enseignant dans des établissements sous contrat j’ai 55 ans et je souhaie recevoir un relevé de carrière ,à qui dois-je m’adresser ?merci

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 7 juillet 2016 à 15:25, par Laurent TOUATI

    Bonjour,
    J’ai exercé de 1978 à 2005 dans un lycée privé sous-contrat. Mon relevé AGIRC fait apparaître des années travaillées à 0 point. L’organisme collecteur était la CIPC, mais quand je demande à mon établissement, il me renvoie à l’IRCANTEC (!), ce qui est manifestement une erreur.
    Questions :
    1) Était-ce bien l’établissement et les salariés qui cotisaient chacun pour partie à hauteur totale de 16% ? Dans ce cas ces cotisations n’apparaissent pas sur les relevés de salaire de l’Académie,
    2) Si c’est bien ainsi, comment avoir trace de ces cotisations puisque mon ancien établissement n’a pas l’air très au courant...

    Merci,
    Cordialement.

    Répondre à ce message

    • Le 7 juillet 2016 à 22:55, par Claude (CFDT Retraités)

      Les enseignants du privé sous contrat ont toujours cotisé aux régimes Arrco et Agirc. Adressez-vous au syndicat CFDT de l’enseignement privé, ils ont une bonne expérience du sujet et pourrons vous aider à faire valoir vos droits.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 3 juillet 2016 à 20:13, par HITTE Elisabeth

    J’ai fait toute ma carrière dans l’enseignement catholique sous contrat et j’ai pris ma retraite avec le RETREP en septembre 2012.Depuis juin 2016 je touche ma retraite définitive avec une pension de base du régime général+pension ARRCO+pension AGIRC mais toujours pas de pension du régime additionnel.Est-ce courant et que dois-je faire car je ne sais pas qui contacter.Sans ce régime additionnel ma retraite actuelle a diminué d’environ 100 euros qui me font défaut ! Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 3 juillet 2016 à 20:58, par Claude (CFDT Retraités)

      Est-ce que vous remplissez les conditions indiquée ? Si oui, adressez-vous au même organisme que pour le Retrep.

      Répondre à ce message

      • Le 4 juillet 2016 à 08:51, par nono

        Les conditions pour bénéficier de la retraite additionnelle étant les mêmes que celles du RETREP, il n’y a aucune raison que le versement de la RA ait été interrompu.
        Adressez vous à l’APC retraite qui vous versait le RETREP.

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 21 juin 2016 à 20:46, par CEPHISE

    Bonjour,
    Je suis enseignante sous contrat simple depuis depuis janvier 1981 jusqu’à nos jours. Mais d’octobre 1979 à décembre 1980 j’ai travaillé en tant qu’instituteur de l’enseignement spécialisé mais sous convention. L’IRCOM MARTINIQUE qui s’occupe des dossiers de demande de départ à la retraite pour la retraite complémentaire calculée« par L’AG2R LA MONDIALE » n’a pas tenu compte de cette période d’octobre 1979 à décembre 1980. Je n’ai aucune fiche de salaire de cette période.
    Mes questions :
    les enseignants du privé sous convention en 1979 ont ils cotisé à l’époque à la caisse complémentaire des travailleurs de droits privé ou les travailleurs de droits public ?
    Que me conseiller vous de faire ?

    Répondre à ce message

    • Le 24 juin 2016 à 21:33, par Claude (CFDT Retraités)

      Est-ce que votre employeur privé de l’époque a cotisé pour vous ? Si vous n’avez aucune preuve que vous avez cotisé, lui en a peut-être !
      Si c’était un employeur public il a peut-être versé les cotisations à l’Ircantec. Renseignez-vous dans un Cicas.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 15 juin 2016 à 21:55, par WAGNER Geneviève

    Bonsoir
    Je suis née le 27 Août 1955, je suis professeur des écoles dans un établissement privé et je sollicite mon admission à la retraite à compter du 01/092016.
    J’ai envoyé mon courrier à l’inspecteur d’Académie le 29 Février 2016, leur précisant que je relèverai du RETREP et je leur demande que me soit adressé un dossier de demande de liquidation d’avantages temporaires de retraite et de liquidation de retraite additionnelle.
    A ce jour, je n’ai toujours rien reçu,est-ce normal ?
    Mon poste a été mis au mouvement pour la rentrée 2016.
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin 2016 à 11:03, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme indiqué, adressez-vous directement au Retrep (adresse ci-dessus).

      Répondre à ce message

      • Le 19 juin 2016 à 16:20, par nono

        Comme vous êtes née en 1955, vous ne pourrez partir au RETREP ou en retraite qu’à 62 ans soit en 2017 sauf si vous avez été instit titulaire pendant 15 ans avant d’être professeur des écoles ou si vous êtes mère de 3 enfants.

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 18 juin 2016 à 09:51, par Francezon Jeannine

    Bonjour,

    Je suis professeure des écoles en Isère, née en 1955, le 29 septembre, sans enfants.
    J’aurai 166 trimestres fin juin 2017 et je souhaite prendre ma retraite le 1er septembre 2017 avec le RGSS mais j’aurai 62 ans fin septembre.
    D’après les renseignements que j’ai eus, je peux partir le 1er septembre 2017 mais ne serai pas payée pour le mois de septembre.
    On m’a dit aussi qu’il fallait faire une demande au RETREP (par le biais de l’Académie) pour la période allant du 1er septembre 2017 au 1er octobre 2017.
    Pouvez-vous m’éclairer sur ce point ?
    Merci d’avance !
    JF

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin 2016 à 11:07, par Claude (CFDT Retraités)

      Vous ne pouvez pas demander votre retraite avant 62 ans, donc avant le 1er octobre.
      Le Retrep intervient s’il y a une différence avec le régime des fonctionnaires, ce qui n’est pas le cas. Adressez-vous au syndicat CFDT de l’enseignement privé, ils sont très bien renseignés sur ce sujet de la fin de carrière.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 11 juin 2016 à 04:28, par DE LAT

    Bonjour

    Mon parcours professionnel : Enseignant de 1974 à 1985 puis chef d’établissement de college prive de 1985 à 2015 (avec un peu d’enseignement au début de la carrière de chef d’établissement))
    Le releve de carrière par le rectorat donne 16 ans 2 mois et 16 jours
    Ma retraite a été prise dans le cadre des carrières longues (date de naissance 05/12/1954)

    Aujourd’hui APC me répond que je n’ai pas droit à bénéficier de la retraite additionnelle car je n’ai pas 17 ans de carrière enseignant
    Je croyait qu’il en fallait 15 !!

    Qu’en est-il exactement

    Merci de votre réponse

    Cordialement

    D De Lat

    Répondre à ce message

    • Le 11 juin 2016 à 09:59, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme indiqué au point 6 et dans nos fiches fonctionnaires, la réforme de 2010 a fait passer la durée minimum de 15 ans à 17 ans. Pour les départs à partir de 2015, c’est 17 ans. Je comprend votre déception.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 7 juin 2016 à 22:34, par de Commines Elisabeth

    Madame, monsieur,
    j’ai rendu mon poste dans l’enseignement privé fin juin 2011 et bénéficie du Retrep depuis le 1er juillet 2011.
    J’ai repris quelques heures d’enseignement (2 classes, soit 7h hebdomadaires) en septembre 2011 et ce depuis 5 années scolaires.
    Est-ce que ma reprise d’activité qui se cumule avec le Retrep génère des droits supplémentaires et me permet de continuer à acquérir des trimestres pour ma retraite définitive ? Car je dois justifier de 167 trimestres pour un taux plein...
    Merci de votre réponse.
    Elisabeth

    Répondre à ce message

    • Le 9 juin 2016 à 22:30, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Dès lors que vous bénéficiez du Retrep, si vous reprenez une activité professionnelle, vous devez absolument en informer les services du Retrep.
      En effet, ce régime temporaire a été créé pour permettre aux enseignants sous contrat de partir aux conditions de leurs homologues du public. Une reprise d’activité peut modifier le moment où vous devrez sortir du Retrep pour bénéficier d’une retraite définitive. Ce dispositif n’a pas pour objet de vous permettre d’acquérir des droits supplémentaires.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 17 mai 2016 à 18:46, par Dron Sylvie

    J’aimerai qu’on me dise à partir de quand je peux partir en retraite .
    je suis née en 1961, j’enseigne dans le privé depuis sept 1989.
    J’ai auparavant fait 2 colonies, travaillé 2 mois comme caissière et assuré un poste de surveillante pendant 7 ans.
    j’ai 3 enfants.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2016 à 22:05, par Claude (CFDT Retraités)

      Lisez la fiche 18 sur l’ouverture du droit. Vous avez besoin de votre relevé de carrière.

      Répondre à ce message

    • Le 19 mai 2016 à 12:19, par nono

      Si vous avez 3 enfants (biologiques ou adoptés) à condition de vous être arrêtée
      2 mois
      à la naissance ou à l’adoption de chacun de ces enfants et que vous avez
      15 à 17 ans de service d’enseignement avant le 1/01/2012, vous pouvez partir au RETREP à chaque rentrée scolaire , il faut entreprendre les démarches avant le 31 décembre de l’année précédant votre départ.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 18 mai 2016 à 18:08, par Hubert

    Bonjour,
    Je suis enseignant dans le premier degré et j’aurai cotisé 166 trimestres au 31 décembre 2016. Je peux prétendre à un départ à la retraite à cette date dans le cadre d’une carrière longue. Un départ en retraite en cours d’année scolaire n’étant pas autorisé, j’ai l’intention de démissionné le 31.12.2016. ( La CARSAT me versera ma retraite au 1er janvier).
    L’inspection académique me met dès maintenant la pression en me disant qu’en cas de démission la retraite additionnelle ne me sera jamais versée. J’ai interrogé le RETREP qui m’a indiqué que je toucherai la part additionnelle dès mes 62 ans.
    Pouvez-vous m’indiquer si l’inspection académique peut légalement mettre en œuvre sa menace.
    Merci pour votre réponse.

    Répondre à ce message

    • Le 18 mai 2016 à 22:10, par Claude (CFDT Retraités)

      La question ne s’étant jamais posée, je vous invite à interroger le syndicat CFDT de l’enseignement privé. Car la question est de savoir si une sanction est possible et laquelle ?

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 15 mai 2016 à 07:36, par marie-lou

    Bonjour,
    agrégée hors classe, mère de trois enfants, née le 23 sept 1955, je suis tentée de faire une demande de mutation dans un établissement privé sous contrat pour les 4 dernières années qui suivent avant le 23 sept 2020.

    Je pense être (car trois années sont pour l’instant en attente dans les circuits des logiciels mais je ne laisse pas tomber) dans une situation de carrière longue puisque je travaille depuis le 2 mai 1974 dans divers emplois. Je suis professeure depuis le 1er sept 1983.

    Deux de mes enfants sont encore étudiants pour encore deux ou trois ans. Donc, il est plus intéressant financièrement de travailler à temps plein.
    Je suis divorcée.

    Il est évidemment intéressant pour moi du point de vue professionnel de faire cette expérience dans l’enseignement public. Est-ce stupide du point de vue de la perspective de la retraite, j’entends financièrement bien entendu.

    Merci à vous

    Marie-Lou

    Répondre à ce message

    • Le 15 mai 2016 à 22:03, par Claude (CFDT Retraités)

      Même si les enseignants du privé sous contrat sont payés par le rectorat, ils ne sont pas fonctionnaires mais agents publics. Vous devrez quitter la fonction publique d’Etat. Les régimes de retraite sont différents et vous passerez au régime général pour la retraite de base et Agirc-Arrco pour la complémentaire. Les modes de calcul de la retraite sont différents.
      Au final, vous aurez droit à plusieurs retraites mais les polypensionnés ne sont jamais gagnants avec des systèmes de retraite conçus à une période où on faisait toute sa carrière dans la même entreprise (ou branche).

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 11 mai 2016 à 09:08, par Cat

    Bonjour,
    Je suis en retraite depuis le 01 11 2015. J’ai bénéficié du dispositif carrières longues.
    Mon dossier avec les différents organismes CARSAT, ARRCO, AGIRC et IRCANTEC est en passe de se régler.
    J’ai le formulaire retraite additionnelle enseignement privé à remplir. Or j’entends dire que cette retraite n’est pas versée pour les départs carrières longues. A aucun moment je n’ai eu cette information, même pas par le Rectorat qui m’a envoyé le dossier à remplir. Confirmez vous ?
    Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 11 mai 2016 à 14:45, par Claude (CFDT Retraités)

      La retraite additionnelle est versée à partir de l’âge légal uniquement. J’ai interrogé Marie-Solange, notre spécialiste de ce régime, nous allons le préciser dans cette fiche.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 30 décembre 2015 à 14:16, par FLORES GUY

    Je suis né le 19 juillet 1951. J’ai droit au taux plein depuis le 1/1/2014.
    Je compte partir le 1° octobre 2016. Je travaille dans l’enseignement catholique sous contrat depuis 1981 et je suis agrégé hors classe.
    Je voudrais savoir sur quelle base sera calculée ma retraite additionnelle...
    Comme je n’en ai aucune idée pourriez vous me donner un "ordre de grandeur" de son montant.
    Merci pour votre réponse et pour votre site qui est très éclairant.

    Répondre à ce message

    • Le 30 décembre 2015 à 15:06, par Claude (CFDT Retraités)

      Impossible de vous répondre, lisez le point 7 de cette fiche qui vous explique son mode de calcul.

      Répondre à ce message

      • Le 30 décembre 2015 à 19:54, par FLORES GUY

        Merci pour votre réponse rapide.
        Justement je ne comprends pas trés bien ce que signifient les expressions de la fiche 7 (et oui, il y a des choses auxquelles un philosophe, fut-il agrégé, est assez hermétique !) :
        Que veut dire exactement : 8% sur la période cotisée depuis septembre 2005 PRORATISEE sur l’ensemble du service. Idem pour les 2% sur la période non cotisée avant septembre 2005 PRORATISEE sur l’ensemble du service.
        Enfin, à quelle condition peut-on bénéficier de la "dérogation" de 8% ...
        Désolé pour cette demande d’explication de texte qui doit vous paraitre bien étrange...
        Merci d’avance.
        Guy

        Répondre à ce message

        • Le 30 décembre 2015 à 21:35, par Claude (CFDT Retraités)

          Je prend un exemple simple. Si vous avez droit à un total de retraites de 2000 euros et que pendant vos 160 trimestres de services totaux, vous avez été enseignant sous contrat pendant 120 trimestres avant septembre 2005, la retraite additionnelle sera de 2000x120/160x0,02. Vous ajoutez ensuite la période depuis 2005 à 8% = 2000x40/160x0,08.

          Répondre à ce message

        • Le 30 décembre 2015 à 23:16, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

          Si vous remplissiez les conditions pour partir en retraite ou au Retrep au moment du décret (février 2013), vous pourriez bénéficier du taux de 8% sur la totalité de votre carrière dans l’enseignement sous contrat.
          Sinon, le taux est de 2% (du montant de votre pension) pour les années effectuées avant 2005 et de 8% pour les années effectuées depuis septembre 2005.
          C’est la raison pour laquelle les services de l’APC vous demandent pour régler le montant du régime additionnel le récapitulatif de votre carrière validé par l’Académie.
          Cordialement

          Répondre à ce message

          • Le 30 avril 2016 à 17:43, par persello sylvie

            Ce calcul de régime additionnel ne me parait pas cohérent. Je ne comprends pas pourquoi on a pas l’inverse pour ce calcul.Si on ne remplit pas les conditions pour bénéficier du taux de 8% sur la totalité sur sa carrière, on devrait bénéficier d’un taux de 8% pour les années effectuées AVANT septembre 2005 et un taux de 2% pour les années effectuées APRES septembre 2005. Ce sont les personnes les plus âgées qui devraient le moins perdre avec ce nouveau calcul et qui devraient retrouver inférieur à 8 % mais sans en être aussi éloignées...
            .

            Répondre à ce message

            • Le 1er mai 2016 à 10:37, par nono

              Les enseignants n’ont cotisé à la retraite additionnelle qu’à partir de septembre 2005 en application de la loi Censi . Avant, cette date, ce sont des "avantages gratuits" qui figurent sur les relevés retraite additionnelle avec un taux de 2%.

              Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 27 avril 2016 à 09:05, par Pierre

    Bonjour,
    Je suis né en mars 1958 et dois donc avoir validé 167 trimestres. J’ai commencé à enseigner en collège en sept 1983 après quelques périodes dans le secteur privé.
    Sur mon relevé RGSS fin 2013 j’avais 131 trimestres au régime général.Donc si je souhaite prendre une retraite progressive (60 ans + 150 trimestres) je dois attendre le 1 oct 2018. Est-il possible de valider une retraite progressive, à 50% par exemple, durant l’année scolaire ? Faut il aller jusqu’à la fin de l’année scolaire 2017-18 pour valider ce droit ?
    Merci pour votre réponse,
    Recevez mes salutations syndicales,
    Pierre

    Répondre à ce message

    • Le 28 avril 2016 à 11:08, par nono

      Il faut vous référer aux circulaires du rectorat.
      Ce qui est indiqué dans celles que j’ai consulté, c’est que la demande "doit intervenir dans le cadre d’une année scolaire", ce qui est logique puisque celà correspond aux demandes de temps partiel

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 25 avril 2016 à 22:59, par Meyniel Marie

    Bonjour
    enseignante dans un IMP sous contrat simple je vais partir en retraite en septembre 2016 avec tous mes trimestres validés et à l’âge légal . L’Etablissement est sous la convention collective 66. Ai je droit à une indemnité de départ en retraite comme les autres salariés de l’établissement ? Cette indemnité doit elle être calculée par rapport à mon salaire versé par l’ éducation nationale ou uniquement sur les heures supplémentaires effectuées en plus pour l’établissement ?
    Dans cet établissement j’ai eu un statut d’éducateur spécialisé pendant 4 ans puis d’enseignante depuis mai 1981.
    Merci de me répondre

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 25 avril 2016 à 16:53, par Evelyne

    Bonjour,
    Je suis Chef d’établissement du 1er degré. J’envisage de cesser mes fonctions avec le Retrep à 57 ans.(née en 1961 et + de 15 Ans de Service comme Instit).Les indemnités de direction sont-elles bien prises en compte dans le calcul en plus du salaire de l’Académie ? Et quelles sont les décotes appliquées et jusqu’à quand ?
    Dans l’attente de votre réponse, Cordialement

    Répondre à ce message

    • Le 25 avril 2016 à 21:28, par Claude (CFDT Retraités)

      Comme indiqué au point 3, les montants sont calculés comme les règles du régime général, donc en prenant tout.
      Les règles de la décote pour un fonctionnaire sont décrites fiche 49.

      Répondre à ce message

      • Le 26 avril 2016 à 16:04, par nono

        Il ne suffit pas d’être instit, il faut avoir été instit titulaire pendant 15 ans , les temps de service comme suppléant ou remplaçant sont exclus

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 24 avril 2016 à 19:50, par BiBUS Oivier

    Bonsoir, je suis en retrep invalidité de l’enseignement privé sous contrat et je me posais la question en remplissant ma déclaration d’impôt, comment déclarer cette invalidité ? quel est mon pourcentage d’invalidité ? je ne sais pas. Merci d’avance

    Répondre à ce message

    • Le 24 avril 2016 à 22:32, par Claude (CFDT Retraités)

      Cette pension d’invalidité ne figure pas sur vos déclaration préremplie, c’est surprenant, vérifiez.
      On ne peut pas deviner votre taux d’invalidité en lisant votre question !

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 22 avril 2016 à 19:42, par Chantal

    Bonjour,
    j’ai enseigné comme maitre auxiliaire en 1970 dans un lycée privé sous contrat. Je prend ma retraite en mai 2016, mais l’Ircantec ne reconnait pas cette période d’activité. Est-ce normal ?
    merci pour votre aide.
    Cordialement

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 20 avril 2016 à 09:46, par Albane Bathelier

    Deux questions : Quand et auprès de quel organisme demande t on la retraite additionnelle pour un enseignant du privé sous contrat ?

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 11 avril 2016 à 15:40, par Tivolle monin blandine

    bonjour,,je suis née en avril 1956(,60 ans dans15 jours), enseignante sous contrat depuis 34 ans,je craque,avec mes 20 classes en Arts plastiques en collège.....merci de me renseigner sur les démarches à suivre pour une diminution de mon temps de travail (temps partiel)ou,ai-je le droit au RETREP ?et est-il encore temps de faire des démarches en ce sens pour l’année scolaire prochaine ?.....je craque et je suis dans le "flou peu artistique":je précise que j’ai commencé dans l’enseignement en 1982,que je totalise pour 2015, 154 trimestres,que j’ai deux enfants, et que mon départ à la retraite est évalué au 1er mai 2018.merci de faire ce que vous pouvez,je jongle avec vos différentes rubriques,mais je piétine !

    Répondre à ce message

    • Le 20 avril 2016 à 08:56, par nono

      Comme vous enseignez en secondaire, vous ne pourrez partir au RETREP qu’à 62 ans
      à condition qu’il vous manque des trimestres (il vous en faut 166, majorations de trimestres pour enfants comprise, soit 16 trimestres.).
      Pour diminuer votre temps de travail, vous pouvez vous référer aux circulaires du rectorat
      ou demander une retraite progressive puisque vous en remplissez les conditions (60 ans
      et plus de 150 trimestres validés ) Mais encore faut-il que votre établissement accepte
      un temps partiel car vous enseignez une discipline bien spécifique.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 17 avril 2016 à 15:32, par simermann gilles

    Bonjour,

    j’ai demandé un départ en retraite au 31 08 2016, à cette date j’aurai 188 trimestres, je suis enseignant dans le privé depuis 1977. Comment calculer le montant de ma retraite additionnelle ?

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 7 avril 2016 à 11:08, par Sabine

    Bonjour,
    Je suis née le 28 mars 1953, j’ai 3 enfants
    Je bénéficie du RETREP depuis octobre 2007
    Je suis partie avec 164 trimestres (dont 24 trimestres pour mes enfants), je devais quitter le RETREP en 2013 mais entre temps un trimestre supplémentaire pour les personnes nées en 1953 a été ajouté, soit 165 trimestres.
    Je reste donc au RETREP jusque mars 2019 pour éviter la décote.

    On parle d’appliquer une décote à partir de 2019 pour les caisses ARRCO-AGIRC.
    Suis-je concernée ?

    Beaucoup d’exemples sont donnés pour les personnes nées en 1959.
    Cela veut-il dire que ce sera appliqué pour les générations 1959 et suivantes ?

    Merci de m’éclairer,
    Cordialement,
    Sabine

    Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 7 mars 2016 à 10:28, par frank

    Bonjour
    Je suis plp hors classe dans né en novembre 1955 j’enseigne dans un établissement en contrat d’association depuis 1979 je suis en arrêt depuis décembre 2014 j’ai perçu mon traitement durant les 3 premiers mois puis un demi traitement complété par la prévoyance durant les 9 mois suivants.
    En traitement suite à une dépression j’avais sollicité un clm qui m’a été refusé par le comité médical.
    Lors d’une convocation par le médecin conseil de la sécurité sociale ce dernier a émis un avis favorable à une invalidité catégorie 2 au vue de mon état de santé en novembre 2015. J’ai donc fait une demande de retraite pour invalidité et depuis décembre 2015 je perçois une avance du rectorat (demi traitement complété par la prévoyance ).J’aurais voulu savoir au cas où le comité médical refuserait ma demande quels seraient les recours ? Devrais-je demander un congé sans solde jusqu’à novembre 2017 (date à laquelle j’aurai 62 ans) ?
    Aurais-je droit au retrep ?
    Quelles seraient les incidences sur le montant de ma retraite ?
    Je vous remercie

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2016 à 11:37, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Enseignant sous contrat, vous relevez pour la maladie du régime des fonctionnaires. Il faut donc que les démarches de mise éventuelle en invalidité passent par l’académie, par le comité médical du rectorat. Si l’invalidité était accorée, vous pourriez bénéficier du RETREP invalidité. En cas de refus, il y a des procédures d’appel.
      Il serait opportun de prendre contact avec le syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département.

      Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 7 mars 2016 à 17:42, par Choplin Marie C

    Bonjour
    Je suis enseignante dans un IME depuis plus de trente ans et je dois bénéficier du régime temporaire de retraite en septembre 2016.
    L’IME où j’exerce, est sous contrat simple avec l’éducation nationale et m’a également rémunérée pour des heures en sus( réunions, enseignement...) , tous les mois, depuis plus de trente ans. J’ai donc chaque moi deux bulletins de salaire.
    Je me suis renseignée auprès de ma direction pour savoir si je bénéficierai d’une prime de départ en retraite . Il semblerait que ce ne soit pas le cas puisque je partirai avant l’âge légal de la retraite (57 au lieu de 62 ans).
    Je vous remercie de bien vouloir m’apporter des informations quant à cette question.
    Marie-C

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2016 à 11:26, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Enseignant dans un IME, pour ce qui concerne la prime de départ en retraite, c’est la convention collective voire les accords conclus dans l’établissement qui ont du en fixer les règles. Il est possible que dans l’accord, la règle établie ait été celle de l’âge "légal" de départ en retraite.

      Répondre à ce message

      • Le 11 mars 2016 à 11:31, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

        Dans la mesure où vous êtes dans un IME, ce sont les règles en vigueur dans la branche santé, voire un accord d’établissement qui a fixé les règles de l’indemnité de départ en retraite. Il est effectivement possible que celle ci soit versée au moment de l’âge "légal". L’’état pour sa part ne verse pas d’indemnité de départ pour ses agents.

        Répondre à ce message

  • 6 Retraite des enseignants du privé sous contrat Le 9 mars 2016 à 09:08, par MICHEL X

    Bonjour,
    J’ai normalement déjà posé cette question il y a 2 semaines environ ; y-a-t-il eu fausse manœuvre de ma part… Je renouvelle ma demande :
    Enseignant en lycée privé sous contrat, je me suis mis en retraite progressive (50%) à partir de 01/12/2015.
    J’ai fait la demande au rectorat de cotiser pour la retraite définitive sur la base d’un temps plein. Le rectorat m’a répondu que cette possibilité n’était ouverte que pour les enseignants du public.
    En faisant une recherche des textes, il me semble que je devrais pouvoir tout de même avoir droit à cette possibilité.
    La circulaire cnav_2014_6523122014 indique au paragraphe 11.1 la possibilité de cotiser au titre de l’assurance vieillesse sur la base du taux plein.
    Le code sécu Article L241-3-1 indique la même chose.
    La circulaire 2015—DRJ précise cette même possibilité pour la retraite complémentaire des cadres AGIRC et ARRCO.
    Avez-vous un conseil à me donner ?
    En vous remerciant par avance.
    Cordialement.
    MICHEL

    Répondre à ce message

    • Le 11 mars 2016 à 11:24, par Marie-Solange (CFDT Retraités)

      Il faudrait prendre contact avec le syndicat CFDT de l’enseignement privé de votre département. Il semble que certains ont pu l’obtenir après démarches, mais il a fallu insister. Le syndicat pourrait vous indiquer de manière plus précise les démarches les plus efficaces et les documents sur lesquels s’appuyer.
      Cordialement

      Répondre à ce message